Archives par mot-clé : pommes

Tarte amandine aux pommes et à la cannelle

Ce délicieux dessert est une variante des tartelettes amandine à la poire, mais comme le titre l’indique, à la pomme. Imaginez-vous une pâte feuilletée couverte d’une crème d’amandes, sur laquelle sont déposées des pommes en fines tranches qui caramélisent à la cuisson…
La tartelette amandine est une spécialité française, et que ce soit à la pomme ou à la poire (sa recette la plus traditionnelle), quand on aime l’amande, on ne peut que se régaler. La crème d’amande est riche et dominante. La saveur des pommes est présente quand même, ne vous méprenez pas, mais elle est valorisée et transformée par sa cohabitation avec l’amande.
Cette tarte est vraiment un classique irremplaçable à mes yeux pour ses multiples saveurs et son mélange de textures mais surtout, pour la douceur nostalgique qui se dégage de l’ensemble!
  
P.S. : Si après ça vous encore envie de pommes ou de poires, jetez vous sans plus attendre sur ce crumble pommes poires, une autre recette à tomber!

Tarte amandine aux  pommes et à la cannelle

  • 1 pâte feuilletée
  • 5 pommes
  • 100 g de sucre
  • 100 g de poudre d’amandes
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 70 g de beurre fondu
  • 1 œuf + 1 jaune
  • 2 c. à s. de rhum
  • 2 c. à s. de cassonade
  • 1 c. à c. de cannelle
Dans un saladier, fouettez l’œuf et le jaune avec le sucre et le sucre vanillé, puis ajoutez la poudre d’amandes, 50 g de beurre fondu et le rhum et mélangez.
Étalez la pâte feuilletée et versez cette crème dedans.
Préchauffez le four à 180°C.
Epluchez les pommes, enlevez les cœurs et tranchez les en lamelles , puis disposez celles-ci sur la crème en formant une rosace. badigeonnez au pinceau avec le reste de beurre fondu
Saupoudrez avec la cannelle et la cassonade. Enfournez pour 35 minutes, laissez tiédir puis démoulez.
Source : Vie pratique gourmand
 

Comment faire aimer le chou-fleur aux enfants… et aux grands!

Tout comme les épinards ou les choux de Bruxelles, le chou-fleur fait partie des bêtes noires des enfants… et parfois des adultes aussi! Pourtant, c’est un légume qui a de multiples possibilités dont certains sont bluffantes! Pour convertir un réfractaire, je vous propose un plan en plusieurs étapes!

On fait manger du chou-fleur sans en avoir l’air…

L chou-fleur sait se fait plus discret qu’on ne l’imagine. Dans ce gâteau au chou-fleur, il est indétectable et vous pouvez mettre vos convives au défi de trouver l’ingrédient secret… Ils ne le trouveront pas!

gateau-chocolat-chou-fleur-3

 

On continue avec une pâte à pizza au chou-fleur… Couverte de tomates, de mozzarella et de chorizo par exemple, qui soupçonnerait la présence du chou-fleur dans la pâte?pate-pizza-chou-fleur-2

Après ça, ils seront peut être assez bluffés pour accepter de goûter à ces cakes au chou-fleur, dont le gout doux et la texture peuvent plaire au plus grand nombre!

 

On camoufle le goût du chou-fleur…

C’est souvent le goût du chou-fleur qui peut rebuter mais celui-ci n’est pas si fort! On le camoufle donc avec des épices, comme le curry dans cette soupe au chou-fleur et curry

soupe-chou-fleur-curry-2

On utilise les grands moyens en noyant le chou-fleur sous du munster, un des fromages les plus parfumés qui existe, avec ce gratin de pommes de terre, chou-fleur et munster!

gratin-chou-fleur-munster-3

On camoufle sa texture..

Certains ont aussi du mal avec la texture du chou-fleur. Mais quand on le mixe, sa texture se transforme totalement, puisque ses bouquets se réduisent en petits grains : on obtient quelque chose qui rappelle le riz ou la semoule, comme dans ce chou-fleur sauté!

saute-chou-fleur

On emballe bien l’ensemble

 

Avec ces pop tarts salées chou fleur vache qui rit, le gout du chou-fleur est presque méconnaissable, mais c’est surtout la forme de petits chaussons qui va donner envie aux plus jeunes de dévorer ce plat!

pop-tart-sale-1

 

Voilà mes meilleures recettes qui utilisent le chou-fleur sous une forme détournée ou facile à apprécier pour les plus jeunes et les plus difficiles! Et vous, vous avez d’autres recettes « camouflage » pour faire manger du chou-fleur à tout le monde?

