Archives par mot-clé : Enfant

Riz au lait aux schamallows

Aujourd’hui je vous propose une petite recette réalisée pour un concours organisé par l’ADCN, Association pour le Dépistage des Cancers dans le Nord au travers de l’événement « Octobre Rose ». Je me suis dit que pour la première fois de toute la (courte) histoire de ce blog je pourrais participer!

Pour plus d’informations sur l’ADCN, c’est par ici!

riz-au-lait-schamallow-3

Cette fois-ci, c’est dans le sucré que je me suis creusé les méninges, et voici ce qui est sorti de mon esprit tordu créatif! Le thème imposé pour cette édition du concours était  « Recette de famille ou plat convivial entre amis », c’est pourquoi j’ai choisi le riz au lait, dessert classique familial par excellence qui me rappelle les saveurs de mon enfance!

J’avoue qu’en plus du fait d’aider à sensibiliser pour le dépistage des cancers, le thème « Octobre rose » me plaît beaucoup au niveau créatif. Du coup même si ce n’était pas indiqué je me suis amusée à travailler ce dessert avec une couleur rose pour faire un écho à l’événement!

Je m’étais d’ailleurs déjà essayée à l’exercice de la cuisine rose pour la saint Valentin, avec mon burger rose au  bœuf pour lui et le burger rose au saumon pour elle.

J’ai juste un peu rajeuni mon riz au lait de famille en remplaçant le sucre par les schamallows, ce qui au passage lui permet d’avoir une jolie couleur… Je l’ai légèrement renforcée avec du colorant alimentaire mais cela n’est pas obligatoire, ça n’apporte bien sûr rien au goût! Ce riz au lait a un goût tout doux et subtil de marshmallow, et une texture bien crémeuse, c’est un régal!

riz-au-lait-schamallow-2

Le seul moyen de rater un riz au lait selon moi serait de le laisser trop cuire. Vous verrez que le riz est cuit quand vous le verrez apparaître à la surface, complètement enrobé dans le liquide, et il faut arrêter à ce moment là, même si vous avez l’impression qu’il reste trop de lait car le riz va encore boire pendant tout le refroidissement avant d’atteindre sa texture finale.

riz-au-lait-schamallow-4

Riz au lait aux  schamallows

Pour 6 personnes

 

  • 50 g de beurre
  • 60 cl de lait
  • 1 pincée de sel
  • 70 g de riz à dessert
  • Quelques gouttes de colorant rose
  • 14 schamallows roses

riz-au-lait-schamallow-5

 Chauffez le lait avec le sel, le riz et 10 schamallows.

Amenez à ébullition en mélangeant jusqu’à ce que les schamallows soient fondus.
Couvrez et baissez le feu au plus doux puis laissez cuire jusqu’à ce que le lait affleure le riz (35 minutes environ pour moi).
Arrêtez le feu puis ajoutez le reste des schamallows coupés en petits dés.
Mélangez 2 minutes en laissant fondre, puis versez dans des ramequins individuels et laissez refroidir avant de servir.

