Archives par mot-clé : Brownie

Brownie d’hiver aux marrons

 
L’hiver arrive et, plus important encore, les fêtes approchent! Tout doucement, avec la grande roue qui s’installe, les vendeurs de marrons et les odeurs de vin chaud, l’hiver se prépare à Lille et je soupçonne qu’il va surgir de nulle part et nous frapper de plein fouet. Même s’il fait encore globalement doux, nous allons vite nous retrouver gelés des oreilles aux orteils, j’en suis sûre! La solution au retour du froid est de se régaler avec ce brownie de saison inspiré par l’abondance de châtaignes en cette période de l’année.
 
 
Ce brownie sera parfait comme dessert avec un chocolat chaud, lors d’une journée sous la couette ou d’une soirée films sous la couette, dans tous les cas, vous avez compris le principe, il est destiné à un moment réconfortant et bien au chaud!
 
 
 
J’adore les châtaignes et j’ai longtemps hésité avant de les cuisiner avec du chocolat, car j’avais peur que le chocolat ne masque le goût de cette dernière. Mais finalement, je me suis lancée et je n’ai pas regretté. Les deux sauveurs se complètent et sont aussi présentes l’une que l’autre! C’est vraiment un concentré de douceur et de réconfort à chaque bouchée!
 
Pour un dessert de fêtes encore plus gourmand, ajoutez une petite crème anglaise.
 
 
 
 
Brownie d’hiver aux marrons

Ingrédients

  • 200 g de chocolat noir
  • 85 g de beurre
  • 3 œufs
  • 70 g de cassonade
  • 80 g de farine de châtaigne
  • 80 g de crème de marrons
  • 150 g de marrons glacés

Préparation

  1. Préchauffez le four à 160°C.
  2. Faites fondre le chocolat noir et le beurre au micro-ondes.
  3. Ajoutez les œufs,  la cassonade, puis ajoutez la farine de châtaignes tamisée. Mélangez bien.
  4. Ajoutez ensuite la crème de marrons et mélangez à nouveau.
  5. Coupez les marrons glacés en morceaux, et réservez-en quelques-uns pour la décoration. Incorporez le reste à la pâte.
  6. Versez la préparation dans un moule recouvert de papier sulfurisé si besoin.
  7. Parsemez les morceaux de marrons glacés restants sur la pâte.
  8. Enfournez pour 20 minutes en surveillant la cuisson, le centre doit être encore un peu tremblotant.

Fondants au Nutella (4 ingrédients)

Je ne sais pas vous, mais moi j’évite au maximum d’acheter du Nutella et toutes les autres préparations à tartiner. D’abord, parce que ça ne contient pas grand chose de très bon pour ma ligne, ensuite parce que quand j’en ai, je ne peux pas m’empêcher de taper dans le pot à la cuiller, et en prime parce que je ne petit-déjeune pas donc je n’en ai pas franchement l’utilité. Mais allez savoir pourquoi, j’en ai quand même plein mes placards! Il y a les rescapés de la chandeleur, il y a les cadeaux, les paniers gourmands en tous genres, ceux que je reçois dans des box…

Pour ne pas être tentée de tout manger à même le pot, j’essaye au maximum de cuisiner ces pâtes à tartiner en tous genres. Ça donne des gâteaux ultra gourmands, mais moins culpabilisants puisqu’on les partage avec tout le monde!

Alors quand j’ai vu des petits fondants au Nutella avec seulement 4 ingrédients, j’ai vu une occasion de dégommer un pot et de faire un peu de place sur mes étagères… Enfin, si vous saviez tout ce qu’elles contiennent ces étagères, ce n’est pas avec un pot que je vais libérer de la place mais bon, c’est toujours ça de pris…

Bref, je vous l’annonce tout de suite, cette recette c’est du lourd, du très lourd ! Tout ce que je peux vous dire c’est que ces petits gâteaux individuels ont été dévorés ! Leur texture est vraiment parfaite, ce sont de vrais fondants au chocolat comme on les aime. Si vous aimez le Nutella et les recettes simples qui en jettent un max, alors, cette recette est pour vous.

