Archives par mot-clé : Enfant

Croque-dog raclette cake

Récemment, j’ai fait un délicieux compromis en cherchant ce que j’allais préparer pour le dîner. Trois de mes plats favoris sont la raclette, les croque-monsieur, et enfin les hot-dogs. Aucun n’est particulièrement light ou équilibré, mais ils sont tous très réconfortants ! Et l’autre jour, en réfléchissant à mon menu, j’étais incapable de trancher… Pas facile de choisir ! J’aurais pu choisir de manger les trois sur trois repas différents, mais ça aurait signifié manger des repas lourds plusieurs fois d’affilée. Non que ça m’effraie franchement, mais sur le moment, j’ai plutôt cherché comment ne pas avoir à choisir. La solution était évidente, il suffisait de fusionner les 3 plats! J’ai donc pensé mélanger ce qui est l’élément principal de la raclette (le fromage), du hot-dog (la saucisse) et du croque-monsieur (le pain) dans un gros cake ultra gourmand.
 
 
Pas de surprise, nous avons adoré le résultat ! Qu’est-ce qu’on peut ne pas aimer dans du pain grillé rempli de saucisses et de beaucoup de fromage fondu ? Rien? On est d’accord!
 
C’est le plat parfait pour un dîner rapide en semaine et parfait pour une soiré télé également! C’est en plus un plat qui convient parfaitement aux adultes comme aux enfants.
 
Ce qui ne gâche rien, c’est que ce plat est très facile à faire! Vous posez le pain à plat, vous le couvrez de fromage et de saucisse, et vous recommencez. Il n’y a plus qu’à enfourner ou presque! Le résultat se tient bien au démoulage, même si vous remarquerez sur les photos qu’une de mes saucisses a essayé de se faire la malle lors du découpage.
 
 
II est très facile d’enrichir et de personnaliser ce plat. Vous pouvez y ajouter des champignons grillés, des rondelles de cornichons aigre doux, remplacer la saucisse par du bacon, la raclette par du morbier… Les solutions sont illimitées !
 
Je ne sais pas combien de temps il me faudra avant de refaire un  croque cake, mais sans doute très peu! J’ai déjà plein d’idées de variantes à tester! 
 

P.S. : Pour un croque plus gastronomique, découvrez mon croque-monsieur revisité à la truffe!
 
Croque-dog raclette cake

Ingrédients

  • 8 tranches de pain de mie sans croûte
  • 7.5 cl de crème liquide
  • 3 knacks
  • 9 tranches de raclette
  • 1 œuf
  • 2 c. à s. de moutarde
  • 1 oignon rouge
  • 1 gousse d'ail
  • 20 g de beurre
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Tartinez les tranches de pain de mie avec une très fine couche de moutarde.
  3. Émincez très finement l'oignon et réservez.
  4. Battez l’œuf, la crème, l'oignon, salez et poivrez.
  5. Déposez la moitié du beurre dans le fond du moule.
  6. Déposez 2 tranches de pain de mie dans le fond du moule.
  7. Déposez par dessus 1 knack tranchée en deux dans la longueur, l'oignon, puis 3 tranches de raclette afin de recouvrir.
  8. Dans un saladier, battez les œufs et la crème, ajoutez l'ail émincé, salez et poivrez.
  9. Salez, poivrez. Versez un peu de ce mélange dans le moule, par-dessus le fromage.
  10. Renouvelez l'opération 2 fois supplémentaires jusqu'à épuisement des ingrédients en terminant par du pain de mie.
  11. Déposez le reste de beurre en morceaux par dessus et enfournez pour environ 30 minutes.
  12. Attendez quelques instants avant de démouler.

« Ailes » de chou-fleur Buffalo

 
Où sont les amoureux du chou-fleur comme moi? En tant que légume ultra polyvalent, c’est l’un de mes préférés. Le chou-fleur peut être selon votre point de vue (ou celui de vos enfants), un légume facile ou très difficile à intégrer dans vos repas. Selon moi, bien que son odeur soit caractéristique, son goût est capable de s’effacer quand c’est nécessaire et il présente l’avantage d’aller étonnamment bien avec tout et n’importe quoi. 
 
