Archives par mot-clé : poire

Sweet potatoast au camembert

Non, je ne vais pas vous faire découvrir une nouvelle sorte de pain orange, mais vous proposer d’utiliser de la patate douce à la place du pain ! Le toast de patate douce est une tendance que l’on voit beaucoup sur Internet depuis quelques temps, et étant une fan inconditionnelle de la patate douce, j’ai vite sauté sur l’occasion de tester cette curiosité !

Réalisée avec une tranche d’un demi centimètre d’épaisseur de patate douce, cette «tartine» est sans gluten puisque sans pain.

Le principe, c’est de garnir ces toasts de vos garnitures préférées : avocat, bananes, œufs au plat, tahin, œufs au plat, saumon fumé, les possibilités sont infinies tout comme pour les tartines au four!Je vous avais fait découvrir ma première tentative, un toast de patate douce au chèvre par ici, et j’ai tellement aimé le résultat que j’ai voulu renouveler l’expérience !

Cette variante que j’ai réalisée au camembert est un régal! La saveur de la patate douce ajoute une délicieuse note sucrée, sans masquer le goût du camembert qui ressort très bien. Les tranches de patates douces cuisent parfaitement au four, leur texture est top, et elles se tiennent bien même avec une garniture généreuse comme dans cette recette!

Si comme moi vous adorez la patate douce, jetez aussi un œil à mes frites de patate douce au curry, mes chaussons à la patate douce et au curry ou encore ma salade de patates douces rôties et boulgour!

Sweet potatoast au camembert

Pour 2 toasts

  • Une patate douce assez grande et de forme régulière*
  • 75 g de camembert
  • 2 c. à s. de crème fraîche
  • 40 g de poire
  • 15 g de noix
  • 2 cs de vinaigre balsamique
  • Un filet d’huile d’olive
  • Quelques feuille de roquette
  • 1 c. à s. d’estragon frais

Coupez deux tranches d’1/2 cm au centre de votre patate douce. Au pinceau, enduisez-les d’huile d’olive recto verso.
Préchauffez le four à 220°C, puis faites-les cuire 7 minutes recto puis 7 minutes verso. Sortez du four.

Étalez sur caque tranche de patate douce la crème, le camembert coupé en morceaux, la poire coupée en dés, saupoudrez les noix concassées grossièrement, saupoudrez d’estragon.

Enfournez à nouveau pour 7 à 10 minutes.

Ajoutez une poignée de roquette et 1 c. à s. de vinaigre balsamique sur chaque tartine avant de servir.

Eton mess aux fraises et cerises

L’Eton Mess, dessert que l’on pourrait traduire littéralement par «Bazar d’Eton», est un dessert britannique traditionnel qui fait référence au célèbre Eton College situé à l’ouest de Londres. On peut lire plusieurs légendes sur l’origine de ce dessert sur internet.

Ma préférée est de loin celle où un labrador surexcité se serait assis sur le panier de pique-nique lors du match de cricket annuel de ce même collège, écrasant ainsi les meringues, les fraises et la crème du dessert prévu ce jour là… Sans se laisser démonter par la situation (flegme britannique oblige), les convives auraient déclaré tout en restant stoïques et dignes que ce dessert aux fraises était merveilleux. C’est ainsi que serait né l’Eton mess, mais rien ne nous oblige à croire cette histoire puisqu’il y en existe plein d’autres!

Que la revendication canine soit vraie ou pas, goûtez ce dessert, c’est un pur délice! Ce gloubi-boulga de fraises, de meringues et de crème n’a pas vraiment de recette mais consiste plutôt en une simple méthode d’assemblage. Son apparence un peu bordélique rappelle une sorte de pavlova ratée, mais au niveau du goût c’est tout simplement top! J’adore le contraste des textures, mais aussi celui entre l’acidité des fruits et la douceur de la meringue. C’est le genre de dessert qui plait autant aux enfants qu’aux adultes.

Pour réaliser ce dessert, vous pouvez acheter des meringues toutes faites ou les faire vous-même. Dans ce cas, attendez qu’elles soint bien froides avant de commencer. Bien que les meringues maison aient plus de goût, les acheter toutes faites peut vous permettre de réaliser ce dessert en quelques minutes, ce qui en fait un excellent choix pour les repas un peu à l’arrache! Cela donne un dessert à réaliser en moins de 5 minutes, et croyez-moi qu’il en faudra encore moins pour l’engloutir!

