Tous les articles par Not parisienne

Tarte façon quiche sans œuf aux endives et maroilles

La recette que je vais vous proposer ce jour va sans doute vous sembler contre nature, et pour cause, il s’agit d’une quiche au maroilles… Sans œufs! Je comprendrais tout à fait que ça vous laisse dubitatifs, car c’est quand même l’œuf l’élément star de toute quiche! Mais j’aime expérimenter en cuisine et l’œuf étant un allergène, je me suis dit que ça pouvait être intéressant de connaître une variante de quiche qui n’en inclut pas. 
 
 
Bref, je me suis dit « pourquoi pas? », il faut essayer pour juger après tout!
L’œuf est ici remplacé par du tofu soyeux, un tofu assez différent de celui qu’on connait habituellement, à la texture plus souple. Il se cuisine différemment et est connu pour être un des substituts les plus efficaces pour l’œuf. Dans cette quiche, le résultat est un peu déroutant et pas 100% ressemblant avec la vraie quiche aux œufs bien sûr, mais on s’habitue, et je dois dire que je me suis régalée avec cette tarte.
 
 
Si vous avez une allergie aux œufs, j’avais d’ailleurs proposé ce petit récapitulatif de toutes les façons de les substituer dans des recettes, cela pourra peut-être vous servir.
 
En réalisant cette recette, j’ai appris que l’appareil à quiche, c’est à dire le mélange œuf/crème fraîche, se nomme « migaine » en Lorraine. Ici, ce n’est pas une migaine mais un appareil végétal qui va la remplacer.
 
  
 
 
Tarte façon quiche sans œuf aux endives et maroilles

Tarte façon quiche sans œuf aux endives et maroilles

Ingrédients

  • 1 pâte brisée
  • 1 c. à s. de moutarde
  • 3 endives
  • 1 c. à s. d'huile
  • 300 g de Maroilles
  • 1 c. à s. de cassonade ou de vergeoise du nord
  • Sel poivre
    Pour l'appareil
  • 250 g de tofu  soyeux
  • 20 cl crème de soja
  • 1 c. à s. d'herbes de Provence
  • 1 c. à c. curcuma pour couleur
  • 1 pincée muscade
  • 2 c. à s. d'huile
  • 4 c. à s. de fécule de maïs
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Étalez la pâte dans un plat et badigeonnez-la de moutarde sur la pâte. Réservez.
  2. Enlevez le coeur des endives et coupez-les en 2 puis en rondelles.
  3. Faites-les revenir 5 à 10 minutes à la poêle avec de l'huile, du sel , du poivre et la cassonade.
  4. Coupez le maroilles en lamelles .
  5. Mélangez tous les ingrédients de l'appareil.
  6. Déposez les endives puis le maroilles puis l'appareil sur la pâte.
  7. Enfournez à 200°C pendant 20 minutes puis baissez à 180°C pour  20 minutes de plus.
  8. Servez bien chaud.
 
 

Banana bread façon crumble

Si vous avez envie de vous faire plaisir avec quelque chose de sucré mais que vous ne voulez pas vous embarquer dans une recette trop compliquée à réaliser, ce banana bread couvert de crumble aux noix sera parfait pour vous. 

Le banana bread n’est pas une nouveauté chez moi, vous trouverez de nombreuses variantes de banana bread sur ce blog comme le banana  bread ananas coco et le banana bread aux noix et au beurre de cacahuètes et j’en partagerai probablement d’autres dans le futur, car j’ai plusieurs favoris dans ce domaine. Pourtant, je dois dire que celui-ci sort un peu du lot. C’est juste la perfection dans chaque bouchée. Le gâteau est moelleux, bourré de saveur de banane, sans compter le crumble sur le dessus… Il est réalisé avec un mélange de sucre roux, de noix et d’huile de coco et apporte une touche de gourmandise supplémentaire à l’ensemble. 
 
Pour réaliser cette recette, je me suis d’ailleurs inspirée d’un de mes précédents banana bread, que j’ai fusionné avec un crumble que j’avais beaucoup aimé également. C’est un gâteau sans œufs, comme j’essaye d’en faire au maximum depuis quelques temps. La banane est un substitut naturel aux œufs donc franchement ils ne manquent pas dans cette recette! Le crumble est facile à faire. Vous mélangez le sucre brun clair, la cannelle et la farine. Puis vous versez un peu d’huile de coco fondue. Mélangez à l’aide d’une fourchette et formez une grosse chapelure.
 
