Archives par mot-clé : miel

Buddha bowl aux épinards et halloumi

Avez vous déjà eu l’occasion de goûter le halloumi? Je vous en parlais très récemment ici… Voilà un moment que j’en entendais parler et que je voulais goûter ce fromage, et je me suis enfin  lancée récemment! La principale difficulté a été d’en trouver, et pour cela j’ai dû mener une enquête approfondie dans les commerces de ma ville! Mais maintenant que j’ai une adresse à Lille, je ne vais plus me gêner et en cuisiner à tous bouts de champs! 
 
Le halloumi est originaire de l’île méditerranéenne de Chypre. Le nom halloumi est protégé, et seuls les fromages fabriqués sur l’île de Chypre peuvent bénéficier de cette appellation. Mais il existe des fromages assez similaires au Proche-Orient, comme le hâlûm égyptien, ou le hellim turc. Si la tradition veut que le halloumi soit fabriqué à partir d’un mélange de lait de chèvre et de lait de brebis, il peut aussi intégrer du lait de vache. Le halloumi est conservé dans un emballage contenant un mélange de petit-lait, de saumure et de feuilles de menthe ciselées, qui aident à la conservation du fromage. 



D’aspect, ce fromage forme un bloc rectangulaire ferme et blanc. Il ressemble beaucoup à de la feta, mais la ressemblance s’arrête là. Le halloumi peut être dégusté nature, mais il est plus généralement employé en cuisine. Grâce à son point de fusion élevé, quand on chauffe ce fromage, sa texture se modifie, il devient moins ferme, sans qu’il ne fonde ou dégouline pour autant. Ça donne un fromage un peu élastique, mais croustillant à l’extérieur, la texture est vraiment très agréable! 
 
 
Très polyvalent, le halloumi est depuis longtemps un ingrédient incontournable pour les végétariens. On peut le servir dans des salades, en brochettes, grillé comme un steak en accompagnement d’un plat, ou encore le faire frire ou le cuire au barbecue. On peut bien sûr le mariner pour lui donner du pep’s, ou le paner!
 
Ici, j’ai fait griller le halloumi à la poêle et je l’ai parfumé d’une épice que j’utilise assez peu en cuisine et que j’ai eu le plaisir de redécouvrir grâce à l’Étal des épices, le fenugrec. Il existe en grains ou moulu, ici ce sont des grains que j’ai utilisés! Le Fenugrec a une saveur légèrement piquante. Moulu, il est utilisé dans les curry et les chutneys, tandis que les graines parfument notamment les plats de viandes orientaux. J’ai donc voulu me servir du fenugrec pour parfumer mon halloumi comme on le ferait avec une viande.
 
 
J’ai choisi de mettre à l’honneur ce halloumi au fenugrec dans un « bowl » qui regroupe plusieurs choses saines et super bonnes que j’aime manger. Il n’y a rien de complexe dans cette recette, elle regroupe juste certains de mes petits secrets de cuisine, comme la petite sauce au tahin que je fais à tous bouts de champ tellement je l’adore!
 
J’aime beaucoup la mode des bowls de ces dernières années. Enfin, en réalité, je trouve un peu bizarre d’inventer un mot comme « buddha bowl ou « power bowl », alors qu’en fait, ça ne consiste qu’à mettre des aliments dans un bol, ce que nombre d’entre nous faisaient déjà bien avant qu’on n’invente ce mot! Mais du coup, je dois bien admettre que j’aime ça, puisque que je l’ai toujours fait et je ne compte pas arrêter! 


J’ai toujours aimé le épinards, ici ils sont juste cuits pour les faire un peu tomber mais ils restent bien frais et c’est très bon comme ça! Ajoutez à cela un peu de courge butternut, un de mes légumes fétiches, et vous obtenez un plat au top!



Ce bol est un repas à la fois nutritif et vraiment délicieux. Il est parfait si vous voulez être en pleine forme! Je ne suis pas du genre à compter les calories, mais j’aime me nourrir d’aliments sains et goûteux! Mission accomplie!
 
 
P.S. : Si vous aimez le principe des bowls, celui-ci est top aussi! 
 
