Archives par mot-clé : Italie

Bruschetta aubergine, feta et origan

Il y a des jours où je me lance dans des vrais repas, mais je ne fais pas toujours des plats de compétition ou dignes d’être publiés ici, surtout les soirs en semaine. Quand je n’ai pas envie de cuisiner trop longtemps, mes choix se portent invariablement sur les omelettes et les bruschettas, qui sont un peu mes repas « joker ». Pour l’une comme pour l’autre, le principe est le même : avec quelques produits de base et des petits restes du frigo, on peut improviser des repas variés et super sympa!


Il arrive que mes bruschettas ressemblent à des gloubi-boulga un peu bizarres suivant ce qu’il me reste sur les bras, et je vous épargne bien sûr la publication de la recette de mes tartines sauce barbecue – oignons frits – œuf – reste de poêlée forestière et cornichons (hum) que je fais à l’arrache. Mais parfois, j’ai envie de réaliser un mariage de saveurs un peu plus fin, et comme dans la bruschetta que je vous propose aujourd’hui, le succès est au rendez-vous.

Quand il s’agit de bruschetta, les tomates sont un choix qui s’impose pour moi, il faut dire que c’est un des produit les plus traditionnels de la cuisine italienne! J’en mets souvent en base que je tartine, ce que je préfère c’est la pulpe de tomates car il n’y a pas que de la sauce, il y a aussi des morceaux. Ces derniers temps, j’aime marier la tomate à l’aubergine, ce qui est une grande révolution car jusqu’à récemment je détestais ce légume!
Si je ne suis pas incroyablement fan de l’aubergine à la base, je dois avouer que lorsqu’on la cuisine grillée et mariée à des herbes italiennes, elle se transforme en quelque chose de vraiment délicieux. Son aspect spongieux, qui peut sembler désagréable au premier abord, fait qu’elle absorbe les parfums avec lesquels on la cuit! Ici accompagnée de feta, d’ail et d’huile d’olive, elle n’est pas fade du tout! Au final, ces bruschettas, bien que simples, sont pleines de saveur. Laissez-vous tenter!
 
P.S. : Si vous aimez cette recette, alors cette bruschetta où l’aubergine remplace le pain vous plaira aussi!

Bruschetta aubergine, feta et origan

    • 4 tranches de pain de campagne
    • 1 aubergine
    • 50 g de feta coupée en dés
    • 1 c. à s. d’huile + 1 filet d’huile
    • 1 filet de vinaigre balsamique
    • 8 c. à s. de pulpe de tomate

Préchauffez votre four à 180°C. Coupez l’aubergine en grosses rondelles. Déposez-les sur la plaque de cuisson, versez la cuiller d’huile d’huile par dessus et saupoudrez d’origan, puis enfournez l’aubergine pour 30 minutes en la retournant à mi-cuisson.

Déposez vos tranches de pain sur la plaque. Couvrez-les de pulpe de tomate. déposez les dés d’aubergine par dessus, puis les dés de feta et enfournez pour 10 minutes environ.

Ajouter un filet d’huile et de vinaigre balsamique et servez chaud.

 

