Archives par mot-clé : pizza

Le chorizo en 6 recettes

J’aimerais commencer cet article en vous disant que dans la vie, il y a ceux qui aiment le fromage, et ceux qui aiment la charcuterie. Mais en réfléchissant bien, il y a surtout des gens bien gourmands qui aiment les deux, et encore plus quand ils sont associés.
J’ai tendance à me dire que je ne suis pas une folle de charcuterie, car je ne cours pas après les charcuteries à croquer telles quelles à l’apéro, mais dès lors qu’elles entrent en cuisine, elles révèlent un autre aspect de leur personnalité! À ce petit jeu, le chorizo grillé est certainement le roi. Sa texture « crousti-fondante » est à se taper les fesses sur la moquette, et son goût est sublimé par la cuisson, rendant n’importe quel plat quasiment orgasmique! Allez, on embarque pour mes favoris!

Oeuf cocotte tout simple au chorizo

oeuf-cocotte-chorizo3

 Tagliatelles de carottes au chorizo

carottes-multicolores

Pizza cônes au bœuf épicé

pizza-cone-boeuf-epice-4

Choripan

choripan

Oeuf en baguette au chorizo

oeuf-en-baguette-chorizo-3

Champignons farcis au chèvre et chorizo

champignon-chorizo-3

Pizza blanche salami paprika

Les pizzas dont un de mes nombreux péchés mignons, et je dois avouer que parmi toutes celles que j’engloutis, il y en a de nombreuses qui arrivent par scooter magie toutes faites dans mon assiette, et seulement une faible proportion que je cuisine moi-même.

C’est pourtant tellement meilleur, et même en faisant la pâte, ça ne demande pas un temps énorme mais que voulez vous je suis feignasse overbookée!

Enfin, il est des jours ou je trouve du courage et je le regrette rarement. La pizza que je vais vous proposer n’échappe pas à cette règle. En plus d’être jolie, sa pâte a un goût et un aspect rustique très sympa, et les saveurs simples se complètent parfaitement!
pizza-blanche-salami-2
P.S. : Si vous voulez encore plus de fun dans votre assiette, testez ma pizza au bœuf épicé en forme de cône!

Pizza blanche salami paprika

Pour la pâte à pizza
  • 175 g de farine semi complète
  • 5 g de sel
  • 5 g de levure de boulanger
  • 12,5 cl d’eau
  • 1 c. à s. d’huile
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
Pour la garniture
  • 75 g de mascarpone
  • 75 g de ricotta
  • 2 belles pincées de gruyère
  • 2 oignons blancs émincés
  • 6 rondelles de salami
  • 100 g de poivron rouge
  • 2 pincées de paprika
  • 1 filet d’huile pimentée
  • 1 c. à c. d’herbes de Provence
  • Sel, poivre

pizza-blanche-salami

Mettez une partie de la farine, le sel et la levure dans le bol mixeur. Ajoutez l’eau tiède (20°C environ). Ajoutez l’huile d’olive.
Mélangez à vitesse moyenne. Ajoutez la farine restante. Travaillez jusqu’à ce que la masse soit homogène. Laisser pointer puis farinez à nouveau et mélangez.
Basculez la pâte sur le plan de travail et pétrissez. Répétez le pétrissage au moins deux fois en laissant pousser entre chaque pétrissage.

Formez une boule et laissez à température ambiante une dizaine de minutes avant de l’abaisser.

Préchauffez le four à 200 °C.
Dans un bol, mélangez le mascarpone et la ricotta jusqu’à obtention d’un ensemble homogène. Assaisonnez de sel et de poivre.

Détailler la mozzarella en tranches de 1 cm d’épaisseur.
Éplucher les oignons, coupez-les en 2 et émincez-les très finement.

Répartissez la préparation mascarpone-ricotta sur la pâte à pizza, puis disposez les lamelles de mozzarella et recouvrez le tout d’oignons.
Déposez enfin les rondelles de salami.
Enfournez pendant 15 min.
Dégustez aussitôt.

