Archives par mot-clé : jaune d’oeuf

Sauce curry

Vous avez sans doute déjà remarqué mon amour pour la junk food, mais cela ne signifie pas que je mange dans des grandes chaînes de fast-food pour autant, car j’aime les repas qui ont du goût et je n’aime pas la quantité de déchets que génère l’industrie des fast-food. C’est pourquoi j’aime m’inspirer de cette cuisine et la refaire à la maison à ma façon.
 
 
Une sauce que l’on trouve chez certains fast-food et que j’adore est la sauce curry. J’ai voulu en réaliser moi-même et ça tombe bien car il n’y a rien de plus simple puisque c’est une mayonnaise additionnée de curry en poudre. Élémentaire mon cher Watson!
 
  
 
J’utilise cette sauce au curry dans mes burgers, pour accompagner des frites, ou encore à l’apéro pour y tremper les crudités (carottes, concombre, tomates cerises). C’est un délice!
 
Une fois la mayonnaise prise, vous pouvez l’allonger plus ou moins à l’huile. Suivant la quantité dont vous aurez besoin, vous pouvez donc mettre de 10 cl d’huile à 25 cl environ. Si vous mettez 10 cl, diminuez la quantité de curry à 1 cuiller à soupe seulement.
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité d’Argentine : Pasta frolla

Vous me connaissez, j’aime voyager plus que tout, et en ce moment, les escapades en tous genres me manquent! C’est pourquoi je vous propose une petite recette qui nous vient d’Argentine. On peut toujours se dépayser en cuisine, non? 
 
   
 
La pasta frolla est une tourte sucrée délicieuse et une spécialité très consommée en Argentine. Elle peut se servir garnie de pâte de coings, de dulce de leche ou de plein d’autres garnitures. L’une des plus typiques est le dulce de batata, une pâte de patate douce, épaisse et sucrée, qui rappelle un peu les pâtes de fruits.
 
 

Si vous ne trouvez pas ce dulce de batata, remplacez-le par de la pâte de coings ou de la pâte de n’importe quel fruit suivant ce que vous trouverez.

En Argentine on sert cette tarte l’après-midi, accompagnée d’un mate, le thé typique de là-bas, mais c’est vous qui voyez quand vous voulez déguster cette tarte!

 
Si vous voulez réaliser un menu à thème argentin, regarde aussi ma recette d’empanadas de humita et le postre vigilante.
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Petits croissant apéritifs au pesto

Aujourd’hui je vous propose un petit amuse-bouche pour l’apéritif, à la fois très simple et très bon. Je l’ai réalisé pour une soirée récemment et tout le mode s’est régalé.
 
 
C’est une recette que j’avais repérée sur le blog La cuisine de Poupoule, un blog dont je suis fan et que je lis régulièrement depuis des années. J’y trouve toujours des idées faciles et qui plaisent à toute la famille.
 
J’ai fait exactement la même recette qu’elle, mais je n’ai pas utilisé d’œuf pour dorer les croissants, car le pesto dégageait tellement de gras qu’il m’a suffi d’étaler un peu l’huile sur le dessus des croissants pour faire adhérer le sésame.
 
Mes croissants sont un peu trop dorés, surveillez bien la cuisson vers la fin s’il vous ne voulez pas qu’ils brûlent!
 
 
Je ne raffole bizarrement pas trop du pesto dans les pâtes, mais j’aime bien en utiliser dans des quiches, des muffins, ou comme ici dans ces petits croissants apéro, cela fonctionne très bien.
 
Pour cette recette, j’utilise une pâte feuilletée du commerce et un pesto tout fait, ça en fait une recette ultra basique et rapide, mais bien sûr si vous voulez utiliser des ingrédients 100% faits maison, ça n’en sera que meilleur!
 
  
 
 
 
Source d’inspiration :
http://lacuisinedepoupoule.com/2020/01/croissant-au-pesto.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Feuilletés individuels aux champignons et magret fumé

Les fêtes approchent! Le magret fumé n’est pas un produit que je consomme tout au long de l’année, je le réserve plutôt aux repas exceptionnels. Aujourd’hui, c’est une petite idée apéritive parfaite pour les repas de fin d’année que je vous propose.
 
 
J’ai réalisé ces petits feuilletés avec des pâtes  feuilletées toutes prêtes car je devais aller vite. Il va sans dite que si vous faites la pâte maison, l’ensemble n’en sera que meilleur… Mais chacun fait selon sa motivation, le temps dont il dispose…  
 
Le mélange champignons, lardons et magret est très goûteux et cette recette est hyper gourmande.
 
