Archives par mot-clé : chips

Spécialité du Liban : mtbaal

J’aime la cuisine libanaise, c’est un fait! Ses saveurs sont fraîches et vives, et les mezze sont tellement variés et conviviaux que je ne peux pas y résister! A Lille, il y a de très bons restaurants dans ce domaine d’ailleurs, j’adore y aller de temps en temps! Dans ce cas, je prends le menu avec le plus de mezze possibles, le genre de repas un peu interminable, après lequel il me faut deux jours pour me remettre, mais que voulez vous, j’adore avoir du choix, et pas question de gâcher donc je finis mon assiette!

 

Dans les repas libanais, il y a souvent quelques dips comme le fameux houmous, que je fais souvent à la maison, et aussi une sorte de caviar d’aubergines que j’adore. Aussi quand j’ai vu le mtbaal sur le blog Quelques grammes de gourmandise, je n’ai pas résisté à l’envie de le réaliser pour essayer de retrouver la saveur que j’aime tant au restaurant! Sa version est plus complète que la mienne car elle intègre du bœuf grillé qui peut être servi avec le caviar d’aubergine, je vous invite à aller voir par ici si vous voulez en savoir plus!

Vous connaissez Quelques grammes de  gourmandise? Elle propose tout un tas de recettes ultra gourmandes quelle réalise pour régaler sa petite famille! Vous y trouverez forcément votre bonheur si vous cherchez une bonne idée.

Le m’tabal ou, moutabal, aussi appelé Salate H’atsilim ou Hatzilim en Israël est tout simplement un délicieux caviar d’aubergines. C’est une recette très légère car l’aubergine cuit avec sans matière grasse… Pour faire le mtbaal, j’ai lu que l’on doit traditionnellement faire griller des aubergines sur une flamme jusqu’à ce que la peau soit brûlée et que la chair soit chaude. Mais la recette d’Isabelle est plus simple à mon goût et on a moins de risque de se brûler, puisqu’on cuit les aubergines au four. La flamme donnera un petit côté fumé très agréable mais c’est moins pratique! C’est vous qui voyez quelle méthode vous préférez!

Prenez soin de ne pas utiliser trop de tahin car il peut dominer le plat, ici je trouve la dose parfaite, elle donne du crémeux et du goût, mais on sent quand même bien l’aubergine.

Le résultat de cette recette est un pur concentré d’aubergine bien crémeuse, parfaite pour y tremper du pain pita ou du pain plat et tout ce que vous aimez tremper dans des dips en général : légumes, gressins, chips… Profitez de l’été pour vous faire plaisir!

Moi qui n’aimais pas l’aubergine il y a quelques années, je peux dire que la cuisine du Proche-Orient m’a convertie à ce légume, que j’aime aussi beaucoup sous forme d’aubergines à la turque, un plat que je vous avais partagé l’an dernier.

 

  

 
Spécialité du Liban : mtbaal

Ingrédients

  • 2 grosses aubergines
  • 3 gousses d' ail
  • 4 c. à s. bombées de tahin
  • le jus d'1/2 citron
  • 2 pincées de cumin
  • 1 c. à s. d' huile d'olive
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Préchauffez le four à 190°C.
  2. Lavez et découpez les aubergines en deux dans le sens de la longueur. Déposez-les sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson. Enfournez à 190°C et laisse cuire 30 minutes.
  3. Grattez la pulpe des aubergines avec une cuillère à soupe et mixez-la. Arrosez de jus de citron.
  4. Incorporez le tahin, le cumin et l'ail préalablement écrasé. Salez et poivrez. Mélangez bien.
  5. Arrosez d'une cuiller à soupe d'huile d'olive et servez aussitôt.

 

Source d’inspiration :
https://www.quelquesgrammesdegourmandise.com/mtabbal-libanais-caviar-daubergine-tahin-boeuf-citronne-tahin/
 
Avec cette recette à l’aubergine, je participe à Cuisinons de saison !

Mes idées pour un pique-nique réussi

Photo Rachele Caretti @Flickr
 
Il y a quelques temps, j’ai voulu organiser notre premier pique-nique en famille tous les 3. Je me suis donc plongée dans pas mal de recherches sur les meilleurs repas à préparer pour le côté pratique, la conservation, le transport… Du sel aux assiettes en plastique en passant par le sac isotherme, un pique-nique réussi ne s’improvise pas ! Il faut penser à tout, car il n’y a pas de seconde chance quand on découvre sur la plage ou dans la forêt qu’il nous manque le tire-bouchon ou le pain! A tel point que je me suis dit que tout cela mériterait bien un petit article! Pour ne rien oublier et profiter pleinement de ce moment, voici donc mon guide pour un pique-nique réussi!
 