Spécialité d’Italie : piadina tomate mozarella basilic

L’un de mes plats italiens préférés de tous les temps est la piadina, un des plats de street food italiens les plus connus et appréciés en Italie. C’est un produit typique de la Romagne, une partie de la région Emilie-Romagne, même si on en trouve désormais quasiment partout en Italie et dans le monde entier.
Il y a une centaine d’années, la piadina était la nourriture du pauvre, car elle était utilisée comme substitut du pain entre deux fournées. Pendant les années 60, les femmes de la campagne ont commencé à en vendre sur les routes de la ville avec un chariot à pousser. C’est là que la piadina est devenue un véritable repas à grignoter sur le pouce. De nos jours, vous trouverez des piadinas dans des stands tout au long de la côte Romagne.
La piadina est généralement faite avec de la farine de blé, de la matière grasse, de l’eau ou du lait et du sel. Il est très facile de préparer des piadina maison, je vous monterai d’ailleurs ça prochainement. Vous pouvez aussi en trouver toutes faites en sachet en épicerie italienne, elles se présentent alors un peu comme des tortillas. Comme vous vous en doutez, les piadinas vendues dans les supermarchés ne sont pas aussi bonnes que celles vous pourrez faire maison ou consommer en Romagne!
Une fois cuites, ces galettes sont généralement farcies avec des ingrédients sucrés ou salés tels que des viandes cuites, des fromages, des légumes ou même du Nutella… Sans parler de la garniture « hivernale » aux saucisses et aux oignons caramélisés! Voilà qui me donne faim rien que d’y penser!
Aujourd’hui je vous propose une garniture parmi les plus célèbres, tout à fait typique de l’Italie, puisqu’elle est à base de tomates, mozzarella et basilic. C’est un régal à la fois frais et gourmand, nous avons adoré. Réalisez cette recette avec des piadina maison, ou toutes faites si vous en trouvez, vous allez vous régaler!
  
P.S. : Si vous aimez manger italien ET végétarien, essayez ce gâteau capri vegan en dessert, simplement à tomber!

Piadina tomate mozarella basilic

  • 2 grandes piadinas
  • 1 boule de mozzarella
  • 2 petites tomate
  • 12 feuilles de basilic frais
  • 1/2 c. à s. d’origan
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre
Coupez la mozarella en tranches. Mettez une piadina dans une casserole déjà chaude. Déposez la mozzarella sur une moitié de la piadina , laissez fondre un peu , puis déposer dessus les tomates , et assaisonnez avec un peu d’huile et de sel, l’origan, le basilic. Fermez la piadina et laissez chauffer pendant 2 à 3 minutes , le temps de laisser fondre la mozzarella . Recommencez avec la seconde piadina.

Chaï Tiramisu

Je dois vous avouer que je suis une inconditionnelle de chaï latte! J’en boirais 3 fois par jours si je pouvais, je suis complètement accro à ce mélange d’épices! J’ai déjà testé plusieurs variantes comme le chaï banana latte par ici, et si je m’écoutais, je mettrais du chaï dans tout ce qui passe !
 
J’ai donc commencé à réfléchir à des recettes dans lesquelles je pourrais ajouter ce délicieux mélange, histoire de pouvoir en profiter encore plus souvent. Une des premières pistes qui m’est apparue, c’est que le chaï étant une boisson chaude, je pourrais sûrement en mettre dans les recettes qui font intervenir du café ou du thé! Et là, j’ai pensé au fameux tiramisu!
 
Ah le tiramisu! Ce petit coquin est un de mes desserts favoris de tous les temps! D’accord, sincèrement, je suis tellement gourmande qu’il m’est difficile de choisir un dessert préféré, et je dis donc ça à propos de quasiment tous les desserts. C’est vrai, je les aime tous!
 
Mais le tiramisu a de solides arguments pour me convaincre : d’abord, il a des racines italiennes et, par définition il obtient des points bonus rien que pour ça. Sans compter que c’est un dessert bon et savoureux, mais aussi très simple à faire pour un résultat bluffant! En fait, le tiramisu est l’une des premières recettes auxquelles je me suis essayée lors de mes débuts en cuisine, et j’étais hyper fière du résultat. Enfin, il est parfait quand les amis débarquent car on peut le faire à l’avance! Le tiramisu en lui-même ne prend que 30 minutes de montage grand maxmium .
Le chaï latte est utilisé pour remplacer l’expresso dont sont généralement imbibés les biscuits du tiramisu. Il apporte instantanément un caractère complètement différent à ce dessert. Pour cette recette, j’ai fait mon chaï latte moi-même, mais vous pouvez acheter un mélange d’épices tout fait si vous préférez. Faites simplement en sorte d’obtenir 35 cl de chaï latte bien concentré et sucré.
  