riz-au-lait-schamallow

Pudding au chocolat comme ma maman

Le pudding, c’est un peu le plat que tout le monde connait, que tout le monde aime, mais que personne ne fait jamais tout à fait pareil. Et quand vous demandez à l’un ou l’autre sa recette, la réponse est presque invariable : « Chaipa d’trop, je mets du vieux pain et ensuite je dose au pif… Mais ça peut pas se rater t’inquiète pas! »
Erreur! Moi qui suis plutôt bonne cuisinière, j’en ai raté des puddings, et pas qu’un peu! A une époque où j’avais un stock phénoménal de pain et de chocolat à écouler (ne me demandez pas pour quelles obscures raisons) j’ai du en cuisiner 8 différents sur 2 ou 3 semaines et aucun n’était à la hauteur. Trop sec, pas assez moelleux, certains bouts de pain encore trop perceptibles, goût un peu fade… Et au fond, un problème encore plus grave qui se dessinait : ils n’étaient jamais comme celui de ma maman!
Alors bon, décidée à en finir avec ces échecs successifs, j’ai demandé à ma mère comment elle faisait ce fameux pudding de mon enfance. Et là, j’ai du une fois de plus me heurter à un mur : « Oh tu sais, je mets du vieux pain et je fais au pif… » Après avoir remué ses souvenirs dans tous les sens, ma maman m’a quand même donné un indice, un ingrédient que je n’utilisais jamais et s’est avéré faire toute la différence : du flan impérial. Me voilà donc regonflée à bloc, prête à tester une nouvelle recette, les yeux brillant d’une nouvelle lueur d’espoir… Et c’est cette fois chose faite, j’ai trouvé « the » recette comme je l’aime, moelleuse, harmonieuse, goûteuse! Et promis, moi je ne vous dirai pas « oh, c’est juste du vieux pain et ensuite je fais au pif »!
Les doses sont ci-dessous et il ne vous reste qu’à les suivre pour réussir le pudding de vos rêves. Ensuite, vous pouvez varier les ingrédients librement, et en fonction des vieux pains de base, votre pudding n’aura jamais tout à fait le même goût, mais à coup sur, il sera drôlement bon.
Ici j’ai réalisé un glaçage chocolat. Un nappage de confiture peut aussi très bien fonctionner, surtout si vous réalisez un pudding au fruits!
Pour l’imbibage (oui, je sais que ce n’est pas un vrai mot!) des raisins, si comme moi vous vous y prenez a la dernière minute, passez les dans un bol avec le rhum directement au micro-ondes à puissance douce, avec la chaleur ils s’imbiberont plus vite.
pudding-chocolat
P.S. : Si comme moi vous adorez les puddings, flans et pains perdus, alors ce petit livre est pour vous!

Pudding au chocolat comme ma maman

  • Environ 500 g de pain, brioches, croissants rassis
  • 300 g de raisins secs, abricots, pruneaux, dés de fruits ou pépites de chocolat
  • 1 litre de lait chaud
  • 250 g de sucre, vergeoise, cassonade, confiture
  • 4 œufs
  • 10 cl de rhum
  • 1 sachet de préparation pour flan Impérial (ici au chocolat, mais suivant le parfum, la vanille peut aussi faire l’affaire)

Glaçage chocolat

  • 100 g de chocolat pâtissier
  • 5 c. à s. de sucre glace
  • 30 g de beurre
  • 2 c.  à s. d’eau
pudding-chocolat-3

Mettez les raisins dans du rhum 2 heures avant et laissez-les s’imprégner.

Mettez le pain en morceaux dans un grand récipient et versez une partie du lait chaud dessus, laissez le s’imprégner et recommencez l’opération jusqu’à ce que le pain soit bien mouillé et qu’il se dissolve en une pâte épaisse.

Préchauffez votre four à 200°C.

Mélangez les raisins avec la pâte ainsi obtenue, puis incorporez la préparation pour flan, le sucre et les œufs.

Mélangez bien.

Mettez dans un plat allant au four, et enfournez pour 30 minutes.

Quand le pudding commence à être ferme, ajoutez quelques noisettes de beurre sur le dessus, saupoudrez d’un peu de cassonade et remettez à dorer 5 minutes avant de stopper la cuisson.

Laissez refroidir le pudding avant de mettre le glaçage.

Faites fondre le chocolat avec l’eau dans une petit bol au micro-ondes à puissance basse.
Ajoutez le beurre et mélangez à la spatule jusqu’à ce qu’il soit incorporé et que la préparation devienne lisse.
Ajoutez le sucre glace et continuez à mélanger.
Dès que la préparation est homogène, lisse et onctueuse, nappez tout le dessus du pudding.

Mettez au frigo jusqu’à ce que que le nappage durcisse avant de déguster bien frais!
pudding-chocolat-2