Photo Eduardo Pontes @Flickr
 
  

L’organisation du pique nique

 
La veille, épluchez, lavez et préparez des crudités et les salades, et placez-les dans des contenants en plastique. Si vous faites votre vinaigrette maison, préparez-la et stockez-la à part, dans une bouteille hermétique. Mélangée trop tôt, elle « cuirait » la salade. Mettez toutes vos boissons au frais, elles aideront ainsi à garder la glacière bien fraîche. 
Faites également cuire les œufs durs et les blancs de poulet si vous en voulez, puis protégez-les dans des feuilles de papier aluminium. Coupez le saucisson en rondelles, et mettez-le dans un tupperware.
Mettez vos pains de glace au congélateur. Vous pouvez en faire avec de simples bouteilles d’eau congelées si vous n’en avez pas.
 
Le jour J, faites votre café et remplissez-en votre thermos. Chargez votre glacière. Mettez-y d’abord les pains de glace.  Mettez ensuite les salades préparées, les œufs durs, le poulet, la vinaigrette, des tranches de jambons, la moutarde, des cornichons, le saucisson coupé en tranches, les bouteilles d’eau, de soda et d’alcool. Dans un sac sans pain de glace, mettez les chips, les paquets de gâteaux secs, les fruits.
 
Si possible, achetez le pain sur le trajet du départ pour qu’il soit extra frais.
 
Photo Steven Depolo @Flickr
 
 

Côté plats salés, quelques idées

 

Des sandwiches

 
Les sandwichs sont un classique qu’il est agréable de faire maison. Le pain va se ramollir si vous tartinez trop à l’avance, donc faites-les à la dernière minute avant de partir, emmenez les ingrédients pour les assembler sur place, ou essayez de varier le support. Vous pouvez par exemple faire des sortes de sandwiches façon rouleaux de printemps dans des galettes de riz, façon sushi dans des feuilles d’algues, ou des wraps. J’aime aussi le pain polaire pour changer un peu de la baguette. Enfin, vous pouvez varier du jambon beurre et du pâté côté garnitures. Si vous ne connaissez pas, essayez par exemple le bahn mi, pour un sandwich original aux saveurs asiatiques.
 
 

Des salades

 
Incontournables des pique-niques! Essayez par exemple ma salade melon, feta, concombre ou ma salade de pois chiches et poivrons ou encore ma salade de tomates à l’espagnole.
 

Des tartinades

 
Pour l’apéritif, vous pouvez emmener quelques tartinades dans lesquelles vous tremperez des tortillas chips, ou que vous tartinerez sur du pain. Pensez à la tapenade, au houmous ou au tzatziki maison.
 
 

Des gaspachos

 
Un gaspacho va apporter de la fraîcheur au repas. Transportez-le dans un thermos pour le servir bien glacé.
 

Des quiches

 
Découpez vos tartes et quiches à l’avance, c’est plus pratique chez soi que dans l’herbe !
 

Côté desserts, quelques idées

 

Des fruits, tout simplement

 
Si le repas est copieux, c’est amplement suffisant.
 
 

Des desserts en bocal

 
J’aime bien préparer des desserts en bocal individuel, comme une salade de fruits, un tiramisu, un eton mess ou du yaourt au granola et graines de chia.
 

Des tartes ou gâteaux

 
Choisissez-en qui se tienne bien, sans trop de chichis, comme de la crème au beurre ou de la chantilly qui pourraient tourner. Un clafoutis ou un far seront parfaits, tout comme des tartes aux fruits. Découpez vos tartes à l’avance, c’est plus pratique chez soi que dans l’herbe !
 

Côté boissons, quelques idées

 

Les basiques

 
Il vous faut de l’eau en grande quantité bien sûr, mais aussi des jus de fruits, du vin ou des apéritif suivant vos goûts. Pensez aussi au café, à faire à l’avance et à garder en thermos.
 

Pour changer un peu

 
Réalisez à l’avance une limonade ou un thé glacé maison, tout le monde appréciera!
 

