Archives de catégorie : Quiches, tourtes et tartines

Tourte forestière au boudin blanc et marrons

Je vous avais parlé il y a quelques temps de mon aversion pour le boudin noir. Je dois avouer que je ne suis pas très fan de boudin blanc non plus, ce qui est étrange car j’adore toutes sortes de charcuteries et je suis une fan de saucisses en général. Mais le boudin, je ne sais pas… Je n’aime ni le goût ni la texture de cette spécialité en réalité. Récemment, je me suis encore retrouvée avec du boudin blanc à cuisiner, ce qui n’est pas vraiment facile quand on n’apprécie pas un aliment! 
 
 
J’ai essayé de trouver une façon de faire qui pourrait me faire apprécier le boudin blanc ou tout au moins, le rendre plus acceptable à mes yeux. J’étais à court d’idées quand tout à coup, j’ai pensé à une tourte : tout est bon dans une tourte! Je suis sûre qu’on pourrait mélanger les ingrédients les plus improbables qui soient, une fois cuits en tourte, la magie opère et ça devient délicieux! Ajourez un peu de vin blanc pour faire revenir le tour, et hop, une recette est née!
 
 
J’ai donc composé une garniture à la fois festive et inspirée de la forêt, en y ajoutant des marrons et des champignons. J’y ai aussi mis beaucoup d’échalotes, car l’échalote rend tout meilleur! C’était riche et copieux, juste ce que l’on attend d’une tourte quoi! 
 
J’ai fait 4 tourtes individuelles dans des plats à gratin, car c’était plus mignon pour le service, mais je pense qu’avec les mêmes quantités, vous pouvez aussi en faire une grosse. Cela fonctionnera tout aussi bien mais il faudra sans doute allonger le temps de cuisson de 5 à 10 minutes.
 
Je dois avouer que j’ai réussi à goûter et apprécier ce plat, ce qui signifie que si vous connaissez des personnes pas fans de boudin, ce plat peut-être une amorce pour leur apprendre à l’apprécier!
 
 
 
 
Tourte forestière au boudin blanc et marrons

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 tourtes individuelles

Ingrédients

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée
  • 250 g de mélange de champignons forestiers
  • 500 g de champignons de Paris
  • 200 g de marrons en bocal
  • 3 boudins blancs
  • 3 échalotes
  • 2 c. à s. de persil ciselé
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 20 cl de crème épaisse
  • 2 cl de lait
  • 10 cl de vin blanc
  • 2 gousses d'ail
  • 1 c. à c. de muscade
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Ciselez les échalotes et faites-les revenir dans une grande casserole avec l'huile d'olive. Après 1 minute, ajoutez-le boudin coupé en petits dés et prolongez de 7 minutes.
  2. Ajoutez les champignons et l'ail épluché et écrasé, et laissez cuire jusqu'à ce qu'ils aient rendu leur jus, soit 10 à 20 minutes environ. Versez le vin blanc, la crème fraîche et laissez réduire de moitié.
  3. Assaisonnez, et ajoutez le persil ciselé.
  4. Préchauffez le four à 180°C.
  5. Déposez une pâte feuilletée dans le moule, et déposez dedans l'appareil crème, champignons, sel, poivre et muscade. Disposez les rondelles de boudin blanc pelées de 10 minutes d'épaisseur.
  6. Recouvrez avec le reste de pâte feuilletée et dorez au lait à l'aide d'un pinceau avant d'enfourner à 180°C pendant 30 à 40 minutes.

Tartine façon chilienne

J’adore les repas en tartine. C’est trop bon, non? J’y mets un peu n’importe quoi, et récemment j’ai eu l’idée d’en faire une qui ma rappelle le Chili, le pays, pas le plat… Le chili c’est bon, mais il y a aussi d’autres spécialités das le pays du même nom! J’avais testé à une époque les empanadas chilenas, des empanadas farcis avec un mélange de bœuf, de raisins secs, d’oignons, d’olives et d’épices. C’est ce mélange typique du Chili que j’ai choisi de cuisiner aujourd’hui.
 
 
La «bruschetta» vous est sans doute familière si vous êtes des habitués des restaurants italiens. C’est THE apéritif italien par excellence, à base de pain italien grillé avec un peu d’huile d’olive et d’ail et garnie de tomates hachées et de basilic. C’était un de mes apéritifs préférés, à tel point que j’ai pris l’habitude d’en faire mille variantes avec tout ce qui passe, comme ici, même si ces tartines n’ont plus rien d’italien.
 
On a tendance à servir les plats chiliens avec du riz, ici bien sûr on ne met pas de riz sur le pain, c’est le pain qui fait office de féculent, bref, je viens de vous démontrer que c’est un repas assez équilibré en somme, non?
 
