Archives de catégorie : Tartes et galettes

Tarte à la courge sucrée

Halloween approche! N’y allons pas par quatre chemins, ce ne sont pas les bonbons que j’aime dans cette fête mais… Les citrouilles et les courges en tous genres! Il est d’ailleurs temps de vous proposer une délicieuse tarte à la citrouille! Cette tarte a été inspirée par un dessert réalisé par Lilou, du blog Gâteaux en fête de Lilou 25. Je n’ai pas du tout respecté le look de sa tarte, qui était pourtant très jolie, mais j’avais autre chose en tête. J’ai repris sa délicieuse garniture, dont j’ai diminué la quantité pour l’adapter à un moule rectangulaire. 
 
 
Au fil des ans, j’ai fait de nombreuses variations de tarte à la citrouille. Vous pouvez aussi essayer celle-ci par exemple, que j’aime beaucoup également! Mais peu importe le résultat, il y aura toujours de la tarte à la citrouille ou quelque chose de similaire à Halloween chez moi. La tarte à la citrouille est plutôt une tradition américaine, mais comme j’adore la culture américaine, j’aime m’en inspirer!
 
Parlons de cette tarte. Elle ne contient pas une garniture classique de tarte à la citrouille américaine, mais plutôt une sorte de semoule au lait à la courge. C’est un mélange à la fois délicat et très gourmand! Comme j’essaie de diminuer les œufs dans la pâtisserie, je me suis amusée à les substituer par des éléments végétaux : des graines de chia pour le liant, du jus de pois chiches monté en neige pour le côté aérien… Cela peut sembler étrange dit comme ça, mais tout le monde n’y a vu que du feu! Si vous préférez une version plus classique aux œufs, c’est sur le blog de Lilou que ça se passe. 
 
 
Mon homme n’est pas un fan de citrouille ou courge, et il accueille avec peu d’enthousiasme ce genre de desserts, mais cette fois ci, celui-ci a fait mouche et il s’est chargé de finir la tarte! 
 
J’ai décoré cette tarte avec de jolis marshmallows fantômes, si vous n’en avez pas, vous pouvez la décorer avec de la chantilly ou des noix de pécan par exemple, ou la laisser telle qu’elle.
 
 
 
 
 
Source d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Tarte au miel

Je ne me décrirais pas spécialement comme une amatrice de miel. J’apprécie en mettre une petite touche sur un fromage de chèvre, mais je n’irais pas en manger sur des tartines entières au petit-déjeuner comme font certains. Aussi quand j’achète du miel pour une recette, je dois parfois me creuser la tête pour finir le pot, et l’idée d’une tarte au miel était rangée dans un coin de ma tête depuis un moment, en attente d’un pot à finir.
 
 
Dès que l’occasion s’est présentée, j’en ai donc profité pour la réaliser et j’ai vraiment bien fait… Cette tarte au miel est une de mes tartes préférées! Surprenant pour quelqu’un qui dit ne pas être dingue de miel non?
 
Comme vous le savez, les saveurs du miel varient selon les plantes dont le nectar est issu. J’apprécie le miel de fleur d’oranger pour son côté léger et floral, et il se marie parfaitement à la saveur des zestes d’orange. Ce petit côté acidulé et parfumé contrebalance vraiment bien le sucre du miel!
 
 
La tarte a une texture bien épaisse et très agréable grâce aux amandes. Accompagnée d’un petit thé ou café, vous allez vous régaler !
 
Enfin, cela ne gâche rien, elle est facile à faire… Testez-la et je suis sûre qu’elle va devenir votre nouvelle favorite à vous aussi !
 
P.S. : Si après ça il vous reste encore du miel, essayez ces roulés au jambon, brocciu et miel, trop bons!
 
 
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Tarte rustique nectarines amandes

Je ne sais plus si je vous ai déjà dit à quel point j’aime les tartes, TOUTES les tartes. Moi qui suis à la base plutôt une fana de chocolat, depuis le début d’année, j’ai une pure obsession pour les fruits. Après des années de résistance, j’en suis venue à adorer les bonnes tartes aux fruits, simplement juteuses et parfumées à souhait! Et l’été est la saison des tartes aux fruits par excellence, vous ne trouvez pas?
 