Cheesy bread au chou fleur

Depuis que j’ai réalisé cette merveilleuse purée de chou fleur au romarin pour Pâques, j’ai totalement changé d’avis sur le chou-fleur, que je trouvais tristoune voire pas très bon. Je suis donc résolue à le tenter dans un maximum de recettes , les plus modernes possibles pour continuer à découvrir ce super légume.

Ici je vous le propose façon cheesy bread,  vous savez cette spécialité italienne de dominos pizza qui ressemble à de la pizza, sauf qu’il n’y a pas de base tomate ou crème, qu’on le mange coupé en bandes et non en parts triangulaires, et qu’on le sert en entrée avant de manger effectivement une pizza. Bonjour l’équilibre alimentaire.

cheesy-bread-chou-fleur

 

Ici, le chou fleur déculpabilise un peu la recette, et avec une soupe vous avez un petit repas rapide et sympa pour vos plateaux Game of thrones du dimanche soir.

cheesy-bread-chou-fleur2
P.S. : SI vous aimez le chou-fleur cuisiné façon fun, essayez ces pop-tarts aux chou-fleur!

Cheesy bread au chou-fleur

  • 150 g de chou fleur émincé finement
  • 1 pâte à pizza
  • 2 cuillers à soupe d’herbes de Provence
  • 100g de mozzarella en cubes
  • 3 cuillers à café d’origan
  • 1 cuiller à soupe d’ail émincé
  • 20 cl d’eau
  • Une noix de beurre
  • sel, poivre

Si vous préparez votre pâte a pizza maison, c’est par ici.
Sinon si vous achetez une pâte toute faite, prenez la en boule si possible et non pré-étalée. Dans les deux cas, incorporez les herbes de Provence dans la pâte avant de l’étaler en rectangle.

Dans une poêle, faites fondre une noix de beurre puis mettez à dorer le chou fleur, l’origan, l’ail, du sel et du poivre.
Quand le chou-fleur commence à dorer, ajoutez 10 cl d’eau, prolongez la cuisson jusqu’à ce que l’eau soit évaporée, remettez 10 cl,  puis dès que c’est évaporé à nouveau stoppez la cuisson.

Préchauffez le four à 210°.

Déposez le chou-fleur puis la mozzarella sur la pâte et mettez à cuire pour 20 minutes .
Mangez immédiatement, coupé en carrés ou en bâtonnets.

 

cheesy-bread-chou-fleur3

Muffins ananas coco

On continue sur la lancée des bonnes résolutions avec le challenge du jour : manger plus de fruits. Bah quoi, quand ils disent de manger 5 fruits et légumes par jour, il n’y a pas d’astérisque précisant que les légumes ne doivent pas être dans des pizzas ou les fruits  dans des gâteaux ^^. J’avoue que je n’ai d’ailleurs pas choisi la facilité car je ne suis pas une grande fan d’ananas.
C’est toujours le parfum qui me reste au fond du frigo à la fin d’un paquet de yaourts, et que je refile dès que possible à mon homme en espérant qu’il ne va pas s’en rendre compte… Alors il faut bien avouer que je me risque rarement à utiliser ce fruit en pâtisserie ou pire, en cuisine! 
Mais bon, comme j’avais une boite d’ananas entamés, mon sens de l’économie a pris le dessus sur mon sens gustatif, et je me suis donc creusé la tête pour trouver une recette acceptable… J’ai fini par créer ces muffins avec pas mal d’inspirations différentes, et comme objectif d’obtenir une saveur exotique…
Ce fut une vraie bonne surprise : ils dont tellement bons que j’hésite à proclamer officiellement que j’aime désormais l’ananas! Voilà qui va m’aider à manger plus de fruits cette année!
 muffin-ananas-coco-2
P.S. : Envie de sensations plus fortes en noix de coco? Ce flan à la noix de coco devrait vous ravir!