L’Eton mess un dessert parfait pour l’été. La recette de base est aux fraises, mais n’hésitez pas selon les saisons à varier les fruits, pour une version moins traditionnelle, mais tout aussi bonne : framboises, groseilles, cassis, mûres, bananes, poires ou tout ce que vous voudrez! Cela vous permettra de le savourer tout au long de l’année. Pour cette version, j’ai utilisé des fraises fraîches, que j’ai mélangées à de la cerise car j’adore ce fruit! Ce mariage fut délicieux!

Eton mess aux fraises et cerises

Pour 2 verrines géantes

  • 250 g de fraises
  • 100 g de cerises
  • 50 g de confiture de fraises
  • 10 cl de crème fleurette bien froide
  • 125 g de mascarpone
  • 2 c. à s. de sucre glace
  • 6 meringues

Montez la crème fleurette en chantilly puis ajoutez-y le mascarpone et 2 cuillers à soupe de sucre glace. Mélangez et réservez.

Émiettez 4 meringues et mélangez-les aux 2/3 de la crème.

Réservez deux cerises pour la déco. Lavez et équeutez les fraises et les cerises et coupez les en morceaux. Ajoutez 100 g de fraises et les cerises en morceaux au mélange crème/meringues.

Mixez le reste des fraises avec la confiture afin d’obtenir un coulis bien lisse.

Procédez au montage. Déposer dans le fond de chaque verrine la moitié du mélange crème/meringue/fraises. Ajoutez la moitié du coulis, remettez de la crème puis du coulis et terminez par les fruits en morceaux, et les deux meringues et les deux cerises réservées entières. Mettez au frais au minimum une heure avant de servir.

Tarte panna cotta fraises

Il fait de plus en plus chaud ici, à Lille… Oui oui, cela arrive! Ce temps me donne envie de jardiner, de faire de longues promenades, de m’asseoir dehors en terrasse des cafés, de boire des cocktails fruités installée dans un transat et de me concocter des desserts légers, fruités et colorés à manger après un bon barbecue. Vous l’aurez compris, j’aime quand il fait beau! Je suis tellement contente de voir des fraises dans les supermarchés et de pouvoir cuisiner avec les fruits d’été à nouveau!
Autant j’aime une belle tarte aux pommes maison pendant les mois sombres d’automne et d’hiver, où les seuls fruits proposés sont des pommes ou des poires, autant je suis contente de les quitter pour les délicieux fruits sucrés dès que le soleil pointe son nez!
La panna cotta est l’un de mes desserts préférés dans les restaurants, car elle n’est pas trop sucrée et même quand on n’a plus trop faim, on peut l’apprécier. Je suis totalement obsédée par tout ce qui y ressemble de près ou de loin et je suis déterminée à explorer toutes les possibilités de ce petit dessert. Du coup, quand j’ai vu une recette de tarte panna cotta, j’ai immédiatement voulu tenter l’aventure!
J’ai trouvé cette super recette sur le blog Allergique gourmand, un blog que j’apprécie beaucoup… Il n’y a pas besoin d’avoir un allergique à la maison pour tomber amoureux de ses belles recettes ultra gourmandes! J’ai mixé deux recettes de son site, car je n’avais pas les bons ingrédients pour la pâte sablée d’origine, mais j’en ai trouvé une autre dans sa recette de tarte sablée aux fraises qui a très bien fait l’affaire… Pour cette recette, choisissez un moule pas trop grand car il faut une bonne épaisseur de pâte. J’ai un moule rectangulaire tout comme Marie, et je dois dire que la quantité de pâte était absolument parfaite.
Cette panna cotta façon tarte a été un grand succès, tout le monde l’a appréciée! La base est une pâte sablée sans gluten à base de farine de riz et de maïs. Elle est bien croquante et n’a rien à envier à une pâte sablée classique. La panna cotta est crémeuse, juste un peu plus gélatineuse que je ne les aime en dessert individuel, mais cela permet à la tarte d’avoir une tenue parfaite même après avoir coupé les parts. Cela vient je pense de l’agar agar qui est un peu plus puissant que la gélatine animale.
Quand aux fraises… Je vous ai appâtés en vous parlant plus haut de la saison des fraises, mais c’est de la confiture que j’utilise ici… Vous pouvez donc faire cette tarte n’importe quand! En ce qui me concerne, ma confiture était maison, mais une confiture du commerce conviendra très bien aussi! Le résultat final est tellement beau et gourmand qu’il est parfait pour les repas où vous recevez.
Si vous tentez cette recette, je vous recommande de laisser la tarte au moins 2 à 3 heures au réfrigérateur, voire une nuit si vous pouvez. En dernier recours si vous manquez de temps, tentez le congélateur, mais je ne vous promets rien avec cette solution!
  