Buddha bowl aux épinards et halloumi

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes

Buddha bowl aux épinards et halloumi

Ingrédients

    Pour la courge
  • 100 g de courge butternut
  • 1/2 c. à c. de fenugrec
  • 1 c. à c. de sirop d'agave
  • Sel, poivre
    Pour l'halloumi
  • 125 g d'halloumi
  • 1 c. à s. huile olive
  • 1 c. à c. de jus de citron
  • 1 c. à c. d'herbes de Provence
  • Sel, poivre
    Pour les épinards
  • 60 g de pousses d’épinards
  • 1 gousse d'ail émincée
  • 1 c. à s. d'huile  de coco
    Pour le millet
  • 100 g de millet
  • 2 c. à s. de raisins secs
  • 1 gousse d'ail émincée
  • Sel, poivre
    Pour la sauce tahin
  • 1 c. à s. de tahin
  • 2 c. à s. crème soja
  • 1 c. à c. de jus citron
  • Sel, poivre
    Pour le montage
  • 1 c. à s. graines de courge

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C. Coupez votre courge butternut en tranches fines. Déposez-les sur une plaque allant au four couverte de papier sulfurisé. versez par dessus une cuiller de sirop d'agave, et le fenugrec en grains. Salez et poivrez.
  2. Enfournez pour 15 minutes environ en surveillant la cuisson. réservez.
  3. Pendant ce temps, faites cuire le millet 10 minutes dans de l'eau bouillante salée. A la fin des 10 minutes, ajoutez les raisins secs et laissez le millet 10 minutes à reposer dans son eau de cuisson avant de l'égoutter.  Ajoutez l'ail haché, salez et poivrez.
  4. Dans un bol, mélangez le tahin, la crème de soja, le jus de citron, salez et poivrez.
  5. Faites revenir les pousses d'épinards à la poêle avec l'huile de oco et l'ail émincé finement
  6. Coupez l'halloumi en 6 tranches d'1/2 cm d'épaisseur environ. Salez et poivrez-le. Faites les cuire à la poêle avec 1 cuiller à soupe d'huile d'olive, pour qu'il soit doré sur chaque face. Lorsqu'il est cuit, versez dessus un file de jus de citron et une cuiller à café d'herbes de Provence.
  7. Dans chaque bol, déposez d'abord le millet. Coupez la courge butternut en triangles et déposez la sur le millet. A côté, déposez les épinards, l'halloumi, la sauce tahin, et saupoudrez les graines de courge par dessus.
 

Légume de saison : la rhubarbe

Photo regan76 @Flickr

En avril, on voit la rhubarbe fleurir sur les étals et dans nos jardins. Ce légume qui se prend pour un fruit est parfait dans les compotes, mais il peut aussi être utilisé dans le salé! Son petit goût acidulé peut dérouter mais lors qu’on sait la préparer, elle peut devenir délicieuse. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, suivez ce petit guide!

Comment choisir de la rhubarbe?

Les tiges doivent être croquantes, fermes et dodues et d’une belle couleur. Si les feuilles sont présentes, elles ne doivent pas être flétries ou trop abîmées.


Photo Emma Forsberg @Flickr

Quand la rhubarbe est-elle de saison?

On peut trouver de la rhubarbe dès janvier , mais dans ce cas, elle a été forcée et cultivée dans le noir. La vraie rhubarbe qui a poussé naturellement arrive sur les étals en avril et peut durer jusqu’à la fin de l’été.

Comment conserver de la rhubarbe ?

La rhubarbe fraîche et débarrassée de ses feuilles se conserve jusqu’à deux semaines au réfrigérateur. Elle se congèle bien , que ce soit crue ou cuite. Elle est également très bien adaptée à la réalisation de conserves, par exemple sous forme de compote. 


Photo Rebecca Siegel @Flickr

Comment préparer de la rhubarbe?

