Archives par mot-clé : citron

Pizza nordique

Comment aimez-vous manger le saumon fumé? Avant je l’adorais sur des toasts avec du beurre ou sur des blinis avec une touche de crème fraîche, mais ces derniers temps je m’en suis un peu lassée. C’est pourtant simple à faire et délicieux mais je n’en avais plus du tout envie… à croire que je n’aimais plus le saumon!

Mais quand j’ai vu sur le blog Cam & Drey bricolent une pizza nordique au saumon, elle m’a fait immédiatement envie et j’ai profité d’avoir du saumon pour la réaliser!

Je dois dire que j’ai bien fait d’essayer, car cette pizza est une des meilleures que j’ai eu l’occasion de goûter ! Toutes pizzas confondues, et pourtant je peu vous dire qu’à la base je préfère d’autres parfums comme les pizzas au chorizo, au bacon… Je pense que cela vient de la quantité généreuse de fromage qui permet de couvrir harmonieusement la surface comme dans les pizzas que l’on commande au restaurant. Le résultat est vraiment parfait! Le mariage des saveurs entre le saumon, les crevettes et l’aneth est également au top!

Cette pizza au saumon fumé pourra faire un apéritif merveilleux coupée en petits carrés ou un repas d’été léger accompagnée d’une petite salade. Mangez-la bien chaude à la sortie du four quand le fromage est encore bien fondant! Bon je ne sais pas si c’est vraiment la peine de le préciser puisqu’elle sera engloutie à peine déposée sur la table!

Les ingrédients sont faciles à trouver dans n’importe quel supermarché et cette délicieuse pizza est très facile à réaliser, surtout si comme moi vous utilisez une pâte à pizza toute prête. Si vous préférez la faire maison, regardez la version de Cam & Drey bricolent !

J’en profite pour vous inviter à aller découvrir ce chouette blog si vous ne le connaissez pas! Ce n’est pas un blog de cuisine mais un blog qui mixe DIY, couture, tricot, crochet, et… cuisine ou un peu quand même! J’adore le parcourir car il déborde de créativité, tout comme ses auteures!

P.S. : SI vous préférez une pizza à la viande, jetez un œil à celle-ci, trop bonne également!

Pizza nordique

Pour la garniture

  • 6 tranches de saumons fumés
  • 3 c. à s. bombées de crème fraîche épaisse
  • 70 g de petites crevettes cocktail
  • 1 petit oignon
  • 250 g de mozzarella
  • 50 g de mélange de fromage râpé spécial pizza
  • 1 c. à s. d’estragon frais
  • 1 pincée de graines de fenouil
  • 1 filet de jus de citron

Commencez à préparer la garniture. Coupez très finement les oignons en lanières et faites revenir dans un peu d’huile d’olive 5 minutes à feu très doux.

Étalez la crème fraîche sur la pâte. Ajoutez les oignons.

Coupez de fines lamelles de saumon et ajoutez-les. Disposez un peu partout les crevettes .

Coupez des tranches de mozzarella et disposez-les sur la pizza. Ajoutez une grosse pincée d’estragon et de graines de fenouil. Parsemez la pizza de fromage râpé.

Préchauffez le four à 200°C.

Enfournez la pizza pour 18 à 25 minutes.

Sortez du four et servez avec un filet de citron si vous aimez.

Source d’inspiration :
http://camdreybricolent.canalblog.com/archives/2016/07/29/34123978.html

Spécialité russe : gâteau au citron lymonik

Je ne sais pas vous, mais moi après un voyage, j’aime prolonger mon plaisir et mes souvenirs de toutes les façons possibles, notamment par la lecture, la musique, les films ou la gastronomie. Cette année vous le savez peut-être, je suis partie en Russie.
Côté lecture, je n’ai pas trouvé mon bonheur dans les classiques russes, trop coriaces pour moi qui dors en général après 2 pages d’un roman. Je me suis rabattue sur des livres jeunesse non pas russes, mais dont l’histoire prend place en Russie : L’étoile de Kostia et Il y avait un garçon de mon âge juste en dessous de chez nous. Le premier relate la vie d’adolescents vivant à Moscou à l’époque de Tchernobyl, le second relate l’histoire d’un petit garçon qui part en Russie à la recherche de son ami immigré parti précipitamment.
Côté musique, je me suis fait une compilation souvenir de tout ce que j’ai entendu là-bas dans les bars, restaurants… Je la partage juste en dessous, si vous l’écoutez vous serez surpris de constater qu’elle contient peu de chansons russes, car finalement j’en ai peu entendu là-bas. Par contre, j’ai remarqué que la pop rock rétro anglaise a beaucoup de succès en Russie, pour mon plus grand bonheur.
Côté films, je n’ai pas encore creusé la question, si vous connaissez des films russes ou se passant en Russie, je suis preneuse, car ma culture sur le sujet se limite au dessin animé Anastasia!
Côté gastronomie, je rentre de Russie avec mille souvenirs, ce pays prend je crois la place de celui où je me suis le plus régalée en voyage, détrônant les États-Unis et la Chine qui avaient pourtant placé la barre haut! J’ai investi dans un livre de cuisine russe (en anglais, faut pas charier) et je vous partagerai prochainement d’autres trouvailles.
Je commence avec une recette sucrée que j’adore, bien que je doute qu’elle soit extrêmement traditionnelle. Elle vient d’un livre de cuisine russe, mais je ne vais pas vous mentir, je n’en ai vu nulle-part dans les restaurants quand j’étais là-bas. Peut-être est-ce plutôt une recette que l’on cuisine en famille! Peu importe, car elle est délicieuse !
Par erreur, j’ai mis moins de sucre que dans la recette d’origine, mais c’était tellement délicieux et acidulé que je vous la partage telle je l’ai faite.
Si vous êtes vraiment un bec sucré, vous savez que vous pouvez aller jusqu’à 200 g de sucre, mais à mon goût ce n’est vraiment pas nécessaire !
Pour un menu russe, servez cette salade Olivier et ces belyachi!
 