J’ai toujours aimé la banane. Chaque liste de courses que je fais contient toujours des bananes. Ma fille les mange pour un goûter rapide, mais aussi au petit déjeuner ou en dessert. Cependant, il arrive qu’il en reste une ou deux qui traînent trop longtemps sur le comptoir. Dans ce cas, soit elles finissent immédiatement en banana bread, soit s’il n’y en a qu’une, je la congèle en attendant qu’elle trouve une binôme pour finir… en banana bread. Bon vous l’aurez compris, dans tous les cas ça finit de la même manière! J’ai toujours beaucoup aimé le pain et les gâteaux. Donc, quand j’ai sur que l’on pouvait allier deux de mes favoris de tous les temps dans un délicieux dessert… J’ai su que le banana bread serait un de mes gâteaux favoris, et je ne me suis pas trompée. J’aime beaucoup cette recette en particulier, car elle donne un délicieux banana bread qui n’est pas friable, mais ferme, moelleux et délicieux. 
 
 
Celui d’aujourd’hui a juste la bonne quantité de sucre et de croquant, il est parfait à savourer avec une tasse de café chaud en fin de repas ou au goûter. J’adore le café, mais j’en bois peu. Le matin je me réveille plutôt avec un thé, et je réserve le petit café à la fin du repas dominical. Un morceau de bon gâteau complète le plaisir, comme celui d’aujourd’hui. J’ai préparé celui-ci un week-end où ma famille était réunie. Tout le monde a apprécié chaque bouchée. Ce que j’aime particulièrement, c’est qu’il n’est n’est pas trop sucré.
 
J’ai ajouté de la cannelle car j’adore son goût et la bonne odeur qu’elle dégage pendant la cuisson. J’ai d’ailleurs adoré l’odeur de ce gâteau  fraîchement sorti du four. 
 
 
 
Banana bread façon crumble

Banana bread façon crumble

Ingrédients

    Pour le crumble
  • 80 g d'huile de coco à température ambiante
  • 85 g de sucre roux complet
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 120 g de farine 
  • 15 g de flocons d'avoine
  • 40 g de noix concassées
    Pour le banana bread
  • 3 bananes
  • 150 g de compote
  • 150 g de sucre roux complet
  • 175 g de farine 
  • 1 pincée de sel
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 1 c. à c. de vanille liquide

Instructions

  1. Préparez l'appareil à crumble.
  2. Mélangez l'huile de coco, le sucre et la cannelle jusqu’à obtenir un mélange homogène, crémeux.
  3. Ajoutez la farine et les flocons d'avoine.
  4. Mélangez grossièrement jusqu’à avoir des morceaux de pâte friables type crumble.
  5. Placez ce crumble au frigo.
  6. Pendant ce temps, préparez le cake.
  7. Préchauffez le four à 180°C. 
  8. Dans un mixeur, mixez grossièrement les bananes dans la compote. Ajoutez les ingrédients restants tour à tour en mixant entre chaque ajout. Versez le mélange dans un moule à cake anti adhésif. 
  9. Mettez le mélange à banana bread dans le plat et enfournez.
  10. Au bout de 30 minutes de cuisson, sortez le moule du four, émiettez et répartissez le crumble sur le cake. Remettez au four et poursuivez la cuisson environ 20 minutes. Sortez le gâteau du four, saupoudrez avec les noix, couvrez d’une feuille de papier alu et remettez pour 10 minutes.
  11. Vérifiez la cuisson avec la lame d’un couteau, elle doit ressortir sèche. Une fois refroidi, coupez en parts et servez.

Spécialité du Sri Lanka : Curry aux œufs

Je vous ai proposé il y a quelques jours un délicieux dessert pour célébrer le nouvel an chinois, il fallait donc que je complète cela par un plat afin que vous ayez un chouette menu à disposition! Il est assez rare de trouver des recettes où les œufs durs ont la vedette, et c’est ce qui m’a intriguée dans ce curry en provenance du Sri Lanka.
 
 
Ce plat ultra parfumé se sert avec du riz basmati, c’est un pur régal et grâce aux œufs, il vous apporte une belle dose de protéines. En attendant de visiter le Sri Lanka un jour peut-être, cela offre un voyage culinaire bien dépaysant!
 