La recette est on ne peut plus simple. On bat les œufs, on ajoute le Nutella, la farine, les noisettes, on fait cuire et tout le monde se régale! Que dire de plus pour vous convaincre? N’attendez plus ! Cette recette deviendra assurément l’une de vos classiques!

P.S. : Si vous avez encore du Nutella à utiliser après ça, essayez mon brownie au Nutella!

Fondants au Nutella (4 ingrédients)

  • 300 g de Nutella
  • 2 oeufs
  • 130 g de farine
  • 50 g de noisettes grossièrement concassées

Préchauffez le four à 180°C. Couvrez des moules à muffins de papier sulfurisé. dans un bol, mélangez le Nutella et les œufs. Ajoutez alors la farine et mélangez. Déposez le mélange dans 6 moules à muffins et saupoudrez les noisettes grossièrement concassées par dessus.

Laissez cuire 15 à 18 minutes, jusqu’à ce que le dessus ait pris et craquelle un peu sur les bords. Un cure dents planté au centre doit ressortir encore un peu couvert de chocolat. Sortez du four et laissez refroidir 5 minutes avant de démouler et laissez refroidir totalement.

Source d’inspiration :

https://cupofjo.com/2014/02/four-ingredient-nutella-brownies/

Brownie au spéculoos

Je ne sais pas si c’est parce que je vis près de la Belgique, mais je suis fan de spéculoos. L’été il y a des parfums plus adaptés bien sûr mais dès le retour de l’automne, je me régale des saveurs épicées de ces petits biscuits.
Le spéculoos est un biscuit traditionnel, consommé lors de l’avent et plus particulièrement lors de la fête de saint Nicolas en Belgique, aux Pays-Bas, dans l’ouest de l’Allemagne et dans le nord de la France. Ce biscuit était traditionnellement en forme de saint Nicolas mais désormais, on en trouve avec d’autres formes tout au long de l’année, par exemple pour accompagner le café dans les brasseries et restaurants.
Le mélange est propre à chaque marque bien sûr, mais globalement les spéculoos contiennent de la cannelle, du gingembre, clous de girofle, cardamone, de la noix de muscade t du poivre. Normal que je les aime quoi!
Je dois avouer que je suis aussi ultra fan de la pâte de spéculoos, cette gourmandise et ultra addictive et dangereuse pour la ligne. Hé bien, ce gâteau est tout à fait démoniaque puisqu’il réunit à la fois des biscuits et de la pâte de spéculoos! C’est pour vous dire que le spéculoos est à 100% présent! Avec ce gâteau, vous pourrez donc liquider le vieux stock de spéculoos qui traîne au fond de votre placard et que personne ne veut finir… Le top quoi!

Ce gâteau embaume toute la maison d’une délicieuse et suave odeur d’épices et de chocolat lors de la cuisson, il y a de quoi avoir envie de se jeter dessus dès la sortie du four !
Au final, j’ai trouvé ce brownie super bon, on sent très bien le goût de spéculoos. Je tiens là une recette idéale pour les goûters d’hiver!


  
P.S. : Si vous êtes vous aussi fan de spéculoos, essayez aussi ce blondie au galak et spéculoos!!

 Brownie au spéculoos

  • 200 g de chocolat noir
  • 85 g de beurre
  • 85 g de cassonade
  • 95 g de farine
  • 3 œufs
  • 150 g de Spéculoos
  • 4 c. à s. de pâte de spéculoos

Préchauffez le four à 160°C.

Faites fondre le chocolat et le beurre au micro-ondes.
Ajoutez les œufs,  la cassonade, puis la farine. Mélangez bien.
Ajouter la pâte de spéculoos et mélangez à nouveau.
Casser les spéculoos en gros morceaux et incorporez-les à la pâte, tout en en réservant quelques-uns pour la décoration.
Verser la préparation dans un moule recouvert de papier sulfurisén.
Parsemer les morceaux de biscuits restants sur la pâte.

Enfournez pour 20 à 25 minutes, le gâteau doit être pris mais rester fondant.
 

