Archives par mot-clé : bocal

Garlic knots

L’été est la période des barbecues, mais aussi des pique-niques !

Quand j’étais enfant, mes parents nous emmenaient parfois dans des jolis coins paumés pleins de verdure, avec les nappes, les salades et la cantine en métal rangée dans un panier en osier, le cliché parfait du pique-nique quoi!

Mais j’avoue que depuis que je vis en ville,  j’ai totalement perdu cette sympathique habitude. Pourtant, il suffit de rouler 15 minutes pour retrouver de beaux coins de campagne, il y a des parcs magnifiques partout dans la métropole, et j’ai même un jardin… Bref, pas d’excuse pour ne pas s’y remettre!

garlic-knots

La cuisine de pique-nique est un exercice sympathique : il faut prévoir des aliments qui se mangent froids, se transportent sans s’abîmer, se partagent et bien sûr, qui font envie!

Quand j’ai vu ces garlic knots sur le site Marmotte cuisine, je les ai trouvés parfaits! Gourmands et conviviaux, ces petites bouchées de pain à l’ail s’emmènent facilement dans un saladier. Riches en saveurs, vous pouvez les tremper dans un dip mais surtout les croquer tels quels, c’est un régal qui ne fera pas long feu!

Si vous voulez chercher plus de recettes estivales pour vos piques-niques et barbecues, regardez du côté de ce joli livre :

garlic-knots-3
P.S. : Pour un pique-nique pratique et équilibré, essayez cette salade grecque en bocal!

Garlic knots

Pour 30-35 pièces

  • 180 g d’eau tiède
  • 15 g de levure fraîche de boulanger
  • 300 g de farine T65
  • 1 c. à c. de sel
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail émincées finement
  • 30 g de beurre
  • 1 c. à s. de ciboulette ciselée
  • Sel, poivre

Délayez la levure dans l’eau tiède et laissez reposer 5 minutes.
Dans un saladier, mélangez la farine et la cuiller à café de sel. Creusez un puits et versez-y l’eau et une cuiller à soupe d’huile d’olive. Amalgamez rapidement la pâte avec une cuiller en bois. Farinez un plan de travail et versez-y la pâte. Travaillez-la entre 5 et 10 minutes jusqu’à obtenir une pâte bien lisse et élastique. Déposez dans un saladier, couvrez d’un torchon et laissez lever une heure.

Farinez un plan de travail, dégazez la pâte et abaissez-la en un rectangle d’environ 25 sur 30 centimètres. Divisez dans la longueur en deux et coupez des bandes dans la pâte d’environ 10-12 cm sur 1,5 cm. Farinez légèrement les bandes et roulez-les en boudins. Faites un noeud simple avec chaque boudin.
Déposez les nœuds sur deux plaques de cuisson couvertes de papier sulfurisé en les espaçant bien. Couvrez d’un torchon et laissez reposer 30 minutes.
Préchauffez le four à 190 °C.
Enfournez les nœuds entre 12 et 15 minutes. Les nœuds doivent être légèrement dorés.
Pendant ce temps, mettez deux cuillères à soupe d’huile d’olive à chauffer dans une casserole à fond épais. Ajoutez les gousses d’ail et laissez cuire 4 à 5 minutes en mélangeant souvent.

Hors du feu, ajoutez le beurre et faites-le fondre en mélangeant. Salez et poivrez.

Une fois les garlic knots cuits, mettez-les dans un saladier et versez la préparation à base de beurre dessus. Ajoutez la ciboulette et mélangez. Laissez tiédir et mélangez de temps en temps. Servez à température ambiante ou tiède en apéritif.

garlic-knots-2

Source d’inspiration :
http://cuisine.chez-la-marmotte.fr/archives/4313

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Salade grecque en bocal

La cuisine grecque fait partie des plus célèbres en Europe. Elle est réputée avant tout pour ses atouts santé : une cuisine pleine d’omega-3, et des produits du soleil bien vitaminés, ce qui permettrait à de nombreux Grecs de vivre bien plus longtemps que nous, pauvres mangeurs de grenouilles !