 
 
Spécialité du Sri Lanka : Curry aux oeufs

Spécialité du Sri Lanka : Curry aux oeufs

Ingrédients

  • 6 œufs durs écalés
  • 30 g d'huile de coco
  • 1/2 c. à c. de graines de moutarde
  • 5 feuilles de curry séchées
  • 1 petit oignon émincé
  • 3 gousses d'ail écrasées
  • 1 piment vert haché finement
  • 1/2 c. à c. de graines de fenugrec
  • 1/2 c. à c. de graines de cumin
  • 1/4 c. à c. de curcuma moulu
  • 20 cl de lait de coco
  • 10 cl d'eau
  • 1 c. à c. de curry en poudre
  • 1 pincée de cannelle moulue
  • Le Jus d'1/2 citron
  • Sel
    Pour le service
  • Riz basmati cuit
  • 1 c. à s. de feuilles de coriandre

Instructions

  1. Coupez les œufs durs en deux et réservez.
  2. Faites chauffer l'huile de noix de coco dans une casserole moyenne à feu moyen-vif.
  3. Ajoutez les graines de moutarde et les feuilles de curry et faites cuire jusqu'à ce que les graines commencent à sauter.
  4. Ajoutez l'oignon, l'ail et le piment et cuire 4 minutes environ en remuant souvent jusqu'à ce qu'ils soient tendres et dorés.
  5. Ajoutez les graines de fenugrec et de cumin et laissez cuire encore 30 secondes, puis ajoutez le curcuma, le lait de coco, l'eau, le curry, la cannelle et le sel.
  6. Portez à ébullition, puis réduisez le feu et laissez mijoter 5 à 8 minutes ou jusqu'à ce que la sauce épaississe.
  7. Incorporez le jus de citron et ajoutez plus de sel si nécessaire.
  8. Ajoutez délicatement les demi-œufs, en versant un peu de sauce sur le dessus des œufs, puis faites cuire 2-3 minutes pour réchauffer les œufs.
  9. Servez chaud sur du riz basmati cuit et parsemé de feuilles de coriandre.
 
Source d’inspiration :
 

Chaussons à l’endive, noix et roquefort

Quand arrive le début d’année, j’ai généralement envie de recettes réconfortantes et pas prise de tête… Ha bah comme tout le temps en fait! Je vous propose donc aujourd’hui une recette réalisée récemment et qui ‘a beaucoup plus, réalisée avec des endives, un légume de saison que je n’adore pas. Je dois être un peu maso car quand je n’aime pas un légume, j’en achète quand même une fois de temps en temps pour essayer de faire quelque chose de bon avec… Des fois ça marche et je finis par aimer ledit légume. Dans ce cas, je ne dirais pas que je suis devenue accro aux endives, mais elles sont juste assez masquées par le fromage, du bleu anglais, pour que je réussisse à les apprécier.
 
 
J’ai donc marié les endives avec de la crème liquide, du Stilton et des noix. Le résultat est vraiment sympa et top pour accompagner une soupe ou une salade le soir pour un plateau télé par exemple!
 
Le Stilton peut être remplacé par un autre formage de la famille des bleus, comme un roquefort, un gorgonzola, une fourme… Cela dépend de vos préférences et de ce qui vous passe sous la main.
 
 
J’ai fait une dorure au paprika et au curcuma, j’adore cette façon de faire qui ne laisse pas de goût d’œuf dont je ne suis pas fan. Si vous n’avez jamais testé, c’est l’occasion de tenter!
 
 
 
Chaussons à l'endive, noix et roquefort

Chaussons à l'endive, noix et roquefort

Ingrédients

  • 2 endives
  • 1 pâte feuilletée
  • 2 pincées de sucre
  • 4 c. à s. de crème liquide
  • 65 g de Stilton
  • 30 g de noix
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • Sel, poivre
  • 10 cl d'eau
    Pour la dorure
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 pincée de paprika
  • 1 pincée de curcuma

