Tous les articles par Not parisienne

Riz vert

Les beaux jours sont là… Ou presque! Dans le nord, on a souvent un doute sur la question, parfois le soleil se montre mais la température n’est pas au rendez-vous, parfois c’est l’inverse, mais globalement, je ne sais pas s’il faut tristement dire « merci le réchauffement climatique », mais nous avons de plus en plus de belles journées! L’année dernière, l’été a été particulièrement beau, et cet hiver a été ultra doux. Espérons que l’on continuera sur cette lancée avec un beau printemps!
 
 
Pour rendre hommage à notre belle planète qui se couvre petit à petit de verdure en cette saison, c’est donc une recette toute verte et pleine de délicieuses herbes que je vous propose. Ce riz vert est composé de salade cuite, de cerfeuil et de coriandre, ainsi que d’oignons nouveaux. C’est un pur concentré de nature, et surtout un pur régal, si je m’écoutais, j’en re-cuisinerais immédiatement !
 
 
Ce riz accompagnera à la perfection d’importe quel plat. Si vous avez besoin d’une petite cure de vitamines après l’hiver, cette recette est faite pour vous! 
 
 
Pour accompagner ce riz vert, vous pouvez cuisiner des brochettes de kebab ou des nuggets aux corn flakes par exemple. Il est aussi très bon tout seul pour un repas léger!
 
Riz vert

Riz vert

Ingrédients

  • 400 g de riz basmati
  • 180 g de feuilles de salade feuille de chêne
  • Un  bouquet de cerfeuil frais
  • 2 c. à s. de coriandre fraîche hachée
  • 1 gousse d'ail
  • 5 cl d'huile olive
  • 75 cl de bouillon légumes
  • 1/4 c. à c. de pâte de piment
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 2 oignons nouveaux
  • Sel

Préparation

  1. Faites cuire le riz 10 minutes à l'eau bouillante puis égouttez-le.
  2. Dans une poêle, faites tomber la salade 1 à 2 minutes avec 1 cuiller à soupe d''huile d'olive. Mixez-la avec le cerfeuil, la coriandre, les oignons nouveaux, le piment, l'ail et 12 cl eau.
  3. Faites chauffer 6 cl d'huile olive dans une sauteuse et faites-y revenir le riz 3 minutes, ajoutez le bouillon et le mélange de légumes mixés, et laissez cuire 15 minutes jusqu'à ce que le riz soit totalement cuit.

Boulettes apéritives ou tartinade carottes au cumin

Revoilà la saison des apéros! En fait, je ne sais pas pourquoi j’associe les tartinades au retour des beaux jours car je ne vais pas vous mentir, chez moi il y en a toutes les semaines au menu, même en plein hiver! J’adapte simplement leur contenu : en hiver, tartinades de légumes racines aux fromages bien riches comme la raclette ou le cheddar, l’été des tartinades plus fraîches, avec de la feta, du fromage frais, des tomates séchées…
 
 
Celle-ci est une tartinade de mi-saison, car la carotte apporte un concentré de vitamines mais reste un légume que l’on trouve l’hiver en magasin. Elle a quand même de belles notes ensoleillées car elle intègre des épices comme le galanga, le gingembre, le cumin…. De quoi vous faire voyager dans les îles! Elle a une originalité, elle peut-être servie sous forme de boulettes, à croquer telles qu’elles ou à déposer sur un bout de pain suivant la préférence de chacun! Sans pain, c’est plus léger bien sûr ! Si vous décidez de la tartiner sur du pain, le façonnage en boulettes est tout à fait facultatif mais je trouve que ça fait très joli!
 
 
Si vous ne connaissez pas le galanga, c’est un rhizome très proche du gingembre et qui peut donc être substitué par ce dernier. je le le trouve plus subtil et très sympa, mais le gingembre convient parfaitement aussi, ne vous obligez donc pas à en acheter avant de tester cette recette… 
 
 
P.S. : En cette saison j’adore les carottes, vous vous régalez aussi avec ce dip carottes kiri!
 
Rillettes de carottes au cumin

Rillettes de carottes au cumin

Ingrédients

  • 200 g de carottes  
  • 75 g de Philadelphia
  • 25 g de beurre pommade
  • 1/2 c. à c. de gingembre frais haché
  • 1/2 c. à c. d'ail haché
  • 1 c. à c. de cumin moulu
  • 1 pincée de galanga en poudre
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Râpez les carottes. Épluchez et hachez l'ail et le gingembre.
  2. Mélangez tous les ingrédients dans un bol.
  3. Version tartinade : mettez au frais jusqu’au service.
  4. Version boulettes : roulez la préparation en forme de petites boules et déposez-les dans une assiette. Mettez au frais jusqu’au service.