Lymonik

  • 250 g de crème fraîche
  • 115  g de beurre fondu
  • 1/2 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 200 g de farine
  • 2 petits citrons
  • 130 g de sucre
  • 1 jaune d’œuf
  • Sucre glace pour le service
Dans un bol moyen, mélangez la crème avec le bicarbonate de soude. Ajoutez le beurre fondu, remuez le tout ensemble. Commencez à ajouter de la farine 50 g  à la fois. Lorsque vous atteignez 150 g, jugez si la pâte ne colle pas sur vos mains. Si elle colle, ajoutez encore de la farine. Si elle ne colle pas, vous pouvez vous arrêter là. La pâte doit être molle et flexible, facile à travailler.
Mélangez bien la pâte. Coupez deux morceaux égaux, filmez-les et réservez-les au frais.
Coupez les citrons en petits morceaux en éliminant les pépins. À l’aide d’un robot culinaire, mixez les morceaux de citron en tout petits morceaux. Vous pouvez également couper le citron en petits morceaux avec un couteau. Si vous utilisez un robot, assurez-vous de ne pas trop mixer le citron, il doit garder de la matière, pas devenir une bouillie Ajoutez le sucre et mélangez.
Préchauffez le four à 175° C. Prenez la moitié de la pâte et étalez-la sur le fond de votre moule.
Versez le mélange au citron au milieu de la pâte et étalez-le uniformément.
Sur une surface propre, étalez la deuxième moitié de la pâte et la placez-la soigneusement sur la première, en couvrant bien la garniture au citron. Soudez les bords de la pâte du haut avec celle du bas en appuyant dessus.
Battez le jaune d’œuf et badigeonnez-le à l’aide d’un pinceau sur la pâte. À l’aide d’une fourchette, faites des stries sur la surface de la tarte.
Placez la tarte au four pendant environ 30 minutes ou jusqu’à ce qu’elle ait une belle couleur dorée.
Laissez tiédir avant de démouler, saupoudrez du sucre glace et servez tiède ou bien froid.
Source d’inspiration :

Spécialité de Turquie : aubergines à la turque

Je vais vous sortir la phrase qui tue : l’automne approche. Bin oui. Je sais, c’est dur. Mais pas de panique, je vous propose une recette qui va vous permettre de prolonger les jours ensoleillés qui nous vient de Turquie! J’ai eu l’occasion de tester la cuisine turque avec les pide et les boreks que je vous ai déjà partagés sur ce blog. Cela m’a permis de découvrir une cuisine riche, goûteuse et  généreuse, et surtout, ça m’a donné envie de creuser plus cette culture culinaire ultra variée! C’est pourquoi quand j’ai vu passer une recette d’aubergines à la turque sur le blog de ma chère copinaute Claudine du blog la cuisine de Gut, j’ai immédiatement pensé la refaire. Si vous ne connaissez pas ce blog (est-ce encore possible?) il est temps de vous ruer dessus et de vous régaler!

 

Il n’est pas courant de frire les légumes pour les utiliser en salade mais l’aubergine dévoile ses saveurs une fois cuite. Claudine nous partage dans sa recette une de ses astuces, elle précuit l’aubergine au micro-ondes pour qu’elle absorbe moins de gras une fois qu’on la met dans la poêle. C’est donc ce que j’ai fait et j’ai trouvé que c’était très bon! Avec cette cuisson des aubergines au micro-ondes puis à la poêle, les aubergines prennent une saveur délicieuse et ne sèchent pas du tout.

