Archives par mot-clé : Poivron

Burger à l’ossau iraty et compotée de poivrons

Voilà un bon moment que je n’avais pas proposé de recette de burger! Oui, bon, 7 semaines sans burger pour vous ce n’est peut-être pas énorme, mais ça m’a semblé une éternité! Il était temps que je m’y remette!
Aujourd’hui je vous emmène au pays basque avec une recette à l’ossau iraty… Vous savez, ce fromage qu’on apprécie avec une confiture de cerises noires? Vous allez voir qu’il a d’autres atouts…
burger-ossau-iraty-3
J’avais eu l’occasion de visiter Bayonne et Saint Jean de Luz il y a quelques années pendant les fêtes de Bayonne et j’avais été enchantée par tout : les gens, les lieux magnifiques, mais encore plus par la gastronomie! Je réalise d’ailleurs que je ne vous en ai pas encore fait profiter mais il faudra bien que je vous propose un gâteau basque ou de l’axoa un de ces jours! En attendant, ce burger vous donnera un aperçu des saveurs locales, à travers ce délicieux fromage. Si vous en avez, n’hésitez pas à ajouter une pointe de piment d’Espelette pour un burger vraiment corsé !
 burger-ossau-iraty-2
P.S. : Toutes mes recettes de burger sont consultables ici!

 Burger à l’ossau iraty et compotée de poivrons

Pour la compotée de poivrons

  • 50 g de poivrons
  • 1/2 oignon rouge
  • 4 tomates cerises
  • 10 cl d’eau

Pour la sauce

  • 1/2 échalote hachée
  • 1 gousse d’ail hachée
  • 1 pincée de sauge
  • 1 pincée de romarin
  • 1 pincée de thym
  • 2 c. à s. de mayonnaise
  • 1 c. à c. de purée de piment
  • 1 c. à c. de concentre de tomate
  • Sel, poivre

Pour le burger

  • 50 g d’ossau iraty
  • 2 buns

Pour la viande

  • 200 g de bœuf haché
  • 4 c. à s. de chapelure
  • 1/2 échalote hachée
  • 1 gousse d’ail hachée
  • 1 c. à c. de purée de piment

Réalisez la sauce en mélangeant tous les ingrédients et mettez la au frais.

 Préparez la viande en mélangeant tous les ingrédients sauf la chapelure et réservez au frais. Mettez la chapelure dans une assiette.
 Émincez les poivrons et l’oignon et faites revenir 5 minutes avec un peu d’huile. Quand ils commencent à dorer, ajoutez l’eau et les tomates coupées en deux et laissez compoter jusqu’à ce que l’eau soit évaporée.
 Pendant ce temps, Tartinez les buns avec la sauce sur les deux faces.
 Faites chauffer une poêle avec un peu d’huile. Trempez les steaks dans la chapelure puis faites les revenir des deux côtés 1 minute à feu vif. Quand les deux faces dont dorées, déposez le fromage sur les steaks, Baissez le feu et mettez un couvercle puis prolongez la cuisson 5 minutes environ jusqu’à ce que le fromage soit fondu.

Déposez les steaks au fromage sur le pain, puis couvrez de compote de poivrons et Refermez avec l’autre partie du bun.

 Mangez vite.
 burger-ossau-iraty

Burger au porc, piment et moutarde fenouil oignon

C’est la fête du piment à Espelette! Bien que je n’aie pas l’occasion d’y participer, et même si j’utilise souvent d’autres variétés de piments moins chères et plus faciles à trouver par chez nous, je profite de cette occasion pour vous proposer une recette de burger bien pimenté !

J’ai utilisé des piments frais antillais, mais suivant vos goûts, une autre variété plus ou moins forte pourra les remplacer sans problème.

 burger-porc-piment-2

Pour les buns à burger, je ne peux que vous recommander de les faire maison si vous en avez le courage, moi j’ai utilisé cette recette et c’était parfait.

