Archives par mot-clé : chou-fleur

Magrets de canard aux cranberries et porto

Je vous préviens, ces magrets de canard vont faire ressembler votre cuisine à un restaurant haut de gamme. Je trouve qu’il n’y a pas de plat plus élégant et bluffant qu’un magret de canard! C’est un plat auquel je résiste difficilement au restaurant et je me suis lancée une fois ou deux dans sa préparation à la maison. Beaucoup de gens sont intimidés de cuisiner du canard, mais c’est en fait l’un des plats de viande les plus faciles à réaliser je trouve. Il faut maîtriser la durée de la cuisson pour que la viande reste rosée, mais en dehors de cela, vous pouvez très facilement obtenir un plat sublime et vous faire passer pour un cordon bleu! 
 
 
 
 
Le canard est ma viande de prédilection pou les occasions spéciales. Il est facile à cuisiner et magnifique sur une table de fêtes. En dehors de ça, nous n’en mangeons pas très souvent. Il faut dire que je l’apprécie, mais il est assez cher. Raison de plus pour ne pas louper son coup quand on en réalise!
 
J’aime la saveur intense du canard, sa texture moelleuse, et la sauce délicieuse qui l’accompagne généralement. La viande de canard seule a beaucoup de saveur, mais elle est sublimée lorsqu’elle est accompagnée d’une belle sauce sucrée. Le canard est souvent accompagné d’une sauce aux fruits comme du raisin, des framboises, des pêches… J’ai choisi d’utiliser des cranberries car elles sont sucrées mais aussi un peu acidulées. J’ai utilisé des cranberries séchées, plus faciles à trouver que les fraîches en France. 
 
 
La technique pour préparer le canard est assez simple. Vous le saisissez dans une poêle, la peau vers le bas, jusqu’à ce que la peau soit dorée et croustillante. Ensuite, vous retournez vos morceaux et vous faites cuire à peine quelques minutes l’autre face. 
 
La sauce aux cranberries est très facile à préparer aussi. Il suffit simplement de les réhydrater dans le porto pour bien les parfumer, puis de déglacer la viande avec du vinaigre et d’ajouter les fruits et le miel. Vous laissez réduire un peu, et hop, c’est fini! La sauce obtenue a une belle saveur, un mélange légèrement acidulé de sucré et salé, elle va vraiment bien avec le canard. 
 
Avec ce magret de canard, je vous recommande une purée, je trouve que c’est ce qui va le mieux avec! J’aime par exemple cette purée de patates douces ou si vous ne voulez pas abuser de la touche de sucre, une purée de chou-fleur au romarin sera parfaite. Si vous n’êtes pas fan de purée, essayez de servir ce magret de canard avec des fagots de haricots verts  et des muffins de pommes de terre
 
 
Magrets de canard aux cranberries et porto

Ingrédients

  • 1 magret de canard de 400 g environ
  • 20 g de cranberries
  • 5 cl d'eau
  • 5 cl de Porto
  • 1 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 2 c. à s. de miel liquide (de romarin si vous avez)

Préparation

  1. Mettez à tremper les cranberries dans l'eau et le porto, salez et poivrez.
  2. Faites cuire les magrets, en commençant par le côté peau, environ 10-15 minutes à feu moyen vif, jusqu’à ce que la peau soit bien dorée.
  3. Jetez l'excédent de graisse au fur et à mesure.
  4. Salez, poivrez et retournez les magrets côté chair.
  5. Faites griller quelques minutes et réservez au chaud.
  6. Déglacez la poêle au vinaigre balsamique puis ajoutez les cranberries, puis enfin le miel.
  7. Laissez caraméliser quelques instants.
  8. Nappez les magrets préalablement tranchés avec la sauce et décorez avec les cranberries.
 

Que manger en décembre?

Voilà le fameux mois de décembre, qui ne ressemble à aucun autre! Noël approche et avec lui sa série de repas festifs et souvent trop lourds! Mais il n’y a pas que le réveillon, il faut bien manger les autres jours aussi…
 
Voici mon récapitulatif des fruits et légumes de saison pour le mois à venir, pour vous inspirer si vous êtes en recherche d’idées pour manger de saison!
 