 

Il faut faire cette préparation plusieurs heures voire un jour à l’avance pour qu’elle soit bien fraîche et développe tous ses arômes. On obtient une salade d’aubergines rafraîchissante et savoureuse, subtilement relevée par la petite sauce au yaourt à l’ail et à la menthe.

Cette salade d’aubergines pourra faire une jolie entrée ou un accompagnement parfait pour des viandes grillées. Elle peut également composer un repas à base de mezze, comme cela se fait beaucoup en Turquie. Enfin, vous pouvez la servir avec un bon pain croustillant ou des triangles de pita chaude à l’apéritif.

Aubergines à la turque

  • 1 aubergine
  • 100 g de yaourt grec ou turc
  • 2 gousses d’ail
  • 1 demi citron
  • 20 cl d’huile d’olive
  • 3 c. à s.  de feuilles de menthe hachées
  • Sel, poivre

Lavez soigneusement l’aubergine, séchez la.
Épluchez l’aubergine, en laissant la peau une fois sur deux, puis  coupez-la en cubes pas trop gros.

Citronnez-les puis pré-cuisez-les au micro ondes durant 4.50 minutes.

Faites chauffer l’huile d’olive dans une sauteuse.
Ajoutez les cubes d’aubergines et faites-les dorer à feu vif en remuant constamment. Quand l’aubergine est bien frite, égouttez les cubes d’aubergine sur du papier absorbant.

Pendant ce temps là, battez le yaourt avec l’ail ciselé finement, du sel du poivre et 2 cuillers à soupe de menthe ciselée.

Ajoutez deux belles cuillers à soupe de cette sauce aux aubergines et  mélangez. Filmez et gardez au frais.

Filmez le bol avec le restant de sauce et placez-le au frais également.

Sortez l’ensemble du frigo un quart d’heure avant la dégustation. Ciselez à nouveau 1 cuiller à soupe de menthe  et saupoudrez-la sur les aubergines.

Servez froid avec la sauce au yaourt supplémentaire en accompagnement.

 

Source d’inspiration :
Aubergines à la Turque

Spécialité des Etats-Unis : Oeufs Bénédicte

Je le dis souvent, je ne suis pas franchement copine avec le petit-déjeuner en semaine. En fait, tant que je ne suis pas bien réveillée, je n’aime pas manger! Je préfère me contenter d’un bon thé et faire l’impasse sur les aliments plus consistants, même si je sais que c’est mal! Mais proposez-moi un brunch le week-end et je suis au paradis!

Le brunch n’est pas quelque chose que l’on doit préparer dans la précipitation. Il faut l’apprécier sans tenir compte du temps, c’est pourquoi il est parfait pour le dimanche!

J’aime généralement servir des paniers remplis de scones et de viennoiseries avec diverses confitures, fromages et du bon beurre bien sûr. J’aime aussi servir des œufs brouillés pas trop cuits avec des copeaux de parmesan et une petite touche d’huile de truffe.

Mais pour les occasions vraiment spéciales, j’adore servir des œufs Bénédict. Ce plat délicieux rend immédiatement le brunch spectaculaire tant il présente bien et bluffe tout le monde au niveau du goût. Je ne dirais pas que c’est mon petit-déjeuner préféré de tous les temps, mais presque, car il me rappelle de délicieux brunchs que j’ai pu apprécier lors de mes voyages aux États-Unis, ce qui en fait pour moi un plat chargé de souvenirs. C’est un plat riche et généreux, à l’image des vrais brunchs américains!

La réalisation de la sauce hollandaise peut effrayer au premier abord mais si j’ai réussi, vous le pouvez aussi !

J’ai trouvé cette recette dans un de mes livres favoris, New York, les recettes culte. C’est une mine d’or pour tester les grands classiques de la cuisine nord américaine, je l’adore!

Oeufs Bénédicte

Pour 2 personnes

  • 2 muffins
  • 4 œufs
  • 1 c. à s. de beurre
  • 1 pincée de piment de cayenne
  • 4 tranches de poitrine fumée
  • Sel

Pour la sauce hollandaise

  • 1 jaune d’œuf
  • 1/2 c. à c. de jus de citron
  • 1/2 c. à c. de vin blanc
  • 60 g de beurre fondu

Faites la sauce : battez jaune d’œuf, le jus de citron et le vin blanc au fouet jusqu’à obtenir un mélange mousseux.

Mettre sur le feu allumé à doux, ajoutez 60 g de beurre fondu et battez toujours en chauffant jusqu’à obtenir une émulsion qui sera plus liquide que de la mayonnaise. Réservez au chaud et à couvert.

Au grille-pain, faites griller les muffins, puis beurrez-les.
A la poêle, faites griller la poitrine fumée et déposez-la sur les muffins.
Pocher les œufs : Dans une casserole, faites bouillir 2 litres d’eau avec 2 cs vinaigre blanc.  Déposez les œufs ( sans leur coquille) délicatement à l’aide d’une louche et laissez les cuire en les tournant délicatement pendant la cuisson pur que le blanc se recroqueville autour du jaune. Retirez de l’eau dès que les blancs sont pris , très délicatement et déposez sur les muffins.
Couvrir de sauce hollandaise, poivrez et ajoutez une pincée de piment de cayenne.