Instructions

  1. Coupez le stilton en dés et réservez. Concassez grossièrement les noix et réservez.
  2. Enlevez les trognons des endives et émincez les feuilles, faites-les revenir à la poêle dans de l'huile d'olive pendant 2 minutes.
  3. Ajoutez le sucre et 10 cl eau, prolongez la cuisson de 5 minutes, jusqu'à ce que l'eau soit évaporée.
  4. Laissez tiédir  puis ajoutez le reste des ingrédients : sel, poivre, crème liquide, noix, stilton.
  5. Coupez des cercles dans a pâte feuilletée et déposez une cuiller de ce mélange sur chaque cercle.
  6. Refermez les chaussons et appuyez bien sur les bords pour bien les souder.
  7. Préparez la dorure en mélangeant dans un petit récipient le paprika, le curcuma dans 2 cuillers à soupe d'huile d'olive. Appliquez sur les chaussons à l'aide d'un pinceau de cuisine.
  8. Mettez au four pour 30 minutes environ jusqu'à ce que la pâte soit cuite et les chaussons légèrement dorés.
  9. Servez immédiatement.
 
 

Pommes dauphines au romarin

Aujourd’hui, on cuisine un classique de mon enfance… Difficile de se dire que j’en ai mangé si souvent sans jamais en réaliser maison. Je ne soupçonnais même pas vraiment la façon dont se réalisait ce plat!
 
 
Je pensais que réaliser des pommes dauphines consistait simplement à rouler de la purée en boules, mais en réalité c’est un brin plus élaboré. Les pommes dauphines contiennent de la farine, du beurre, des œufs, de l’eau, et ici, un peu de muscade et du romarin frais. Pour les herbes, c’est affaire de goût, et de ce que vous avez dans les placards! 
 
 
Ce que j’aime avec cette recette aux pommes de terre, c’est qu’elles ont un petit côté classique qui me rappelle les repas du dimanche de mon enfance. Et vous, c’étai quoi le plat phare du dimanche quand vous étiez (plus) jeunes?
 
  
 
Pommes dauphines au romarin

Portions : Pour 4 personnes (environ 48 boules)

Pommes dauphines au romarin

Ingrédients

  • 500 g de pommes de terre
  • 125 g de farine
  • 75 g de beurre
  • 10 cl d'eau
  • 3 oeufs
  • 1 c. à s. de romarin frais
  • 1 pincée de muscade
  • Huile de friture
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Faites cuire les pommes de terre à l'eau bouillante salée environ 30 minutes selon la taille.
  2. Pendant ce temps, préparez la pâte à choux : portez à ébullition 10 cl d'eau avec le beurre.
  3. Salez et versez d'un coup la farine, remuez énergiquement à la cuillère en bois jusqu'à ce que la pâte se détache des bords de la casserole.
  4. Laissez tiédir puis ajoutez les oeufs un à un, en mélangeant bien à chaque fois. Réservez.
  5. Égouttez et pelez les pommes de terre, écrasez-les en purée fine et ajoutez-les à la pâte à choux. Salez et poivrez, ajoutez le romarin et la muscade puis laissez refroidir.
  6. Préchauffez le four à 190°C.
  7. Formez ensuite des petites boules de la taille d'une noix avec la pâte avec vos mains farinées.
  8. Déposez-les sur une plaque et enfournez pour 30 minutes.
 
Source d’inspiration :

Gâteau au lait de coco et farine de riz

C’est bientôt le nouvel an chinois, et comme vous commencez à la savoir, j’adore cette fête! Toutes les occasions sont bonnes pour manger de la cuisine asiatique, car j’en suis fan! Je commence donc par vous proposer un dessert, mais rassurez-vous un plat délicieux et original vous attend très vite!
 
 
Si vous voulez organiser un menu de nouvel an chinois complet, découvrez mon article par ici.
 
La farine de riz mochiko est une farine de riz gluant que l’on utilise pour la réalisation des mochi, d’où son nom. Vous la trouverez en épicerie asiatique. Ne la remplacez pas une farine de riz « normale », car les priorités ne sont pas les mêmes et vous risquez de rater totalement ce dessert.
 
 
La recette d’origine qui m’a inspirée contenait des oeufs, que j’ai remplacés par du tofu soyeux, pour obtenir une recette totalement végétale. Avez-vous déjà testé le tofu soyeux? Il n’a rien à voir avec le tofu habituel, et a des propriétés très intéressantes, notamment en pâtisserie.
 
