Archives par mot-clé : Cocktail

Cocktail winter wonder

L’hiver est presque fini, mais rien ne nous empêche de le célébrer une dernière fois… En cette période où l’on ne sort plus de chez soi, rien n’empêche de se faire un petit cocktail à la maison… Il y a quelques temps, j’avais du champagne en trop (un problème pas trop désagréable à régler me direz-vous!) et je me suis dit que je pourrais en profiter pour réaliser un petit cocktail.
 
 
 
 
J’ai profité d’avoir du curaçao dans mes placards pour tester celui que je vous propose aujourd’hui, qui m’avait tapé dans l’œil depuis un moment. J’adore son nom, et il est aussi joli que délicieux… Vous aurez compris que je vous le recommande!
 
 
Si vous avez une petite fiesta en prévision, ou juste envie de vous faire plaisir, c’est le moment de réaliser ce cocktail!
 
 
 
Cocktail winter wonder

Portions : Pour 1 verre

Cocktail winter wonder

Ingrédients

  • 2 cl de curaçao bleu
  • 1 c. à c. de crème de fraises
  • 10 cl de Champagne

Instructions

  1. Mettez le curaçao et la crème de fraises dans un shaker avec les glaçons et secouez. Versez dans une flûte à champagne. Allongez avec le champagne.
 
Source : https://www.cosmopolitan.com/food-cocktails/g8525063/easy-champagne-cocktails/

Voyage gourmand : que manger et ramener du Danemark?

Source Pug Girl @Flickr
 
Régulièrement, je vous partage mes idées souvenirs ou mes plats favoris issus d’un pays que j’ai visité. Les voyages et la cuisine sont deux de mes plus grandes passions et quand je peux les réunir, je suis aux anges! C’est pourquoi en voyage, je suis toujours à l’affût de petits souvenirs culinaires, ou de spécialités à tester pour découvrir comment mangent les gens sur place. Aujourd’hui, direction le Danemark! Je vous livre mes conseils sur ce qu’il faut impérativement tester sur place, ou ramener dans vos valises.
 
 

Des fromages

 

On trouve quelques fromages sympa au Danemark. Il y a notamment un bleu danois, nommé le danablue. Vous pourrez aussi découvrir l’esrom, un fromage au lait de vache à la saveur prononcée, et avec de petits trous. Un peu plus doux, l’havarti se trouve également facilement. J’ai goûté ce dernier accompagné de compote et le mélange était très sympa! 

Source  @Flickr

Du pain et des « viennoiseries » danoises

 

Les viennoiseries ne se trouvent pas qu’à Vienne, et certaines que l’on trouve au Danemark sont très sympa.  Les wienerbrod (viennoiseries) les plus célèbres sont les kanelsnegl, des petits pains à la cannelle, et le romsnegl, un petit pain glacé au rhum. Côté pain, il y a beaucoup de pains bruns très sympa, et notamment le rugbrod ou pain danois.


Source Krista @Flickr

Des smorrebrod

 
Les smorrebrod sont une institution danoise. Il s’agit de tartines couvertes d’ingrédients frais et que l’on sert pour pas cher du tout dans tous les cafés et restaurants. Il y en a de très basiques ou de plus élaborées. On en trouve par exemple au fromage harvati avec de la compote, avec du hareng, de la moutarde sucrée et câpres, le tout sur du pain au malt (maltbrod) ou du rye brod. C’est la meilleure alternative pour manger typique et pas trop cher le midi au Danemark.
On trouve aussi une variante moderne, nommée les smushies. C’est exactement la même chose, mais servi en mini portions, à partager à l’apéritif.
 

Source Heather Cowper @Flickr
 

Du poisson

Les danois consomment beaucoup de poissons et notamment le hareng, des poissons fumés en tous genre, comme des maquereaux, de l’anguille… On trouve aussi les fiskefrikadeller, des boulettes de poisson épicées, et les sildebof, des croquettes de hareng accompagnées d’une sauce aux oignons. On sert dans certains restaurants le « platte » : une assiette garnie de produits de la mer comme du hareng, des crevettes, etc.