Croquettes à la vache qui rit

La Vache Qui Rit fait partie des produits de mon enfance que j’aime toujours autant en vieillissant. Certains diront que ce n’est pas du « vrai » fromage, pas comme un bon camembert coulant et puant que seuls les vrais hommes savent apprécier trempé dans le café… Oui mais ça a beau être tout doux la Vache Qui Rit, c’est vachement bon. 
Jusqu’alors je me contentais de l’engloutir étalée sur mes tartines, mais pour changer, j’ai eu envie de vous la proposer dans une version cuisinée, sous forme de petites croquettes. J’ai voulu tester deux variétés de Vache Qui Rit : des normales et des parfum Leerdamer. 
J’ai été plutôt déçue par ces dernières, qui dont très bonnes mais trop proche des originales en terme de goût. Vous pouvez tenter d’autres parfums ou vous contenter des classiques… 
Respectez bien le temps de congélation, en dessous vos Vache Qui Rit seront impossibles à modeler car elles seront trop molles, au dessus elles commenceront à être vraiment trop dures!
Ne négligez pas la quantité et la chaleur de l’huile, les croquettes doivent saisir instantanément et être totalement immergées car ça sera compliqué de les retourner pendant la cuisson. Veillez aussi à ce qu’elles soient toutes bien espacées : si elles se touchent elles risquent de se coller entre elles, puis de coaguler et dégouliner de partout! En respectant ces contraintes vous aurez des croquettes magnifiques et surtout, gravement bonnes !

croquettes-vache-qui-rit

Croquettes à la Vache qui rit

Pour 20 croquettes

  • 10 vache qui rit
  • 20 g de chapelure
  • 20 g de polenta
  • 20 cl d’huile

Déballez les portions, coupez les en deux et mettez les au congélateur pour 20 minutes.
Sortez-les et formez 20 boules avec vos doigts.
Roulez ces boules dans une assiette dans laquelle vous aurez mélangé la chapelure et la polenta.
Mettez à frire dans une casserole avec 40 cl d’huile bien chaude.
Déposez sur un papier absorbant pour retirer l’excès de gras et mangez bien chaud!

 

croquettes-vache-qui-rit-2

11 questions, 11 réponses pour mieux me connaître – Liebster Awards

Qu’est-ce que le Liebster Award ?

C’est une récompense (crée par le site Hellocoton) qu’un blogueur décerne à 11 autres blogueurs, qui vise à faire découvrir des blogs et blogueurs, peu ou pas assez connus dans le monde du blogging.

Quel est le principe ?

Il suffit de respecter les 5 règles suivantes :

1 Écrire 11 choses sur soi.

2. Répondre aux 11 questions posées par le blogueur tagueur.

3. Nominer 11 autres blogueurs en mettant le nom et le lien vers leur blog dans l’article.

4. Poser 11 nouvelles questions.

5. Prévenir les 11 personnes taguées en mettant un petit mot sur leur blog.

 Les 11 questions de 120StreetCook

1/Quel est ton plat préféré et ton ingrédient préféré?
Mon plat préféré : burger… Ah non, risotto… Ah non, un Welsch… Bon, de préférence un truc avec du fromage et qui tient bien au corps quoi! Pour mon ingrédient préféré je dirais le fromage, car il rend absolument tout délicieux! (voir l’anecdote 5 , un peu plus bas)

2/Quel est le plat ou l’ingrédient que tu déteste le plus ?
La langue de bœuf, je peu vomir rien qu’en la regardant!

3/Quelles sont tes plus belle réussites dans la vie ?
Être heureuse c’est déjà pas mal! Et dernièrement j’ai réussi à casser un œuf avec une seule main sans m’étaler tout le contenu dans la main, j’en suis plutôt fière!

4/Quelles sont tes plus belle réussite en cuisine ?
Je n’ai jamais réussi d’exploit particulier je crois, mais enfin faire à manger pour plusieurs personnes et que tout le monde se resserve c’est déjà une grande réussite 🙂

5/Quel est ton plus gros plantage en cuisine ?
Une tartiflette (pourtant pas compliqué) avec les patates quasi crues… La première fois que j’ai voulu faire de la semoule je l’ai cuite 13 minutes dans l’eau bouillante comme du riz, c’était un carnage!

6/Quand as tu commencé à cuisiner ?
J’ai quelques livres de cuisine pour enfant donc j’ai du attaquer assez tôt par quelques gâteaux… Ensuite de manière plus sérieuse depuis quelques années, je ne sais pas vraiment ce qui a déclenché ça…

7/Avec quel appareil prend tu tes photos ?
Un Canon 600D avec un objectif 18-135mm la plupart du temps, mon téléphone Nexus quand je n’ai pas l’appareil sous la main!