Bien que j’adore tous les fruits et que j’essaie de varier les plaisirs, il y a un fruit que j’ai du mal à consommer l’été, c’est la nectarine. Non pas que je ne l’aime pas, mais comme les tomates ou les abricots, les pêches et nectarines ne valent vraiment la peine que lorsqu’elles sont de saison, ultra mûres et bien choisies. Personnellement je les choisis souvent mal, d’ailleurs si vous avez une astuce, je suis preneuse ! Cela me freine pour en acheter, mais cette fois, je me suis dit que rien ne m’empêchait de les cuisiner si elles n’étaient pas assez sucrées!
 
Je me suis donc lancée dans la réalisation d’une tarte aux nectarines. Je n’en avais pas fait ni mangé depuis longtemps et j’ai donc décidé qu’il était temps!
 
 
J’étais comme toujours dans une période de flemme aiguë, et j’ai donc choisi de réaliser une tarte ultra rapide avec une pâte toute faite. Vous pouvez bien sûr en réaliser une maison, elle n’en sera que meilleure. Dans ce cas, je vous recommande faire celle de cette galette!
 
Je n’ai pas pu résister au plaisir de mettre un peu d’amandes dans ma garniture. Les amandes et les nectarines sont toujours une combinaison au top.
 
 
Cette tarte aux nectarines et aux amandes est toute simple mais aussi divine. Elle est délicieuse toute seule, dégustée tiède, mais naturellement, elle sera encore meilleure avec une bonne boule de glace à la vanille!
 
Prêts pour cette délicieuse tarte rustique? Il vous faudra juste quelques ingrédients très basiques, et en quelques étapes simples, vous pourrez profiter d’une part (ou deux) de ce délicieux dessert!
 
Vous pouvez remplacer les nectarines par des pêches, voire des prunes ou des abricots, ou un doux mélange de tout ça, suivant ce que vous avez dans votre corbeille à fruits ça sera tout aussi bon. Vous pouvez utiliser n’importe quelle confiture, sauf éventuellement celles d’agrumes, pour tapisser le fond de pâte.
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Tarte rhubarbe, framboises et sucre perlé

Nous avions un vieux framboisier qui nous donnait de belles framboises au fond du jardin, je pense qu’il a fini par mourir car je ne le retrouve plus plus mais… il a fait un bébé! Un jeune framboisier a poussé à quelques mètres de l’ancien! Il n’est pas aussi fourni que l’ancien pour le moment, mais ces dernières semaines, les framboises ont commencé à mûrir et je voulais quand même en faire quelque chose.

C’est assez difficile de récolter les framboises je trouve, car si on ne retourne pas voir tous les jours, des framboises ont le temps de s’abîmer ou d’être mangées par des oiseaux ou insectes. Et si on récolte tous les jours, on n’a qu’une maigre récolte avec laquelle on ne sait pas quoi faire! Il reste la solution de les croquer à peine ramassées, c’est un délice mais cela ne laisse plus de stock pour les gâteaux! La recette que je vous propose utilise donc des framboises, mais pas en trop grosse quantité.

 

J’ai choisi une recette du blog Cooking Julia… Le connaissez-vous? Je pense qu’il n’est plus à présenter mais si vous laviez raté par je ne sais quel hasard, allez vite le découvrir, c’est une telle mine d’idées! Dans cette recette, la framboise est mariée à la rhubarbe, et ça tombe bien car j’en ai plein le jardin, beaucoup plus que des framboises!

On a souvent tendance à marier la rhubarbe avec la fraise, mais la framboise est vraiment délicieuse et abondante cette année, et je me suis dit que ça devait être un mélange fabuleux aussi.

Maintenant que j’ai goûté cette tarte, je dois dire que le mariage rhubarbe  framboises m’a convaincue à 100%, elles ajoutent du goût et du pep’s! C’est une association que je renouvellerai assurément dans mes desserts! La garniture est un peu acidulée, mais je l’ai trouvé très rafraîchissante, juste comme il faut à mon goût. Si vous êtes un bec sucré, vous pouvez ajouter une boule de crème glacée à la vanille, l’équilibre des saveurs sera parfait.