Source kaet44 @Flickr

De la street food

Il y a quelques classiques de street-food au Danemark et parfois des petites cabanes (polsevognen) qui vendent des hot-dogs et des snacks. On y trouve des hot-dogs composés de saucisses (pølser), avec des cornichons marinés (agurk) et de l’oignon grillé (ristede løg) ou de la rémoulade, une sauce qui n’a rien en commun avec notre rémoulade française. On y trouve aussi des frikadelle, encore un faux ami car ils n’ont que le nom en commun avec nos fricadelles! Il s’agit plutôt de petites galettes de viande type steak haché, qui peuvent être mises dans des sandwiches (ou pas). 
 

Source Jay Bergesen @Flickr

Des gâteaux et desserts

 

Il y a de nombreux gâteaux bien réconfortants au Danemark, j’ai pu tester le kransekage, ou gâteau aux amandes, l’æblekage, un gâteau aux pommes, mais aussi l’oldemorstang, qui rappelle un peu le stollen.  Sinon, le dessert divin à tester si vous aimez le ria au lait, c’est le risalamande : un riz au lait  aux amandes gâchées et à la confiture de cerises, un dessert typique de Noël là-bas.


Source Steve Snodgrass @Flickr

Des condiments et accompagnements

Il y a bien sûr des accompagnements à tout ça et parmi les plus fréquents, on trouve beaucoup de cornichons au vinaigre, ou d’oignons marinés dans un jus tout rose, sans doute à la betterave. 

Les salades de pommes de terre à la crème, ciboulette et oignons rouges sont également un accompagnement délicieux.

Des boissons

Ceux qui ont soif trouveront leur bonheur au Danemark, rassurez-vous. Il y a des brasseries célèbres là-bas comme la Carlsberg, et la Tuborg, mais aussi, bien plus sympa, de nombreuses micro brasseries, dont la plus grosse (qui n’en est donc plus une!) est la Mikeller. Les Danois ont aussi développé la première « bière open source », la Vores Øl. L’aquavit est une boisson locale aux plantes qui est un peu tombée en désuétude, mais revient à la mode grâce à certains cocktails.


Source Bernt Rostad @Flickr

Des accessoires de cuisine

 

Si vous aimez les accessoires design, vous pourrez vous faire plaisir et vous ramener des ustensiles en tous genres, car de nombreuses marque superbes sont originaires du Danemark : Bodum,  Bloomingville, Ferm Living, Greengate et plein d’autres, il n’y  que l’embarras du choix.

Voilà, côté alimentation et cuisine ce que j’ai remarqué au Danemark. Les mateurs de design seront évidemment aussi aux anges, ainsi que les fans des contes d’Andersen, qui pourront ramener une édition danoise s’ils le souhaitent! Et vous, qu’avez-vous ramené de là-bas?

Litchi Martini

Vous le savez sans doute vu que je n’arrête pas d’en parler, mais j’adore tout ce qui touche à la cuisine chinoise… J’adore faire des menus à thème, et qui dit menu dit que ça commence par l’apéro non? Vous allez dire qu’avec moi toutes les excuses sont bonnes, et vous n’aurez pas totalement tort. Mais bon, je n’y peux rien, j’adore tester de nouveaux cocktails!
 
 
Celui que je vous propose aujourd’hui n’est pas franchement asiatique, mais il évoque l’Asie car il est parfumé au litchi, un fruit que je consomme peu mais qui fonctionne ici très bien en boisson. La liqueur de litchi se trouve évidemment en épicerie asiatique, sinon vous devriez pouvoir utiliser une liqueur type Soho à la place, cela ne ressemble pas tout à fait mais sera sympa quand même. Pour le jus de litchi, vous en trouverez aussi en épicerie asiatique, ou alors si vous prenez des litchis en boite, vous pouvez utiliser le jus de la boite pour simplifier.
 
 
Pour réaliser un menu chinois complet, regardez du côté du Lu rou fan ou du mie goreng. Régalade assurée!
 
Bon week-end à vous!
 