Source : New york, les recettes culte

Caïpirinha

Aujourd’hui on passe en mode vacances avec ce petit cocktail on ne peut plus festif! Débranchez-vous du travail, des soucis du quotidien, éteignez vos smartphones et servez vous une petite caïpirinha… Vous les entendez les maracas?

Si vous n’avez jamais goûté de caïpirinha, je vais vous faire les présentations! Ce cocktail classique brésilien est fabriqué avec rien de plus que de la cachaça, du jus de citron et du sucre, ce qui en fait un cocktail rafraîchissant et parfait pour l’été. On dit qu’elle aurait été inventée à São Paulo où elle servait d’abord à guérir les malades atteints de la grippe espagnole.

Connaissez-vous la cachaça? Fondamentalement, la cachaça rappelle le rhum, rhum car ils proviennent tous deux de cannes à sucre. Ils sont cousins. La plus grande différence est que le rhum provient du sous-produit de la production de sucre (la mélasse) alors que la cachaça provient du jus de canne à sucre frais. Ce cocktail se popularise partout dans le monde à mesure que la cachaça devient disponible partout! Regardez dans votre supermarché, vous n’y avez sans doute pas fait attention mais vous devriez en trouver près du rhum!

Voici la recette pour créer la caïpirinha parfaite selon moi. N’hésitez pas à la tester et à me dire ce que vous en pensez!



P.S. : Si vous voulez continuer votre voyage en Amérique du sud, testez également un petit mojito à la fraise!

Caïpirinha

Par verre

  • 9 morceaux de citron vert
  • 1 c. à s. de cassonade
  • 5 cl de cachaça
  • Glaçons

Lavez le citron vert et coupez les deux extrémités. Coupez le citron en 9 morceaux et retirez la partie blanche centrale responsable de l’amertume.

Placez les morceaux de citron dans le verre et versez une bonne cuillère à soupe de cassonade. Pilez fermement le tout dans le verre  jusqu’à l’extraction la plus complète possible du jus.

Recouvrez le mélange citron-sucre d’une bonne couche de glace pilée, puis ajoutez la cachaça.

Source d’inspiration :
http://www.1001cocktails.com/cocktails/13/recette-cocktail-caipirinha.html

Source d’inspiration :

http://www.1001cocktails.com/mobile/13/recette-cocktail-caipirinha.html

Sablés citron pavot

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais personnellement j’ai l’impression que ces petits sablés me crient : mange-moi! Il faut dire que dès que le soleil brille, j’ai envie de mettre du citron partout! Sa saveur acidulée est si rafraîchissante!

Légèrement citronnés et délicieusement sablés, ces biscuits sont absolument irrésistibles. Les zestes de citron donnent beaucoup de saveur aux biscuits. Les graines de pavot leur donnent de mignonnes petites taches bleues dont j’adore la texture!

 

Vous l’aurez compris, je vous recommande ces biscuits ! J’espère que vous les apprécierez autant que moi, je dois dire qu’il a été difficile de résister à la tentation de les engloutir encore tièdes à peine sortis du four!

C’est mon homme qui a réalisé cette recette, il est un très bon cuisinier et ces derniers temps, il s’amuse de plus en plus avec la pâtisserie. Depuis qu’il a fait ces biscuits, il en réalise souvent des variantes, nature, aux pépites de chocolat… C’est toujours un succès!

Sablés citron pavot

Pour 30 sablés

  • 4 jaunes d’œuf
  • 160 g de sucre
  • 180 g de beurre demi sel pommade
  • 270 g de farine
  • 1 sachet de levure
  • Le zeste de citrons
  • 2 c. à s. de graines pavot

Sortez le beurre 45 minutes à l’avance pour qu’il soit pommade.

Mélangez les jaunes et le sucre.
Ajoutez le beurre, puis la farine et la levure, et enfin les zestes et les graines de pavot.
Faites un boudin et enveloppez-le dans un film alimentaire. Laissez reposer au frigo pendant 2 heures.

Préchauffez le four à 180°C.
Découpez vos sablés en coupant des tranches d’un centimètre d’épaisseur dans le boudin.

Déposez-les sur du papier cuisson et enfournez pour 20 à 25 minutes, en surveillant bien la fin de la cuisson.