 
Cette tartine a un résultat au top : la combinaison de la saveur du bœuf haché, des raisins et de la touche finale des épices frôlent la perfection.
 
J’ai utilisé des poivrons en boîte que j’ai mixé dans la sauce tomate pour lui donner du goût. Si vous n’en avez pas, vous pouvez rôtir vos poivrons frais au four jusqu’à ce que leur peau soit noire, puis les emballer bien chauds dans de l’aluminium, et après qu’ils aient tiédi, les éplucher. 
 
Cette recette est une option parfaite comme apéritif ou comme plat principal couplé à une salade de verte. En fonction de votre choix, faites de petits tronçons pour l’apéritif, ou de plus grands pour un plat ou une entrée.
 
Si vous aimez comme moi les repas-tartines, essayez aussi les tartines à la courge, lardons et vieux-pané ou les tartines camembert, estragon et oignon confit, ou pourquoi pas, servez une de chaque pour une tartines-party (je crois que je vais faire déposer un copyright pour ce terme).
 
  
 
 
Tartine façon chilienne

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes 

Ingrédients

    Pour la sauce tomate
  • 100 g de sauce tomate
  • 100 g de poivrons en boite 
    Pour la garniture au bœuf
  • 1 gros oignon
  • 2 c. à c. de raisins secs
  • 3 olives noires
  • 1/4 c. à c. de cumin
  • 1 pincée de piment doux
  • 70 g de steak haché
  • 4 cl de vin rouge
  • 1/4 c. à c. de mélange mapuche ou de paprika fumé
  • 1 c. à s d'huile d'olive
    Pour l'assemblage
  • 6 tronçons de baguette
  • 60 g de gruyère râpé
  • 1 pincée de cumin
  • 1 pincée d'origan

Préparation

  1. Émincez l'oignon finement. Faites-le revenir 1 à 2 minutes dans une poêle avec une cuiller d'huile d'olive. Ajoutez le steak haché et écrasez-le avec une cuiller en bois pour bien le séparer en petits morceaux.
  2. Coupez les olives en petits morceaux.
  3. Ajoutez les raisins secs, les olives et les épices au mélange. Quand le steak haché est cuit, ajoutez le vin rouge et laissez évaporer quelques instants. Réservez.
  4. Mixez le poivron et la sauce tomate et tartinez les fonds de baguette avec ce mélange.
  5. Préchauffez le four à 180°C.
  6. Étalez le mélange au steak sur les tartines.
  7. Saupoudrez de gruyère râpé, de cumin et d'origan.
  8. Enfournez pour 10 minutes.

Tarte carottes cumin et lait de coco

Cette année nous avons été incroyablement gâtés par la météo dans le nord dans le France, comme partout.

Alors que nous sommes à quelques semaines à peine du retour de l’automne, je vous propose une recette pleine de vitamines et de soleil, avec un légume racine que l’on consomme toute l’année : la carotte.

Il faut que je vous dise une chose au sujet de la carotte : je n’aime pas particulièrement en manger, du moins je ne les apprécie pas trop quand elles sont cuites. Je peux les manger, mais pas avec grand plaisir.

 

Cependant, les carottes sont pleines de bonnes choses, et ça me pousse à réfléchir à des recettes que je pourrais tester pour me les rendre plus agréables. Parmi les solutions, il y a les épices. Des carottes nature non merci, mais une fois épicées, ça change tout!

J’ai trouvé cette recette sur le blog La cuisine de Poupoule. J’ai tout de suite remarqué que la carotte était mariée au cumin, un mariage qui fonctionne parfaitement, et que cette tarte avait donc tout pour me plaire.

J’avais déjà testé une tarte à la carotte ici que j’avais adorée, et je dois dire que celle-ci était encore meilleure, enfin si mes souvenirs sont bons! Les carottes, avec leur douceur naturelle, peuvent facilement basculer à la fois dans le salé et le sucré, et cette tarte est un doux mélange des deux. Les notes savoureuses du cumin contrastent avec la douceur des carottes et de la noix de coco pour trouver l’équilibre.

Petit conseil, lorsque vous utilisez des légumes racines comme la carotte, frottez-les fortement à l’aide d’une brosse, sans les éplucher. Les légumes-racines poussent sous terre et cette zone externe du légume est l’endroit où l’on trouve la plus grande concentration de minéraux, ça serait dommage de les jeter à la poubelle!

P.S. : Si vous aimez les carottes, vous vous régalerez aussi avec ces carottes au Coca-Cola!