La moutarde au fenouil était pour moi un régal, mais tout le monde n’aime pas le fenouil! Pour ceux qui n’ont pas envie de s’y risquer, remplacez simplement la sauce par de la moutarde à l’ancienne qui s’accordera très bien avec la viande.

burger-porc-piment

Burger au porc, piment et moutarde fenouil oignon

Pour la moutarde maison

  • 1 c. à s. d’huile d’olive extra vierge
  • 2 c. à s. bulbe de fenouil, tiges et feuilles enlevées
  • 1 c. à s. d’oignon émincé
  • 1 c. à c. d’ail émincées
  • 1 c. à c. de vinaigre de cidre
  • 1 pincée de graines de moutarde
  • 1 pincée de thym hachée
  • 1 c. à c. d’eau
  • 1 c. à s. de moutarde de Dijon
  • 1 pincée de fenouil moulu
  • Sel

Pour les burgers

  • 1/2 échalote
  • 1/2 gousse d’ail
  • 4 tranches de pancetta
  • 0,5 c. à c. de romarin
  • 1 c. à c. de sauge émincée
  • 1 c. à c. de piment rouge en poudre
  • 1 c. à c. de graines de fenouil
  • 0,5 c. à c. de thym
  • 1 pincée de sel
  • 3 chipolatas ou 170 g de porc haché
  • 50 g de cheddar en tranche
  • 1 steak haché
  • 2 petits pains à hamburger
  • 1 c. à c. d’huile de pépin de raisin
  • 2 piments
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
Chauffez une grande poêle à feu moyen. Ajoutez 3 cuillers à soupe d’huile d’olive. Quand l’huile est chaude, ajoutez le fenouil et l’oignon dans la poêle. Cuisez à feu moyen-doux, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que les légumes aient ramolli et tout juste commencé à brunir.

Ajoutez l’ail haché dans la poêle. Après une minute ou deux, quand l’ail commence à libérer son arôme, réglez à feu doux et ajoutez le vinaigre dans la poêle. Le mélange va grésiller pendant une minute.

Continuez la cuisson jusqu’à ce qu’il reste seulement une ou deux cuillers de liquide  dans la casserole et que les légumes soient tendres.
Retirez du feu et laissez refroidir les légumes pendant environ 15 minutes.

Mettez ce mélange dans un mixeur, ajoutez les graines de moutarde, le thym, deux cuillères à soupe d’eau, la moutarde de Dijon et le fenouil.

Commencez à mixer le mélange puis ajoutez 2 cuillers à soupe d’huile d’olive.
Ajoutez de l’eau une cuillère à soupe à la fois si le mélange est trop épais et ne forme pas une purée.

Goûtez, ajoutez le sel et le poivre jusqu’à ce que la saveur soit équilibrée.

Si la moutarde n’a pas suffisamment le goût de moutarde, ajoutez plus de vinaigre de cidre.

Mettez la moutarde dans un bol. Couvrez et réfrigérez.

Faites préchauffer le four en mode grill à 240°C. Alors que le four chauffe, enlevez les tiges de poivrons, coupez-les en deux et retirez les graines. Badigeonnez l’extérieur des moitiés de poivrons avec 1 cuillère à soupe d’huile d’olive.
Quand le gril est chaud, déposez les poivrons sur la grille et laissez-les griller environ 3 à 4 minutes de chaque côté jusqu’à ce que les poivrons aient une belle carbonisation.

Il n’est pas nécessaire que les poivrons soient totalement noircis. Retirez les poivrons et mettez-les dans un bol et couvrez d’un serviette.

Émincez l’échalote, l’ail et la pancetta aussi finement que vous le pouvez.

Dans un grand bol, mettez l’échalote, l’ail, la pancetta, le romarin, la sauge, le piment rouge, les graines de fenouil et le thym et mélangez avec une cuiller en bois.

Ajouter une cuiller à café de sel et la viande de porc dans le bol et mélangez le tout délicatement avec vos mains jusqu’à ce que le porc soit parfaitement mélangé avec l’assaisonnement. Formez deux boules avec le mélange et aplatissez-les pour former des steaks.