Lavez-la, coupez les deux extrémités des tiges et jetez les feuilles toxiques. Épluchez-la en tirant sur les « fils » extérieurs principaux. La rhubarbe est très acidulée et nécessite un sucrage pour être appréciée. Faites-la cuire à feu doux pendant 20 à 30 minutes avec un tout petit fond d’eau, en ajoutant du sucre au goût. Pour l’adoucir sans trop sucrer la recette, vous pouvez aussi utiliser du jus de pomme ou d’orange. 


Photo Rebecca Siegel @FLickr

Mes recettes favorites à la rhubarbe

 


Tarte rhubarbe, framboises et sucre perlé


Compote de pommes et rhubarbe


Tarte à la rhubarbe au miel de pissenlit


Cobbler groseilles et rhubarbe au muesli


Crumble rhubarbe

sirop-rhubarbe-3
Sirop de rhubarbe

crumb-cake-3
Crumb cake à la rhubarbe

cheesecake-fraise-rhubarbe
Cheesecake fraise rhubarbe

Toasts à la feta, miel et grenade séchée

 Aujourd’hui c’est la journée de la femme! Cette journée n’est pas sensée être celle d’une soirée girly mas plutôt une journée pour honorer toute la lutte pour le droit de femmes mais aussi pour rappeler le chemin qui reste à parcourir pour que la femme soit traitée de manière correcte partout dans le monde. 
  
Bref, ce n’est pas un événement futile, il faut le noter, et cette journée a une grande importance! Mais si après une journée de travail, vous avez envie de profiter de ce prétexte pour vous faire une soirée entre filles, qui pourrait vous en empêcher? Pas moi en tout cas! Je vous proposerais pourquoi pas, un petit  cocktail rose, suivi d’une soupe rose à la betterave et au chou rouge et d’un gâteau aux fraises tagada. Pour l’apéro, je vous proposerais ces petits toasts qui sans être incroyablement féminins, ont une petite touche girly avec l’ajout des graines de grenade séchée… 
 
 
Ce sont d’ailleurs des saveurs que la plupart de mes amies adorent, c’est peut-être pour ça que j’ai pensé  vous les proposer en cette journée symbolique! Mais rien ne vous empêche de faire cette recette un autre jour hein, je ne suis pas sectaire! J’aime aussi son côté frais et estival, grâce au miel et à la feta, ce sont des ingrédients qui annoncent le retour des beaux jours… Allez, dans le nord les jours chauds sont encore loin, mais il y a quand même un peu de printemps dans l’air!
 

Toasts à la feta, miel et grenade séchée

Toasts à la feta, miel et grenade séchée

Ingrédients

  • 2 pains suédois
  • 50 g de feta
  • 2 c. à s. de crème liquide
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 c. à s. de graines grenade séchées
  • 1 c. à s. de noix
  • 2 feuilles basilic
  • 1 c. à c. de zaatar
  • 1 c. à c. de miel liquide
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Dans un bol, écrasez la feta avec l'huile, la crème liquide et le zaatar.
  2. Étalez ce mélange sur les pains suédois puis déposez par dessus les noix, le basilic, les graines de grenade.
  3. Versez un filet de miel liquide par dessus.

Soupe de carottes, potimarron et lait d’amande

L’hiver continue, et je ne me lasse pas des soupes : je crois n’en avoir jamais autant mangé que cette année, pourtant j’ai toujours été une grande consommatrice!
 
J’aime le côté pratique de cuire une grosse marmite en début de semaine, et de pouvoir me réchauffer un petit bol sans rien avoir à faire les soirs de flemme… Avec un petit bout de pain, cela me suffit amplement pour un repas du soir léger et qui réchauffe!
 
 
Les soupes aux courges sont parmi mes préférées, mais mon homme aime un peu moins que moi, c’est pourquoi j’ai voulu tester cette version qui contient plus de carottes que de potimarron. Le résultat était au rendez-vous, une soupe « compromis » qui a plu à tout le monde! Si comme moi vous avez des dubitatifs de la courge à la maison, cela passera sans doute mieux comme ça que cuisinée seule!
 
 
J’ai utilisé du lait d’amandes pour adoucir un peu le tout, c’était délicieux, bien sûr vous pouvez utiliser un autre lait végétal, cela fonctionnera très bien également!
 