Crackers au caviar d’aubergine et feta

Aujourd’hui, je vous propose de réaliser une petit recette qui fleure bon l’ail la Méditerranée…
Le caviar d’aubergine, aussi appelé baba ghanoush, est un mezze très consommé dans la cuisine libanaise. Tout comme les tapenades et autres tartinades de légumes, j’adore en faire tout au long de l’été. Bah oui, qui dit été, dit apéros à gogo, et il faut bien éponger l’alcool! La version que je vous propose aujourd’hui n’est pas une version libanaise authentique mais plutôt « ma » version du caviar d’aubergines. J’y ai notamment mis de la purée de noisettes à la place de la traditionnelle pâte de sésame. cela donne un goût très sympa qui change un peu!
C’est un peu une double recette que je vous propose ici, car plutôt que de servir mon caviar d’aubergines avec du pain frais, j’ai choisi d’en faire une jolie présentation apéritive en déposant des cuillers de caviar sur des crackers puis en décorant l’ensemble de fêta.
Hop, on tartine tout ça et on obtient des petites merveilles à grignoter! Ces crackers sont un vrai délice et offrent une explosion de saveurs en bouche. Une fois de plus, les meilleures recettes sont souvent les plus simples!
Le caviar d’aubergines peut se conserver couvert au réfrigérateur pendant plusieurs jours. Alors, pour changer des éternels biscuits apéro, cacahuètes et autres biscuits en tous genre, laissez-vous tenter!
 

Crackers au caviar d’aubergine et feta

Pour le caviar d’aubergines
  • 1 aubergine moyenne ou 3/4 d’une grosse aubergine
  • 1 large gousse d’ail, écrasée or finement émincée
  • le jus d’un citron
  • 2 c. à s. de purée de noisettes
  • 4 c. à s. de sésame
  • 1 c. à c. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche
  • 1 c. à s. persil
  • Huile d’olive
  • Sel
Pour le service
  • 1 paquet de crackers triangulaires
  • 1 pot de fêta aux herbes de Provence
Pour le caviar d’aubergines :
Préchauffez le four en mode gril et placez la plaque du four le plus haut possible.
Coupez votre aubergine en tranches, saupoudrez-la de sel  et placez-la dans une passoire dans l’évier pour égoutter l’excès de liquide.  Au bout de 10 minutes, rincez  et séchez l’aubergine .
Déposez les tranches sur une plaque à pâtisserie et arrosez-les avec de l’huile d’olive et une pincée de sel.
Mettez à rôtir pendant 5 à 10 minutes, en les retournant une ou deux fois, jusqu’à ce que l’aubergine soit ramollie et dorée des deux côtés.
Retirez du four, empilez et enveloppez les tranches dans du papier d’aluminium et laissez reposer 5 minutes. Retirez la plupart de la peau de l’aubergine et mettez la chair dans un robot culinaire.
Ajoutez le jus de citron, l’ail, la pâte de noisettes, une pincée de sel et mixez jusqu’à obtenir consistance crémeuse. Ajoutez les herbes en dernier et mixez à nouveau pour incorporer.
Pour le montage
Déposez une cuiller de caviar d’aubergines sur crackers puis 1/2 cube de feta dessus.

Sirop de citron maison

Cette année, l’été est arrivé en avance et en fanfare avec des températures tout bonnement incroyables, surtout pour le nord! Je suis en joie car même si c’est un peu difficile de supporter ce temps quand on travaille, je suis une accro au beau temps et mon humeur est souvent assortie à la météo, ce qui n’est pas de bol quand on vit à Lille me direz vous!

Bref, dès qu’il fait beau je passe en mode « été extrême » : je remplis le frigo de pastèque (ce qui n’est pas dur vu la taille de ce fruit), et je me mets à réaliser des citronnades et eaux parfumées à tout va. Ajoutez à ceci une addiction totale au citron ces derniers temps, et vous comprendrez aisément que j’aie eu envie de me lancer dans la réalisation de ce sirop de citron !

Cette recette très facile et rapide est vraiment agréable pour l’été. Pour la réaliser, il vous faut simplement des citrons, du sucre et de l’eau, rien de plus ! Le sirop maison a une jolie couleur naturelle, qui n’a rien avoir avec celle du sirop du commerce. Au niveau du goût c’est pareil, il est beaucoup plus doux que celui que l’on trouve dans le commerce, j’ai beaucoup aimé cette saveur subtile et pas trop acide!

Ce sirop se sert dilué dans de l’eau bien fraîche, additionnée de glaçons pour obtenir une boisson hyper rafraîchissante. Comptez 1 volume de sirop pour 10 volumes d’eau. Il se conserve au frais pendant 3 à 4 mois.

J’ai trouvé cette recette sur un blog que j’aime beaucoup, la cuisine de Poupoule, qui l’avait elle même prise sur un autre blog que je lis beaucoup, la cuisine de Jackie. J’adore l’un comme l’autre, alors si vous ne les connaissez pas, allez de toute urgence découvrir leurs recettes!

Sirop de citron maison

  • 3 gros citrons bios
  • 375 g de sucre
  • 90 cl d’eau

Lavez les citrons.