  

Tarte carottes cumin et lait de coco

Ingrédients

  • 600 g de carottes
  • 2 oignons
  • 7 cl lait de coco
  • 5 cl de crème de soja
  • 1 c. à s. de maïzena
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1 c. à c. de curry
  • 1 c. à c. de graines de courge
  • 1 c. à c. de graines de tournesol
  • 2 c. à s. d'huile d'olive

Préparation

  1. Épluchez, lavez et râpez les carottes.
  2. Épluchez et émincez les oignons.
  3. Faites chauffer un peu d'huile d'olive dans un wok et faites revenir les oignons 5 minutes.
  4. Ajoutez les carottes râpées et laissez-les cuire une petite dizaine de minutes : inutile que les carottes soient trop cuites. Salez.
  5. Égouttez s'il y a du jus.
  6. Mélangez ensemble le lait de coco, la crème de soja et la farine. Ajoutez les épices et le sel.
  7. Préchauffez le four à 180°C.
  8. Mettez les carottes sur la pâte.
  9. Recouvrez avec l'appareil à quiche.
  10. Enfournez pour 25 minutes environ.
  11. 10 minutes avant la fin, parsemez le muesli, les graines de courge et de tournesol.
  12. Attendez quelques minutes avant de couper.

Source d’inspiration :
http://lacuisinedepoupoule.com/2017/05/tarte-aux-carottes-coco-et-cumin-veggi-sans-lactose-avec-la-pate-brise-veggi-au-thermomix-ou-sans.html

Tatin de tomates cerises

Aujourd’hui, je vous propose une tarte tatin très ensoleillée ! Il ne s’agit pas d’un dessert mais d’une tarte salée, bien que la tomate et le vinaigre balsamique lui donnent une note légèrement sucrée.
 
Cette tatin est à base de tomates cerises, le rendu est très joli visuellement et surtout au niveau du goût c’est un délice, quand on la réalise avec de bonnes tomates bien mûres !
 
J’ai trouvé cette tarte sur le blog Recettes gourmandes by Kélou. C’est un blog que j’adore, et si je m’écoutais je testerais toutes ses recettes! Allez vite le visiter si vous ne le connaissez pas, vous ne serez pas déçu(e)s!
 
 
Voici quelques conseils sur la réalisation de cette tarte, je les ai trouvés sur le blog de Kélou et ils m’ont bien servi pour réaliser ma tarte, donc je vous les partage. Suivant la taille de votre moule et la taille des tomates cerises, il vous en faudra plus ou moins. Prévoyez un peu plus de tomates cerises au cas où votre moule serait un peu plus grand que le mien, l’objectif étant de bien couvrir toute la surface. Serrez bien les tomates, car en cuisant, elles vont avoir tendance à rendre de l’eau et à se recroqueviller sur elles-mêmes.
 
Ne vous inquiétez pas si quand vous sortez le moule à mi-parcours les tomates ont rendu de l’eau. Le liquide va caraméliser au fil de la cuisson et à la fin ça sera très bien! Laissez les tomates tiédir un peu avant d’ajouter la pâte par dessus. Cela vous évitera de vous brûler en manipulant la tarte, et aussi de ramollir trop la pâte à tarte qui deviendrait alors très difficile à travailler.
 
 
La tarte sera parfaite pour 4 personnes si vous la servez en plat principal accompagnée d’une salade, sauf si vous êtes de bons mangeurs et voulez vous resservir. Avec mon homme nous l’avons dévorée à nous deux sur un repas ! Je crois que si j’avais fait deux tartes on en aurait mangé une chacun tellement on l’a aimée,  et tellement on mange comme des ours.
 
La tarte se déguste aussi bien chaude que froide, de mon côté je l’ai testée et adorée chaude. Ne négligez pas le sel, sinon votre tarte sera fade. Par rapport à la recette de Kélou, j’ai ajouté un filet de crème de balsamique avant le service. Ca rend super bien. Je dois avouer que je suis folle de crème de balsamique, j’en mettrais partout si je pouvais!
 
