Archives par mot-clé : pomme de terre

Voyage gourmand : Que manger en Slovénie ?

Cette année, j’ai eu la chance de visiter la Slovénie. Si vous aimez les grandes étendues vertes et les villes à taille humaine, c’est une destination parfaite ou se côtoient lacs turquoise et montagnes verdoyantes. Si comme moi, vous aimez profiter de vos voyages pour vous régaler et faire des découvertes culinaires, découvrez ci-dessous les meilleures spécialités à déguster sur place.
 
Source Jonas Bengtsson @Flickr

Les soupes

 
Il y a une multitude de soupes en Slovénie, et on en trouve très facilement au restaurant. L’un d’eux avait même affiché une pancarte qui disait qu’une journée sans soupe était une journée ratée ! Certaines sont très nourrissantes, avec des morceaux, comme la soupe de haricots, ou des sortes de ragoûts ou minestrones. Vous pouvez les commander en entrée la plupart du temps.
 
 

Les burek

 
Les burek sont des sortes de rouleaux de pâte filo entortillés sur eux-mêmes comme des escargots, et garnis de fromage ou d’épinards. J’ai aussi vu des parfums moins traditionnels comme une garniture façon pizza… On en trouve aussi des versions sucrées en dessert. C’est nourrissant et pas cher du tout, surtout si vous achetez ça en boulangerie ou dans des commerces qui proposent des snacks à emporter.
 

Du fromage slovène

 
Les fromages slovènes sont des fromages simples, majoritairement à pâtes pressées non cuites, et aux saveurs plutôt douces. Certains sont fumés ou aromatisés au poivron, au piment, à la truffe, au poivre… Dans de nombreux bars, vous pourrez commander une bonne planche de fromages slovènes, pour un repas pas cher et convivial.
 

De la cuisine italienne

 
Cela n’est pas typique au premier abord, mais la Slovénie a une frontière commune avec l’Italie et la cuisine italienne est très présente là-bas. Bien que je préfère manger local à l’étranger, j’ai fait un bon repas dans un restaurant italien qui proposait des variantes locales : pizzas aux charcuteries et fromages slovènes, pâtes croates aux truffes… On retrouvait les saveurs des balkans, mixées aux best-sellers italiens. Impossible d’être déçu !
 
 

Des bières locales

 
Il y a beaucoup de bonnes bières artisanales en Slovénie, et notamment de très bonnes pale ale et Ipa. J’ai testé et apprécié des bières des brasseries Lobik, tektonik, Maister, Pelicon ou Reservoir dogs. Passez votre chemin sur la Union, la bière de base par excellence, ou la Staropramen, basique également et même pas slovène bien que très présente là-bas.
 
 

Les strukli

 
Les strukli sont des rouleaux de pâtes farcis au fromage, aux épinards… Un peu comme les burek cités plus haut me direz-vous, mais la pâte est différente et au final le résultat n’est pas du tout le même ! Le burek est croustillant alors que les strukli sont moelleux, c’est un peu comme si on comparait une feuille de brick et une crêpe ! C’est délicieux, cela peut être vendu en entrée ou en accompagnement, c’est assez nourrissant. Il existe aussi une version dessert, aux pommes ou à la cannelle par exemple.
 
 

La saucisse de kransjka et le cevapcici

 
La saucisse Kransjka ou carniolienne, est une saucisse bien dorée et croustillante, bombée, alors que le cepavcici, empruntée à la cuisine croate, est composé de viande hachée modelée en forme de saucisse, sans peau autour. On sert la saucisse avec du chou, alors que le cevapcici est servi avec de l’oignon blanc cru et de l’ajvar.
 
 

Les zganci

 
C’est une sorte de porridge ou polenta de sarrasin qui n’a pas une allure très attirante, mais il paraît que c’est bon! Je n’ai pas pu le goûter, donc je le réaliserai chez moi dès que possible pour compenser!
 