Avant d’aller plus loin, vous vous demandez peut-être ce que sont ces « ailes » de chou-fleur Buffalo. Comment peut-on utiliser le terme d’ailes pour quelque chose qui ne contient pas de volaille? 
 
L’idée est simple. Au lieu des ailes de poulet aux épices buffalo, vous créez des bouchées de chou-fleur parfumées aux mêmes épices.
Si vous êtes végétarien ou si vous avez des amis qui le sont, ces bouchées de chou-fleur constituent une excellente alternative aux ailes de poulet. Ils ont la même saveur, sans viande. Ces « ailes de chou-fleur sont moelleuses à l’intérieur et croustillantes à l’extérieur, on peut dire qu’elles sont franchement proches de la réalité!
 
 
Attention, je dois rester honnête, malgré mon enthousiasme, je dois vous dire que vous n’allez quand même pas faire croire à quelqu’un que c’est de la viande hein! Cela n’empêche que même si vous êtes carnivore, ce chou-fleur est génial. 
 
Il existe sur internet un grand nombre de méthodes différentes pour fabriquer des « ailes » de chou-fleur. Vous pouvez les faire rôtir au four, les faire frire ou même utiliser un autocuiseur. Certaines techniques fonctionnent mieux que d’autres. Personnellement j’ai choisi de les cuire au four pour les rendre un peu plus saines. Assurez-vous de bien enrober votre plaque de cuisson avec de l’huile pour que vitre chou-fleur ne colle pas.
 
 
Ces « ailes » de chou-fleur font un accompagnement délicieux ou un apéritif parfait. Trempez les dans une petite sauce aux herbes et au yaourt pour encore plus de saveur, mais ce n’est pas obligatoire. Vous pouvez même, comme vous le feriez avec du poulet, les utiliser pour garnir un burrito. Étalez une grosse galette tortilla, ajoutez des ce chou-fleur, quelques crudités, un peu de votre sauce préférée, et vous allez vous régaler! 
 
 
 
“Ailes” de chou-fleur Buffalo

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes

Ingrédients

    Pour le chou fleur
  • 1 gros œuf
  • 450 g de chou-fleur
  • 40 g de chapelure
  • 15 g d'oignons frits
  • 15 g parmesan râpé
  • 1/2 c. à s. d'herbe de Provence
  • 1/2 c. à c. d'ail
  • Sel au goût
    Pour la sauce Buffalo
  • 2 c. à s. de sauce pimentée type tabasco
  • 10 g de beurre non salé froid
  • 2 c. à s. de ketchup
  • 1 c. à s. de vinaigre rouge
  • 1 c. à c. de sauce Worcestershire
  • 1 pincée de poivre de Cayenne

Préparation

  1. Séparez les fleurettes de chou-fleur et nettoyez-les.
  2. Dans un bol, faites fondre le beurre au micro-ondes puis mélangez-le avec la sauce tabasco, le vinaigre, la sauce Worcestershire, le piment de Cayenne, le ketchup, le sel et enfin l’œuf.
  3. Réservez.
  4. Préchauffez le four à 230° C. Vaporisez une plaque de cuisson avec un aérosol de cuisson.
  5. Remuez les fleurettes de chou-fleur dans le mélange de sauce pour les enrober complètement. Disposez le chou-fleur sur votre plaque à pâtisserie.
  6. Mélangez la chapelure, l'ail, le parmesan et les herbes de Provence et saupoudrez ce mélange sur le chou-fleur.
  7. Disposez le chou-fleur sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
  8. Faites cuire au four préchauffé jusqu'à ce que le chou-fleur soit brun doré et tendre, soit environ 15 minutes. Laissez reposer quelque minutes avant de retirer de la feuille de cuisson.

Blanquette de veau

Il est rare que je vous propose des classiques de la gastronomie française, mais en voilà un! En fait, les classiques m’intimident car j’ai toujours l’impression que je vais les rater, ou tout au moins, ne pas réussir à égaler la cuisine de ma maman. Qu’y a t-il de meilleur que la cuisine d’une maman, hein? Je suis sûre que même ceux dont la maman cuisine très mal ont un souvenir agréable et nostalgique de la cuisine de leur maman… Ne serait-ce que parce qu’elle nous rappelle beaucoup de souvenirs et qu’il suffit d’en manger une bouchée pour retomber en enfance!
 