Compote de pommes et rhubarbe aux épices

La rhubarbe est de retour! Mon histoire d’amour avec la rhubarbe est loin de ressembler à un coup de foudre, car à la base je la détestais. Mais à force de m’acharner dans le but de ne pas gâcher ma production du jardin, j’en suis venue à l’apprécier.
 
La rhubarbe ne ressemble à rien d’autre, elle a un côté acidulé et un parfum vraiment caractéristique typique du printemps, même si dans mon jardin elle pousse jusque fin octobre.
 

 
La bonne nouvelle, c’est que quand vous mangez un dessert à la rhubarbe, vous pouvez dire que vous avez mangé un légume!
 
Cette compote de rhubarbe est un excellent moyen de manger de la rhubarbe. Elle nécessite peu d’efforts et peu d’ingrédients, est prête en une demi-heure et peut être consommée immédiatement ou conservée dans un pot pendant quelques jours. Faites-en une grosse quantité, ça vous fera vos desserts tout prêts à déguster tout au long de la semaine! Si vous avez du mal à tout finir, cette compote sera parfaite pour accompagner vos yaourts, des flocons d’avoine ou une boule de glace à la vanille.
 
 
Vous serez peut-être surpris, comme moi,  de voir que cette compote ne nécessite pas beaucoup de sucre. Franchement, 50 g de sucre pour 1 kg de fruits, c’est raisonnable non? Vous pouvez aussi remplacer le sucre par du sirop d’agave pour une recette encore plus raisonnable.
 
La rhubarbe est souvent associée à des fraises, ici je l’ai mariée à des pommes car c’est le fruit qui permet de donner une texture parfaite aux compotes je trouve.
 
Une touche de gingembre, cannelle, cardamome et vanille viennent compléter les saveurs de cette compote. Ils permettent de parfumer l’ensemble et de faire oublier le côté acide de la rhubarbe.
 
 
P.S. : Si vous aimez la rhubarbe, essayez aussi cette tarte rhubarbe framboises et sucre perlé!
 
Compote de pommes et rhubarbe aux épices

Compote de pommes et rhubarbe aux épices

Ingrédients

  • 1 kg de rhubarbe
  • 5 pommes golden
  • 15 cl de jus d'orange
  • 50 g de sucre
  • 2 c. à s. de miel liquide
  • 1 pincée de cardamome moulue
  • 1 pincée de gingembre moulu
  • 1 pincée de cannelle en poudre
  • 1 c. à c. d'arôme vanille

Préparation

  1. Nettoyez, épluchez et coupez en tronçons la rhubarbe.Épluchez, enlevez les trognons et coupez les pommes en dés.Dans une casserole, mettez l'ensemble des ingrédients et faites cuire à feu doux pendant un quinzaine de minutes, jusqu’à ce que les pomme et la rhubarbe soient ramollies.Mixez selon votre goût et rectifiez le sucre si besoin.Laissez refroidir totalement puis conservez au frais jusqu’au service.

Fruit de saison : la fraise

Photo Sh4rp_i @Flickr

En mai, les fraises sont le premier fruit à mûrir, juste après la rhubarbe. Elles sont le premier signe des beaux jours qui reviennent sur les étals des primeurs, et nous sommes nombreux à nous jeter dessus qu’elles montrent leur nez. Les fraises parfaitement mûres se sont délicieuses consommées telles qu’elles, mais elles constituent également un excellent composant pour de nombreux desserts. maintenant que les fraises sont de saison, je vous propose ce petit guide pour savoir comment les choisir et comment les conserver. 


Photo Andrew Malone @Flickr

Comment choisir les fraises?

Que ce soit au supermarché ou à la ferme, choisissez des fraises brillantes et colorées, mais aussi fermes et dodues. Elles doivent avoir une jolie collerette verte à l’apparence fraîche. Évitez les fraises molles, ternes ou ratatinées. Les fraises ne mûrissent pas après avoir été cueillies, évitez donc les baies partiellement blanches car cela signifie qu’elles ne sont pas mûres. Enfin, de bonnes fraises sentent très bon!  Respirez-les si vous avez un doute avant de les acheter.