 

Chaï Tiramisu

Pour 2 personnes ou 4

Pour le concentré de thé chaï :

  • 2 clous de girofles
  • 2 grains cardamome entiers
  • 2 cm de gingembre fris épluché et coupé en bâtonnets
  • 1/2 c. à c. de cannelle
  • 35 cl d’eau
  • 3 g de thé noir (ou 2 sahets)
  • 5 grains de poivre
  • 25 g de sucre
 Pour le tiramisu :
  • 250 g de mascarpone
  • 4 c. à c. de crème fraîche épaisse
  • 50 g de de sucre
  • 2 jaunes d’œufs
  • 1 c. à s. de rhum brun
  • 12 boudoirs
  • 1/2 c. à s. de poudre de cannelle
  • 1 pincée de sel
Préparez le sirop de chaï : Avec un pilon, écrasez grossièrement les le poivre, les clous de girofle et la cardamome. Placez-les dans une casserole et chauffez à feu moyen. Ajoutez le gingembre et les bâtons de cannelle et laisse dorer pour 2 à 3 minutes.

Ajoutez l’eau et portez à ébullition à feu moyen-vif, puis réduisez le feu à moyen-doux et laissez mijoter pendant 10 minutes.

Ajoutez les sachets de thé et le sucre, éteignez le feu et couvrez la casserole. Laissez le thé  infuser pendant 5 minutes. Filtrez dans une passoire et réservez.

Dans le mixeur avec l’accessoire fouet, mélangez le mascarpone, le sucre, les jaunes d’œufs, le rhum, la crème épaisse et le sel. Batte pendant deux à trois minutes, jusqu’à obtenir une consistance légère et mousseuse.

Assemblez le tiramisu: Étalez quelques cuillères à soupe du mélange au mascarpone sur le fond d’un plat. Trempez  6 boudoirs, un par un, dans le thé chaï,  et disposez-les côte à côte. Étalez par dessus du mascarpone, puis répétez la superposition et finissez le mascarpone sur le dessus. Lissez la couche supérieure et mettez au réfrigérateur à refroidir pendant au moins 2 heures, idéalement une nuit. Saupoudrez le dessus avec la cannelle avant le service.

 

Mini frittatas à la courgette, pesto et jambon serrano

La frittata est l’un de mes plats préférés à préparer en semaine, car tout ce qui traîne dans le frigo et demande à être cuisiné en urgence peut aller dedans. En plus, préparer une frittata est tellement simple que chaque maman/cuisinier/gourmand overbooké devrait apprendre à en faire.
La frittata constitue un dîner plein de protéines et j’adore que l’on puisse changer les ingrédients que l’on met dedans suivant la saison. J’en fais souvent comme repas en début de semaine, car j’aime cuisiner plus simplement après le week-end. Mais j’aime aussi la manger froide, coupée en morceaux à l’apéro.
Si vous ne savez pas ce que c’est qu’une frittata, on ne va pas se mentir, c’est très proche de l’omelette française ou de la tortilla espagnole. En Italie, la frittata est simplement une omelette cuite avec pas mal d’huile d’olive et souvent garnie d’artichaut ou d’asperges. Beaucoup de cuisiniers finissent la cuisson de la frittata au four, surtout parce qu’elle elle est bien épaisse et a donc du mal à cuire uniformément à la poêle. En fait, il existe probablement un million de façons différentes d’en faire, comme pour les omelettes. Amusez-vous à expérimenter avec des garnitures différentes, vous ne serez pas déçus!
Celle-ci est d’inspiration printanière : des courgettes, du pesto et un peu de jambon serrano! Pour cette variante, j’ai choisi de faire des mini frittata individuelles! Et j’ai réalisé la cuisson au four, ce qui permet une recette moins grasse que l’originale, très généreuse en huile d’olive.
 