En ce qui me concerne, en plus, il s’avère que ma maman cuisine très bien, donc rivaliser avec elle, c’est compliqué.
 
Mais s’il y a bien un plat qu’elle cuisinait et que je n’aimais pas trop, c’est la blanquette de veau. Je pense que ma maman faisait une blanquette de veau assez citronnée, trop pour mes papilles d’enfant en tout cas, au point que je dis depuis 30 ans que je n’aime pas ce plat.
 
 
Mais l’an dernier, j’ai pris un cours en ligne d’accord mets et vins et il y avait un cours sur les accords possibles avec la blanquette. En bonne élève studieuse, j’ai donc voulu cuisiner cette fameuse blanquette et l’associer à l’un des vins de mon cours pour voir comment le vin peut sublimer le plat et vice versa…
 
Alors je me suis lancée et j’ai réalisé ce classique! Il était moins compliqué qu’il n’y paraissait, bien qu’il faille un peu prévoir de temps pour la cuisson. Ce n’est pas un plat qui demande une grande dextérité, juste de la patience…
 
Au final, l’ensemble était parfaitement réussi : mon accord mets vins était divin, et la recette était elle aussi tout à fait divine! Je crois que l’élève a surpassé le maître pour cette fois, car j’ai trouvé cette recette meilleure que celle de ma maman, j’espère qu’elle ne m’en voudra pas car c’est une exception… Je n’ai toujours pas réussi à refaire un aussi bon gâteau au chocolat que celui qu’elle nous préparait quand on était enfants, et sa charlotte aux marrons reste inimitable! Mais côté blanquette, j’ai trouvé mon bonheur avec cette recette et je vous la recommande chaudement!
 
 
Comme beaucoup d’anciennes recettes traditionnelles, l’origine de la blanquette de veau n’est pas vraiment claire. Certains historiens pensent que la blanquette serait l’évolution d’une recette classique du moyen âge appelée brouet de poulet. D’autres versions attribuent la paternité de blanquette à Vincent La Chapelle, un cuisinier français qui a été le chef de Louis XV. Cela n’a pas grande importance, tant qu’elle est bonne!
 
A propos des ingrédients, les pièces de veau les plus utilisées pour la blanquette sont l’épaule ou la poitrine. C’est de l’épaule que j’ai utilisée, je vous recommande de la prendre chez le boucher pour une qualité au top. La sauce est préparée en faisant une liaison entre un jaune d’œuf et le bouillon et en incorporant de la crème fraîche. La blanquette est généralement servie avec des carottes, des champignons et des petits oignons. Elle est traditionnellement accompagnée de riz mais peut également être servie avec des pâtes ou des pommes de terre.
 
Et pour que mon cours d’accords mets/vins vous profite, servez votre blanquette sur du riz, accompagnée d’une salade et d’un pouilly fuissé, d’un vin blanc maçonnais, d’un val de Loire cépage chenin ou encore d’un pinot gris d’Alsace
 
  
 