Tarte panna cotta fraises

Pour la pâte
  • 90 g de farine de riz
  • 30 g de farine de maïs
  • 30  g de fécule de maïs
  • 70 g de sucre
  • 70 g de beurre 1demi-sel
  • 4 cl d’eau
Pour la couche à la confiture
  • 200 g de confiture de fraises
  • 1 g d’agar agar
  • 2 c. à s. d’eau
Pour la couche de panna cotta:
  • 2 g d’agar agar
  • 60 g de sucre
  • 20 cl de crème liquide
  • 20 cl de lait
  • 1 c. à s. de vanille liquide
Mélangez les farines, le sucre, le beurre, dans un saladier et malaxez au robot pâtissier ou à la main. Ajoutez l’eau et pétrissez. La pâte doit être bien homogène. Étalez la pâte dans votre moule.  Laissez reposer 30 minutes
Préchauffez votre four à 180° C. Enfournez la pâte. Faites cuire 15 à 20 minutes, puis laissez tiédir la pâte.
Dans une casserole, mettez la confiture avec l’agar agar. Chauffez à feu doux jusqu’à ébullition. Si la confiture est trop épaisse, ajoutez l’eau.
Etalez la confiture sur la pâte cuite et laissez tiédir.
Pendant que la confiture tiédit sur la pâte, préparez la panna cotta. Dans une casserole, mettez le sucre et l’agar agar. Versez la crème en remuant puis ajoutez le lait. Placez la casserole sur feu doux et remuez jusqu’à ébullition. Eteignez et laisser tiédir.
Une fois tiède, versez sur le mélange à la confiture et laissez refroidir.
Placez au réfrigérateur pour 2 heures minimum.
Source d’inspiration :
http://allergiquegourmand.over-blog.com/2016/08/tarte-confiture-de-fruits-rouges-panna-cotta-bio-sans-oeufs-gluten-etc.html

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Envie d’un bon plat tout chaud et gratiné ? Rien de mieux qu’un gratin de pommes de terre! J’adore ça mais ce n’est pas toujours facile de se renouveler et de ne pas tomber dans le syndrome « Lundi des patates, mardi des patates, mercredi, des patates aussi… »!

Mais voici une version qui permet de ré-inventer ce plat! Ce gratin est réalisé avec des poires qui apportent une douceur sucrée et du roquefort qui donne du pep’s à l’ensemble. Cette combinaison sera peut-être rebutante pour certains, mais c’est un grand classique en cuisine. Cela mérite de s’y risquer car le mélange est aussi surprenant que délicieux. Bien sûr il faut aimer le roquefort… Perso ce n’est pas un souci, le roquefort j’adore! Quand aux poires, leur présence reste subtile, donc même si vous n’êtes pas fans de sucré-salé, rassurez-vous!

J’ai trouvé cette recette sur le super blog la cuisine de Gut, et je peux vous dire que ce fut un véritable délice! Fondant, goûteux, réconfortant, ce gratin a tout pour me plaire! A tel point que je ne vais pas m’arrêter en si bon chemin, j’ai repéré plein de recettes gourmandes chez elle!