Pour réaliser ces mini feuilletés, je me suis inspirée d’une recette du blog Le palais des saveurs. Il s’agit d’une recette assez ancienne que j’ai adaptée en y mettant des champignons de Paris, Val y met des girolles et des pleurotes, moi j’ai utilisé des champignons de Paris car c’est tout ce que j’avais, à vous de voir ce que vous préférez, un mélange forestier sera parfait également! Val fait une grosse tourte et moi j’ai choisi de faire des petites, c’est également vous qui voyez, ma méthode reste la même.
 
 
Je n’ai pas réalisé de dorure, mais si vous souhaitez en ajouter une pour un rendu plus joli, ma favorite consiste à mélanger une ou deux cuillères d’huile d’olive avec une pincée de curcuma et de paprika. C’est tout aussi joli qu’une dorure à l’œuf mais au lieu de laisser un gout marqué d’œuf, on a une petite note d’épices très sympa! 
 
 
 
 
 
Source d’inspiration :
http://passionsdeval.canalblog.com/archives/2012/01/17/22471071.html
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Pains à hot-dogs à la machine à pain

Je vous ai alléchés il y a quelques jours avec ma recette de hot-dogs, voici maintenant la recette des pains briochés qui les accompagne. Vous pouvez bien sûr utiliser ces pains avec une autre recette de hot-dogs, ou inversement, mais je peux vous dire que l’ensemble est très bon!
 
 
Pour réaliser cette recette, j’utilise ma machine à pain, mais ce n’est pas obligatoire. C’est juste un gain de temps et un peu moins d’effort, mais rien que de bons bras ne puissent remplacer! Ma machine est une machine spéciale qui permet de cuire des mini baguettes : c’est top mais vous pouvez adapter et finir la cuisson au four sans problème. Le mode que j’ai choisi sur ma machine à pain dure 2h02 à 2h20 selon si l’on veut une cuisson dorée ou pas, mais si votre machine ne cuit pas les baguettes, alors le temps sera beaucoup plus court (uniquement le pétrissage) et il vous faudra compléter avec le four.
 
 
J’utilise de la levure boulangère sèche car c’est pratique d’en avoir d’avance dans les placards. De la levure fraîche peut convenir aussi si vous préférez, il parait même qu’on peut la congeler en petites portions quand on en a trop. Si vous utilisez de la levure fraîche, multipliez par trois le poids indiqué pour la levure sèche.
 
Vous l’aurez compris je pense, le fait-maison, j’adore, et c’est pourquoi j’ai posté il y a quelques jours un article sur le fait-maison, qui récapitule mes recettes et que je mettrai à jour régulièrement.  Et vous, vous aimez préparer vous mêmes votre pain?
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Gâteau au citron

Aimez-vous le citron autant que moi? Il me semble que plus le temps passe, plus je suis fan de sa fraîcheur, au point de ne plus pouvoir lui résister, notamment dans mes boissons fraîches, mes salades ou bien sûr, mes desserts.
 
 
Le dessert que je vous propose aujourd’hui est du genre typiquement américain, comme ceux qui me font souvent saliver sur Pinterest : une couche de biscuit, une couche crémeuse et fraîche, bref, le rêve dès que le thermomètre montre un peu!
 
La pâte est une pâte assez classique et ne demande aucun ingrédient spécial. La couche du dessus est basée sur un mélange de creamcheese, ou en français, fromage à la crème, de type St Morêt ou Philadelphia. J’ai une préférence pour ce second qui est plus typiquement américain, mais le St Morêt fait parfaitement l’affaire également.
 
 
Pour obtenir le jus de citron, je presse bien sûr mon citron, mais comme on n’est pas dedans au moment de l’achat, on n’a pas de garantie d’arriver parfaitement à 5 cl de jus. Une fois entamé, le citron ne se garde malheureusement pas longtemps! J’ai donc toujours une bouteille de jus de citron au réfrigérateur qui me permet de compléter si besoin sans pour autant entamer un second citron juste pour quelques millilitres. 
 