 

Tatin de tomates cerises

 
Tatin de tomates cerises

Ingrédients

  • 1 pâte feuilletée
  • 550 g de tomates cerises
  • 2 c. à s. de sucre en poudre
  • 2 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 1 c. à c. de basilic séché
  • 1 c. à c. de mélange spaghetti
  • 1 c. à s. huile d'olive
  • Sel, poivre
  • Huile d'olive
    Pour le service :
  • Un filet de crème de balsamique

Préparation

  1. Préchauffez le four à 220°C.
  2. Huilez un plat à tarte avec de l'huile d'olive.
  3. Répartissez le sucre sur toute la surface.
  4. Répartissez également le sel, le poivre et les épices.
  5. Arrosez avec le vinaigre balsamique.
  6. Lavez les tomates, séchez-les, coupez-les en deux puis répartissez-les dans le moule, face coupée contre le fond du moule.
  7. Enfournez pour 15 minutes pour commencer à confire les tomates.
  8. Sortez le plat du four et laissez tiédir un peu.
  9. Descendez la température du four à 180°C.
  10. Piquez la pâte à l'aide d'une fourchette alors qu'elle est encore sur son papier.
  11. Déroulez-la sur les tomates, ôtez le papier et rentrez les bords sur les côtés.
  12. Enfournez pour 30 minutes supplémentaires.
  13. Servez chaud ou froid, avec un filet de crème de balsamique.
 
Source d’inspiration :
http://www.recettesgourmandesbykelou.com/2017/07/tatin-de-tomates-cerises-au-vinaigre.html

Carrot cake salé à la mimolette et au cumin

J’ai toujours été fan de carrot cake, et j’en ai déjà testé quelques variantes différentes, qui me rendent toutes encore plus amoureuse de ce gâteau. Il y a par exemple le gajjar halwa, le gâteau de carottes indien, qui est tout simplement divin. A force, j’avais fini par me dire que j’avais tout testé dans le domaine du carrot cake, car les recettes que j’ai trouvées sont si bonnes que je ne vois plus de raison d’essayer d’en faire une encore meilleure!
 
Mais c’était sans compter sur la créativité des blogueuses que je lis régulièrement! En navigant sur le blog  Recettes gourmandes by Kelou, j’ai vu qu’elle avait publié un carrot cake… Salé! Et là, je me suis demandé pourquoi je n’y avais pas pensé avant! Le côté moelleux et légèrement sucré de la carotte ne peut que très bien fonctionner dans un cake salé! Dès que j’ai eu l’occasion, je l’ai donc réalisé, et je n’ai pas été déçue. J’ai un peu adapté sa recette, car j’essaye de consommer moins d’œufs donc je les ai substitués par du yaourt. Ce fut parfait!
 
 
La texture rappelle vraiment le carrot cake sucré, c’est à dire une texture bien moite et moelleuse comme on l’aime. L’ensemble est parfumé grâce à la mimolette, nous avons eu du mal à ne pas manger tout le cake à deux sur un seul repas!
 
 
Si vous voulez réaliser ce carrot cake salé, proposez-le en repas du soir avec une salade ou une bonne soupe, pourquoi pas de fanes de carottes pour faire d’une pierre deux coups. Vous pouvez aussi le servir lors d’un brunch pour accompagner des œufs brouillés. Vous pouvez enfin l’accompagner d’une petite sauce aux herbes si vous aimez, mais ce n’est pas indispensable, car il n’est pas sec du tout!
 
Ce cake fait une recette de base fantastique et délicieuse à partir de laquelle vous pouvez varier les ingrédients en fonction de ce que vous avez envie de manger, ce qui est disponible ou ce qui est en saison.  Essayez par exemple de l’adapter en y mettant des épinards et de la muscade, du poulet et du curry,  du saumon et de l’aneth,  des tomates séchées… Vous pouvez également expérimenter avec des huiles différentes par exemple, un mélange d’huile de colza et de noisette, ou d’huile de pépins de courge.  N’hésitez pas à ajouter des herbes pour plus de saveur. Les herbes fraîches seront toujours meilleures, mais faites avec ce que vous avez!
 
  
 
Carrot cake salé à la mimolette et au cumin

Quantité ou nb de personnes: Pour 1 cake

Ingrédients

  • 220 g de farine
  • 1 yaourt brassé
  • 8 cl d''huile d'olive
  • 10 cl de lait de riz
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 200 g de carottes
  • 125 g de mimolette
  • 1 c. à s. de cumin en poudre
  • 2 c. à s. de graines de tournesol

Préparation

  1. Allumez le four à 180°C.
  2. Épluchez les carottes.
  3. Râpez les carottes et la mimolette.
  4. Mettez le yaourt dans un saladier et battez-le.
  5. Ajoutez le lait et l'huile d'olive et battez à nouveau.
  6. Versez la farine, le sel, le bicarbonate et le cumin en poudre et mélangez rapidement.
  7. Ajoutez la mimolette, les graines de tournesol et les carottes râpées et mélangez de nouveau.
  8. Versez la pâte dans un moule à cake.
  9. Parsemez sur le dessus des graines de tournesol supplémentaires.
  10. Enfournez pour 45 à 50 minutes.
 