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Pour 2 gratins individuels

  • 400 g de pommes de terre de petit calibre cuites
  • 1 échalote
  • 80 g de roquefort
  • 1 petite poire
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 1 œuf
  • 10 cl de lait
  • 70 g de mozzarella râpée
  • 10 g de noix concassées
  • 2 c. à s. d’oignons frits
  • Sel, poivre

Préchauffez le four à 200°C.
Épluchez les pommes de terre cuites et coupez-les en rondelles, salez-les un peu puis mettez-les dans un plat allant au four. Émincez l’échalote et ajoutez-la dans le plat.
Cassez l’oeuf et battez-le dans un bol. Salez et poivrez et saupoudrez de noix de muscade. Mélangez. Ajoutez le lait avec les œufs.
Épluchez la poire et coupez-la en petits dés.
Répartissez ces dés de poires sur les pommes de terre.
Parsemez le roquefort émietté en gros morceaux sur le tout.
Ajouter la mozzarella râpée.
Saupoudrez les noix émiettées et les oignons frits.
Donner un tour de moulin à poivre.
Enfournez et laissez cuire jusqu’à ce que le dessus soit légèrement doré, environ 30 minutes.

Source d’inspiration :

Gratin de pommes de terre, poires et roquefort

Cake aux poireaux et lardons

En cuisine, le cake c’est la recette incontournable, facile à préparer et déclinable à l’infini! C’est aussi la recette qui plaît à tous les coups aux petits comme aux plus grands !

J’ai mis beaucoup de temps à trouver une recette qui me convienne au niveau de la texture et celui-ci est parfait! Attention à la cuisson, que vous pouvez bien sûr contrôler en plantant la pointe d’un couteau au cœur du cake comme pour les gâteaux! Le mien manquait un tout petit peu de cuisson mais cela ne l’a pas empêché de se faire engloutir en moins de deux!

cake-poireau-lardons

Ce cake salé sera parfait pour l’apéro, coupé en petits morceaux, ou en pique-nique quand le temps le permettra!
Accompagné d’une petite salade ou d’une soupe, il sera parfait pour les repas légers du soir…

 

cake-poireau-lardons-3

P.S. : En fait je vous ai menti, ce n’est pas la première fois que je réussis un cake avec une super texture, il y avait aussi celui-ci!

Cake aux poireaux et lardons

  • 200 g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 4 œufs
  • 7 cl d’huile de tournesol
  • 12,5 cl de lait
  • 100 g d’emmental râpé
  • 250 g de poireaux
  • 200 g de lardons
  • Sel, poivre

Faites revenir poireaux et lardons ensemble 10 minutes à la poêle.

 

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un saladier, mélangez la farine et la levure.

Ajoutez les œufs, le lait et l’huile.  Ajouter l’emmental râpé, le sel et le poivre. Ajoutez enfin le mélange poireaux lardons, mélangez délicatement, Versez dans un moule à cake.

Enfournez pour 30 à 40 minutes en surveillant bien la cuisson sur la fin.

cake-poireau-lardons-2

Tarte amandine aux pommes et à la cannelle

Ce délicieux dessert est une variante des tartelettes amandine à la poire, mais comme le titre l’indique, à la pomme. Imaginez-vous une pâte feuilletée couverte d’une crème d’amandes, sur laquelle sont déposées des pommes en fines tranches qui caramélisent à la cuisson…
La tartelette amandine est une spécialité française, et que ce soit à la pomme ou à la poire (sa recette la plus traditionnelle), quand on aime l’amande, on ne peut que se régaler. La crème d’amande est riche et dominante. La saveur des pommes est présente quand même, ne vous méprenez pas, mais elle est valorisée et transformée par sa cohabitation avec l’amande.
Cette tarte est vraiment un classique irremplaçable à mes yeux pour ses multiples saveurs et son mélange de textures mais surtout, pour la douceur nostalgique qui se dégage de l’ensemble!
  
P.S. : Si après ça vous encore envie de pommes ou de poires, jetez vous sans plus attendre sur ce crumble pommes poires, une autre recette à tomber!

Tarte amandine aux  pommes et à la cannelle

  • 1 pâte feuilletée
  • 5 pommes
  • 100 g de sucre
  • 100 g de poudre d’amandes
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 70 g de beurre fondu
  • 1 œuf + 1 jaune
  • 2 c. à s. de rhum
  • 2 c. à s. de cassonade
  • 1 c. à c. de cannelle
Dans un saladier, fouettez l’œuf et le jaune avec le sucre et le sucre vanillé, puis ajoutez la poudre d’amandes, 50 g de beurre fondu et le rhum et mélangez.
Étalez la pâte feuilletée et versez cette crème dedans.
Préchauffez le four à 180°C.
Epluchez les pommes, enlevez les cœurs et tranchez les en lamelles , puis disposez celles-ci sur la crème en formant une rosace. badigeonnez au pinceau avec le reste de beurre fondu
Saupoudrez avec la cannelle et la cassonade. Enfournez pour 35 minutes, laissez tiédir puis démoulez.
Source : Vie pratique gourmand
 

Recevoir en bio avec Cléa!