 
 
Litchi Martini

Portions : Pour 1 verre

Litchi Martini

Ingrédients

  • 10 cl de jus de litchi
  • 3 cl de liqueur de litchi
  • 6 cl de vodka
  • 1 c. à c. de jus de citron
  • Glace pilée
  • Litchis

Instructions

  1. Mélangez dans un shaker le jus de litchi, la  liqueur de litchi, la vodka et le jus de citron
  2. Versez dans un verre, ajoutez la glace pilée et les litchis, serviez immédiatement.
 
Source d’inspiration :

Les jours les plus gourmands à fêter cette l’année

Vous le savez sans doute, il existe un jour à célébrer pour chaque date du calendrier : jour du donut, de la bière, du gâteau au chocolat… Cela ne sert à rien, j’en conviens, mais c’es plutôt amusant et ça peut donner des idées repas… Je vous présente ici ma sélection de favoris parmi les plus farfelus et les plus appétissants!

1er janvier : Journée du bloody mary

4 janvier : Journée des spaghetti

4 janvier : Journée du chocolat chaud

3 février : Journée du carrot cake

carrot-cake-automne-2

4 février : Journée de la soupe maison

13 février : Journée de la cuisine italienne

pizza-napolitaine-3

6 mars : Journée des Oreo 

7 avril: Journée de la bière

12 avril Journée du Grilled Cheese Sandwich 

grilled-cheese-coeur-neufchatel

13 mai : Journée du Houmous 

houmous-haricot-blanc-2

9 juin : Journée du  de la tarte fraise-rhubarbe

cheesecake-fraise-rhubarbe

12 juin : Journée Internationale du falafel 

22 juin : Journée des onion Ring

28 juillet : Journée du Hamburger 

4 août : Jour du cookie aux pépites de chocolat

3 septembre : Journée du Welsh Rarebit 

IMG_0879

5  septembre : Journée de la pizza au fromage

pizza-blanche-trois-fromages

7 septembre : Journée de l’amateur de bière

10 septembre : Journée du hot dog

23 septembre : Journée du chocolat blanc

1er octobre  : Journée mondiale du végétarisme

12 octobre Journée de la tarte à la citrouille

15  octobre Journée du champignon

27 octobre Journée de la pomme de terre

6 novembre : Journée des Nachos 

 

17 décembre : Journée du sirop d’érable

pouding-chomeur-pomme-erable-2

Soupe de champagne au Cointreau

J’adore servir des cocktails lorsque je reçois, et s’il y a bien un jour où je trouve qu’un petit cocktail est indispensable, c’est le soir de nouvel an! Il y a un coté très festif et convivial à trinquer avec toutes ces jolies coupes garnies de pailles! Chez moi ce sont désormais des pailles réutilisables que j’utilise, mais sur la photo vous voyez les restes de mes derniers stocks de pailles en plastique. Je n’en achèterai plus car elles ne se dégradent pas, et finalement il existe des pailles réutilisables super jolies.
 
 
C’est un classique que je vous propose aujourd’hui : la fameuse soupe de champagne. Il en existe plusieurs variantes, où l’on fait généralement varier la liqueur. Celle au Cointreau est ma favorite car j’adore la saveur de l’orange dans les cocktails. Malgré son nom, ce cocktail peut facilement se décliner avec un vin mousseux de qualité correcte, même si je risque de contrarier les puristes en disant cela. Il vaut parfois mieux un crémant correct qu’un mauvais champagne, car je trouve qu’avec le champagne on paye beaucoup l’appellation, ce qui fait que les premiers prix aux alentours de 10 à 15 € ne sont généralement pas terribles, alors que dès 7 ou 8€ on peut trouver un très bon crémant… 
 
 
Ajoutez à cela que la méthode champenoise peut être reproduite dans de nombreuses régions, la vraie spécificité étant le terroir…
Mais qui dit terroir, ne dit pas toujours qualité, il faut connaître les bonnes maisons! 
 
Ces dernières années, j’ai aussi appris à apprécier le prosecco qui peut être délicieux, même pour des bouteilles autour de 10€. Tout cela pour dire que bien que j’aime acheter à l’occasion du champagne, pour ce cocktail, c’est vous qui voyez, cela marche avec n’importe quel blanc pétillant! D’autant plus qu’on le mélange donc on ne sent pas son goût aussi bien que si on le buvait tel quel!
 