Je suppose que la salade grecque contribue plus à cette alimentation que le gyros, ou Kebab grec, mais ce n’est que mon humble point de vue!

salade-grecque-bocal

C’est cette fameuse salade grecque que je vous propose de réaliser aujourd’hui ! J’ai voulu mettre une petite dose de fun dans cet éternel classique, en la conditionnant en bocal : c’est joli, c’est fashion, et surtout c’est pratique pour mélanger la sauce, ou pour emmener au travail ou en pique-nique ! Enfin, cette salade sans viande est parfaite pour les végétariens!

Si vous faites cette salade à l’avance, ne mettez pas la vinaigrette dans le bocal avant le dernier moment, au risque de cuire votre salade!

Avec cette recette, participe au défi « Je cuisine à la grecque et vous? », sur recettes.de http://recettes.de/defi-cuisine-grecque

salade-grecque-bocal-3

Salade grecque

Pour 2 bocaux

  • 60 g de laitue romaine hachée grossièrement
  • 1/4 d’oignon rouge, tranché finement
  • 100 g concombre coupe en 4 puis en rondelles
  • 6 tomates cerises, coupées en deux
  • 6 olives a la grecque
  • 60 g de feta émiettée
  • Poivre

Pour la vinaigrette au citron

  • 3 cl d’huile d’olive
  • 3 cl de vinaigre de cidre
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron fraîchement pressé
  • 1 cuillères à c de sucre
  • Sel, poivre

Pour faire la vinaigrette, fouettez ensemble l’huile d’olive, le vinaigre de cidre, le jus de citron et le sucre dans un petit bol; mettez de côté.
Pour assembler la salade, placez la laitue romaine grossièrement coupée dans un grand bocal; couvrez avec l’oignon rouge, le concombre, les tomates, les olives, la feta. Salez et poivrez au goût. Avant de manger, versez la vinaigrette sur la salade et mélangez délicatement.
Servez immédiatement.

salade-grecque-bocal-2

Source d’inspiration :
http://damndelicious.net/2014/01/21/greek-salad/

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité de Suède : Gubbröra

Quand on parle de cuisine suédoise, on pense immédiatement aux boulettes Ikéa servies avec une sauce aux cranberries… C’est un plat que j’adore, j’ai d’ailleurs fait ma version des boulettes suédoises par le passé.

Mais quand j’ai eu l’occasion de passer une semaine en Suède il y a quelques années, j’ai pu découvrir que leur cuisine avait un répertoire très large, bien plus qu’on tend à l’imaginer ici!

tartinade-anchois-suede-gubbrora-2

Pour accompagner le vin sans alcool (une hérésie pour nous français !), les suédois ont notamment une foule de petites tartinades à base de crème et de poisson. Ils les servent systématiquement avec du pain grillé, certains restaurants l’offrent même en attendant le plat. Chacun se fait sa tartine avec des petites spatules en bois très mignonnes… C’est une tradition vraiment conviviale.

J’ai essayé de retrouver l’esprit de ces tartinades parmi mes livres de cuisine suédoise, mais je n’ai rien vu de parfaitement similaire. Puis en cherchant sur internet je suis tombée sur cette recette. Je ne peux pas dire qu’elle soit précisément identique à celles goûtées là-bas : celle-ci ne contient pas de crème, et de toutes façons le voyage est trop loin pour que je me souvienne vraiment du goût, mais en tout cas ça s’en approche beaucoup!

tartinade-anchois-suede-gubbrora-3

Tartinade aux œufs et anchois

Pour 6 toasts

  • 3 œufs durs hachés finement
  • 1 jaune d’œuf
  • 1/2 oignon rouge haché finement
  • 1 c. à s. de ciboulette fraiche ciselée
  • 1 c. à c. aneth séché
  • 3 anchois et 1 c. à c. d’huile du bocal d’anchois
  • 6 tranches de pain suédois
  • 1 c.à c. de jus de citron

Mélangez les œufs durs, le jaune d’œuf, l’oignon rouge, la ciboulette, l’aneth, les anchois, huile d’anchois et poivrez. Mixez grossièrement. Étalez sur le pain croustillant, saupoudrez de l’aneth supplémentaire et servir avec quelques gouttes de jus de citron.

tartinade-anchois-suede-gubbrora

Source d’inspiration :
http://www.sbs.com.au/food/recipes/egg-and-anchovies-crispbread-gubbrora

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité roumaine : zacusca de vinete