Purée de petits pois, scones aux pommes de terre et sauce pistache

La semaine dernière je vous ai parlé du superbe livre de Cléa, Recevoir en bio, que j’ai eu la chance de recevoir grâce au site Natura Sense.
Pour ceux qui ne connaissent pas cette boutique en ligne, Natura Sense propose plein de produits qui tournent autour du bien-être et de la santé par l’alimentation. Vous y trouverez notamment des extracteurs de jus, des robots… Et une super sélection de livres qui tournent autour du bio, de l’alimentation bien-être, de la déshydratation des aliments… De quoi apprendre à mieux s’alimenter et préparer ses produits !
J’avais choisi ce livre de Cléa parce qu’au-delà du fait qu’il est très graphique et visuellement réussi, il aborde un thème qui me tient à cœur. Quand on essaye d’avoir une alimentation saine, et aussi de réduire sa consommation de viande et de poisson, cela peut sembler difficile de préparer un repas en accord avec ces principes quand on reçoit, surtout pour les fêtes traditionnelles, comme Noël où tout le monde attend la dinde farcie à table!
Après avoir lu le livre de Cléa et parcouru les recettes, je dois dire que c’est mission accomplie. Franchement, même un carnivore endurci ne remarquerait pas forcément l’absence de viande à table tant ses menus font diversion par diverses techniques !
Il me tardait donc de tester une recette de son livre pour découvrir si en plus d’avoir des idées attirantes, celles-ci étaient bonnes à manger…
J’ai choisi une recette avec des ingrédients simples, comme beaucoup dans ce livre je vous rassure, à base d’un légume que j’adore : les petits pois !
J’ai adapté un ou deux détail de sa recette pour la rendre plus simple à réaliser et ajouter ma petite touche, mais je n’ai pas modifié les proportions.
Résultat des courses : comme je l’espérais, mon homme s’est régalé ! Pas à un seul instant il n’a suggéré que le repas manquait d’un bout de viande ou d’un œuf pour accompagner. Pas une fois il n’a reconnu les ingrédients « pour végétariens » comme la crème de soja ou la pâte de noix… Il n’a pas trouvé la purée plus fade que celles que je fais souvent au beurre ou à la crème fraîche, au contraire, il a adoré et en a redemandé!
On a eu un vrai coup de cœur pour la sauce à la pistache, originale, facile à faire et délicieuse ! Vous pouvez être sûrs que je la déclinerai dans d’autres recettes dès que possible ! Les scones étaient bien moelleux et gonflés, avec un petit goût de pois chiche très agréable.
Par rapport à la recette de base, J’ai remplacé cristaux d’huile de basilic de la purée par de la menthe séchée, et la purée d’amandes par de la purée de noix qui apporte du pep’s je trouve !
   

Purée de petits pois, scones aux pommes de terre et sauce pistache

 
Pour les scones
  • 125 g de pommes de terre cuite en purée
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 40 ml de lait végétal
  • 2 œufs
  • 50 g de farine de pois chiche
  • 150 g de farine de blé
  • 2 c. à c. de levure chimique
  • 20 g de parmesan râpé
Pour la purée
  • 600 g de petits pois frais ou surgelés
  • 15 cl de crème liquide végétale
  • 2 c. à s. rases de purée de noix
  • 1 c. à c. de menthe séchée
  • Sel, poivre
 Pour la sauce
  • 1 yaourt de brebis ou soja
  • 2 c. à c. de purée de pistache
  • 2 c. à s. de pistaches broyées et torréfiées
  • Sel, poivre
Préparez les scones. A la fourchette, délayez la purée avec l’huile, le lait, les œufs. Dans un saladier, mélangez la farine, la levure, le parmesan et une pincée de sel. Ajoutez-y la préparation liquide et mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène. Si la pâte colle, farinez légèrement.
Abaissez sur une épaisseur de 2 cm en un grand cercle, et coupez 8 parts triangulaires dedans.
Disposez sur une plaque de cuisson et faites cuire au four à 190°C pendant 18 minutes.
Pendant ce temps, faites cuire les petits pois 15 minutes dans de l’eau bouillante salée
Égouttez et mixez avec tous les autres ingrédients de la purée
Mélangez dans un petit bol les ingrédients de la sauce.
Servez la purée chaude avec deux scones tièdes par assiette et un peu de sauce.