Blanquette de veau

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes

Ingrédients

  • 400 g d'épaule de veau
  • 20 g de beurre
  • 70 g de carottes
  • 1 petit oignon
  • 70 g de blancs de poireaux
  • 1 clou de girofle
    Pour le bouquet garni
  • Un petit tronçon de blanc de poireaux
  • 25 g de céleri branche
  • 1 feuille de laurier
  • Des queues de persil
    Pour la sauce
  • 15 g de beurre
  • 15 g de farine
  • 25 cl de bouillon prélevé dans le plat de blanquette
  • 5 cl de crème épaisse
  • 1 jaune d’œuf
    Garniture
  • 75 g de champignons de Paris
  • 10 g de beurre
  • 1 c. à c. de jus de citron
  • 6 petits oignons
  • 1 c. à c. de sucre
  • Sel, poivre
    Pour le riz pilaf
  • 200 g de riz basmati ou long
  • 30 cl de bouillon prélevé dans le plat de blanquette
  • 1 oignon
  • 10 g de beurre
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Parez et détaillez la viande en forme de cubes. Faites-les revenir dans 20 g de beurre 2 à 3 minutes, salez et poivrez généreusement, ajoutez 1 cuiller à soupe de farine. Mettez dans une casserole d'eau froide et amenez à ébullition. En attendant que vienne l'ébullition, préparez les légumes.
  2. Épluchez l'oignon et la carotte. Coupez la carotte en bâtonnets, tronçonnez le poireau en conservant un tronçon pour votre bouquet garni. 
  3. Réalisez un bouquet garni en liant ensemble un tronçon de poireau, des queues de persil, le thym, le laurier, le céleri. Piquez l'oignon coupé en deux avec le clou de girofle.
  4. A la première ébullition, écumez, ajoutez la garniture aromatique (oignon, bouquet garni, carotte, poireau), puis laissez frémir jusqu’au terme de la cuisson, soit 40 à 50 minutes.
  5. Préparez la garniture à l'ancienne. Coupez les champignons en biais. Épluchez les oignons blancs. Pochez-les dans une casserole avec le jus de citron, le fond blanc, le beurre et le sel à ébullition.
  6. Préparez le riz pilaf. Ciselez l'oignon finement. Faites-le suer dans le beurre. Ajoutez le riz et nacrez-le. 
  7. Passez au chinois une partie du bouillon de cuisson. Versez en 30 centilitres sur le riz. Ajoutez le bouquet garni que vous aurez repris dans la garniture.
  8. Couvrez et faites cuire 18 minutes à couvert à feu très doux. Retirez le couvercle et le bouquet garni, égrenez le riz et ajoutez une noisette de beurre, vérifiez l'assaisonnement.
  9. Décantez la viande et gardez-la à part. Passez au chinois le restant du bouillon.
  10. Réaliser le roux blanc en mettant dans une casserole le beurre puis la farine quand le beurre est fondu, et laissez cuire 8 à 10 minutes  sans coloration  puis laissez-le refroidir. Ajoutez le fond blanc de cuisson sur le roux pour obtenir un velouté. Mélangez le jaune d'œuf avec crème, et versez sur le velouté pour obtenir une sauce suprême. Vérifiez la liaison et goûtez l'assaisonnement. Versez cette sauce sur la viande, en la couvrant totalement, .
  11. Tassez le riz dans des ramequin, puis déposez-le délicatement dans les assiettes, déposez ensuite la blanquette, et décorez avec un peu de cerfeuil.

Bucketlist de novembre

Photo Ian Sane@Flickr
 
Le mois de novembre est là! C’est un mois où le froid s’installe et on a plus d’activités à la maison,  bien au chaud. On commence aussi tout doucement à penser aux fêtes, du moins pour ceux qui aiment s’organiser à l’avance comme moi! Voici un petit aperçu de mes projets du mois!
 
   

Ma bucket list de novembre :

 
– Trier les jouets de ma fille et en faire don à une association avant les fêtes
 
 Photo manuel m. v. @Flickr
 
– Organiser mes vacances. j’ai plusieurs projets de voyage ou week-ends pour l’an prochain et je dois m’y prendre un peu en avance si je veux avoir de bons prix et du choix sur les logements, les vols…
 
– Réfléchir aux cadeaux de Noël. J’aime les acheter début décembre mais cela implique d’avoir des idées d’abord!
 
Photo Laura LaRose @Flickr
 
– Me régaler de plats riches en légumes, en prévision du mois de décembre, aux repas hyper riches qui arrive à grands pas!
 
Photo  liz west @Flickr
 
– Voir Psych. J’adore les séries policières et celle-ci a l’air vraiment fun!
 
Et vous, qu’avez vous en projet pour le mois à venir?  

Cookies aux bonbons Candy corn et chocolat blanc

Connaissez-vous les candy corn? Ce sont d’adorables bonbons américains en forme de grains de maïs, assez emblématiques d’Halloween grâce à leur jolie couleur. 
 
Chaque année, même si je suis maintenant une adulte et que ma fille n’aime pas les bonbons, j’achète un grand sac de bonbons en octobre. J’aime me mettre dans l’ambiance d’Halloween et une partie de ces bonbons seront distribués le 31, mais j’en garde aussi pour préparer quelques gourmandises!
 