Mini frittatas à la courgette, pesto et jambon serrano

Pour 2 mini fritattas

  • 4 œufs
  • 10 cl de lait
  • 1 c. à s. de pesto
  • 100 g de courgette
  • 1 pincée d’ail semoule
  • 2 tranches de jambon serrano
  • 2 c. à s. de parmesan
  • 1 c. à s. d’huile d’olive

Battez les œufs avec le pesto et le lait, salez et poivrez.
Épluchez et coupez en 4 puis en rondelles les courgettes et faites les revenir avec l’ail semoule et l’huile 5 à 10 minutes à la poêle.

Dans deux plats individuels, versez les œufs battus et la moitié des courgettes.

Préchauffez le four à 180°C et enfournez pour 10 minutes.
Ajoutez le reste des courgettes, le jambon cru, saupoudrez de parmesan et ré-enfournez pour 5 minutes de plus.

Grilled cheese caprese mozzarella, tomate séchée basilic

Vous avez sans doute remarqué que je  ne suis pas un bec à salade. Un bec à sucre, un bec à fromage, un bec à burgers, ou plein d’autres choses encore, mais pas à salade.  Je fais bien un petit essai de ci de là, et je sais qu’il existe des salades plus gourmandes que d’autres, mais jamais la salade ne m’apporte la satisfaction d’un bon gros plat chaud… À une exception près!
Un de mes plats préférés d’été est salade la salade caprese. J‘attends toute l’année pour manger mon poids de salade caprese pendant l’été. Les tomates en tranches, la mozzarella fraîche, et les feuilles de basilic offrent selon moi une combinaison parfaite de saveurs. Mais manger le mélange caprese dans sa forme classique de salade est juste une façon de l’apprécier parmi d’autres. Il s’avère également que ces ingrédients sont parfaits pour réaliser un délicieux grilled cheese!
 
Qu’est-ce que le grilled cheese ? Pour ceux qui ne connaissent pas, le grilled cheese est une préparation américaine à base de pain et de fromage qu’on pourrait rapprocher du croque-monsieur français. La différence se situe surtout dans le mode de cuisson, puisque le croque monsieur est souvent cuit au four ou dans un appareil à croque-monsieur alors que le grilled cheese cuit à la poêle. Cela semble anodin mais marque une vraie différence au niveau du goût et de la texture! Rien ne vous empêche de faire comme ça vos croque-monsieur aussi bien sûr, je sais que certain(e)s le font! Le grilled cheese traditionnel ne comprend que du pain et du fromage, pas de jambon, mais il prend tout son sens quand on s’amuse à le personnaliser… Quel régal de sentir l’odeur du beurre fondu quand il grésille dans la poêle et de voir le fromage coulant déborder peu à peu du pain grillé…
Cette version façon caprese est vraiment délicieuse et super facile à faire. Vous obtenez un sandwich délicieux que vous n’oublierez pas facilement!J’ai utilisé du pain coupé classique pour ce sandwich et c’était un régal, mais évidemment, vous pouvez utiliser un pain italien type ciabatta si vous en avez, votre sandwich n’en sera que meilleur! Au lieu du traditionnel beurre sur l’extérieur du pain, j’ai mis un peu d’huile d’olive, plus en accord avec cette spécialité italienne.

Vous cherchez une idée simple et rapide pour le déjeuner ou le dîner? Ne cherchez pas plus loin, ce grilled cheese est pour vous!
  

Grilled cheese caprese mozzarella, tomate séchée basilic

Pour quatre sandwiches
  • 8 tranches de pain coupé
  • 1 boule de mozzarella
  • 8 tomates séchées
  • 4 feuilles de basilic frais
  • 1 c. à c. d’huile d’olive au basilic
  • Sel, poivre
A l’aide d’un pinceau , appliquez l’huile d’olive sur le recto et le verso de chaque tranche de pain.
Déposez la mozzarella coupée en tranches sur une face, puis les tomates séchées coupées en lanières sur l’autre face et la feuille de basilic coupée en gros morceaux. Salez, poivrez et refermez les sandwiches.
Mettez à chauffer une poêle à feu moyen. Déposez les sandwiches et couvrez.

