Archives par mot-clé : Cocktail

Que faire avec de la poudre de moringa?

Photo Marco Verch @Flickr

Si vous êtes comme moi et aimez acheter tous les nouveaux produits de superfood qui passent, vous avez peut-être de la poudre de Moringa dans vos placards. Il s’agit d’une poudre verte qui ressemble beaucoup au thé matcha  visuellement. Il s’agit d’une poudre qui a de nombreux bienfaits et qui couvre un spectre nutritionnel large et équilibré. Elle contient à la fois des minéraux comme le calcium, le potassium, le fer, le magnésium… Mais aussi des vitamine A, C, E, des protéines ainsi que des antioxydants. Un cocktail miracle non? Mais au final, dans le quotidien, il n’est pas si simple de l’intégrer à ses repas, et manger la poudre telle quelle, ce n’est pas très sympa ! Voici donc mes idées pour utiliser le Moringa de façon plus agréable et le cuisiner…


Photo Forest and Kim Starr @Flickr 

Sous forme de thé

Vous pouvez simplement mélanger la poudre de Moringa à de l’eau chaude, un peu de citron et un peu de miel pour vous faire une sorte de tisane plutôt agréable et aux saveurs herbales. La version la plus sympa est le Moringa latte, qui inclut du lait et a une couleur vraiment superbe, je vous en parlerai prochainement.

 


Photo Courtney Boyd Myers @Flickr

Dans vos smoothies

Vous pouvez réaliser des smoothies healthy et parfumés en y ajoutant une cuillère à café de poudre de Moringa. Pour une version qui donne plein d’énergie mixez du lait d’amandes, une cuillère à soupe de poudre de Moringa et une banane congelée par exemple.


Photo media.digest @Flickr

Dans vos soupes

Pour éviter d’abîmer la poudre de Moringa et de diminuer ses effets, saupoudrez le Moringa sur vos soupes après qu’elle ait fini de cuire.

Sur un dip ou un guacamole

Vous pouvez colorer vos dips d’une jolie couleur verte et leur donner un petit goût original en y ajoutant de la poudre de Moringa

Photo WILLPOWER STUDIOS @Flickr

Dans vos assaisonnements à salade

Saupoudrez un petit peu de poudre de Moringa dans votre vinaigrette afin de lui donner une jolie couleur. Comme la vinaigrette ne cuit pas, cela n’altère pas du tout les bienfaits de la poudre.

Dans les mélanges de céréales pour le petit-déjeuner

Twistez vos flocons d’avoine pour le petit-déjeuner et faites-en un délicieux porridge. Vous pouvez par exemple réaliser un porridge aux flocons d’avoine, au lait d’amande, au sirop d’agave, y ajouter une à deux cuillères à soupe de poudre de Moringa, et décorer avec quelques fruits secs et amandes effilées. Un régal !

Dans un pain

Vous pouvez ajouter un peu de poudre de Moringa dans vos pains, vos pâtes à tortilla, à naan, à chapati… Tous les pains plats ou cuits à la poêle ont une cuisson assez courte qui est encore mieux pour préserver les bienfaits du Moringa.

Dans vos yaourts

Le Moringa permet de parfumer vos yaourts ou de réaliser des desserts originaux à base de yaourt, mascarpone, fromage blanc… Saupoudrez de céréales, de fruits frais…

Dans les dahls et ragoûts

La saveur du Moringa se mêle très bien aux dahls, des plat de lentilles indiens très épicés, mais aussi de manière générale, aux ragoûts et aux plats mijotés. Elle se fondra dans la masse et apportera une petite saveur originale et indescriptible.

Voilà les idées que j’ai tentées ou que je compte tenter pour écouler ma poudre de Moringa. Globalement, il n’est pas recommandé d’en prendre plus de une demi cuillère à café pour démarrer par jour, et monter ensuite jusqu’à une cuillère à café maximum. En mettant la poudre de Moringa dans vos plats, vous vous assurez de ne pas en manger trop, et c’est bien plus agréable au niveau du goût!

Et vous, connaissez-vous cette poudre? Si vous en avez acheté, qu’en avez-vous fait?

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Limoncello maison

Vous savez maintenant que j’adore les cocktails de manière générale. Mon but n’est pas de boire en quantité excessive, au contraire, mais plutôt de découvrir de nouvelles saveurs, comme on le fait avec la cuisine. Lorsque j’ai découvert le limoncello, j’ai évidemment été séduite par ses arômes de citron, moi qui adore les agrumes, j’étais ravie!