Spécialité ch’ti : Soupe à la bière

Je pense vous avoir déjà parlé de ma passion pour la bière, qui dépasse bien sûr le simple cadre de la beuverie, bien que ce soit comme ça que nôtre relation à commencé à la base.
J’aime dénicher des bières peu connues de tous les horizons à la recherche de parfums vraiment originaux, et j’aime aussi beaucoup cuisiner la bière, notamment certaines variétés que je trouve peu intéressantes à boire telles quelles. J’avais par exemple tenté de le brownie à la bière et le pain à la bière avec succès!
J’ai été déroutée lors de mes vacances à Étretat par le maigre choix de bières disponibles dans les bars. Il me semble que le reste du monde a opéré le virage de la bière, c’est à dire pris conscience qu’il y a des amateurs pour cette boisson et qu’on peut la déguster comme un vin pour apprécier ses arômes et parfums divers. Mais j’oublie parfois que je vis dans le nord, une des région françaises de la bière et voisine de la Belgique ! À Étretat, il semble que la brasserie Pelforth ait la mainmise sur la ville, et la boisson la plus exotique que nous ayons pu trouver est une Leffe en canette de 33 cl à 5.80€. Je ne plaisante pas ! En dehors de ça, un seul bar (encore ouvert) a fait le pari des bières belges, mais il les vend presque un bras par canette de 33 cl (7.90€ pour être exacte)… Quand je pense qu’à Lille beaucoup de bars ont adopté le tarif unique de 5€ la pinte, j’ai préféré prendre mon mal en patience et boire de l’eau de mer (du vin/du cidre/des cocktails qui finalement n’étaient pas plus chers que la bière).
Tout ceci est d’autant plus fou qu’il y a une très belle production de bière locale en Normandie. J’en ai ramené pas mal, je vous en reparle prochainement, elles sont très bonnes et je reste donc perplexe, pourquoi les restaurateurs et tenanciers de bars ne mettent-ils pas à l’honneur ces produits locaux pour encourager les producteurs du coin? Je suis sûre que je ne suis pas la seule touriste qui aurait avec plaisir commandé une bière normande à siroter au bord de l’eau !
Bref, en rentrant de vacances, j’ai eu envie de renouer avec ma boisson fétiche, et la célèbre braderie de Lille m’a donné un prétexte tout trouvé car j’aime cuisiner ch’ti à cette occasion. Un rapide coup d’œil dans mon livre Eul cuisine ch’ti m’a donné la solution : une bonne soupe à la bière ! Bon Ok, je n’y ai pas mis une bière d’exception au contraire, mais les bonnes bières je préfère les boire que les cuisiner!
Ce n’est pas ma première tentative dans le domaine puisque j’avais mis au point une délicieuse soupe au welsch il y a quelques temps. Celle-ci est plus traditionnelle, moins fromagère, mais c’est un vrai régal rustique et réconfortant que je vous recommande !
 

 Soupe à la bière

  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 50 g de beurre
  • 50 g de farine
  • 75 cl de bière blonde (Heineken par exemple)
  • 25 cl de bouillon de volaille
  • 3 c. à s. de crème fraîche épaisse
  • 1 jaune d’œuf

Pelez et émincez l’oignon en rondelles. Pelez et écrasez l’ail.

Dans une grande casserole, faites blondir l’oignon à feu moyen dans le beurre. Ajoutez alors l’ail et mélangez.

Ajoutez la farine, mélangez bien puis terminez comme un roux en ajoutant petit à petit le bouillon de volaille en mélangeant bien entre chaque ajout.

Faites de même avec la bière, une fois qu’elle est ajoutée laisse cuire 5 minutes à petits bouillons.

 

Dans un bol, battez l’œuf et la crème. Ajoutez ensuite une petite louche de bouillon et mélangez. Versez alors ce mélange dans la casserole.

Mélangez bien, salez et poivrez à votre goût et servez bien chaud.

 
Source : Eul cuisine ch’ti

Que faire avec des blancs d’œufs?

Si vous avez fait de la mayonnaise, de la crème anglaise ou une tarte au citron récemment, vous avez probablement un gros bol de blancs d’œufs qui traîne dans votre frigo et vous regarde d’un air désespéré (oui, les blancs d’œufs font ça.)

