Archives par mot-clé : thé

7 moyens de retrouver le moral après l’hiver

Après 6 (ou 8 ou 10 suivant votre région) mois d’un temps froid qui vous a semblé interminable, le printemps fait officiellement son entrée. Mais fatigués par le manque de lumière, de vitamines A et l’abus de fromage à 40% de matières grasses, vous avez encore du mal à prendre le pli! Retrouvez le moral et passez à l’heure d’été avec mes idées gourmandes au goût de soleil !

Faîtes un tour à la mer

Pas besoin d’attendre le mois d’août pour tremper un orteil dans l’eau et manger des moules en bord de mer! Au premier rayon de soleil, prenez la route et jouez le jeu à fond : pull marin, chapeau de paille, appareil photo autour du cou… Vous voilà déjà bien plus détendus! Si la mer est trop loin de chez vous, un pique-nique au bord d’un lac fera parfaitement l’affaire !

Photo Zoltán Vörös @Flickr

Adoptez le fromage frais

Si l’hiver est la saison des raclettes, tartiflettes et autres reblochonnades, l’été est celle des fromage frais! Alors commencez tout de suite à troquer vos fondues par des tartinades au chèvre frais, des dés de feta ou de la mozzarella di buffala bien fondante!


Photo Frédérique Voisin-Demery @Flickr

Cuisinez les fraises et les asperges

Les asperges et les fraises sont parmi les produits les plus emblématiques du retour des beaux jours, mais ne boudez pas non plus les radis, les petits pois et les fèves fraîches!


Photo Rool Paap @Flickr

Plantez des herbes aromatiques

Dès le mois d’avril, il est possible de planter des plants de ciboulette, du persil ou de démarrer un semis de basilic sur votre bacon. Ils permettront de mettre de la fraîcheur et des vitamines dans tous vos plats printaniers sans rien vous coûter ou presque!


Photo Clemens v. Vogelsang @Flickr

Faîtes vous des limonades et thés glacés

L’hiver, on adore se réchauffer avec de bons thés chaï ou chocolats chauds. Dès le retour des beaux jours, on hydrate notre machinerie avec des boissons fraîches et peu sucrées à base de thé, de citron ou de concombre !


Photo Rob Bertholf @Flickr

Organisez un pique-nique d’intérieur

Si le beau temps est long à décoller, ce n’est pas une raison pour se laisser faire. On sort une nappe à carreaux, on l’étale sans le salon, et on s’installe pour y manger salades, sandwichs et œufs durs joliment disposés dans un panier.


Photo Wicker Paradise @Flickr

Faites un ménage de printemps de la bouffe

Si vous avez tendance à acheter beaucoup de produits qui s’entassent dans vos placards, c’est le moment de les explorer et de décider de ce que vous allez cuisiner avec : une omelette avec ce pesto, une salade avec ces graines de lin, une bruschetta avec ces tomates confites.. Objectif : vider les pots qui encombrent les placards et inventer quelques chouettes idées recettes au passage!


Photo Jessica Spengler @Flickr

Et vous, comment faites vous quand l’hiver n’en finit pas, vous avez vos astuces pour faire arriver le printemps plus vite? N’hésitez pas à me les donner!

Spécialité d’Irlande : Irish bannock

Aimez-vous faire du pain maison? Personnellement je ne le fais pas assez souvent, mais j’adore ça! J’en ferais tous les jours si j’avais le temps! J’adore le processus de préparation et l’odeur du pain qui chauffe, c’est un délice!
Quand je repère des recettes originales de pain, je me les mets de côté pour les faire quand j’en aurai l’occasion. Je n’ai pas pu résister quand j’ai découvert l’irish bannock, je savais que je le testerais un jour ou l’autre… Avec la Saint-Patrick en mars, mon excuse était toute trouvée pour me lancer dans la réalisation de cette spécialité!
L’irish bannock est un pain savoureux et légèrement sucré par la présence des raisins secs. Il rappelle en certains aspects les scones anglais. C’est une recette simple qui produit un résultat vraiment délicieux, surtout si vous le servez tiède avec du beurre!
Il sera également parfait pour le petit déjeuner ou pour le goûter, avec du thé ou du café.
Pour le façonnage, j’ai formé une grosse boule de pâte aplatie et l’ai placée sur une plaque de cuisson revêtue de papier cuisson. Comme dans la recette traditionnelle, j’ai tracé une croix sur le pain, ce qui forme donc 4 grosses parts après cuisson, mais celles-ci sont très peu marquées.
Dans cette recette, on utilise du babeurre. Cet ingrédient peu utilisé chez nous est vraiment idéal, car il rend les pains bien humides et moelleux! Si comme moi vous n’en avez pas sous la main, je vous mets une astuce de substitution à base de lait dans la recette ci-dessous.
 