🥝 Côté fruits : 

 
Marrons : Panna Cotta aux brisures de marrons glacés
 
Clémentine : Pudding chocolat clémentines
 
Kiwi : Detox water kiwi citron vert concombre
 
Poire : Crumble poire, chocolat et muesli
 
Pomme : Cake aux pommes et noisettes

🍠 Côté légumes : 

 
Betterave : Verrines à la betterave
 
Carotte : Tarte carottes, cumin et lait de coco
 
Chou : Soupe de haricots et choux de Bruxelles façon Loubia
 
Endive : Gratin d’endives et raclette
 
Epinard : Stoemp aux épinards frais
 
 
Navet : Tatin de navets à l’orange et vinaigre balsamique
 
 
Oignon : Tempuras de carottes et oignons rouges

🧀Autres plaisirs du moment : 

– Les repas de fête
– Le vin chaud
– Les bretzels sur les marchés de Noël
 
Et vous, vous aimez manger quoi en décembre?

« Ailes » de chou-fleur Buffalo

 
Où sont les amoureux du chou-fleur comme moi? En tant que légume ultra polyvalent, c’est l’un de mes préférés. Le chou-fleur peut être selon votre point de vue (ou celui de vos enfants), un légume facile ou très difficile à intégrer dans vos repas. Selon moi, bien que son odeur soit caractéristique, son goût est capable de s’effacer quand c’est nécessaire et il présente l’avantage d’aller étonnamment bien avec tout et n’importe quoi. 
 
Avant d’aller plus loin, vous vous demandez peut-être ce que sont ces « ailes » de chou-fleur Buffalo. Comment peut-on utiliser le terme d’ailes pour quelque chose qui ne contient pas de volaille? 
 
L’idée est simple. Au lieu des ailes de poulet aux épices buffalo, vous créez des bouchées de chou-fleur parfumées aux mêmes épices.
Si vous êtes végétarien ou si vous avez des amis qui le sont, ces bouchées de chou-fleur constituent une excellente alternative aux ailes de poulet. Ils ont la même saveur, sans viande. Ces « ailes de chou-fleur sont moelleuses à l’intérieur et croustillantes à l’extérieur, on peut dire qu’elles sont franchement proches de la réalité!
 
 
Attention, je dois rester honnête, malgré mon enthousiasme, je dois vous dire que vous n’allez quand même pas faire croire à quelqu’un que c’est de la viande hein! Cela n’empêche que même si vous êtes carnivore, ce chou-fleur est génial. 
 
Il existe sur internet un grand nombre de méthodes différentes pour fabriquer des « ailes » de chou-fleur. Vous pouvez les faire rôtir au four, les faire frire ou même utiliser un autocuiseur. Certaines techniques fonctionnent mieux que d’autres. Personnellement j’ai choisi de les cuire au four pour les rendre un peu plus saines. Assurez-vous de bien enrober votre plaque de cuisson avec de l’huile pour que vitre chou-fleur ne colle pas.
 
 
Ces « ailes » de chou-fleur font un accompagnement délicieux ou un apéritif parfait. Trempez les dans une petite sauce aux herbes et au yaourt pour encore plus de saveur, mais ce n’est pas obligatoire. Vous pouvez même, comme vous le feriez avec du poulet, les utiliser pour garnir un burrito. Étalez une grosse galette tortilla, ajoutez des ce chou-fleur, quelques crudités, un peu de votre sauce préférée, et vous allez vous régaler! 
 
