Archives par mot-clé : poire

Tarte amandine aux pommes et à la cannelle

Ce délicieux dessert est une variante des tartelettes amandine à la poire, mais comme le titre l’indique, à la pomme. Imaginez-vous une pâte feuilletée couverte d’une crème d’amandes, sur laquelle sont déposées des pommes en fines tranches qui caramélisent à la cuisson…
La tartelette amandine est une spécialité française, et que ce soit à la pomme ou à la poire (sa recette la plus traditionnelle), quand on aime l’amande, on ne peut que se régaler. La crème d’amande est riche et dominante. La saveur des pommes est présente quand même, ne vous méprenez pas, mais elle est valorisée et transformée par sa cohabitation avec l’amande.
Cette tarte est vraiment un classique irremplaçable à mes yeux pour ses multiples saveurs et son mélange de textures mais surtout, pour la douceur nostalgique qui se dégage de l’ensemble!
  
P.S. : Si après ça vous encore envie de pommes ou de poires, jetez vous sans plus attendre sur ce crumble pommes poires, une autre recette à tomber!

Tarte amandine aux  pommes et à la cannelle

  • 1 pâte feuilletée
  • 5 pommes
  • 100 g de sucre
  • 100 g de poudre d’amandes
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 70 g de beurre fondu
  • 1 œuf + 1 jaune
  • 2 c. à s. de rhum
  • 2 c. à s. de cassonade
  • 1 c. à c. de cannelle
Dans un saladier, fouettez l’œuf et le jaune avec le sucre et le sucre vanillé, puis ajoutez la poudre d’amandes, 50 g de beurre fondu et le rhum et mélangez.
Étalez la pâte feuilletée et versez cette crème dedans.
Préchauffez le four à 180°C.
Epluchez les pommes, enlevez les cœurs et tranchez les en lamelles , puis disposez celles-ci sur la crème en formant une rosace. badigeonnez au pinceau avec le reste de beurre fondu
Saupoudrez avec la cannelle et la cassonade. Enfournez pour 35 minutes, laissez tiédir puis démoulez.
Source : Vie pratique gourmand
 

Recevoir en bio avec Cléa!

Aujourd’hui je vais vous parler du livre Recevoir en bio de Cléa que j’ai eu la chance de pouvoir découvrir grâce à la boutique Natura sense! Natura sense est une boutique spécialisée dans la santé, le plaisir et la vitalité : vous y trouverez tout ce qu’il faut pour mieux vous alimenter, et notamment des extracteurs de jus, des déshydrateurs de qualité professionnelle, des robots, des germoirs.. Et pour compléter le tout, une catégorie livres avec plein d’ouvrages qui tournent autour de l’alimentation saine, bio, ou végétarienne!

Comme son titre l’indique, Recevoir en bio est un recueil de recettes bio, et comme son titre ne l’indique pas, végétariennes par la même occasion. Le leitmotiv de Cléa à travers ce livre : nous démontrer qu’il est possible de recevoir et d’organiser des fêtes, même les plus traditionnelles, en bio et végétarien… Sans déclencher les commentaires désobligeants des carnivores !

Ce livre est tout d’abord un très bel objet, au design vraiment soigné, frais et coloré. J’ai notamment adoré ses jolis titres aux couleurs pastels. Les photos de Myriam Gauthier-Moreau sont superbes et lumineuses, et la mise en page est très aboutie. Les sommaires sont clairs et facilitent l’accès aux recettes et aux ingrédients. Petite originalité du livre, des petites fiches sont intercalées à l’intérieur, en plus des recettes, et proposent des idées de cadeaux gourmands qui respectent eux aussi la ligne directrice du livre bien sûr !

Comme promis dans le titre du livre, les recettes sont vraiment destinées à recevoir. Elles sont classées par thème : réveillon chic, pique-nique, apéro dînatoire, printemps, Noël en famille, soirée entre amis… J’ai beaucoup aimé cette organisation peu commune et plutôt ludique!

Parlons maintenant des recettes! Elles capitalisent sur les techniques qui ont fait le succès du blog de Cléa et sur ses ingrédients fétiches : fromage de chèvre, purées d’oléagineux, mélange aux algues… Les recettes sont claires et ne nécessitent globalement pas des dizaines d’ingrédients. Comme beaucoup de recettes de fêtes, certaines demandent de la préparation et dans ce cas, on trouve des conseils pour s’organiser et faire à l’avance une partie des étapes de la recette.