Muffins ananas coco

Pour 16 muffins

  • 4 oeufs
  • 200 g de sucre en poudre
  • 250 g d’ananas en boite
  • 1 bouchon de rhum
  • 15 cl d’huile
  • 20 cl de jus exotique ou multi fruits
  • 250 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1/4 c. à c. de cannelle
  • 1/4 c. à c. de gingembre
 Glaçage
  • 100 g de sucre glace
  • 2 à 3 c. à s. de crème fraîche
  • 3 c. à s. de noix de coco en poudre

Séparez les blancs des jaunes d’œufs. Dans un saladier, battez les jaunes avec le sucre. Ajoutez l’huile, le jus de fruits puis mélangez.

Versez la farine en pluie en mélangeant bien, puis le sachet de levure.
Battez les blancs d’œufs en neige ferme. Intégrez-les au mélange.

Préchauffez le four à 180°C.

Coupez l’ananas en dés et répartissez-les  dans 16 moules à muffins.

Versez le mélange dans les moules. Cuisez à 180°C pendant 20 à 25 min environ.

Pendant ce temps, mélangez les ingrédients du glaçage jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

 Une fois les muffins démoulés, laissez refroidir avant d’ajouter le glaçage.

Laissez sécher à l’air avant de mettre au frigo.

muffin-ananas-coco

Janvier : mes résolutions culinaires

Ah le mois de janvier! On a la tronche enfarinée, on ne rentre plus dans ses slim qu’avec de la vaseline et on court se faire  vomir à la moindre évocation du mot foie gras… Mais c’est aussi le moment où pleins de naïveté frôlant le déni d’espoir on se promet à soi-même que tout va changer… On mangera sans viande, sans additifs ou sans gluten, on ralentira l’alcool au profit de l’eau, et on ira voir ses grands parents plus souvent… Vraiment, si le monde était fait de résolutions tenues, les clubs de sport et les associations caritatives n’auraient pas à s’en faire!

 Personnellement, je n’échappe pas a la règle et je me fais un devoir de ne pas tenir mes résolutions, comme je l’ai démontré ici il n’y a pas très longtemps.

Alors cette année, pour changer j’ai décidé de me lancer un défi, sous forme de 31 objectifs que je tiendrai chaque jour de janvier. Comme ça, ça sera fait, et je pourrai retourner à ma léthargie la conscience tranquille dès le mois de février.

Voici mes résolutions, et vous, quelles sont les vôtres?

1 / Faire moi-même ma galette des rois et ne pas tricher pour avoir la fève.

L’an dernier, j’avais expérimenté une galette classique à la frangipane, cette année un parfum plus original sera de rigueur!

Ma recette : Galette noix de pécan caramel

 4359966113_dff212e626_zSource syvwlch @ Flickr

2/ Manger plus de fruits.

Parce que c’est bon et plein de vitamines !

 Ma recette : Muffins ananas coco

3/Revisiter le poulet du dimanche

Parce que je ne peux pas m’en passer et qu’il mérite d’être remis au goût du jour!

Ma recette : Tajine de poulet et potiron aux lentilles corail

4/ Découvrir les légumes exotiques.

Chayotte, patates douces, okras… J’ai tellement de possibilités!
Ma recette : Chayotte farcie au poivron et curry

5/ Cuisiner une spécialité française.

Je suis fascinée par la cuisine du monde, mais cela ne doit pas m’empêcher de tester des spécialités plus proches par moments!

Ma recette : Tourte parisienne

6/ Moins gaspiller la nourriture.

Parce qu’en plus d’être économique et écologique, cuisiner les restes permet parfois de trouver de super bonnes idées.

Ma recette : Bundt pudding aux Werther’s

7/ Manger complet.

Pâtes, riz ou semoule se déclinent en version complète avec plus de fibres.

Ma recette : Coquillettesoto au poulet, champignons et jambon cru

8/ Manger de saison

Parce que c’est meilleur pour l’environnement, l’emploi, la santé et et le goût!

 Ma recette : Mangue pochée au thé

9/ Arrêter le Nutella.

Huile de palme, calories, tout ça…

10/ Manger plus de légumes.

Moins gras, moins sucré, plus de fruits… Il faut forcément aussi que je mange plus de légumes !
Ma recette : Curry de potiron et lentilles

11/ Manger local.