Source d’inspiration :
http://www.recettesgourmandesbykelou.com/2017/09/cake-sale-carotte-mimolette-cumin.html

Potpie au poulet, bière et légumes verts

La Saint Patrick approche! A cette occasion, j’ai une recette ultra réconfortante pour vous! Je vous ai concocté une tourte, ou « potpie » irlandaise au poulet et à la bière! Miam, miam et triple miam! C’est une recette de confort food par excellence, combinant deux incontournables à mes yeux : la bière et le fromage! Ajoutez à cela de la pâte feuilletée, et vous obtenez un super repas!

Le résultat est délicieux, la garniture est top, bien riche et crémeuse. Le goût du houblon reste subtil et la bière forme un très mélange parfait avec le cheddar. Il faut dire que ces deux là sont faits pour aller ensemble, comme dans le fameux welsch rarebit, un de mes plats favoris!

 

Ce plat est parfait si vous avez un reste de poulet rôti qui traîne au congélateur. C’est l’excuse parfaite pour le réutiliser et le sublimer! Cette recette peut aussi se réaliser avec un reste de dinde. Si vous n’en avez pas, vous pouvez acheter des blancs de poulet mais cuisez-les avant de les mettre dans la tourte.

Vous faites quoi pour la Saint- Patrick? Si vous n’avez encore rien planifié, profitez-en pour vous régaler avec cette tourte, vous allez adorer!

 

 

Potpie au poulet, bière et légumes verts

  • 2 pâtes feuilletées
  • 300 g de poulet rôti ou de blanc de poulet cuit
  • 5 tranches de bacon 
  • 100 g d’épinards
  • 100 g de haricots plats coupés
  • 125 g de petits pois
  • 10 cl de bière
  • 35 g de cheddar râpé
  • 8 œufs
  • 2 c. à s. de ciboulette émincée
  • 4 c. à c. de crème fraîche
  • 1 c. à s. d’huile
  • 1 oignon émincé finement
  • 1 gousse d’ail
  • Sel, poivre

Étalez une pâte feuilletée dans un moule à bords hauts.
Faites cuire les épinards et les haricots plats avec du sel, du poivre, la gousse d’ail épluchée et écrasée pendant 12 minutes dans 10 cl d’eau. Ajoutez les petits pois et prolongez d’une 1 minute. Égouttez l’ensemble.
Battez les œufs en réservant un jaune pour la dorure, avec la crème, la ciboulette, le cheddar, du sel et du poivre.
Faites revenir le bacon et l’oignon pendant 5 minutes dans l’huile puis ajoutez le poulet cuit, mélangez, ajoutez alors la bière et prolongez la cuisson de 5 minutes jusqu’à évaporation. Ajoutez ce mélange aux œufs ainsi que les légumes et mélangez le tout.

Préchauffez le four  à 180°C. 

Déposez le mélange à l’œuf dans la pâte feuilletée, couvrez avec la deuxième pâte en appuyant bien sur les bords pour les souder.
Dorez la pâte avec le jaune que vous aurez gardé mélangé à une cuiller à soupe d’eau.

Faites cuire 45 à 55 minutes. Servez bien chaud.

 

Spécialité du Royaume-Uni : cheese onion pie

Durant l’hiver, j’ai une envie permanente d’aliments copieux et chauds qui remplissent bien le ventre. En fait, c’est comme si j’avais un besoin biologique de manger des aliments réconfortants. Avec le retour des beaux jours, cette envie va diminuer au profit des produits plus frais et légers. En mars, ce sont les derniers moments où je me fais plaisir avec des plats bien lourds, et la Saint Patrick est donc la dernière fête que je fais en mode « hivernal », quelques jours avant le printemps! 
 
Je sais que la majorité d’entre nous ne fête pas saint Patrick, ce n’est pas une fête traditionnelle chez nous. Mais je trouve qu’il n’y a pas besoin d’être irlandais pour faire la fête. Vous n’avez même pas besoin d’aimer la bière ou la couleur verte, encore que, ça aide. La Saint-Patrick est pour moi une occasion amusante de manger des spécialités  irlandaises… Et pourquoi pas pousser un peu plus loin le concept en portant du vert de la tête aux pieds, et en buvant de la bière d’origine irlandaise?
 
Je suis sûre que certains seront dubitatifs à l’idée de manger de nourriture irlandaise, car les britanniques sont moins réputés pour leur gastronomie que pour leur bière ou leur mauvais temps. Et pourtant! Il y a des spécialités délicieuses en Irlande comme dans le reste du Royaume-Uni. Avez-vous déjà goûté au colcannon par exemple? C’est un régal! 
 