Irish bannock

  • 115 g de farine
  • 2 c. à s. de sucre blanc
  • 1/2 c. à c. de levure chimique
  •  1/2 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 30 g de beurre
  • 75 g de raisins de Corinthe
  • 10 cl de babeurre ou :
  • 10 cl de lait
  • 1/2 c. à c. de citron

Si vous n’avez pas de babeurre, mélangez le jus de citron et le lait et laissez l’ensemble reposer une demi-heure avant le reste de la recette.

Mélangez la farine, le sucre, le bicarbonate de soude, la levure chimique et le sel. Ajoutez le beurre coupé en dés dans le mélange de farine. Ajoutez le babeurre progressivement ( vous ne devez pas forcément tout mettre) jusqu’à obtenir une pâte molle mais pas liquide. Incorporez les raisins de Corinthe.
Mettez la pâte sur une surface légèrement farinée. Pétrissez pendant 5 minutes, ou jusqu’à obtenir une consistance lisse. Formez une boule avec la pâte. Déposez sur une plaque légèrement huilée. Coupez le gâteau en quatre quarts.
Mettez à cuire au four préchauffé à 190° C pendant 40 minutes.

Servez tiède.

Recevoir en bio avec Cléa!

Aujourd’hui je vais vous parler du livre Recevoir en bio de Cléa que j’ai eu la chance de pouvoir découvrir grâce à la boutique Natura sense! Natura sense est une boutique spécialisée dans la santé, le plaisir et la vitalité : vous y trouverez tout ce qu’il faut pour mieux vous alimenter, et notamment des extracteurs de jus, des déshydrateurs de qualité professionnelle, des robots, des germoirs.. Et pour compléter le tout, une catégorie livres avec plein d’ouvrages qui tournent autour de l’alimentation saine, bio, ou végétarienne!

Comme son titre l’indique, Recevoir en bio est un recueil de recettes bio, et comme son titre ne l’indique pas, végétariennes par la même occasion. Le leitmotiv de Cléa à travers ce livre : nous démontrer qu’il est possible de recevoir et d’organiser des fêtes, même les plus traditionnelles, en bio et végétarien… Sans déclencher les commentaires désobligeants des carnivores !

Ce livre est tout d’abord un très bel objet, au design vraiment soigné, frais et coloré. J’ai notamment adoré ses jolis titres aux couleurs pastels. Les photos de Myriam Gauthier-Moreau sont superbes et lumineuses, et la mise en page est très aboutie. Les sommaires sont clairs et facilitent l’accès aux recettes et aux ingrédients. Petite originalité du livre, des petites fiches sont intercalées à l’intérieur, en plus des recettes, et proposent des idées de cadeaux gourmands qui respectent eux aussi la ligne directrice du livre bien sûr !

Comme promis dans le titre du livre, les recettes sont vraiment destinées à recevoir. Elles sont classées par thème : réveillon chic, pique-nique, apéro dînatoire, printemps, Noël en famille, soirée entre amis… J’ai beaucoup aimé cette organisation peu commune et plutôt ludique!