La cuisine roumaine, ça vous parle? Moi je ne m’étais jamais demandé à quoi ressemblait la gastronomie roumaine jusqu’à ce qu’une épicerie roumaine ouvre dans mon quartier…

Cela m’a donné envie de tester certains produits, mais aussi de me documenter un peu sur leurs recettes phares, et j’ai alors découvert la zacusca de vinete ! Cette recette est un classique roumain qui doit se servir en de nombreuses circonstances, vu le nombre de marques qui en commercialisent! La zacusca de vinete est une mix entre la ratatouille froide et le caviar d’aubergines. Les légumes cuisent d’abord au four puis compotent une heure dans de l’huile d’olive. Les légumes du soleil embaument toute la cuisine en mijotant c’est un véritable appel à la gourmandise!

zacusca-vinete-2

Cette spécialité se sert là-bas sur une planche apéro, nommée platou taranesk ou assiette paysanne à la roumaine.

Les roumains en font de grandes quantités qu’ils conservent en bocal stérilisé. La recette que je vous propose est juste pour un bol de zacusca et je vous garantis que vous n’aurez pas le temps de la conserver !

Edit : La recette dont je me suis inspirée provient d’un site roumain, nommé « Retete ca la mama« . Elle fait appel à un ingrédient nommé « bulion » que j’ai d’abord traduit par bouillon. J’ai donc fait cette recette en premier avec du bouillon de bœuf. Après avoir publié cette recette, j’ai été contactée par la gentille auteure de la recette d’origine, qui m’a expliqué que le bulion n’était pas du bouillon mais un jus de tomates très concentré. J’ai fait quelques recherches sur internet pour voir à quoi cela ressemble et je pense qu’en France l’ingrédient le plus proche que nous avons est le coulis de tomates ou la passata! Merci beaucoup à Laura de m’avoir donné ces indications, ça me fait très plaisir de savoir quelle a lu mon post!

zacusca-vinete-3

P.S. : Si vous aimez les aubergines, je vous conseille cette petite recette de bruschetta d’aubergines, quinoa et cantal!

Zacusca de vinete

Pour 1 bol

  • 350 g d’aubergines
  • 250 g de poivrons rouges
  • 125 g d’oignons
  • 12 cl de coulis de tomates
  • 6 cl d’huile
  • 1 feuille de laurier
  • 1 c. à c. de sucre
  • Sel, poivre

Lavez les poivrons et les aubergines.

Préchauffez votre four à 240°C. Coupez les aubergines en deux dans le sens de la longueur. Faites 3 ou 4 entailles dans la longueur de l’aubergine, couvrez d’un filet d’huile d’olive, de sel de poivre.  Coupez les poivrons en 2 , enlevez la partie blanche interne, les pépins et la queue. Mettez les poivrons coupés en 2 au four, peau vers le haut et les aubergines peau vers le bas. Enfournez pour 30 minutes.

A partir de 20 minutes, surveillez les poivrons pour les retirer dès qu’ils seront noirs et boursouflés. A 30 minutes, retirez tous les légumes du four. Laissez ensuite refroidir dans un plat couvert d’un film plastique ou d’un couvercle.

Pelez soigneusement les aubergines et les poivrons. S’ils ont rendu un peu de jus, gardez-le.

Hachez finement l’aubergine  à la main.

Mixez les oignons puis les poivrons rôtis.

Placez l’oignon, l’huile dans une casserole préchauffée, salez et cuire lentement sans coloration jusqu’à tendreté soit environ 7-8 minutes, puis ajoutez les poivrons mixés. Mélangez et porter à ébullition.

Ajoutez l’aubergine hachée.

Ajouter le bouillon, le poivre et la feuille de laurier . Mélangez, réduisez le feu et couvrez la casserole avec un couvercle tout en laissant une ouverture pour laisser la vapeur sortir tout en évitant les éclaboussures.

Faire bouillir à tout petit feu 1 heure, en mélangeant et vérifiant toutes les 10 minutes minimum, pour éviter que le fond attache.

Ajustez le sel et le poivre et ajoutez une cuillère à soupe de sucre.