Je me fais donc plaisir à choisir des plats nourrissants et qui évoquent la gastronomie d’outre-Manche, que j’adore. Cette tourte au fromage et aux oignons peut sembler un peu bizarre au premier abord, mais c’est un plat britannique classique, je dirais même un pilier des tables familiales et des pubs au Royaume-Uni. 
 
Imaginez : une garniture crémeuse faite à partir d’oignons émincés revenus dans du beurre puis mélangés avec une quantité généreuse de cheddar, le tout niché dans une pâte bien croustillante. Les oignons, le fromage et la moutarde sont de très bons amis et ils fonctionnent merveilleusement bien ensemble dans cette tarte.
 
 
Il n’y a pas de complexité particulière pour cette recette, si vous vous sentez flemmards vous pouvez même remplacer la pâte maison par une pâte toute faite. J’aime faciliter le retrait de mes tourtes du moule en utilisant une feuille de papier cuisson plus grande que le moule, de façon à ce que le papier dépasse. Lorsque la tourte a refroidi un peu, il suffit de tirer sur le papier cuisson pour soulever la tarte et la déposer sur un plat de service.
 
Au cours des dernières années, j’ai publié plusieurs recettes pour la saint Patrick, aussi si vous chez des idées, regardez mon irish bannock ou mon irish champ.
 
  

Cheese onion pie

 
Pour 2 plats individuels
 
  • 12g  de beurre non salé
  • 1 oignon émincé
  • 1 c. à s. de crème fraîche
  • 200 g de cheddar râpé
  • 1 œuf
  • 1 pincée de sel
  • 2 c. à s. de ciboulette ciselée

Pour la pâte

  • 175 g de farine
  • 60 g de beurre
  • 6 cl de lait

Pour la dorure

  • 1 jaune d’œuf battu
 
Commencez par préparer la pâte. Tamisez la farine dans un grand bol. Faites un puits au centre. Faites fondre le beurre et le lait dans une casserole à feu moyen-vif jusqu’à ce que l’ensemble arrive à ébullition. Versez ce mélange dans le puits que vous avez  fait dans la farine. Mélangez rapidement, jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Divisez la pâte en quatre boules, avec deux un peu plus grandes que les deux autres. Étalez les plus grandes boules de pâte dans deux moules à gratin individuels graissé. Étalez les deux autres pâtes sur un plan de travail et réservez les.
 
Préchauffez le four à 180° C.
 
Faites fondre le beurre dans une poêle et faites-y revenir l’oignon émincé à feu doux jusqu’à ce qu’il ramollisse mais sans le laisser brûler, puis laissez refroidir. Mélangez l’oignon dans un bol avec le fromage râpé, l’œuf, la crème, la ciboulette, le sel, et mélangez. Versez ce mélange dans les moules.
 
Avec un peu d’eau, humidifiez les bords des pâtes et couvrez-les avec les deux pâtes restantes, soudez bien les bords ensemble en appuyant.
 
A l’aide d’un pinceau, recouvrez le dessus de jaune d’œuf, et faites un trou au milieu de chaque gratin.
 
Faites cuire au four pendant 40 à 50 minutes jusqu’à obtenir une coloration dorée et que le fromage bouillonne hors du trou.
 
Laissez tiédir quelques minutes avant de servir.
 

Tarte poireaux reblochon

Et si on préparait une petite tarte salée pour reprendre des forces après une froide journée? C’est l’occasion de se faire plaisir avec un fromage savoyard… Le reblochon !
 
On pense toujours à la tartiflette quand on évoque le reblochon, mais ce fromage a beaucoup d’autres façons d’être consommé. Il y a déjà de nombreux plat chauds et hivernaux qui peuvent se réaliser avec, mais c’est aussi un fromage parfait sur un plateau ou même dans une salade.
 
D’ailleurs, même si on le consomme plutôt en hiver, c’est un fromage qui est meilleur l’été, quand il est produit avec du lait de vaches ayant pu manger de l’herbe et non du foin comme en hiver.
 
 
 Vous remarquerez que pour cette recette je n’utilise pas une pâte brisée ou feuilletée, mais une pâte maison à base de pain dur. Je ne supporte pas le gaspillage alimentaire et j’ai donc adopté cette pâte qui me permet d’écouler mon pain dur, faisant de cette recette une super solution en cas de stock de pain trop important! Vous pouvez garder la recette de la pâte pour toutes vos recettes de tarte salée, elle est très bonne et rapide à faire. 
 