Parlons maintenant des recettes! Elles capitalisent sur les techniques qui ont fait le succès du blog de Cléa et sur ses ingrédients fétiches : fromage de chèvre, purées d’oléagineux, mélange aux algues… Les recettes sont claires et ne nécessitent globalement pas des dizaines d’ingrédients. Comme beaucoup de recettes de fêtes, certaines demandent de la préparation et dans ce cas, on trouve des conseils pour s’organiser et faire à l’avance une partie des étapes de la recette.

Les premières recettes qui m’ont tapé dans l’œil immédiatement sont les crêpes de pois chiches à la coriandre et la linzertorte salée aux figes, noisettes et chèvre. Côté sucré, la brioche à l’orange confite et aux cranberries me fait de l’œil et la galette des rois poire noisettes a directement rejoint ma to-do list!

En conclusion, j’apprécie particulièrement le fait que ce livre associe le bio avec des recettes à la mode (comme les cookies in  a jar), des recettes gourmandes ( ce n’est pas parce qu’on est végétarien qu’on ne cuisine que des algues bouillies) tout en en limitant les mauvaises graisses et les excès de sucre.

Si avec tout ça je vous ai donné envie d’acheter ce livre, vous le trouverez ici chez Natura Sense, foncez-y vite, l’envoi est rapide et très soigné ! Et si vous êtes sensibles à l’idée d’une cuisine saine, goûteuse et vitaminée, vous y trouverez plein d’autres ouvrages canon !

Si ça ne vous suffit pas pour être conquis, alors rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir la première recette que j’ai testée et qui va achever de vous séduire !

Rhum à la vanille et thé chaï

Le rhum arrangé à la vanille n’est pas toujours facile à trouver dans le commerce, mais il est délicieux et fait des merveilles dans de nombreux cocktails ou consommé tel quel… Voilà donc un moment que j’avais envie d’en réaliser moi-même!
Je suis une fan de thés épicés et chaleureux, et en buvant un thé chaï un soir il m’est venu à l’idée que ce mélange d’épices serait parfait dans un petit rhum… N’allez pas déduire que je passe mes soirées à penser aux cocktails que je pourrais boire, quoique… En tout cas, voilà d’où m’est venue l’envie de marier vanille et thé chaï dans du rhum!
Il s’avère qu’il n’y a rien de plus simple que de faire un rhum vanille : du rhum, des gousses, et hop c’est parti! Pour rester sur une recette simple, le thé que j’ai utilisé est un thé en sachet, il présente l’avantage d’infuser assez vite, même à froid : en deux jours le rhum devient tout coloré et parfumé d’un mélange sophistiqué de thé et d’épices! N’oubliez pas d’enlever votre thé au bout de 2 jours sinon il prendra trop le dessus sur la vanille!
Il faut un certain temps pour que l’arôme complet de la vanille se révèle par contre, donc je ne peux que vous encourager à être patients et à oublier votre bouteille au fond d’un placard. Voilà deux mois que le mien infuse, et il est déjà délicieux, mais on recommande 4 mois pour un parfum vraiment prononcé! Avec cette recette, vous obtiendrez un rhum brun et épicé avec un nez de vanille très agréable.
Pour cette recette, j’ai utilisé des gousses de vanille pompona de Guadeloupe du site David Vanille.  Cette vanille est une espèce en voie d’extinction, que l’on ne trouve plus que dans de rares jardins créoles. C’est une merveille! Les gousses sont larges, grasses et très parfumées, avec des arômes de balsamique et de réglisse, je vous laisse imaginer le régal!
Si vous voulez découvrir cette variété de vanille, faites vite car les productions sont très limitées! C’est par ici que ça se passe!
   
P.S. : Si vous aimez les épices chaï, testez également ce banana chaï latte!

 Rhum à la vanille et thé chaï

  • 70 cl de rhum
  • 2 sachets de thé chaï
  • 2 gousses de vanille pompona de Guadeloupe
  • 2 c. à  s. de cassonade
Fendez la vanille dans le sens de la longueur et ouvrez bien les gousses. Dans une bouteille, mettez tous les ingrédients en laissant le fil des sachets de thé dépasser de la bouteille. Au bout de 48 heures, retirez les sachets de thé. Laissez ensuite la vanille infuser un mois minimum, idéalement quatre, dans un endroit sec à température ambiante.