Pressez le jus des citrons et récupérez les zestes des citrons pour obtenir une cuiller à soupe.

Mettez le sucre et l’eau dans une casserole et portez doucement à ébullition jusqu’à 120°C.

Mélangez, stoppez le feu et laissez tiédir.

Ajoutez le jus des citrons et les zestes et remettez à chauffer à feu doux pour 20 à 25 minutes.

Laissez ensuite infuser pendant une bonne demi-heure.

À l’aide d’un chinois, filtrez la préparation et laissez refroidir.

Mettez en bouteille et gardez au frais.

 

Sources d’inspiration :

http://lacuisinedepoupoule.com/2016/07/sirop-de-citron-maison.html

Sirop de citron maison

J’ai testé une cure de jus detox avec KitchenDiet!

Je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne, les vacances approchent et je dois dire que j’ai une fois de plus échoué à l’objectif de perdre du poids avant l’épreuve du maillot de bain! Vous me direz, avec toutes les gourmandises que je mange pour les partager ici, c’est pas étonnant! Oui oui, c’est de votre faute si je grossis! Et dans quelques jours je serai en Russie à m’empiffrer de zakouskis arrosés à la vodka, autant vous dire que tout cela ne va pas s’arranger!
Mais une fois n’est pas coutume, j’ai testé ce début de semaine une cure de jus detox d’une journée, constituée à 100% de jus de fruits et de légumes. Lorsque Yohan de KitchenDiet ma proposé de tester leur régime detox 1 jour, je me suis dit qu’à défaut d’avoir arrêté les burgers, pizzas et cheesecakes cet été, je pourrais rendre service à mon organisme en essayant ce programme! L’idée de le faire sur une seule journée m’a bien séduite car je sais pertinemment que je ne pourrais pas tenir plus longtemps! C’était également l’opportunité pour moi de goûter ces jus de fruits et légumes frais, composés de mélanges plus intrigants les uns que les autres.

Une cure detox, à quoi ça sert?

Commençons par réviser les bases! Si vous ne connaissez pas les cures detox, en quelques mots je eux vous dire qu’elles viennent de Los Angeles et font fureur sur les comptes instagram des blogueuses américaines Elles permettent de purifier le corps et de nettoyer l’organisme. Ces cures detox sont notamment recommandées lorsque vous êtes stressée, déprimée, que vous mauvaise mine, ou que vous avez trop abusé des aliments gras, sucrés, salés ces derniers temps.

KitchenDiet, c’est qui ?

KitchenDiet est une marque de cures detox à base de jus de fruits et légumes fais, qui propose également des plats minceur tout prêts et élaborés par un chef 2* Michelin. Ils proposent des programmes repas minceur pour hommes et femmes, mais aussi 4 cures différentes à base de jus detox allant de 1 à 7 jours!

Comment ça se passe avec KitchenDiet?

Avant de vous parler du résultat de cette cure, je vais déjà vous raconter comment cela se passe avec KitchenDiet lorsqu’on commande! Il faut savoir que KitchenDiet livre dans toute la la France, au créneau de votre choix (samedi matin inclus) et expédie en 48 heures maximum vos commandes.
Quand on commande chez KitchenDiet, on a aussi droit aux conseils d’une diététicienne par téléphone à qui on peut poser toutes ses questions concernant le programme avant d’attaquer.

Ça marche comment ?

Pour ma part, j’ai testé la cure 1 jour qui est constituée de 8 jus (oui, tout ça!). La cure consiste à remplacer ses repas et collations habituels par les jus, soit une journée d’alimentation exclusivement liquide. On peut les consommer comme on veut, quand on veut, mais on peut aussi s’inspirer du menu type proposé par KitchenDiet. La cure de jus 1 jour n’a pas pour objectif de faire perdre du poids ou d’amincir, mais plutôt de nettoyer l’organisme après une période de stress ou un week-end chargé.

On déballe le colis?

J’ai tout reçu très rapidement par camion réfrigéré dans une grande boîte, l’ensemble était bien protégé et les jus étaient super frais, ce qui signifie qu’il n’y a pas eu de rupture de la chaîne du froid! Au déballage, j’ai eu la joie de découvrir 8 jus très colorés. Leur packaging est simple et joli, avec un petit logo de la marque et la liste de tous les fruits et légumes de chaque jus. Les produits ont des dates limites plutôt longues qui permettent de bien s’organiser. Les couleurs des jus sont naturelles, logique car il n’y a aucun additif ou colorant à l’intérieur.
Voici le contenu de ma cure 1 jour PURE LIQUIDE :
Sunny Mary : Carotte, orange, tomate, tabasco
Red : Pomme, litchi, framboises, cranberries, citron vert, baies de goji, jus de gingembre
Gold : Pomme, céleri, thé vert, menthe, citron vert, gingembre
Yellow : Ananas, mangue, pamplemousse, fruit de la passion, curcuma, gingembre
Yellow Drive : Pomme, fenouil, concombre, citron et coriandre
Green : Pomme, céleri branche,kiwi, citron vert, épinard, menthe
Pink Power : Pomme, carotte, poire, orange, betterave, citron, cardamome
Beet-up : Pomme, cranberry, grenade, myrtille, betterave
Comme vous l’aurez remarqué, chaque jus a son petit nom. En découvrant les parfums, je suis intriguée et j’ai super hâte de m’y mettre!

