Archives par mot-clé : Angleterre

Blanquette de veau

Il est rare que je vous propose des classiques de la gastronomie française, mais en voilà un! En fait, les classiques m’intimident car j’ai toujours l’impression que je vais les rater, ou tout au moins, ne pas réussir à égaler la cuisine de ma maman. Qu’y a t-il de meilleur que la cuisine d’une maman, hein? Je suis sûre que même ceux dont la maman cuisine très mal ont un souvenir agréable et nostalgique de la cuisine de leur maman… Ne serait-ce que parce qu’elle nous rappelle beaucoup de souvenirs et qu’il suffit d’en manger une bouchée pour retomber en enfance!
 
En ce qui me concerne, en plus, il s’avère que ma maman cuisine très bien, donc rivaliser avec elle, c’est compliqué.
 
Mais s’il y a bien un plat qu’elle cuisinait et que je n’aimais pas trop, c’est la blanquette de veau. Je pense que ma maman faisait une blanquette de veau assez citronnée, trop pour mes papilles d’enfant en tout cas, au point que je dis depuis 30 ans que je n’aime pas ce plat.
 
 
Mais l’an dernier, j’ai pris un cours en ligne d’accord mets et vins et il y avait un cours sur les accords possibles avec la blanquette. En bonne élève studieuse, j’ai donc voulu cuisiner cette fameuse blanquette et l’associer à l’un des vins de mon cours pour voir comment le vin peut sublimer le plat et vice versa…
 
Alors je me suis lancée et j’ai réalisé ce classique! Il était moins compliqué qu’il n’y paraissait, bien qu’il faille un peu prévoir de temps pour la cuisson. Ce n’est pas un plat qui demande une grande dextérité, juste de la patience…
 
Au final, l’ensemble était parfaitement réussi : mon accord mets vins était divin, et la recette était elle aussi tout à fait divine! Je crois que l’élève a surpassé le maître pour cette fois, car j’ai trouvé cette recette meilleure que celle de ma maman, j’espère qu’elle ne m’en voudra pas car c’est une exception… Je n’ai toujours pas réussi à refaire un aussi bon gâteau au chocolat que celui qu’elle nous préparait quand on était enfants, et sa charlotte aux marrons reste inimitable! Mais côté blanquette, j’ai trouvé mon bonheur avec cette recette et je vous la recommande chaudement!
 
 
Comme beaucoup d’anciennes recettes traditionnelles, l’origine de la blanquette de veau n’est pas vraiment claire. Certains historiens pensent que la blanquette serait l’évolution d’une recette classique du moyen âge appelée brouet de poulet. D’autres versions attribuent la paternité de blanquette à Vincent La Chapelle, un cuisinier français qui a été le chef de Louis XV. Cela n’a pas grande importance, tant qu’elle est bonne!
 
A propos des ingrédients, les pièces de veau les plus utilisées pour la blanquette sont l’épaule ou la poitrine. C’est de l’épaule que j’ai utilisée, je vous recommande de la prendre chez le boucher pour une qualité au top. La sauce est préparée en faisant une liaison entre un jaune d’œuf et le bouillon et en incorporant de la crème fraîche. La blanquette est généralement servie avec des carottes, des champignons et des petits oignons. Elle est traditionnellement accompagnée de riz mais peut également être servie avec des pâtes ou des pommes de terre.
 
Et pour que mon cours d’accords mets/vins vous profite, servez votre blanquette sur du riz, accompagnée d’une salade et d’un pouilly fuissé, d’un vin blanc maçonnais, d’un val de Loire cépage chenin ou encore d’un pinot gris d’Alsace
 
  
 