Chauffez une poêle à feu moyen-vif et versez l’huile de pépins de raisin dans la poêle. Quand l’huile est chaude, grillez chaque galette environ 4 à 5 minutes de chaque côté jusqu’à ce que l’extérieur des galettes sont bien dorées et les intérieurs soient bien cuits.

Retirez les galettes de la poêle et laissez reposer pendant environ cinq minutes.

Pendant que la viande repose, mettez les pains à burger ouverts sur la grille du four jusqu’à ce qu’ils soient d’une belle couleur dorée.

Retirez les poivrons du bol et mettez-les sur un plat, puis enlevez la peau et coupez-les en tranches.

Mettez un peu de moutarde fenouil-oignon à l’intérieur des petits pains. Couvrez avec une galette de viande et une ou deux tranches de poivron grillé.

 burger-porc-piment-3

Source d’inspiration :
http://food52.com/recipes/13891-italian-sausage-sandwiches-with-spicy-grilled-peppers-and-fennel-onion-mustard

Pizza cône au boeuf épicé

En tant que grande amatrice de pizzas, mais aussi de manière plus générale de street food, je n’ai pu m’empêcher d’être intriguée puis séduite par une tendance qui s’est développée ces derniers temps aux États-Unis et ailleurs : la pizza-cône. Le principe : un cornet comme ceux des glaces, fait de pâte à pizza, rempli de sauce tomate, fromage et autres garnitures de pizzas, soit au final, une pizza dont la garniture est cachée à l’intérieur pour une spécialité qui a exactement le goût d’une pizza, mais en vachement plus facile à manger, en marchant, au ciné, au lit, aux toilettes… Bref dans toutes les situations où l’on n’a ni assiette ni couverts.
pizza-cone-boeuf-epice-2

Je vous rassure, servi à table, ça marche aussi, c’est tout aussi bon et quand même très fun.

Je me suis un peu creusé la tête pour trouver comment former cette pâte à pizza en cône. Aux États-Unis on trouve des moules à pizza cône tout faits, mais l’investissement me semblait un peu prématuré.
J’ai donc réalisé les cônes simplement en papier cuisson, pas trop rassurée mais finalement une fois roulé en cône celui-ci a une rigidité suffisante pour porter le poids de la pâte, et il ne bouge pas d’un poil à la cuisson donc c’est une technique simple et économique… sauf du bous devenez accro! Il vous faudra alors envisager une solution plus écologique car mes moules sont à usage unique!
   pizza-cone-boeuf-epice-4

Pizza-cône au bœuf épicé

  • 1 pâte à pizza
  • 80 g de bœuf haché
  • 8 tranches de chorizo coupées en 2
  • 50 g de poivron multicolore émincé
  • 50 g de gruyère
  • 1/2 boite de tomates en cubes
  • 1 c. à c. de sauce barbecue
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1 pincée de paprika
  • Quelques gouttes de tabasco

pizza-cone-boeuf-epice

Mélangez le bœuf haché avec la sauce barbecue, le piment, le paprika et le tabasco.
Dans une poêle avec un peu d’huile, faites revenir quelque instants de poivron. Ajoutez ensuite le mélange de viande et faites le précuire rapidement. retirez du feu et réservez.

Coupez votre pâte à pizza en 4, pour obtenir 4 triangles. Coupez ensuite 4 demi cercles en papier sulfurisé, d’un rayon un peu plus grand que celui des quarts de cercle de pâte et superposez ces feuilles sur les parts de pizza (vous aurez donc sous la moitié de votre papier de la pâte à pizza, sous l’autre moitié rien, puisque votre papier fait le double de votre pâte).

Roulez ensuite le papier en cône en commençant par le côté sans pâte à pizza, et en le roulant vers le centre (donc vers la pâte a pizza), roulez, roulez et quand vous arrivez au niveau de la pâte vous roulez encore en emmenant la pâte, de manière à obtenir un cône avec le papier dedans, la pâte autour.
Plantez vos doigts dans le cône comme une marionnette à doigts et avec l’autre main fusionnez les bords de la pâte en appuyant bien pour fermer le cône.