Votre check-list

 
Vaisselle
 
Assiettes
Couverts en plastique
Un bon couteau
Couteau à pain
Planche à découper
Sacs poubelle
Serviettes en papier
Rouleau essuie-tout
Tire-bouchon 
Ouvre-boîte
Décapsuleur
Boîtes hermétiques pour les restes entamés
Film plastique et aluminium
Thermos
 
Pratique
 
Glacière
Pains de glace
Plaid à poser au sol
Sacs poubelle
Jeux extérieurs (ballons, cerf-volant, raquettes de plage…)
jeux de société (cartes, dés, jeu familial)
Trousse à pharmacie
Crème solaire
Casquettes, chapeaux
Coussins ou chaises pliantes
Parasol
Appareil photo
 
Condiments
 
Sel, poivre
Moutarde
Vinaigrette
Sauces ( ketchup, mayonnaise…)
 
 

Mes petits conseils pour un pique-nique sans gâchis

 
1/ Évitez les sodas qui risquent de perdre leurs bulles, ou emmenez juste un fond de bouteille entamée que vous serez sûr de finir sur place.
 
2/ Pensez aux boites plastique hermétiques pour emballer tous vos restes à la fin du repas.
 
3/ Pensez au sacs poubelle, pour facilement reprendre vos déchets à la fin du repas.
 
4/ Dès que vous vous êtes servis de quelque chose, remettez-le immédiatement dans la glacière pour éviter que les aliments ne prennent chaud.
 
5/ Les produits frais sont sensibles à la chaleur, comme les œufs, le beurre, la crème fraîche, la mayonnaise, les yaourts, la viande… Surtout si vous comptez partir toute une journée.  Prenez de tout petits récipients et ne prenez que ce qu’il faut et pas le pot entier, sinon vous risquez de jeter ce qui reste.
 
6/ Investissez dans des verres, assiettes et couverts en bambou réutilisables pour éviter d’utiliser de la vaisselle jetable.
 
7 / Assaisonnez les salades dans l’assiette et non dans le plat, les restes non assaisonnés se garderont mieux.
 
Et vous, vous aimez faire des pique-niques? Vous avez d’autres astuces pour bien vous organiser dans ces cas là?

Dip au chorizo et tomate séchée

Cette semaine, c’est la fête de la musique! J’aime bien cette fête, même si j’ai plutôt tendance à la célébrer dans mon jardin avec un apéro en terrasse qu’à arpenter les rues… Il faut dire que le soir, c’est un peu trop animé pour y aller avec un enfant de 3 ans! Cette année, mon homme sera de la partie puisqu’il jouera pour l’occasion dans un bar à Lille! Je n’y assisterai sûrement pas car je n’ai pas de baby-sitter, mais je me consolerai avec un bon repas!
 
 
Si vous voulez fêter à votre façon la fête de la musique avec un apéritif dînatoire chez vous, je vous propose une recette qui a toujours un grand succès chez moi. C’est une tartinade, ou dip au chorizo… Pour les apéros durant l’été c’est l’idéal! Super parfumée, cette tartinade donnera immédiatement du pep’s à vos apéros. C’est un régal avec des chips type tortillas, de la baguette tranchée, mais aussi des blinis, ou encore dans des feuilles d’endives pour une version plus light.
 
 
Choisissez le chorizo doux ou fort en fonction de vos goûts. Pour parfumer cette tartinade, j’ai utilisé de la nora, ou niora, en catalan, un petit piment qui ne pique pas. C’est, avec le paprika fumé « pimenton », l’épice phare de la cuisine espagnole. Si vous n’en avez pas, remplacez-la par du piment doux fumé ou du paprika.
 
 
 
 
Dip au chorizo et tomate séchée

Ingrédients

  • 130 g de chorizo
  • 70 g de mascarpone
  • 90 g de tomates séchées
  • 1 c. à c. de nora
  • 1 c. à s. concentré de tomates
  • 1 gousse d'ail

Préparation

  1. Commencez par ôter la peau du chorizo puis coupez-le en rondelles.
  2. Mixez le chorizo avec le mascarpone et les tomates séchées.
  3. Ajoutez ensuite la nora, le concentré de tomates, la gousse d'ail épluchée.
  4. Versez le mélange obtenu dans un bol et réservez au frais avant de servir.

Tartinade de tomates séchées

J’ai toujours dit que l’apéro était mon repas préféré et je ne reviendrai pas là-dessus. J’adore les collations, les amuse-bouche festifs et les petits feuilletés en tous genres. Plus que tout, j’aime les dips et tartinades! Donnez-moi un grand bol de légumes et diverses trempettes bien crémeuses, et je n’ai plus besoin de déjeuner ou de dîner.