Pour votre prochain goûter ou dessert du dimanche, mettez ce gâteau dans vos favoris, vous ne le regretterez pas!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Frites à la mimolette, oignons grillés et mayonnaise à la truffe

La recette que je vous propose aujourd’hui trouve son origine à Anvers. Bien sûr, les frites sont souvent considérées comme une spécialité belge, bien que d’autres pays se réclament “rois de la frite” de nos jours. Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle je parle de cette origine! En hiver, j’aime organiser un petit week-end en amoureux avec mon compagnon, et c’est souvent pour nous l’occasion d’aller découvrir une jolie ville de Belgique. L’an dernier, nous avion jeté notre dévolu sur Anvers, ville magnifique que nous avons adoré parcourir!
 
 
Là-bas, nous avons découvert par hasard une enseigne de frites “de luxe”. Le restaurant était assez stylé pour un fast-food, la déco était noire et dorée il me semble, et il y avait une carte très bien présentée avec des frites cuisinées de façon gastronomiques!
 
Entre autres, une recette avait attiré notre attention, mais il n’était pas l’heure de manger quand nous sommes passés devant cette échoppe…  C’est pourquoi nous nous étions noté de refaire la même idée à la maison.
 
 
C’est aujourd’hui chose faite, et c’est cette recette que je vous propose de découvrir! Je dois dire que nous l’avons bien appréciée, notamment cette mayonnaise à la truffe qui est très sympa! La frite est souvent un accompagnement, mais ici elle est un snack qui se suffit à lui-même, enfin sauf si vous avez vraiment très très faim…
 
Dans ce cas, vous pouvez servir un welsch burger ou un burger hivernal à la raclette pour aller avec, mais ne vous pesez pas pendant au moins une semaine ensuite!
 
  
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Galette des rois poire et spéculoos

Aujourd’hui, je vous propose une variation sur le dessert classique de l’Épiphanie : La galette des rois! La galette des rois est une galette traditionnellement consommée dans la plupart des régions de France, mais aussi au Québec, en Suisse, au Luxembourg, ou en Belgique à l’occasion de l’Épiphanie, fête chrétienne qui célèbre chaque année le 6 janvier la visite des rois mages à l’enfant Jésus. 
 
 
Il y a plusieurs années, je vous avais proposé la recette de la galette des rois frangipane classique, au bon goût d’amandes. C’est ma favorite, mais il faut savoir se renouveler! Cette année, je vous propose une déclinaison avec des poires et de la crème de spéculoos. 
 
Cette recette gourmande permet d’obtenir facilement une galette bien moelleuse grâce à la poire, et surtout super bonne. Entre le croustillant de la pâte feuilletée, le fondant de la crème de spéculoos et la touche de poires caramélisées , on obtient un dessert incroyablement gourmand ! 
 
 
Cette galette est très facile à végétaliser car elle ne contient qu’un seul œuf pour la dorure. Pour la rendre 100% végétale, supprimez cette dorure ou remplacez-la par 2 cuillers à soupe de lait végétal dans lesquels vous ajouterez une pointe de curcuma pour accentuer la couleur.
 
Il ne vous reste qu’à choisir quelle fève vous y mettez… Saviez-vous que 68 % des gens qui partagent une galette trichent pour donner la fève aux plus jeunes? J’avoue faire partie de cette catégorie de personnes, le sourire de ma fille recevant la couronne valant toutes les tricheries du monde!
 
  
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Sapin feuilleté à la truffe

Le réveillon de Noël approche à grands pas… Pour ceux qui seraient encore en train de se demander ce qu’ils peuvent préparer pour leurs invités ou ce qu’ils vont ramener s’ils sont invités, voici une petite recette. Elle est très simple et rapide à réaliser et a un rendu visuel vraiment sympa et festif.
 
 
Ce sapin en pâte feuilletée a fait le tour de la blogosphère culinaire ces dernières années… Et pour cause! C’est une super idée, facile à réaliser et qui en jette vraiment. La recette de base est hyper simple : une pâte feuilletée tartinée d’une préparation sucrée ou salée. Il vous faut 10 minutes pour le confectionner, vous enfournez et hop, c’est prêt!
 
Bien sûr, vous pouvez tartiner votre pâte feuilletée d’une sauce toute prête. Mais pour les fêtes, j’ai préféré préparer une garniture maison un peu haut de gamme aux champignons et à la truffe. On est là pour se faire plaisir, non? Pour réaliser ce joli sapin, vous n’aurez besoin que très peu d’ingrédients : une pâte feuilletée et ma garniture aux champignons.
 