Les jaunes et les blancs d’œufs ont des propriétés très différentes et on les utilise souvent de façons très différentes. Les blancs translucides offrent de la légèreté, mais aussi du corps à des desserts comme les meringues et les macarons, tandis que les jaunes, riches et gras, constituent un agent de liaison parfait. En conséquence, beaucoup de recettes nécessitent l’un mais pas l’autre… Ce qui oblige à se creuser la tête quand on n’aime pas gaspiller!

Je vous avais proposé il y a quelques jours des solutions pour ne pas gâcher vos jaunes d’œufs esseulés, c’est donc l’inverse que je vous propose aujourd’hui! Si comme moi vous détestez le gaspillage, ces idées vous permettront de donner à ces blancs une seconde vie et de les transformer en plein de choses délicieuses! Si vous êtes confronté à une armée de blancs qui se morfondent au fond d’un bol, essayez une de mes suggestions.

 

P.S. : Si au contraire vous avez des jaunes d’œufs à écouler, c’est par ici!

21224673115_12e16c1a8a_z

Photo Sean MacEntee @Flickr

Congeler les blancs d’œufs

Les blancs d’œufs se conservent au réfrigérateur jusqu’à deux jours, mais aussi bizarre que ça puisse paraître, ils peuvent aussi être congelés jusqu’à trois mois. Mettez-les dans des sacs de congélation ou des bacs à glaçons, de manière à pouvoir décongeler précisément ce dont vous aurez besoin. Décongelez-les au réfrigérateur pendant une nuit avant de les utiliser. Une fois que vous les aurez décongelé, ils ne peuvent bien sûr pas être recongelés et doivent être cuisinés immédiatement.

Avec un blanc d’œuf

– Faire une dorure. On pense souvent aux jaunes d’œufs pour dorer les pâtisseries et pâtes, mais le blanc d’œufs fonctionne très bien, il donne simplement une teinte plus discrète à votre préparation.
– Un  gin fizz. Oui oui, il existe des cocktails au blanc d’œuf, et ils sont plutôt bons!
– Des biscuits apéro. Vous pouvez glisser vos blancs d’œufs dans vos apéros avec ce mélange de noix épicées!

IMG_5142

Photo Gail @Flickr

Avec deux blancs d’œufs

5471190091_404f6ba72b_z

Photo julien haler @Flickr

Avec trois blancs d’œufs

Avec quatre blancs d’œufs

  • Une pavlova ananas poivre
  • Un brownie. Le brownie, tout le monde adore, alors si un reste de blancs d’œufs peut devenir une excuse pour s’en faire un, moi je dis oui!

4448807631_a4c3e85aac_z

Photo jeffreyw @Flickr

Avec autant de blancs d’œufs que vous voulez

  • De la mousse. C’est évidemment une des premières idées qui passe par la tête de tout le monde en matière de blancs d’œufs! Au chocolat noir, au chocolat blanc ou au spéculoos, il y a mille idées à décliner!
  • Des îles flottantes.
  • De la meringue. La meringue est la base de l’utilisation des blancs d’œufs. Telle quelle, je ne trouve pas qu’elle fasse rêver, mais on peut la mettre dans des eton mess ou dans un mont blanc, et là c’est top!
  • Faire une omelette L.A. style. L’omelette se fait avec des œufs entiers… sauf à L.A., patrie du fitness et de la nourriture bio et protéinée, où on fait son omelette avec uniquement des blancs pour être nourrissante sans apporter de cholestérol!…

Voilà les idées que j’ai listées pour écouler mes blancs d’œufs, et vous, vous avez d’autres astuces pour ne pas gaspiller?

Cheesecake en bocal aux fruits rouges poêlés et macis

Le soleil brille, les oiseaux chantent et le parc vous attend pour poser votre couverture de pique-nique et manger ce dessert ultra gourmand.

Les aliments pour pique-niques sont parmi mes préférés, car j’adore l’idée de réfléchir à un repas à la fois bon, amusant et facilement transportable.

Quelle meilleure façon de finir un pique-nique ou un événement en plein air peut-on imaginer qu’avec un cheesecake frais et crémeux aux fruits rouges ? Facile à faire, il fond dans la bouche et il est idéal par temps chaud! Mettez-le dans de jolis bocaux, et vous obtenez un dessert que vous pouvez transporter n’importe où facilement!