 
 
Soupe de champagne au Cointreau

Portions : Pour environ 1 litre de cocktail

Soupe de champagne au Cointreau

Ingrédients

  • 10 cl de Cointreau
  • 5 cl de sirop de sucre de canne
  • 7 cl de jus de citron
  • 20 glaçons
  • 75 cl de champagne

Instructions

  1. Mélangez tous les ingrédients sauf le champagne dans un saladier , puis ajoutez la bouteille de champagne rafraîchie préalablement au réfrigérateur .
  2. Ajoutez les glaçons et servez avec une louche.
 
Source d’inspiration :

12 choses à remplacer pour une vie plus verte (et moins chère)

Photo Ian Burt  @Flickr
 
Aujourd’hui, je vous propose un petit article « Green » comme j’essaie de le faire régulièrement ces derniers temps. J’ai changé pas mal de choses dans ma façon de consommer depuis ce début d’année, et je voulais partager avec vous ce qui en ressort de plus positif. Je vous propose donc de découvrir 12 remplacements, en cuisine ou pas, que vous pouvez faire sans trop de frais et qui vous feront ensuite faire de belles économies en plus de sauvegarder notre environnement. Pourquoi ne pas essayer d’en adopter une par mois par exemple ?
 

Les pailles

Les pailles font super joli dans les cocktails certes, mais elles sont un vrai désastre pour nos amis les poissons. Il n’y a clairement aucune solution sérieuse pour les recycler actuellement, donc mieux vaut les abandonner dès maintenant. A la maison, vous pouvez investir dans des pailles en métal ou en bambou pour continuer à décorer vos boissons de façon plus éthique. Au restaurant ou dans les bars, prenez le réflexe de préciser que vous n’en voulez pas, surtout quand vous commandez un cocktail ou une boisson pour un enfant, car c’est dans ces cas-là qu’elles sont presque systématiquement ajoutées.

Photo KishR  @Flickr

Les boites de conservation en plastique

Si vous en avez déjà, pas la peine de s’alarmer, le mieux est bien sûr de continuer à les utiliser. Si vous prévoyez d’en racheter par contre, rappelez vous que c’est du plastique, qui n’apporte rien de bon à l’environnement ni même à vos aliments. Le mieux est d’utiliser du verre ou du pyrex. Si vous aimez avoir des contenants adaptés vous pouvez en acheter dans cette matière, sinon plus simple et moins cher, gardez un stock de bocaux propres et le tour est joué. Vous pouvez récupérer des bocaux à cornichons ou à compote par exemple.


Photo Orin Zebest  @Flickr

Les sacs plastique

On le sait, les sacs plastique n’ont que des inconvénients mais pourtant, on continue à nous en donner dans certains commerces. Le plus sûr est de prévoir toujours dans son sac à main un petit sac qui se replie en boule, et de le dégainer sans laisser le temps à la vendeuse/au vendeur de commencer à emballer vos affaires. En ce qui concerne les cabas, j’en garde plusieurs d’avance à la maison mais aussi au travail, au cas où je devrais faire une course en sortant du boulot. Enfin, j’ai un stock de bocaux d’avance pour les magasins qui acceptent qu’on les utilise, et je garde aussi des sacs en papier pour les fruits et légumes, cela évite d’en réutiliser des nouveaux à chaque fois. Je commence à les remplacer petit à petit par des sacs en tissu lavables.


Photo Marco Verch Professional Photographer and Speaker  @Flickr

Les gobelets en pastique

Ils sont une pure catastrophe, surtout dans les entreprises où on les utiles à outrance, mais parfois aussi à la maison, notamment quand vous organisez l’anniversaire des enfants. Si vous voulez des verres fun, utilisez des gobelets en plastique lavables multicolores, et si vraiment vous voulez les décorer, ajoutez-y un ruban, des bouts de papier de récup, des autocollants, ou encore fixez-y des petits objets de déco comme des Playmobil… Ça sera plus mignon et à la fin de la journée la poubelle sera plus légère. Quand vous organisez une célébration ou quand vous recevez des adultes, si vous savez que vous allez manquer de vrais verres, louez-en, ou demandez à des amis d’en ramener pour la journée. Il est de toute façon assez peu agréable de boire du vin ou du champagne dans du plastique!