Aujourd’hui je vais vous parler du livre Recevoir en bio de Cléa que j’ai eu la chance de pouvoir découvrir grâce à la boutique Natura sense! Natura sense est une boutique spécialisée dans la santé, le plaisir et la vitalité : vous y trouverez tout ce qu’il faut pour mieux vous alimenter, et notamment des extracteurs de jus, des déshydrateurs de qualité professionnelle, des robots, des germoirs.. Et pour compléter le tout, une catégorie livres avec plein d’ouvrages qui tournent autour de l’alimentation saine, bio, ou végétarienne!

Comme son titre l’indique, Recevoir en bio est un recueil de recettes bio, et comme son titre ne l’indique pas, végétariennes par la même occasion. Le leitmotiv de Cléa à travers ce livre : nous démontrer qu’il est possible de recevoir et d’organiser des fêtes, même les plus traditionnelles, en bio et végétarien… Sans déclencher les commentaires désobligeants des carnivores !

Ce livre est tout d’abord un très bel objet, au design vraiment soigné, frais et coloré. J’ai notamment adoré ses jolis titres aux couleurs pastels. Les photos de Myriam Gauthier-Moreau sont superbes et lumineuses, et la mise en page est très aboutie. Les sommaires sont clairs et facilitent l’accès aux recettes et aux ingrédients. Petite originalité du livre, des petites fiches sont intercalées à l’intérieur, en plus des recettes, et proposent des idées de cadeaux gourmands qui respectent eux aussi la ligne directrice du livre bien sûr !

Comme promis dans le titre du livre, les recettes sont vraiment destinées à recevoir. Elles sont classées par thème : réveillon chic, pique-nique, apéro dînatoire, printemps, Noël en famille, soirée entre amis… J’ai beaucoup aimé cette organisation peu commune et plutôt ludique!

Parlons maintenant des recettes! Elles capitalisent sur les techniques qui ont fait le succès du blog de Cléa et sur ses ingrédients fétiches : fromage de chèvre, purées d’oléagineux, mélange aux algues… Les recettes sont claires et ne nécessitent globalement pas des dizaines d’ingrédients. Comme beaucoup de recettes de fêtes, certaines demandent de la préparation et dans ce cas, on trouve des conseils pour s’organiser et faire à l’avance une partie des étapes de la recette.

Les premières recettes qui m’ont tapé dans l’œil immédiatement sont les crêpes de pois chiches à la coriandre et la linzertorte salée aux figes, noisettes et chèvre. Côté sucré, la brioche à l’orange confite et aux cranberries me fait de l’œil et la galette des rois poire noisettes a directement rejoint ma to-do list!

En conclusion, j’apprécie particulièrement le fait que ce livre associe le bio avec des recettes à la mode (comme les cookies in  a jar), des recettes gourmandes ( ce n’est pas parce qu’on est végétarien qu’on ne cuisine que des algues bouillies) tout en en limitant les mauvaises graisses et les excès de sucre.

Si avec tout ça je vous ai donné envie d’acheter ce livre, vous le trouverez ici chez Natura Sense, foncez-y vite, l’envoi est rapide et très soigné ! Et si vous êtes sensibles à l’idée d’une cuisine saine, goûteuse et vitaminée, vous y trouverez plein d’autres ouvrages canon !

Si ça ne vous suffit pas pour être conquis, alors rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir la première recette que j’ai testée et qui va achever de vous séduire !

Galettes lentilles poireaux

J’adore les lentilles, et puisque je mange peu de viande, elles représentent pour moi un excellent moyen d’avoir un apport en protéines! Seul souci, je manque souvent d’inspiration pour les cuisiner. A part les lentilles corail que je cuisine en dahl, j’ai très peu d’idées pour les lentilles vertes!


En fait, c’est bien simple, je fais tout le temps la même recette : avec des oignons, des lardons, façon classique ! En dehors de ça, je n’ai pas grand chose en stock côté recettes! Pourtant les lentilles sont les légumineuses les plus simples à préparer car elles ne nécessitent pas de trempage.