Servez ou versez dans des pots stérilisés chauds, puis retournez.

zacusca-vinete

Source d’inspiration :
http://www.retetecalamama.ro/retete-culinare/retete-diverse/zacusca-de-vinete.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Ketchup maison

Il y a plusieurs écoles en matière de ketchup.. Déjà,  il y a ceux qui aiment et ceux qui n’aiment pas hein, tout simplement. Ensuite il y a ceux pour qui « frites » rime avec « mayo », et ceux pour qui « frites » rime avec « ketchup » (en vraie langue française, « frites » ne rime avec aucune sauce en fait, mais bon on ne va pas chipoter).

J’avoue que je suis plutôt une partisane de l’école mayo, vous l’aurez sans doute deviné vu que je voue un culte au gras! J’aime quand les frites sont très grasses et retrempées dans du gras, en fait, je trouve ça vraiment meilleur. Alors pendant longtemps le ketchup je n’y ai pas vu beaucoup d’intérêt. J’avais testé en mode étudiante fauchée d’en mettre là comme ça en vrac dans des coquillettes, et bah franchement c’est pas très bon, on ne va pas sen mentir!

ketchup-maison-balsamique

Bref, j’avais délaissé cette sauce, jusqu’au moment où:

– J’ai réalisé qu’elle était top bonne dans des burgers

– J’ai réalisé qu’on pouvait la mixer avec d’autres sauces pour faire des combo encore meilleurs

– J’ai réalisé qu’il existait une variante en Allemagne, le ketchup curry, qui est à tomber par terre

– J’ai réalisé qu’on pouvait mettre du ketchup l’air de rien dans plein de plats respectables pour donner un petit goût que personne ne reconnait

– J’ai réalisé qu’on pouvait le réaliser maison, et qu’il devenait alors 10 fois meilleur que sa variante industrielle.

A partir de là, je suis devenue une jeune convertie et convaincue du ketchup!

Voici une version maison, simple et efficace, que vous devriez garder dans vos favoris : vu le peu de temps et d’ingrédients qu’il faut pour le réaliser, vous n’avez plus de raison de l’acheter tout fait! Et si vous avez besoin d’une bonne raison pour vous motiver, dites-vous que vous pourrez utiliser votre ketchup dans ce burger démentiel ^^

ketchup-maison-balsamique-3

P.S. : Si vous cherchez plein de recettes américaines, avec ou sans ketchup, découvrez ce superbe livre :

Ketchup maison

Type : végétarien, sans gluten, vegan

Pour 1 pot de confiture

  • 400 g de tomates concassées
  • 60 g de vinaigre balsamique
  • 40 g de sucre
  • 1 c. à c. de concentré de tomate
  • Sel, poivre

Dans une casserole, portez à ébullition le vinaigre, le sucre et le concentré de tomate puis ajoutez les tomates concassées et laisser réduire pendant 30 minutes environ en remuant de temps en temps.

Mixez la préparation, ou pas si vous préférez garder une texture plus artisanale, et versez dans un bocal stérilisé. Laisser reposer 2 jours au frigo avant de vous en servir.

ketchup-maison-balsamique-2

Source d’inspiration :
http://120streetcook.canalblog.com/archives/2014/05/27/29950540.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Curry japonais

Le 11 février est une date importante au japon, puisque c’est  l’anniversaire de la fondation de l’État, nommé Kenkoku kinen no hi. Cette fête, dont l’origine remonte aux débuts de l’histoire du Japon, commémore la fondation de la nation et de la lignée impériale par le premier empereur connu, Jinmu. En réalité, les historiens ignorent toujours pourquoi cette fondation a été fixée à cette date… Mais ça fait une occasion de faire la fête, on ne va pas se plaindre !

Cette journée officiellement instituée en 1872 puis supprimée après la Seconde Guerre mondiale finit par être réintroduite dans le calendrier officiel en 1966, étant toujours fêtée en cachette par les Japonais!
 
Mon amour du Japon a commencé très tôt avec Creamy, puis Sailor Moon et autres dessins animés un peu honteux hautement éducatifs diffusés par le Club Dorothée. Voilà, si vous ne saviez pas exactement quel était mon âge désormais vous savez au moins que je suis née dans les années 80!
 