Pavlova à l’ananas et au poivre

La pavlova est un dessert que j’ai longtemps voulu préparer sans oser me lancer. Je ne sais pas pourquoi, cette accumulation de meringue, de chantilly et de de fruits me semblait trop difficile à faire ! Je trouvais l’aspect esthétique de ce dessert très important et comme ce n’est pas mon fort, j’avais l’impression que toute tentative serait vouée à l’échec!
pavlova-ananas-poivre

Mais comme j’aime les défis, comme j’aime me dépasser et au pire, comme j’ai l’estomac blindé et que j’arrive même à manger mes recettes ratées, je me suis dit allez hop, lançons nous!

J’avais envie de mettre à l’honneur le poivre rouge kampot dans une recette sucrée. C’est un poivre très gourmand,  qui me vient du fabuleux site David Vanille, il est très parfumé et a des notes caramélisées, et j’étais persuadée que sa saveur pourrait se marier à la perfection avec celle des fruits, et plus précisément de l’ananas. Je me suis donc lancée dans l’idée de faire une pavlova avec une meringue poivrée, et une touche de poivre supplémentaire dans l’ananas poêlé.

Le résultat a été franchement très surprenant, à la hauteur de mes espérances voire plus : la meringue au poivre était juste parfumée comme il le fallait, et le dessert avait juste la dose de chaleur et d’exotisme dont j’avais envie!

Pour ceux qui n’auraient pas encore osé se lancer dans la réalisation de la pavlova, je peux maintenant vous dire que c’est très facile à faire. Le seul défaut de ce dessert est qu’il perd son bel aspect après quelques temps, la chantilly devient raplapla, mais comme c’est assez léger, vous ne devriez pas avoir de mal à tout manger sur un seul repas!
  pavlova-ananas-poivre-3
P.S. : Même si celle-ci n’est pas traditionnelle, on dit que la pavlova vient d’Australie, alors pourquoi ne pas la servir avec des aussie meat pies en plat pour un menu à thème?

Pavlova à l’ananas et au poivre

La recette :
Pour la meringue :
  • 4 blancs d’oeufs
  • 200 g de sucre
  • 1 cuillère à café de vinaigre blanc
  • 1 cuillère à soupe de maïzena
  • Poivre rouge Kampot
Pour la chantilly :
  • 20 cl de crème liquide entière
  • 50 g de sucre
Pour la garniture :
  • 1/2 ananas coupé en dés
  • 10 g de beurre
  • 1 c. à s. de sucre roux
  • 1 c. à c. de rhum brun
  • Poivre rouge de Kampot
 Pour la décoration :
  • Sucre glace
Préchauffez le four à 120°C.
Montez les blancs en neige avec le vinaigre. Quand ils commencent à monter, ajoutez la maïzena, puis le sucre petit à petit et enfin le poivre. Goûtez petit à petit pour bien doser le poivre. Le mélange doit être bien brillant et très ferme.
Étalez la préparation sur une feuille de papier sulfurisé sur une plaque de cuisson. Enfournez pour 1h 15.
 Pelez  l’ananas, puis éliminez la partie dure centrale. Taillez l’ananas  en petits cubes.
Mettez à chauffer dans une poêle antiadhésive le beurre  puis versez les cubes d’ananas pour les faire dorer.
Saupoudrez de sucre roux et laissez caraméliser à feu moyen 10 minute environ. Arrosez de rhum en fin de cuisson.
Juste avant de servir, fouettez votre crème jusqu’à ce qu’elle monte en chantilly. Une fois qu’elle est partiellement montée, sucrez-la tout en continuant à fouetter.
Déposez la chantilly sur la meringue, puis l’ananas et poivrez.
pavlova-ananas-poivre-2