Je n’ai pas fait beaucoup de modifications par rapport à la recette de Cooking Julia. Il y a juste une grosse modification de fond, car j’essaie de ne plus utiliser d’œufs en pâtisserie. J’ai donc un peu revu l’appareil en conséquence. Le sucre perlé que j’avais mis sur la tarte avant la cuisson a fondu, la veille de mon repas j’en ai donc remis sur le dessus et il a fondu aussi, donc je vous recommande de le mettre plutôt au service. Vous pouvez le remplacer par une autre sorte de sucre, ou par rien du tout, si vous aimez les saveurs bien acides.

P.S.: Si vous avez beaucoup de rhubarbe, essayez aussi ce crumble pommes rhubarbes!

Source d’inspiration :
http://cookingjulia.blogspot.com/2018/05/tarte-rhubarbe-et-framboise-au-sucre_25.html

 

Avec cette recette à la rhubarbe et à la framboise, je participe à Cuisinons de saison !

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Tarte aux pruneaux

 
.C’est la fête des pères! Je vous propose donc une recette qui me fait penser à mon papa. Quand j’étais enfant, il ramenait souvent le week-end une tarte au pruneau. Je n’ai aucune idée d’où ces tartes provenaient, car je ne les ai jamais vues dans les boulangeries de mon village, et ce n’est pas une pâtisserie typique du nord… En grandissant, je suis partie vivre ma vie et je n’ai plus jamais mangé de tarte aux pruneaux, mais ces dernières années, elle m’était revenue en tète et je savais que je voulais en cuisiner une pour mon papa, pour son anniversaire ou la fête des pères. C’est désormais chose faite!
 
 
J’aime beaucoup les pruneaux car ils sont disponibles toute l’année, faciles à cuisiner et bien sûr délicieux. Il existe une IGP depuis 2002 pour les  Pruneaux d’Agen, qui garantit leur qualité et leur origine française. 
 
La tarte aux pruneaux est une spécialité de plusieurs régions et notamment du Limousin et de la Vendée, où elle est aussi servie pour Mardi gras. Sur l’île d’Yeu, elle très souvent servie dans les mariages, c’est le « gâteau des mariés ». 
 
 
Comme toutes les recettes anciennes, il existe de nombreuses recettes suivant les familles. Certaines utilisent de la pâte feuilletée, de la pâte sablée ou encore de la pâte levée, ce qui se rapproche plus des versions limousines de la tarte aux pruneaux. Les pruneaux peuvent être mixés ou pas suivant les recettes également. Moi j’aime les mixer, mais assez grossièrement pour qu’il reste de la texture. 
 
Ceci est donc une version de tarte aux pruneaux parmi plein d’autres, mais je l’ai adorée, tant pour son côté rustique que pour la simplicité, et mon papa s’est resservi 3 fois, gage de réussite! 
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Tarte à la rhubarbe au miel de pissenlit

J’ai remarqué que la rhubarbe est assez présente dans des pays qui ne sont pas tellement réputés pour leur climat, comme ceux de la Grande-Bretagne ou les pays nordiques. Cela explique peut-être qu’elle pousse aussi bien chez moi dans le nord d’avril à septembre inclus!
 
Plus jeune, je n’aimais pas la rhubarbe à cause de son acidité, mais j’ai appris à la cuisiner et à la marier à d’autres fruits pour profiter de son goût sans que cela ne pique trop. Et puis aussi, j’ai appris à aimer des saveurs plus acidulées et moins sucrées en grandissant vieillissant.
 
Aujourd’hui, je vous propose un dessert simple et de saison à réaliser avec la rhubarbe.  La tarte à la rhubarbe est une tarte traditionnelle, à la fois sucrée et acide, que l’on apprécie pour son joli rendu visuel. Cette recette est la base de la tarte à la rhubarbe, c’est à dire qu’elle ne contient quasiment rien d’autre que de la pâte et de la rhubarbe.
 