Aujourd’hui ma connaissance de ce pays a bien évolué et il ne me fascine plus seulement pour ses mangas mais aussi pour sa culture, ses traditions, sa gastronomie…

 

J’ai pour projet depuis un bon moment de visiter ce pays mais chut, c’est un secret, je vous en dirai plus le jour où cela se concrétisera!

 epices-curry-japonais-2
 

En attendant, je suis toujours friande de découvertes culinaires japonaises, surtout quand on s’éloigne des sushis, que j’aime beaucoup manger mais pas trop réaliser : je ne trouve pas cela difficile, mais je suis souvent frustrée par la qualité médiocre des poissons que j’arrive à trouver près de chez moi, et par le manque de choix d’ingrédients typiquement japonais! J’apprécierai bien plus de les manger directement là-bas!

 

Quand j’ai découvert qu’il existait un curry japonais, utilisant des épices à curry différentes du curry classique, j’ai voulu absolument m’en fournir! N’en trouvant pas, j’ai fini par me documenter et faire mon mélange à curry japonais moi-même! Au final, c’est bien moins cher puisqu’on a en général au moins 80% des épices déjà dans nos placards, et c’est un véritable régal! Maintenant si vous vous demandez quel plat vous pourriez bien cuisiner avec ces épices, le voici : ce curry japonais au bœuf est un régal!

via GIPHY

epices-curry-japonais

 

 Curry japonais

Type : végétarien, sans gluten, vegan

Pour 1 petit pot
 
  • 3 c. à s. de curcuma
  • 2,5 c. à s. de coriandre
  • 1,5 c. à s. de cumin
  • 1 c. à s. de cardamome
  • 1/4 c. à s. de poivre noir
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1/2 c. à s. de clous de girofle
  • 1/4 c. à s. de fenouil
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 pincée de sauge
  • 1 pincée de café en poudre
 
Faîtes revenir 2 à 3 minutes les épices dans une poêle à feu moyen sans matière grasse. Elles doivent exprimer leurs arômes mais pas brûler.
Laissez refroidir, et stockez dans un bocal à l’avri de la lumière un mois avant de vous en servir.
epices-curry-japonais-3
 
Source d’inspiration :

http://www.justhungry.com/formula-making-japanese-curry-powder

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Sucre vanillé maison

Sous le sapin cette année, j’ai eu la joie de trouver des gousses de vanille venant tout droit de La Réunion… Je me suis empressée d’utiliser en cuisine ces gousses charnues et super odorantes! Mon premier essai, un cheesecake tout vanille, m’a immédiatement conquise! J’ai voulu ensuite réaliser une recette qui me permettrait de profiter de la saveur intense de cette vanille le plus longtemps possible… C’est là que j’ai pensé à réaliser moi-même mon sucre vanillé! C’est quelque chose de très simple à faire, de rapide, surtout avec cette vanille à l’arôme si fort! En prime, c’est incroyablement économique !

sucre-vanille-2

Avez-vous déjà fait le calcul du prix du sucre vanillé acheté en sachets?
L’ardoise moyenne approche des 70 € le kilo… Sans compter que niveau composition c’est loin d’être parfaitement rose : de l’amidon parfois (pas dangereux mais pas intéressant nutritionnellement), de l’arôme vanille pour remplacer la vraie vanille sur les sachets les moins chers…Sans compter que la vanille utilisée est souvent de la gousse épuisée, donc qui a déjà servi pour une autre utilisation, pas de quoi justifier le tarif élevé de ce produit indispensable en cuisine!

sucre-vanille-4

Attention, la qualité de la gousse de vanille va jouer un rôle essentiel dans cette recette : la gousse de vanille bleue que j’ai reçue a été mise entière dans le sucre sans même avoir à la fendre, et elle a parfumé 1 kg de sucre en 15 jours chrono! Le parfum est délicieux et tenace, et la gousse reste humide et utilisable pour une autre recette! Si vous utilisez une vanille « standard », il vous faudra la fendre et certainement attendre un peu plus longtemps avant d’obtenir du sucre aussi parfumé… Les gousses vendues en supermarchés sont très souvent sèches et d’assez piètre qualité.
SI vous voulez utiliser la même vanille que moi, que je recommande à 200%, c’est par ici que ça se passe!

sucre-vanille-5

Au niveau du sucre, vous pouvez utiliser n’importe quelle variété, mais le sucre roux (cassonade) se prête parfaitement bien à l’absorption de la vanille!

sucre-vanille-3

Au bout des 15 jours, j’ai enlevé ma gousse pour l’utiliser pour une autre recette, mais vous pouvez aussi la laisser dans le pot, et remettre du sucre roux nature à chaque fois que vous piochez dans le sucre vanillé, ainsi votre réserve se renouvellera très longtemps!