Si vous êtes adepte du tout fait maison et que vous avez du temps devant vous, n’hésitez pas à faire une bonne pâte feuilletée maison, ça n’en sera que meilleur. Vous pouvez aussi la commander chez le boulanger, c’est la solution pour avoir le bon goût d’une pâte maison sans aucun effort! Pour ma part, j’ai utilisé de la pâte feuilletée en rouleau, et ça fonctionne très bien également.
 
 
Le résultat a été à la hauteur de mes attentes. Non seulement ce sapine est super joli, bien gonflé et doré, mais il est incroyablement bon! Franchement, il n’a duré que quelques minutes sur ma table… Dommage, il était si beau! 
 
Une fois que vous avez saisi le principe d’assemblage, ce sapin est déclinable en mille versions, aussi bien sucrées que salées. Toutes les garnitures sont possibles suivant vos goûts et ceux de vos invités. Moi, je sens que je vais tester plein de variantes!
 
  
P.S. : Si vous cherchez des idées pour Noël, il y en a d’autres par ici !
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Blanquette de veau

Il est rare que je vous propose des classiques de la gastronomie française, mais en voilà un! En fait, les classiques m’intimident car j’ai toujours l’impression que je vais les rater, ou tout au moins, ne pas réussir à égaler la cuisine de ma maman. Qu’y a t-il de meilleur que la cuisine d’une maman, hein? Je suis sûre que même ceux dont la maman cuisine très mal ont un souvenir agréable et nostalgique de la cuisine de leur maman… Ne serait-ce que parce qu’elle nous rappelle beaucoup de souvenirs et qu’il suffit d’en manger une bouchée pour retomber en enfance!
 
En ce qui me concerne, en plus, il s’avère que ma maman cuisine très bien, donc rivaliser avec elle, c’est compliqué.
 
Mais s’il y a bien un plat qu’elle cuisinait et que je n’aimais pas trop, c’est la blanquette de veau. Je pense que ma maman faisait une blanquette de veau assez citronnée, trop pour mes papilles d’enfant en tout cas, au point que je dis depuis 30 ans que je n’aime pas ce plat.
 
 
Mais l’an dernier, j’ai pris un cours en ligne d’accord mets et vins et il y avait un cours sur les accords possibles avec la blanquette. En bonne élève studieuse, j’ai donc voulu cuisiner cette fameuse blanquette et l’associer à l’un des vins de mon cours pour voir comment le vin peut sublimer le plat et vice versa…
 
Alors je me suis lancée et j’ai réalisé ce classique! Il était moins compliqué qu’il n’y paraissait, bien qu’il faille un peu prévoir de temps pour la cuisson. Ce n’est pas un plat qui demande une grande dextérité, juste de la patience…
 
Au final, l’ensemble était parfaitement réussi : mon accord mets vins était divin, et la recette était elle aussi tout à fait divine! Je crois que l’élève a surpassé le maître pour cette fois, car j’ai trouvé cette recette meilleure que celle de ma maman, j’espère qu’elle ne m’en voudra pas car c’est une exception… Je n’ai toujours pas réussi à refaire un aussi bon gâteau au chocolat que celui qu’elle nous préparait quand on était enfants, et sa charlotte aux marrons reste inimitable! Mais côté blanquette, j’ai trouvé mon bonheur avec cette recette et je vous la recommande chaudement!
 
 
Comme beaucoup d’anciennes recettes traditionnelles, l’origine de la blanquette de veau n’est pas vraiment claire. Certains historiens pensent que la blanquette serait l’évolution d’une recette classique du moyen âge appelée brouet de poulet. D’autres versions attribuent la paternité de blanquette à Vincent La Chapelle, un cuisinier français qui a été le chef de Louis XV. Cela n’a pas grande importance, tant qu’elle est bonne!
 
A propos des ingrédients, les pièces de veau les plus utilisées pour la blanquette sont l’épaule ou la poitrine. C’est de l’épaule que j’ai utilisée, je vous recommande de la prendre chez le boucher pour une qualité au top. La sauce est préparée en faisant une liaison entre un jaune d’œuf et le bouillon et en incorporant de la crème fraîche. La blanquette est généralement servie avec des carottes, des champignons et des petits oignons. Elle est traditionnellement accompagnée de riz mais peut également être servie avec des pâtes ou des pommes de terre.
 
Et pour que mon cours d’accords mets/vins vous profite, servez votre blanquette sur du riz, accompagnée d’une salade et d’un pouilly fuissé, d’un vin blanc maçonnais, d’un val de Loire cépage chenin ou encore d’un pinot gris d’Alsace
 
  
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0