Photo dabrat718 @Flickr

Quand les fraises sont-elles de saison?

Les fraises sont des fruits très répandus et cultivés partout dans le pays, même dans le nord ou des les Alpes. Elles sont donc disponibles en production locale dans la plupart des régions, ne serait-ce que pour une brève période. La fraise française a souvent une région naturelle qui s’étend d’avril à juin, bien qu’elle puisse être plus courte dans les climats rudes et plus large au sud.

On trouve très facilement et pour moins cher des fraises espagnoles dans la plupart de nos magasins. Leur climat clément leur permet de produire des fraises pendant 5 mois d’affilée si ce n’est plus, mais malheureusement, il est souvent fait appel à des pesticides en quantités plus élevées qu’en France (bien qu’on trouve aussi de la fraise bio d’Espagne), et il faut prendre en compte le bilan carbone du transport, pas génial! Mieux vaut donc autant que possible se concentrer sur nos fraises locales!


Photo Richard Lewis @FLickr

Comment conserver vos fraises ?

Lorsque vous rapportez les fraises du marché, conservez-les dans un récipient résistant à l’humidité, de préférence disposées en une seule couche sur un support absorbant. Elles se garderont au réfrigérateur pendant 2 à 3 jours.


Photo kahvikisu @Flickr

Comment préparer des fraises?

Comme la plupart des fruits et légumes frais, rincez vos fraises uniquement quand vous êtes prêts à les utiliser. Pour laver les fraises, placez-les dans une grande passoire et rincez-les doucement à l’eau froide. Étendez les fraises en une seule couche sur un torchon propre ou une couche d’essuie-tout et séchez-les délicatement.

De la même manière, attendez jusqu’au moment de les manger ou de les utiliser dans une recette avant de décortiquer les fraises et d’enlever les queues.

Mes recettes favorites à la fraise

 


Cocktail rose fraise des bois pamplemousse


Chia bowl aux fraises


Tiramisu aux fraises et framboises


Eton mess aux fraises et cerises


Fingerprint cookies à la fraise

tourte-fraises-menthe2
Tourte aux fraises et à la menthe

mojito-fraise
Mojito fraise

frozen-yogurt-fraise-coco-3
Frozen yogurt fraises coco

Comment profiter à fond du mois de mai?

Photo Antonio Castagna@Flickr
 
Il y a plein de raisons d’aimer le mois de mai : c’est le début de l’été, la nature est en éveil, et on peut enfin recommencer à manger et à boire à l’extérieur! Si vous avez besoin d’une autre raison pour achever de vous convaincre, pensez à tous les jours fériés en mai. Il ne vous reste plus qu’à réfléchir à comment vous allez les occuper, et pour cela, j’ai quelques suggestions pour vous!
 
Voici mes meilleurs conseils pour passer un bon mois de mai :

Célébrez le 1er mai 

Le premier mai est le jour férié le plus respecté de l’année et de nombreux corps de métiers qui sont habitués à continuer de travailler les jours fériés font une exception ce jour-là. C’est un jour qui nous invite à ralentir, à profiter du temps que nous avons devant nous, à passer du temps en famille et à savourer le soleil, s’il est là!

 

Photo A_Peach @Flickr

Mangez mexicain

 

En mai, on célèbre au Mexique le Cinco de Mayo. Cette fête a des origines historiques : elle commémore à la base la victoire mexicaine sur l’Empire français lors de la bataille de Puebla le 5 mai 1862. Cependant, au fil du temps, elle a évolué pour devenir une journée consacrée à célébrer la culture mexicaine de façon plus générale. Ça peut être l’occasion de se régaler de spécialités mexicaines. Oubliez les kits tout faits qui ne sont pas si authentiques qu’ils en ont l’air, et tentez plutôt des elotes preparados ou une tacos party faite maison

 

Profitez des parcs

Les parcs et les jardins sont un endroit (gratuit!) dans lequel vous pouvez jouer en famille, faire de l’exercice, faire une sieste ou passer un après-midi détente tout en admirant l’environnement. En mai, on célèbre d’ailleurs la journée des jardins publics. Profitez-en pour préparer un pique-nique et appréciez toute la beauté des parcs ou jardins publics de votre ville.
 