Laissez 2 minutes puis retournez les sandwiches et laissez deux minutes également la deuxième face.

Dès que le pain a bruni et le fromage bien fondu, servez avec de la salade.

Lasagnes végétariennes ail et fines herbes

Il m’arrive souvent de manger des repas sans viande. Ce sont des repas économiques mais aussi sains car ils font la part belle aux légumes. Chez nous, on adore les légumes, donc cela ne nous pose aucun souci! Mais je ne suis pas un sainte ni un lapin, et je ne me satisfais pas que de légumes, souvent j’aime y associer du fromage pour le côté gourmand!
Les plats de pâtes et la gastronomie italienne se prêtant très bien à une cuisine sans viande, j’ai imaginé une recette de lasagnes végétariennes aux courgettes, brocolis et fromage frais. Le mélange de fromage frais et de fromage blanc remplace alors la bolognaise et j’ y ai associé 3 fromages différents pour obtenir des lasagnes vraiment savoureuses. Ce fut un délice!
Avant de les ajouter dans mes lasagnes, j’ai fait revenir mes légumes dans de l’huile d’olive avec un peu d’ail, du sel, du poivre, et j’ai déglacé au vin blanc, je trouve que ça donne du goût et du fondant aux légumes !
J’utilise des plaques de lasagnes sèches sans précuisson pour gagner du temps. J’ai entendu dire qu’on trouve maintenant des plaques de lasagnes fraîches au rayon pâtes fraîches des supermarchés. Elles permettraient de se rapprocher des pâtes fraîches maison au niveau du goût… Perso je n’ai pas essayé, mais je tenterai sûrement la prochaine fois! Et vous, vous avez déjà testé ? Si non, ça peut être l’occasion de vous régaler avec ces lasagnes!
  
P.S. : Si vous aimez les lasagnes, cette version de lasagnes blanches aux échalotes est sans doute ma meilleure réussite en la matière!

Lasagnes végétariennes ail et fines herbes

Pour 2 petits plats individuels
  • 1 courgette
  • 1/2 brocoli
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 4 feuilles à lasagne
  • 175 g de fromage blanc
  • 175 g de fromage frais ail et fines herbes
  • 10 cl de lait
  • 4 c. à s. de gruyère râpé
  • 2 c. à s. de parmesan
  • 5 cl de vin blanc
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel poivre
Épluchez et coupez en tout petits morceaux la courgette, puis le brocoli, l’oignon et l’ail.
Faites tout revenir 10 minutes à la poêle avec l’huile d’olive. Déglacez avec le vin blanc, prolongez jusqu’à de que tout le vin soit évaporé, salez, poivrez, et réservez.
Mélangez le fromage blanc et le fromage frais, salez et poivrez.
Dans 2 plats individuels, déposez une feuille de lasagne pour tapisser le fond du plat, couvrez avec le mélange de légumes puis le fromage blanc, le reste des feuilles de lasagne. Versez le lait, couvrez avec les deux fromages.
Préchauffez le four à 180°C et enfournez pour 20 minutes.

Résultats du jeu concours

Mon dernier jeu concours pour remporter un joli coffret de produits culinaires  sur le thème d’Italie vient de s’achever… merci à tou(te)s ceux et celles qui ont participé ^^! Pour déterminer le ou la gagnante, j’ai utilisé le site random.org, et le résultat est tombé!

C’est CHRISTINE CARPENTIER la gagnante de ce jeu! Bravo à toi et j’espère que ce cadeau te plaira! Envoie moi vite ton adresse complète par mail à contact@notparisienne.fr pour que je puisse te l’envoyer! Pour les autres, ne soyez pas trop déçu(e)s, le prochain jeu arrive très bientôt ^^

Alors à bientôt !