 
 
“Ailes” de chou-fleur Buffalo

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes

Ingrédients

    Pour le chou fleur
  • 1 gros œuf
  • 450 g de chou-fleur
  • 40 g de chapelure
  • 15 g d'oignons frits
  • 15 g parmesan râpé
  • 1/2 c. à s. d'herbe de Provence
  • 1/2 c. à c. d'ail
  • Sel au goût
    Pour la sauce Buffalo
  • 2 c. à s. de sauce pimentée type tabasco
  • 10 g de beurre non salé froid
  • 2 c. à s. de ketchup
  • 1 c. à s. de vinaigre rouge
  • 1 c. à c. de sauce Worcestershire
  • 1 pincée de poivre de Cayenne

Préparation

  1. Séparez les fleurettes de chou-fleur et nettoyez-les.
  2. Dans un bol, faites fondre le beurre au micro-ondes puis mélangez-le avec la sauce tabasco, le vinaigre, la sauce Worcestershire, le piment de Cayenne, le ketchup, le sel et enfin l’œuf.
  3. Réservez.
  4. Préchauffez le four à 230° C. Vaporisez une plaque de cuisson avec un aérosol de cuisson.
  5. Remuez les fleurettes de chou-fleur dans le mélange de sauce pour les enrober complètement. Disposez le chou-fleur sur votre plaque à pâtisserie.
  6. Mélangez la chapelure, l'ail, le parmesan et les herbes de Provence et saupoudrez ce mélange sur le chou-fleur.
  7. Disposez le chou-fleur sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
  8. Faites cuire au four préchauffé jusqu'à ce que le chou-fleur soit brun doré et tendre, soit environ 15 minutes. Laissez reposer quelque minutes avant de retirer de la feuille de cuisson.

Que manger en novembre?

Nous sommes en novembre! Halloween est derrière nous et maintenant Noël va approche  grands pas! Les rois et les reines de l’organisation commencent d’ailleurs déjà à s’avancer sur les cadeaux, les idées de déco… et les magasins sont déjà tous en mode festif! Mais avant de se ruer sur la dinde, le foie gras et le champagne, il nous reste deux petits mois à passer et autant en profiter pour manger de bonnes choses!
 
Voici mon récapitulatif des fruits et légumes de saison pour le mois à venir, pour vous inspirer si vous êtes en recherche d’idées pour manger de saison!
 

🥝 Côté fruits : 

 
Châtaigne : Coulants à la châtaigne
 
Coing : Crumble pommes, coings, noisette
 
Clémentine : Petites crèmes à la clémentine
 
Poire : Entremets caramel, spéculoos et poire
 
Pomme : yaourt à la pomme et au muesli
 
Raisin : Muffins au raisins secs et à l’avoine

🍠 Côté légumes : 

 
Betterave : Houmous à la betterave
 
Brocoli : Gratin de pâtes au brocoli et au fromage
 
Carotte : Dip carottes kiri
 
Chou : Caldo verde
 
Chou-fleur : Mini cakes au chou-fleur
 
Endive : Tarte perdue aux endives
 
 
Épinard : œufs cocotte au Stilton et épinards
 
 
Navet : navets sauce soja et saké
 
IMG_0856
Panais : Stoemp au panais, poireaux et saucisse

🧀Autres plaisirs du moment : 

– Les bredele
– Les légumes racine
– Les boissons chaudes
 
 
 
Et vous, vous aimez manger quoi en novembre?

Spécialité de Grèce : avgolemono

Connaissez-vous le jour du « Ὄχι »? Depuis la Libération du pays, le 28 octobre a été proclamé fête nationale en Grèce. Cet anniversaire commémore la résistance du peuple grec à l’invasion italo-allemande. Le 28 octobre 1940, le Premier ministre Ioannis Metaxàs répondit fermement « Ὄχι » (« non ») à un ultimatum du dictateur italien Mussolini qui le sommait de laisser ses troupes entrer dans son pays pour se rendre en Russie.
 
 
En fait, c’est la légende qui dit cela, et il semble qu’il n’ a pas tout à fait prononcé ce terme, mais quoi qu’il en soit, il s’est opposé à Mussolini et a déclenché la guerre italo-grecque.  Les Grecs résistèrent alors à l’invasion et parvinrent à repousser les Italiens. La Grèce célèbre donc l’acte de bravoure et l’esprit patriotique grecque que représente ce refus. Il y a ce jour-là en Grèce des défilés militaires et des cortèges religieux ont lieu un peu partout . 
 