Photo Naval S @Flickr

Fêtez les mamans

Que ce soit pour le soutien qu’elles nous apportent ou les compétences qu’elles nous ont enseignées, il existe des millions de raisons de remercier nos mamans. Offrez à votre mère des fleurs ou un cadeau (ou les deux!) pour lui montrer à quel point vous appréciez tout ce qu’elle a fait (et fait encore!) pour vous.

 

Photo Kanko* @Flickr

Faites une soirée pizzas

Il est difficile de trouver un aliment aussi parfait que la pizza. Elle est rapide à faire, rapide à engloutir, e mange avec les mains et les possibilités de garniture sont infinies! Préparez par exemple une classique napoletana, ou essayez une recette de pizza plus inventive comme la pizza tressée au chorizo, la nordique ou la chili dog pizza!

 
pizza-poulet-bbq-3

Regardez Star wars

Le 4 mai est le jour de la célébration de Star Wars. Cela vient du jeu de mots en anglais « May the fourth… Be  with you » ou « Que la force soit avec vous » selon l’expression populaire tirée des films. C’est le jour idéal pour vous faire une soirée films en revoyant votre épisode favori… Pourquoi pas en grignotant une pizza!
 

Photo Jayson Ignacio @Flickr
 
Voilà mes idées pour faire de mai un mois vraiment sympa! Et vous, vous aimez d’autres choses dans ce mois en particulier?

Concombre au tahin

Avec le beau temps qui revient tout doucement, on commence à avoir envie de recettes plus fraîches et de légumes plus légers! Lorsque j’ai trouvé des concombres bio chez mon maraîcher je n’ai donc pas pu résister à l’envie de m’en faire une petite salade.
 
 
Comme j’aime changer mes habitudes, j’ai essayé de varier de la traditionnelle recette de concombres à la crème que je n’ai d’ailleurs jamais partagés ici… Il va falloir y remédier! Pour apporter du soleil sur ma table, j’ai voulu utiliser une variante d’une petite sauce a tahin que j(utilise souvent en dip apéritif ou avec des falafels. Il s’agit d’une sauce au citron, coriandre, menthe et tahin, que j’ai simplement délayée un peu pour qu’elle prenne une texture plus souple.
 
 
Le résultat est très bon, très frais, quel plaisir de retrouver les légumes printaniers après des mois d’abstinence! Je réalise que même si au début, respecter les saisons m’a semblé une sorte de contrainte, j’y prends désormais beaucoup de plaisir, et j’apprécie bien plus mes fruits et légume qu’à l’époque où je les consommais n’importe quand. Ainsi, bien que le concombre soit disponible toute l’année en supermarché, je n’en avais pas mangé depuis au moins 6 mois, et maintenant, je compte m’en donner à cœur joie!
 
Pour profiter à fond de la saison des concombres vous pouvez aussi réaliser cette salade
 
 
 
Concombre au tahin

Concombre au tahin

Ingrédients

  • 1 concombre
    Pour la sauce
  • 3 c. à s. de tahin
  • 1 c. à s. de ciboulette
  • 1 c. à s. de menthe
  • 1 c. à c. de coriandre fraîche
  • 2 c. à s. de jus de citron
  • 2 c. à s. d'eau
  • 4 c. à s. de crème de soja
  • 1/2 gousse d'ail finement hachée
  • 1/2 c. à c. de zestes de citron
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Coupez le concombre en rondelles.
  2. Mélangez les ingrédients de la sauce.
  3. Mélangez avec le concombre et réservez au frais jusqu'au service.

Cake à la crème d’abricots et amandes effilées

 
Il y a quelques jours j’ai eu la chance de recevoir grâce à Cuisine à l’Ouest un pot de crème d’abricot, une nouveauté des Confitures des 4 saisons, une entreprise d’Huelgoat dans le Finistère. Cette crème d’abricot des Confitures des 4 saisons est un tout nouveau produit, qui vient d’obtenir le prix de la meilleure nouveauté 2019
par l’association Produit en Bretagne. Elle contient principalement de la purée d’abricot, du 
beurre, du jaune d’œuf, du sucre.
 
 
Je ne sais pas si vous connaissez déjà ce produit, mais rien qu’à manger à la cuiller, c’est un pur délice que je vous recommande! Sa texture le situe un peu à mi-chemin entre une confiture et une pâte à tartiner, ce qui fait qu’elle peut être utilisée dans de nombreuses recettes.
 
Je me suis demandé comment j’allais utiliser cette petite merveille en cuisine, et j’ai pensé en fourrer un gâteau,  un peu dans l’esprit des petits goûters fourrés à la confiture que je mangeais parfois quand j’étais enfant, mais en format géant, parce que je suis grande maintenant!
 