Cette semaine, je partage avec vous une des dernières recettes que j’ai testée et qui sera top pour vos prochains apéros. J’ai une longue liste de trempettes préférées, et celle-ci va définitivement rejoindre mes classiques! J’ai fait cette tartinade pour un apéro à la maison avec des amis et, sérieusement, j’ai presque mangé le bol entier avant qu’ils n’arrivent. Je ne pouvais pas m’arrêter! Heureusement, j’avais fait une belle quantité et mes invités ont quand même pu l’apprécier!

Et ce n’est pas tout ! Non seulement cette tartinade est délicieuse, mais elle est incroyablement rapide et facile à préparer. C’est bien la clé d’un dip réussi non? Ce dip prend littéralement dix minutes à faire. Vous fourrez simplement tous vos ingrédients dans un robot et vous mixez. Pour vous rendre la vie plus facile, je vous recommande de la faire un jour à l’avance : le dip aura un goût encore meilleur car les saveurs auront le temps de se mélanger et de se développer pendant un bon moment.

 

Il faut savoir que je suis une grande fan de tomates séchées. Je trouve la saveur et la texture vraiment délicieuses, surtout quand elles sont faites maison. Ici on retrouve bien leur saveur et la consistance est parfaitement lisse et crémeuse. Pour rendre cette sauce plus épicée, ajoutez simplement une ou deux pincées de piment de Cayenne, ou laissez tel quel si vous préférez un goût plus doux.

Nous avons mangé cette tartinade avec du pain frais tranché, mais elle sera aussi parfaite avec des gressins, des bâtonnets de carottes, des chips tortilla, ou toute autre chose que vous aimez tremper!

 

Ajoutez cette trempette de tomate séchée au soleil irrésistible à votre prochain menu de fête … Et préparez-vous à distribuer la recette à tout le monde. J’espère que cela deviendra un incontournable lors de vos futures soirées!

J’ai trouvé cette recette sur un blog que j’adore et que je suis quotidiennement, Oh la gourmande! où Delphine nous partage ses recettes! Je me régale toujours avec ce que je pique chez elle, et cette fois encore ce fut une réussite!

 

 

P.S. : S’il vous reste des tomates séchées, essayez cette tarte couronne aux tomates séchées et chèvre frais!

Tartinade de tomates séchées

Ingrédients

  • 10 feuilles de basilic
  • 1 gousse d'ail dégermée
  • 60 g de tomates séchées
  • 20 g de concentré de tomate
  • 100 g de fromage blanc
  • 50 g de mascarpone
  • 10 g d'huile d'olive
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Lavez les feuilles de basilic, éplucher l'ail et la dégermer, les mettre dans votre mixeur ajouter les tomates séchées sans l'huile et mixer environ 1 minute.
  2. Ajoutez le concentré de tomates, le fromage frais, l'huile d'olive, assaisonnez à votre goût, mixez à nouveau pour avoir la consistance souhaité.
  3. Mettez au frais avant de déguster.

Avec cette recette à la tomate, je participe à Cuisinons de saison !

Source d’inspiration : 
http://www.ohlagourmandedel.com/2017/08/tartinade-de-tomates-sechees.html

Tartinade à l’artichaut et au citron

Le soleil est de retour! Du moins dans le  nord, il nous honore de sa présence par moments et dans ce cas, il faut aller vite! Poser une nappe sur la table du jardin, sortir les boissons et l’apéro en quelques secondes, avant qu’un vilain nuage ne vienne gâcher tout ça!
 
Pour ce genre de situations, je suis du genre efficace. Déjà, j’ai toujours quelques boissons au frais, cela permet de gérer l’imprévu. Côté apéro, je ne suis pas fan de chips et de biscuits tout faits, qui sont certes rapides à servir, mais je m’en suis un peu lassée! Je préfère réaliser quelques dips variés. J’aime beaucoup celui que je vais vous présenter aujourd’hui, car il se réalise avec une simple boite de conserve de fonds d’artichauts, mais le résultat est tout simplement bluffant. On a  l’impression de déguster une spécialité italienne tout droit sortie d’une petite trattoria, alors qu’il ne prend que quelques instants à faire et ne demande rien de spécial côté ingrédients!
 
Ce dip aux artichauts est l’apéritif rapide parfait pour profiter des premiers rayons de soleil. En prime, cette recette est plutôt légère, si vous ne mangez pas une baguette entière avec… Je plaide coupable!