  
 
Pour pousser encore plus loin le plaisir de cette fête américaine, j’ai commandé ces bonbons typiques que l’on ne trouve pas facilement chez nous en France, à part sur les épiceries en ligne.
 
 
Si vous trouvez des candy corn, vous devez essayer cette recette! Ces cookies sont faciles à faire avec les enfants et ne prennent que quelques instants. Ils sont parfaits pour faire Halloween et absolument addictifs. Si vous ne trouvez pas ces petites gourmandises, j’imagine que d’autres bonbons du même style peuvent être utilisés, comme par exemple les cuberdons belges ou d’autres gommes aux fruits.
 
Si comme moi vous aimez fêter Halloween, je vous propose de découvrir également mon Halloween pumpkin pie et mes cookies à la citrouille, qui seront parfaits pour réaliser un menu à thème sympa!
 
 
Cookies aux bonbons Candy corn et chocolat blanc

Quantité ou nb de personnes: Pour une vingtaine de cookies

Ingrédients

  • 110 g de beurre doux à température ambiante
  • 150 g de cassonade
  • 50 de sucre
  • 1 gros œuf
  • 1 c. à s. d'extrait de vanille
  • 2 c. à s. de crème liquide
  • 200 g de farine
  • 2 c. à c. de maïzena
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • 100 g de bonbons Candy corn
  • 150 g de chocolat blanc

Préparation

  1. Coupez le chocolat blanc en petits morceaux et réservez.
  2. Mélangez au robot le beurre doux, la cassonade, le sucre, l’œuf et la vanille liquide pendant environ 5 minutes.
  3. Arrêtez, raclez les parois du bol et ajoutez la crème liquide, la farine, la maïzena, le bicarbonate et le sel, et mélangez à nouveau pour environ 1 minute.
  4. Versez le mélange dans un saladier, ajoutez les bonbons, les pépites de chocolat blanc, et mélangez à l'aide d'une cuiller en bois.
  5. Formez des boules à l'aide de cuillers à soupe et déposez-les sur une plaque couverte de papier cuisson. Réfrigérez pendant au moins 3 heures avant la cuisson.
  6. Préchauffez le four à 180°C. Enfournez les biscuits et faites au four pendant 9 minutes, ou jusqu'à ce que les bords commencent à dorer mais que le centre soit encre moelleux.
  7. Laissez les cookies refroidir sur la plaque de cuisson pendant 5 minutes avant de les retirer de la plaque.
 
 
Source d’inspiration :

Gratin de poireaux et maroilles

Le poireau est de saison, et je réalise que je le cuisine trop rarement alors qu’il est délicieux! Ce membre de la famille des oignons aurait d’abord été cultivé par les anciens Égyptiens, avant que les anciens Grecs et les Romains l’adoptent à leur tour. On pensait en ce temps là que le poireau avait une action sur la voix! On dit d’ailleurs que le célèbre empereur Néron mangeait tous les jours de la soupe de poireaux pour améliorer son discours.
 
 
De mon côté je n’ai rien remarqué, mais comme je n’ai pas prévu de faire La nouvelle star, ce n’est pas bien grave. Cela ne l’empêche pas de me régaler!
 
J’ai choisi de vous préparer le poireau dans une recette aux accents ch’ti bien chargée en Maroilles. En tant que grande fan de fromage, je peux manger n’importe quoi tant que c’est couvert de fromage, et j’adore l’utiliser de nombreuses manières. Je pense notamment que le fromage est un must dans les gratins. Vous ne pouvez pas vous tromper en mettant des tonnes de fromage sur un gratin! Ne soyez donc pas intimidés par la dose très généreuse lorsque vous ajoutez du fromage dans ces plats. Ce gratin est léger et délicieux, avec un bon goût prononcé de Maroilles. Si vous avez du Maroilles au frigo, vous êtes à deux doigts de créer une recette vraiment alléchante!
 
 
Les pommes de terre et les poireaux se marient à merveille avec le Maroilles pour former un gratin facile et nutritif, parfaite pour un dîner en semaine. J’adore le mélange de poireaux et de pommes de terre, et ce gratin est vraiment un plat d’hiver réconfortant. 
 