J’ai donc réalisé un gâteau moelleux assez simple, que j’ai garni de crème d’abricots avant de le cuire. J’ai ensuite tartiné sur le dessus du gâteau de la crème d’abricots supplémentaire, de façon à faire adhérer des amandes effilées en décoration.
 
Au final, cela donne un gâteau très simple à réaliser, et à la délicate saveur d’abricots et d’amandes, un peu délice!
 
Si vous voulez en savoir plus sur ce produit c’est par ici
 
 
 

Cake à la crème d’abricots et amandes effilées

Cake à la crème d’abricots et amandes effilées

Ingrédients

  • 220 g de farine complète
  • 170 g de sucre roux
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • 24 cl de lait végétal
  • 2 c. à c. d'extrait de vanille
  • 8 cl d'huile d'olive extra vierge
  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 100 g de crème d'abricots!
  • Pour le dessus
  • 30 g d'amandes effilées
  • 50 g de crème d'abricots 

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180 ° C.
  2. Tamisez la farine dans un bol.Ajoutez le sucre, le bicarbonate de soude et le sel et mélangez.
  3. Ajoutez le lait, l'huile et le vinaigre et fouettez-le rapidement avec un fouet jusqu'à ce que tout soit bien mélangé.
  4. Graissez un moule à gâteau ronds et répartissez la pâte uniformément en déposant la crème d'abricots à mi hauteur avant de recouvrir du reste de pâte.
  5. Faites cuire au four pendant 30 minutes.Laisser tiédir, tartinez de crème d’abricots restante, saupoudrez d'amandes effilées.

Comment tout remplacer en cuisine par sa version zéro déchet (ou presque)?

Depuis plusieurs mois, j’ai commencé à suivre certains principes du zéro-déchet.  Vous en avez sans doute entendu parler, il s’agit d’une démarche visant à réduire ses déchets, voire à les faire disparaître… J’en suis loin, je vous l’avoue! Néanmoins nos progrès sont notables et nos poubelles ont bien réduit leur volume! Aujourd’hui, je vous propose un petit récapitulatif sur la façon de substituer des produits par une version « zéro » ou « moins » de déchets dans la cuisine! J’ai établi cette liste sur la base de mes recherches, des conseils qu’on m’a donnés… Si vous trouvez d’autres idées ou des produits que j’ai oubliés, n’hésitez pas à m’en faire part pour que je complète cette liste!    
 

Les féculents et légumes secs

On commence par le plus facile, les féculents (pâtes, riz, semoule…) et légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots..) sont tous ou presque disponibles en version « vrac », que ce soit en boutique vrac ou en supermarché. Ils ne sont pas plus chers et souvent bio, donc c’est vraiment l’un des aliments les plus simples à substituer pour commencer.
 

Photo Marco Verch @Flickr

Les œufs

Vous pouvez les acheter à l’unité dans de nombreux commerces, comme par exemple chez Bio Coop, Bio C Bon, ou même des chaînes de supermarchés, et ramener votre propre boîte à œufs.
 

Photo United Soybean Board @Flickr

Le lait

Là ça se complique! Le lait peut-être acheté en vrac si vous avez une ferme à proximité, mais il est assez dur à trouver autrement, car il pose des problèmes de conservation et d’hygiène. Du lait végétal fait maison vous permettra de produire moins de déchets si la première option n’est pas possible pour vous.
 

Photo Rebecca Siegel @Flickr

Les yaourts

Vous pouvez les remplacer par des yaourts faits maison, ou quand vous manquez de temps, du yaourt en gros pot sans suremballage. De manière générale, fuyez les produits suremballés, dans ce rayon et les autres. Pour les produits où il est inévitable d’avoir des emballages comme ceux-ci, jetez aussi un œil du côté du bac zéro gâchis et privilégiez si vous le pouvez ceux avec une date courte.
 

Photo star athena @Flickr

Les conserves

 Vous pouvez simplement arrêter d’acheter une grande partie des légumes que l’on trouve en conserves en achetant la version fraîche ( ou sèche pour légumineuses) des mêmes produits. Vous pouvez ensuite les consommer au fur et à mesure, ou si vous voulez en avoir d’avance, congeler votre stock ou le mettre en conserves vous-mêmes. C’est notamment le cas des haricots verts, tomates pelées, sauce tomate, lentilles…
Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez acheter des bocaux à la place des conserves en métal, la plupart des produits existent dans ces deux choix. Les bocaux  en verre peuvent ensuite  être ramenés propres en magasin vrac où ils seront réutilisés.
 