Ce que je trouve rigolo avec ce dip, c’est qu’il rappelle le houmous alors qu’il ne contient aucune légumineuse. Parmi mes invités, plusieurs m’ont d’ailleurs demandé si c’en était. J’ai perdu le compte du nombre de fois où j’ai servi du houmous fil des ans, et à chaque fois, je me demande comment varier de ma recette de base. Cette fois j’ai trouvé une manière de varier, en faisant ce faux houmous qui n’en est pas un!
 
 
Pour parfumer l’ensemble et lui donner du caractère, j’ai utilisé du piment doux fumé de l’Étal des épices. C’est un piment traditionnel espagnol, fumé au feu de chêne, il dégage une odeur incroyable et j’ai tout simplement envie d’en mettre partout!



Sans aucun doute, ce que je préfère à propos de cette recette est  sa simplicité. J’ai utilisé un mixeur et en gros, il suffit de tout mettre dedans et de mixer. Pas sorcier quoi!
 
Servez cette tartinade avec du pain pita et des bâtonnets de légumes. Vous pouvez aussi en faire une garniture pour vos sandwiches, ou en farcir de petits champignons à grignoter crus à l’apéritif.
 
  
 
P.S. : Si vous cherchez une recette de pain pour aller avec, ce  pain à la bière est un de mes favoris!
 
 
Tartinade à l’artichaut et au citron

Quantité ou nb de personnes: Pour 1 bol

Ingrédients

  • 200 g de fonds d’artichaut en boîte
  • 125 g de ricotta
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 5 feuilles de basilic ciselées
  • 1 gousse d’ail pressée
  • 1/2 c. à c. de piment fumé
  • 1 c. à s. huile olive
  • 1 c. à s. balsamique blanc
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Égouttez les fonds d’artichaut. Épluchez la gousse d’ail. Mettez l'ensemble des ingrédients au mixeur et mixez jusqu’à obtenir une préparation homogène. rectifier l’assaisonnement. Réservez au frais jusqu’au service.

Dip patate douce et noix de cajou

Aujourd’hui, préparez-vous à vous régaler et à vous gaver de patate douce! Je vous propose un dip à la saveur légèrement sucrée et épicée, avec en bonus le petit côté addictif des noix de cajou. Je ne sais pas vous, mais moi je peux plus m’arrêter de manger des noix de cajou quand je commence, hé bien avec ce dip c’est un peu pareil!
 
Cette recette a l’avantage d’être ultra simple à faire, vous la réaliserez en cinq minutes ou moins, chronomètre en main. En gros, vous jetez tout (délicatement) dans un robot, vous mixez et vous n’avez plus qu’à prendre une bonne poignée de chips ou des rondelles de baguette pour commencer à grignoter. Rapide et facile à préparer, c’est comme ça que tout apéro devrait être, non? Si vous avez la possibilité de faire cette recette la veille, votre dip n’en sera que meilleur. Ce dip se conserve sans souci quelques jours au réfrigérateur. 
 
 
Au passage, cette recette est plutôt saine. Elle ne contient pas grand chose à part une purée de légumes délicieuse que vous aurez du mal à arrêter de manger. 
 
Ce dip crémeux, savoureux et bien parfumé grâce au curry est tellement délicieux que tout le monde m’a félicitée et a délaissé les autres choses que j’avais mis sur la table pour à l’apéro. Si vous avez du mal à manger vos 5 fruits et légumes par jour, ce n’est pas compliqué, trempez-les simplement dans ce dip, ils passeront tout seuls!
 
 
 
P.S. : Si comme moi vous aimez proposer plusieurs dips à l’apéro, regardez aussi celui-ci!

 Dip patate douce et noix de cajou

 
  • 265 g de patate douce 
  • 200 g de carotte 
  • 1 oignon
  • 40 g de purée de noix de cajou
  • 15 g de levure maltée
  • 5 cl d’huile de noix
  • 8 cl d’eau
  • 1 c. à c. de curry jaune
  • 1/2 botte de ciboulette
  • Sel
Épluchez la carotte et la patate douce. Coupez-les en dés.
Faites-les cuire à l’eau bouillante salée, 15 à 20 minutes jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Vous pouvez mettre le deux ensemble les temps de cuisson sot à peu près équivalents.
Quand les patates douces et les carottes sont cuites, égouttez-les. Mixez tous les ingrédients dans un mixeur. Laissez refroidir. Réservez au frais  jusqu’au service. 
 
 
Avec cette recette à la patate douce, je participe à Cuisinons de saison !
 