Si comme moi vous voulez réduire le gaspillage alimentaire, voici donc mes petits conseils pour utiliser le vieux pain, en plus de cette pâte à tarte. Vous pouvez bien sûr en faire des puddings sucrés comme le pain d’chien du nord, ou la mixer pour obtenir de la chapelure. Il est aussi très bon coupé en dés revenus dans un peu de beurre et servis dans une soupe. Par contre, ne le donnez surtout pas aux oiseaux, contrairement à ce qu’on peut penser : le pain dur gonfle dans leur estomac, et peut les blesser! 
 
  

Tarte poireaux reblochon

 
Pour la pâte 
  • 200 g de pain rassis
  • 2 oeufs
  • 20 cl de lait
  • 75 g de parmesan râpé
  • 3 c. à s. de gruyère râpé
  • 1/2 c. à c.  de muscade
  • Poivre
Pour la garniture
  • 4 petits poireaux
  • 125 g de reblochon
  • 2 oeufs
  • 5 cl de crème fraîche
  • 5 cl de lait
  • 1 pincée de muscade
  • Sel, poivre
Préparez la pâte :
Battez les œufs avec le lait, ajoutez le parmesan, la muscade et le poivre.
Émiettez grossièrement le pain et incorporez-le à la préparation précédente.
 
Laissez gonfler 15 minutes.
 
Mettez le pain imbibé dans un moule à fond amovible tapissé d’un papier sulfurisé. Tassez bien.
 
Préchauffez le four à 180°C.
 
Précuisez cette pâte 15 minutes au four.
 
Pendant ce temps, préparez la garniture.
Nettoyez puis émincez les blancs des 3 poireaux. Faites revenir les poireaux dans l’huile et 5 cl d’eau une quinzaine de minutes. 
 
Dans un bol, battez les œufs, la crème et le lait. Assaisonnez à votre goût de muscade, sel et poivre puis versez le mélange dans la tarte. Réservez.
 
Répartissez les poireaux sur le fond de tarte une fois que celui-ci est précuit. versez par dessus le mélange aux œufs.
 
Découpez enfin le reblochon en tranches, que vous déposerez sur la quiche. 
 
Cuisez au four de 25 à 30 minutes.
 
 
Avec cette recette aux poireaux, je participe à Cuisinons de saison !
 
 

Galette feuilletée au maroilles

Pour les amateurs de fromage, voici une très bonne recette que j’ai réalisée un soir pour un repas rapide mais gourmand! 
Cette galette puante fromagère délicieuse, je l’ai trouvée chez Guy du blog Guy59600. Dès que je l’ai vue, j’ai su qu’il fallait absolument que j’essaye cette recette composée principalement de Maroilles fondu entre deux pâtes feuilletées (le rêve, quoi). En effet, j’adore ce fromage et toutes les occasions sont bonnes pour en mettre dans ma cuisine! Je me suis donc lancée en suivant la recette de Guy. J’y ai juste ajouté la compotée d’oignons parce que j’adore ça! Non seulement cette recette est très facile et rapide à réaliser, mais surtout elle est délicieuse ! Moi qui suis une grande fan de fromage, j’ai adoré! La texture est vraiment fondante, le goût du maroilles bien présent et adouci légèrement par la crème et les oignons…
 
 
Nous avons dégusté cette galette à trois, mais suivant la taille de vos estomacs, elle peut aussi convenir pour 4 (notamment si vous avez des enfants dans le tas) ou à deux (si vous êtes du genre estomac infini comme moi). Honnêtement, si on n’avait été que deux à table, on l’aurait finie quand même tant elle était bonne! Ensuite tout dépend si vous la servez en entrée ou en plat. Pour moi c’était un plat, mais en entrée, faites de plus petites parts car c’est quand même bourratif.
 
J’ai accompagné cette galette d’une salade verte, cela apporte un peu de fraîcheur et de vitamines, ça ne fait pas de mal car c’est un repas bien riche!
 
En ce qui concerne le maroilles, prenez garde à la quantité lorsque vous l’achèterez. Le maroilles se divise en quarts, et en supermarché quand vous pensez acheter un fromage entier, c’est souvent en réalité un « quart ». Comme pour la recette il faut un demi,  ce n’est pas la moitié d’un fromage, mais 2 fromages qu’il vous faut – vous devez atteindre 360 g! Chez le fromager, c’est plus simple, puisqu’ils ont des fromages entiers et vous en coupent un demi à la demande.
 
 
 
P.S. : Si vous aimez le maroilles, découvrez aussi ma tatin d’endives au maroillesX

Galette feuilletée au maroilles

 
Pour 4 personnes
 
  • 2 pâtes feuilletées
  • 1/2 maroilles
  • 2. c. à s. de crème fraiche
  • 3 oignons pas trop gros
  • 20 g de beurre
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 2 cl de lait pour la dorure
  • Poivre
Coupez l’oignon en rondelles, faites cuire 10 minutes à feu doux casserole avec du beurre et de l’huile.
 