Légumes, viandes ou bières du coin, j’ai l’embarras du choix!
Ma recette : Burger au Vieux Lille

 6933441530_84815e7ec9_zSource Guy Renard @Flickr

12/ Inventer des goûters sains.

Pour ne pas se priver de ce petit plaisir régressif qu’est la pause goûter!
Ma recette : Barre figues sésame

13/ Découvrir un gâteau américain.

OK, je tire sur mes penchants personnels puisque j’adore la pâtisserie américaine, mais il m’en reste tellement à tester!
Ma recette : Blondie au Galak et spéculoos

 ChesecakeSource Zdenko Zivkovic @Flickr

14/ Tester le rooïbos.

Je suis fan de thé, tisanes et infusions en tous genres et je n’ai pas encore goûté de rooibos… Il est temps d’y remédier!
Ma recette : Gelée de rooibos

15/ Renouer avec la cuisine asiatique.

Je suis une fana d’Asie, aussi bien pour sa culture que pour sa gastronomie, et pourtant je poste peu de recettes asiatiques sur mon blog… Souvent par flemme d’aller acheter des aliments spécifiques!
Ma recette : Boeuf loc lac

16/ Perdre du poids après les fêtes.

Avec quelques recettes simples et légeres, ça devrait le faire.
Ma recette : Clafouthon

 41415099_e3de17b2ac_zSource Gideon @Flickr

17/ Raviver les souvenirs de voyage.

A chaque fois que je visite un pays, je me promets de refaire à la maison les bons plats testés sur place… Mais souvent, j’y pense et puis j’oublie, comme cette année lors de mes vacances à Porto puis à Budapest et à Nancy!

Ma recette : La francesinha

18/ Manger moins gras.

Cela se passe de commentaires !

4906633109_17fb8d459f_z

Source F_A @Flickr

Ma recette : Fondant  au chocolat ans beurre

19/ Arrêter les chips et préparer moi-même des apéros simples et conviviaux.

Parce que c’est plus sympa, moins cher et que ça permet de finir des fonds de placard parfois, comme les restes de pâte a pizza, de pain, de coulis de tomate…

Ma recette : Tartines au sésame, feta et figue

20/ Tenter la raw food.

Un mouvement culinaire qui me tente depuis un moment sans que je l’ai encore testé.

Ma recette : petits cheesecakes aux noix

21/ Manger plus de poisson.

J’adore le poisson mais mon homme moins, donc c’est vrai qu’au quotidien la facilité c’est plutôt le steak et le jambon!

Ma recette : risotto aux crevettes et rosé

22/ Essayer de manger végétarien.

Au moins le temps d’un repas, renoncer à la viande et la remplacer par des protéines végétales!

Ma recette : Chili tofu

23/ Arrêter les sandwichs tout faits.

Parce que  les faire maison, c’est super simple et tellement meilleur!

Ma recette : Grilled cheese ricotta mangue

24/ Twister le petit déjeuner en sortant du classique œuf bacon haricots.

Je sais, ça n’est déjà pas si classique pour tout le monde, mais chez nous c’est l’institution dominicale.

Ma recette : Huevos rancheros

4705278835_bd8e8887e2_z

Source CeresB @Flickr

25/ Tenter un classique de la pâtisserie.

Opéra, religieuse, linzertorte… Par quoi vais-je me laisser tenter?

Ma recette : Sachertorte

26/ Réussir une bonne vinaigrette rapide.

Je sais quasiment tout cuisiner, mais la vinaigrette me dépasse et ne me passionne pas, et je finis toujours par en acheter de la toute prête. Il est temps que ça change, non?

Ma recette : Salade de patates douces et boulgour

27/ Arrêter les plats cuisinés ou de préparations toutes prêtes.

Vous ne me verrez jamais avec une barquette Marie pour mon repas, mais j’avoue acheter des préparations toutes prêtes à tartiner, comme le houmous, le tarama, la tapenade… Que je pourrais facilement faire moi même!

28/ Découvrir les traditions culinaires de Suède.