Blanquette de veau

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes

Ingrédients

  • 400 g d'épaule de veau
  • 20 g de beurre
  • 70 g de carottes
  • 1 petit oignon
  • 70 g de blancs de poireaux
  • 1 clou de girofle
    Pour le bouquet garni
  • Un petit tronçon de blanc de poireaux
  • 25 g de céleri branche
  • 1 feuille de laurier
  • Des queues de persil
    Pour la sauce
  • 15 g de beurre
  • 15 g de farine
  • 25 cl de bouillon prélevé dans le plat de blanquette
  • 5 cl de crème épaisse
  • 1 jaune d’œuf
    Garniture
  • 75 g de champignons de Paris
  • 10 g de beurre
  • 1 c. à c. de jus de citron
  • 6 petits oignons
  • 1 c. à c. de sucre
  • Sel, poivre
    Pour le riz pilaf
  • 200 g de riz basmati ou long
  • 30 cl de bouillon prélevé dans le plat de blanquette
  • 1 oignon
  • 10 g de beurre
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Parez et détaillez la viande en forme de cubes. Faites-les revenir dans 20 g de beurre 2 à 3 minutes, salez et poivrez généreusement, ajoutez 1 cuiller à soupe de farine. Mettez dans une casserole d'eau froide et amenez à ébullition. En attendant que vienne l'ébullition, préparez les légumes.
  2. Épluchez l'oignon et la carotte. Coupez la carotte en bâtonnets, tronçonnez le poireau en conservant un tronçon pour votre bouquet garni. 
  3. Réalisez un bouquet garni en liant ensemble un tronçon de poireau, des queues de persil, le thym, le laurier, le céleri. Piquez l'oignon coupé en deux avec le clou de girofle.
  4. A la première ébullition, écumez, ajoutez la garniture aromatique (oignon, bouquet garni, carotte, poireau), puis laissez frémir jusqu’au terme de la cuisson, soit 40 à 50 minutes.
  5. Préparez la garniture à l'ancienne. Coupez les champignons en biais. Épluchez les oignons blancs. Pochez-les dans une casserole avec le jus de citron, le fond blanc, le beurre et le sel à ébullition.
  6. Préparez le riz pilaf. Ciselez l'oignon finement. Faites-le suer dans le beurre. Ajoutez le riz et nacrez-le. 
  7. Passez au chinois une partie du bouillon de cuisson. Versez en 30 centilitres sur le riz. Ajoutez le bouquet garni que vous aurez repris dans la garniture.
  8. Couvrez et faites cuire 18 minutes à couvert à feu très doux. Retirez le couvercle et le bouquet garni, égrenez le riz et ajoutez une noisette de beurre, vérifiez l'assaisonnement.
  9. Décantez la viande et gardez-la à part. Passez au chinois le restant du bouillon.
  10. Réaliser le roux blanc en mettant dans une casserole le beurre puis la farine quand le beurre est fondu, et laissez cuire 8 à 10 minutes  sans coloration  puis laissez-le refroidir. Ajoutez le fond blanc de cuisson sur le roux pour obtenir un velouté. Mélangez le jaune d'œuf avec crème, et versez sur le velouté pour obtenir une sauce suprême. Vérifiez la liaison et goûtez l'assaisonnement. Versez cette sauce sur la viande, en la couvrant totalement, .
  11. Tassez le riz dans des ramequin, puis déposez-le délicatement dans les assiettes, déposez ensuite la blanquette, et décorez avec un peu de cerfeuil.

Spécialité des Etats-Unis : Pigs in a blanket

Demain c’est le début de la coupe du monde! Je l’ai dit et je le redis chaque année, je ne suis pas une grande fan de football. D’accord, je ne suis pas fan du tout en fait. Mais si je suis honnête, je n’ai rien contre l’idée d’organiser une soirée match devant la télé entre amis… Uniquement pour la nourriture! J’aime tout ce que l’on peut manger devant un match! Que ce soient les pizzas, les petits trucs à grignoter, la bière… Je ne pourrais pas vous dire exactement pourquoi, mais je pense que cela a quelque chose à voir avec le fait que ce sont des petites bouchées qu’on picore avec les doigts affalé dans un canapé. C’est peut-être mon côté « grand enfant » ou flemmarde qui ressort!
 
Quoi qu’il en soit, chaque année, en période de matchs de foot, j’aime préparer des plats festifs qui se picorent devant la télé, quitte  à les manger devant autre chose qu’un match! Aujourd’hui, je vous propose donc des feuilletés à la saucisse. C’est le genre de petite gourmandise que tout le monde engloutit en 5 minutes quand j’en réalise. Je me souviens qu’enfant, je sautais au plafond de joie quand ma maman en réalisait, et maintenant que j’ai grandi bah… C’est pareil!
 
 
J’ai appelé cette recette « pigs in a blanket » car c’est le nom qu’elle porte aux États-Unis, et j’ai essayé de les préparer comme là-bas. Ce qui est rigolo c’est qu’en Angleterre, on dit « pigs in blankets », et alors c’est une autre spécialité : des saucisse enroulées dans du lard. Au final dans les deux cas ça reste des saucisses, mais ces petits « cochons »  sont enroulés dans une « couverture » différente suivant le pays!
 
Il m’est arrivé de faire des versions plus gastronomiques, avec des noix, des dés de pommes… Mais là, je voulais une version simple, basique et efficace, dans l’esprit d’une soirée décontractée quoi! Je les ai décorés avec des graines de sésame, mais des grains de pavot ou des herbes peuvent aussi convenir suivant ce que vous avez sous la main. 
 