Ma journée de test en live (ou presque)

J’ai planifié ma cure pour le lundi, le jour où j’aime bien manger léger pour compenser les excès du week-end. J’ai choisi de suivre les recommandations de KitchenDiet en prenant les jus dans l’ordre conseillé :
Petit déjeuner : Green & Red
Collation du matin : Pink Power
Déjeuner : Beet-up & Gold
Collation : Yellow
Dîner : Sunny Mary & Yellow Drive

Le petit-déjeuner

Je sais que je vais en choquer plus d’un(e), mais je me lève très tôt le matin, vers 5 h 30, et je ne petit-déjeune pas à part un thé sans sucre. Je ne mets donc rien dans mon estomac avant midi voire 13 heures d’habitude. Oui je sais, certains d’entre vous doivent s’évanouir rien qu’en me lisant, mais mais que voulez vous, j’ai beau savoir que c’est mal, je n’arrive pas à changer cette habitude. Je n’étais donc pas inquiète pour le petit-déjeuner, je savais que les deux jus me suffiraient amplement!
Je me lève donc vers 5 h 30, je bois un verre d’eau comme toujours, puis j’étudie le petit livret et sélectionne les jus qui sont recommandés. Moi qui ne petit déjeune jamais, j’ai du mal à finir les deux jus tant ils sont copieux et nourrissants. Le Red, au saveurs de fruits rouges est un véritable régal. Le Green est plus surprenant avec son goût de céleri, surtout au réveil, mais c’est frais et agréable. Me voilà bien rassasiée pour partir au travail!

La collation

N’étant déjà pas habituée à petit déjeuner, je n’ai absolument pas faim quand arrive l’heure de ma collation! Mais c’est avec plaisir que je découvre ses délicieux parfums! Fan de cardamome, j’ai apprécié sa saveur subtile et délicieuse du Pink Power!

Le déjeuner

Je déjeune au travail devant mon écran avec le Beet-up et le Gold. Le Gold contient lui aussi du céleri, mais à un dosage subtil (ou alors ça y est, je suis devenue accro au céleri). Toujours est-il que j’ai plus apprécié le céleri dans ce jus que dans le Green. Le Beet-up est vraiment original, la betterave ne domine pas mais on sent réellement son goût terreux, que personnellement j’aime beaucoup.

La collation

Moi qui ne goûte jamais, voilà un petit plaisir qui vient égayer mon après-midi au travail. Le Yellow detox est un véritable régal! Heureusement car je n’ai pas du tout faim, et j’aurais du du mal à me forcer si je n’avais pas autant le coup de cœur pour ce jus! C’est mon favori entre tous!

Le dîner

Le lundi soir, je suis habituée à manger léger, et là j’avoue qu’avec les jus consommés durant la journée, je n’ai pas franchement faim. J’aurais bien envie de grignoter quelque chose de solide malgré tout, mais allez, c’est le dernier effort et demain on reprend une vie normale… Cette fois encore, les deux jus me plaisent beaucoup : le Yellow drive a un petit goût de soupe glacée ou gaspacho, la coriandre fraîche explose en bouche et comme j’adore cette herbe, je suis ravie! On continue avec le Sunny mary! Entre la tomate et le tabasco, j’ai l’impression de me boire un petit bloody mary, c’est un mélange à tomber! Il ne manquerait plus qu’une goutte de vodka dans celui-ci… Comment ça, c’est pas detox?