Mon rêve est de cuisiner une spécialité de chaque pays, et la Suède est encore sur ma to-do list !

Ma recette : Kottbullar

 14039146164_96d2719887_zSource Tobias Lindman @Flickr

27/ Tester mon siphon.

Je l’ai depuis un an et je n’ai encore rien préparé avec, honte sur moi!

28/ Faire mes propres glaces.

J’en rêvais depuis l’été dernier, et le site recettes.de l’a fait en me faisant gagner une sorbetière au concours mi-figue mi raisin. Y’a plus qu’à !

 Ma recette : Glace aux s’mores

30/ Cuisiner Jamie Oliver

Jamie Oliver est mon idole en matière de cuisine, parce que ses plats me semblent toujours être des recettes de grand-mère rock’n roll.

Après tout ça,  je retournerai bien sagement à mes burgers et plats bien riches comme je les aime et je pourrai pour la première fois dire que j’ai tenu mes résolutions!

Gâteau invisible pommes bananes

Saviez-vous que dans le temps les sapins de Noël étaient décorés avec des fruits de saison, notamment des pommes? Une année, la récolte fur tellement mauvaise qu’un verrier inventa les boules de Noël pour les remplacer… Ce qui n’est pas plus mal, les pommes sont bien trop bonnes pour qu’on les laisse moisir tout l’hiver sur un sapin! Personnellement je les préfère en gâteaux et tartes de toutes sortes, et je m’en donne à cœur joie durant l’automne et l’hiver…

 gateau-invisible-pomme-banane

Quand j’ai vu ce gâteau invisible aux pommes sur le très sympathique blog non identifié, j’ai été séduite. Le nom vient du fait qu’il y a (beaucoup) plus de fruits que de pâte, et il faut bien avouer que ce n’est pas pour me déplaire, car au final dans le gâteau aux pommes ce que j’aime c’est la pomme! Bah oui, vous n’allez pas me dire que dans la tartine de Nutella vous préférez le pain ou que vous préférez les croûtes dans la pizza… Ici c’est pareil!

 Je dois dire que ce gâteau frôle la perfection : d’abord parce qu’il est indéniablement très très bon. Ensuite parce qu’il est très facile à faire, et enfin, parce qu’il y a peu de pâte, donc de petites quantités d’ingrédients, qu’on a (presque) toujours dans ses placards sans faire de courses.
 Je pense que pour toutes ces raisons, ce gâteau deviendra une de mes références quand j’aurai des fruits à finir à l’avenir!
P.S. : Si vous aimez les gâteaux aux pommes, pensez à ma tarte tatin aux Werther’s !
  gateau-invisible-pomme-banane-3

Gâteau invisible pommes bananes

  • 90 g de cassonade
  • 100 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 13 cl de lait
  • 2 œufs
  • 60 g de beurre demi-sel (dont 30 g fondu)
  • 750 g de pommes
  • 2 bananes
  • Le zeste d’un citron

A l’aide d’un batteur électrique, battez les œufs avec 50 g de sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Rajoutez les zestes de citron.
Mélangez la farine et la levure chimique, et ajoutez-les au mélange précédent. Mélangez jusqu’à obtenir une consistance homogène, puis incorporez le lait et le beurre fondu petit à petit.

Préchauffez le four à 180 °C.
Pelez les pommes, coupez les en quartiers et épinez-les. Épluchez les bananes et coupez-les en rondelles.
Émincez finement les quartiers et ajoutez-les au fur et à mesure dans la pâte. Mélangez

Dans un moule rond et haut, étalez le reste de beurre (30 g) sur le fond et les bords, et saupoudrez de sucre restant (40 g). Versez la pâte dans le moule et enfournez pour 50 minutes à une heure (disposez un papier d’aluminium si la surface du fondant devient trop dorée).
Laissez refroidir et démoulez lorsque le gâteau est encore tiède (pour éviter que le caramel durcisse).

gateau-invisible-pomme-banane-2

Source d’inspiration :

http://blognonidentifie.blogspot.fr/2014/10/gateau-invisible-la-pomme.html?m=1

Ma sélection de films de Noël

6576631175_47d0a44ebe_b
Photo par zigazou76 @Flickr
Ha, les vacances de Noël… On court partout pour trouver des cadeaux, faire la fête avec la famille, mais aussi les amis, proches ou de passage.. Du coup, le reste du temps, le plaisir c’est de cuver se reposer tranquillement, en revoyant pour la centième fois les films qu’on a aimés enfants, adolescents, adultes… Au fil des années la liste s’allonge et il faudra poser plus de jours pour avoir le temps de tous les voir!