Les premières recettes qui m’ont tapé dans l’œil immédiatement sont les crêpes de pois chiches à la coriandre et la linzertorte salée aux figes, noisettes et chèvre. Côté sucré, la brioche à l’orange confite et aux cranberries me fait de l’œil et la galette des rois poire noisettes a directement rejoint ma to-do list!

En conclusion, j’apprécie particulièrement le fait que ce livre associe le bio avec des recettes à la mode (comme les cookies in  a jar), des recettes gourmandes ( ce n’est pas parce qu’on est végétarien qu’on ne cuisine que des algues bouillies) tout en en limitant les mauvaises graisses et les excès de sucre.

Si avec tout ça je vous ai donné envie d’acheter ce livre, vous le trouverez ici chez Natura Sense, foncez-y vite, l’envoi est rapide et très soigné ! Et si vous êtes sensibles à l’idée d’une cuisine saine, goûteuse et vitaminée, vous y trouverez plein d’autres ouvrages canon !

Si ça ne vous suffit pas pour être conquis, alors rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir la première recette que j’ai testée et qui va achever de vous séduire !

Galettes lentilles poireaux

J’adore les lentilles, et puisque je mange peu de viande, elles représentent pour moi un excellent moyen d’avoir un apport en protéines! Seul souci, je manque souvent d’inspiration pour les cuisiner. A part les lentilles corail que je cuisine en dahl, j’ai très peu d’idées pour les lentilles vertes!


En fait, c’est bien simple, je fais tout le temps la même recette : avec des oignons, des lardons, façon classique ! En dehors de ça, je n’ai pas grand chose en stock côté recettes! Pourtant les lentilles sont les légumineuses les plus simples à préparer car elles ne nécessitent pas de trempage.

Vu que je suis une fan de croquettes en tous genres, j’ai flashé sur une recette de croquettes aux lentilles trouvé sur le blog Caneylle Gourmandises. Je n’ai apporté qu’une modification majeure à sa recette, une cuisson au four plutôt qu’à la poêle, car c’est moins fastidieux et que j’ai souvent à garder les galettes de ce genre en une belle forme bien ronde sans les casser quand je les cuis à la poêle!
Elles sont un peu longues à préparer, mais cela tient surtout au temps de cuisson des lentilles, que vous pouvez anticiper pour gagner du temps; l’avantage des lentilles vertes est qu’elles restent fermes et se tiennent bien à la cuisson. Faites attention à ne pas brûler vos poireaux, il faut les cuire à feu très doux. Respectez cela et prenez le temps de bien cuire vos lentilles, ces galettes en valent le coup !
  
P.S. : Si vous aimez les galettes en tous genres, jetez aussi un œil à ces pancakes salés à la pomme de terre!

Galettes lentilles poireaux

Pour une quinzaine de galettes

  • 100 g de lentilles vertes
  • 2 échalotes
  • 3 poireaux
  • 50 g parmesan
  • 2 œufs
  • 1 c à s. de sauge
  • sel, poivre
  • 1 c. à s. de farine de lentilles


Faites cuire les lentilles, rincées à l’eau froide, pendant 20 minutes ou plus suivant les indications de votre paquet.

Émincez les poireaux et les échalotes et faites-les revenir à la poêle 5 à 10 minutes.

Salez, poivrez et réservez. Quand les lentilles sont bien cuites, mélangez les lentilles et les poireaux.

Battez les œufs et ajoutez-les aux légumes. Ajoutez  ensuite le parmesan et la farine de lentilles et rectifiez l’assaisonnement.

Préchauffez le four à 180°C. Formez des pâtés d’1,5 cm d’épaisseur et pas trop larges (5 cm de diamètre environ). Déposez les sur une plaque couverte de papier sulfurisé.

Enfournez pour 15 minutes, retournez et prolongez de 15.

Servez bien chaud.