 
 
P.S. : Si vous aimez la soupe de carottes, cette version au miel et galanga est aussi délicieuse!
 
Soupe de carottes, potimarron et lait d’amande

Soupe de carottes, potimarron et lait d’amande

Ingrédients

  • 500 g de carottes
  • 300 g de chair de potimarron
  • 2 petits oignons
  • 15 cl de lait d'amandes
  • 2 c. à s. de menthe hachée
  • 1 c. à s. de curcuma
  • 1 c. à s. d'huile olive
  • 1,5 litre d'eau

Préparation

  1. Brossez et coupez en dés les carottes et le potimarron. Épluchez les oignons et émincez-les finement.
  2. faites revenir les oignons 5 minutes dans une poêle avec l'huile puis ajoutez les carottes et le potimarron.
  3. Couvrez d'eau froide, salez et mettez à cuire, comptez 15 minutes après l'ébullition, départ eau froide.
  4. Lorsque les carottes sont tendres, ajoutez le lait d'amandes et mixez l’ensemble. Ajoutez la menthe hachée et le curcuma, mélangez et servez bien chaud.

Légume de saison : l’épinard

Photo Stewart Butterfield@Flickr

L’épinard est un des légumes verts les plus délicieux, polyvalents et sains qui soit. A la crème, sautés avec de l’ail, en farce dans des raviolis… Il est impossible de ne pas l’aimer! Comme les épinards frais redeviennent de saison à l’approche du printemps, je vous partage aujourd’hui quelques conseils sur leur choix, leur conservation et leur préparation. 


Photo RebeccaDawson@Flickr

Comment choisir des épinards?

À moins d’être hors saison, choisissez-les frais plutôt que congelé. Si vous n’êtes pas nombreux, achetez une petite quantité car ils ne se conservent pas bien longtemps.  Mais gardez en tête qu’ils diminuent énormément à la cuisson : ils perdront plus de la moitié de leur volume! Cherchez des feuilles et des tiges fraîches et croquantes, et d’un beau vert vif, sans aucun signe de jaunissement.
Évitez les feuilles qui semblent endommagés, flétris, grignotés par les insectes.


Photo Rob Bertholf@Flickr

Quand les épinards sont-ils de saison?

Les épinards poussent bien en climat tempéré et sont donc faciles à trouver chez nous. Ils ont disponibles toute l’année en sachets, mais leur meilleure saison d consommation est de mars à septembre.

Comment conserver des épinards ?

Ne lavez pas les épinards avant de les stocker, l’exposition à l’eau accélérerait leur détérioration. Enveloppez les épinards dans un torchon propre et humide, puis dans un sac en plastique, enroulez-le bien autour des épinard en évacuant le plus d’air possible et réfrigérez-les  jusqu’à 5 jours.

Évitez de conserver les épinards cuits car ils ne se conserveront pas très bien.


Photo Rebecca Siegel@Flickr

Comment préparer des épinards?

Les épinards vendus en sacs ont été prélavés et ne doivent être rincés.
Les épinards achetés en bottes ou en vrac doivent lavés juste avant de les cuisiner.  Il faut être méticuleux car les feuilles et les tiges ont tendance à collecter le sable et la terre.
Avant de les laver, coupez les racines et séparez les feuilles. Placez les épinards dans un grand bol d’eau tiède et agitez les feuilles avec les mains, ce qui permettra à la saleté de se déloger. Égouttez les épinards, remplissez à nouveau le bol avec de l’eau propre et répétez ce processus jusqu’à ce qu’il ne reste plus de saleté dans l’eau, soit deux à trois fois sauf si vos épinards sont particulièrement sales. 

Utilisez l’essoreuse à salade pour éliminer l’excès d’humidité avant de les servir ou de les cuire.