 
N’hésitez pas à être aventureux avec les sauces d’accompagnement. Souvent, on sert les saucisses feuilletées sans rien, ou avec de la moutarde. Ici, j’ai fait une sorte de mayonnaise retravaillée à la crème et à la moutarde, c’est tout simple mais super bon. N’hésitez pas à dégainer le ketchup, la sauce barbecue, ou même une sauce picalili pour proposer plusieurs choix à vos invités! 
 
Ah et sinon il faut que je vous prévienne. Comme à chaque fois que je fais des saucisses feuilletées, ces petites bouchées ont été englouties en moins de deux, alors doublez la recette si vous avez du monde à nourrir!
 
  
 
 
Spécialité des Etats-Unis : Pigs in a blanket

Quantité ou nb de personnes: 4

Ingrédients

    Pour les feuilletés
  • 25 saucisses cocktail 
  • 1 pâte feuilletée rectangulaire
  • 2 c. à s. de moutarde jaune américaine
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 c. à s. de graines de sésame
  • 1/2 c. à s. d'herbes de Provence
    Pour la sauce:
  • 2 c. à s. de crème fraîche épaisse
  • 2 c. à s. de mayonnaise
  • 2 c. à c. de moutarde à l'ancienne

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Coupez chaque la pâte feuilletée en bandes d'environ 10 cm de large, puis coupez de fins triangles dans celles-ci, avec la base un peu moins larges que la longueur d'une saucisse.
  3. A l'aide d'un pinceau, couvrez les triangles de moutarde jaune.
  4. Roulez les saucisses dedans. Disposez les rouleaux sur une plaque allant au four couverte de papier sulfurisé. 
  5. Délayez le jaune d’œuf dans une cuiller à café d'eau. A l'aide d'un pinceau, couvrez-les de jaune d’œuf. Saupoudrez des graines de sésame et des herbes de Provence par dessus.
  6. Enfournez et laissez cuire jusqu'à ce que les rouleaux soient gonflés et dorés soit environ 12 minutes.
  7. Pendant ce temps, mélangez les ingrédients de la sauce dans un petit bol.
  8. Servez les saucisses bien chaudes, avec la sauce. 

Découvrez une recette de chaque pays de la coupe du monde!

Photo Jorge Figueroa @Flickr

Que cela vous plaise ou non, vous n’êtes pas sans ignorer que très bientôt, démarrera la coupe du monde de football.

Personnellement cela me laisse totalement presque indifférente. Je suis plutôt embêtée que la plupart des bars se sentent obligés d’allumer des écrans de télévision à cette occasion, je trouve cela très désagréable quand on veut boire un verre. En fait, je trouve que cela donne à  n’importe quel bar aussi cosy soit-il une ambiance de PMU! Quoi qu’il en soit, je ne fréquente plus trop les bars depuis que j’ai un enfant, donc ce n’est plus vraiment mon problème!
 

Mais s’il y a une chose qui me plaît pendant la coupe du monde, c’est de m’amuser à cuisiner en fonction des pays qui jouent les matchs! J’avais partagé pas mal de recettes à l’époque de la dernière coupe du monde, et j’ai voulu remettre le couvert cette année, mais puisque j’ai déjà pas mal de choix sur ce blog, je vous ai directement fait un récapitulatif! Vous trouverez donc ci-dessous une idée de recette pour chaque pays qui va jouer, afin de vous aider si vous voulez cuisiner à thème vous aussi! J’ai choisi majoritairement des recettes qui se grignotent sur le pouce, plus quelques plats et desserts pour compléter.

Bon appétit, ou plutôt bons matchs!

Europe

 

curry-wurst-2

Allemagne : curry wurst
Angleterre : pigs in blancket
Belgique : stoemp
Croatie : strukli
Danemark : ristet hot-dog
Espagne : poivrons farcis au thon
France : saucisson en brioche
Islande : pyslur
Pologne : twarozek
Portugal : arroz doce
Russie : salade Olivier
Serbie : très prochainement!
Suède : gubbrora
Suisse : croûtes appenzelloises

Afrique

 

Egypte : très prochainement!
Maroc : tajine kefta oeuf
Nigeria : shuku shuku
Sénégal : yassa de pois chiches
Tunisie : tajine végétarien

Amérique du Sud

 

bread-cheese-balls2

Argentine : empanadas de humita
Brésil : pao de queijo
Colombie : palitos de queso
Uruguay : chivito
Pérou : papas a la huancaïna

Asie & Océanie

goji-wanja-jorang

Arabie Saoudite : œufs durs épicés
Australie : bacon and eggs pie
Corée du Sud : boulettes goji wanja jorim
Iran : naan berenji
Japon : onigiri

Amérique du Nord, centrale et Caraïbes

 

flan-coco-3

Costa Rica : flan à la noix de coco
Mexique : panochas de maiz
Panama : très prochainement!