Pour cette occasion, je vous propose une recette traditionnelle grecque. L’avgolemono est un plat grec au citron. Traditionnellement, il est cuisiné avec du citron et de l’orzo, des petites pâtes en forme de grains de riz. Aujourd’hui, beaucoup de gens choisissent de la réaliser avec du riz car il est plus facile à trouver que l’orzo. On trouve aussi beaucoup de recettes où l’on ajoute du poulet, pour en faire une soupe plus complète.
 
 
J’ai mis 3 cuillers à soupe de jus de citron, mais en fonction de votre amour du citron, vous pouvez en mettre plus. Si vous n’avez pas de citron et si vous avez du jus de citron sous la main, cela pourra faire l’affaire.
 
Cette recette est toute simple mais il est facile de la rater si on ne respecte pas la méthode. Rappelez-vous juste d’ajouter du bouillon chaud au mélange œuf / citron avant de l’ajouter à nouveau au reste du liquide. C’est ce qui évitera que les œufs ne caillent!
 
Cette recette sera délicieuse servie avec du bon pain frais. Trempez-le dans la soupe pendant que vous mangez pour vous régaler. 
 
 
 
Spécialité de Grèce : avgolemono

Ingrédients

  • 1 litre de bouillon de poulet
  • 75 g de pâtes orzo
  • 3 œufs
  • 3 c. à s. de jus de citron
  • Sel, poivre 

Préparation

  1. Dans une grande casserole, portez le bouillon à ébullition.
  2. Ajoutez l'orzo et faites cuire jusqu'à ce qu'il oit tendre mais encore al dente, soit environ 7 minutes.
  3. Assaisonnez avec le sel et le poivre et réduisez à feu doux, laissez mijoter.
  4. Pendant ce temps, dans un bol moyen, fouettez ensemble les œufs et le jus de citron jusqu'à obtenir une texture onctueuse.
  5. Versez environ 10 cl de bouillon chaud dans ce mélange œuf et citron, puis mélangez.
  6. Ajoutez ce mélange à la casserole frémissante. Remuez jusqu'à ce que la soupe épaississe et que les œufs cuisent, soit 1 à 2 minutes.
  7. Rectifiez l'assaisonnement et servez.
 
Source d’inspiration :

Que manger en octobre?

Et voilà le mois d’octobre! L’automne est une saison que j’adore car elle voit l’arrivée de nombreux fruits et légumes délicieux comme les courges, les champignons, les noix… Sans compter que c’est le mois où l’on prépare Halloween, une de mes fêtes favorites de l’année!
 
Voici mon récapitulatif des fruits et légumes de saison pour le mois à venir, pour vous inspirer si vous êtes en recherche d’idées pour manger de saison!
 

🥝 Côté fruits : 

 
Banane : Gâteau invisible pomme banane
 
Citron : Cake citron pavot mascarpone
 
Figue : Crumble prunes figues
 
Kiwi : Fromage blanc kiwi quinoa
 
Mandarine : Écorces de mandarines confites
 
 
Noisette : Cookies raisins noisettes
 
 
Poire : Tarte chocolat poire vanille
 
Pomme : Cocktail pommes cidre et clémentines
 
Raisin : Bundt cake aux raisins secs et caramel

🍠 Côté légumes : 

 
Bette : Calzone aux bettes et mozzarella
 
 
Betterave  : Soupe betterave chou rouge
 
 
Brocoli : Hachis au brocoli et curcuma
 
 
Carotte: Tempura de carottes et oignons
 
Chou : Boulettes de viande au chou rouge et paprika
 
Citrouille : Houmous de citrouille
 
Épinard : Stoemp aux épinards
 
Oignon : Tatin navets oignons
 
Pomme de terre : Pommes de terre hasselback
 

🧀Autres plaisirs du moment : 

– Les gourmandises Halloween
– Les gâteau à la cannelle et aux épices
– Les boissons chaudes et réconfortantes
 
 
 
Et vous, vous aimez manger quoi en octobre?

Mes plats bluffants, faciles et rapides pour la rentrée

Avec la rentrée des classes, on a souvent besoin d’idées repas : on manque de temps, on court partout et pourtant, on a envie de repartir sur de bonnes bases, en mangeant des plats riches en vitamines et en céréales pour être pleins d’énergie! Pour vous régaler et vous réconforter avec le retour des jours moins chauds, voici ma sélection de recettes faciles à faire mais vraiment bluffantes au niveau du goût!