Vu que je suis une fan de croquettes en tous genres, j’ai flashé sur une recette de croquettes aux lentilles trouvé sur le blog Caneylle Gourmandises. Je n’ai apporté qu’une modification majeure à sa recette, une cuisson au four plutôt qu’à la poêle, car c’est moins fastidieux et que j’ai souvent à garder les galettes de ce genre en une belle forme bien ronde sans les casser quand je les cuis à la poêle!
Elles sont un peu longues à préparer, mais cela tient surtout au temps de cuisson des lentilles, que vous pouvez anticiper pour gagner du temps; l’avantage des lentilles vertes est qu’elles restent fermes et se tiennent bien à la cuisson. Faites attention à ne pas brûler vos poireaux, il faut les cuire à feu très doux. Respectez cela et prenez le temps de bien cuire vos lentilles, ces galettes en valent le coup !
  
P.S. : Si vous aimez les galettes en tous genres, jetez aussi un œil à ces pancakes salés à la pomme de terre!

Galettes lentilles poireaux

Pour une quinzaine de galettes

  • 100 g de lentilles vertes
  • 2 échalotes
  • 3 poireaux
  • 50 g parmesan
  • 2 œufs
  • 1 c à s. de sauge
  • sel, poivre
  • 1 c. à s. de farine de lentilles


Faites cuire les lentilles, rincées à l’eau froide, pendant 20 minutes ou plus suivant les indications de votre paquet.

Émincez les poireaux et les échalotes et faites-les revenir à la poêle 5 à 10 minutes.

Salez, poivrez et réservez. Quand les lentilles sont bien cuites, mélangez les lentilles et les poireaux.

Battez les œufs et ajoutez-les aux légumes. Ajoutez  ensuite le parmesan et la farine de lentilles et rectifiez l’assaisonnement.

Préchauffez le four à 180°C. Formez des pâtés d’1,5 cm d’épaisseur et pas trop larges (5 cm de diamètre environ). Déposez les sur une plaque couverte de papier sulfurisé.

Enfournez pour 15 minutes, retournez et prolongez de 15.

Servez bien chaud.



Source d’inspiration :
http://www.caneyllegourmandises.fr/galette-lentilles-poireaux-parmesan/

Spécialité de Monaco : barbagiuans

Si on connait Monaco pour ses casinos, sa famille royale, son grand prix et ses nombreux milliardaires, on connait moins sa gastronomie. La gastronomie monégasque, en toute logique vu l’emplacement géographique de Monaco, est une cuisine du soleil, qui mêle des influences de cuisine française provençale et niçoise et de cuisine italienne. La cuisine monégasque se compose de plats et de saveurs basés sur l’utilisation d’huile d’olive, de légumes, le poisson et les fruits de mer.

barbagiuans-3

Parmi les spécialités locales de Monaco, on trouve les Barbagiuan ou barbajuan. J’ai découvert pour la première fois ces petits chaussons lors d’une balade à Monaco, quand j’étais à la recherche d’un petit goûter pour reprendre des forces dans une boulangerie locale. J’ai été attirée par le look très appétissant de ces petit beignets farcis de feuilles de blettes. Je n’ai pas cherché à comprendre car pour moi dans une boulangerie on trouve des gâteaux! J’ai donc croqué mon beignet de blettes froid sur le bord de la route en plein soleil à Monaco, et je dois dire que ça m’a semblé horrible. D’abord parce que je m’attendais à un dessert, et que le goût salé m’a surprise, et ensuite parce que ces petits beignets sont bien meilleurs réchauffés! Mais comme je ne suis pas rancunière et que je n’aime pas rester sur une mauvaise impression, j’ai profité dès que j’ai trouvé des blettes pour donner une deuxième chance à ce plat. Bien chauds avec une salade, je les ai cette fois trouvé délicieux!

Il existe un grand nombre de variantes pour les barbagiuans. Dans tous les cas, ce sont les légumes qui doivent prédominer dans la farce, mais certaines recettes proposent d’y ajouter de la viande, des anchois, des blancs de poireaux, ou encore du pecorino.

barbagiuans-2

P.S. : Si vous aimez la cuisine du sud, jetez aussi un œil à ces mini pissaladières super bonnes!