Découvrez une recette de chaque pays que j’ai visité!

Comme vous l’avez sûrement remarqué, je suis fan de voyages et  j’aime ramener des souvenirs culinaires de chaque pays visités! J’aime aussi essayer à mon retour de voyage, de cuisiner des recettes du pays que je viens de visiter, pour prolonger mes souvenirs! Aujourd’hui, je me suis amusée à récapituler les pays que j’ai visités, et j’y ai associé une recette testée… Et approuvée! Ci-dessous j’ai mis une petite carte des pays que j’ai eu la chance de parcourir jusqu’à maintenant, en espérant qu’il y en ait plein d’autres!



 

 

 Russie


Salade Olivier : Je n’ai pas goûté cette recette là-bas mais elle me semble authentique!

 Danemark 


 Ristet hot-dog : Un des snacks dont je me suis quasiment exclusivement nourrie pendant mes vacances au Danemark, j’adore!

Principauté de Monaco 

barbagiuans-2
 Barbagiuan : Sur place, j’avais détesté car je m’attendais à une spécialité sucrée, mais maintenant j’adore!

Luxembourg


 Gromperekichelcher : Le nom est intrigant mais ce sont simplement de délicieuses galettes de pommes de terre que l’on trempe dans la compote de pommes!

Andorre

trinxat-2
 Trinxat :Je n’ai pas mangé typique là-bas car je n’y ai fait qu’un court passage, mais j’ai trouvé cette recette suite à des recherches faites à mon retour.

Chine

concombre-ecrase
 Salade de concombres écrasés :Simple et super bonne!

République Tchèque

dip-tcheque-3
 Tartinade à l’ail :Si vous aimez BEAUCOUP l’ail, vous adorerez!

Ecosse

scottish-stovies
 Scottish stovies : En fan de ragoûts, ça ma régalée!

Angleterre

fish-and-chips3
 Fish and chips : Un de mes plats fétiches depuis toujours!

Belgique

IMG_0856
 Stoemp : Ou l’histoire d’un coup de foudre culinaire à Bruxelles!

Pays-Bas

kaasvlinders
 Kaasvlinders : Ils pourraient devenir un classique de vos apéros!

Allemagne

curry-wurst-2
 Curry wurst : Tellement bon à toute heure 🙂

Suède

kottbullar-3
 Kottbullar : A servir avec une gelée de cranberries!

Autriche

wiener-schnitzel
 Wiener schnitzel : Est-ce autrichien, italien… Le débat est ouvert, mais c’est en Autriche que  j’ai mangé la plus grosse!

Pologne

szarlotka2
 Szarlotka : Un de mes plaisirs dans les salons de thé en vacances en Pologne!

Espagne

tapas-poivron-thon-2 Poivrons farcis au thon : Ha les tapas, quel bonheur!

Portugal

arroz-doce2
 Arroz doce : C’est au Portugal qu’a débuté mon histoire d’amour avec la cannelle, quel régal!

Italie

florentins
 Fiorentini : Dur de choisir une recette : tout est bon en Italie!

Etats-Unis

corn-dogs-sauce-miel-3
 Corn-dogs : Moins connus que le burger, et tellement gourmands!

Scones au thé matcha, cranberries et baies de goji

Les scones sont des petites douceurs servies en Angleterre à l’heure du thé, mais je trouve qu’ils ont aussi leur place à une table de brunch (mon obsession gourmande). Première bonne nouvelle avec les scones : ils sont si simples à réaliser qu’un enfant de cinq ans pourrait les faire.

scones-the-matcha-goji-cranberries-3

Ceux que je vous propose aujourd’hui n’échappent pas à la règle et sont on ne peut plus simples à faire, et deuxième bonne nouvelle, ils sont on ne peut plus délicieux! Il suffit de mélanger de la farine, du sucre, du sel, de la levure, du beurre pour obtenir une pâte homogène. Dans cette version, on ajoute alors ce qui va leur donner leur parfum et leur originalité, c’est à dire du thé, des cranberries et des baies de goji et le tour est joué! Il ne vous reste plus qu’à profiter de cette pâtisserie ultra-tendre avec du beurre et de la confiture maison.