Ce gratin cuit au four est un plat merveilleux à réaliser quand on veut finir des restes de poireaux ou de pommes de terre cuites. Il est si savoureux que vous pouvez même persuader les enfants ou les poireaux de manger ce légume d’hiver sain.
Vous pouvez le conserver dans un contenant hermétique pendant 2 jours au frigo, e le réchauffer au four avant de le manger si vous le souhaitez. Vous pouvez utiliser d’autres fromages ou ajouter des herbes ou des épices pour changer sa saveur.
 
 
 
 
Gratin de poireaux et maroilles

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 personnes

Ingrédients

  • 1 gros poireau (350 g)
  • 200 g de Maroilles
  • 600 g de pommes de terre
  • 1/2 oignon
  • 6 cl de crème fraîche
  • 4 cl de lait
  • 1/2 c. à c. de muscade
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Faites cuire les pommes de terre à l'eau départ eau froide, jusqu’à ce qu’elles soient cuites mais encore fermes. 
  2. Épluchez le poireau et émincez-le.  Faites-le cuire 15 minutes à l'eau bouillante.
  3. Émincez l'oignon. Coupez le Maroilles en tranches.
  4. Préchauffez le four à 180°C.
  5. Mettez dans un plat les pommes de terre en rondelles puis l'oignon émincé puis le poireau.
  6. Dans un bol, délayez la crème dans le lait, ajoutez du sel, du poivre, de la muscade et versez sur les poireaux.
  7. Déposez par dessus les tranches de Maroilles.
  8. Enfournez pour 15 minutes environ, jusqu’à ce que le fromage gratine.
 

Verrines betterave et chèvre

Durant tout le mois d’octobre a lieu un fameux événement : Octobre rose. Tous les ans à cette occasion, je vois de jolies recettes roses fleurir sur les blogs et je me dis que c’est trop tard pour en faire une moi-même, mais que l’an prochain, j’y penserai et je ferai une recette rose à mon tour, et puis une année passe et j’oublie… Mais pas cette fois-ci! J’ai enfin une recette rose à vous partager, à peu très dans les temps!
 
Tout ceci est simplement un prétexte à vous rappeler le but de cette association, et la cause qu’elle soutient. C’est une cause très importante car elle est destinée à sensibiliser au dépistage du cancer du sein féminin et à récolter des fonds pour la recherche. 
 
 
Bien sûr, cuisiner une recette rose ne va pas changer la face du monde mais cela me donne l’occasion de vous faire un peu de pub pour cette association, n’hésitez pas à aller les soutenir! Pour en savoir plus ou faire un don, c’est par ici!
 
De mon côté, j’ai participé à quelques collectes de fonds et acheté des goodies dont les bénéfices leur seront reversés. J’espère que nous serons nombreux à nous mobiliser cette année!
 
Voici donc ma recette rose! OK, elle est surtout blanche et la couche rose a l’air noire car mes photos sont un peu sombres, mais on ne va pas chipoter, hein? J’ai ajouté un peu de baie rose sur le dessus pour avoir un rappel de couleur.
 
Dans cette recette, les ingrédients sont très simples. On associe simplement la betterave à la douceur d’un fromage blanc au fromage de chèvre. Pour la réaliser, j’ai utilisé un chutney de betteraves délicieux, mais si vous n’en trouvez pas, je vous mets une alternative facile à réaliser avec de la betterave déjà cuite. 
 
 
Beaucoup de gens font la tête quand ils entendent parler de betterave. Moi, par contre, j’adore ça. Je trouve ce légume sucré, juteux et j’adore sa texture et sa jolie couleur! La plupart des gens sont rebutés par cette couleur rougeâtre. Si c’est le cas de vos enfants, ou de votre mari, vous pourrez peut-être les amadouer avec de la betterave jaune, à l’aspect beaucoup moins étrange. Mais ici bien sûr, c’est une recette rose que je vous propose!
 
La couleur rose de la betterave est très jolie, mais elle tâche aussi beaucoup. Je vous recommande de faire très attention à ne pas tacher votre plan de travail. Ma planche à découper reste colorée longtemps après chaque recette à la betterave!
 