8/Quelles sont tes inspirations culinaires, cuisinier, bouquin,famille, amis, voisins, ton chien, ton chat…?
Mon homme, la télé, les chefs comme Jamie Oliver ou Gordon Ramsay, mais avant tout les voyages, ceux que je fais ou ceux que je rêve de faire!

9/Aimes-tu les courses de Poneys si oui pourquoi?
Honnêtement je préfère les combats de coccinelles!

10/Que penses-tu de la situation géopolitique et économique du Bidonkistan ?
J’ai arrêté la politique il y a 2 ans en même temps que la cigarette, alors je peux pas dire!

11/Es-tu heureu(se) si oui pourquoi?
Bah oui, car je fais ce que j’aime et avec des gens que j’aime, c’est bien l’essentiel 🙂

11 Trucs perso sur moi

1/ J’ai eu les cheveux rasés quand j’étais en pleine crise d’adolescence
2/ Ça fait 3 ans que j’ai 28 ans

3/J’ai visité 18 pays différents à ce jour
4/Je suis capable de m’endormir debout au milieu d’un concert de métal

5/ Je suis accro au fromage. A Pâques mes parents remplacent mon chocolat par du camembert et du maroilles.
6/Je me décidé à mettre une machine à laver en route seulement quand j’arrive à ma dernière culotte dans le placard
7/Je ne sais pas utiliser une friteuse
8/J’ai un chat idiot qui trempe ses pattes dans la farine quand je fais un gâteau
9/ J’achète tous les appareils culinaires qui passent : appareil à hot dog, à pain, à wok, à raclette, à pop corn…
10/Je ne pense quasiment qu’à manger
11/Je suis une éternelle optimiste à limite du réalisme

Mes 11 Questions

1/ Comment t’est venue l’idée d’ouvrir un blog ?

2/Quel est ton dessert préféré ?

3/Quelle est ta spécialité culinaire ?

4/Pour qui préfères-tu cuisiner ?

5/A quoi ressemble ta cuisine (le lieu) ?

6/Si tu étais un burger, à quoi serait-il ?

7/Avec quel appareil prends-tu tes photos ?

8/Chez quel grand chef aimerais-tu aller manger ?

9/Camembert au nutella, tartines de ketchup… Quel est ton repas, plat ou gourmandise un peu honteuse que seul toi aimes manger?

10/Y a-t-il un plat que tu détestes faire mais que tu fais tout de même pour faire plaisir à tes proches ?

11/Quelle est la meilleure recette (à tes yeux) que tu aies proposé sur ton blog dans l’année écoulée?

Les 11 Blogs que j’ai Taggué

La cuisine en amateur de Maryline
Perle en sucre
Cuisine d’amour
Au centre des délices
Carnet de saveurs
Un Flo de bonnes choses
La galerie du régal
Aurelie’s cooking
Mélie Mélo en cuisine
Chocopralin
Les ptits desserts

Voilà aujourd’hui j’espère que vous en savez plus sur moi j’ai essayé de répondre aux questions le plus sincèrement possible … 🙂

bonne journée!

Spécialité du Nigeria : Shuku Shuku

J’ai toujours adoré la noix de coco, mais c’est un produit que je n’avais jamais trop cuisiné en version sucrée. A part les fameux rochers coco dont je raffole, je ne connaissais pas d’autre spécialité à base de ce fruit à vrai dire… Avec mon idée (débilement ambitieuse et démesurée) de vous cuisiner une spécialité de chaque pays participant à la coupe du monde, j’ai l’occasion de découvrir de nouvelles recettes à la noix de coco, car elle est beaucoup plus cuisinée dans d’autres pays du monde, notamment en Amérique du Sud et en Afrique.
J’ai donc pu me régaler avec le flan coco du Costa Rica, et je reviens aujourd’hui avec une recette du Nigéria.
Rien que le nom de cette recette me donne immédiatement envie d’en manger : il s’agit des shuku shuku. Pas très évocateur mais plutôt mignon!

Cette recette devrait vous plaire car tout d’abord elle est très bonne, ensuite elle ne demande que très peu d’ingrédients, et enfin elle est simplissime. Je pense d’ailleurs que pour ceux ou celles qui ont des enfants apprenti cuistots, c’est une recette parfaite car ils peuvent mettre la main à la pâte (au sens propre comme figuré) et participer!

shuku-shuku

Les shuku shuku existent en deux variantes : avec et une sans cuisson. J’ai testé celle avec cuisson, et je vous invite à la découvrir très vite!