Ce qui m’a plus dans cette tarte, en dehors de son joli visuel, c’est justement qu’elle ne demandait que très peu d’ingrédients. Je l’ai trouvée sur le blog la cuisine de Béa, qui l’a réalisée avec du miel de pissenlit. Ce qui tombait bien, c’est que j’ai moi aussi réalisé le délicieux miel de pissenlit de Béa, donc entre ça et la rhubarbe du jardin, j’étais prête à faire ce dessert! Si vous n’avez pas de gelée de pissenlits, une autre gelée comme de la gelée de pommes fera tout à fait l’affaire.
 
 
Comme je l’ai dit, cette tarte est hyper simple, et elle contiendra peut-être trop peu de sucre pour certaines personnes qui préfèrent les desserts très sucrés. Mon papa qui est une « bouc’ à chuc » comme on dit dans le nord ( autrement dit, un bec sucré pour ceux qui parlent français), a préféré la croûte à la garniture en toute franchise (ça ne l’a pas empêché d’en reprendre trois fois, entendons-nous bien). Ma maman, plus amatrice de saveurs piquantes comme celles du citron, a préféré manger la rhubarbe en priorité. Comme quoi, ils se complètent bien. Moi, j’ai aimé cette tarte, surtout son côté léger, elle n’est pas trop garnie et un petit carré en dessert franchement, ça passe tout seul!
 
 
Pour la pâte, j’avais acheté une pâte feuilletée toute prête car je suis assez paresseuse, mais si vous avez le courage, une pâte maison sera incomparable.
 
Cette tarte à la rhubarbe peut être servie seule, tiède ou froide, pourquoi pas avec une cuiller de crème, une boule de glace ou une crème anglaise. Si vous avez dans votre entourage des amateurs de saveurs sucrées, la crème anglaise peut être la solution pour annuler un peu l’acidité de la rhubarbe, mais franchement je m’en suis bien passée!
 
Il faut toujours bien éplucher la rhubarbe pour ôter les plus grosses fibres et ce, quelle que soit la préparation finale. Si vous ne savez ap comment faire, regardez ici. 
 
  

Tarte à la rhubarbe au miel de pissenlit

 
 
 
Source d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité de Belgique : tarte au riz

Bien que j’en sois une grande fan, la bière n’est pas la seule spécialité que nous devons à nos amis les belges. Cette semaine, je vous propose de (re)découvrir un de leurs desserts. Ceux qui ont eu la chance de visiter la Belgique ou comme moi de vivre à proximité, connaissent sans doute la tarte au riz, ou « dorêye » en wallon liégeois, une spécialité de la province de Liège, plus précisément de Verviers. Cette ville francophone aurait donné naissance à cette tarte suite à l’introduction du riz au XVII ème siècle. Elle a fait la renommée de la ville et est est même défendue par une confrérie nommée « Vervi-riz ». D’ailleurs, l’authentique tarte au riz est faite avec du riz rond provenant des rizières de Verviers.
 
 
La tarte au riz est une pâtisserie consistante et très nourrissante, mais surtout très bonne ! C’est une recette qui donne envie de se resservir, tant pour sa gourmandise que son onctuosité. On la trouve dans presque toutes les boulangeries belges.
 
 
J’ai trouvé cette recette sur le blog de Guy, qui vit dans le nord comme moi et propose donc souvent des spécialités du coin comme la galette au Maroilles ou le pain d’chien. La tarte au riz est normalement réalisée à base de pâte levée mais pour gagner du temps, j’en ai fait une version à la pâte brisée. J’ai aussi végétalisé cette tarte pour en faire une version plus légère. Elle s’est avérée délicieuse telle qu’elle, avec un goût de vanille hyper présent et une texture bien crémeuse. Si vous voulez la version à la pâte levée, et plus traditionnelle, regardez chez Guy!
 
  
 
 
Source d’inspiration :
http://guy59600.over-blog.com/2015/03/tarte-au-riz.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Tarte Piña colada

A chaque fois que je vois le mot piña colada, je ne peux pas m’empêcher de penser à la chanson de Rupert Holmes que l’on entend dans les gardiens de la galaxie … ♩  ♫ ♬ ♪ If you like Piña Coladas ♬♩ ♪ ♫  J’adore la bande originale rétro de ce film!
 