Source d’inspiration :
http://www.caneyllegourmandises.fr/galette-lentilles-poireaux-parmesan/

Spécialité de Monaco : barbagiuans

Si on connait Monaco pour ses casinos, sa famille royale, son grand prix et ses nombreux milliardaires, on connait moins sa gastronomie. La gastronomie monégasque, en toute logique vu l’emplacement géographique de Monaco, est une cuisine du soleil, qui mêle des influences de cuisine française provençale et niçoise et de cuisine italienne. La cuisine monégasque se compose de plats et de saveurs basés sur l’utilisation d’huile d’olive, de légumes, le poisson et les fruits de mer.

barbagiuans-3

Parmi les spécialités locales de Monaco, on trouve les Barbagiuan ou barbajuan. J’ai découvert pour la première fois ces petits chaussons lors d’une balade à Monaco, quand j’étais à la recherche d’un petit goûter pour reprendre des forces dans une boulangerie locale. J’ai été attirée par le look très appétissant de ces petit beignets farcis de feuilles de blettes. Je n’ai pas cherché à comprendre car pour moi dans une boulangerie on trouve des gâteaux! J’ai donc croqué mon beignet de blettes froid sur le bord de la route en plein soleil à Monaco, et je dois dire que ça m’a semblé horrible. D’abord parce que je m’attendais à un dessert, et que le goût salé m’a surprise, et ensuite parce que ces petits beignets sont bien meilleurs réchauffés! Mais comme je ne suis pas rancunière et que je n’aime pas rester sur une mauvaise impression, j’ai profité dès que j’ai trouvé des blettes pour donner une deuxième chance à ce plat. Bien chauds avec une salade, je les ai cette fois trouvé délicieux!

Il existe un grand nombre de variantes pour les barbagiuans. Dans tous les cas, ce sont les légumes qui doivent prédominer dans la farce, mais certaines recettes proposent d’y ajouter de la viande, des anchois, des blancs de poireaux, ou encore du pecorino.

barbagiuans-2

P.S. : Si vous aimez la cuisine du sud, jetez aussi un œil à ces mini pissaladières super bonnes!

Barbagiuans ou barbajuans

Pour une quinzaine de barbagiuans

  • 250 g de farine
  • 11 cl d’eau
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel
  • les feuilles d’une botte de blettes
  • 30 g de riz complet cru
  • 2 œufs
  • 2 échalotes
  • 40 g de parmesan
  • 1 c. à s. huile d’olive
  • Sel, poivre du moulin
  • 1 c. à s. herbes de Provence

Mélangez la farine, l’eau, l’huile d’olive et le sel et pétrissez cette pâte jusqu’à l’obtention d’une boule. Réservez.

Faites cuire le riz complet et réservez. Émincez les feuilles de blette et faites les blanchir quelques minutes dans de l’eau bouillante. Émincez également les échalotes et faites les dorer dans un peu d’huile d’olive.

Dans un bol, mélangez bien le riz cuit, les feuilles de blette, les échalotes et les œufs, salez et poivrez.

Préchauffez votre four à 210°C.

Étalez la pâte le plus finement possible et, avec un verre, découpez des cercles. Vous devez en obtenir une quinzaine. Répartissez un peu de farce sur chaque moitié de cercle, repliez les bords pour former des mini-chaussons. Déposez-les sur une plaque farinée allant au four

Arrosez les chaussons d’un filet d’huile d’olive, quelques tours de moulin de poivre et d’herbes de Provence et mettez au four  pour 20 minutes environ. Servez bien chaud avec une salade.

barbagiuans

Source d’inspiration :

http://voyages.ideoz.fr/barbaguians-de-monaco-recette-mediterraneenne/#ZxFCcjMUqA38P4rw.99