Photo John Loo  @Flickr

Les bouteilles d’eau en plastique

Cela peut paraître impensable à certains, mais c’est une des économies les plus significatives que vous pourrez faire et franchement, c’est un très gros gain aussi pour la planète. L’eau du robinet est bonne à boire, il faut le savoir, et dans de nombreuses villes, elle n’est pas mauvaise au goût du tout. Je suis souvent bluffée quand je la goûte lors de mes vacances ici et là. A Lille, pas de chance, elle est franchement horrible mais même dans ce cas, il y a des solutions : carafe filtrante, charbon actif, frigo avec distributeur d’eau équipé d’un filtre, filtre à placer sur vos robinets, ou encore une sorte de citerne filtrante avec robinet. Plus simple, servez votre eau d’avance dans des bouteilles pour la laisser reposer. Une grande partie du mauvais goût s’en ira après quelques heures. Vous pouvez même mettre dans l’eau vos écorces de citron ou des rondelles de concombre, un délice! Pensez au poids que vous n’aurez plus à porter si vous abandonnez les bouteilles d’eau, et au fait que vous reviendrez tous légers de vos courses, le rêve non?


Photo Dwayne Madden  @Flickr

Le papier cuisson

Le papier cuisson est bien pratique, mais il a un certain coût à la longue. Vous le savez, nos parents faisaient sans et s’en sortaient très bien. Il suffit de revenir à la bonne vieille technique pour économiser pas mal de papier cuisson : un peu d’huile étalée sur le moule puis couverte d’un peu de farine. Si vous avez des moules en silicone, là c’est encore plus simple, il n’y a rien à faire, le papier cuisson est inutile tout simplement. Pour couvrir la grille de votre four, lorsque vous voulez cuire des cookies par exemple, vous pouvez acheter une feuille de silicone lavable aussi nommée « Silpat ». Il existe d’ailleurs aussi des feuilles de silicones coupées au format de moules à gâteaux, pour les tapisser si vous n’aimez pas la méthode huile + farine.


Photo Marco Verch  @Flickr

Les essuie-tout

Les essuie tout sont bien pratiques mais quand on y réfléchit bien, que font-ils que ne fait pas un torchon ou une serviette éponge? Rien du tout! Pour le côté absorbant, j’aime utiliser des essuie-tout lavables ( en clair, des morceaux de serviette éponge coupés au format d’un essuie tout). Il suffit d’en avoir une bonne dizaine d’avance et de les laver au fur et à mesure. Vous pouvez les acheter tout faits c’est plus joli, mais couper en gros carrés une vieille serviette de bain, ça marche aussi et c’est moins cher. Depuis que je suis équipée, je n’ai plus jamais acheté un rouleau d’essuie-tout, et cela ne m’a jamais manqué.


Photo Mike Mozart  @Flickr

Les mouchoirs en papier

Ok, ce changement est un peu plus compliqué à adopter, simplement parce qu’on est habitués à n’utiliser qu’une fois un mouchoir. Cela semble peu hygiénique de réutiliser quelque chose qui contient des microbes, non? Mais il faut garder en tête que si vous le lavez entre chaque utilisation, votre mouchoir réutilisable est tout aussi propre qu’un mouchoir en papier. Encore une fois, le tout c’est d’en avoir assez d’avance. En un hiver, avec les rhumes d’une famille entière, il y a une belle économie à faire  ce niveau-là, surtout si vous savez coudre et réalisez vous même vos mouchoirs… Ils ne sont ni plus ni moins que des bouts de tissu doux quand on y réfléchit!


Photo Marco Verch  @Flickr

Les emballages pour le pain

Il n’y a pas d’économie à réaliser en achetant du pain non emballé, encore que… Ma boulangerie facture la coupe du pain, mais elle est offerte à tous ceux qui ramènent leur sac à pain et leur font économiser des emballages. Sympa comme principe je trouve! Voici donc un geste simplement pour l’environnement et pour alléger votre poubelle : investissez dans un joli sac à pain et emmenez-le à chaque fois à la boulangerie.