Votre papier doit dépasser d’un ou deux centimètres sous la pâte et former un arrondi régulier, sinon retaillez au ciseau, car c’est sur cette base que le cône va tenir debout ça doit donc être stable.

Préchauffez le four à 210°C.

Posez les cônes de pâte sur une plaque allant au four, puis mettez vos cônes à chauffer 8 à 10 minutes . Ils doivent durcir mais pas être totalement cuits.

Sortez alors les cônes et déposez les dans des petits verres allant au four de manière à les tenir debout comme un cornet de glace. Remplissez-les avec les ingrédients en alternant les couches : une cuiller de sauce tomate, une cuiller de viande hachée aux poivrons, 1/2 tranche de chorizo, une pincée  de fromage, puis recommencez jusqu’à aller en haut du cône, en finissant par du fromage râpé.
Remettez au four à 210°C 5 à 8 minutes jusqu’à ce que les ingrédients soient chauds et le fromage fondu.
pizza-cone-boeuf-epice-3

Soupe froide de tomate au lait d’amande et son cookie

L’été, c’est la période des salades, mais aussi des soupes fraîches comme le fameux gaspacho à la tomate….
Je vous en propose ici une version toute douce au lait d’amande… Non non, je ne suis pas convertie au veganisme mais j’aime tester de nouveaux produits des que je peux!

Le lait d’amande n’a pas franchement le goût d’amande, mais un goût de lait végétal. Si vous n’en trouvez pas, du lait de soja pourra le remplacer sans problème.

Pour ajouter un peu de fun à la recette, j’ai ajouté des petits cookies ultra faciles à faire puisque ce n’est que de la pâte a pizza saupoudrée de parmesan et d’herbes. En faisant un petit trou avant la cuisson, chaque cookie se coincera dans une paille pour obtenir une présentation plutôt sympa!

Un régal qui fera parfaitement l’affaire pour les derniers apéros dînatoires de l’été…

gaspacho-cookie

Soupe froide de tomate au lait d’amande

  • 3 tomates bien mûres
  • 1/2 poivron rouge
  • 1 petit oignon jaune
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à c. d’ail semoule
  • 10 cl de lait d’amande
  • Sel, poivre
Lavez et coupez en dés les tomates. Lavez et épépinez les poivrons. Épluchez et émincez grossièrement l’oignon. Versez l’ensemble dans le bol d’un mixeur avec le jus de citron, l’ail et le lait d’amandes.
Mixez à pleine puissance jusqu’à obtention d’un mélange homogène. Ajoutez le sel et le poivre pour versez dans des petits verres et réfrigérez jusqu’au service.
gaspacho-cookie-3

Cookies parmesan-piment

  • 1 pâte à pizza
  • 4 c. à s. de parmesan
  • 1 c. à c. de piment d’espelette
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • Huile olive en spray
Préchauffez votre four à 200°C.
Étalez la pâte a pizza. A l’aide d’un emporte pièce, coupez votre pâte en cercles un tout petit peu plus grands que le diamètre des verres dans lesquels vous ferez le service. Sur le coté, percez un trou à l’aide d’une paille. Aspergez la pâte d’un spray uniforme d’huile d’olive. Saupoudrez la pâte avec le piment, les herbes et le parmesan.
Mettez au four pour 7 minutes environ puis laissez refroidir avant de piquer dans les pailles et de poser sur les verres.
gaspacho-cookie-2

4 façons de cultiver facilement vos légumes en ville

mon-potager-en-ville3
Depuis un an, j’ai la chance d’avoir un jardin, chose rare à Lille comme dans la plupart des grandes villes… Après 10 ans de frustration, je me suis empressée d’investir dans un barbecue, et de m’intéresser au jardinage. Moi qui en appartement n’ai jamais su garder une plante en pot vivante plus d’un mois, je me suis vite retrouvée intriguée par le système des potagers en carré, et je me suis dit que ça serait un moyen simple et pas trop ambitieux de démarrer dans le jardinage.
mon-potager-en-ville       mon-potager-en-ville8

Je n’ai pas été déçue! A la fin de l’été dernier, j’ai pu récolter mes propres tomates, de l’estragon, de la chicorée, des courgettes et de la lavande. Et pendant l’hiver, j’ai pu compléter mes récoltes avec des poireaux et du céleri.