Gratin d’endives et raclette

Il y a des plats qui sont des classiques d’une saison ou d’une période particulière. L’hiver, je pense par exemple à la la raclette, la tartiflette… Je pourrais en citer plein d’autres ! Dans le Nord, il y a également une spécialité beaucoup consommée l’hiver : les endives au jambon.
Comme j’aime varier les plats, il m’arrive de les décliner avec des poireaux, ou même sans jambon, et dans ce cas j’aime mettre un fromage fort pour donner du goût à l’ensemble. Alors voilà, comme je vous disais, pour moi hiver = raclette, l’association est simple et efficace, j’adore ce fromage qui a en plus l’avantage de très bien gratiner!
D’ailleurs, même si on trouve facilement ce fromage en tranches déjà coupées, il est souvent meilleur quand on l’achète à  la coupe! Et là, j’ai découvert qu’il existe des coupe-fromage qui permettent de faire de super belles tranches! Ça ressemble à un économe mais c’est spécial fromage! Si ça vous tente, il en existe notamment de la marque Fiskars. Ils sont connus pour leurs super ciseaux mais ils ont aussi plein d’ustensiles de cuisine professionnels!
Plus jeune je n’aimais pas du tout les endives, mais j’ai maintenant appris à les apprécier : de belles endives lentement revenues dans du beurre et du fromage gratiné, ça suffit pour me mettre en appétit ! Vous trouvez les endives amères comme la plupart d’entre nous? Ce plat est fait pour vous, car l’amertume des endives passe inaperçu! En enlevant le cœur et en les faisant revenir au préalable, on dit adieu à ce côté désagréable! Et comme ce gratin contient des pommes de terre, c’est un plat complet parfait pour les soirs de grand froid !
  

Gratin d’endives et raclette

  • 1 kg de pommes de terre
  • 4 endives
  • 20 g de beurre
  • 1 c. à s. d’huile végétale
  • 10 cl de crème liquide
  • 1 pincée de thym
  • 200 g de raclette
  • Sel, poivre

Faites cuire les pommes de terre dans de l’eau salée (départ eau froide) puis épluchez -les et coupez-les en tranches.
Nettoyez les endives, enlevez les cœurs et coupez-les grossièrement.
Faites revenir 5 à 10 minutes dans le beurre et l’huile. Salez et poivrez.
Dans un plat à gratin, mettez les rondelles de pommes de terre, versez la crème liquide, salez poivrez, saupoudrez de thym.
Déposez par dessus les endives puis le fromage.
Enfournez pour 15 mutes, puis passez 3 minutes en mode gril pour que le fromage soit bien doré et bouillonnant.

Sangria blanche d’hiver

Ha la sangria, ce cocktail évocateur de vacances au soleil et de fête, que l’on s’imagine volontiers en train de siroter tout en dégustant quelques tapas (ou en se gavant de patatas bravas, mais dit comme ça, ça sonne moins poétique).

J’ai longtemps fait une overdose de cette boisson car bien qu’elle puisse être délicieuse, il est facile aussi de la massacrer avec des mélanges tout faits qui donnent bien mal à la tête!

 

sangria-hiver

Mais récemment tous ces fruits gorgés de cocktail ont recommencé à me faire envie, et puisqu’il faut respecter les plaisirs propres à chaque saison, je me suis dit que plutôt que d’attendre 8 mois, j’allais faire une variante automnale de ce cocktail!

Avec des pommes, des poires, des clémentines et du sirop d’érable, je dois vous dire que cette sangria blanche (au vin blanc) nous a totalement conquis! Maintenant il n’y a plus qu’à attendre l’été prochain pour la version classique!

 

sangria-hiver-2

P.S. : Si vous voulez vous la jouer à l’espagnole, accompagnez cette jolie boisson de tapas comme ces poivrons farcis au thon!

Sangria blanche d’hiver

  • 70 cl de vin blanc
  • 10 cl de calvados ou de rhum ambré
  • 50 cl de cidre  ou de poiré
  • 5 cl de sirop d’érable
  • 25 cl de limonade
  • 1 pomme coupée en petits dés
  • 1 poire coupée en petits dés
  • 4 clémentines
  • 3 bâtons de cannelle

Épluchez et coupez les fruits en petits dés. Mettez tous les ingrédients dans un grand pichet et  placez-le dans le réfrigérateur pendant plusieurs heures ou mieux, toute la nuit. Avant de servir, mélangez un peu.

sangria-hiver-3

Un petit concours pour mon blogiversaire!