  
 
Gâteau au lait de coco et farine de riz

Gâteau au lait de coco et farine de riz

Ingrédients

  • 450 g de farine de riz mochiko
  • 200 g de sucre biologique
  • 10 cl d'huile
  • 150 g de tofu soyeux
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 340 g de lait de coco
  • 20 cl de lait végétal
  • 150 g de noix hachées

Instructions

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Mettez tous les ingrédients sauf les noix dans le bol de votre robot culinaire.
  3. Mélangez jusqu'à obtenir une consistance lisse.
  4. Versez dans un plat allant au four huilé. Saupoudrez de noix.
  5. Faites cuire 40 à 45 minutes en surveillant vers la fin.
 
Source d’inspiration :

Les jours les plus gourmands à fêter cette l’année

Vous le savez sans doute, il existe un jour à célébrer pour chaque date du calendrier : jour du donut, de la bière, du gâteau au chocolat… Cela ne sert à rien, j’en conviens, mais c’es plutôt amusant et ça peut donner des idées repas… Je vous présente ici ma sélection de favoris parmi les plus farfelus et les plus appétissants!

1er janvier : Journée du bloody mary

4 janvier : Journée des spaghetti

4 janvier : Journée du chocolat chaud

3 février : Journée du carrot cake

carrot-cake-automne-2

4 février : Journée de la soupe maison

13 février : Journée de la cuisine italienne

pizza-napolitaine-3

6 mars : Journée des Oreo 

7 avril: Journée de la bière

12 avril Journée du Grilled Cheese Sandwich 

grilled-cheese-coeur-neufchatel

13 mai : Journée du Houmous 

houmous-haricot-blanc-2

9 juin : Journée du  de la tarte fraise-rhubarbe

cheesecake-fraise-rhubarbe

12 juin : Journée Internationale du falafel 

22 juin : Journée des onion Ring

28 juillet : Journée du Hamburger 

4 août : Jour du cookie aux pépites de chocolat

3 septembre : Journée du Welsh Rarebit 

IMG_0879

5  septembre : Journée de la pizza au fromage

pizza-blanche-trois-fromages

7 septembre : Journée de l’amateur de bière

10 septembre : Journée du hot dog

23 septembre : Journée du chocolat blanc

1er octobre  : Journée mondiale du végétarisme

12 octobre Journée de la tarte à la citrouille

15  octobre Journée du champignon

27 octobre Journée de la pomme de terre

6 novembre : Journée des Nachos 

 

17 décembre : Journée du sirop d’érable

pouding-chomeur-pomme-erable-2

Mes idées pour des week-end fun et pas chers

Il n’y a pas que le shopping dans la vie! Je ne sais pas vous, mais moi j’aime faire des choses qui changent le week-end, pour vraiment me vider la tête et déconnecter du travail. Pour autant, je ne peux pas sauter dans l’avion à chaque fois que j’en ai envie! Alors, j’essaye d’avoir des idées de petites choses à faire qui permettent de se changer les idées, de voir du monde, de profiter d’une ambiance sympa, et ce, pour pas cher et sans s’éloigner beaucoup de chez soi. Je pense que beaucoup de ces idées peuvent s’appliquer à n’importe quel endroit en France, c’est pourquoi je les partage avec vous aujourd’hui! Allez, on part en week-end?

Les brocantes et vide-greniers

 
Dès qu’il fait beau, j’adore me promener dans les brocantes ou autres vide-greniers des villages alentours. On y fait des trouvailles, mais j’aime aussi profiter de l’ambiance, prendre le temps de découvrir le village où cela se produit, prendre l’air… L’hiver, on trouve des bourses aux jouets ou des brocantes organisées en salle, c’est moins sympa mais ça permet de continuer à se promener sans avoir trop froid!
 
Photo Mike Mozart @Flickr

Les bouquinistes

 
Dans le même esprit, j’aime aussi beaucoup chiner des livres d’occasion, prendre le temps de les feuilleter, de les choisir, de fouiller, ça amuse aussi beaucoup les enfants. Pour ça, il y a les bourses aux livres, mais aussi les boutiques d’occasion. A Lille, nous avons aussi une bourse aux livres permanente dans une très jolie cour carrée ancienne, c’est un must à visiter quand on visite la ville et on y trouve en permanence de super livres, anciens ou plus récents. Il existe aussi en Belgique dans les Ardennes, un « village du livre », Redu, qui compte un nombre invraisemblable de bouquinistes dont certains sont situés dans de très jolies boutiques, je compte aller le découvrir au printemps prochain.
 