Photo Jungle Jim’s International Market  @Flickr

Les filtres à café

Voici un objet qui est franchement tout à fait inutile une fois qu’on a un filtre universel. Ce filtre universel est très simple à vider dans la poubelle ou le compost et aussi facile à rincer. Voilà une dépense supprimée à tout jamais!


Photo John Beans @Flickr

Le coton

On sort de la cuisine et on se rend dans la salle de bains cette fois! Comme les essuie-tout, les cotons peuvent être très facilement remplacés par des cotons lavables, qui sont finalement de petits morceaux d’éponge ou de tissu doux avec lequel on se lave le visage. Le gant de toilette remis au goût du jour et adapté à la peau délicate du visage en d’autres termes! Très belle économie, quand on pense au nombre de cotons qu’on peut utiliser sur une journée, surtout si on a en plus un bébé que l’on change régulièrement.


Photo Frédérique Voisin-Demery @Flickr

Le film plastique

Le film plastique sert à emballer les aliments ou à couvrir hermétiquement un bol que l’on met au frigo par exemple. Je n’ai jamais aimé ce truc qui est tellement galère à couper qu’on finit par en jeter la moitié avant d’avoir réussi à protéger le moindre aliment. Aussi j’étais ravie de m’en débarrasser une fois pour toute! Pour emballer un aliment, vous pouvez simplement utiliser une boite conservation ou un bocal. Quand aux bols avec des petits restes dedans que vous voulez couvrir au frigo, déposez simplement une soucoupe ou une petite assiette à dessert par dessus, et le tour est joué! On revient à la façon « mamie » finalement!


Photo Jnzl’s Photos  @Flickr

L’aluminium

Même principe! On l’utilise pour emballer des aliments, donc les remplacements sont les mêmes que pour le film plastique. Pour couvrir la plaque du four, vous avez les substituions dans mon chapitre sur le papier cuisson. Pour les papillotes, on investit dans des papillotes en silicone, ou on les fait dans des petits plats allant au four avec couvercle. Si visuellement ça ne ressemble pas, le principe reste le même, une cuisson au four à l’étouffée.


Photo Marco Verch Professional Photographer and Speaker  @Flickr

Les éponges

Ce que je vais vous proposer va peut-être vous sembler peu hygiénique mais c’est tout le contraire. Remplacez vos éponges par de petites « lavettes », en tissu lavable. On en trouve pour pas très cher chez Zeeman ou dans n’importe quel rayon ménager d ‘un supermarché. Quand on regarde ces lavettes on se dit qu’elles semblent pleines de microbes, mais si vous les mettez au sal tous les soirs, elles sont bien plus propre qu’une éponge… A moins que vous ne jetiez votre éponge chaque soir! Dans ce cas votre budget doit être pharaonique… Quand il faut vraiment que ça gratte sévère, il vous reste la brosse (en bois avec manche réutilisable de préférence) ou le « grat’ grat' » métallique. Avec ça, rien ne vous résistera!


Photo Horia Varlan  @Flickr

Voilà, mon petit tour d’horizon est terminé! Et vous, avez vous remplacé d’autres choses « jetables » par une version plus durable? Qu’en pensez-vous?

Appletini

Depuis quelques mois, je suis devenue une inconditionnelle des cocktails. Avant, même si je trouvais ça bon, je voyais surtout un aspect négatif : il manque toujours quelque chose dans le placard pour les réaliser, et quand on doit acheter une à deux bouteilles d’alcool, cela coûte vite très cher, sans compter que l’on n’utilisera pas tout et qu’il nous restera ensuite de nouvelles bouteilles à finir!
 
 
Désormais , j’ai décidé de prendre les choses dans le sens inverse : je pars des ingrédients dont je dispose et je cherche quel cocktail je peux faire avec sans acheter aucun ingrédient complémentaire, à l’exception éventuellement d’un jus de fruit ou d’un sirop peu cher.
 
De cette façon, les cocktails m’aident à vider mes placards des vieux fonds d’alcool que l’un ou au l’autre de mes amis a ramené pour une soirée et que je ne buvais jamais. Je crois que certaines de mes bouteilles sont bonnes à mettre dans des musées tant elles sont vieilles!
 