Pour fêter mon troisième blogiversaire, je vous propose un petit jeu concours pour remporter un coffret de produits culinaires comme j’aime les préparer!
Cette fois-ci, j’ai choisi de vous composer un coffret sur le thème du brunch, mon repas préféré!
  concours-brunch-2

Je vous ai donc concocté un nouveau coffret plein de produits culinaires sympa à gagner :

– un livre « Petits brunchs entre amis »
– de la levure de boulanger
– de la préparation pour pancakes
– du thé anglais
– de la confiture de poires Williams
– du chocolat en poudre « grand arôme »
– des Wasa spéciale fibres

concours-brunch

Pour participer, c’est super simple!Il vous faudra poster un commentaire directement sur cet article pour m’indiquer que vous participez!
Ensuite, je vous propose une chance supplémentaire pour chaque réseau social où vous me suivez ( que ce soit Hellocoton, Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest ou un autre dont j’ignorerais l’existence!)
 concours-brunch-3
Dans ce cas dites-moi juste dans votre message sur quel réseau vous me suivez, et donnez moi votre pseudo si ce n’est pas le même que dans le commentaire que je sache que c’est la même personne et que je puisse valider votre chance en plus!
Les réseaux sociaux vous offrent des chances en plus mais ne sont pas obligatoires, la seule obligation est le  commentaire sur cet article sinon je ne peux pas deviner que vous participez, hihi!
Le concours démarre maintenant et durera jusqu’au 22 décembre!

Compote de pommes, poires et vanille

Je fais très régulièrement de la compote maison, c’est une bonne manière selon moi de manger des fruits au quotidien, et de compenser un peu les calories et le sucre des multiples gâteaux que j’aime préparer!

Pour changer un peu de la compote de pommes, je vous propose une petite variante, avec de la poire et de la vanille pour un goût encore plus doux! Même pas besoin de mettre de sucre pour apprécier ce doux mélange! J’aime les compotes mixées grossièrement, pour garder un peu la texture des fruits, mais vous pouvez mixer finement si vous préférez.

compote-pomme-poire-vanille-2

Ces petites compotes sont bien sûr parfaites pour un dessert rapide en semaine, mais aussi idéales pour le dessert des plus petits à condition de bien les mixer… Personnellement je les ai servies lors d’un brunch, en verrines individuelles, pour le côté sucré, avec du fromage blanc au muesli, des scones et de la confiture… Après de bons œufs brouillés et des baked beans, c’était parfait et pas trop lourd!

compote-pomme-poire-vanille-3

 Compote pommes poires vanille

Pour 4 verrines

  • 2 pommes
  • 2 poires
  • 1 c. à c. de vanille liquide

Nettoyez, épluchez et coupez les fruits en dés.
Mettez les à cuire 20 minutes avec 5 cl d’eau, une vingtaine de minutes pour que les fruits soient bien tendres.
Mixez grossièrement, ajoutez la vanille, laissez refroidir avant de servir.

compote-pomme-poire-vanille

Spécialité des Etats-Unis : Soupe de pommes de terre au bacon

Aujourd’hui je vous propose de découvrir une recette américaine qui n’est ni un burger, ni un hot-dog, ni même un cheesecake! Elle ne contient pas de cheddar, pas de sauce barbecue… Tout juste un peu (beaucoup) de bacon, j’avoue…

potato-soup-2

Vous serez certainement d’accord pour dire que quand on pense à la cuisine américaine, la dernière chose à laquelle on pense est une soupe… Mais celle-ci est bien de chez eux!

Certes, ce n’est pas une soupe de légumes verts mais une soupe très réconfortante et riche à base de pommes de terre… Que voulez-vous, on ne se refait pas, même parmi les soupes je préfère les plus gourmandes !

potato-soup-3

Alors, pour vous prouver que les américains savent utiliser des pommes de terre autrement qu’en frites, testez vite cette petite soupe, vous serez conquis!

Avec cette recette, je participe au concours de cuisine du monde organisé par Alison du blog Rappelle-toi des mets!

logo-570x366

P.S. : Pour un repas américain qui sort des sentiers battus, vous pouvez accompagner cette soupe de runzas, une spécialité américaine peu connue et presque saine!