Le Père Noël est une ordure

Un bon film humoristique français, du temps où les français savaient faire des films drôles (ou alors, j’étais trop jeune pour avoir développé mon sens critique)

A regarder en mangeant des doubitchous, ou un kloug

Elf

Un film américain pas franchement subtil, mais j’adore tellement Will Ferel que je ne peux pas résister!

A regarder en mangeant une assiette de spaghettis au sirop!

Maman, j’ai (encore) raté l’avion

Deux vrais classiques de mon enfance, vus, revus et re revus jusqu’à ce que la VHS commence à montrer des signes de  faiblesse.

A regarder en mangeant une pizza 4 fromages

L’étrange Noël de Monsieur Jack

Le mélange hasardeux de mes deux fêtes préférées, mis en images par mon réalisateur préféré, forcément, ça devait me plaire.

A regarder en mangeant un gâteau à la citrouille

Les Gremlins

Pour replonger dans les années 80 et se dire que finalement, mon chat n’est pas si insupportable que ça.

A regarder en mangeant après minuit

Les bronzés font du ski

Parce qu’on ne pourra plus jamais s’empêcher de crier « flexion, extension » à chaque fois qu’on ira au ski.

A regarder en buvant un alcool de crapaud.

Les 12 travaux d’Astérix

Les Astérix sont toujours sur-diffusés en période de noël, celui-ci est mon préféré avec Astérix et Cléopâtre.
A regarder en mangeant du sanglier of course

Le Grinch

Je saturais déjà fortement des mimiques de Jim Carrey à l’époque de la sortie de ce film, mais le Grinch étant une histoire traditionnelle américaine, on ne peut pas décemment y échapper.
A regarder en mangeant rien du tout, le Grinch ayant tout volé.

Le noël de Mickey

Le conte de Dickens en version Mickey, un autre classique de mon enfance.
A regarder en mangeant un repas gargantuesque

Harry Potter

Le premier Harry Potter est léger et fantastique comme tout bon film de Noël.
A regarder en dégustant des dragées surprise de Bertie Crochue, des ballongommes du Bullard, des chocogrenouilles, des patacitrouile, des fondants du chaudron et des baguettes magiques à la réglisse.

Edward aux mains d’argent

Un conte magique, qui m’a fait découvrir la poésie mélancolique de Burton.
A regarder en mangeant avec des ciseaux à la place des mains, donc certainement pas grand chose.

Charlie et la chocolaterie

On continue sur Tim Burton qui vous l’aurez compris est une de mes idoles, et on retombe en enfance avec ce film magique adapté du roman tout aussi magique de Roald Dahl.
A regarder en mangeant des chocolats

3615 code Père Noel

Je n’ai pas encore vu ce film mais c’est le prochain que je vais tester, et peut-être faire entrer dans la postérité de ma liste de films de Noel.

Tartelettes aux champignons, noix et marrons

C’est l’automne, on enfile ses bottes de pluie et on file dans les champs et les forêts à la recherche de champignons, noix, marrons… Ou on est une feignasse, on a peur de tomber sur un champignon hallucinogène et on achète bêtement tout ce qu’il faut au supermarché, comme moi quoi!