 
En tout cas, si vous aimez la Piña colada, vous aimerez cette tarte! Une pâte sablée couverte d’ananas caramélisé dans le rhum, lui-même couvert d’une crème à base de lait de coco, le tout surmonté d’une meringue à la vanille juste passée sous le grill… Il y a de quoi se régaler non?
 
Comme vous l’avez sûrement deviné si vous lisez mon blog, j’adore les bons cocktails et les bonnes boissons en général. Parmi elles, je ne peux pas dire que la piña colada soit dans mes favorites. Je la trouve un peu écœurante car elle est vraiment très sucrée en général, et pourtant tous les parfums que contient ce cocktail me plaisent vraiment beaucoup si on les prend séparément! Je crois simplement que je préfère manger du sucre que de le boire!
 
C’est cette réflexion qui m’a donné l’envie de préparer une piña colada façon tarte, à l’occasion d’un repas que j’ai organisé sur le thème des pirates. Je ne pense pas que les pirates se bourraient la g… à la piña colada, non, ce n’est pas assez viril pour eux bien sûr, mais c’est quand même une recette avec du rhum, et qui évoque les îles sur lesquels les pirates accostaient.
 
 
J’avais repéré cette recette sur le site de Gâteaux en fête de Lilou25, et je l’avais tout de suite mise de coté en pensant à ce repas à thème qui allait arriver. Je n’ai pas été déçue! Déjà elle était très facile à faire, ce qui était un peu mon inquiétude quand on connait les talents en pâtisserie de Marie-Laure que je suis loin d’égaler! Mais ici pas de décor complexe, (si vous voulez en prendre plein la vue allez voir son blog par ici!), c’est une recette familiale très simple surtout si comme moi vous prenez une pâte sablée toute faite. Bon, je m’étais dit que je ne le ferais plus, mais j’avais tellement de choses à préparer pour ce repas à thème que j’étais contente de gagner du temps sur la préparation de la pâte! Si vous avez le temps d’en faire une maison surtout n’hésitez pas la recette n’en sera que meilleure!
 
La garniture est aromatisée avec de l’arôme de noix de coco. Si vous n’en avez pas, vous pouvez faire sans ( Marie-Laure n’en mettait pas), et pourquoi pas ajouter des copeaux de coco pour renforcer le goût comme elle le fait elle-même.
 
Cette tarte contient une belle dose de rhum, je pense que l’alcool s’évapore en cuisant mais dans le doute si vous voulez la servir à des enfants ou des femmes enceintes, vous pouvez supprimer le rhum ou le remplacer par du sirop saveur rhum. J’en avais acheté pendant ma grossesse pour me faire des virgin mojitos, ce sirop a la saveur si caractéristique du rhum mais sans une goutte d’alcool!
 
Au final, cette tarte Piña Colada est un de mes nouveau desserts chouchous! Elle est à la fois légère et estivale, ce qui fait du bien avec ce mauvais temps, et les saveurs d’ananas et de noix de coco sont à tomber!  Alors, si vous aimez ces parfums, allez-y et offrez-vous une part de paradis tropical!
 
 
 
P.S. : Si vous aimez les desserts aux goûts des îles, ce gâteau à la confiture rhum ananas coco est absolument indécent!

Tarte Piña colada

Pour 8 personnes
 
  • 1 pâte sablée
  • 1 ananas
  • 20 cl de lait de coco
  • 30 g de beurre
  • 30 g de sirop de canne
  • 10 cl de rhum brun
  • 3 œufs
  • 30 g de sucre de canne
  • 3 c. à c. d’arôme coco
  • 1 c. à c. de vanille liquide
  • 75 g de sucre
 Préchauffez le four à 150° C.
 
Précuisez la pâte 10 minutes à blanc, piquée avec une fourchette et couverte de haricots de cuisson à 150°C et réservez.
 
Préchauffez le four à 210° C.
 
Coupez l’ananas en petits morceaux.
 