 

mon-potager-en-ville2

Cette année, j’ai attaqué l’été avec du basilic, des poivrons, des tomates cerise, des courgettes, de l’estragon de la ciboulette et du persil.
mon-potager-en-ville9

L’estragon est vivace il a repris de l’an dernier et il est déjà magnifique… Le premier poivron commence à pointer tandis que les courgettes ont plus de mal que l’an dernier… des petites pousses apparaissent mais elles tombent avant de réussir à se développer à leur taille finale, aucune idée de pourquoi…

 

mon-potager-en-ville7

J’ai hâte de voir mes légumes sortir et de pouvoir vous les cuisiner dans de prochaines recettes!
mon-potager-en-ville6

Pour ceux et celles qui n’ont pas la chance d’avoir un grand jardin mais qui rêvent de faire pousser leurs légumes, je vous invite à découvrir cet article, il y a même des idées pour les balcons ou les gens qui n’ont pas de fenêtre !

mon-potager-en-ville5
mon-potager-en-ville4

Veggie burger aux lentilles corail

Succombant avant Mc do à la pétition qui circule sur internet pour demander des burgers végétariens dans leurs restaurants,
je vous propose aujourd’hui une recette de veggie burger.

Oui oui, vous avez bien entendu! Un burger sans viande! J’avoue que je suis une des premières dubitatives, étant donné que l’intérêt même des burgers réside en grande partie dans le steak. M’enfin, il paraît qu’on peut se régaler avec sa version végétarienne, et je me devais donc de tester et vérifier cela par moi-même.

veggie-burger-lentilles

Bon, j’avoue ne pas être une accro de la viande à la base. Je n’ai pas besoin d’en manger tous les jours, et à une époque j’avais même viré quasi végétarienne, mais ce qu’il faut savoir c’est que ce n’est autre que le burger qui avait fini par me faire repasser du côté des carnivores…

Alors, si le veggie burger avait existé en ce temps là, serais je restée végétarienne toute ma vie?

Je j’irais pas jusque là, mais j’ajouterai juste qu’après avoir goûté le burger ci dessous, je suis allée signer la pétition pour que Mc do s’y mette 🙂

veggie-burger-lentilles-2

Veggie burger aux lentilles corail

pour 2 burgers

  • 100 g de lentilles corail
  • 1 oignon rouge
  • 1 carotte
  • 3 c à s d’ail émincé
  • 75 cl d’eau
  • 1 bouillon cube
  • 2 c. à s. de ketchup
  • 10 ml d’huile de sésame
  • 1 oeuf
  • 1 c. à s. de chapelure
  • 1 c. à s. de flocons d’avoine
  • 4 c. à s. de sauce piment doux thaï
  • 2 mini poivrons
  • 1 cm de gingembre frais
  • quelques pousses d’épinard
  • sel, poivre
veggie-burger-lentilles-3