Photo Iván Santiesteban @Flickr

Les cueillettes de légumes et fruits

 
J’adorerais avoir un superbe jardin fruitier mais il faut se rendre à l’évidence, quand on vit dans une ville de + de 100.000 habitants, les grands jardins se font rares! La solution, c’est d’aller faire sa cueillette à la ferme, c’est vraiment amusant et pédagogique pour les enfants. On passe un bon moment, on profite du plein air, on apprend plein de choses sur les fruits et légumes, et ce pour pas un rond, à part le prix des produits que l’on choisit de ramener chez soi.
Dans la même idée et totalement gratuit, vous pouvez aussi aller en forêt, chercher des myrtilles, des noisettes, des champignons… Pour ces derniers, demandez de l’aide en pharmacie pour être sûrs que vous ne vous êtes pas trompé(e) avant de les manger.
 
Photo Ray Beaulieu @Flickr

Découvrir une ville pas loin

 
Pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour en prendre plein la vue! Il y a forcément des dizaines de petits villages que vous ne connaissez pas près de chez vous et ils ont tous des petits recoins mignons à découvrir. Façades anciennes, églises classées, canaux ou encore monuments historiques ou vestiges de guerre, en fouillant sur internet ou dans des guides sur votre région, vous ferez de super découvertes.
 
Photo Dmitry Eliuseev @Flickr

Visiter un musée ou lieu de votre ville

 
On réalise souvent que l’on connait moins bien sa propre ville que celles que l’on visite en vacances, car durant l’année, pris dans la routine, on oublie de prendre le temps d’aller visiter les lieux historiques, les musées… Rien qu’à Lille, je sais que je n’ai jamais visité la maison natale de Charles de Gaulle, ni la célèbre villa Cavrois par exemple.
 

Les événements gastronomiques ou artisanaux

 
Fête de la pomme, de la cucurbitacée, du houblon… Chaque village y va de sa petite fête et si vous avez des enfants, c’est une super occasion de leur faire découvrir des bons produits, de leur faire profiter de petits concerts ou activités gratuites, et  vous, vous pourrez toujours voire un verre, faire des dégustations… Il y a aussi des salons de la gastronomie, du chocolat, du vin… Où l’on découvre plein  de choses, et on en ressort également le ventre plein.
 
Photo Marco Verch @Flickr

Aller à la mer ou près d’un lac

 
Même quand on n’a pas la chance de vivre près de la mer, il y a bien un lac, un canal, ou un point d’eau quelconque auprès duquel on peut aller se relaxer. La présence de l’eau fait toujours un bien fou! En ce qui me concerne, je peux être en moins d’une heure à la mer (un train nous relie en 30 minutes à Dunkerque, ce qui est plus rapide que d’aller à l’autre bout de la métropole en tramway!) , mais j’ai aussi découvert qu’il y avait de nombreux lacs dans ma région, je pense aller les visiter petit à petit.
 
Photo Rebecca Siegel @Flickr
 
Et vous, avez vous d’autres idées pour vous dépayser et vous changer les idées pour pas trop cher?
 

Gratin de pâtes façon welsch

Avis aux nordistes amateurs de welsch comme moi! Je ne sais pas si ce plat se trouve facilement dans le reste de la France, mais chez nous c’est une véritable institution. Evidemment, ce n’est pas un plat très digeste ou léger, et il demande une certaine préparation qui fait qu’on n’en fait pas à la maison tous les jours, même chez les ch’tis! C’est plutôt un plat qu’on apprécie dans les pubs et estaminets, même si je me suis déjà essayée à l’exercice avec succès. Si vous voulez préparer un welsch, c’est par ici!
 
 
Le welsch de base servi dans le nord inclut du cheddar, de la bière, du jambon, du pain et de la moutarde. Le welsch royal est souvent additionné d’une saucisse et d’un œuf. Pour composer mon plat de pâtes, j’ai réalisé une sauce au cheddar dont le goût rappelle très bien le welsch, et j’ai aussi ajouté des rondelles de saucisses. Le résultat est un gratin bien nourrissant qui rappelle le fameux plat, mais en plus léger, enfin, un peu!
 