Tian à l’espagnole

Pizza nordique

Gratin de pommes de terre, chou-fleur et munster

gratin-chou-fleur-munster-3

Crumble de courgettes et brocoli et basilic et parmesan

crumble-courgette-brocoli-basilic-2

Grilled cheese au brebis, figues et raisin

grilled-cheese-brebis-figue-raisin-3

One pan drunken pasta

one-pot-drunken-pasta-2

Tarte feuilletée au maroilles et cumin

tarte-maroilles-cumin-2

Pizza tressée au chorizo

Bruschetta bœuf, champignons, bière et comté

bruschetta-boeuf-biere-3

Muffins façon Mac morning

mc-morning-3

 

Que manger en septembre?

Nous voici déjà en septembre! L’été est une saison qui file tellement vite! Heureusement souvent septembre nous réserve encore de beaux jours, mais aussi de beaux fruits et légumes!
 
Voici mon récapitulatif des fruits et légumes de saison pour le mois à venir, pour vous inspirer si vous êtes en recherche d’idées pour manger de saison!
 
 

🥝 Côté fruits : 

 
Figue : Linzertorte aux figues
 
Framboise : Apple pie mûre framboise
 
Melon : Sablés melon pavot
 
Myrtille : Cheesecake aux myrtilles
 
Pêche : Pêches pochées au sirop d’orgeat
 
Poire : Panna cota et poires pochées
 
 
Pomme : Gâteau crousti moelleux aux pommes et au cidre
 
 
Prune : Galette d’été aux prunes
 
Raisin : Cookies raisin noisette

🍠 Côté légumes : 

 
Artichaut : Dip à l’artichaut
 
 
Aubergine  : Aubergines à la turque
 
 
Betterave : Houmous à la betterave
 
Brocoli : Crumble de courgettes, brocoli et basilic
 
Carotte : Risotto carottes vanille
 
Chou-fleur : Chou-fleur au four au curcuma
 
Concombre : Salade de concombre à la russe
 
Courgette : Chips de courgette
 
Poireau : Galettes poireaux lentilles
 
Tomate : Tatin de tomates cerise

🧀Autres plaisirs du moment : 

– Les premières courges
– Les champignons
– Profiter des dernières terrasses
 
 
 
Et vous, vous aimez manger quoi en septembre?

Galettes de quinoa à la ricotta et dip au citron

J’aime beaucoup le quinoa, mais j’ai souvent l’impression de tourner en rond dans ma façon de le cuisiner. Je le fais principalement en poêlée avec de la sauce tomates et des légumes, ou en wraps, et je me régale. Mais j’ai parfois envie de changer! J’ai alors pensé à en réaliser sous forme de petites galettes grillées à la poêle. Je dois dire que je n’ai pas été déçue, et même que j’ai trouvé un de mes nouveaux basiques!
 
Croustillantes sur les bords, savoureuses, moelleuses au centre… Je les adore et en plus, ces galettes de quinoa croustillantes sont ultra polyvalentes! A tel point que je pense en refaire pour les utiliser de plusieurs façons. Je les ai mangées telles qu’elles, accompagnées d’une petite sauce ricotta citron, c’était délicieux. Vous pouvez aussi les garnir de crème fraîche, de tzatziki ou de houmous. Vous pouvez les servir comme accompagnement d’une viande avec un légume vert, ou au contraire, en remplacement de la viande, par exemple dans un burger. Dans ce cas, formez-les un peu plus grosses. Vous pouvez enfin les servir chaudes sur les salades ou dans des pitas, façon falafel avec une sauce crémeuse à l’ail et des crudités. 
 
 
Ces galettes se congèlent très bien. La recette vous en donnera une douzaine, n’hésitez pas à doubler les quantités pour en avoir d’avance! Cela vous permettra de réaliser des déjeuners ou dîners rapides les jours de semaine.