J’ai donc instauré la tradition du cocktail du samedi : chaque samedi , je teste un cocktail différent à base des ingrédients de mes placards, qui avouons-le, sont bien fournis, ça aide.
 
 
Récemment, j’ai réalisé que j’avais tous les ingrédients pour réaliser un appletini. C’est un cocktail dont j’ai souvent entendu parler dans les séries télé. Il est notamment cité dans How I met Your Mother, où le héros Ted Mosby en commande un tout en prenant la peine de préciser qu’il n’est pas gay au nouveau petit ami de son ex… Est-ce donc un cocktail considéré comme « girly »? En tout cas, mon compagnon l’a apprécié lui aussi. On le voit aussi cité dans Community, dans Scrubs, dans Modern family, autant de séries humoristiques que j’aime beaucoup, les connaissez-vous?
 
J’ai donc testé ce fameux cocktail et il est vrai qu’il est super bon. Je ne sais pas si cette version est exactement celle que l’on sert aux Etats-Unis, je doute qu’ils trouvent du Calvados facilement là-bas… Mais franchement, c’est un pur délice pour les amateurs de pommes!
 
 
 

Appletini

Portions : Par verre

Appletini

Ingrédients

  • 5 cl de vodka
  • 3 cl de jus de citron
  • 2 cl de calvados
  • 3 cl de jus de pomme
  • 1 cl de sirop de sucre de canne
  • Glaçons

Instructions

  1. Mélangez tous les ingrédients dans shaker directement avec les glaçons, puis versez dans un verre.

Source d’inspiration :

http://www.absolutdrinks.com/en/drinks/appletini/

Tarte aux poires et pépites de chocolat

Je pense que je ne trouverai pas beaucoup de personnes pour me contredire si je dis que le mariage poires-chocolat fonctionne toujours à merveille. Chez moi c’est bien simple, si j’associe ces deux mot dans une phrase, je vois le regard de mon hommes s’allumer et son estomac se réveille immédiatement!
 
 
Il faut dire que ça ne rate jamais! Aujourd’hui, c’est une tarte que j’ai réalisée pour l’anniversaire de mon homme que je vous propose. Bah oui, puisqu’il adore ça, l’idée était toute trouvée pour ce jour où il était « la star »!
 
 
Dans cette recette, j’ai utilisé du sirop d’orgeat pour renforcer la saveur d’amandes. J’aime beaucoup cette boisson qui permet de parfumer des cocktails, le café… On le trouve assez facilement au rayon sirops dans les supermarchés.
 
 
 
New recipe

New recipe

Ingrédients

  • 1 pâte sablée
  • 4 poires conférence
  • 50 cl d'eau
  • 7.5 cl de sirop d'orgeat
  • 1 gousse de vanille
  • 20 cl crème soja
  • 50 g sucre
  • 100 g amandes poudre
  • 1 c. à s. rase de maïzena
  • 60 g de pépites de chocolat

Instructions

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Étalez la pâte sur un moule à tarte, couvrez-la de haricots de cuisson, et précuisez-la 15 minutes. Réservez.
  3. Épluchez puis coupez les poires en deux.
  4. Mettez-les à cuire dans une casserole avec l'eau, l'orgeat, la gousse de vanille fendue en deux, comptez 15 minutes à compter de l'ébullition.Coupez le feu et laissez tiédir.
  5. Dans un bol, mélangez la crème de soja, le sucre, les amandes en poudre et la maïzena.
  6. Égouttez les poires sans jeter le sirop de cuisson, déposez-les sur votre pâte à tarte, versez ensuite le mélange aux autour, puis saupoudrez par dessus les pépites de chocolat.
  7. Enfournez pour 35 minutes environ. Laissez refroidir.
  8. pendant ce temps, remettez à chauffer le jus de cuisson des poires pendant 30 minutes pour l'épaissir.
  9. Étalez ce mélange sur les poires à l'aide d'un pinceau.
  10. Mettez au frais jusqu’au service.

Mes recettes bonne mine!