Dans une poêle, faites fondre le beurre, ajoutez le sirop de canne et mettez les morceaux d’ananas dedans. Faites caraméliser 5 minutes puis ajoutez le rhum. Prolongez la cuisson encore 5 bonnes minutes, le liquide doit quasiment disparaître.
 
Une fois les morceaux d’ananas bien caramélisés, jaunes et brillants, réservez.
 
Préchauffez le four à 210°C.
 
Préparez la crème : dans un gros bol, fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre de canne jusqu’à ce qu’ils blanchissent. Incorporez le lait de coco et mélangez avec l’arôme coco.
 
Garnissez votre moule à tarte de pâte feuilletée, piquez le fond à la fourchette.
 
Versez l’ananas et son sirop sur le fond de tarte, répartissez bien puis versez la crème au lait de coco par-dessus, de façon à recouvrir entièrement l’ananas.
 
Enfournez 25 minutes environ.
 
Une fois la tarte refroidie, préparez la meringue. Battez doucement les blancs d’œufs avec la moitié du sucre. Fouettez en augmentant la vitesse progressivement. Quand ils commencent à être fermes, ajoutez la vanille et le reste du sucre.
 
Déposez la meringue sur la tarte et faites dorer sous le grill 2 à 3 minutes, en surveillant de près pour qu’elle ne brûle pas.
 
Placez ensuite au frais au-moins 4 heures avant de servir.
 
 
Source d’inspiration :
 
 
Avec cette recette à l’ananas, je participe à Cuisinons de saison !
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Galette des rois rhubarbe frangipane

Cette année, à l’occasion de l’épiphanie, j’ai eu envie d’associer à la traditionnelle frangipane une saveur plus acidulée, un peu dans l’esprit de ma galette frangipane citron de l’an dernier, mais cette fois-ci avec de la rhubarbe.

Tout le monde n’est pas fan de rhubarbe. Je ne le suis pas moi-même pour tout vous dire! Mais j’ai de la rhubarbe dans le jardin, donc je réfléchis régulièrement à des nouvelles recettes qui en contiennent, comme mon crumble pommes rhubarbe amandes ou mon crumb cake à la rhubarbe. Avec le temps, j’ai appris à l’apprécier, surtout associée à d’autres saveurs, pour le contraste qu’elle permet d’apporter.

Cette galette aux amandes et à la rhubarbe permet justement un beau mariage entre la fraîcheur de la rhubarbe le moelleux et la douceur des amandes.

Nous avons tout aimé dans cette galette, sa saveur, sa texture, sa gourmandise… Je referai certainement une autre fois un mariage d’amande avec des saveurs acidulées car je suis désormais convaincue que cela fonctionne bien! J’ai trouvé l’ensemble bien équilibré, mais si vous préférez un gâteau plus doux, réduisez la quantité de rhubarbe et saupoudrez un peu plus de sucre dessus au départ.

Je n’ai pas fait la pâte feuilletée moi-même (un challenge pour 2018?) mais vous pouvez soit utiliser votre recette de pâte feuilletée préférée, soit acheter comme moi des pâtes toutes faites, en privilégiant la qualité et le pur beurre.

Je n’avais pas mis de fève dans ma galette car je savais que ma fille n’en mangerait pas, mais dès l’an prochain, j’en ajouterai une et je ferai en sorte qu’elle obtienne la fève! N’oubliez pas la vôtre! Vous pouvez trouver de jolies couronnes à imprimer et à colorier sur internet, et charger vos enfants de les décorer à leur goût.

 

Galette des rois rhubarbe frangipane

Pour 8 personnes

  • 300 g de rhubarbe
  • 40 g de sucre
  • 2 pâtes feuilletées

Pour la crème pâtissière

  • 250 g de lait
  • 1 œuf
  • ½ bouchon de rhum ambré
  • 40 g de sucre
  • 1 c. à c. d’arôme vanille
  • 20 g de maïzena

Pour la crème d’amandes

  • 100 g de beurre très mou
  • 80 g de sucre
  • 100 g d’amandes en poudre
  • 2 œufs
  • Quelques gouttes d’essence d’amande amère

Préparez la compote de rhubarbe. Épluchez la rhubarbe au couteau et coupez-la en tronçons d’environ 3 cm de long. Disposez la rhubarbe dans un saladier, saupoudrez-la de sucre et laissez mariner au frais pendant 1 heure.