 

Gratin de pâtes aux saucisses fumées et reblochon

Je n’ai jamais aimé les mois froids à proprement parler, mais ma consolation au froid est bien sûr la cuisine riche et réconfortante que l’on s’autorise à manger durant ces longs mois! Quand il fait vraiment frisquet, je ne pense qu’à me jeter sur mon canapé, enfiler mes pantoufles en laine, ajouter un gros pull ET une couverture, puis manger un bon gros plat bien chaud! Êtes-vous comme moi à ce sujet? Si oui, alors ce gratin de pâtes pourrait bien vous plaire!
 
Je ne connais pas de plat plus réconfortant que le gratin de pâtes. Connaissez-vous une seule personne qui n’aime pas ça? Même les enfants en redemandent! C’est un peu le plat qui vous garantit que tout le monde va manger son repas sans broncher!
 
 
Quand il s’agit de gratin de pâtes, quel genre de pâtes préférez-vous? Papillons? Torsades? Coquillettes? Je pense que sont toutes de bonnes options. Pour ce gratin aux saucisses, j’ai décidé de prendre des macaroni, mais vous pouvez bien sûr changer suivant ce que vous avez dans vos placards.
 
Côté fromage, le gratin de pâtes est souvent au gruyère, mais ici je l’ai enrichi avec du reblochon, autant se faire plaisir tant qu’il fait froid! Le reblochon se marie très bien avec les saucisses au passage.
 
J’ai fait une sorte de chapelure un peu originale, en écrasant des tortillas chips au fromage. Ce n’est certes pas très traditionnel, mais c’est très bon! Si vous n’en avez pas, une chapelure classique fera aussi bien l’affaire.
 
 
Enfin, parlons de la saucisse. Dans ce gratin, j’ai  mis de la saucisse fumée. Je voulais éviter quelque chose de trop épicé, comme du chorizo, pour que les petits puissent en manger aussi, notamment ma fille qui adore les saucisses!
 
Au final, vous pourriez tout à fait modifier ce gratin de pâtes, que ce soit en changeant les forme des pâtes, le type de saucisse ou encore le le fromage. je suis sûre que ça serait bon dans tous les cas! Le gratin de pâtes est un plat impossible à rater, ou presque.
 
  
 
 

Gratin de pâtes aux saucisses fumées et reblochon

 
  • 2 grosses saucisses fumées à cuire
  • 450 g de macaroni
  • 1 oignon
  • 80 g de gruyère râpé
  • 100 g de reblochon
  • 130 g de crème fraîche
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence + 1 c. à c. 
  • 12 tortillas chips au fromage
 
Faites cuire les macaroni al dente à l’eau. égouttez-les et mélangez-les avec la crème fraîche, une cuiller à soupe d’herbes de Provence, le reblochon en dés, 50 g de gruyère râpé, du sel et du poivre.
 
Émincez l’oignon et coupez les saucisses en rondelles, faites revenir à la poêle 10 minutes environ, la saucisse doit être dorée.
 
Préchauffez le four  à 180°C.
 
Ajoutez les saucisses et les oignons aux pâtes, mélangez et mettez dans un plat.
 
Saupoudrez du gruyère restant, de la cuiller à café d’herbes de Provence restante, et des chips écrasées en petits morceaux.
 
Enfournez pour 15 minutes environ. 
 

Découvrez une recette de chaque pays que j’ai visité!

Comme vous l’avez sûrement remarqué, je suis fan de voyages et  j’aime ramener des souvenirs culinaires de chaque pays visités! J’aime aussi essayer à mon retour de voyage, de cuisiner des recettes du pays que je viens de visiter, pour prolonger mes souvenirs! Aujourd’hui, je me suis amusée à récapituler les pays que j’ai visités, et j’y ai associé une recette testée… Et approuvée! Ci-dessous j’ai mis une petite carte des pays que j’ai eu la chance de parcourir jusqu’à maintenant, en espérant qu’il y en ait plein d’autres!



 

 

 Russie


Salade Olivier : Je n’ai pas goûté cette recette là-bas mais elle me semble authentique!

 Danemark 


 Ristet hot-dog : Un des snacks dont je me suis quasiment exclusivement nourrie pendant mes vacances au Danemark, j’adore!

Principauté de Monaco 

barbagiuans-2
 Barbagiuan : Sur place, j’avais détesté car je m’attendais à une spécialité sucrée, mais maintenant j’adore!

Luxembourg


 Gromperekichelcher : Le nom est intrigant mais ce sont simplement de délicieuses galettes de pommes de terre que l’on trempe dans la compote de pommes!

Andorre

trinxat-2
 Trinxat :Je n’ai pas mangé typique là-bas car je n’y ai fait qu’un court passage, mais j’ai trouvé cette recette suite à des recherches faites à mon retour.