 

Je ne peux pas partir en Italie sans en ramener une bouteille !

Aussi, quand j’ai découvert que l’on pouvait le réaliser maison, il ne m’a pas fallu longtemps pour me lancer. La saison des citrons battait son plein, j’en ai donc fait un stock et j’ai réalisé cette recette.

Résultats des courses, on obtient un limoncello maison frais, parfumé, délicieux, et petit bonus, il est bio si vous pensez à utiliser des citrons bio. C’est vraiment le top, et ça ne coûte pas cher du tout à réaliser !

J’en ai réalisé une jolie quantité et j’en ai offert des petites bouteilles pour le faire découvrir à toute ma famille à Pâques dernier… Cela peut vous donner des idées de cadeaux pour des paniers garnis, ou pour des petits cadeaux !

Vous pouvez jouer avec les ratios eau / sucre. si vous voulez plus sucré mais c’est déjà très bien comme ça. Le limoncello se garde un mois au réfrigérateur, ou au congélateur jusqu’à un an voire plus. 

Si vous aimez le limoncello bien frais, mettez-le au congélateur quelques heures avant de le boire, c’est souvent comme ça qu’il est servi. 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Spritzer mélisse

Il y a quelques temps, l’été dernier pour être précise, j’avais réalisé du sirop de mélisse.  C’est une plante qui pousse en abondance chez moi et je ne sais pas trop quoi en faire à part ce sirop, qui s’avère délicieux! 
Alors je me suis lancée à la recherche de recettes à utiliser pour me servir de ce sirop de mélisse, et quand je suis tombée sur un cocktail qui faisait appel à ce sirop, j’étais ravie! 
 
 
 
Il y a assez peu de recettes qui utilisent ce sirop, simplement parce qu’il est lui-même difficile à trouver. C’est dommage, car il est délicieux et franchement facile à faire. De plus, la mélisse pousse comme du chiendent dans un jardin. Je n’ai vraiment pas la main verte, et j’en ai un buisson entier chaque année!
 
 
Si comme moi vous avez de la mélisse à utiliser, ne perdez pas de temps, faites vous une bouteille de sirop et ensuite testez cette délicieuse recette. Elle est hyper fraîche, très parfumée, nous nous sommes régalés et je pense que maintenant avec le retour des beaux jours, je vais m’en donner à cœur joie! Je n’ai plus qu’à refaire un nouveau stock de sirop de mélisse dès qu’elle aura repoussé !
 
 
 
Source d’inspiration : 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Gâteau au pamplemousse et rosé

Vous connaissez le cocktail pamplemousse rosé, à base de vin rosé et de liqueur de pamplemousse, qui avait fait fureur il y a quelques années ? 

 

 

Eh bien, ce n’est pas la recette que je vous propose aujourd’hui, mais elle m’en a inspiré une autre. J’avais un rosé entamé au frigo et comme il avait déjà quelques jours, je n’avais plus envie de le boire tel quel. Je me suis rappelée d’un gâteau au vin rouge délicieux que j’avais réalisé il y a longtemps, et je me suis demandé si le rosé pourrait s’adapter en pâtisserie lui aussi. J’ai alors vu un pamplemousse qui traînait dans mon panier de fruits, et je me suis dit que si ça se mariait bien dans un verre, cela fonctionnerait peut-être aussi dans un plat à gâteau ! Qui ne tente rien n’a rien… 

 

J’ai donc associé rosé et pamplemousse dans ce délicieux gâteau. Le gâteau est une base assez classique où les liquides sont remplacés par du rosé et du jus de pamplemousse. J’ai mis des rondelles de pamplemousse confit sur le dessus du gâteau qui viennent compléter le tout. 

Au final, le rosé ne se devine pas vraiment, mais l’ensemble est parfumé et délicieux. Voilà une façon originale et agréable de finir les fonds de bouteille!

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Sirop de réglisse

Aujourd’hui, c’est la journée officielle de la réglisse. Avez-vous entendu parler de cette journée ? Je suppose que non et pour cause, il y a vraiment des journées pour tout et n’importe quoi, et on ne va pas non plus sortir le drapeau ou tirer un feu d’artifice pour si peu ! 
 
Mais bon, c’est le prétexte pour moi pour vous proposer une recette que j’ai réalisée avec ces petits bonbons noirs. On aime ou on n’aime pas, et beaucoup d’enfants n’aiment pas trop sa saveur particulière, mais avec l’âge on peut développer un véritable amour pour ces saveurs.
 