Étalez la pâte feuilletée pour obtenir deux cercles de 180 , poser un cercle sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, déposez l’oignon. découper des lamelles de maroilles et mettre dessus jusqu’à 1 cm du bord , ajouter un peu de crème fraîche , poivrer , badigeonner le tour du disque avec de l’eau , poser le deuxième disque , bien appuyer pour souder les deux disques , badigeonner avec du lait , mettre au frais pour environ 20 mn , au bout de ce temps préchauffer le four  200° , reprendre la galette repasser du jaune d’œuf dessus , faire des stries , mettre a cuire pour environ 20 bonnes minutes , surveiller la cuisson car tout dépend des fours.
 
 
Source d’inspiration :

Bricks à la courge et 3 fromages

L’hiver bat son plein. Si j’ai un peu de mal avec le temps en ce moment, je n’ai par contre aucun mal à me faire aux recettes hivernales, qui contiennent tant de produits que j’aime. Le potiron a d’ailleurs fait son apparition sur le blog à de nombreuses reprises cette saison. Je l’ai mis dans une tarte, je l’ai cuit en tajine avec des lentilles corail, et je l’ai même servi en crème brûlée aux graines de chia. La saison des courges est maintenant sur le point de se terminer, alors j’ai pensé qu’elle devait se finir en beauté avec une recette bien gourmande!
 
Voilà un moment que je voulais tenter de mettre du potiron dans des feuilles de brick. Cela devait arriver, car tout ce que j’aime finit un jour ou l’autre en feuille de brick chez moi! Et tant que j’y étais, il fallait que le fromage soit de la partie d’une manière ou d’une autre.
 
J’avais repéré une recette de bricks au 3 fromages sur le blog de Guy depuis bien longtemps, et je savais que j’avais justement assez de fromage pour la réaliser. Je me suis dit que c’était l’occasion d’y ajouter du potiron pour en faire un plat de saison (mais pas plus light!). Ni une ni deux, cette version hivernale était née! On obtient un mélange fondant de chèvre, de fêta et de fromage à la crème dans une enveloppe de brick bien croquante… Inutile de préciser que les amoureux du fromage vont adorer! 
 
Le bonheur avec cette recette, c’est qu’elle est très rapide à faire. Bien qu’il existe plusieurs écoles sur la meilleure façon de cuire les bricks, j’aime les cuire à la poêle quand il s’agit d’un repas pour deux, car cela va plus vite et évite d’allumer le four pour une toute petite quantité de nourriture. Bien sûr c’est plus gras, mais vu le contenu de ces bricks, ça serait un peu hypocrite de tiquer sur la matière grasse utilisée pour la cuisson!
 
 
Pour cuire la courge, je le fais au four, ce qui évite qu’elle se gorge d’eau.  Si votre courge est trop aqueuse, faites-la revenir rapidement à la poêle pour l’assécher un peu. La farce est quand même au global assez liquide avec l’œuf, mais après cuisson le résultat est top. Mettez donc la farce à la dernière minute dans les bricks pour qu’elle n’ait pas le temps de détremper la pâte. Pour ajouter un peu de contraste et de piquant dans la saveur, j’ai également ajouté de l’oignon blancs frais, mais n’importe quel type d’oignon fonctionnerait.
 
Au final, j’ai adoré cette recette. Le potiron se marie très bien avec le fromage, et la texture finale est très agréable. L’ensemble est fondant, croquant, gourmand… Bref, parfait! Ces bricks seraient merveilleuses avec une simple salade pour le déjeuner, une soupe maison, ou alors en version miniatures pour un apéro!
 
  

Bricks à la courge et 3 fromages

 
 
  • 100 g de potiron cuit et écrasé en purée
  • 4 feuilles de brick 
  • 80 g de Philadelphia
  • 40 g de bûches de chèvre
  • 40 g de fêta
  • 3 feuilles de basilic
  • 1 œuf
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • Sel, poivre
 
Dans un bol, mélangez tous les ingrédients de la farce jusqu’à obtenir une farce homogène. Déposez une cuiller à soupe de farce dans chaque brick, rabattre les 4  côtés de la feuille de brick sur la farce pour former un carré.
 
Dans une poêle, faites chauffer une belle quantité d’huile ( 1/2 centimètre de profondeur). Cuire les bricks à la poêle, quelques minutes de chaque côté pour qu’elles soient bien dorées, en faisant attention de ne pas les percer.
 
 
Source d’inspiration :