C’est l’été et on en profite pour faire le plein de vitamines! Aujourd’hui, je vous propose mes recettes riches en vitamines, carotène et en tout ce qu’il faut pour avoir un joli teint! S’il suffit de grignoter pour avoir une jolie peau, pourquoi résister? 

Boulettes apéritives ou tartinade carottes au cumin

La carotte a une très forte teneur en caroténoïdes,un des 4 composés qui forme la couleur de la peau. On dit donc qu’elle aide à avoir un beau teint et à préparer la peau au bronzage.

Avocat caramélisé

L’avocat a une teneur élevée en vitamine E, qui apporte de la  souplesse à la peau, et protège les lipides qu’elle contient de l’oxydation.

 

 

avocat-toaste-sauce-soja

Brocoli balls

Le brocoli est un légume que l’on dit régénérant car il contient de la vitamine B, C, E, K et A, qui aident à réparer les tissus endommagés. 

brocoli-balls

Dip roumain aux noix

Les noix sont riches en cuivre, magnésium, manganèse, potassium, calcium et fer, un parfait cocktail pour lutter contre les problèmes de peau comme l’acné et réguler la production de sébum.

 

Gâteau abricots, miel et polenta

Tout comme la carotte avec laquelle il partage sa jolie couleur, l’abricot est riche en carotène et nous aide donc à avoir un joli teint.

gateau-polenta-abricots-2

Fruit de saison : le melon

Photo Kabsik Park @ Flickr
 
Chaque mois, je vous propose de découvrir un légume ou un fruit de saison et d’apprendre à bien le préparer, le choisir et le cuisiner! Ce mois-ci pour la fin de l’été (ou presque!), je vous propose de parler d’un des chouchous de la saison, le melon.
 
Le melon peut s’apprécier en entrée, dans les salades, ou sucré, en dessert, c’est un légume (oui oui!) très polyvalent. Normal qu’on l’adore! Voilà mes idées pour vous en régaler encore plus souvent.
Photo Sh4rp_i @ Flickr
 

Comment choisir un melon ?

 
Le melon est un délice mais à condition de bien le choisir Il existe des dizaines d’astuces, mais je dirais que pour ne pas se tromper, sa couleur doit être plus dorée que verte, il doit dégager une odeur forte et sucrée, et sa queue doit se détacher un peu quand on appuie dessus.
 
La bonne nouvelle à propos du melon est qu’il va continuer à mûrir. Donc, si vous choisissez un melon pas assez mûr au marché, ne désespérez pas! Laissez-le reposer pendant quelques jours et il devrait être prêt à manger.
 

Quand le melon est-il de saison?

Ce légume de la famille des cucurbitacées (comme la courgette, le potiron…) se trouve de juin à septembre. 

Comment conserver le melon ?

Le melon aime le frais, une cave ou un cellier feront parfaitement l’affaire. A défaut, le frigo conviendra également, notamment le bac à légumes, mais dans ce cas, emballez-le car il risque de parfumer tout ce qui se trouve à proximité!
 
Photo News21 – National @ Flickr
 

Comment préparer un melon ?

 
Il n’y a rien de compliqué puisqu’il suffit de le couper en tranches, puis de séparer la chair de la peau avec un couteau. Vous pouvez aussi investir dans une cuiller qui permet de couper des billes de melon pour composer de jolies salades ou salades de fruits.
Ensuite, le moyen le plus simple de consommer un melon est bien sûr tel quel : avec du porto en entrée, dans une salade, en dés en dessert… 
Mais le melon peut aussi se cuisiner : on peut le griller, le cuire en confiture, le confire…

Mes recettes favorites au melon 

Jus de melon, concombre et basilic

 

Salade de melon, feta et concombre

 
 

Confiture de melon

 
confiture-melon-3
 

Salade de melon, jambon serrano et noix de cajou

 
salade-melon-cajou-3
 

Cocktail melon miel et thym

 
limonade-melon-meil-thym
 

Peach & melon cobbler

 
peach-melon-cobbler
 

Sablés au melon, feta et pavot

 
sables-melon-pavot
 
C’est ensuite à vous – si vous souhaitez partager une bonne recette, dites-le moi!