Spécialité du Québec : Pouding chômeur aux pommes et sirop d’érable

La cuisine québécoise n’est pas très célèbre par chez nous, pourtant elle regorge de pépites et de quelques plats tellement riches qu’on pourrait s’en faire exploser les artères! Je pense à la fameuse poutine, cette assiette de frites en sauce, que je n’ai pas encore testée mais par laquelle je me laisserai bien tenter un jour ou l’autre! Ici je vous propose un peu le pendant sucré de la poutine : un concentré de sucre bien riche qui vous donne un bon coup de fouet pour finir  la journée! Il faut dire qu’avec leurs températures les québécois en ont besoin… Nous beaucoup moins, mais c’est pas pour ça qu’on ne doit jamais se faire plaisir ^^
pouding-chomeur-pomme-erable
La recette de ce dessert traditionnel se transmet de génération en génération dans les familles québécoises depuis bien longtemps. C’est durant la crise économique de 1929 que ce dessert bon marché serait né. Ses ingrédients peu coûteux comme la farine, le beurre, le lait, et la cassonade permettaient aux familles de se régaler malgré les temps durs. Depuis, la crise est finie, la recette  a évolué, et plusieurs la cuisinent avec du sirop d’érable, des œufs,  des pommes comme ici… La  variante la plus populaire est bien sûr celle au sirop d’érable. Le lait ou la crème 35% viennent enrichir le sirop. Certains additionnent la cassonade au sirop d’érable, ce qui rend le goût du dessert encore plus sucré, mais je ne suis pas allée jusque là! On peut préparer ce dessert quelques heures à l’avance ou même la veille. La sauce sera un peu moins abondante, mais vous n’avez qu’à le réchauffer quelques minutes au four pour qu’il soit tout aussi gourmand!
Le résultat est vraiment un ovni visuellement, on se demande comment on va couper ce gâteau et le servir, pour dire franchement il ne ressemble à rien, surtout qu’il bouillonne en cuisant et éclabousse tout le plat, mais… Qu’est ce que c’est bon! Le sirop a un gout de caramel aux pommes et tout le gâteau en est imbibé, c’est un régal!
Avec cette recette, je participe au chouette concours du Blog  La Cuisine de Jackie, qui fête ses 5 ans!
c2016_ban-jc-mon-blog-a-5-ans-468x80
  pouding-chomeur-pomme-erable-3

Pouding chômeur aux pommes et sirop d’érable

Pour le sirop aux pommes

  •  2 c. à c. de maïzena
  •  25 cl de jus de pomme
  •  25 cl de sirop d’érable
  •  250 g  de crème épaisse entière
  •  500 g de pommes pelées, épépinées et coupées en dés

Pour le gâteau

  •  310 g de farine
  •  1/2 c. à c. de levure
  •  1 pincée de bicarbonate de soude
  •  60 g de beurre non salé, ramolli
  •  125 g de sucre
  •  1 œuf
  •  12, 5 cl de jus de pomme

Dans une casserole, hors du feu, mélangez la fécule, le jus de pommes, le sirop d’érable et la crème à l’aide d’un fouet. Ajoutez les pommes et portez à ébullition. Stoppez alors le feu et versez dans un moule de 20 cm de large minimum. Réservez.
Préchauffez le four à 180 °C.
Dans un bol, mélangez la farine, la levure et le bicarbonate. Réservez.
Dans un autre bol, battez le beurre avec le sucre au batteur électrique. Ajoutez l’oeuf et battez jusqu’à ce que le mélange soit homogène. À basse vitesse, incorporez les ingrédients secs en alternant avec le jus de pomme. À l’aide d’une cuiller à glace ou d’une grosse cuiller, répartissez la pâte sur le sirop chaud.
Déposez le moule sur une plaque de cuisson pour permettre de recueillir les dégâts si le pouding déborde du moule.
Faites cuire au four de 30 à 35 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre du gâteau en ressorte propre. Servez tiède ou froid.
pouding-chomeur-pomme-erable-2
Source d’inspiration :