 

Pour tout vous dire, j’ai eu la chance de pouvoir tester récemment une farine mélangée exceptionnelle, la farine Fit’n Fizz des Moulins de la Bassée. Cette farine blanche est mélangée à du thé, des cranberries, des baies de goji et de l’acérola, un vrai cocktail d’énergie mais surtout de saveurs! C’est cette farine que j’ai utilisé dans cette recette, et c’est elle qui m’a inspiré le parfum que j’allais donner à ces scones, puisque j’ai renforcé les parfums de la farine avec plus de thé, plus de cranberries et plus de baies de goji!

scones-the-matcha-goji-cranberries-2

Si vous utilisez une farine classique, la recette fonctionnera aussi, son goût sera juste moins prononcé et perdra certaines saveurs comme celle de l’acérola.

Si vous avez la chance de vivre près de Lille, je vous invite à aller découvrir les Moulins de la Bassée, leurs produits sont top au niveau qualité (ils fournissent d’ailleurs quelques de restaurateurs de la région), le choix est large, les farines sont issues de blés cultivés localement et cerise sur le gâteau, elles reviennent moins cher que celles que l’on trouve en grande surface!

Pour découvrir une partie de la gamme que vous verrez dans leur boutique, c’est par ici!

P.S. : Si vous avez du thé matcha dans vos placards, faites aussi un tour sur ce cheesecake aux framboises et thé matcha!

Scones au thé matcha, cranberries et baies de goji

Pour 8 scones

  • 250 g de farine fit’n fizz ou blanche
  • 1 c. à c. bombée de matcha
  • 2 c. à s. de baies de goji
  • 2 c. à s. de cranberries
  • 1 paquet de levure chimique
  • 1/4 c. à c. de sel
  • 50 g de beurre
  • 30 g de sucre
  • 10 cl de lait

Dans une terrine, mettez la farine, la levure, le sucre, le sel, le thé matcha.
Mettez au centre le beurre ramolli et travaillez du bout des doigts en ajoutant le lait progressivement, jusqu’à ce qu’il y en ait assez pour lier la pâte, qui doit rester épaisse. Ajoutez les cranberries et les baies de goji.
Sur une planche farinée, pétrissez légèrement la pâte puis étendez-la a la main pour obtenir un cercle de 20 cm de diamètre environ et de 2 à 3 centimètres d’épaisseur.
Découpez 8 parts comme pour une tarte dans cette pâte et séparez légèrement les parts obtenues.
Posez sur une plaque à pâtisserie. Faites cuire au four sans le préchauffer à 220°C pendant 15 minutes.
Laissez refroidir sur une grille.

scones-the-matcha-goji-cranberries

Les produits anglais dans mon placard

L’Angleterre est un pays que j’adore :  le temps n’y est pas forcément sublime, mais j’ai toujours été fascinée par l’ambiance qui se dégage des romans d’Agatha Christie, et par l’opposition entre traditionalisme et folie qui semble régner dans tout ce pays!

Par extension, j’aime beaucoup également la cuisine anglaise, et comme celle-ci a mauvaise réputation, je me fais un grand plaisir de bousculer les idées reçues en réalisant des plats délicieux en provenance de là-bas!

Lorsque je je vais à Londres, j’aime visiter les supermarchés et épiceries à la recherche de produits rigolos à ramener en France. Découvrez ici mes petits favoris!

 

La mustard powder

La moutarde en poudre est un condiment très sympa : on peut soit renconstituer de la moutarde à partir de cette poudre, soit la verser directement dans un plat. La saveur est légèrement différente de celle de notre moutarde française, et donne une notre très originale aux plats.

5204996556_7e8c0a6e0d_zPhoto SteveR- @Flickr

La jelly

Ces petites gelées multicolores aux parfums chimiques sont un cliché qui résume la cuisine anglaise aux yeux de beaucoup d’entre nous, mais bien qu’elles ne soient pas délicieuses telles qu’elles, j’adore les détourner! On peut les utiliser pour faire des jello shot, petits shooters de jelée à la vodka à boire à l’apéro, ou encore en mettre dans les gateaux pour leur donner une texture spongieuse originale.

5315744700_c218752d0e_zPhoto Fiona Henderson @Flickr

Le tomato relish

Le tomato relish est une véritable gourmandise dont je ne me lasse pas : il s’agit d’une sorte de sauce tomate très concentrée, dont le goût se situe entre le ketchup, le concentré de tomate et la tomate séchée, mélangée à des aromates, c’est tout simplement un délice tel quel sur des crackers ! On peut aussi en mettre une ou deux cuillers dans des sauces tomate, pour leur donner un goût plus fort.

La marmite

On ne va pas se mentir, la marmite a un goût tout à fait atroce. C’est comme du bouillon cub à tartiner, mais encore plus concentré. Manger une cuiller de marmite un lendemain d’une soirée trop arrosée, c’est le vomi assuré. Mais à petites doses, il permet de faire des recettes assez fun! Sa variante australienne, la vegemite, est très sympa également, et 100 % végétale comme son nom l’indique!