Conclusion

La journée a été moins difficile que ce que je le pensais au premier abord. Comme j’ai fait cette cure un jour de travail, je n’ai pas eu l’occasion d’être tentée d’aller piocher dans le frigo et c’est très bien comme ça! Au niveau des sensations, je n’ai rien remarqué. Pas de faim, pas d’écœurement, pas de ballonnements, rien de spécial en fait!
Concernant le goût, tous les jus sont très bons, mais certains pourront dérouter les personnes qui n’aiment pas le goût de certains légumes. Les jus sont bien consistants et j’ai aimé le fait que l’on sente réellement le goût des fruits et légumes frais, et que les mélanges n’étaient pas trop sucrés.
J’ai ressenti une certaine frustration à ne manger que du liquide, mais heureusement ce n’était que pour une journée. Je pense qu’à l’avenir, si je renouvelle ce type de cure, ça sera après les fêtes, pour ne pas mettre 2 mois à récupérer ma forme et mon énergie après le traditionnel enchaînement de repas trop lourds. Je m’orienterais plutôt sur une cure de 3 jours car elles intègrent un peu de crudités et de yaourts pour avoir le plaisir de mâcher en complément des jus.
Si je devais résumer cette cure detox en quelques notes, je dirais :
Goût : Hyper frais, naturel et intense
Originalité des parfums : ++++, des mariages auxquels je n’aurais jamais pensé
Capacité d’intriguer les collègues qui vous voient vous régaler avec vos jus au bureau : à son maximum
Allers/retours aux toilettes : J’ai arrêté de compter mais c’est assez diurétique
Sur la balance : je sais ce n’est pas un régime, mais tous mes excès du week-end étaient effacés après cette cure!
Si vous voulez vous aussi tenter l’expérience, rendez-vous sur le site KitchenDiet et bénéficiez d’une réduction de 10 euros sur toutes les cures avec le code DETOX10!

Que faire avec des blancs d’œufs?

Si vous avez fait de la mayonnaise, de la crème anglaise ou une tarte au citron récemment, vous avez probablement un gros bol de blancs d’œufs qui traîne dans votre frigo et vous regarde d’un air désespéré (oui, les blancs d’œufs font ça.)

Les jaunes et les blancs d’œufs ont des propriétés très différentes et on les utilise souvent de façons très différentes. Les blancs translucides offrent de la légèreté, mais aussi du corps à des desserts comme les meringues et les macarons, tandis que les jaunes, riches et gras, constituent un agent de liaison parfait. En conséquence, beaucoup de recettes nécessitent l’un mais pas l’autre… Ce qui oblige à se creuser la tête quand on n’aime pas gaspiller!

Je vous avais proposé il y a quelques jours des solutions pour ne pas gâcher vos jaunes d’œufs esseulés, c’est donc l’inverse que je vous propose aujourd’hui! Si comme moi vous détestez le gaspillage, ces idées vous permettront de donner à ces blancs une seconde vie et de les transformer en plein de choses délicieuses! Si vous êtes confronté à une armée de blancs qui se morfondent au fond d’un bol, essayez une de mes suggestions.

21224673115_12e16c1a8a_z

Photo Sean MacEntee @Flickr

Congeler les blancs d’œufs

Les blancs d’œufs se conservent au réfrigérateur jusqu’à deux jours, mais aussi bizarre que ça puisse paraître, ils peuvent aussi être congelés jusqu’à trois mois. Mettez-les dans des sacs de congélation ou des bacs à glaçons, de manière à pouvoir décongeler précisément ce dont vous aurez besoin. Décongelez-les au réfrigérateur pendant une nuit avant de les utiliser. Une fois que vous les aurez décongelé, ils ne peuvent bien sûr pas être recongelés et doivent être cuisinés immédiatement.

Avec un blanc d’œuf

– Faire une dorure. On pense souvent aux jaunes d’œufs pour dorer les pâtisseries et pâtes, mais le blanc d’œufs fonctionne très bien, il donne simplement une teinte plus discrète à votre préparation.
– Un  gin fizz. Oui oui, il existe des cocktails au blanc d’œuf, et ils sont plutôt bons!
– Des biscuits apéro. Vous pouvez glisser vos blancs d’œufs dans vos apéros avec ce mélange de noix épicées!

IMG_5142

Photo Gail @Flickr

Avec deux blancs d’œufs

5471190091_404f6ba72b_z

Photo julien haler @Flickr

Avec trois blancs d’œufs

Avec quatre blancs d’œufs

  • Une pavlova ananas poivre
  • Un brownie. Le brownie, tout le monde adore, alors si un reste de blancs d’œufs peut devenir une excuse pour s’en faire un, moi je dis oui!

4448807631_a4c3e85aac_z

Photo jeffreyw @Flickr

Avec autant de blancs d’œufs que vous voulez

  • De la mousse. C’est évidemment une des premières idées qui passe par la tête de tout le monde en matière de blancs d’œufs! Au chocolat noir, au chocolat blanc ou au spéculoos, il y a mille idées à décliner!
  • Des îles flottantes.
  • De la meringue. La meringue est la base de l’utilisation des blancs d’œufs. Telle quelle, je ne trouve pas qu’elle fasse rêver, mais on peut la mettre dans des eton mess ou dans un mont blanc, et là c’est top!
  • Faire une omelette L.A. style. L’omelette se fait avec des œufs entiers… sauf à L.A., patrie du fitness et de la nourriture bio et protéinée, où on fait son omelette avec uniquement des blancs pour être nourrissante sans apporter de cholestérol!…

Voilà les idées que j’ai listées pour écouler mes blancs d’œufs, et vous, vous avez d’autres astuces pour ne pas gaspiller?