Purée de lentilles corail et potiron

Si vous lisez ce blog depuis un certain temps, vous devez savoir que j’aime la nourriture réconfortante. J’ai tendance à cuisiner des plats complets et familiaux qui tiennent bien au corps, surtout l’hiver bien sûr, parce que j’aime ça!

Mais cela ne veut pas dire manger mal pour autant (enfin, pas toujours). La nourriture qui a du goût et vous fait vous sentir bien n’est pas forcément calorique, ou du moins elle peut contenir de « bonnes » calories!

Cette purée de lentilles et potiron ne fait pas exception à cette règle : elle tient au corps et apporte plein de fibres, d’antioxydants et de minéraux pour être en pleine forme et affronter le froid!

Cette purée est un plat polyvalent, qui va avec à peu près tout tout au long de l’automne et de l’hiver : elle accompagnera parfaitement du canard, du poulet ou une côte de porc par exemple. Si comme moi vous mangez peu de viande, elle est aussi parfaite avec un œuf poché dessus! Mon conseil, n’écrasez pas trop la purée pour garder des morceaux et de la texture!

J’ai trouvé cette chouette recette chez Babeth Cuisine, qui l’a elle même « créée » à partir d’un dahl qui avait trop cuit et pris une texture de purée! Eh bien, c’est un super incident de parcours, car cette purée est délicieuse et bien épicée, je l’ai adorée! Sa version était au patidou, la mienne est au potiron car j’en avais à utiliser!

 

P.S. : Si le mariage des lentilles corail et du potiron vous a conquis, essayez aussi ce tajine poulet, lentilles et potiron, super bon!

Purée de lentilles et potiron

  • 500 g de potiron
  • 2 oignons
  • 300 g de lentilles corail
  • 3 pommes de terre
  • 1 gousse d’ail
  • 1 c. à c. de graines de cumin,
  • 1 c. à c. de graines de coriandre
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 1 c. à c. de curcuma
  • 4 capsules de cardamome
  • 1 pointe de couteau de piment en poudre
  • 2 c. à s. de coriandre fraîche hachée
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre

Lavez le potiron et les pommes de terre, épluchez-les ainsi que les oignons et coupez le tout en petits morceaux.

Dans un faitout, faites revenir la gousse d’ail écrasée et les oignons dans un peu d’huile d’olive avec les épices. Ajoutez rapidement les lentilles et les autres légumes, couvrez d’eau froide et laissez cuire une vingtaine de minutes.

Les légumes et les lentilles doivent être tendres. Retirez les capsules de cardamome et écrasez grossièrement. Prolongez la cuisson 8 à 10 minutes si vous voulez épaissir un peu la purée.

Salez et poivrez.

Saupoudrez d’un peu de coriandre fraîche avant de servir.

Source d’inspiration :
http://babethcuisine.blogspot.fr/2013/01/lentilles-et-patidou-rattrapees-par-des.html

Cake aux peaux de banane

Ces derniers temps, je fais vraiment de mon mieux pour respecter l’environnement. J’achète des produits verts, je fais certains produits ménagers et produits de beauté moi-même, je consomme un maximum de produits locaux… Cela est légèrement contrebalancé par mon amour des gadgets de cuisine et des livres en tout genres, mais enfin si je ne suis pas encore prête à passer à la liseuse, je trouve que j’ai fait beaucoup de progrès quand même!

Une chose sur laquelle je suis plutôt catégorique, c’est le gaspillage de nourriture. Je déteste jeter les choses et heureusement, j’ai un très bon frigo et un congélateur qui optimise bien les durées de conservation. Je fais de petites courses chaque semaine plutôt qu’un gros plein mensuel, cela m’évite de découvrir des périmés au fond du frigo en fin de mois, et c’est la seule solution de toutes manières quand on veut manger des fruits et légumes frais!
J’ai d’ailleurs pris la résolution ici de trouver encore plus de solutions pour cuisiner des choses que l’on jette habituellement! Je cuisine pas mal d’éléments que l’on pense bons pour la poubelle comme les fanes de radis ou les épluchures de pommes de terre, mais une chose que je ne mange généralement pas est la peau des bananes. Jusqu’à ce que je voie un gâteau aux peaux de banane (oui vous avez bien lu) sur le blog de Virginie Moreau. Si vous ne connaissez pas allez le découvrir, vous y trouverez plein de recettes géniales!
J’étais sceptique au premier abord. Je veux dire, les peaux de banane sont épaisses, ont une odeur forte, et c’est généralement le genre de chose que l’on jette immédiatement à la poubelle. mais intrigué, il me fallait tester ça et vérifier le résultat par moi-même!