Boisson au miel contre les maux de gorge

Si un mal de gorge n’est pas bien grave en général, il peut quand même être très douloureux. C’est dans ces moments là qu’on réalise à quelle fréquence on déglutit, et qu’on se dit que cela se produit bien trop souvent! Difficile de faire comme si de rien n’était quand notre voix commence à ressembler à celle de Jeanne Moreau, mais avant de filer chez le médecin ou de se gaver d’automédication, je vous propose d’essayer un bon vieux remède de grand-mère!
Personnellement, dès le mois d’octobre cela m’arrive régulièrement d’avoir mal à la gorge. C’est peut-être du aux changements climatiques saisonniers, car il ne fait pourtant pas encore vraiment froid, même dans le nord! Je pense que j’ai essayé à peu près tous les remèdes naturels, de la cuiller de miel aux huiles essentielles.  Le plus connu est bien sûr de se mettre du miel dans un bon thé chaud… C’est ce que je vous propose de réaliser aujourd’hui, en version améliorée bien sûr!
Ce qu’il y a de bien avec cette recette, c’est qu’en plus d’adoucir instantanément votre gorge, elle peut accélérer votre rétablissement. Et bien sûr, elle est délicieuse à boire, à condition d’aimer les épices comme le gingembre, le curcuma et la cannelle.
the-mal-gorge
Voici maintenant un petit focus sur les effets de ce thé « spécial maux de gorge ». Le miel est un remède contre la toux classique. Il vient tapisser la gorge et la protéger, rendant moins douloureuse la déglutition. Ce thé contient aussi du gingembre, un anti-inflammatoire naturel. La cannelle a longtemps été utilisée comme un remède contre la toux dans la médecine chinoise. Son arôme réconfortant peut également aider à ouvrir les sinus, pour que vous respiriez plus facilement. Le curcuma est une épice antioxydante qui aide à apaiser l’inflammation. Le sel aide à drainer l’excès de liquide. Ne vous inquiétez pas, vous ne le sentirez pas au goût! Enfin, le citron est un astringent naturel qui aide à réduire les tissus de la gorge enflée. Bref, il n’y que des bonnes choses pour vous aider à lutter contre ce vilain mal de gorge!
Le plus génial dans tout ça, c’est qu’il y a de grandes chances que vous ayez tout ce qu’il faut dans vos placards! Oui car quand on est malade, si on peut éviter de sortir faire les courses c’est mieux! Alors dès le prochain mal de gorge, tentez cette recette miracle!
 the-mal-gorge-2
P.S. : Si vous aimez la cannelle et les saveurs réconfortantes, alors faites vous un petit bol de flocons d’avoine à la pomme et à la cannelle, ça devrait achever de vous remettre en forme!

Boisson au miel contre les maux de gorge

  • 1 tasse d’eau chaude
  • ½ c. à c. de curcuma
  • 1 c. à c.de cannelle
  • 1/2 c. à c. de gingembre
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à s. de miel liquide
  • 1 pincée de sel
Mettez tous les ingrédients dans une tasse.
Versez de l’eau qui est juste à ébullition sur les ingrédients.
Mélangez bien pour dissoudre les ingrédients.
Remuez régulièrement pendant que vous buvez parce que la cannelle et le gingembre ont tendance à se déposer au fond.
 the-mal-gorge-3
Source d’inspiration :
http://helloglow.co/soothing-honey-spice-throat-tea/

25 choses à faire pour profiter à fond de la fin d’année

Je dois vous avouer quelque chose : j’aime les listes. Que ce soient des listes pour essayer d’être un minimum organisée, ou pour ne pas oublier les pains à burger légumes au supermarché, elles m’aident à rester efficaces au travail comme sur mon blog!

Les types de listes que  j’aime le plus sont celles qui invitent à vivre pleinement le moment présent ou à rechercher les petits bonheurs du quotidien. Avec la période des fêtes qui approche, j’ai d’ailleurs plein d’idées et d’envies qui commencent à germer pour l’année prochaine et ses fameuses résolutions! Mais avant de dire au revoir à 2016, que diriez-vous de faire une liste des choses que vous voulez accomplir avant 2017? Voici mes idées pour se mettre à 200% dans la magie des fêtes de fin d’année!