Sucre vanillé maison

Pour 1kg de sucre

Type : végétarien, sans gluten, vegan

  • 1 gousse de vanille bleue
  • 1 kg de sucre roux

Mettez la gousse dans un bocal. Couvrez-la intégralement avec le sucre, fermez le bocal et et attendez 15 jours.

sucre-vanille

Source d’inspiration :
http://escale-bleue.fr/2015/02/12/comment-utiliser-la-vanille-bleue/

logo-EB4

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Cheesecake tout vanille en bocal

Je vous avais fait découvrir il y a quelques temps mon top 10 des desserts. Il ne s’agit pas de mes meilleures recettes, mais simplement des desserts que j’adore dans l’absolu! Parmi eux figure en bonne place le cheesecake… Je l’adore pour son côté frais, crémeux et gourmand à la fois!

Mais le bonheur du cheesecake réside aussi dans sa simplicité ! Il est composé de peu d’ingrédients au final, et si ces ingrédients sont bons, ça vire vite à l’apothéose !

cheesecake-vanille-bleue-2

Lors des fêtes de Noël, j’ai eu la chance de recevoir un très chouette envoi en provenance des îles, de la vanille bleue.
Le joli nom de cette vanille ne vient pas de sa couleur mais simplement du fait qu’à la Réunion (d’où provient cette vanille) on utilisait dans le temps ce terme pour décrire une vanille belle et en bonne santé…
J’avais déjà entendu parler de cette vanille, mais il faut vraiment la voir en vrai pour réaliser la différence avec la vanille que l’on connait habituellement : elle est humide, charnue, très grosse… La vanille classique fait office d’anorexique fripée à côté!
Et quel parfum! Je crois que je pourrais juste ranger une gousse dans mon sac à main et fourrer la tête dedans à tout moment de la journée pour prendre une bouffée tellement elle sent bon!

Alors forcément, ce cheesecake peut vous sembler très simple, il l’est au niveau de la réalisation d’ailleurs… Mais au goût, c’est une véritable explosion de vanille!
Vraiment, ce cheesecake est le plus simple que j’aie jamais réalisé mais c’est sûrement mon préféré!

cheesecake-vanille-bleue-3

Si vous pouvez vous procurer de la vanille bleue surtout n’hésitez pas, la mienne vient de la marque Escale Bleue et vous pouvez vous jeter dessus sans souci!

logo-EB4

Vous pouvez commander via ce formulaire, vous ne le regretterez pas!

Si vous remplacez par de la vanille classique, je pense que vous pouvez mettre une gousse complète, ou ajouter quelques gouttes de concentré de vanille pour compenser le goût moins prononcé!

J’ai réalisé 2 gros bocaux XXL avec ces quantités, mais cela pourrait parfaitement convenir pour 4 portions plus standard! À vous de voir si vous êtes plus du genre moineau ou ours affamé…

cheesecake-vanille-bleue-4

Cheesecake tout vanille en bocal

Pour 2 gros bocaux ou 4 normaux

  • 200 g de crème fleurette entière
  • 225 g de cream cheese à température ambiante
  • 80 g de sucre roux
  • 1/2 gousse de vanille bleue
  • 150 g de biscuits type sablés bretons émiettés
  • 2 c. à c. de sirop de vanille

Dans le bol d’un batteur électrique muni du fouet, fouetter la crème fleurette jusqu’à formation d’une chantilly; réserver. Dans un autre bol propre d’un mélangeur électrique équipé de la connexion de palette, battre le creamcheese, le sucre roux et les graines de la vanille bleue ouverte et grattée jusqu’à consistance lisse, en raclant les parois du bol et les batteurs au besoin.

Incorporer 1/3 de la crème fouettée pour l’alléger; puis ajouter le reste de la crème fouettée, doucement plier jusqu’à ce que le remplissage est léger et bocaux fluffy.