Mes recettes favorites aux épinards

 


Samossas au saumon, épinards et petits pois


Gratin de pâtes aux choux de Bruxelles, épinards et cheddar


Stoemp aux épinards frais


Épinards bengali


Oeufs cocotte aux épinards et stilton

quinoasotto-champignons-3
Quinoasotto aux champignons, épinards et parmesan

curry-pois-chiches-epinards-23
Curry aux pois chiches et épinards

mug-cake-epinard-chevre
Mug cake saumon, chèvre, épinards

Curry de chou fleur népalais

Et si on se faisait un petit curry? Chez nous, tout le monde adore ça et je m’empresse donc de tester à chaque fois que je repère une nouvelle version. Les currys de légumes sont parmi mes favoris et celui-ci, au chou-fleur, a attiré mon attention avec son mélange d’épices ultra parfumées!
 
 
Lors d’un repas de famille que j’ai organisé il y a quelques temps, j’avais choisi de faire un repas à thème sur l’Asie, et j’avais proposé ce curry ainsi qu’un dahl de lentilles et du riz basmati, pour un repas complet vraiment délicieux. Tout le monde a adoré!
 
En quoi le curry népalais est-il différent du curry indien? Je ne suis pas certaine car j’ai eu beau comparer les recettes, je n’ai pas remarqué de différence caractéristique. Le curry népalais me semble plus simple, il ne fait par exemple pas appel à de la pâte de curry ou de la pâte de gingembre, mais je ne sais pas si c’est vraiment ce qui fait leur différence! Ce plat est également végétarien, comme beaucoup de plats du Népal. Toujours est-il que ce curry népalais est délicieux, et c’est l’essentiel!
 
 
Personne ne s’est plaint de l’absence de viande dans cette recette. Il faut dire que dans la cuisine népalaise comme dans la cuisine indienne, les stars, ce sont les épices plus qu’autre chose. Peu importe qu’on les marie avec de la viande, du poisson ou un légume, c’est toujours magique!
  
 
 
Curry de chou fleur népalais

Curry de chou fleur népalais

Ingrédients

  • 1 pomme de terre pelée et coupée en petits morceaux (125g)
  • 2 c. à s. d'huile végétale
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1 c. à c. de coriandre moulue
  • 1 c. à c. de curcuma
  • 1 c. à café de curry en poudre
  • 1 pincée de cannelle
  • 2 c. à c. de gingembre frais râpé
  • 5 gousses d'ail, pelées et hachées
  • 1 oignon émincé
  • 2 carottes pelées et en rondelles
  • 450 g de chou-fleur en fleurettes
  • 400 g de tomates en conserve
  • 30 cl d'eau
  • 12 cl de lait de coco
  • 140 g de petits pois
  • 2 c. à c. de sirop d’agave
  • 1/4 de c. à c. de piment de cayenne
  • 1 c. à s. de feuilles de coriandre fraîches hachées
  • Sel

Préparation

  1. Dans un petit bol, mettez la pomme de terre coupée en dés avec de l'eau et faites cuire pendant 2 minutes au micro-ondes. Remuez et testez les pommes de terre. Si ce n'est pas cuit, faites cuire encore 2 à 3 minutes. Réservez.
  2. Dans une grande sauteuse à feu moyen, ajoutez l'huile. Ajoutez les feuilles de laurier, le cumin, la coriandre, le curcuma, la poudre de curry et la cannelle et laissez les épices griller dans le beurre pendant quelques minutes, jusqu'à ce qu'elles soient bien parfumées.
  3. Ajoutez le gingembre, l'ail et l'oignon et faites sauter jusqu'à ce que l'oignon soit mou et translucide. Incorporez la pomme de terre, la carotte, le chou-fleur, les tomates et l'eau.
  4. Faites cuire à couvert en remuant régulièrement pendant environ 40 minutes, jusqu'à ce que le chou-fleur soit tendre. Incorporez les petits pois, le miel et le sel et prolongez de quelques minutes, jusqu'à ce que les pois soient chauds.
  5. Ajouter le piment de Cayenne au goût. Incorporez la coriandre juste avant de servir.
  6. Servez sur du riz basmati chaud.
 
Source d’inspiration :

Légume de saison : le brocoli

Photo loulrc @Flickr

Le brocoli est un légume qui appartient à la famille des choux Brassica. Il est rapide et pratique à préparer et à cuisiner. Il est meilleur lorsqu’il est blanchi car cela préserve sa couleur et son goût. Le brocoli est une excellente source de vitamines A et C, d’acide folique et de fibres. Attention de ne pas le surcuire, ce qui détruirait les vitamines sensibles à la chaleur.