Pour la noix de coco, si vous trouvez des flocons ( plus gros que la noix de coco râpée) préférez-les, cela donnera plus de texture à la recette.

shuku-shuku-2

Shuku Shuku

Pour une dizaine de boulettes

 

  • 120 g de flocons noix de coco
  • 30 g de sucre à glace
  • 3 jaunes d’œufs
  • 2 c. à s. de chapelure

Préchauffez le four à 170° C.
Mettez les flocons de noix de coco dans un bol et ajoutez les jaunes d’œufs et le sucre glace.
Mélangez bien avec une spatule jusqu’à ce que tout soit bien incorporé.
Avec le bout des doigts, formez des petites boules de la taille de balles de ping pong.
Roulez délicatement chaque boule dans la chapelure.
Placez les boules dans un plat allant au four et faites cuire pendant 15-20 minutes, jusqu’à ce que les boules prennent une belle couleur dorée.
Laissez refroidir avant de les grignoter!

shuku-shuku-3

Source : 

http://www.allnigerianrecipes.com/desserts/nigerian-shuku-shuku.html

Mug cake facile au chocolat

Quand j’ai entendu parler des mugs cakes, j’ai tout de suite été séduite par le concept. Quand on n’a pas d’enfant, qu’on aime les gâteaux mais qu’on n’a pas envie d’en manger pendant 4 jours pour autant, la préparation pour une personne est une solution idéale. Ajoutez à cela la possibilité de cuisiner totalement à l’arrache sans salir de plat et la cuisson ultra-rapide au micro-ondes, et vous comprenez tout de suite ce que j’adore là dedans.
Mais bon, depuis le temps que les recettes de mug caked foisonnent sur internet, je n’avais jamais eu l’occasion d’en tester jusqu’à la semaine dernière. J’ai été prise d’une violente et irrépressible envie de chocolat, couplée au problème des placards à moitié vides. Et puis d’un coup, mon esprit s’est éclairé : et si j’avais ce qu’il faut pour un mug cake? Mais bien sûr, car cette petite douceur n’est pas très exigeante en ingrédients.
Me voici donc avec ma recette  testée et approuvée du très classique mug cake au chocolat. Je l’ai trouvée sur  sur le blog La cuisine d’Annie. Il en existe des dizaines dans ce genre là… Mais celle ci, je peux garantir qu’elle est excellente, super rapide, et que je la referai dès que possible en cas d’urgence chocolatée!
mug-ake-chocolat

Mug cake facile au chocolat

Pour 1 mug

  • 40 g de chocolat dessert (prenez du bon, à 66% par exemple, ça sera encore meilleur!)
  • 25 g de beurre
  • 1 cuillerée à café de crème liquide
  • 1,5 cuillerée à soupe rase de sucre
  • 2,5 cuillerées à soupe rases de farine
  • 1 œuf
  • 1 pincée de levure chimique
  • 1 pincée de sel

mug-cake-chocolat


Préparation


Faites fondre le chocolat en morceaux avec le beurre au micro-ondes dans un mug pendant 30 s (contrôlez si besoin car ça peut varier d’un micro ondes à l’autre!)
Ajoutez le sucre, la crème fraîche, la farine, la levure, le sel et l’œuf.

Le mélange ne fera pas plus d’une grosse moitié du mug mais c’est normal, la préparation va gonfler. Mélangez bien à la fourchette.

Mettez à cuire 45 sec à 1 minute, en surveillant régulièrement. Dès que le mélange a gonflé et dépasse du dessus du mug, c’est prêt!

Laissez un peu tiédir et dégustez vite!