Les bocaux sont un grand favori de Pinterest et des réseaux sociaux cette année, il y a plein de choses malignes à faire avec! Ici ils permettent de servir des portions de cheesecake parfaites et super fun à manger!

Pour cette recette, j’ai utilisé du macis, une épice issue de l’enveloppe de la muscade, qui y ressemble mis avec un goût plus doux, parfait pour des préparations sucrées! C’est grâce à l’Etal des épices que j’ai pu découvrir cette merveilles! Allez découvrir leur site, c’est une mine d’or en matière d’épices de qualité!

Vous pouvez remplacer les fraises par tout autre fruit selon vos envies, ou ce qui est de saison.

J’ai choisi de faire un cheesecake sans cuisson qui est parfaitement adapté au service en bocal.

La croûte peut être faite avec des sablés si c’est ce que vous avez sous la main, mais je préfère utiliser mes chouchous les spéculoos qui donnent au dessert une saveur incomparable !

Pour découvrir cette recette, c’est chez l’Étal des saveurs que ça se passe!

P.S. : Si le concept du cheesecake en bocal vous séduit autant que moi, essayez aussi ce cheesecake vanille en bocal, aux portions ultra généreuses!

 

Gâteau au chocolat au coca-cola

Je ne suis pas une grande buveuse de sodas en général. Je trouve ça agréable à boire mais ils donnent soif et apportent beaucoup de calories… Les calories ne me gênent pas franchement en soi, mais je préfère me concentrer sur les calories solides, c’est à dire me faire un bon gros gâteau au chocolat, que d’ingérer la même quantité de sucre dans une canette!
Du coup, j’en achète uniquement quand on reçoit des gens qui aiment ça, et ensuite la bouteille reste au frigo à perdre désespérément ses bulles et en me regardant d’un air triste à chaque fois que j’ouvre la porte…
Je me suis dit que si on trouvait des recettes avec du vin, il devait bien en exister avec du coca… J’ai enquêté et trouvé pas mal d’idées dont je vous reparlerai plus tard, mais il est temps de dévoiler la première et la plus surprenante peut-être : ce gros gâteau au chocolat!
Je dois dire que ce gâteau est une super surprise : il est délicieux, riche, un peu « pâteux » comme les fondants… Cela vient de l’ajout de schamallows dans la recette je pense! Hé oui, des schamallows et du coca dans un même gâteau, de quoi en faire évanouir plus d’un tant il y a de sucre… Mais rassurez vous, on n’ajoute pas « trop » de sucre en poudre à tout cela ^^
Si vous voulez bluffer vos invités en leur faisant deviner l’ingrédient secret de ce gâteau (impossible à reconnaître je pense) ce gâteau est fait pour vous!
  
P.S. : Si vous aimez le chocolat et les ingrédients bizarres, ce brownie aux haricots rouges est un de mes plus gros succès ^^

Gâteau au chocolat au Coca-cola

  • 25 cl de Coca-Cola
  • 225 g de beurre ou de margarine ramolli
  • 30 g de cacao
  • 130 g de sucre
  • 125 g de farine tout usage
  • 80 g de mini schamallows
  • 1 pincée de sel
  • 2 œufs légèrement battus
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille
  • 3 c. à  .bombées de crème épaisse
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
Pour le glaçage :
  • 3 c. à s. de crème fraîche
  • 70 g de chocolat noir
Préchauffez votre four à 180°C.
Dans une grande casserole, amenez le beurre, le coca-cola et la poudre de cacao à ébullition en fouettant jusqu’à ce qu’ils soient mélangés.
Dans un autre bol, mélangez la farine, le sucre, les mini schamallows et le sel.
Ajoutez rapidement le mélange de farine dans la casserole et mélangez jusqu’à ce que les mélanges et les guimauves soient presque fondues et dissoutes. Retirez du feu.
Dans un bol, battez les œufs, la crème, le bicarbonate de soude et la vanille. Ajoutez au mélange coca -marshmallows et continuez à mélanger.
Tapissez un plat à gâteau avec du papier cuisson et versez la pâte .
Mettez à cuire au four à 180°C pendant environ 20 minutes. Retirez du four avant que le centre soit complètement figé. Un cure-dent planté au centre ne doit pas ressortir propre mais avec un peu gâteau dessus.
Laissez refroidir complètement avant de servir.
Source d’inspiration :