Chine

concombre-ecrase
 Salade de concombres écrasés :Simple et super bonne!

République Tchèque

dip-tcheque-3
 Tartinade à l’ail :Si vous aimez BEAUCOUP l’ail, vous adorerez!

Ecosse

scottish-stovies
 Scottish stovies : En fan de ragoûts, ça ma régalée!

Angleterre

fish-and-chips3
 Fish and chips : Un de mes plats fétiches depuis toujours!

Belgique

IMG_0856
 Stoemp : Ou l’histoire d’un coup de foudre culinaire à Bruxelles!

Pays-Bas

kaasvlinders
 Kaasvlinders : Ils pourraient devenir un classique de vos apéros!

Allemagne

curry-wurst-2
 Curry wurst : Tellement bon à toute heure 🙂

Suède

kottbullar-3
 Kottbullar : A servir avec une gelée de cranberries!

Autriche

wiener-schnitzel
 Wiener schnitzel : Est-ce autrichien, italien… Le débat est ouvert, mais c’est en Autriche que  j’ai mangé la plus grosse!

Pologne

szarlotka2
 Szarlotka : Un de mes plaisirs dans les salons de thé en vacances en Pologne!

Espagne

tapas-poivron-thon-2 Poivrons farcis au thon : Ha les tapas, quel bonheur!

Portugal

arroz-doce2
 Arroz doce : C’est au Portugal qu’a débuté mon histoire d’amour avec la cannelle, quel régal!

Italie

florentins
 Fiorentini : Dur de choisir une recette : tout est bon en Italie!

Etats-Unis

corn-dogs-sauce-miel-3
 Corn-dogs : Moins connus que le burger, et tellement gourmands!

Soupe de chou-fleur à la tomate

J’espère que vous avez tous survécu au retour du froid et au rythme de fou de ces derniers mois et des fêtes (ce n’est pas que chez moi, hein, rassurez-moi?) sans trop de stress. A cette date, vous avez sans doute à peu près réussi à ranger tous vos cadeaux de Noël et repris une vie normale. Je n’ai pas encore commencé à ranger les décos de Noël de mon côté. Il va falloir que je me dépêche un peu!
 
À propos de ma fille, elle nous mène la vie dure ces derniers temps et ne mange pas grand chose. J’ai cru un moment qu’elle était malade tellement elle faisait des difficultés à tous les repas, au point de ne rien manger du tout certains soirs et d’aller au lit le ventre vide… Jusqu’au jour où j’ai vu son appétit se raviver comme par magie devant un bol de saucisson à l’ail! Voilà juste que la demoiselle commence à faire des caprices! Rien ne l’intéresse à part le saucisson, les chips et les tartines de fromage! Je dois bien évidemment lui faire la leçon, mais je ne peux m’empêcher de remarquer qu’elle a de qui tenir!
 
Alors ça y est, j’entre dans la phase où l’on feinte et on essaye toutes les fourberies possibles et imaginables pour faire manger des légumes aux enfants, alors qu’elle aimait tellement ça il y a quelques mois. C’est une des raisons qui m’a fait flasher sur cette soupe quand je l’ai vue sur le blog d’Irisa, Cuisine et couleurs : une soupe blanchâtre, ça n’est pas appétissant pour un enfant, mais une soupe rose, ça passe tout de suite mieux non?  Je parie que vous pourriez convaincre vos enfants de manger ça, surtout les petites filles!
 
 
Cette soupe est très simple à faire, elle est délicieuse et elle contient plein de bonnes choses, notamment le chou-fleur. Que demander de plus? Jusqu’à récemment je n’avais pas une passion dévorante pour le chou-fleur, sans vraiment le détester je ne lui trouvais pas beaucoup d’intérêt. Mais avec le temps, j’ai vraiment appris à l’apprécier. On peut faire tellement de choses avec, comme des mini cakes ou du chou-fleur rôti au four.
 
Je sais qu’il y a d’autres amateurs de chou-fleur et que parfois on ne finit pas tout en une seule recette, alors la solution peut être de le finir dans une soupe comme celle-ci.
 
Cette soupe a une consistance épaisse, presque crémeuse comme une purée, et son goût est subtilement adouci grâce à l’ajout de tomates. Je n’ai pas mis de feta comme dans la version d’Irisa, simplement parce que je n’en avais pas et je voulais faire cette soupe tout de suite. Vous pouvez la garnir de feuilles de coriandre et d’une cuillerée de crème supplémentaire pour ajouter de la couleur et une saveur encore plus riche. Servez-la avec de bonnes tartines de beurre demi sel et vous avez un repas !
 