2995874035_d0b7ef6ebf_zPhoto David Martyn Hunt @Flickr

Les biscuits digestive

Ces biscuits très basiques sont idéaux pour la réalisation des cheese cakes ! On peut bien sûr les remplacer par des dizaines d’autres biscuits bien français, mais quand j’en trouve j’aime m’en acheter un ou deux paquets d’avance.

La worcestershire sauce

Cette sauce se trouve en France, mais elle est emblématique de la cuisine anglaise. On l’utilise assez peu au quotidien pourtant elle permet de donner une touche originale à un plat. Je l’adore également dans le welsch rarebit, un de mes plats au fromage favori!

Le porridge

On trouve du porridge partout en France mais je ne pouvais pas parler de cuisine anglaise sans l’aborder : le porridge me rend dingue, j’adore ça! En Angleterre, on le trouve en cups individuelles, déjà parfumé à la cannelle ou d’autres parfums, il ne reste plus qu’à ajouter de l’eau ou du lait et à passer au micro-ondes. Ce pays est fait pour moi!

9671842200_03590a322e_zPhoto Health Gauge @Flickr

Attention…

Il y a parfois des produits très bizarres en Angleterre, et dont il faut connaitre l’utilisation. La sauce à la menthe pour le gigot est assez bizarre, et la préparation mincemeat est atroce si on la goûte telle quelle! J’ai cru que c’était une confiture, et j’en ai mangé une pleine bouchée, avant de découvrir qu’il s’agit d’un condiment à base de graisse de rognon à cuisiner!

Et vous, connaissez vous d’autres produits anglais que vous aimez?

 

Spécialité d’Angleterre : Scones vanille fraise

Les scones sont une des spécialités sucrées anglaise les plus simples à réaliser, mais aussi à décliner : aux flocons d’avoine, aux raisins, au chocolat, les possibilités sont innombrables !

Avec le retour du printemps, j’ai eu envie de tester une variante à base de fraises, la période est si courte qu’il faut en profiter ! J’ai servi ces scones avec une pâte à tartiner saveur barbapapa, le goût s’est très bien marié, mais ils seront aussi parfaits avec une confiture de fruits rouges ou même natures!

Si vous n’avez jamais essayé de réaliser vous même ce classique des brunchs, lancez-vous, c’est facile et le résultat est top!

scones-vanille-fraise

J’ai trouvé cette recette sur un blog qui ne parle pas de cuisine, du moins pas en sujet principal, malgré son nom tout à fait de circonstances : Scones and stones est un blog superbe qui traite avant tout de couture, mais Sarah avait partagé il y a quelques temps sa recette de scones que j’avais gardée précieusement…  Si vous êtes amatrices de couture, vous y trouverez une mine de conseils, d’idées et de belles photos, allez vite y jeter un œil !

scones-vanille-fraise-2

Avec cette recette je participe au Défi Culinaire initié par Florine de Ma petite cuisine gourmande et avec comme nouvelle marraine  La Table de Clara!

ob_17dfe2_anglais-3

Scones vanille fraise

Pour 8 parts

  • 30 g de beurre
  • 250 g de farine
  • 1 pincée de sel + 1/4 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 20 g de sucre en poudre
  • 12 cl de lait
  • 1 c. à c. vanille liquide
  • 40 g de fraises séchées ou 100 g de fraises fraîches

Si vous avez des fraises fraîches, faites les sécher à l’avance. Taillez les fraises en lamelles de 1 à 2 mm d’épaisseur .
Rangez les lamelles sur une feuille de papier sulfurisé sur une plaque allant au four, saupoudrez de sucre en poudre.
Laissez dégorger pendant 1 heure.
Disposez les lamelles de fraise sur une plaque antiadhésive ou un tapis siliconé.

Mettez au four à 90° pendant 2 heures environ, en les retournant 2 à 3 fois en cours de cuisson. Laissez refroidir et réservez.

Préchauffez le four à 220°. Coupez le beurre en petits morceaux. Versez la farine et le sel dans un saladier. Ajoutez le beurre et travaillez-le du bout des doigts.

Mélangez le bicarbonate et le sucre et versez ce mélange sur le saladier. Mélangez. Versez ensuite le lait et travaillez la pâte qui doit être bien épaisse. Ajoutez la vanille et les fraises.

Abaissez la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie sur une épaisseur de 1,5 cm environ. Coupez en huit parts en formant des triangles.

Prenez la plaque de votre four, recouvrez-la de papier sulfurisé et déposez-y les triangles de pâte.