 
 
Personnellement, la réglisse me rappelle la série Fringe, où le père du héros est un fan de réglisse et en mange à tout bout de champs. De mon enfance, je garde le souvenir des bâtons de “bois” que l’on grignotait et mâchouillait pendant des heures, et que j’achetais chez l’épicier du coin. Je ne sais pas si ça se trouve encore, mon épicière est à la retraite depuis bien longtemps en tout cas!
 
 
Ici, c’est une recette toute simple qui permet de donner une saveur de réglisse à vos boissons et cocktails que je vous propose. Il suffit de faire fondre des bonbons à la réglisse (type rouleaux) dans de l’eau, et vous obtenez ce sirop très parfumé en quelques minutes chrono. 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Cocktail aux fraises et au muscat

À l’approche de Pâques, je vous propose un petit cocktail très simple, pas trop fort et très parfumé qui vous permettra d’accueillir vos invités avec gourmandise. C’est un cocktail que j’ai réalisé à base de vin muscat, un vin assez sucré qui convient donc bien à la réalisation de cocktails. J’y ai ajouté du jus de fraises, car pour moi Pâques est toujours synonyme du retour des fraises dans nos jardins.

 

Au moment où j’ai réalisé ce cocktail, je n’avais que du jus de fraises sous la main. Cependant si vous avez des fraises fraîches, n’hésitez pas à en ajouter une ou deux sur des pics à brochettes pour décorer votre cocktail, il sera bien plus appétissant et festif !

 

L’eau gazeuse rend ce cocktail léger et pas trop sucré, et le citron lui donne une petite pointe d’acidité que j’aime beaucoup.

Vous pouvez réaliser ce cocktail à l’avance en assemblant tous les ingrédients, à l’exception de l’eau gazeuse qu’il vaut mieux ajouter à la dernière minute pour éviter qu’elle ne perde ses bulles.

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 4

Sirop de thé chai

Connaissez-vous le thé chai? C’est un thé noir épicé, qui contient généralement du gingembre, de la cannelle, de la cardamome, plusieurs autres épices et du sucre. Personnellement, j’en suis fan et chaque année dès qu’arrive l’automne, je m’en régale avec du lait végétal et du sucre. Je ne bois pas mon thé très sucré habituellement, mais le chai latte, je l’aime comme ça!
 
 
 
Il y a quelques mois, entre deux confinements, je suis allée boire un verre dans un bar à jeux très sympa de la métropole lilloise, qui propose entre autres de très bons cocktails. J’ai pris un cocktail délicieux et en étudiant la carte, j’ai découvert que celui-ci contenait du sirop de chai… Cela a fait “tilt” tout de suite, le bon goût d’épices du cocktail venait de là! Je me suis alors promis d’essayer de refaire ce sirop à la maison dès que possible. Après tout, si j’avais du sucre, de l’eau et du thé chai, ça ne devait pas être bien compliqué de refaire ça maison, si?
 
 
A l’arrivée de l’hiver, j’ai refait mon stock de thé chai et cette idée m’est revenue en tête. Aussitôt, je me suis mise au fourneaux et en moins de 5 minutes, ce sirop de chai était né. C’est vraiment une recette ultra facile, et qui ne coûte rien si comme moi vous avez déjà le thé chai dans vos placards.
 
Le sirop obtenu est délicieux. Sa saveur dépendra un peu de votre marque de thé. Chaque marque a son propre mélange, certains étant plus portés sur la cannelle, la muscade, ou la cardamome. Le mien a une petite saveur médicinale que j’aime beaucoup. A vous de choisir celui que vous aimez! On en trouve du très bon notamment dans la marque Yogi Tea ou Pukka. On en trouve même chez Ikéa pour la période des fêtes!
 
 
Une fois ce sirop obtenu, vous pouvez vous en servir par exemple pour parfumer un thé, un café ou un chocolat chaud. Vous pouvez bien sûr l’utiliser dans un cocktail, c’est comme ça que je l’ai découvert et c’est ce que je compte en faire très vite! Il pourrait aussi parfumer une préparation comme un tiramisu, ou servir à napper un gâteau… Bref, il peut s’adapter à de multiples utilisations!
 
La recette ci-dessous vous donnera une petite quantité de sirop, environ 20 cl. Multipliez-la si vous en voulez plus. De mon côté, je fais tellement d’expériences culinaires que je préfère avoir de petites quantités pour éviter qu’il m’en reste pendant des mois dans le frigo!
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Machine à soda : écolo ou pas ?