Mes meilleures recettes de gâteaux sans lait

Si je ne suis pas une grande pâtissière, j’aime avoir de bonnes recettes de gâteaux familiaux à préparer le week-end pour égayer les desserts. Qu’ils soient aux fruits, au chocolat ou au caramel, la base des gâteau est souvent composée d’œufs, de beurre, de sucre, de farine et de lait. Mais quand il nous manque l’un de ces ingrédients, il n’est pas impossible de s’en sortir! Aujourd’hui je vous donne ma sélection de gâteaux qui ne nécessitent pas de lait, pour quand vous avez une envie urgente de gâteau et aucune envie de courir au supermarché! Pour faire encore plus simple, ils sont aussi sans crème, ricotta ou fromage frais!

Moelleux à la châtaigne

gateau-corse-chataigne

Brookies

brookies

Carrés au citron et gingembre

carres-citron-gingembre

Brownie au Nutella

brownie-nutella-2

Brownie mexicain

brownie-mexicain-2

Moelleux à la pistache

moelleux-pistache

Gâteau au chocolat sans œufs, sans lait, sans beurre

gateau-chocolat-sans-rien-3

Namandier

namandier-poires

Blondie au Galak et spéculoos

blondie-galak-speculoos-2

 

Gâteau fondant au citron et sucre perlé

gateau-citron-sucre-perle-2

Fondant au chocolat à la compote de pommes

gateau-chocolat-sans-beurre-2

 

Spécialité des États-Unis : mac’n cheese

Le mac and cheese est un classique de la cuisine américaine, très proche du « macaroni cheese » anglais. Aux Etats-Unis, ce plat de comfort food peut être vendu directement en boite, c’est LE plat que l’on fait 5 minutes quand on a besoin de réconfort! Le mac & cheese peut sembler banal ou simple au premier abord, mais ne vous y trompez pas!

En utilisant du fromage de qualité et en travaillant une texture bien fondante, ce plat peut devenir un véritable régal que vous risquez d’adopter parmi vos incontournables de semaine !

mac-n-cheese-3

Cette version, au cheddar et aux graines de moutarde apporte de la saveur à ce plat familial. Une fois que vous l’aurez testée, il y a fort à parier que vous voudrez réaliser très vite d’autres versions avec le large panel de fromages dont on dispose en France !

mac-n-cheese-2

P.S. : Pour un repas purement américain, finissez le repas avec un bon brownie!

Mac’n cheese

  • 400 g de pâtes
  • 45 g de beurre
  • 30 g de farine
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 1/2 c. à c. de graines de moutarde
  • 1/4 c. à c. de poivre
  • 1/8 c. à c. de paprika
  • 50 cl de lait
  • 200 g de cheddar râpé

Faites cuire les pâtes al dente, selon les instructions du paquet. Égouttez et rincez à l’eau froide pour arrêter la cuisson et mettez de côté.
Préchauffez le four à 180°C.
Dans une casserole à feu moyen, faîtes fondre le beurre. Ajoutez la farine, le sel, les grains de moutarde, le poivre, et le paprika.
Remuez constamment à feu moyen pendant environ trois minutes.
Délayez avec le lait et laissez cuire toujours sur feu moyen en mélangeant au fouet constamment pendant environ 10 minutes, jusqu’à ce que l’ensemble ait une texture de sauce assez fluide.
Enlevez du feu et ajouter 130 g de fromage, et remuez jusqu’à ce qu’il soit bien mélangé.

Versez la sauce au fromage sur les pâtes et mélangez délicatement jusqu’à ce que les pâtes soient enrobées.

Versez la moitié des pâtes dans un plat allant au four. Saupoudrez la moitié du fromage. Ajoutez le reste de pâtes. Saupoudrez le reste de fromage et saupoudrez légèrement avec du paprika.