J’ai suivi les instructions et j’ai cuit les peaux de banane à l’eau puis je les ai mixées et mélangées à l’appareil du gâteau. Une fois le gâteau cuit, je peux vous dire que le résultat est top : une bonne odeur de banane, une texture entre le flan et le cake, ce banana bread du pauvre est délicieux! Un conseil si vous vous lancez : utilisez des bananes bio car les épluchures sont le lieu de logement de plein de vitamines, mais aussi de tous les pesticides!
 
P.S. : Si vous voulez un banana bread plus classique mais tout aussi bon, c’est par ici!

Cake aux peaux de banane

  • 3 peaux de bananes (bien lavées, en coupant leurs extrémités)
  • 80 g de raisins secs
  • 2 œufs
  • 40 g de sucre en poudre
  • 40 g de sucre cassonade
  • 180 g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 50 g de beurre
  • 250 g d’eau
  • 2 c. à s. de rhum
Faites gonfler les raisins avec 2 cuillers à soupe de rhum et 2 cuillers à soupe d’eau.
Faites cuire les peaux de bananes dans l’eau sur feu assez vif, en mélangeant très souvent et en surveillant bien jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’eau et que les peaux soient toutes noires.
Mixez-les et réservez cette purée.
A l’aide d’un batteur électrique, fouettez les jaunes d’œufs avec le beurre mou et les sucres.
Ajoutez la farine, la levure, le rhum restant et les peaux de bananes mixées.
Ajouter délicatement les blancs d’oeufs montés en neige.
Incorporez les raisins.
Préchauffez le four  à 220°C.
Verser la pâte dans un moule à cake beurré et faites cuire 30 minutes.
Source d’inspiration :

Gratin d’endives et raclette

Il y a des plats qui sont des classiques d’une saison ou d’une période particulière. L’hiver, je pense par exemple à la la raclette, la tartiflette… Je pourrais en citer plein d’autres ! Dans le Nord, il y a également une spécialité beaucoup consommée l’hiver : les endives au jambon.
Comme j’aime varier les plats, il m’arrive de les décliner avec des poireaux, ou même sans jambon, et dans ce cas j’aime mettre un fromage fort pour donner du goût à l’ensemble. Alors voilà, comme je vous disais, pour moi hiver = raclette, l’association est simple et efficace, j’adore ce fromage qui a en plus l’avantage de très bien gratiner!
D’ailleurs, même si on trouve facilement ce fromage en tranches déjà coupées, il est souvent meilleur quand on l’achète à  la coupe! Et là, j’ai découvert qu’il existe des coupe-fromage qui permettent de faire de super belles tranches! Ça ressemble à un économe mais c’est spécial fromage! Si ça vous tente, il en existe notamment de la marque Fiskars. Ils sont connus pour leurs super ciseaux mais ils ont aussi plein d’ustensiles de cuisine professionnels!
Plus jeune je n’aimais pas du tout les endives, mais j’ai maintenant appris à les apprécier : de belles endives lentement revenues dans du beurre et du fromage gratiné, ça suffit pour me mettre en appétit ! Vous trouvez les endives amères comme la plupart d’entre nous? Ce plat est fait pour vous, car l’amertume des endives passe inaperçu! En enlevant le cœur et en les faisant revenir au préalable, on dit adieu à ce côté désagréable! Et comme ce gratin contient des pommes de terre, c’est un plat complet parfait pour les soirs de grand froid !
  

Gratin d’endives et raclette

  • 1 kg de pommes de terre
  • 4 endives
  • 20 g de beurre
  • 1 c. à s. d’huile végétale
  • 10 cl de crème liquide
  • 1 pincée de thym
  • 200 g de raclette
  • Sel, poivre

Faites cuire les pommes de terre dans de l’eau salée (départ eau froide) puis épluchez -les et coupez-les en tranches.
Nettoyez les endives, enlevez les cœurs et coupez-les grossièrement.
Faites revenir 5 à 10 minutes dans le beurre et l’huile. Salez et poivrez.
Dans un plat à gratin, mettez les rondelles de pommes de terre, versez la crème liquide, salez poivrez, saupoudrez de thym.
Déposez par dessus les endives puis le fromage.
Enfournez pour 15 mutes, puis passez 3 minutes en mode gril pour que le fromage soit bien doré et bouillonnant.