Barbagiuans ou barbajuans

Pour une quinzaine de barbagiuans

  • 250 g de farine
  • 11 cl d’eau
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel
  • les feuilles d’une botte de blettes
  • 30 g de riz complet cru
  • 2 œufs
  • 2 échalotes
  • 40 g de parmesan
  • 1 c. à s. huile d’olive
  • Sel, poivre du moulin
  • 1 c. à s. herbes de Provence

Mélangez la farine, l’eau, l’huile d’olive et le sel et pétrissez cette pâte jusqu’à l’obtention d’une boule. Réservez.

Faites cuire le riz complet et réservez. Émincez les feuilles de blette et faites les blanchir quelques minutes dans de l’eau bouillante. Émincez également les échalotes et faites les dorer dans un peu d’huile d’olive.

Dans un bol, mélangez bien le riz cuit, les feuilles de blette, les échalotes et les œufs, salez et poivrez.

Préchauffez votre four à 210°C.

Étalez la pâte le plus finement possible et, avec un verre, découpez des cercles. Vous devez en obtenir une quinzaine. Répartissez un peu de farce sur chaque moitié de cercle, repliez les bords pour former des mini-chaussons. Déposez-les sur une plaque farinée allant au four

Arrosez les chaussons d’un filet d’huile d’olive, quelques tours de moulin de poivre et d’herbes de Provence et mettez au four  pour 20 minutes environ. Servez bien chaud avec une salade.

barbagiuans

Source d’inspiration :

http://voyages.ideoz.fr/barbaguians-de-monaco-recette-mediterraneenne/#ZxFCcjMUqA38P4rw.99

Gratin d’endives et raclette

Il y a des plats qui sont des classiques d’une saison ou d’une période particulière. L’hiver, je pense par exemple à la la raclette, la tartiflette… Je pourrais en citer plein d’autres ! Dans le Nord, il y a également une spécialité beaucoup consommée l’hiver : les endives au jambon.
Comme j’aime varier les plats, il m’arrive de les décliner avec des poireaux, ou même sans jambon, et dans ce cas j’aime mettre un fromage fort pour donner du goût à l’ensemble. Alors voilà, comme je vous disais, pour moi hiver = raclette, l’association est simple et efficace, j’adore ce fromage qui a en plus l’avantage de très bien gratiner!
D’ailleurs, même si on trouve facilement ce fromage en tranches déjà coupées, il est souvent meilleur quand on l’achète à  la coupe! Et là, j’ai découvert qu’il existe des coupe-fromage qui permettent de faire de super belles tranches! Ça ressemble à un économe mais c’est spécial fromage! Si ça vous tente, il en existe notamment de la marque Fiskars. Ils sont connus pour leurs super ciseaux mais ils ont aussi plein d’ustensiles de cuisine professionnels!
Plus jeune je n’aimais pas du tout les endives, mais j’ai maintenant appris à les apprécier : de belles endives lentement revenues dans du beurre et du fromage gratiné, ça suffit pour me mettre en appétit ! Vous trouvez les endives amères comme la plupart d’entre nous? Ce plat est fait pour vous, car l’amertume des endives passe inaperçu! En enlevant le cœur et en les faisant revenir au préalable, on dit adieu à ce côté désagréable! Et comme ce gratin contient des pommes de terre, c’est un plat complet parfait pour les soirs de grand froid !
  

Gratin d’endives et raclette

  • 1 kg de pommes de terre
  • 4 endives
  • 20 g de beurre
  • 1 c. à s. d’huile végétale
  • 10 cl de crème liquide
  • 1 pincée de thym
  • 200 g de raclette
  • Sel, poivre

Faites cuire les pommes de terre dans de l’eau salée (départ eau froide) puis épluchez -les et coupez-les en tranches.
Nettoyez les endives, enlevez les cœurs et coupez-les grossièrement.
Faites revenir 5 à 10 minutes dans le beurre et l’huile. Salez et poivrez.
Dans un plat à gratin, mettez les rondelles de pommes de terre, versez la crème liquide, salez poivrez, saupoudrez de thym.
Déposez par dessus les endives puis le fromage.
Enfournez pour 15 mutes, puis passez 3 minutes en mode gril pour que le fromage soit bien doré et bouillonnant.