Vous l’avez sans doute remarqué au travers de certains de mes précédents posts, depuis quelques années, j’ai essayé d’adopter une démarche de plus en plus écologique. Dans ce contexte, j’ai notamment essayé de réduire ma consommation d’emballages plastiques ménagers : barquettes, flacons, canettes et bien sûr les bouteilles en plastique qui représentent la plus grande part de nos déchets quotidiens, bien qu’étant les plus faciles à éliminer de notre routine.

Si je ne suis pas nécessairement une grande consommatrice de sodas ou d’eau gazeuse, j’ai eu la chance de me faire offrir une machine à soda dernièrement, et aujourd’hui je vais vous parler de mon expérience personnelle par rapport à cet appareil. Est-ce vraiment un accessoire écolo ou pas ? Est-ce que je vous la recommande ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Réalisez votre eau gazeuse vous-même

J’utilise ma machine à soda majoritairement afin de réaliser de l’eau gazeuse. J’ai l’habitude d’en faire pour accompagner le repas à chaque fois que je reçois des invités. J’en réalise aussi pour agrémenter des cocktails, ou simplement au retour des beaux jours, pour apprécier une eau gazeuse bien fraîche avec une rondelle de citron en terrasse…

Cela m’évite notamment de devoir stocker des packs d’eau gazeuse en prévision de ces petites envies du quotidien, mais surtout de réduire ma part de déchets de façon considérable. Si vous buvez souvent de l’eau gazeuse, vous avez sans doute remarqué que certaines marques ont des bulles plus ou moins fines, et j’imagine que vous avez votre préférence. Il est également possible de choisir la grosseur de ses bulles avec une machine à soda. Pour en savoir plus à ce sujet, visitez eau-petillante.fr, le guide ultime pour tout savoir sur les machines Sodastream.

Réalisez vos sodas et limonades maison

Je ne suis pas une buveuse de sodas au quotidien, par contre j’aime réaliser des cocktails quand je reçois, et dans ce cas, ma machine à gazéifier me permet d’avoir à disposition toute une série de sodas de base et rend possible une multitude de cocktails, comme le gin-tonic ou le mojito par exemple. Cela me permet au passage d’en réaliser de plus petites quantités, les sodas vendus dans le commerce étant souvent conditionnés en bouteilles d’1.5 litre alors que les bouteilles des machines à gazéifier sont plus petites. L’avantage est que cela occasionne moins de gaspillage.

Je me sers également ma machine à soda lorsque je reçois des amis qui ont des enfants. Je propose aux enfants de choisir leur parfum, puis de réaliser leur propre soda pour satisfaire les goûts de chacun. L’été, je fais aussi des limonades maison, bien moins sucrées que celles du commerce, avec de l’eau gazeuse, des rondelles de citron, de la menthe et un peu de sirop d’agave, un pur délice.

Est-ce plus écologique ?

L’acquisition d’une machine à soda est effectivement plus écologique que d’acheter des bouteilles en plastique quotidiennement lorsque vous faites vos courses. La consommation d’eau en bouteille n’est pas neutre pour l’environnement, entre la fabrication de la bouteille, le transport, le recyclage… Une cartouche de CO2 (utilisée dans les machines à soda) permet de réaliser 60 litres de boissons gazeuses et évite donc la production de 40 bouteilles d’1,5 litres ou 200 canettes métalliques. Certes, les canettes en métal sont recyclables, cependant cela ne signifie pas qu’elles le sont systématiquement, malheureusement. Et éviter la production d’un emballage et son recyclage sera toujours plus écologique, car l’énergie nécessaire à cette production aura été économisée.

Est-ce que c’est plus économique ?

La réponse est encore oui. Et pour cause, les machines à soda permettent de réaliser des boissons à base d’eau du robinet. L’autre avantage est qu’elle contient bien souvent autant de calcium et de minéraux que l’eau en bouteille. Le goût dépend bien sûr des régions, mais elle ne présente aucun danger à être consommée : c’est même l’une des eaux les plus contrôlées. Chez moi à Lille, je préfère la filtrer avant de la gazéifier, ce qui a pour effet de neutraliser son goût.

On peut le faire à l’aide d’un frigo filtrant, d’une carafe filtrante ou d’un morceau de charbon déposé dans une carafe standard. Sachant qu’une machine à soda est très accessible en termes de prix, si vous avez l’habitude d’acheter beaucoup de boissons en bouteille, vous pourrez rentabiliser votre machine à soda en quelques mois seulement. Si vous en consommez peu, vous arriverez quand même à la rentabiliser. C’est en effet une machine qui ne consomme pas d’électricité et ne contient pas de circuit électronique, donc durable dans le temps. La mienne a au moins 6 ou 7 ans et elle est en très bon état.