Disposer la rhubarbe et une partie de son eau de macération (jetez le surplus d’eau mais sans aller jusqu’à presser la rhubarbe) dans une cocotte. Portez à ébullition, puis laissez cuire à feu très doux pendant environ 25 minutes, en mélangeant de temps en temps. Goûtez et rectifiez la teneur en sucre si la rhubarbe est très acide.
Retirez du feu et laisser refroidir.

Pendant ce temps, préparez la crème pâtissière. Faites chauffer dans une casserole le lait avec la vanille liquide et le rhum. Dans un saladier, mélangez au fouet l’œuf, le sucre et la maïzena. Ajoutez le lait chaud tout en mélangeant. Remettez le tout dans la casserole et faites cuire à feu doux jusqu’à épaississement de la crème. Laissez tiédir.

Préparer la crème d’amandes. Battez le beurre en pommade, ajoutez le sucre puis les œufs un à un. Incorporez ensuite les amandes et l’amande amère.

Réalisez la frangipane. Mélangez la crème pâtissière refroidie avec la crème d’amandes.

Montez la galette. Étalez le mélange frangipane sur la première pâte en laissant un bord de 2 cm environ tout autour, étalez dessus la compote de rhubarbe.

Étalez de l’œuf tout le pourtour de la pâte, couvrez avec
deuxième pâte, soudez les bords en pressant dessus avec une fourchette, couvrez le dessus du restant d’œuf battu, faites des stries pour décorer la galette.

Préchauffez le four à 180°C.
Enfournez durant 20 à 30 minutes en surveillant la coloration. La galette est prête lorsqu’elle a pris une belle couleur dorée.

Laissez tiédir ou refroidir avant de servir.

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Tarte poire, chocolat vanille, ou Poirolat

L’automne est une saison qui regorge de produits que j’adore. Je ne me lancerai pas dans une liste car elle serait longue comme le bras! Parmi eux, j’avais hâte de me remettre à cuisiner les poires!
 
Quand j’ai reçu une vanille  de Papouasie Nouvelle Guinée de la part de David Vanille, je me suis dit que c’était l’occasion rêvée, car la vanille et la poire font incroyablement bon ménage! Et devinez qui fait aussi bon ménage avec la poire? Hé oui, le chocolat! Alors avec mon homme (qui adore faire de la pâtisserie le week-end), nous avons réfléchi à un gâteau qui mêlerait poire, vanille et chocolat, un ménage à trois en quelques sortes!
 
 
A propos de David Vanille, je vous invite à aller visiter son site si vous êtes en recherche de vanille pour vos recettes, vous ne serez pas déçus! Ces gousses sont bien humides et très parfumées, cela n’a rien à voir avec celles que l’on peut trouver dans les supermarchés! Si vous voulez découvrir sa sélection de vanilles c’est par ici que ça se passe!
 
Pour la composition de ce gâteau, nous sommes donc partis sur une pâte sablée parfumée à la vanille, couverte d’une couche de ganache au chocolat, couverte elle-même de poires pochées dans un sirop de vanille et de rhum, le tout couvert d’une chantilly au mascarpone parfumée… à la vanille bien sûr!
 
J’ai pensé à essayer de décrire le goût incroyable de ce gâteau mais cela ne serait pas fidèle. On aurait pu craindre que le chocolat prenne le dessus sur tout mais non, l’ensemble est très équilibré et suivant les bouchées, on prend plus ou moins de vanille, de poire, c’est un régal! L’ensemble est riche, crémeux sans être écœurant car la chantilly « allège » le tout dans la bouche, avec sa texture nuageuse! C’est le genre de desserts que je pourrais manger tous les jours sans me lasser!
 
Malgré sa longue liste d’ingrédients, ce gâteau est en fait assez simple à fabriquer. La pâte est une pâte sablée, simplement parfumée de cette vanille délicieuse. Ne zappez pas la précuisson qui permettra de la rendre vraiment croquante à souhait!
 