La version que je partage aujourd’hui est aux carottes, à l’oignon et à la ciboulette. Mais il y a plein de variations possibles, remplacez par exemple la ricotta par votre fromage préféré. Si vous aimez le brocoli ou le chou-fleur, mettez-en à la place de la carotte. Ajoutez vos épices préférées : cumin, aneth, paprika fumé… Tout est possible! 


Pour réaliser cette recette, j’ai utilisé de l’oignon rose qui vient de l’Étal des épices… Je l’adore car il permet de glisser de l’oignon très rapidement dans les recettes du quotidien en remplacement de l’oignon frais! L’oignon est très parfumé, j’adore en mettre notamment dans mes omelettes, ou dans les dips comme celui qui accompagne les galettes de quinoa que je vous propose aujourd’hui!
 




Cette recette est parfaite pour utiliser des restes de quinoa cuit et ainsi éviter de trop gaspiller tout en gagnant du temps! Je trouve qu’il est plus facile de bien manger tout au long de la semaine, quand on prend le réflexe de cuire deux fois plus de quinoa, millet, sarrasin, haricots, lentilles ou céréales en tous genres que ce dont on a besoin pour une recette. Il suffit de stocker les restes dans des récipients hermétiques au réfrigérateur et ils tiennent alors le choc plusieurs jours! Cela s’avère très utile tout au long de la semaine. Vous pourrez par exemple facilement les ajouter dans les salades, ou en accompagnement d’un ragoût. Et bien sûr, avec le quinoa vous pourrez toujours faire ces galettes!
 
 
 


Galettes de quinoa à la ricotta et dip au citron

Quantité ou nb de personnes: Pour 12 galettes environ

Ingrédients

  • Pour les galettes de quinoa
  • 200 g de  quinoa
  • 2 carottes
  • 2 c. à s. d'oignon rose séché 
  • 2 gousses d'ail
  • 1 c. à s. de ciboulette
  • 20 g fécule de maïs
  • 60 g de ricotta
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • Huile de cuisson
  • Sel, poivre
  • Pour la sauce ricotta citron
  • 100 g de ricotta
  • les zestes d'1 citron bio
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à s. d'oignon rose séché
  • 1 c. à s. de ciboulette fraîche hachée
  • Sel, poivre

Préparation

    Pour les galettes de quinoa
  1. Rincez le quinoa. Placez-le dans une casserole avec 25 cl d'eau.
  2. Portez à ébullition.
  3. Baissez le feu. Poursuivez la cuisson 10 minutes.
  4. Retirez du feu, salez et laissez reposer.
  5. Râpez les carottes.
  6. Épluchez et écrasez l'ail.
  7. Faites chauffer l'huile d'olive dans un wok.
  8. Faites revenir l'ail, l'oignon rose séché et les carottes 2 à 3 minutes en remuant.
  9. Égouttez le quinoa. Mélangez le quinoa, les légumes, et la ricotta. Salez et poivrez.
  10. Ajoutez le persil haché, la fécule de maïs.
  11. Façonnez les galettes entre vos mains.
  12. Faites cuire les galettes dans une poêle bien chaude avec une belle quantité d'huile.
    Pour la sauce au citron
  1. Prélevez les zestes du citron. 
  2. Dans un bol, mélangez tous les ingrédients ensemble. Mélangez bien, rectifiez l’assaisonnement au besoin et réservez au frais, au moins 1 heure si possible.

Les changements dans mon mode de vie en 2018

Photo Chris Phan @ Flickr
 
Je vous avais parlé début janvier de mon envie d’avoir un mode de vie plus engagé en 2018. Loin e moi l’idée de me prendre au sérieux ou de trop dramatiser, mais on est tous d’accord pour dire que la situation de notre planète part sérieusement en cacahuète, non? Nous consommons énormément, parfois en dépit du bons sens, de notre environnement, ou même de notre santé, moi la première! Mais j’ai vraiment envie d’essayer de faire une différence là-dessus à mon niveau. Je sais que ce ne sont pas les actions d’une personne qui peuvent changer la face du monde, mais je me dis que si chacun consent à des petits efforts, alors on peut y arriver! Donc je m’atèle à la tâche! Je dois dire que tout cela a déjà pris des formes assez concrètes dans ma vie au bout de 3 mois! Je voulais donc vous faire un petit bilan de ce que j’ai mis en place pour un nouveau mode de vie plus sain, plus éthique et plus écologique!
 