Photo Un Bolshakov @Flickr

Le café, thé…

Tout ceci se trouve en vrac en boutiques vrac, supermarché, ou dans les boutiques spécialisées dans le thé ou le café. Le palais des thés par exemple propose tous ses thés en vrac et vous pouvez amener vos propres bocaux pour les remplir là-bas.
Dans les boutiques vrac, le café est moulu à la demande, et il est bien meilleur pour un prix équivalent à celui que l’on achète en supermarché. Vous pouvez aussi investir dans un moulin, mais ce n’est pas indispensable si vous avez un magasin qui propose ce service. Certains extracteurs de jus permettent eux aussi de moudre le café.
Remplacez les filtres à café par un filtre universel qui vous fera faire des économies au passage.
Si vous le pouvez, remplacez votre machine à dosettes par un percolateur comme dans les bars (mais en plus petit hein!). Ici aussi vous ferez de grosses économies en utilisant du café normal plutôt que des dosettes.
 

Photo olle svensson @Flickr

Les fruits et légumes

Respectez au maximum la saison naturelle des fruits et légumes. Venez avec vos propres sacs (en papier ou tissu) chez le primeur et évitez tous les légumes et fruits qui ont été préemballés. Privilégiez si vous le pouvez l’achat aux petits producteurs locaux et faites le marché quand vous en avez l’occasion. Enfin, si vous avez une ferme près de chez vous qui propose la cueillette, c’est une façon idéale de faire découvrir les fruits et légumes aux enfants tout en respectant les saisons!
 

Photo David Leo Veksler @Flickr

Les pâtes à tarte, brick, etc

C’est pour moi l’un des produits  les plus difficiles à convertir en version zéro déchet. Le zéro déchet serait de faire tout cela vous-mêmes, mais j’avoue que c’est parfois un peu long et la tentation est grande de faire appel à faire des pâtes toutes prêtes, surtout en semaine! 
 

Photo Marco Verch @Flickr

Les plats cuisinés

Si vous le pouvez, ne leur accordez plus de place chez vous. Conditionnez vos restes dans des tupperwares individuels au congélateur, et quand vous avez besoin d’un plat tout fait pour emmener au travail par exemple, sortez simplement une portion.
 

Photo Eliazar Parra Cardenas @Flickr

Les jus de fruits et sodas

Les jus peuvent être faits à l’extracteur et au blender. Si vous consommez de sodas, une machine Sodastream vous permettra de les gazéifier vous-mêmes.
Certaines enseignes proposent désormais des jus de fruits et boissons avec des bouteilles en verre consignées, je pense que cela va avoir tendance à se développer dans les mois à venir car le retour à la consigne est un vrai phénomène. Même Coca-Cola commence à réétudier cette possibilité!
 

Photo Marco Verch @Flickr

L’eau

Utilisez de l’eau du robinet que vous pouvez filtrer à l’aide d’une carafe filtrante ou d’un dispositif au charbon. Le jour où vous devez changer de frigo, envisagez d’en acheter un avec un raccordement à l’eau et un filtre intégré, cela change la vie! Pour l’eau gazeuse, une soda stream vous permet de la faire si nécessaire.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les viandes, charcuterie, poissons…

Le choix le plus écologique c’est de les diminuer, voire de les supprimer de l’alimentation. Mais la plupart des bouchers, poissonniers et charcutiers de quartier acceptent de vous mettre vos achats dans vos propres contenants si vous leur demandez gentiment, c’est toujours ça de pris!
 

Photo Ruocaled @Flickr

Le fromage, la crème, le beurre

Évitez le fromage industriel en emballage plastique ou individuel. Prenez votre fromage à la coupe et ramenez vos emballages au fromager. Râpez votre fromage moi-même, ça évite l’emballage plastique et il se garde plus longtemps. Certains fromagers proposent également le beurre, la crème, la ricotta, la faisselle ou le fromage blanc en vrac.
 