Source : http://lacuisinedannie.20minutes.fr/recette-mug-cake-au-chocolat-1156.html

Allumettes aux 3 fromages

J’ai beau adorer cuisiner, je réalise que j’ai souvent du mal à innover quand il s’agit d’organiser un apéro… Je ne sais pas vous, mais moi je tombe vite dans la routine des biscuits apéro tout faits, du saucisson sec ou des légumes à tremper dans des petites sauces…
   allumette-3-fromages4
Pour y remédier, je vous propose cette recette toute simple, qui est une variante « maison » des petits biscuits feuilletés au fromage… Cela ne prend vraiment pas de temps à réaliser et peut se décliner avec d’autres fromages ou garnitures en fonction de ce que vous avez au frigo. Je ne le dirai jamais assez, mais cette recette sera forcément meilleure si vous râpez vous même du fromage plutôt que d’en acheter du tout prêt. Et puis ça ouvre des possibilités, le le choix en fromage râpé étant plutôt limité.
allumette-3-fromages

Allumettes aux 3 fromages

Type : végétarien

  • 1 pâte feuilletée
  • 100 g d’emmental râpé
  • 100 g de mimolette râpée
  • 100 g de mozzarella râpée
  • 1 jaune d’œuf
  • 2 cl de lait
Préchauffez le four  à 180°C.
Mélangez l’œuf et le lait, et badigeonnez la pâte feuilletée à l’aide d’un pinceau sur toute la surface.
Saupoudrez l’ensemble de la surface avec les 3 fromages mélangés, pour couvrir l’ensemble de manière régulière.
Mettez au four pour 20 minutes.
Coupez en bâtonnets et servez chaud ou froid suivant votre préférence.
allumette-3-fromages3

Cookies arc-en-ciel aux smarties

En tant que fan absolue de pâtisserie américaine, je n’avais pas encore eu l’occasion de vous proposer une recette de cookies.
C’est pourquoi quand je suis tombée sur cette recette de cookies arc-en-ciel sur un site américain, je me suis empressée de la noter en prévision du, weekend où je baby-sitte mon filleul de 3 ans. Il me semble que déjà enfant j’adorais les cookies (enfin tout ce qui ressemblait de près ou de loin à un gâteau, en fait), et que ce type de recettes figurait dans mes premiers livres de pâtisserie pour enfant (oui oui j’étais suis précoce en cuisine ^^).
cokies-smarties
Bref, j’ai imaginé intéresser mon filleul à la cuisine, mais je n’ai pas réussi à le décrocher de sa voiture qui se transforme en dinosaure. En même temps il faut le comprendre : une voiture qui se transforme en dinosaure, non mais quand même !
Par contre à l’heure du goûter, il s’est montré fort intéressé par les smarties cachés a l’intérieur des cookies : sur les belles photos des autres blogs, les smarties décorent fièrement le dessus du cookie. Avec moi que nenni, les smarties se sont enfoncés dans la pâte jusqu’à former des verrues quasi imperceptibles.
Pour tourner ça à mon avantage, mon filleul a adoré chercher les smarties, et il s’est régalé avec ces cookies à la texture parfaite.
La recette dont je me suis inspirée était aux mm’s. Comme je ne mange pas de cacahuètes j’ai choisi de les remplacer par des smarties, mais toute sorte de bonbon au chocolat doit convenir pour cette recette!

cokies-smarties2

Cookies arc en ciel aux smarties

Pour 36 petits cookies ou 18 grands

  • 250g de farine
  • 1/2 c à c de bicarbonate de soude
  • 180 g de beurre salé fondu
  • 250 g de sucre brun
  • 125 g de sucre
  • 1 œuf et un jaune, à température ambiante
  • 2 c à c d’extrait de vanille
  • 175 g de smarties

cokies-smarties3

Préchauffez le four à 160°.
Mélangez la farine et le bicarbonate de soude et laissez de côté. Dans un autre bol, mélangez le beurre et les sucres.
Ajoutez ensuite l’œuf, le jaune et la vanille et mélangez bien.
Ajoutez progressivement la farine en mélangeant. Le mélange sera sablonneux au début puis s’unifiera. Aidez vous en mélangeant à la main.
Ajoutez les smarties.
Divisez la pâte pour former des petites boules (format prune pour des petits, mandarine pour des gros), pour obtenir 18 ou 36 boules suivant votre choix.
Séparez les boules en 2 et repositionnez les en sens inverse. (Côté courbe contre côté courbe, comme un sablier ou un diabolo quoi!)
Déposez les cookies sur du papier sulfurisé en les espaçant (vraiment) bien et enfournez.
Laissez cuire 12 à 15 minutes (grands cookies) ou 8 à 12 minutes (petit cookies) . Les bords doivent être légèrement dorés, et le centre encore mou. Ne les cuisez pas trop!
Laissez refroidir totalement avant de les dé   coller du papier et de les manger.