    
Photo jbloom@Flickr

J’ai réduit mes déchets alimentaires

Le gaspillage alimentaire est un désastre pour l’environnement, ce n’est pas la peine de le préciser. Je ne gâchais déjà pas trop par le passé, du moins quand je me compare à d’autres personnes de mon entourage. Cela est dû au fait que je préfère faire de petites courses au fur et à mesure plutôt qu’un gros plein mensuel, donc je mage les aliments très vite après les avoir achetées. Mais cette année j’ai quand même renforcé mes actions pour l’imiter ce que je jette, et notamment :

  • Je congèle mes légumes dès que j’ai un doute sur ma capacité à les cuisiner dans les temps.
  • Je congèle les parties secondaires des légumes (ex. trognon du chou-fleur) pour les utiliser dans des recettes si je n’en ai pas besoin tout de suite.
  • Lorsque j’achète quelque chose que je vais consommer rapidement, je me sers en priorité dans le bac des produits « zéro gâchis » de mon magasin, pour éviter que le magasin ne les jette à la fin de la journée.
  • Lorsque je compose mes menus, je regarde tous les petits restes ou produits congelés que je peux réutiliser, et je les intègre en priorité à mes plats, plutôt que de toujours acheter de nouveaux produits.
 

Photo Paul Downey @Flickr

J’ai réduit ma consommation de plastique et mes autres déchets

 

Qu’ils sont pénibles ces horribles sacs plastiques qui envahissent nos océans! Bien que leur consommation diminue depuis qu’ils sont payants dans les supermarchés, il y a des millions de sacs plastiques dans la nature, dont la dégradation peut prendre jusqu’à 400 ans. J’essaye de limiter ma consommation de plastique, mais aussi d’autres déchets que l’on jette régulièrement quand c’est possible.

  • Basique mais à ne pas oublier : j’amène mes propres sacs cabas pour les courses.
  • Je filtre l’eau de mon robinet et je fais moi-même mon eau gazeuse pour ne pas acheter de boisson en bouteille plastique.
  • J’ai des bouteilles d’eau réutilisables à glisser dans mon sac à main, mon sac de piscine et sur mon bureau au travail.
  • Je ne consomme pas de plats préparés, je fais les miens et j’amène de vrais couverts au bureau pour ne pas en utiliser en plastique.
  • Je fais mes courses en vrac dès que possible, avec des contenants réutilisables (bocaux, sacs en tissu). En plus d’être écolo, c’est très agréable de jouer à la marchande en remplissant soi-même ses contenants je trouve!
  • Petit plus, même si ce n’est pas en plastique : je suis passée à la bière en bouteille consignée, ce qui est facile pour moi avec la proximité de la Belgique! Je ramène aussi mes bocaux et contenants à ma boutique vrac qui les propose à d’autres clients, et je rends mes boîtes à œufs vides à la ferme qui me les vend.

Photo Keng Susumpow@Flickr

J’ai réduit ma consommation de viande



La production de viande a un réel impact sur la planète et ralentir sa consommation de viande et de produits d’origine animale est un vrai geste écologique. Ceci plus d’autres raisons m’amène à essayer d’arrêter de consommer de la viande et du poisson. Je ne sais pas à quel point j’en suis capable car j’adore ça, je ne vais pas vous mentir! Je n’ai pas une volonté de fer en général, mais je n’en ai pas consommé depuis le début de l’année, je suis fière de moi, sans me mettre la pression pour ne plus jamais y toucher.  J’ai aussi globalement réduit tout ce qui est provenance animale :
 
  • Je n’achète plus de lait ni de crème, que j’ai remplacé par les laits et crèmes végétaux.
  • J’ai diminué ma consommation de beurre par 4 en le substituant quand je peux par de l’huile de coco et ses dérivés.
  • J’ai diminué ma consommation d’œufs par 2 en arrêtant d’en utiliser en pâtisserie.
  • Mon beurre et mes œufs viennent d’entreprises locales, bio et pour les œufs, garantissant que les poules sont élevées dans une volonté de respect du bien-être animal. Mais je sais que la seule garantie à ce niveau-là sera un jour, d’avoir mes propres poules!
  • Je ne prends plus de fromage en supermarché, seulement chez des fromagers et des petites exploitations, et je râpe moi même le gruyère et le parmesan pour limiter les emballages au passage. 