Photo Rebecca Siegel @Flickr
 

Les ingrédients pour la pâtisserie (farine, sucre, pépites de chocolat…)

Tout se trouve en épicerie vrac, et ces produits sont souvent disponibles au rayon vrac des supermarchés. Il se conservent très bien en bocaux, c’est hyper pratique.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les céréales pour le petit déjeuner

Là c’est un choix très large qui s’offre à vous en vrac. Muesli, flocons d’avoine, céréales pour enfants, il y a plein d’options, aussi bien en boutique vrac que dans la majorité des supermarchés.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les tartinables ( confiture, pâte à tartiner…)

On les trouve en boutique vrac mais l’idéal sera de les faire maison.  Les confitures sont une super solution pour écouler des fruits qui vous restent et risquent de s’abîmer! Si vous avez fini des confitures en pot en verre, vous pouvez laver le bocal et le ramener à votre épicerie vrac.
 

Photo @joefoodie @Flickr

Les contenants

Pour mettre en place tout cela, commencez par refuser tous les sacs non réutilisables que vous proposent les magasins. Faites-vous un petit stock de tote bags ou sacs lavables, et lavez quelques bocaux de formats variés que vous conserverez pour vos courses. Les boites en métal sont également très pratiques car plus légères et moins fragiles, donc id »ales à transporter. 
 

Photo Richard Elzey @Flickr

Les serviettes en papier, sopalin…

Ces accessoires coûtent cher, autant à vous qu’à la planète. Remplacez-les progressivement par des torchons, essuie-tout, et serviettes de table lavables. Avec un lave linge, cela ne représente pas une charge de travail supplémentaire mais vous fera faire de belles économies!
 

Photo Joe @Flickr
 

Voilà tout! Ce guide est établi selon mes observations, ce qui ne signifie pas pour autant que j’arrive à le respecter à 100%, mais j’essaye de m’en approcher! Et vous, appliquez-vous certains de ces conseils? Avez-vous d’autres idées pour réduire notre impact sur l’environnement dans le domaine alimentaire?

Fregola sarda con verdure

Connaissez-vous les fregola sarda? Moi je n’en avais jamais entendu parler avant que mon frère ne m’en ramène d’un voyage en Italie… Il sait que j’aime découvrir des spécialités et me creuser la tête pour les utiliser en cuisine! J’étais donc ravie de découvrir ces espèces de pâtes, qui rappellent un peu (juste un peu) les crozets que l’on trouve en France, du moins visuellement… Encore que ce sont plutôt des cylindres tandis que les crozets sont de petits rectangles. Bref, ce sont simplement de petites pâtes!
 
 
J’avais envie d’une recette légère, riche en légumes, et bien sûr aux accents italiens pour découvrir ce produit. Après plusieurs recherches, j’ai vu sur des  sites italiens des fregola con verdure, ou fregola aux légumes, qui cuisent dans un bouillon, un peu comme un risotto… Cela m’a semblé une très bonne idée!
 
J’ai « composé » cette version en fonction de ce que j’avais, en y incluant des légumes du soleil, et un de mes fromages italiens favoris, le pecorino. Si vous n’avez pas de pecorino, du parmesan pourra très bien s’y substituer.
 
 
Ce plat est un pur délice que nous avons adoré! D’ailleurs, il me reste un peu de fregola donc je suis contente de pouvoir en cuisiner à nouveau prochainement… Mais ensuite, j’espère pouvoir en trouver en France car je suis convertie! Dans le pire des cas, il me faudra patienter jusqu’à mai car nous avons un petit voyage en amoureux à Venise de prévu… Je pourrai toujours remplir ma valise de pâtes au retour!
 

 

P.S. : Si vous aimez la cuisine italienne, essayez aussi ce risotto aux pleurotes!

Fregola sarda con verdure

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 personnes

Fregola sarda con verdure

Ingrédients

  • 250 g de fregola sarda
  • 160 g de courgettes
  • 160 g de carottes
  • 160 g de pommes de terre
  • 1 oignon rouge
  • 160 g de poivron rouge
  • 1 litre de bouillon de légumes
  • 50 g de pecorino râpé
  • 1 branche de basilic
  • 10 cl de vin blanc
  • 4 c. à .s d'huile
  • Sel poivre

Préparation

  1. Émincez et dorez l'oignon finement haché dans 2 cuillers à soupe d'huile 5 minutes à feu assez doux pour qu'il fonde sans brûler. Déglacez au vin blanc et continuez 3 minutes de plus.
  2. Après avoir lavé et nettoyé les légumes, coupez-les en cubes de la même taille. Faites-les sauter dans la casserole avec l'huile et l'oignon, 10 minutes à couvert, assaisonnez avec le sel et le poivre et réservez.
  3. Faites revenir les fregola pendant 3 minutes dans une poêle anti-adhésive avec 2 cuillers à soupe d'huile. Ajoutez une louche de bouillon chaud, en remuant constamment, et attendez qu'il soit absorbé avant d'ajouter une autre. Après 10 minutes, ajoutez les légumes sautés auparavant. Finissez la cuisson globale en laissant sur le feu 5 minutes .
  4. Coupez le feu, saupoudrez le pecorino râpé, couvrez et laissez reposer pendant 5 à 10 minutes.