cokies-smarties4

Source :

http://www.howsweeteats.com/2011/07/giant-rainbow-cookies/

Sablés apéritif au parmesan et poivre du moulin

   sables-apero-poivre2
Ah les joies du voisinage! Le petit vieux qui connaît chacun de vos mouvements, le père de famille qui vous regarde avec un air accusateur après la moindre soirée karaoké que vous organisez, et les enfants qui font tellement de bruit quand ils descendent l’escalier que vous vous demandez s’ils n’ont pas été croisés avec un poney…
N’empêche, ils ont parfois du bon quand il s’agit de réceptionner les 28 colis avec vos cadeaux en retard que vous faites livrer in extremis juste avant Noël… C’est pourquoi je vous propose de les bichonner avec cette recette de sablés apéritifs à ramener demain à la fête des voisins de votre quartier!

Ils sont un peu riches, mais c’est pour la bonne cause : ils sont croustillants à souhait, fondants et bien parfumés au parmesan… Un régal plutôt rapide à préparer!

sables-apero-poivre3

Sablés apéritif au parmesan et poivre du moulin

  Type : végétarien

Pour 40 à 50 sablés

  • 150 g farine
  • 150 g de parmesan
  • 150 g beurre ramolli
  • 1 c à c de fleur de sel
  • 2 c à c de poivre du moulin

Râpez le parmesan.
Dans une saladier, mélangez la farine, la moitié du sel et du poivre et le parmesan râpé.
Ajoutez ensuite le beurre ramolli, mélangez du bout des doigts jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.
Formez un boudin d’environ 2 cm de diamètre avec la pâte en l’enroulant dans du film étirable et mettez au congélateur environ 1h.Après 1h, préchauffez le four à 160°.
Coupez le boudin en tronçons d’environ 1/2 cm d’épaisseur.Déposez les rondelles sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.Mélangez le reste de fleur de sel et de poivre  et saupoudre les biscuits avec ce mélange.
Enfournez pendant 15mn en surveillant la cuisson.
Sortez les biscuits du four et laissez-les refroidir avant de les décoller.

sables-apero-poivre

L’oeuf dans le trou

Egg-in-a-hole, egg-in-a-basket… Sous ces noms intrigants se cache une préparation toute simple mais plutôt amusante que je me suis empressée de tester, en grande amatrice d’œufs que je suis!
Le principe est simple : vous prenez une tranche de pain, vous découpez le centre avec un emporte pièce, en forme de cercle ou mieux en utilisant une forme rigolote : cœur, étoile… Et vous faites cuire à la poêle avec un œuf dedans!
Le résultat est un œuf pris dans du pain, si vous aimez les œufs au plat vous aimerez forcément, mais l’intérêt de cette astuce réside surtout dans la présentation rigolote, qui j’imagine doit plaire aux enfants ( et aux grands qui ont gardé leur âme d’enfant par la même occasion !)
Vous vous retrouvez ensuite avec le bout de pain restant, que vous pouvez tartiner de ce qui vous inspire : tarama, concassée de tomates, fromage… Ici, j’avais utilisé une poivronnade et un peu de parmesan.
Cette recette très simple conviendra parfaitement aux régimes végétariens, en utilisant une tartinade végétale.
egg-in-hole-avant-cuisson

Egg-in-a-hole

Pour 1 personne
  • 1 œuf
  • 1 tranche de pain de mie
  • tartinade de votre choix
egg-in-hole2
Évidez le centre du pain de mie avec un emporte pièce, en essayant de ne pas abîmer les deux parties obtenues.
Mettez un bout de beurre à fondre dans une poêle. déposez la tranche de pain puis cassez délicatement un œuf au centre, sans abîmer le jaune.
Faites cuire avec le feu pas trop fort : le blanc doit avoir le temps de cuire, sans que le pain ne brûle pour autant.
salez, poivrez, et mangez tout de suite!
egg-in-hole