Est-ce plus sain ?

D’un point de vue diététique, les sodas réalisés maison sont généralement moins caloriques que les sodas traditionnels. Il est en effet possible de doser la quantité de sucre de vos sodas selon vos envies en y ajoutant des arômes notamment. Certains arômes sont d’ailleurs disponibles sans sucre. Vos sodas seront donc toujours moins sucrés que ceux vendus dans le commerce.

Est-ce plus pratique ?

Je trouve cela vraiment pratique, puisque cela m’évite de porter de lourds packs d’eau lorsque je fais mes courses, de les stocker en rentrant, etc. Il y a aussi la garantie d’avoir un grand choix de boissons à disposition pour les soirées improvisées, moi qui n’aime pas être prise au dépourvu, cela me plaît beaucoup.

Comment fonctionne une machine à soda ?

Le fonctionnement est très simple, même les enfants peuvent se préparer leurs propres boissons. Il suffit de remplir la bouteille d’eau fraîche du robinet, filtrée ou non. Vous l’emboîtez ensuite dans l’appareil puis vous pressez le bouton de gazéification selon la densité de bulles que vous souhaitez (légères, moyennes ou grandes), votre boisson est alors prête. Vous pouvez ensuite y ajouter du sirop ou du soda concentré si vous le souhaitez. Les machines à soda présentent ainsi de nombreux avantages, notamment d’un point de vue pratique, écologique et économique. Vous pouvez lire aussi : tartinade au fromage “façon pub”.

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Irish mimosa

A la Saint Patrick, c’est bien connu, on boit de la bière, c’est même la raison principale pour laquelle j’apprécie cette fête, n’étant pas irlandaise d’origine. En réalité, cela n’a rien d’exceptionnel pour moi, car vivant dans le nord de la France, la bière est pratiquement ma boisson de base… Après l’eau, je vous rassure quand même!
 
 
Pour la Saint Patrick, j’ai donc voulu changer un peu et vous proposer de réaliser un cocktail en hommage à cette fête. Il s’agit d’un cocktail tout vert et parfumé au whisky irlandais, adapté à partir d’une base de mimosa.
 
Le résultat est très sympa et hyper joli, je trouve qu’on est parfaitement dans la thématique! Si vous voulez comme moi vous la jouer Bree Van de Kamp et proposer un menu complet à thème, vous pouvez enchaîner sur un pain à la bière, un potpie au poulet et à la bière et un brownie double chocolat bière.
 
Joyeuse Saint Patrick à vous, que la fêtiez chez vous, dans un bar ou que vous n’y accordiez aucune importance!
 
 
 
 
Source d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Tartinade au fromage “façon pub”

Après le cocktail mimosa tout vert, je vous propose une petite tartinade apéro trouvée sur un site anglais qui pourra vous inspirer si vous souhaitez célébrer la Saint Patrick. Il s’agit d’une tartinade façon “pub”. Je suis allée plusieurs fois en Angleterre et en Ecosse, et je n’ai jamais remarqué de tartinade au fromage dans les pubs, mais bon, j’imagine qu’on doit bien servir quelque chose de ce genre quelque part.. Ou alors, elle est appelée “façon pub” car elle contient de la bière… Allez savoir!
 
 
 
En tout cas, entre le cheddar, la bière, la sauce Worcestershire et la moutarde, elle a des airs de welsch cette tartinade, et ce n’est pas pour me déplaire, puisque j’ai pratiquement dédié ma vie à la recherche du meilleur welsch tellement j’aime ce plat! D’ailleurs si des nordistes passent par là et veulent me donner leurs adresses, je suis preneuse (pour quand on aura le droit de retourner au resto bien sûr…)!
 
 
Cette recette fonctionne parfaitement avec une bière éventée, donc si vous avez un reste de bouteille ouverte, ne le jetez pas.
 
Vous pouvez servir cette tartinade avec des chips, des bretzels, des bâtonnets de légumes, ou encore avec de la baguette tranchée, suivant ce que vous avez sous la main.
 
Essayez également ma recette de pain à la mimolette et à la bière ou de tartinade à la Guinness, cheddar et stilton pour compléter votre plateau gourmand!
 
 
 
Source d’inspiration :
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3