Les ravioli au sarrasin

 
Les ravioli au sarrasin ont une pâte moelleuse, car ils sont pochés dans de l’eau bouillante. Leur garniture est assez fade, mais s’ils sont servis avec une sauce bien parfumée, par exemple aux champignons, c’est très sympa. Il y a aussi les zlikrofi, des plus petits raviolis en forme de chapeaux, avec une garniture à base de pomme de terre. Ils sont servis dans un bouillon, comme un ragoût de mouton par exemple.
 
 

Des gâteaux

 
Il y a plein de délicieux gâteaux à tester ici ! Je n’ai pas pu tous les s’essayer, mais j’ai essayé très fort. Parmi mes favoris, je vous recommande le gâteau à la crème de Bled et le strudel, qui se décline au fromage, aux fruits rouges, à la pomme, aux noix, etc. Vous trouverez aussi le strukli, le placek, le potica, le gibanica… Il y a l’embarras du choix pour les amateurs !
 
 
Voilà en gros les meilleures spécialités que j’ai pu voir ou tester en Slovénie, mais il y en a des dizaines d’autres ! Si vous avez l’occasion de tester quelque chose de bon, n’hésitez pas à m’en parler ici !

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Frittata oignons rouges, petits pois et mozzarella

Et si on réalisait une petite frittata ? Pour commencer, est-ce que vous savez réellement ce que c’est, et quelle est la différence avec une omelette ? J’avoue que moi, j’ai souvent utilisé le terme omelette, frittata ou tortilla un peu comme je le sentais, sans jamais vraiment me poser la question de la différence.
 
 
 
Du coup si ça vous intéresse, la frittata est d’origine italienne, et elle la présente la particularité de terminer sa cuisson au four. On la sert à plat, les garnitures posées sur le dessus. J’aime beaucoup cette façon de faire, car je trouve que les garnitures peuvent garder un côté plus croustillant, et qu’en plus c’est très joli à voir!
 
 
J’arrive d’ailleurs mieux à maîtriser ma cuisson et ma présentation en réalisant une frittata plutôt qu’une omelette, que je casse une fois sur deux au moment du service quand j’essaie de la faire glisser dans la poêle !
 
 
Dans cette recette, j’ai mis dans ma frittata de l’oignon rouge, de la mozzarella, des petits pois, mais aussi de la pomme de terre râpée, qui présente l’avantage de cuire très vite, et de rendre la frittata consistante, parfaite pour un repas complet ! C’est déclinable à l’infini avec les garnitures de votre choix bien sûr mais cette combinaison est un must!
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Salade de pommes de terre à la crème et aux noisettes

Aujourd’hui, je vous propose un plat de salade de pommes de terre à la crème. Si je n’ai jamais trop aimé la salade de pommes de terre dans mon enfance, j’ai totalement appris à la redécouvrir maintenant que je suis adulte, et je ne me lasse pas de la décliner de multiples façons.
 
 
En général, il est assez rare que je cuisine la pomme de terre. C’est étrange, je sais qu’en tant que telle, elle est plutôt saine, mais elle est souvent accompagnée d’ingrédients très riches, comme le fromage à tartiflette par exemple, du moins chez moi! S’il s’agit juste de manger une pomme de terre à l’eau sans rien, très peu pour moi ! Du coup, comme j’essaie de manger à peu près sainement au quotidien, je renonce à beaucoup de plats à base de pommes de terre…
 
 
Mais quand elle est consommée en salade, c’est vraiment un compromis parfait. On a de bonnes saveurs, de la vinaigrette qui vient parfumer le tout, mais les matières grasses ne sont pas en trop grande quantité. On obtient donc quelque chose d’assez sain, et qui permet de bien profiter de  la pomme de terre, de son goût et de sa texture délicate.
 
 
Cette salade contient des cornichons, des échalotes, mais surtout un peu de noisettes pour le croquant, c’est très sympa ! Ajoutez-les quelques instants avant le service de préférence pour éviter qu’elles ne ramollissent au contact de la crème.
 
Utilisez si possible de petites pommes de terre à la chair délicate et à la peau fine, elles sont idéales en salade.
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

5 idées de vinaigrettes gourmandes

L’été, j’adore manger des salades à toutes les occasions, et le moindre petit reste dans mes placards peut devenir prétexte à en inventer une. Selon moi, il n’existe pas de légume ou de céréale qui ne puisse pas se transformer en salade! Ce que j’aime aussi avec les salades, c’est qu’elles vont très vite à cuisiner, puisque généralement il n’y a pas de cuisson. On peut d’ailleurs utiliser un reste de céréales déjà cuites.
 