Mont d’or à l’ail et au vin blanc

Aujourd’hui je vous propose une petite recette pas compliquée du tout, mais que je tiens à vous partager car c’est THE plat d’hiver par excellence! Non ce n’est ni la raclette, ni la tartiflette, ni la fondue, c’est encore plus simple que ça… Je pense au délicieux Mont d’Or cuit au four dans sa jolie boîte en bois!

Ce plat a tout pour plaire et d’abord, il ne demande presque pas de préparatifs! Au contraire, il est ultra rapide à préparer, et c’est toujours un succès!
Il paraît que le Mont d’Or peut se manger froid, mais personnellement je le sers toujours chaud. Le Mont d’Or est un fromage vendu à la coupe ou dans une boîte en épicéa. Pour cette recette, choisissez le fromage en boîte puisque celle-ci va être utilisée pour la réalisation de la recette. La version de base consiste simplement à faire un trou dans le fromage et à y verser un peu de vin blanc. Personnellement j’aime y ajouter des herbes, comme le romarin, et de l’ail pour donner encore plus de caractère à l’ensemble.

Servez votre mont d’or avec du bon pain rustique légèrement grillé ou pas, de pommes de terre vapeur, de charcuterie et un petit verre de vin blanc, et vous serez immédiatement transportés à la montagne!

Suivant votre appétit et le reste du repas, vous pouvez prévoir un fromage pour deux ou pour quatre personnes… Plongez-y votre pain et hop! C’est parti pour un moment cosy et gourmand!

P.S. : Comme c’est l’hiver on a le droit de se gaver de fromage! Cette recette de gratin vosgien pourrait aussi vous plaire! Et si voulez encore plus d’idées au fromage, il y en a dans ce mini bouquin :

Petit livre de - Recettes au fromage

Mont d’or à l’ail et au vin blanc

Pour 4 personnes

  • 1 Mont d’Or
  • 5 cl de vin blanc
  • 4 gousses d’ail
  • 1 branche de romarin
  • Poivre

Préchauffez le four à 180°C.

Écrasez les gousses avec le plat d’un couteau. Coupez la branche de romarin en 4.

Prenez votre Mont d’Or, faites 4 trous dans lesquels vous mettrez les gousses, puis plantez le romarin dedans, versez un peu de vin blanc. Saupoudrez de poivre.

Placez le fromage au four jusqu’à ce qu’il soit fondu, soit environ 20 minutes.

Breakfast avocado bowl

Si comme moi vous adorez ce légume-fruit, vous serez d’accord avec moi : il n’y a pas vraiment de mauvais moment pour manger un avocat. Mais il y a un moment où l’avocat est vraiment parfait, et c’est avec le petit déjeuner. Commencez votre journée avec un bon avocat et je vous garantis vous serez en mesure d’affronter tout ce qui se présentera vous pour le reste de la journée!

L’avocat est en quelques sortes le meilleur ami de l’œuf  comme vous pourrez le constater avec cette recette d’avocat farci à l’œuf. Hé oui, le trou du noyau de l’avocat est parfait pour recevoir un œuf bien crémeux! Il suffit également de déposer un avocat tranché et un œuf sur le plat sur du pain pour obtenir une tartine gourmande à souhait.

Ici c’est également une recette très simple que je vous propose. Voilà un moment que je voulais essayer le quinoa dans une recette de petit-déjeuner, cette céréale a tellement de qualités nutritionnelles que cela ne peut pas faire de mal de démarrer la journée en sa compagnie!

Pour cette recette, il est essentiel d’avoir un bon avocat mûr à point. Si vous avez fait cuire le quinoa la veille, ce petit déjeuner ira très vite à préparer. Sinon, vous aurez juste à attendre environ 20 minutes pour la cuisson du quinoa. Je fais ce plat avec des œufs brouillés, mais toute autre cuisson des œufs peut convenir suivant ce que vous préférez : poché, dur, à la coque ou au plat, c’est parfait aussi! Vous obtenez un petit-déjeuner bien proportionné, avec une dose de protéines végétales, de bon gras et des céréales complètes dans un seul bol. pas de risque d’avoir un petit creux en fin de matinée avec ce bol! Et son goût est absolument parfait, avec les saveurs subtiles de l’avocat, de l’œuf, du fromage de chèvre et de la sauce soja qui se mêlent. Quelle belle façon de débuter la journée!