Verser la garniture dans chaque verre, la superposition avec les miettes de biscuits graham.Serve réfrigérés.

cheesecake-vanille-bleue

 

Source d’inspiration :

{No Bake} Vanilla Bean Cheesecake Blueberry Pie

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Confit d’oignons rouges

Les fêtes approchent lentement… Dès le mois d’octobre, on voit fleurir les catalogues de jouets pour enfants dans les boîtes aux lettres mais côté cuisine, il est rare de se pencher sérieusement sur son menu de fêtes avant le mois de décembre… Si comme moi vous savez avant même d’avoir prévu votre menu que quoi qu’il arrive il contiendra du foie gras (une institution de Noël dans ma famille et dans beaucoup d’autres), alors pourquoi ne pas profiter du calme avant la tempête pour préparer à votre rythme de petits pots de confit d’oignon rouge, bien meilleur que celui du commerce, très simple et très peu cher à réaliser!

Vous pourrez le mettre en accompagnement de votre foie gras lors des fêtes de fin d’année, ou même l’offrir à vos proches dans des paniers garnis!

confit-oignon-rouge

P.S. : Si vous commencez à passer en mode « psychopathe des fêtes de Noël », découvrez ici ma sélection de livres pour préparer les fêtes!

Confit d’oignons rouges

Pour un bocal

  • 2 oignons rouges
  • 20 cl de vin rosé
  • 1 noix de beurre
  • 1 c. à c. bombée de sucre en poudre
  • 1 pincée de 4 épices
Émincez l’oignon. Faîtes le revenir rapidement dans du beurre, et dès qu’il commence à dorer, ajoutez le vin blanc et la cuiller de sucre. Laissez cuire à feu doux jusqu’à ce que tout le vin soit évaporé. A ce moment, les oignons doivent être bien mous, quasiment compotés, sinon remettez de l’eau et prolongez la cuisson jusqu’à ce que tout soit évaporé à nouveau. Salez, poivrez, épicez légèrement au quatre épices.
confit-oignon-rouge-2

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Confiture de carottes et grenade

confiture-grenade3
 
Une de mes principales hantises en cuisine est le gaspillage alimentaire. Ça peut sembler cliché de dire ça, mais je ne supporte pas de devoir jeter de la nourriture parce qu’elle est abîmée ou périmée avant de l’avoir mangée. Ça me fait vraiment mal au cœur de penser que certains n’ont rien à manger ( ou pour la viande, que des animaux sont morts pour nous nourrir) et qu’on jette ces aliments sans vergogne. Du coup, je fais une chasse quotidienne aux produits qui s’abîment, et je suis passée pro dans les préparations « récup » qui permettent de finir les fonds de frigo ou de récupérer des fruits plus très jolis. Tartines reblochon/poire sur un vieux bout de pain rabougri, compotée express de fruits défraîchis, soupe de fanes de radis et épluchures variées… Tout y passe, parfois pour les meilleures surprises, parfois pour une bonne coulante de moins bonnes! La recette que je vous propose aujourd’hui est née d’un de ces moments de récup’ qui a bien fini : cette confiture est un vrai régal, la carotte est méconnaissable ( si ce n’est qu’on voit les fils de carotte râpée dans la gelée…) et le mélange avec la grenade est très frais. Un goût surprenant qu’on n’associerait pas du tout à un légume… A tester si vous voulez surprendre pour votre prochain brunch ou petit déjeuner en famille!
 
confiture-grenade

Confiture de carottes et grenade

Pour 4 pots

 
  • 200 g de grenade (soit 2 petites grenades)
  • 400 g de carottes  (soit environ 5 carottes)
  • 1 orange
  • 2 c à s de jus de citron
  • 300 g de sucre à confiture
  • 20 cl d’eau
confiture-grenade2
 
Épluchez et râpez vos carottes. Récupérez les pépins de grenade. Épluchez l’orange, séparez les quartiers puis recoupez-les en trois. Déposez l’ensemble dans une casserole. Ajoutez le sucre, l’eau, et le jus de citron.
 
 

Couvrez et mettez à cuire pour 40 minutes à feu moyen, en remuants une fois de temps en temps.

Versez dans des bocaux à confiture stérilisés, refermez et retournez immédiatement le bocal. Attendez qu’elle soit bien froide pour tartiner sur vos brioches, tartines, crêpes…
 
confiture-grenade4

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0