 Ces petites tartelettes seront parfaites pour vos apéros d’automne, mais vous pouvez aussi faire une variante façon pizza pour un repas complet! Je fais toujours ma pâte à pizza moi-même, pour utiliser de la farine semi-complète, bien meilleure nutritionnellement que la farine blanche (oui oui, je me la pète un peu là!), mais une pâte à pizza toute faite ira très bien aussi si vous n’avez pas le temps!

tartelettes-noix-champignons

Avec cette recette, je participe au concours que propose le site recettes.de sur le thème « Défi à la noix ».

http://recettes.de/defi-a-la-noix

 L’objectif est de proposer une recette qui contient des noix, ou d’autres fruits à coque comme les noisettes, les amandes, les pistaches…
  tartelettes-noix-champignons-3

Tartelettes aux champignons, noix et marrons

  • Une pâte a pizza
  • 2 c. à s. de crème fraîche
  • 2 c. à s. de parmesan
  • 75 g de champignons
  • 25 g d’échalote
  • 30 g de marrons
  • 15 g de noix
  • Un peu de beurre
  • Sel poivre
Émincez finement les échalotes, les champignons, les marrons et les noix et faites tout suer 5 minutes dans une poêle avec une noix de beurre. Salez et poivrez.
Coupez la pâte à pizza en mini cercles. Étalez la crème sur les cercles de pâte.

Préchauffez le four à 200°C.
Déposez une petite cuiller de mélange aux champignons sur chaque mini pizza puis saupoudrez d’une pincée de parmesan.

Enfournez pour 8 à 10 minutes et servez chaud.
tartelettes-noix-champignons-2

Pizza chèvre miel et noix

C’est l’automne, alors je m’en donne à cœur joie avec les noix, c’est bien simple : je les adore!

Cette recette m’a été inspirée par l’une des pizzas créations de Picard. Bah oui, ils ont souvent des plats qui me donnent super envie, mais je ne peux pas me résoudre à manger des plats tout faits!

 tarte-chevre-miel-noix

Enfin bon, pour les plus paresseux, sachez qu’il existe une pizza aux mêmes parfums toute faite chez Picard, et qu’elle a l’air rudement bonne, même si j’ose espérer qu’elle n’égale pas la mienne!

Avec cette recette, je participe au concours que propose le site recettes.de sur le thème « Défi à la noix ».

http://recettes.de/defi-a-la-noix

L’objectif est de proposer une recette qui contient des noix, ou d’autres fruits à coque comme les noisettes, les amandes, les pistaches…

tarte-chevre-miel-noix-2

Pizza chèvre miel et noix

Pour 2 pizzas individuelles

Pour la pâte à pizza

  • 175 g de farine semi complète
  • 5 g de sel
  • 5 g de levure de boulanger
  • 12,5 cl d’eau
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
Pour la garniture
  • 3 c. à s. de crème fraîche
  • 8 tranches de bûche de chèvre
  • 1/4 d’oignon rouge
  • 25 g de noix
  • 1 c. à s. de miel liquide
  • 2 c. à s. de parmesan râpé
  • 1 c. à c. d’origan
  • 1 c. à c. d’huile d’olive
Mettez une partie de la farine, le sel et la levure dans le bol du mixeur.

Ajoutez l’eau tiède. Ajoutez l’huile d’olive.

Mélangez à vitesse moyenne pour obtenir une masse humide et ajoutez la farine restante.

Travaillez jusqu’à ce que la masse soit homogène.

Laissez pointer, puis farinez à nouveau et mélangez.

Basculez la pâte sur le plan de travail et pétrissez.
Répétez le pétrissage au moins deux fois en faisant pousser la pâte deux fois à température ambiante entre chaque pétrissage.

Formez une boule et laissez à température ambiante une dizaine de minutes avant de l’abaisser en forme rectangulaire dans laquelle vous couperez 12 carrés.

Préchauffez le four à 200 °C (th. 6-7).

Coupez l’oignon rouge en rondelles.

Séparez la pâte en deux parties égales et étalez-les en deux rectangles.

Étalez la crème fraîche dessus.

Répartissez les oignons, les rondelles de chèvre, les noix grossièrement concassées, saupoudrez de parmesan puis ajoutez un filet de miel, un filet d’huile d’olive et saupoudrez de romarin.