P.S. : Si vous aimez comme moi les petits déjeuners salés, cette breakfast casserole aux poivrons et pommes de terre!

Breakfast avocado bowl

Pour 1 bol

  • 40 g de quinoa
  • 1 c. à c. d’huile d’olive
  • 1 œuf
  • 1/2 avocat coupé en tranches
  • 1 c. à s. de chèvre frais émietté
  • 1 c. à s. de crème liquide
  • 1/2 c. à c. de sauce soja
  • 1 pincée de coriandre
  • 1 c. à s. de ciboulette ciselée
  • 1/8 oignon rouge émincé
  • 1 pincée de pavot
  • Sel, poivre

Mettez le quinoa  dans une casserole d’eau bouillante et laissez-le cuire jusqu’à ce que le quinoa soit tendre soit environ 8 minutes selon les indications de votre paquet. Égouttez le quinoa, ajoutez la coriandre et la sauce soja, du sel, du poivre et réservez.

Chauffez l’huile d’ olive dans une casserole à feu moyen et cuisez l’ œuf à feu très doux en remuant constamment. Dès que l’œuf commence à prendre, stoppez la cuisson et ajoutez la crème liquide, assaisonnez avec du sel, du poivre et la  ciboulette ciselée.

Déposez le quinoa et les œufs dans un bol ; déposez par dessus l’avocat coupé en tranches et le fromage de chèvre émietté grossièrement, l’oignon émincé, et enfin saupoudrez de pavot.

 

Source d’inspiration :
http://allrecipes.com/recipe/244389/avocado-breakfast-bowl/

Mes meilleures recettes de 2016

La fin d’année est là! Dans quelques heures nous serons en 2017! Avant de vous faire part de mes résolutions, et de mes projets pour l’an prochain dès demain, aujourd’hui c’est plutôt l’heure du bilan! J’ai passé une année extrêmement speed, épuisante mais surtout géniale, et c’est aussi grâce à vous : bonne humeur, gourmandise, de belles rencontres de blogueuses de jolis partenariats, j’ai l’impression d’être vraiment gâtée ! J’espère que vous avez passé un très beau réveillon de Noël… Pour continuer dans le bilan, je vous propose de découvrir les recettes de cette année qui ont eu le plus de succès, certaines m’ont beaucoup surprises d’autres moins… Êtes-vous plus sages que l’année dernière ou c’est moi? Il y a énormément de recettes de légumes dans ce top 10! heureusement que les boulettes de camembert sont présentes sinon je commencerais à penser que vous n’aimez plus le fromage ^^ J’espère avoir autant d’occasions de vous (me) régaler l’an prochain!

Je vous laisse avec cette liste et vous souhaite de passer un très beau réveillon, que vous le passiez en amoureux, en famille, entre amis ou même seul! De mon côté je vais faire la fête entre amis pour la première fois depuis 2 ans, faute de baby-sitter les deux années précédentes ^^ Joyeux dernier jour de 2016 à tout(e)s et à 2017!