Si vous ne connaissez pas le blog d’Irisa, c’est le moment d’aller le découvrir, il regorge de belles recettes colorées, il porte bien son nom!
 
  

Soupe de chou-fleur à la tomate

 
  • 25 cl de lait
  • 600 g  de chou fleur
  • 1/2 cube de bouillon
  • 5 cl d’eau
  • 60 g de pulpe de tomate
  • 2 c. à s. de concentré de tomates
  • 1 c. à c. de paprika
  • 1 gousse d’ail
  • 1 pincée de sucre
  • Sel, poivre
 
 
Faites cuire le chou-fleur à l’eau bouillante avec une pincée de sel.
 
Égouttez-le et mettez-le dans une casserole avec le lait, le cube de bouillon délayé dans l’eau, le paprika, la gousse d’ail hachée, la pulpe de tomates, le concentré de tomates, le sucre. Portez à ébullition dans une casserole et baissez le feu, laissez cuire 10 minutes.
 
Mixez finement et servez avec un peu de paprika supplémentaire.
 
 
Source d’inspiration :
Avec cette recette au chou-fleur, je participe à Cuisinons de saison !
 

Tartinade aux fèves et à la fêta

Aujourd’hui c’est la fête, on se prépare un petit dip et on sort l’apéro! En fin de semaine, j’adore organiser des apéros dînatoires. Peu importe qu’on soit 6 , 4 ou seulement deux, je trouve ça très agréable et je ne m’en prive pas. Bien sûr, je ne vais pas faire un repas de chips, donc mon plaisir c’est de faire 2 ou 3 tartinades et d’acheter du bon pain pour aller avec. D’ailleurs, j’ai le plus grand mal à trouver du vraiment bon pain à Lille, je commence à croire que je suis trop exigeante.
 
Une de mes inventions les plus réussies en matière de dip récemment est cette tartinade aux fèves crémeuse et pleine de saveurs! Cette recette m’est venue naturellement. J’avais besoin d’un apéritif pour un dîner et je voulais quelque chose de sain, frais et coloré. J’ai alors pensé à ce mélange aux influences du sud : de la fêta, de fèves, de la sarriette, et de l’huile d’olive bien sûr!
 
 
Je l’ai faite avec des fèves surgelées, qui présentent l’avantage d’être disponibles toute l’année, et aussi d’être déjà épluchées car ce n’est pas une tâche passionnante… Mais en saison, il n’y a rien de mieux que les légumes frais et dans ce cas il y a une technique pour les éplucher sans trop de difficultés : les plonger dans l’eau bouillante environ 30 secondes pour que peau se décolle d’elle-même. Ça reste long mais presque amusant, si vous avez des enfants vous pourrez facilement les exploiter pour cette tache ingrate.
 
Comme la plupart des tartinades, celle-ci est idéale pour les soirs où vous n’avez pas beaucoup de temps, car il y a très peu de préparation à part l’éventuel épluchage des fèves – que vous pouvez faire un jour ou deux à l’avance. En dehors de cela, il suffit de  tout mettre dans un robot  et d’appuyer sur le bouton jusqu’à ce que vous ayez atteint le résultat attendu.
 
La saveur est vive et fraîche, avec une légère amertume des fèves, et un parfum délicieux d’ail tranchant pour réveiller les papilles.
 
 

Dans cette recette, j’ai utilisé de la sarriette, une herbe dont on ne parle pas beaucoup et que j’ai reçue grâce à l’Étal des épices.  La sarriette est une herbe aromatique consommée dans de nombreux plats méditerranéens et elle possède une saveur poivrée, ce qui fait qu’elle a parfois servi de substitut au poivre, notamment pendant la Seconde Guerre Mondiale où l’épice se faisait rare.

Elle s’utilise très  bien avec les féculents et les légumineuses, mais aussi avec les viandes, particulièrement les grillades, en marinades.

 
Ici la sarriette se marie très bien avec la saveur du fromage et des fèves. N’hésitez pas à saupoudrer par dessus des noix hachées, de l’huile d’olive de haute qualité et du paprika fumé. Et bien sûr, servez  du pain grillé et croustillant en accompagnement!
 
 
 Si vous voulez faire un apéro dînatoire, complétez avec ce dip façon enchilada et ces sablés apéritifs au parmesan et ça sera parfait!
 
 
 
Pour consulter la recette, c’est par ici!