 Soupe de pommes de terre au bacon

  • 250 g de lard en morceaux
  • 1 poireau en rondelles
  • 1 oignon haché
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 350 g de pommes de terre pelées et coupées en dés
  • 50 cl de bouillon de volaille
  • 20 g de beurre tout usage
  • 25 g de farine
  • 12 cl de crème épaisse
  • 2 c. à c. de persil frais haché
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • Sel, poivre

Dans une cocotte, faites revenir le bacon à feu moyen jusqu’à ce qu’il soit doré. Retirez le bacon de la poêle et réservez. Égouttez la poêle en laissant juste un fond de gras. Faites revenir le poireau et l’oignon dans le gras de bacon réservé jusqu’à ce que l’oignon soit translucide, soit environ 5 minutes.

Ajoutez l’ail et poursuivez la cuisson pendant 1 à 2 minutes. Ajoutez les pommes de terre en cubes et mélangez pour bien les enrober. Faites sautez pendant 3 à 4 minutes.

Remettez le lard dans la casserole, et ajoutez suffisamment de bouillon pour couvrir juste les pommes de terre. Couvrez et laissez mijoter jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendres.

Faites fondre le beurre à feu moyen. Incorporez la farine. Faites cuire en remuant constamment pendant 1 à 2 minutes. Versez dans la soupe et prolongez la cuisson.

Fouettez la crème épaisse et le persil. Amenez le mélange à la crème à ébullition et cuire, en remuant constamment, jusqu’à épaississement. Versez le mélange à la crème dans le mélange de pommes de terre. Mixez environ la moitié de la soupe, et remettez dans la casserole. Rectifiez l’assaisonnement au goût.

 

potato-soup

Source d’inspiration :
http://allrecipes.com/recipe/13218/absolutely-ultimate-potato-soup/

Chocolat noir aux noix grillées

Le retour de l’automne signifie pour moi l’arrivée de produits que j’adore : des pommes, des poires, des courges, voilà de quoi me faire passer la pilule de la reprise du travail! Les saveurs automnales me régalent et me mettent en joie bien plus efficacement qu’un tube de prozac! Il suffit de me parler d’une part de tarte au potiron accompagnée d’un thé à la cannelle pour que j’aie le sourire immédiatement!
Parmi mes autres « anti déprime » naturels, il y a évidemment le chocolat, que j’aime sous toutes ses formes!

C’est aujourd’hui un chocolat de saison que je vous propose, puisqu’il est enrichi de noix grillées avec un peu de sirop d’érable. Cette recette ultra simple à faire est digne de délicieuses tablettes achetées toutes faites au prix d’un rein, alors que cela ne prend que quelques secondes à faire!

bark-noix-2

Si vous êtes amateurs, n’hésitez pas à prendre un chocolat bien fort, ça n’en sera que meilleur!

La seule difficulté dans cette recette est la fonte du chocolat : il doit fondre à feu très doux et être enlevé du feu dès qu’il est assez fondu pour être coulé. Si vous le laissez plus, il va d’abord perdre son brillant, puis se ratatiner et devenir presque friable. Si jamais vous arrivez à ce stade ne désespérez pas, vous pourrez limiter les dégâts en ajoutant un peu de matière grasse, type crème épaisse ou beurre au mélange. Il faudra juste le manger plus rapidement ensuite pour éviter que le mélange ne tourne!

bark-noix-3

P.S. : SI vous aimez réaliser vos petites douceurs maison, essayez également ces petits nuages croustillants au chocolat, ultra simples à faire et trop bons!

Chocolat noir aux noix grillées

  • 200 g de chocolat noir
  • 50 g de noix
  • 2 c. à s. de sirop d’érable pur
  • 1 pincée de sel

 

bark-noix

Tapissez une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé.
Préchauffer une poêle à sec sur feu moyen-vif pendant quelques minutes. Ajouter les noix, le sirop d’érable et le sel et mélangez. Laissez cuire, en remuant constamment, jusqu’à ce que le sirop d’érable ait épaissi et adhère aux noix. Dès que l’ensemble commence à caraméliser, arrêtez le feu pour éviter que cela ne brûle.
Déposez les noix sur la plaque à pâtisserie préparée, et étalez-les rapidement pour éviter qu’elles ne se collet les unes aux autres. Laissez refroidir, puis réservez.

Faites fondre le chocolat noir au bain-marie ou au micro-ondes. Versez le sur une feuille de papier sulfurisé et étale-le à l’aide d’une spatule.

Saupoudrez les noix harmonieusement dessus. laissez le chocolat durcir avant de le casser en gros morceaux.