 
Ce que j’aime avec ce plat, c’est qu’on a un peu le meilleur des deux mondes : un bon gratin que l’on peut préparer à l’avance et servir à toute la famille, et la saveur de mon plat de pub préféré…
 
 
 
Gratin de pâtes façon welsch

Gratin de pâtes façon welsch

Ingrédients

  • 350 g de coquillettes
  • 2 grosses saucisses (125 g au total)
  • 100 g de cheddar râpé
  • 1/2 oignon rouge émincé
  • 1 filet d'huile
    Pour la sauce cheddar
  • 3 c. à s. d'huile
  • 3 c. à s. de maïzena
  • 1 c. à c. de moutarde
  • 17 cl de crème légère
  • 10 cl de bière
  • 100 g de fromage cheddar râpé (doux ou fort)
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Faites chauffer l'huile dans une casserole à feu moyen-doux, retirez du feu. Incorporez la maïzena, la moutarde, salez et poivrez.
  2. Remettez la casserole sur le feu et laissez cuire pendant 1 minute en remuant.
  3. Ajoutez graduellement la bière et la crème légère en remuant jusqu'à ce que le tout soit bien mélangé.
  4. Poursuivez la cuisson en remuant constamment jusqu'à épaississement et consistance lisse. Réduisez le feu à doux et laissez mijoter en remuant, pendant 5 minutes.
  5. Faites cuire jusqu'à ce que le mélange soit épais et lisse.
  6. Ajoutez le fromage et faites cuire en remuant jusqu'à ce que le fromage soit fondu et que la sauce soit lisse et bien mélangée.
  7. Ajoutez le fromage jusqu'à ce qu'il soit fondu.
  8. Retirez du feu immédiatement et réservez en gardant au chaud.
  9. vers la fin de al cuisson de la sauce au fromage, faites cuire les coquillettes selon la durée indiquée sur votre paquet, égouttez, mélangez avec la sauce, versez dans un plat allant au four.
  10. Coupez la saucisse en rondelles, faites-la revenir 5 minutes avec l'oignon émincé dans une poêle.
  11. Déposez sur les pâtes puis couvrez de fromage
  12. Enfournez pour 20 à 30 minutes.

Spécialité thaïlandaise : soupe Tom Kha Gai

Aujourd’hui on va découvrir ensemble soupe tom kha gai. En traduction littérale cela signifie tout simplement « soupe de poulet et galanga ». Il y a quelques temps je vous avais proposé une version au tofu, la tom ka taohu.
 
 
Le poulet émincé peut facilement être trop cuit, dur et caoutchouteux. C’est pour ça que je le poche séparément et que je l’ajoute à la fin. En le cuisant doucement et en l’ajoutant à la fin au reste du plat, le résultat est parfait!
 
 
Ce que j’aime dans cette soupe, c’est son côté très parfumé et très facilement déclinable. On peut y ajouter d’autres légumes, des condiments, des pâtes, un peu tout ce qui nous passe sous la main!
 
Le galanga est un rhizome qui rappelle un peu le gingembre, il est très utilisé dans la cuisine asiatique. Si vous n’en avez pas, vous pouvez le remplacer par ce dernier.
 
 
 

Spécialité thaïlandaise : soupe Tom Kha Gai

Spécialité thaïlandaise : soupe Tom Kha Gai

Ingrédients

  • 40 cl de lait de coco
  • 1 litre de bouillon de légumes
  • 500 g de blancs de poulet
  • 2 tiges de citronnelle coupées en morceaux
  • 1 c. à s. de galanga ou de gingembre fraîchement râpé
  • 3 c. à s. de jus de citron vert frais
  • 2 c. à s. de pâte de curry
  • 4 c. à s. de sauce de soja
  • 1 c. à c. de sirop d’agave
  • 250 g de champignons tranchés
  • 4 c. à s. de coriandre fraîche hachée
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Coupez le poulet en dés. Réservez. Mettez dans une casserole le bouillon de légumes, la sauce soja, le lait de coco, les tiges de citronnelle coupées en gros morceaux, le galanga râpé, le jus de citron vert, la pâte de curry, le sirop d’agave, et faites cuire à feux doux 40 heure à couvert.
  2. Ajoutez les champignons et laissez cuire 10 minutes supplémentaires.
  3. Ajoutez le poulet et faites cuire encore  10 minutes à frémir minutes jusqu’à ce qu'il soit cuit mais tendre.
  4. Hors du feu, ajoutez la coriandre, du sel et du poivre si besoin et servez.