  
Photo Linda N. @ Flickr

Comment choisir des brocolis?

Choisissez des têtes de brocoli aux bouquets verts et serrés et aux tiges fermes. Le brocoli doit être lourd pour sa taille, dense. Les extrémités coupées des tiges doivent être fraîches et humides. Évitez les brocolis aux extrémités des tiges desséchées ou qui brunissent ou aux fleurons jaunis. 

Quand les brocolis sont-ils de saison?

La pleine saison du brocoli se situe de septembre à avril.


Photo MAURO CATEB @Flickr

Comment conserver des brocolis?

Conservez les brocolis non lavés dans un sac en plastique ouvert au réfrigérateur. Si vous l’avez acheté très frais (par exemple sur un marché de producteurs), votre brocoli se conservera jusqu’à 10 jours.

Comment préparer des brocolis?

Le brocoli est particulièrement populaire dans la cuisine italienne où il est souvent cuit au four avec des oignons, ajouté à une pizza ou servi avec des pâtes à la sauce à l’ail et à la tomate.


Photo Tamaki Sono @ Flickr

Mes recettes favorites aux brocolis

brocoli-balls
Brocoli balls

hachis-brocoli-curcuma-2
Hachis au brocoli et curcuma
gratin-pates-brocoli-fromage-2
Gratin de pastas brocoli fromage

crumble-courgette-brocoli-basilic-2
Crumble de courgettes et brocolis au basilic et parmesan

Légume de saison : l’oignon

Photo John Morgan @Flickr

Ultra répandus dans notre cuisine et connus pour leur capacité à nous faire pleurer, les oignons revenus à la poêle apportent une saveur unique à tous nos plats! Mais les oignons ont plus d’un tour dans leur sac et ne doivent pas être limités à leur rôle de condiment.  On peut aussi les utiliser en tant qu’ingrédient à part entière comme dans la fameuse soupe à l’oignon! Aujourd’hui, je vous parle un peu plus en détail de la façon de les choisir et de les préparer, car c’est maintenant qu’ils sont en saison, il faut en profiter!


Photo Jeremy Keith @Flickr

Comment choisir des oignons?

Les oignons existent dans une large variété de couleurs, et pour certaines recettes, des types particuliers d’oignons sont nécessaires. 

Les oignons se présentent sous différentes formes et couleurs, mais aucun n’est un indicateur fiable du goût ou de la force. Les oignons jaunes communs sont assez doux. L’oignon blanc ou jaune garde son goût piquant lorsqu’il est cuit. Les oignons roses ou rouges sont assez relevés et très agréables consommés crus dans les salades.

Choisissez des oignons fermes avec une peau brillante et mince. S’ils ont l’air trop secs ou décolorés ou s’ils ont des taches molles et humides, ils ne sont pas frais.

Les oignons verts, aussi appelés oignons frais, ou « oignons de printemps » parce que c’est la période de l’année où ils sont récoltés, ont de petits bulbes blancs et sont surmontés de minces tiges vertes.

Recherchez les oignons verts avec des feuilles croustillantes et non flétries. Pour un goût piquant, choisissez des bulbes plus gros; pour un goût plus sucré, les plus petits seront votre meilleur choix. 


Photo Damian Gadal @Flickr

Quand les oignons sont-ils de saison?

Bien qu’ils soient présents sur les étals toute l’année, la période récolte des oignons se situe de septembre à avril. Les oignons verts, ou oignons frais, se trouvent quand à eux au printemps.


Photo MICOLO J Thanx @Flickr

Comment conserver des oignons?

Les oignons « secs », ceux que l’on trouve toute l’année sur les étals, sont des oignons communs (jaunes, blancs ou rouges) qui ne nécessitent pas de réfrigération. Cela les distingue des oignons verts ou oignons frais, qui s’abîmeront rapidement s’ils sont conservés à la température ambiante.