Velouté d’endives à la bière et tartine de maroilles

Aujourd’hui, je vous propose un petit velouté d’endives. Pour une fille du nord, je cuisine assez peu les endives, il faut dire que je n’en raffole pas. En fait, je suis ingrate car j’en ai déjà mangé de très bonnes, mais j’ai toujours cette crainte de l’amertume qui me freine! Pourtant, j’ai désormais bien compris comment m’en débarrasser : cuire l’endive avec un peu de sucre,ou de jus d’orange, et surtout, ne pas utiliser le cœur de l’endive, la zone la plus amère. Dans cette recette, je vous invite également à suivre ce dernier conseil en évidant bien le cœur de l’endive, à moins que vous ne soyez justement fan de cette amertume.
 
 
La première recette qui m’a permis d’apprécier les endives était un plat d’endives gratinées au maroilles goûtées dans un estaminet lillois, et depuis, j’avoue que je suis facilement tentée par ce mariage endives maroilles. Aussi, quand j’ai vu une petit soupe aux endives accompagnée de sa tartine de maroilles sur un blog que j’adore, Cuisine et couleurs, je me suis dit que c’était enfin l’occasion de faire des endives cette année. Oui, je dois en cuisiner une fois par an en moyenne! Merci Irisa de m’avoir donné envie!
 
Cette recette a toutes les qualités requises pour me plaire. D’abord parce que c’est une soupe, ce qui est la base de mon alimentation le soir durant les 6 7 8 9 mois d’hiver dans le nord. Je commence toujours la semaine en réalisant une énorme marmite de soupe, ensuite on en mange  plusieurs soirs d’affilée… Et pour cette soupe, on n’a pas eu à se faire prier pour en remanger!
 
Ensuite, parce que ce plat contient du fromage bien sûr, le maroilles, associé au cumin. C’est un mariage que j’adore, que j’ai également découvert dans un resto lillois ( mais pas le même que le précédent).
 
 
Enfin, parce qu’il contient de la bière! Je suis une fan de cuisine à la bière, et en tant qu’amatrice de bière, j’en ai toujours au frigo, prête à être bue, ou parfois cuisinée!
 
Au final, cette recette nous a beaucoup plu et je me suis dit que c’était vraiment dommage que je ne fasse pas des endives plus souvent!
 
 
Velouté d’endives à la bière et tartine de maroilles

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 assiettes 

Velouté d’endives à la bière et tartine de maroilles

Ingrédients

  • 6 endives 
  • 1 petit oignon
  • 1 petite pomme de terre 
  • 75 cl de bouillon de légumes 
  • 25 cl de bière blonde type Jenlain
  • 15 cl de crème légère
  • 1 filet d'huile d'olive
  • 1 pincée de muscade
  • Sel
    Pour la tartine d'accompagnement
  • 4 tranches de pain 
  • 4 tranches de maroilles
  • 1/2 c. à c. de graines de cumin 

Préparation

  1. Faites suer l'oignon émincé dans une sauteuse avec le beurre.
  2. Ajoutez la pomme de terre coupée en dés.Ajoutez les endives coupées en rondelles.
  3. Salez, ajoutez la muscade et mélangez bien.
  4. Ajoutez le bouillon de légumes et faites cuire jusqu'à ce que les légumes soient presque cuits.
  5. Ajoutez la bière et poursuivez la cuisson une dizaine de minutes.
  6. Mixez le tout en ajoutant la crème liquide.
  7. Ajustez en sel si besoin, remettez sur feu doux.
  8. Tartinez les tranches de pain d'un peu de beurre et ajoutez les tranches de maroilles parsemées de graines de cumin.
  9. Passez les tartines sous le gril du four avant de les servir sur chaque assiette.
  10. Poivrez au service.
 
Source d’inspiration :