 
 
 
Verrines betterave et chèvre

Quantité ou nb de personnes: Pour 10 verrines

Ingrédients

    Pour  la betterave :
  • 90 g de betterave cuite râpée
  • 60 g de dés de pommes
  • 1 pincée de cassonade
  • 1 c. à c. de vinaigre de vin rouge
  • 1/2 c. à c. de raifort
  • 1/2 c. à c. de jus de citron
    Pour le fromage blanc : 
  • 150 g de chèvre frais
  • 150 g de fromage blanc
  • 1 c. à c. de jus de citron
  • 1 c. à s. de ciboulette hachée
  • 1 gousse d'ail émincée finement
  • Sel poivre
    Pour la décoration : 
  • 1 c. à s. de ciboulette hachée
  • 1/2 c. à c. de baies roses
  • Poivre

Préparation

  1. Mélangez dans un récipient les ingrédients de la betterave et posez-la dans le fond de vos verrines. 
  2. Mélangez tous les ingrédients de la couche au chèvre, ajoutez-la au dessus
  3. Saupoudrez de ciboulette fraîchement ciselée et de baies roses, poivrez.

Bucketlist d’octobre

Photo Thad Zajdowicz@Flickr
 
Le mois d’octobre est là! C’est l’occasion de se plonger en mode 100% automne, avec ses thés bien réconfortants, ses pulls en laine, et ses desserts à la cannelle qui embaument la maison! Voilà ce que je prévois de faire ce mois-ci!
 

Ma bucket list d’octobre :

 
– Préparer un repas d’Halloween de folie
 
 
– Préparer de super sachets de bonbons d’Halloween pour les enfants du quartier.
Photo  Juushika Redgrave@Flickr
 
– Préparer de nouveaux produits de nettoyage naturels et maison : après la lessive, j’aimerais petit à petit remplacer tous mes produits « chimiques » par leur version naturelle.
 
– Vider mes placards : depuis septembre je m’échine à cuisiner tout ce qui traîne dans mes placards, notamment les trucs farfelus ramenés de voyage et dot je ne sais jamais quoi faire. 
 
 
– Voir la série Scream Queens, je l’ai commencée et adorée, maintenant je veux regarder toutes les saisons!
 
Et vous, qu’avez vous en projet pour le mois à venir?  

Bucketlist de septembre

Photo paul bica@Flickr
 
Le mois de septembre est arrivé! C’est pour moi comme pour tous les parents d’enfants qui vont à l’école un mois de course, où il faut s’habituer au rythme de l’école, aux activités, racheter quelques vêtements pour l’école, mais aussi, manger plus sainement pour compenser les excès de l’été! Allez, rassurez-moi, vous n’avez pas mangé que de la salade cet été hein?
   
 

Ma bucket list de septembre :

 
– Reprendre le rythme de l’école avec une organisation que j’espère un peu plus sereine que l’an dernier
 
 Photo Melissa@Flickr
 
– Faire refaire ma terrasse. Oui bon l’été sera fini haha, mais que voulez-vous, le professionnel qu’on a choisi n’avait pas de disponibilité avant!
 
– Cuisiner « healthy » pour me faire du bien après les trop nombreux restaurants et excès de l’été!
 
Photo Marco Verch@Flickr
 
– Cuisiner des spécialités roumaines, grâce au livre de cuisine que j’ai ramené de là-bas
 
Photo julie corsi@Flickr
 
– Voir l’île aux chiens, que j’ai raté au cinéma faute de baby-sitter!
 
Et vous, qu’avez vous en projet pour le mois à venir?  

Comment organiser un repas à thème pirate?