L’ordre des étapes est important à respecter car vous allez utiliser et réutiliser les mêmes gousses de  vanille à plusieurs étapes pour en tirer le maximum.
 
Pour cette recette, je vous recommande d’utiliser un moule à charnière comme celui-ci. Il rend le gâteau beaucoup plus facile à démouler, permet de faire des bords plus hauts qu’avec un moule à tarte normal, et il donne au gâteau un aspect très pro je trouve!
 
Pour les poires, utilisez-en des ni trop mûres ni pas assez, je sais c’est facile à dire, mais elles ne doivent pas partir en charpie à la cuisson, et bien sûr vous ne voulez pas non plus vous casser une dent en croquant dedans !
 
  

Vous voulez commander des gousses de vanille? Un code promo rien que pour vous!

 
Pour ceux et celles qui auraient envie de tester les gousses de vanille de super qualité que j’utilise dans toutes mes recettes, je vous propose un code promo pour vous permettre d’en recevoir à tarif réduit! Il s’agit d’une réduction de 10%, valable lors de l’achat de 69€ sur le site  www.DavidVanille.com. Pour cela, saisissez le code VANILLE lors de la validation de votre commande!

Tarte poire, chocolat vanille, ou Poirolat

Pour 8 personnes
 
Pour la couche poires
  • 2 poires mi-mûres
  • 1/2 citron zesté
  • 30 g de sucre
  • 37.5 cl d’eau
Pour la base
  • 100 g de beurre pommade
  • 50 g de sucre glace
  • 1 petit œuf
  • 50 g de poudre d’amandes
  • 200 g de farine
  • 1 gousse de vanille
  • 1 pincée de sel

Pour la couche chocolat

  • 70 g de chocolat noir amer
  • 70 g de chocolat au lait
  • 100 g de beurre doux
  • 100 g de crème fleurette
  • 1 œuf à température ambiante

Pour la crème

  • 125 g de mascarpone
  • 40 g de sucre glace
  • 1 gousse de vanille
  • 1 c. à s. du sirop des poires
  • 17.5 cl de crème fleurette bien fraîche

Faîtes la pâte : Sortez le beurre à l’avance pour qu’il ramollisse. Dans un bol, mélangez le beurre pommade avec le sucre glace. Ajoutez la poudre d’amandes, et le sel l’œuf. En dernier, incorporez progressivement la farine, jusqu’à obtenir une boule de pâte compacte. Réfrigérez 30 minutes.

Étalez la pâte sur une épaisseur de 3 à 4 mm et foncez votre moule à tarte, le mien fait 25 cm de diamètre. Laissez reposer 30 minutes au réfrigérateur.

Préchauffez le four à 200°C. Couvrez le fond de tarte de papier cuisson puis d’une couche de billes de cuisson ou légumes secs et  enfournez pour 10 minutes.

Faites la couche chocolat : Préparez la ganache en faisant fondre les 140 g de chocolat finement hachés, le beurre  et la crème fleurette. Laissez refroidir jusqu’à ce qu’ils soient à peine chauds au toucher.

À l’aide d’un fouet ou d’une maryse, incorporez l’œuf entier battu à la fourchette au préalable au chocolat tout en remuant délicatement, en décrivant des cercles en allant du centre vers les bords.

Versez ce mélange sur la pâte et mettez à nouveau à cuire 25 minutes.

Faites la couche poires : épluchez les poires et coupez-les en deux. Citronnez-les légèrement. Mettez dans une casserole tous les ingrédients dont les gousses fendues et coupées en deux. Amenez à ébullition et déposez les poires quand le mélange bout. Laissez cuire à frémissement environ 15 minutes puis laissez refroidir dans la casserole 30 minutes.

Coupez alors le poires en lamelles fines et répartissez-en sur toute la surface de la tarte.

Mélangez tous les ingrédients de la crème et montez-la en chantilly au batteur. Déposez cette chantilly sur le dessus de votre tarte, et gardez au frais jusqu’au repas. Vous pouvez décorer avec du cacao en poudre ou du chocolat râpé.

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0