Enfournez et laissez cuire environ 20 minutes jusqu’à ce que les scones soient bien dorés.

scones-vanille-fraise-3

Source d’inspiration :
http://sconesandstones.com/recette-scones

Spécialité d’Angleterre : pigs in blanket

Voilà un moment que je voulais tester cette institution que sont les pigs in blanket. Avant de m’y mettre, il m’a fallu décider si j’allais me pencher sur la version anglaise ou américaine de ce snack! En effet, « pigs on blanket » signifie en Angleterre des saucisses enroulées dans du lard, tandis qu’aux Etats-Unis, les « pigs on a blanket » sont enroulées dans de la pâte feuilletée !

 J’ai choisi de me lancer dans la version anglaise au bacon, ce n’est que partie remise pour la version américaine !
pigs-in-blanket

J’ai utilisé des chipolatas de bonne qualité pour donner un maximum de saveur à cette recette toute simple, et j’ai réalisé des formats « demi saucisse », car je les ai servies lors d’un brunch. Vous pouvez facilement couper de plus petites portions pour en faire un snack apéro si vous préférez! Le résultat était vraiment parfait : crousti-moelleux, la juste dose de gras et de sucre, j’ai été bluffée par la manière dont des ingrédients tout simples se subliment les uns les autres dans cette recette!

pigs-in-blanket-2

P.S. : Pour un menu en provenance d’Angleterre, prévoyez aussi cette  recette de baked beans!

Pigs in blanket

Pour 6 petites saucisses

    • 6 tranches de bacon
    • 1 pincée de sauge
    • 1 pincée de thym
    • 1 pincée de Romarin
    • 3 chipolata
    • 2 c. à s.  Worcestershire sauce
    • 2 c. à c. de miel liquide

Préchauffez le four à 180 ° C.

Formez 6 petites chipolatas avec les 3, en appuyant au centre puis en tournant la chipolata pour venir resserrer le boyau avant de couper.

Mettez le bacon sur une planche et passez le côté tranchant de votre couteau le long de la longueur de la tranche de bacon pour l’étirer – cela va le rendre encore plus croustillant.

 Saupoudrez le bacon avec les herbes, puis placez une saucisse à une extrémité et roulez le bacon autour jusqu’à ce qu’il soit totalement enveloppé. Mettez dans un plat allant au four et répétez jusqu’à ce qu’ils soient tous faits.

Mettez à cuire pendant 30 minutes jusqu’à ce que l’ensemble soit doré et bien cuit.

 Grattez le fond du plat, tout en laissant les saucisses dedans,  puis ajouter la sauce Worcestershire et secouez le plat, en essayant de décoller les sucs du fond du plat. Retournez les saucisses.

Versez le miel sur les saucisses et remettrez ensuite au four 10 minutes, jusqu’à ce que le dessus soit caramélisé. Mélangez au fur et à mesure pour que les saucisses restent napées de miel. Servez immédiatement.

pigs-in-blanket-3

Source d’inspiration :
http://www.jamieoliver.com/recipes/pork-recipes/pigs-in-blankets/#cHCvQSQ6COUYOf25.99

Reese peanut butter cup

Connaissez-vous cette institution américaine que sont les Reese Peanut Butter Cup? Il s’agit de petits chocolats fourrés au beurre de cacahuètes croustillant… C’est une gourmandise tout à fait banale là-bas, et qui compte parmi les plus populaires… C’est d’ailleurs la plus vendue à Halloween juste après les candy corn, ces petits triangles jaunes et oranges et les snickers!

C’est en parcourant le blog Flavour beans que ces gourmandises se sont rappelées à moi, et depuis je songeais obsessionnellement à la prochaine fois que je pourrais en manger!

 reese-peanut-butter-cup-3

Malheureusement, les Reese Peanut ButterCups restent encore difficiles à trouver en France, ou alors à prix d’or! Il paraîtrait qu’on les trouve assez facilement en Angleterre dans les magasins Tesco désormais, mais ça fait encore assez loin pour s’acheter des chocolats!

Alors, quand j’ai creusé un peu la liste des ingrédients, je me suis dit qu’il serait plus simple, moins cher et peut-être même meilleur de faire ces gourmandises maison! Et je ne m’étais pas trompée… Ces chocolats sont très rapides à réaliser, et vraiment délicieux!

reese-peanut-butter-cup

Reese peanut butter cup

Pour 16 cups

  • 100 g de beurre de cacahuètes
  • 200 g de chocolat au lait de bonne qualité
  • 50 g de sucre glace
  • 15 g de beurre fondu
  • Huile en spray
  • Mini caissettes en papier

Faites fondre le beurre au micro-ondes. Versez le beurre de cacahuètes dans un bol et ajoutez le sucre glace. Mélangez 4 cuillères à soupe de beurre fondu. Si cela semble un peu sec et friable, ajouter encore 1 à 2 cuillères à soupe de beurre fondu. Mettez de côté.