Photo Keith Trice@Flickr
 
Comme vous le savez, j’aime beaucoup cuisiner, mais j’aime aussi prévoir des menus lorsque je reçois. Parfois, il m’arrive de déraper un peu hors de  la cuisine et de réfléchir à un menu à thème complet : déco, musique… C’est surtout le cas une fois par an, quand nous célébrons l’anniversaire de ma fille! J’aime planifier et imaginer une fête d’anniversaire en pensant à la joie que ça lui procurera, même si pour l’instant elle est un peu petite pour se rendre compte! Je prévois donc bien à l’avance mes idées et je planifie les étapes de ce que je devrai préparer de façon à ce que tout soit parfait le jour J. Pour son dernier anniversaire, nous étions partis sur un thème pirate, qui fait partie des plus appréciés des enfants. Si vous réfléchissez à une soirée sur ce thème, voici donc mes petites idées pour vous aider, que ce soit pour un enfant ou pour vous même! Eh oui, vous pouvez aussi adopter ce thème pour vous, il vous suffit alors de l’interpréter de façon moins enfantine! 
 

Les déguisements

Pas d’obligation de se déguiser, mais c’est un thème assez facile à décliner si vous le souhaitez. On trouve des accessoires dans tous les magasins de déguisements et les enfants adoreront avoir un look de pirate! De mon côté, je n’avais pas imposé de déguisement aux invités, mais j’avais déguisé ma fille, et j’avais mis à la disposition des invités des accessoires ( chapeaux, bandanas, cache-œils) que chacun pouvait essayer ou porter un instant selon son envie, ou le temps d’une photo.
 
Photo Barney Moss@Flickr

La musique

Vous allez peut-être penser comme moi à la musique de Pirates des Caraïbes, personnellement j’adore cette bande originale! Les musiques de marins en général sont assez adaptées bien sûr. J’ai réalisé une playlist où je mélange un peu tous les genres, que je vous partage ici si vous le souhaitez!
 
 

Le décor

Pour les décorations, on trouve facilement des assiettes et serviettes en carton sous forme de carte au trésor ou avec des motifs pirates. Pour les murs, achetez une banderole pirate ou fabriquez en une avec du tissu ou en imprimant des triangles noirs avec des têtes de mort. Vous pouvez aussi imprimer de grandes cartes au trésor et les mettre au fond de vos plateaux pour l’apéro. Imprimez des petits drapeaux pirates et fixez-les au bout de cure-dents pour piquer des cubes de formage ou des olives. Enfin, j’avais trouvé des petits coffres à trésor dans un magasin de déguisement, j’y avais glissé les biscuits apéro. Si vous le voulez, vous pouvez facilement fabriquer des accessoires pour photo booth : fausses barbes, cache-œils, chapeaux…
 
Photo Timothy Tolle@Flickr

Côté boissons

Globalement, les pirates boivent beaucoup, donc pas de souci de ce côté là, tout sera dans le thème! Mais bien sûr, toutes les boissons au rhum auront votre préférence, et les jus exotiques : banane, papaye… Proposez par exemple un punch coco, un cocktail à la banane, une pina colada ou un rhum arrangé pour faire plaisir à tout le monde! Un punch pirate sera facile à réaliser avec du curaçao pour obtenir une jolie couleur! Enfin, la bière fera parfaitement l’affaire également.
 

Côté apéro

Servez des apéros de la mer et aux influences des îles, comme des acras de morue ou des samoussas, ou encore des bananes plantain frites à la poêle. On trouve des chips de banane plantain en épicerie asiatique, bien épicées et bien dans le thème. Des tartinades de poisson, ou des petits rouleaux aux algues façon sushis seront parfaits également. Pensez aussi à des petites brochettes crevettes coco ou crevettes chorizo.

Côté plats

Les viandes boucanées étaient le régal des pirates. Un barbecue ou un plat de saucisses fumées fera tout à fait l’affaire, comme un rougail saucisse par exemple! Un poulet coco, au rhum ou aux bananes plantain sera également dans le ton, ainsi que des ailerons ou cuisses de  poulet épicées. Les recettes de la mer sont bien sûr tout à fait adaptées, que ce soit au poisson, aux fruits de mer… Un tartare de thon rouge peut par exemple être très sympa.
 
Photo Ayca Wilson@Flickr

Côté dessert

Tout dépend du reste du repas. S’il était un peu riche, finissez par une salade de fruits exotiques. Côté gâteaux, essayez une tarte pina colada, ou un gâteau à l’ananas renversé à la confiture des îles.
 
Photo Erich Ferdinand@Flickr