Faites cuire les lentilles avec l’eau froide, le bouillon club, du sel, du poivre, une cuiller à soupe d’ail émincé et une cuiller à soupe de ketchup pendant environ 10 minutes.
L’eau doit être évaporée et les lentilles assez molles.
Pendant ce temps, râpez la carotte, le gingembre, émincez la moitié de l’oignon et coupez l’autre moitié en cercles. Coupez le poivron en 2 enlevez les graines puis émincez le en lanières d’1 cm environ d’épaisseur.
Préchauffez le four à 200°C
Faîtes chauffer l’huile de sésame dans une poêle, ajoutez le demi oignon émincé, puis au bout de 5 minutes la carotte râpée, le gingembre, les 2 cuillers d’ail restantes. Salez et faites cuire 5 minutes.
Dans un saladier, mélangez les lentilles avec ce mélange de légumes, les flocons d’avoine, la chapelure, les graines de sésame, l’œuf et une cuiller à soupe de ketchup.
Salez, poivrez si besoin.
Faites des boules de la taille d’une petite balle et écrasez-les pour former les burgers. J’ai utilisé des cercles à pâtisserie pour avoir des patties réguliers.
Mettez les burgers sur une plaque à pâtisserie, sur une feuille de papier sulfurisé huilée et faites cuire 20 minutes.  À mi-cuisson, retournez les patties pour que les deux faces soient dorées et déposez sur la même plaque le poivron, arrosez le d’un filet d’huile d’olive.
À la fin de la cuisson, déposez une cuiller de sauce sur chaque face des buns, Puis déposez les patties, les poivrons, la salade dans les buns et dégustez très vite!

Mini bundt cake salé au poivron et poulet sauce sriracha

C’est l’heure de réaliser une recette ultra fashion! Pourquoi fashion? D’abord parce que c’est une recette de bundt cake, ces gâteaux rétro dont tout le monde raffole en ce moment. Ensuite parce que c’est un dessert en version salée, ce qui est so 2014 aussi. Et enfin, parce que j’accompagne ce gâteau fashion de la plus fashion des sauces, j’ai nommé la sauce Sriracha. Personnellement, je n’avais jamais testé cette sauce favorite des américains. Là-bas, elle plait tellement que les américains la déclinent à toutes les sauces (c’est le cas de le dire) en parfum de chips, mais aussi en sucettes, ou encore en baume pour les lèvres… C’est une sauce pimentée thaïlandaise, mais son goût est finalement assez neutre et je pense qu’elle peut bien convenir pour tous types de plats. Par « neutre » comprenez qu’elle ne fait pas spécialement « asiatique », par contre son piquant est loin d’être neutre car cette sauce arrache plutôt pas mal!
Au final, mon bundt cake est super facile à faire, très très bon et la sauce Sriracha est plutôt abordable aussi. Ne vous inquiétez pas du nombre d’étapes, elles n’ont rien de compliqué et il y a beaucoup d’étapes de cuisson qu’il ne faut pas forcément surveiller donc au final on ne passe pas trop de temps en cuisine! La recette vous permet de faire un gros bocal de sauce, elle se garde ensuite parfaitement au frigo et peut servir pour toutes sortes d’utilisations culinaires.
sauce-sriracha-maison-2

Sauce Sriracha maison

  • 85 g de gousses d’ail pelées
  • 225 g de piments jalapenos rouges équeutés et coupés en fines rondelles
  • 265 ml de vinaigre de riz
  • 35 ml de sirop d’agave
  • 1 cuiller à soupe de gros sel
  • 1 cuiller à café de fécule
  • 1 cuiller à soupe de nuoc-mâm

Mettez l’ail dans une petite casserole et couvrez d’eau froide. Portez à ébullition puis égouttez immédiatement. Faites refroidir l’ail en le baignant d’eau froide.

Émincez l’ail blanchi et mettez-le dans une casserole avec les piments et le vinaigre. Portez à ébullition, laissez cuire 3 minutes puis retirez du feu.

Ajoutez le sirop d’agave et le sel et mélangez. Laissez refroidir la préparation pendant une heure sans remuer.

sauce-sriracha-maison-3

Mixez la préparation jusqu’à ce qu’elle soit homogène (ce n’est pas grave s’il reste des graines).

Remettez la sauce sur le feu, portez à ébullition puis baissez le feu et laissez mijoter 10 à 15 minutes jusqu’à ce que la sauce réduise légèrement et prenne de la consistance.

Dans un petit bol, mélangez la fécule avec une cuiller à soupe d’eau tiède. Incorporez-la au fouet dans la sauce frémissante et poursuivez la cuisson pendant 2 minutes, ou un peu plus pour que la sauce ait bien épaissi.

Retirez la sauce du feu, laissez refroidir légèrement et incorporez le nuoc-mâm.