Photo d’entête par Antonio Castagna @Flickr

1. Se mettre dans l’esprit de Noël en faisant une méga playlist de fêtes.

Si vous avez la flemme d’en faire une vous-mêmes, voici la mienne ^^

2. Trouver la patinoire la plus proche et s’exploser virevolter sur la glace

Je n’ai jamais osé me lancer, mais mon sens de l’équilibre plus que foireux me laisse imaginer que cela ne sera pas une franche réussite, pourtant ça me fait rêver d’essayer!

3. Commander un Gingerbread Latte chez Starbucks.

Parce que quitte à ingurgiter 20 morceaux de sucre d’un coup, je trouve ça bien meilleur qu’un Fanta ou un Coca-cola !

 

4171747002_b7a985220c_z

Photo par Glenn Waters @Flickr

4. S’offrir une nouvelle écharpe bien confortable et enveloppante.

Ou des gants. Ou un bonnet. Ou des cache-oreilles. Ou des pantoufles totalement fluffy. Ou un plaid tout chaud. Ou tout ça en même temps, soyons fous.

5. Organiser un pique-nique à l’intérieur au coin du feu!

J’adore cette idée, et même pour ceux qui n’ont pas de cheminée, il existe toujours le fameux DVD feu de cheminée qui fait plus ou moins illusion. Plutôt moins que plus, admettons.

6. Décorer une maison en pain d’épices avec du glaçage en sucre et des tonnes de bonbons.

Il peut certes y avoir des ratés, mais c’est une tradition familiale très mignonne je trouve!

5255532379_67a822d661_z

Photo par Steven Depolo @Flickr

7. Allumer des bougies parfumées aux parfums hivernaux comme le cèdre ou la cannelle

Je ne suis pas fan de bougies parfumées aux parfums trop forts, mais ceux de l’hiver sont ceux qui me plaisent le plus!

8. S’installer confortablement avec un plaid, une tasse de thé, et un livre que l’on rêve de terminer

Et à, soit on termine le livre, soit on s’endort direct.

9. Fabriquer des cadeaux de Noël homemade pour vos proches

Les cadeaux gourmands ou pas pour lesquels on a pris de son temps montrent aux gens qu’on a pensé à eux bien plus que 5 minutes! Ils sont aussi top pour les gens qu’on connait moins mais pour qui on veut avoir une petite attention : un ballotin de truffes maison ou du savon home-made bien présentés feront toujours plaisir!

16065584742_c24cbbcf43_z

Photo par insatiablemunch @Flickr

10. Organiser une après-midi bredele entre ami(e)s

Les bredele ne sont pas durs à faire, ils sont amusants mais… ils prennent du temps! Alors autant mutualiser les efforts, les préparer tous ensemble dans une ambiance conviviale et pourquoi pas, en buvant un vin chaud!

 11. Obtenir des billets pour Disney sur glace, Casse-Noisette ou une comédie musicale familiale typique des fêtes

Cela ne m’avait pas effleurée avant d’avoir un enfant, mais je trouve que c’est une tradition géniale à partager avec les plus petits!

12. Se réchauffer avec une tasse de chocolat chaud, ou un bon thé chaï

Je suis tellement fan de boissons chaudes que je n’attends pas l’hiver pour en boire, mais le mauvais temps me fait un prétexte pour en boire deux fois plus souvent!

15891995169_1f50cf89c3_z

Photo par Mike Kniec @Flickr

 13. Imprimer vos photos préférées de cette dernière année et les afficher d’une façon amusante

Pourquoi pas former avec une guirlande à mettre sur le sapin de Noël? Il suffit de les imprimer dans un format pas trop grand, et de les fixer sur un ruban rouge avec de petites pinces à linge. De mon côté, j’ai investi dans des boules de Noël transparentes dans lesquelles ont peut glisser une photo.

14. Inviter vos voisins à une soirée vin et fromage.

Ou mieux selon moi, une soirée bières fromages! Je vous avais expliqué comment composer votre menu pour ce genre de soirée par ici, si ça vous intéresse!