Plus que n’importe quel autre légume, les oignons secs se conservent très bien, trois à quatre semaines à condition d’être stockés à l’abri de l’humidité, dans un endroit sec, sombre et frais. Ne les mettez pas au réfrigérateur, cela les ramollirait. Ne les stockez pas à côté de pommes de terre, qui dégagent un gaz susceptible d’accélérer leur vieillissement. 

Une fois coupés, si vous n’avez pas tout utilisé dans votre recette, il faut les cuisiner rapidement, car ils s’abîment vite. Emballez votre reste d’oignon dans du plastique, réfrigérez-le et utilisez-le dans un délai d’un jour ou deux, ou congelez-les pour une utilisation ultérieure . 

Au contraire des oignons secs, les oignons verts doivent être réfrigérés. Ils se conservent bien dans un sac en plastique ouvert dans le tiroir à légumes de votre réfrigérateur.

 


Photo Michele Dorsey Walfred @Flickr

Comment préparer des oignons?

Enlevez la couche extérieure qui est plus sèche que les autres, puis coupez-les en deux avant de les émincer ou couper selon vos besoins.

Les oignons peuvent être utilisé pour aromatiser des soupes, des sauces et des bouillons. Ils peuvent également être utilisés pour parfumer le pain, les quiches et les bases de pizza. Ils sont largement utilisés dans la cuisine indienne comme dans les bahjis et les pakoras. Des oignons peuvent être ajoutés à la purée de pommes de terre, pour aromatiser le riz pilaf et une multitude de salades différentes. Ils peuvent être grillés sur des brochettes avec de la viande ou d’autres légumes l’été pour les barbecues. Leurs utilisations sont quasiment illimitées!

Mes recettes favorites aux oignons

 


Confit d’oignons rouges au vin rouge


Pavé de bœuf sauce aux échalotes et oignons


Tempuras de carottes et oignons rouges, sauce miel, soja et gingembre

 


Egg boat à la tomme et aux oignons

gratin-oignons-rouges-3

Gratin d’oignons rouges

tartine-camembert-estragon-2
Tartines au camembert, estragon et oignons confits

puree-patates-douces-oignons-caramelises-2
Purée de patates douces aux oignons caramélisés

Toasts aux œufs de lump et à la crème

Lors de la préparation du menu de fêtes, je trouve qu’il n’est pas toujours facile de se renouveler année après année, surtout quand on aime réutiliser invariablement les mêmes aliments de base. je pense par exemple aux œufs de lump, qui sont un classique dans ma famille. Cela fait 20, 25, non, 35 ans que je les vois servis invariablement sur des toasts briochés avec un peu de beurre…  C’est très bon, mais je me disais qu’il devait bien y avoir d’autres façons de déguster cette spécialité!
 
 
Voici donc une recette que j’ai testée pour changer un peu, et parfaite pour un dîner ou un buffet, aussi bien élégant que décontracté. J’ai donc préparé une petite crème aux herbes que l’on dépose sur les toasts à la place du beurre. Vous pouvez mélanger la crème épaisse à l’avance, et ces petites bouchées seront rapides à faire à la dernière minute puisqu’il ne vous restera plus qu’un peu d’assemblage. De plus, cette recette présente vraiment très bien!
 
 
Les œufs de lompe sont largement utilisés dans la cuisine scandinave et les Danois les appellent le caviar danois. Le goût est très délicat, un léger goût de l’océan et les œufs forment de minuscules bulles explosant sur votre langue.
 
Au niveau du goût, ces petits toasts sont honnêtement un délice. J’ai été époustouflée par la simplicité et la saveur de cette recette malgré sa simplicité apparente!
 
Si vous réalisez cette entrée pour une occasion spéciale, servez-la avec un bon champagne ou un vin sec et pétillant.
 
P.S. : Voici d’autres toasts sympa au saumon, miel et moutarde par ici!
 