Photo Masahiro Ihara @ Flickr

Je mange local, de saison et un maximum bio

 
J’essaie autant que possible de délaisser les supermarchés et de faire mes courses en priorité localement, via le Court circuit, ou en boutique vrac, en boutique bio, et enfin chez les artisans et commerçants de mon quartier. Ce n’est pas toujours facile, je cours un peu plus à droite et à gauche, mais j’ai beaucoup plus de plaisir à consommer de cette façon. Je suis plus ou moins flexible suivant les types de produits :
 
  • Mes fruits et légumes sont bio et de saison, je n’ai pas acheté de tomates ou de courgettes depuis août dernier par exemple.
  • Quand je peux, je demande aux artisans si je peux amener mes propres boites pour éviter qu’ils me mettent des papiers d’emballage.
  • Je fais beaucoup de produits basiques maison : râper le fromage, cuire mes compotes, mixer ma chapelure… C’est autant d’emballages en moins ramenés à la maison! Prochaine étape, j’aimerais essayer les yaourts et laits végétaux maison.


Photo Kim @Flickr

Mes cosmétiques sont bio, naturels et cruelty-free

 
Cette fois on sort du domaine de la cuisine. Acheter des produits de beauté éthiques, c’est un geste simple et qui coûte de moins en moins, car les marques respectant ces critères se sont bien démocratisées ces dernières années. Mon budget beauté n’a pas augmenté depuis ce changement, au contraire! Mon but est de ne rien jeter donc je termine ce que j’ai d’abord, et au fur et à mesure je remplace mes produits par leur version plus respectable.
 
  •  
  • Je fais maison de nombreuses recettes de produits de beauté déodorant, gel douche, savon…
  • Je n’achète que ce que j’utilise vraiment, en évitant les produits d’impulsion qui ne me serviront pas.
  • Je choisis des produits avec moins d’emballage : savon, shampoing solide…
  • J’ai abandonné les lingettes et le coton démaquillant au profit de cotons lavables


Photo Abi Porter @Flickr

Mes produits ménagers sont réduits à leur plus simple appareil

 
Je vous en parlais dans cet article donc je ne vais pas trop m’étendre là dessus. Je remplace mes produits ménagers dans la mesure du possible par des produits basiques comme le bicarbonate, le savon noir, ou encore le vinaigre blanc.

Mes autres idées pour la suite



Tout ceci n’est qu’un début, et voici ce que je compte faire en plus très prochainement!
 
  • M’inscrire à la bibliothèque pour acheter moins de livres.
  • Consommer plus de produits d’occasion, que ce soit pour les produits culturels, la mode, la déco…
  • Remettre en état mon carré potager et y faire pousser mes légumes dès le printemps.
  • Acheter des pailles lavables.
  • Investir dans un mug et un gobelet pour ne plus utiliser de gobelets jetables au travail.
  • Supprimer l’essuie-tout dans ma cuisine au profit d’essuie-tout lavable.
  • Mettre un compost dans mon jardin.
Voilà où j’en suis, j’ai bien conscience de ne pas être parfaite et de pouvoir mieux faire, mais je suis contente des petits efforts et changements mis en place au quotidien. A l’inverse, je comprends que tout le monde n’adhère pas à ce genre de démarche et n’ait pas envie de changer ses habitudes! C’est juste un choix que je fais personnellement et qui m’apporte une grande satisfaction! Et vous, vous vous sentez concernés par ce sujet? Vous avez d’autres idées simples pour produire moins de déchets ou mieux respecter la planète?