 
 
La seule ombre au tableau pour moi, c’est les vinaigrettes. Je n’aime pas les acheter toutes faites au supermarché, car au final cela n’apporte pas grand-chose, et c’est très simple à réaliser… Oui mais au moment venu, j’ai toujours la flemme de les faire! La solution ? Avoir un ensemble de vinaigrettes d’avance dans le frigo… Toutes faites oui, mais faites maison quand même ! Découvrez ci-dessous mes idées de vinaigrettes classiques et gourmandes à toujours avoir sous la main pour pouvoir se régaler et improviser une salade en deux minutes !
 

Classique vin rouge et échalote, moutarde

Cette vinaigrette ressemble à celle que faisait ma maman quand j’étais enfant.  Je l’utilise très fréquemment et notamment dans les salades vertes et les salades de pommes de terre.

3 c. à s. d’huile d’olive
3 c. à s. d’huile de colza
4 c. à s. vinaigre vin rouge
2 c. à c. de moutarde
1 c. à c. de sirop d’érable
1 c. à c.  d’herbes de Provence
1/2 échalote
1 pincée de piment en poudre
Sel, poivre
 
Emincez finement l’échalote.
Mettez tous les ingrédients dans un bocal et secouez pour mélanger.
 
 

Vinaigre balsamique, olives noires et pesto

 
Cette vinaigrette aux accents du sud est parfaite avec les salades de tomates, la mozzarella ou encore la roquette.
 
3 cl d’huile olive
4 cl de vinaigre balsamique
1 c. à s. de pesto
3 olives noires hachées 
1 pincée de piment en poudre
1 pincée d’ail semoule
Sel, poivre
 
Emincez finement les olives.
Mettez tous les ingrédients dans un bocal et secouez pour mélanger.
 

Noix, miel et vinaigre de Chardonnay

 

Cette vinaigrette au goût fin et gourmand accompagne très bien les salades d’endives, de pissenlit ou de fromages bleus come le roquefort ou le gorgonzola. Le vinaigre de chardonnay peut être remplacé par un autre vinaigre de vin blanc.

 
4 cl d’huile de noix
2 cl d’huile de colza
4 c. à s. de vinaigre de chardonnay
2 c. à c. de moutarde
1 c. à c. de miel
1 c. à c. d’herbes de Provence
Sel, poivre
 
Mettez tous les ingrédients dans un bocal et secouez pour mélanger.
 

Vinaigre aux épices et orange

 

Le melfor est une spécialité à base de vinaigre et d’épices que l’on trouve notamment dans le Grand Est. Cette vinaigrette un peu épicée est parfaite avec les salades de pomme de terre, de cervelas ou les salades hivernales en général.

 
6 cl d’huile de tournesol
4 cl de vinaigre aux épices type Melfor
2 c. à c. de moutarde douce
1 c. à c. de marmelade d’orange
1 c. à c. d’herbes de Provence
1 pincée de piment en poudre
Sel, poivre
 
Mettez tous les ingrédients dans un bocal et secouez pour mélanger.
 

Colza  et vinaigre de bière

 

Cette vinaigrette aux ingrédients ch’ti est assez polyvalente et son goût est moins étrange qu’il n’y paraît! Elle se marie avec tous types de salade et notamment celle d’endives ou de mâche et noix.

 
4 cl d’huile d’olive
2 cl d’huile de colza
2 cl de jus de citron
2 cl de vinaigre de vin rouge
2 c. à c. de graines de tournesol
1 c. à c. de levure de bière
1 c. à c. de cassonade
1 c. à c. de moutarde à l’ancienne
Sel, poivre
 
Mettez tous les ingrédients dans un bocal et secouez pour mélanger.
 

Truffe blanche et vinaigre de Xeres

 

Cette vinaigrette de luxe fera un malheur sur la burrata, la mozzarella ou une salade de mâche et figues.