 
Cuillers apéritives aux œufs de lump

Quantité ou nb de personnes: Pour 12 toasts

Cuillers apéritives aux œufs de lump

Ingrédients

  • 12 c. à c. d’œufs de lump
  • 3 c. à s. de crème épaisse
  • 2 c. à s. de ciboulette ciselée
  • 2 c. à s. d'échalote hachée
  • 1/2 c. à c. d'aneth
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 12 pains à toast ronds

Préparation

  1. Dans un bol, mélangez la crème épaisse avec la ciboulette, l'échalote, l'aneth, le citron.
  2. Déposez ce mélange sur chaque toast puis déposez au centre une cuiller à café d’œufs de lump.
 

Magrets de canard aux cranberries et porto

Je vous préviens, ces magrets de canard vont faire ressembler votre cuisine à un restaurant haut de gamme. Je trouve qu’il n’y a pas de plat plus élégant et bluffant qu’un magret de canard! C’est un plat auquel je résiste difficilement au restaurant et je me suis lancée une fois ou deux dans sa préparation à la maison. Beaucoup de gens sont intimidés de cuisiner du canard, mais c’est en fait l’un des plats de viande les plus faciles à réaliser je trouve. Il faut maîtriser la durée de la cuisson pour que la viande reste rosée, mais en dehors de cela, vous pouvez très facilement obtenir un plat sublime et vous faire passer pour un cordon bleu! 
 
 
 
 
Le canard est ma viande de prédilection pou les occasions spéciales. Il est facile à cuisiner et magnifique sur une table de fêtes. En dehors de ça, nous n’en mangeons pas très souvent. Il faut dire que je l’apprécie, mais il est assez cher. Raison de plus pour ne pas louper son coup quand on en réalise!
 
J’aime la saveur intense du canard, sa texture moelleuse, et la sauce délicieuse qui l’accompagne généralement. La viande de canard seule a beaucoup de saveur, mais elle est sublimée lorsqu’elle est accompagnée d’une belle sauce sucrée. Le canard est souvent accompagné d’une sauce aux fruits comme du raisin, des framboises, des pêches… J’ai choisi d’utiliser des cranberries car elles sont sucrées mais aussi un peu acidulées. J’ai utilisé des cranberries séchées, plus faciles à trouver que les fraîches en France. 
 
 
La technique pour préparer le canard est assez simple. Vous le saisissez dans une poêle, la peau vers le bas, jusqu’à ce que la peau soit dorée et croustillante. Ensuite, vous retournez vos morceaux et vous faites cuire à peine quelques minutes l’autre face. 
 
La sauce aux cranberries est très facile à préparer aussi. Il suffit simplement de les réhydrater dans le porto pour bien les parfumer, puis de déglacer la viande avec du vinaigre et d’ajouter les fruits et le miel. Vous laissez réduire un peu, et hop, c’est fini! La sauce obtenue a une belle saveur, un mélange légèrement acidulé de sucré et salé, elle va vraiment bien avec le canard. 
 
Avec ce magret de canard, je vous recommande une purée, je trouve que c’est ce qui va le mieux avec! J’aime par exemple cette purée de patates douces ou si vous ne voulez pas abuser de la touche de sucre, une purée de chou-fleur au romarin sera parfaite. Si vous n’êtes pas fan de purée, essayez de servir ce magret de canard avec des fagots de haricots verts  et des muffins de pommes de terre
 
 
Magrets de canard aux cranberries et porto

Magrets de canard aux cranberries et porto

Ingrédients

  • 1 magret de canard de 400 g environ
  • 20 g de cranberries
  • 5 cl d'eau
  • 5 cl de Porto
  • 1 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 2 c. à s. de miel liquide (de romarin si vous avez)

Préparation

  1. Mettez à tremper les cranberries dans l'eau et le porto, salez et poivrez.
  2. Faites cuire les magrets, en commençant par le côté peau, environ 10-15 minutes à feu moyen vif, jusqu’à ce que la peau soit bien dorée.
  3. Jetez l'excédent de graisse au fur et à mesure.
  4. Salez, poivrez et retournez les magrets côté chair.
  5. Faites griller quelques minutes et réservez au chaud.
  6. Déglacez la poêle au vinaigre balsamique puis ajoutez les cranberries, puis enfin le miel.
  7. Laissez caraméliser quelques instants.
  8. Nappez les magrets préalablement tranchés avec la sauce et décorez avec les cranberries.