Un petit concours pour fêter les beaux jours!

Pour fêter les beaux jours qui approchent (ou presque), je vous propose un petit jeu concours pour remporter un coffret de produits culinaires ! Cette fois-ci, j’ai choisi de vous composer un coffret sur le thème de l’Italie et des pâtes, un thème que j’avais déjà proposé et qui avait beaucoup plu!
 

Je vous ai donc concocté un nouveau coffret plein de produits culinaires sympa à gagner :

– un livre « Pasta »
– des spaghettis au poivron
– des pâtes « rosmarino »
– des canneloni
– de l’huile d’olive à l’ail
– des piments entiers
– une sauce au basilic
– un doseur à spaghetti
  

 

Pour participer, c’est super simple!Il vous faudra poster un commentaire directement sur cet article pour m’indiquer que vous participez!
Ensuite, je vous propose une chance supplémentaire pour chaque réseau social où vous me suivez ( que ce soit Hellocoton, Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest ou un autre dont j’ignorerais l’existence!)
Dans ce cas dites-moi juste dans votre message sur quel réseau vous me suivez, et donnez moi votre pseudo si ce n’est pas le même que dans le commentaire que je sache que c’est la même personne et que je puisse valider votre chance en plus!
Les réseaux sociaux vous offrent des chances en plus mais ne sont pas obligatoires, la seule obligation est le  commentaire sur cet article!
Le concours démarre maintenant et durera jusqu’au 8 avril en début de soirée!
 

Cocktail au sureau

Je vous ai déjà parlé de mon amour pour la cuisine suédoise (ou plutôt mon fantasme des  suédois) ici , et prochainement je vous concocterai même un menu complet sur le thème de la Suède!
Quand j’ai voulu approfondir leur cuisine à la maison, j’ai essayé de proposer une boisson typiquement suédoise, un petit cocktail originaire de là bas, tout comme on a la sangria en Espagne ou le Spritz en Italie… Mais impossible de trouver une recette de cocktail typiquement suédoise!
Bien sûr il y a de la vodka là-bas, nous connaissons plutôt les vodkas russes mais il existe quelques marques typiquement suédoises comme la célèbre Absolut ou la Svenk! Mais je voulais quelque chose de plus élaboré pour surprendre mes invités! Il faut savoir qu’en Suède l’alcool n’a pas la vie facile, et qu’il faut se lever tôt pour pouvoir boire un coup… Je vous dis cela au sens propre! En effet, l’état pour réguler la consommation d’alcool de ses habitants qui ont bien besoin de se réchauffer avec le froid, a décidé de le rendre plus difficile à acheter. Concrètement on ne peut en acheter presque que dans des boutiques officielles, des marchands d’alcools qui répondent à des règles très strictes. Ils ferment assez tôt, vers 18 heures en début de semaine et plus la semaine avance plus ils ferment tôt, jusqu’à être totalement fermés le week-end!
Alors soit vous faites votre stock d’alcool le matin en début de semaine, soit vous écumez les bars mais il fait un tel froid dès le mois d’octobre qu’il faut se motiver à sortir!
Bref, j’ai bu en Suède un cocktail que j’avais adoré, à base de vodka Absolut pears et de jus de cranberry, mais la vodka Absolut pears est difficile à trouver chez nous, donc il m’a fallu inventer autre chose!  J’ai donc composé un petit cocktail pas trop fort avec un parfum qui m’évoque la Suède : le sirop de sureau. On le trouve beaucoup là bas! Marié avec de la vodka, c’est un cocktail agréable, frais et au goût de plantes que j’aime beaucoup!
   

 Cocktail au sureau

  • 5 cl de vodka
  • 10 cl de limonade
  • 1 cl de jus de citron
  • 2 cl de sirop de sureau
  • glaçons

Mélangez la vodka, le sirop de sureau et jus de citron. Déposez les glaçons, puis ajoutez la limonade.