 
3 cl d’huile d’olive
3 cl d’huile de truffe
4 cl de vinaigre de Xérès
1 c. à c. de basilic séché
Sel, poivre
 
Mettez tous les ingrédients dans un bocal et secouez pour mélanger.
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Purée de courgettes à la vache qui rit

Je ne réalise pas souvent de la purée, et je n’en propose donc pas souvent par ici, pourtant qu’est-ce que j’adore ça! J’en suis fan et encore plus quand elles sont composées de pomme de terre mélangée avec un autre légume, je trouve qu’on a la délicieuse texture de la pomme de terre ainsi qu’un petit goût en plus, c’est vraiment parfait!
 
 
Ma fille aime beaucoup la purée mais elle est très classique, si je mélange autre chose que de la pomme de terre, on dirait franchement que j’essaie de l’arnaquer ou de l’empoisonner… J’avoue que cela me freine dans le quotidien ! J’ai retrouvé dans mes archives cette recette que j’avais imaginée il y a quelques temps, elle a un petit côté enfantin avec l’ajout de courgettes et de vache qui rit, ce mélange n’est d’ailleurs pas sans rappeler la fameuse soupe courgettes Kiri!
 
 
Je ne me souviens plus si ma fille avait accepté d’en manger ou pas à l’époque où je l’ai réalisée… Cela commence à dater, j’ai traîné à vous partager cette recette! Quand je la relis, elle me fait vraiment envie, je sens que je vais la re-cuisiner bientôt, ça sera l’occasion de refaire des photos plus jolies, car j’ai quand même un peu progressé dans ce domaine, et aussi de refaire tester à ma fille!
 
Hé oui, les goûts des enfants changent très très vite, et la mienne ne fait pas exception. Un jour elle adore quelque chose, le lendemain elle hurle à la mort quand je lui propose, mais à l’inverse, je découvre parfois qu’elle mange en cachette quand je ne suis pas là, chez les amis ou à la cantine, sans broncher, alors que chez moi, elle ne les aime soi-disant pas ! Les enfants sont vraiment ingrats!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Que faire avec des haricots blancs?

Photo Marco Verch Professional P @Flickr

Les haricots blancs sont pratiques car aussi bien en boite que secs, ils se conservent longtemps, très longtemps. C’est vraiment un produit du placard par excellence! A tel point qu’il arrive parfois de retrouver un paquet tout perdu et abandonné, et de se demander depuis combien de temps il est là! Si c’est votre cas, voici de quoi cuisiner vos haricots vite fait bien fait, et surtout, de quoi vous régaler!    

En tartinades

Vous connaissez ma passion pour les tartinades, et les haricots blancs, à l’instar des pois chiches dans le houmous, peuvent se mixer pour donner de délicieux dips, comme cette tartinade aux haricots blancs et olives, ce dip d’origine roumaine ou cette crème de haricots blancs.

 

En baked beans

Depuis mon plus jeune âge je suis fan de l’Angleterre, et leurs petits déjeuners me passionnent. Oui, j’adore les haricots blancs dès le réveil et j’assume! Les baked beans maison sont bien meilleurs que ceux qu’on achète en boite, vous vous en doutez! J’adore notamment cette version accompagnée de polenta.

En omelettes, tortillas, tajines

Lorsqu’on entend le mot “tajine“, on pense au ragoût marocain épicé cuit dans le plat à cheminée du même nom. En Tunisie, le tajine peut représenter quelque chose de complètement différent! C’est une sorte de croisement entre une quiche et une tortilla un peu relevée, en plus épaisse et dense et que l’on sert souvent froide.  Les haricots fonctionnent bien de la même manière dans les omelettes et tortillas.

En soupes et purées

Les haricots peuvent épaissir et donner de l’onctuosité à n’importe quelle soupe de légumes mixée, comme on le fait avec la pomme de terre. Mais ils sont aussi délicieux dans les soupes non mixées, comme cette soupe façon loubia. De la même façon, leur texture est parfaite en purée. Essayez par exemple la purée pommes de terre haricots blancs, ou encore chou-fleur haricots blancs.