Mettez au four environ 15 à 20 minutes, jusqu’à ce que le dessus commence à dorer.

mac-n-cheese

Chili dog pizza

Il paraîtrait que manger du fast-food nuit au bonheur… C’est du moins ce qu’affirme cet article : les consommateurs de fast food ne prendraient pas le temps apprécier les choses! N’est ce pas un raccourci un peu facile?

Personnellement j’aime énormément la cuisine de fast-food : burgers, pizzas et autres font partie de mes plats préférés ! De mon point de vue, j’aurais presque tendance à dire que le fast food remonte le moral!  Cela représente pour moi une cuisine réconfortante que j’aime manger les jours ou il fait froid ou quand la vie semble moche!

chili-pizza-dog-3
Imaginez : vous marchez dans le caca de bon matin, votre chauffeur de bus démarre avec la minute d’avance qui fait la différence, et il vous snobe quand vous vous humiliez à lui courir après.
Vous enchaînez avec quelques doux problèmes au travail, vous apercevez que vous n’avez pas pensé à vous prendre à manger pour le midi, la boulangerie est fermée, vous finissez avec un hachis parmentier premier prix réchauffé au micro-ondes. Vous rentrez chez vous pour découvrir une erreur de la banque en votre défaveur, ou EDF qui réalise qu’il aurait du vendre le gaz plus cher il y a 5 ans pour être rentable, et qui vous impute cette erreur en vous demandant une rallonge de 150€ à verser pour hier.

chili-pizza-dog

Bon bah là, franchement, je ne me vois pas sortir la cocotte et mitonner une tête de veau sauce gribiche franchement !
Je sors mes pantoufles en forme de lapins géants, un plaid XXL, et je me plante devant Netflix en attendant qu’un gentil étudiant en vélo affronte la pluie et m’amène tout droit une dose de gras là devant moi!
Et franchement je trouve que ça fait un bien fou… J’ai tout à fait le sentiment de le savourer!

Et il y a toutes les fois où je vais bien, et où j’ai quand même envie de pizza… Là je me dis, savourons, prenons le temps, tartinons nous même notre burger de sauce, pétrissons nous mêmes notre pâte à pizza… Est ce que ça reste du fast-food? Un burger est un burger, qu’on le gobe chez Mc Do dans la file d’attente ou qu’on prenne le temps de le faire chez soi!

Moralité : selon moi, ce n’est pas le plat qui fait le fast-food, c’est son consommateur qui est speed et ne prend pas le temps de l’apprécier !

Si vous voulez le vérifier, je vous propose de vous préparer cette pizza absolument démoniaque: inspirée du chili dog, un hot dog au chili que l’on consomme beaucoup au Etats-Unis, elle enferme dans sa croûte des knackis bien cachées… Est-ce raisonnable? Est-ce équilibré? Est-ce sain? Je suppose que vous connaissez la réponse! Mais est-ce qu’on l’a appréciée? Mille fois oui!

chili-pizza-dog-2

P.S. : Si après ça vous avez encore besoin de réconfort, j’ai un brownie au nutella qui sera parfait pour vous!

Chili dog pizza avec sa hot-dog crust

  • 1 pâte à pizza
  • 5 knackis

Pour le chili

  • 75g de haricots rouges
  • 1 tomate pelée en boite
  • 20 g d’ oignon émincé
  • 25 g de poivron émincé
  • 1 pincée de paprika
  • 2 pincées de cumin moulu
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée d’ail séché
  • 1 c. à c. de sauce barbecue

Pour l’assemblage

  • 125 g de bœuf haché
  • 60 g de coulis de tomate
  • 50 g de cheddar râpé
  • Ketchup
  • Moutarde

Etalez la pâte à pizza.
Posez les knackis coupées en 2 tout le tour de la pâte, à 2 cm du bord puis roulez la pâte autour pour enfermer les knackis dans les bords de la pâte.

Mélangez dans un bol tous les ingrédients du chili.
Faites revenir le steak haché effrité a la poêle avec un peu d’huile.

Préchauffez le four à 180°C.
Étalez la sauce tomate sur le fond. Déposez le mélange aux haricots puis le steak haché.
Saupoudrez de cheddar râpé.

Enfournez pour 8 à 10 minutes et servez immédiatement, en versant un filet de ketchup et de moutarde tout le long de la croûte de la pizza.