Faites fondre le chocolat au bain-marie (ou au micro-ondes), en remuant souvent jusqu’à ce qu’il devienne lisse et velouté.

Organisez vos caissettes sur une plaque à pâtisserie et brumisez un peu de matière grasse dessus.

Versez le chocolat fondu dans les caissettes pour recouvrir le fond et les côtés. Mettez le chocolat restant de côté.

Placez le plateau avec les caissettes dans le réfrigérateur pendant environ cinq à dix minutes. Remplissez les cups avec le mélange à la cacahuète.

Lorsque toutes les tasses de chocolat sont remplies, tremper un doigt dans un peu d’eau, puis appuyez sur chaque boule de beurre de cacahuètes pour aplatir un peu. Puis versez le reste du chocolat fondu sur le beurre d’arachide et placez le plateau au réfrigérateur pendant 30 minutes minimum pour laisser refroidir.

reese-peanut-butter-cup-2
Source d’inspiration :

http://www.onegoodthingbyjillee.com/2012/04/homemade-reeses-peanut-butter-cups.html

Parmentier de canard aux patates douces

L’hiver est la saison où j’adore manger de bons gratins et plats bien chauds mitonnés au four, et parmi eux le hachis parmentier fait partie de mes préférés… Si vous êtes comme moi, ne manquez pas ce délicieux Bobotie, sorte de hachis d’origine africaine ou encore ce cottage pie en provenance d’Angleterre qui est un véritable régal.

 parmentier-patate-douce-canard

Si en ce mois de décembre l’esprit de Noël vous a envahi, alors cette version au canard et aux patates douces devrait vous apporter votre dose d’ingrédients festifs… D’ailleurs, cette recette peut tout à fait faire l’affaire pour un réveillon en petit comité, accompagné d’une belle roquette aux noix et aux cranberries par exemple… Il suffit de préparer le hachis dans des petits plats à gratin individuels pour obtenir une jolie présentation… L’avantage de cette recette est de pouvoir facilement se préparer à l’avance!

  parmentier-patate-douce-canard-2

Parmentier de canard aux patates douces

  • 4 cuisses de confit de canard
  • 400 g de patates douces
  • 600 g de pommes de terre
  • 2 cl de crème fleurette
  • 1 c. à s. de beurre
  • 2 c. à s. d’échalotes ciselées
  • 2 c. à s. de chapelure
  • 2 c. à s. de graines de sésame
  • 20 g de beurre ramolli
  • 2 grands oignons émincés finement
  • 1 pincée de 4 épices
  • 1 pincée de muscade
  • Sel, poivre

Rincez les cuisses de canard sous l’eau chaude afin d’enlever la graisse. Gardez 2 cuillers à soupe de graisse.

Faîtes fondre les 2 cuillers à soupe de graisse dans une poêle à feu doux. Ajoutez les oignons émincés, une pincée de sel et faîtes cuire en remuant régulièrement pendant 15 à 20 minutes jusqu’à ce qu’ils aient une belle couleur caramélisée.

Remuez assez souvent pour que les oignons ne brûlent pas, mais laissez les quand même bien caraméliser. Pendant que les oignons cuisent, mettez les patates douces et les pommes de terre dans une casserole remplie d’eau.

Salez généreusement l’eau, portez à ébullition et faites cuire jusqu’à ce que les patates et les pommes de terre soient tendres.

Égouttez les patates et les pommes de terre, laissez les un peu refroidir jusqu’à ce que vous puissiez les manipuler sans vous brûler puis épluchez-les.

Mixez grossièrement les oignons caramélisés dans un robot culinaire avec la graisse fondue dans la poêle, le beurre et les épices jusqu’à obtenir une pâte presque lisse. Écrasez ensuite cette purée d’oignons avec les patates douces et les pommes de terre à l’aide d’un écrase-purée manuel.

Ajoutez la crème fleurette puis assaisonnez avec le sel et le poivre.

Retirez la peau et les os des cuisses de canard puis émiettez rapidement la chair à la fourchette.

Déposez le canard dans votre plat à four ou vos ramequins, et parsemez d’échalotes ciselées. Poivrez.

Préchauffez le four à 200°C.

Recouvrez le contenu du plat de la purée de patates douces et pommes de terre et saupoudrez généreusement de chapelure et de graines de sésame.

Enfournez pour 15 à 20 minutes. Servez bien chaud.

parmentier-patate-douce-canard-3