 

tarte-chevre-miel-noix-3

Pizza cône au boeuf épicé

En tant que grande amatrice de pizzas, mais aussi de manière plus générale de street food, je n’ai pu m’empêcher d’être intriguée puis séduite par une tendance qui s’est développée ces derniers temps aux États-Unis et ailleurs : la pizza-cône. Le principe : un cornet comme ceux des glaces, fait de pâte à pizza, rempli de sauce tomate, fromage et autres garnitures de pizzas, soit au final, une pizza dont la garniture est cachée à l’intérieur pour une spécialité qui a exactement le goût d’une pizza, mais en vachement plus facile à manger, en marchant, au ciné, au lit, aux toilettes… Bref dans toutes les situations où l’on n’a ni assiette ni couverts.
pizza-cone-boeuf-epice-2

Je vous rassure, servi à table, ça marche aussi, c’est tout aussi bon et quand même très fun.

Je me suis un peu creusé la tête pour trouver comment former cette pâte à pizza en cône. Aux États-Unis on trouve des moules à pizza cône tout faits, mais l’investissement me semblait un peu prématuré.
J’ai donc réalisé les cônes simplement en papier cuisson, pas trop rassurée mais finalement une fois roulé en cône celui-ci a une rigidité suffisante pour porter le poids de la pâte, et il ne bouge pas d’un poil à la cuisson donc c’est une technique simple et économique… sauf du bous devenez accro! Il vous faudra alors envisager une solution plus écologique car mes moules sont à usage unique!
   pizza-cone-boeuf-epice-4

Pizza-cône au bœuf épicé

  • 1 pâte à pizza
  • 80 g de bœuf haché
  • 8 tranches de chorizo coupées en 2
  • 50 g de poivron multicolore émincé
  • 50 g de gruyère
  • 1/2 boite de tomates en cubes
  • 1 c. à c. de sauce barbecue
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1 pincée de paprika
  • Quelques gouttes de tabasco

pizza-cone-boeuf-epice

Mélangez le bœuf haché avec la sauce barbecue, le piment, le paprika et le tabasco.
Dans une poêle avec un peu d’huile, faites revenir quelque instants de poivron. Ajoutez ensuite le mélange de viande et faites le précuire rapidement. retirez du feu et réservez.

Coupez votre pâte à pizza en 4, pour obtenir 4 triangles. Coupez ensuite 4 demi cercles en papier sulfurisé, d’un rayon un peu plus grand que celui des quarts de cercle de pâte et superposez ces feuilles sur les parts de pizza (vous aurez donc sous la moitié de votre papier de la pâte à pizza, sous l’autre moitié rien, puisque votre papier fait le double de votre pâte).

Roulez ensuite le papier en cône en commençant par le côté sans pâte à pizza, et en le roulant vers le centre (donc vers la pâte a pizza), roulez, roulez et quand vous arrivez au niveau de la pâte vous roulez encore en emmenant la pâte, de manière à obtenir un cône avec le papier dedans, la pâte autour.
Plantez vos doigts dans le cône comme une marionnette à doigts et avec l’autre main fusionnez les bords de la pâte en appuyant bien pour fermer le cône.

Votre papier doit dépasser d’un ou deux centimètres sous la pâte et former un arrondi régulier, sinon retaillez au ciseau, car c’est sur cette base que le cône va tenir debout ça doit donc être stable.

Préchauffez le four à 210°C.

Posez les cônes de pâte sur une plaque allant au four, puis mettez vos cônes à chauffer 8 à 10 minutes . Ils doivent durcir mais pas être totalement cuits.

Sortez alors les cônes et déposez les dans des petits verres allant au four de manière à les tenir debout comme un cornet de glace. Remplissez-les avec les ingrédients en alternant les couches : une cuiller de sauce tomate, une cuiller de viande hachée aux poivrons, 1/2 tranche de chorizo, une pincée  de fromage, puis recommencez jusqu’à aller en haut du cône, en finissant par du fromage râpé.
Remettez au four à 210°C 5 à 8 minutes jusqu’à ce que les ingrédients soient chauds et le fromage fondu.
pizza-cone-boeuf-epice-3