Dans des currys et ragoûts

Vous pouvez facilement réaliser des currys de haricots blancs en les faisant mijoter avec d’autres légumes comme des poivrons, du chou… En ajoutant du lait de coco et des épices vous obtiendrez un ragout délicieux et parfumé très rapidement!

 

Dans les salades

On n’y pense pas mais les haricots blancs sont top en salade. En les utilisant en boite, c’est très rapide à préparer, et ils se marient bien avec les salades de riz, de quinoa, de tomates… Les possibilités sont infinies!

Voilà mes idées favorites pour utiliser les haricots blancs. Et vous, vous avez d’autres astuces ou recettes favorites à partager?

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Gratin de concombres et pommes de terre au curry

Le concombre est un légume que j’aime beaucoup en salade ou en crudités, mais il est très rare de le trouver réellement cuisiné dans une recette. Pourtant, il est tout à fait possible de le faire cuire. J’ai déjà notamment pu le goûter dans des soupes, où il était très bon et savoureux.
 
 
 
On peut aussi réaliser des gratins de concombre, un peu comme on le ferait avec de la courgette. Les variétés rustiques comme celles que l’on cultive au jardin et qui ressemblent à de gros cornichons sont selon moi les plus adaptées. Leur goût est moins marqué et ils sont moins aqueux que ceux du supermarché.
 
 
Mais si vous n’en n’avez pas, ceux du supermarché feront l’affaire quand même! Ici, j’ai utilisé le concombre dans un délicieux gratin très printanier et parfumé grâce au curry. Ca change, ça surprend tout le monde à table, mais ça n’en n’est pas moins très bon !
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Pommes paillasson

Les pommes paillasson sont des sortes de rösti. Je pense qu’il y a de nombreux noms pour cette spécialité ou des variantes approchantes, mais dans tous les cas, elles sont toujours délicieuses, surtout pour moi qui adore toutes les recettes à base de pomme de terre ! C’est un régal!
 
 
 
Utilisez si possible du persil frais, c’est ce que j’ai fait et ça fait la différence. Pour le thym, c’est pareil, prenez du frais si vous en avez! Moi, je ne sais pas pourquoi, j’ai beau planter du thym, que ce soit dans mon jardin, à l’intérieur, sur les balconnières, etc., il ne survit jamais!
 
 
Faites attention de ne pas brûler ces petites galettes avec une cuisson trop vive. Elles seront toujours mangeables, mais ça sera beaucoup moins présentable!
 
 
 
Source d’inspiration :
http://m.marmiton.org/recettes/recette_paillassons-de-pommes-de-terre_21432.aspx

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Gratin de chou-fleur, maroilles et saucisse

Enfant, je détestais le gratin de chou-fleur. Il faut dire que je n’aimais pas ce légume et surtout son odeur, ni la béchamel qui entrait dans la composition du gratin que réalisait ma maman. Aujourd’hui, mes goûts ont changé et je suis sûre que je l’adorerais si elle m’en faisait à nouveau ! 
 
 
 
De mon côté, ayant des réfractaires à la béchamel chez moi mais voulant donner une nouvelle chance au gratin de chou-fleur, j’ai choisi de mettre toutes les chances de mon côté pour séduire ma tribu. 
 
 
J’ai donc utilisé de la crème et du gruyère, mais aussi des saucisses et du maroilles pour rendre le tout aussi attrayant que possible. 
 
Mission accomplie, tout le monde a été conquis!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Gratin de pommes de terre au maroilles

On ne pouvait pas sérieusement entrer dans les mois les plus froids sans que je ne m’attaque à une grosse recette bien riche au fromage… Cette fois-ci c’est une recette au maroilles, un fromage de chez moi que je vous propose. 
 
 
 
Quitte à partir dans le registre ch’ti avec le fromage, j’ai aussi utilisé de la bière blonde, on ne se refait pas, j’adore la bière, tant à l’apéro qu’en cuisine!
 
 
Avec des pommes de terre et du fromage, je sais que le repas sera toujours bien accueilli à la maison! Cela n’a pas raté, ce gratin a été englouti en moins de deux!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 6