Potato rounds

potato-rounds-2

Curry de chayotte et patate douce

curry-patate-douce-chayotte

Pommes de terre à la sarladaise

pommes-de-terre-sarladaises-3

Frites de courgettes au parmesan

frites-courgette-2

Melanzane a la parmigiana

lasagnes-a-la-parmesane

Kyopolou

kyopolou-3

Moelleux à la châtaigne corse

gateau-corse-chataigne

Boulettes de camembert pané

camembert-pane

 Empanadas chilenas

empanadas-chilenas-3

Pâte à pizza au chou-fleur

pate-pizza-chou-fleur-2

Pancakes salés au cheddar

Nous sommes prêts à attaquer la série des réveillons, votre ventre sera prêt à exploser après toutes ces festivités et pourtant, il nous faut déjà nous demander ce qu’on va manger après. Après cette période de repas riches aux ingrédients parfois luxueux, j’aime retrouver des menus plus simples et si possible économiques. Cette recette est parfaite parce qu’elle utilise peu d’ingrédients mais surtout, parce qu’elle va vous permettre d’utiliser vos restes de purée des fêtes!
Hé oui, car après les fêtes, il y a toujours des restes, et on n’a pas envie de les manger sous la même forme pendant 3 jours. Je pourrais presque parier que vous aurez des restes de viande, ou de volaille, et aussi des restes d’accompagnements, comme la fameuse purée. Si c’est le cas, cette recette est faite pour vous, sinon, rien ne vous empêche de faire de la purée exprès, c’est une recette tellement bonne qu’elle ne doit pas servir qu’à liquider de la vieille purée!
pancakes-pomme-de-terre-3
Ces pancakes seront parfaits accompagnés de légumes verts et de votre reste de dinde, pour un repas qui fait du bien sans prendre trop de temps en cuisine… Qui n’aime pas l’idée de manger des galettes de pommes de terre toutes chaudes et croustillantes? Moi je dis que c’est exactement ce qu’il vous faut pour reprendre des forces et vous sentir prêts à attaquer l’année en pleine forme!
S’il ne vous reste pas de dinde, ce plat sera aussi parfait accompagné d’œufs au plat, comme un petit déjeuner en somme, ce qui semble logique avec des pancakes!
D’ailleurs, ces pancakes peuvent faire un parfait repas du soir mais peuvent aussi être la solution de votre brunch de lendemain de fêtes, puisque cette année Noël tombe un samedi soir… Quoi, ça n’existe pas la tradition du brunch de Noël? Et pourquoi ne pas faire le repas du 25 sous forme de brunch dominical festif d’abord? Ok je divague, mais j’aime beaucoup cette idée personnellement!
Enfin, si vous les faites un peu plus petits, ces pancakes peuvent aussi se grignoter avec les doigts à l’apéro, quand je vous disais qu’ils sont vraiment parfaits…
J’ai pris cette recette sur le blog piratage culinaire, le blog très sympa d’un couple de gourmands! Allez vite le découvrir si vous ne le connaissez pas!
 pancakes-pomme-de-terre-2
P.S. : Si vous réfléchissez à un brunch, regardez par ici mes idées les plus sympa!

Pancakes salés au cheddar

Pour 4 personnes
Pour la purée de pommes de terre
  • 350 g de pommes de terre pour purée
  • 5 cl de lait
  • Sel, poivre
  • ou un reste de 350 g de purée
 Pour l’appareil à pancake
  • 350 g de purée
  • 30 g de cheddar râpé
  • 50 g à 100 g de farine
  • 1 œuf
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 1/4 c. à c. de poivre noir
Pour la farce
  • 80 g de fromage frais aux échalotes
Pour la panure
  • 50 g de chapelure
  • 1/4 c. à c. d’ail en poudre
  • 1/4 c. à c. de poivre de Cayenne
 pancakes-pomme-de-terre
Préparez  la purée de pommes de terre : épluchez, coupez en dés et lavez les pommes de terre. Mettez-les dans une casserole, remplissez d’eau et faites cuire jusqu’à ce que les pommes de terre ne soient plus fermes.Egouttez-les, écrasez-les à l’aide d’un presse purée, salez, poivrez.
Ajoutez un peu de lait jusqu’à obtenir la bonne consistance, la purée doit être un peu épaisse.
Dans un saladier, mettez la purée avec le cheddar et l’œuf,  mélangez. Incorporez la farine, salez et poivrez et mélangez.
Dans une assiette creuse, mélangez la chapelure avec l’ail en poudre et le poivre de Cayenne.
Prélevez une cuillère à soupe d’appareil à pancake, aplatissez-la dans la paume de votre main, déposez au centre une cuillère à café de fromage frais, recouvrez avec un peu d’appareil à pancake.
Plongez cette galette dans la panure, enrobez-la bien, puis aplatissez la galette pour qu’elle soit plate comme un pancake. Répétez l’opération jusqu’à épuisement des ingrédients.
Déposez les galettes de pommes de terre dans une assiette, filmer, mettez au frais 30 minutes ou plus.
Faites chauffer une poêle avec de l’huile d’olive, déposez les pancakes dans la poêle et faites les cuire recto verso.
Servez bienc haud avec une salade.
Source d’inspiration :
http://www.piratageculinaire.com/2016/08/pancakes-sales-la-pomme-de-terre-et-au.html