Mettez alors en bocal la sauce encore bien brûlante, retournez le bocal et laissez refroidir avant de garder au frigo.

sauce-sriracha-maison

Source :
http://blogs.lexpress.fr/styles/la-soif-du-miam/2011/06/15/la-sauce-sriracha-version-maison/

Bundt cake salé aux poivrons et poulet

 

poivrons-four

  • 2 poivrons oranges
  • 200 g de blanc de poulet
  • 200 g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 4 œufs
  • 7 cl d’huile
  • 12,5 cl de crème fraîche
  • 100 g de mozzarella râpée
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1/2 c. à c. de coriandre moulue
  • 2 c. à c. de sauce sriracha
  • sel, poivre
bundt-cake-sriracha-poivron-2

Nettoyez, épépinez et émincez le poivron en petits dés.
Déposez les dés sur une plaque allant au four, saupoudrez de sel et ajoutez un filet d’huile d’olive. Mettez au four pour 20 minutes a 210° C.
Coupez en tout petits dés le poulet, Salez, poivrez et faites le revenir avec un peu d’huile dans une poêle.
Quand le poulet et le poivron sont prêts, préchauffez votre four à 180°C.
Mélangez la farine et la levure dans un grand bol. Ajoutez les œufs, la crème et l’huile.

Ajoutez la mozzarella râpée, le paprika, la coriandre, le sel et le poivre.

Ensuite, ajoutez le poulet et les 2/3 du poivron.
Mélangez et versez la préparation dans 12 mini moules à bundt cake (ou à cake tout court). Ils doivent être remplis aux 2/3 car ils vont gonfler.

Enfournez pour 30 à 40 min à 180°C.

A la sortie du four, décorez avec le poivron restant et déposez un peu de sauce sriracha dans le creux des bundt cakes.

bundt-cake-sriracha-poivron

Spécialité d’Espagne : poivrons farcis au thon

Ha l’Espagne, sa paella, sa sangria et surtout ses soirées passées à boire du bon vin en se gavant de tapas… Les tapas sont des préparations que j’adore, car ils m’évoquent le plaisir de savourer des bons produits,  de prendre le temps de vivre, les soirées entre amis qui s’éternisent, les apéros qui deviennent des repas… 

Beaucoup de tapas dont assez simples à réaliser, mais c’est la qualité des produits qui fait le goût de votre plat. C’est le cas ici… Des poivrons bien mûrs et un bon fromage feront la différence. Personnellement je préfère réaliser ces roulés avec du poivron rouge, couleur la plus sucrée qui se marie très bien au fromage. Mais avec des poivrons multicolores votre plateau apéro sera bien plus attrayant visuellement !

tapas-poivron-thon

Poivrons farcis au thon

  • 6 poivrons de couleurs mélangées
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 150 g de  fromage de chèvre frais
  • 250 g de thon en conserve
  • 1 c. à s. de persil haché
  • 1 c. à s. d’ail émincé
Coupez les poivrons en deux et mettez-les  au four pour une heure à 60° C jusqu’à ce que leur peau noircisse et boursoufle.
Mettez les poivrons à refroidir 15 minutes dans le l’aluminium, puis enlevez la peau rôti lorsqu’ils ont refroidi.
Coupez chaque moitié en 3 bandes de poivron et mettez de côté
Égouttez le thon en conserve et émiettez-le à la fourchette. 
Mélangez avec le fromage, l’ail et le persil.
Placez une cuiller de mélange sur chaque bande de poivron et roulez. Maintenez avec un cure-dents.
Réfrigérez pendant 3 heures avant de servir.
tapas-poivron-thon-2

Source :

http://www.squidoo.com/spanish-tapas-party

L’oeuf dans le trou

Egg-in-a-hole, egg-in-a-basket… Sous ces noms intrigants se cache une préparation toute simple mais plutôt amusante que je me suis empressée de tester, en grande amatrice d’œufs que je suis!
Le principe est simple : vous prenez une tranche de pain, vous découpez le centre avec un emporte pièce, en forme de cercle ou mieux en utilisant une forme rigolote : cœur, étoile… Et vous faites cuire à la poêle avec un œuf dedans!
Le résultat est un œuf pris dans du pain, si vous aimez les œufs au plat vous aimerez forcément, mais l’intérêt de cette astuce réside surtout dans la présentation rigolote, qui j’imagine doit plaire aux enfants ( et aux grands qui ont gardé leur âme d’enfant par la même occasion !)
Vous vous retrouvez ensuite avec le bout de pain restant, que vous pouvez tartiner de ce qui vous inspire : tarama, concassée de tomates, fromage… Ici, j’avais utilisé une poivronnade et un peu de parmesan.
Cette recette très simple conviendra parfaitement aux régimes végétariens, en utilisant une tartinade végétale.
egg-in-hole-avant-cuisson

Egg-in-a-hole

Pour 1 personne
  • 1 œuf
  • 1 tranche de pain de mie
  • tartinade de votre choix
egg-in-hole2
Évidez le centre du pain de mie avec un emporte pièce, en essayant de ne pas abîmer les deux parties obtenues.
Mettez un bout de beurre à fondre dans une poêle. déposez la tranche de pain puis cassez délicatement un œuf au centre, sans abîmer le jaune.
Faites cuire avec le feu pas trop fort : le blanc doit avoir le temps de cuire, sans que le pain ne brûle pour autant.
salez, poivrez, et mangez tout de suite!
egg-in-hole

Wok de boeuf au sésame

Lorsque j’ai rencontré mon homme il y a 7 ans, notre premier rendez-vous dans un restaurant a eu lieu dans un restaurant chinois rue Solférino. Depuis, nous avons fait de nombreux restaurants gastronomiques, et de belles découvertes, mais le souvenir de ce restaurant à 3 sous restera à jamais gravé dans notre mémoire, et nous y pensons régulièrement avec tendresse, une petite larme à l’œil.

C’est pourquoi pour notre anniversaire, j’ai voulu cuisiner un repas aux accents chinois, inébranlable romantique devant l’éternel que je suis.

Mais nan je déconne, c’est juste qu’on adore se gaver de nems!

De ce côté là, je n’ai acheté que du tout prêt, par contre pour le plat, une petite improvisation bien sympathique et plutôt rapide, à refaire …

 

 

 

 

Wok de bœuf au sésame

 

– 2 sachets de nouilles au bœuf en sachet avec leurs sauces (soit environ 170g)

– 220g de bœuf charolais

– 2 c. à s. de sésame

– 2 c. à s. de sauce mild shoyu

– 1/3 de poivron rouge, jaune et vert (ou un poivron entier d’une unique couleur, mais ça sera moins joli)

– 2 c. à s. d’huile de sésame

– 1 c. à c. de pâte de curry

 

 

Préparez les nouilles en suivant les indications du paquet. Utilisez tout l’assaisonnement fourni. Égouttez les nouilles dès qu’elles commencent à ramollir (elles doivent rester encore légèrement croquantes). Conservez le bouillon obtenu.

Dans une poêle faites revenir le poivron émincé dans une cuiller à soupe d’huile de sésame. Dès qu’il commence à dorer, ajoutez les nouilles, la sauce mild shoyu, la pâte de curry, et quelques cuillers de bouillon.

Laissez cuire 5 à 10 minutes à feu vif, en ajoutant une louche de bouillon quand c’est nécessaire (comme un risotto).

Pendant ce temps, faites revenir le bœuf à feu vif dans une deuxième poêle avec une deuxième cuiller d’huile de sésame. Le bœuf ne doit pas être trop cuit pour rester tendre. En fin de cuisson, ajoutez les graines de sésame.

Versez sur les nouilles et servez immédiatement.

 

On s’est régalés avec ce plat fait à partir de nouilles industrielles… Je suppose qu’on peut facilement décliner toutes les variétés de nouilles instantanées (légumes, poulet, porc, crabe…) avec ce qu’on a dans ses placards!