15. Organiser un dîner typiquement hivernal

A nous les grands plaisirs de l’hiver : raclette, fondue, vin blanc de Savoie, et pull de Noël moche exigé pour tout le monde!

Raclette

Photo par Alex Toulemonde @Flickr

16. Faire un tour en ville pour voir les décorations

On en profite pour visiter le marché de Noël, acheter quelques gourmandises et faire un tour de grand roue.

17. Sortir son vernis à paillettes et s’offrir une manucure de fêtes

Je ne suis pas une fashion victim mais c’est un des rares moment de l’année où j’aime faire un effort de ce côté là! Et pourquoi pas carrément se faire les ongles verts et rouges, avec des motifs de rennes? Bon ok, peut-être pas quand même!

18. Se couvrir pour faire une balade hivernale

On attend que la neige tombe, et on se rend à la campagne ou en forêt pour admirer le paysage. On peut même faire un combat de boules de neige ou un bonhomme de neige si il y en a assez!

5292987817_71223b658a_z

Photo par Nana B Agyei @Flickr

19. Mettre votre pyjama le plus confortable et démarrer un marathon de films de Noël

Maman j’ai raté l’avion et Elf sont parmi mes préférés, mais une liste plus complète se trouve ici!

20. Décorer le sapin en famille

Vous pouvez même renouer avec la tradition d’accrocher du gui à votre plafond, une bonne excuse pour embrasser qui vous voudrez!

8523952442_19c15fb541_z

Photo par JOHNNY LAI @Flickr

21. Apprendre à tricoter ou finir un tricot entamé

Oui, j’aime parfois tricoter un peu, oui la plupart du temps j’abandonne mon tricot en cours, et oui, je passe l’année à me dire que je vais m’y remettre. Mais s’il y a une période ou le tricot est agréable, c’est bien l’hiver, avec le plaid, le thé et le chat sur les pieds qui mange la pelote.

22. Organiser une soirée jeux de société entre amis ou en famille

Puisqu’en hiver on sort moins, c’est le moment de profiter à fond de son intérieur et de soirées bien au chaud!

23. Tester une nouvelle recette de Noël qui pourra revenir année après année

Le but est de créer « votre » recette de Noël, comme par exemple « votre » vin chaud ou « vos » biscuits de Noël. Vous pouvez aussi  inventer votre propre cocktail d’hiver!

11499584884_15fa3db111_z

Photo par rpavich @Flickr

24. Réfléchir à des résolutions réalistes, mesurables et atteignables pour 2017

Oui parce que bon, perdre 10 kilos et faire du sport 3 fois par semaine, ça fait 10 ans qu’on se le dit et qu’on ne le fait pas, alors hein…

25. Avoir une pensée et un petit geste pour tous ceux que vous aimez!

La tradition des cartes de voeux peut-être l’occasion d’écrire des petits mots gentils à vos amis proches. Et plus largement, pourquoi ne pas donner un peu de temps à une association en cette période de fêtes?

Et vous, avez-vous d’autres traditions ou envies pour cette fin d’année ? Quoiqu’il en soit, je vous souhaite de passer une très belle, heureuse et gourmande fin d’année!

5307525503_b777cc6ea4_z

Photo par John Stratford @Flickr

Un petit concours pour mon blogiversaire!

Pour fêter mon troisième blogiversaire, je vous propose un petit jeu concours pour remporter un coffret de produits culinaires comme j’aime les préparer!
Cette fois-ci, j’ai choisi de vous composer un coffret sur le thème du brunch, mon repas préféré!
  concours-brunch-2

Je vous ai donc concocté un nouveau coffret plein de produits culinaires sympa à gagner :

– un livre « Petits brunchs entre amis »
– de la levure de boulanger
– de la préparation pour pancakes
– du thé anglais
– de la confiture de poires Williams
– du chocolat en poudre « grand arôme »
– des Wasa spéciale fibres

concours-brunch

Pour participer, c’est super simple!Il vous faudra poster un commentaire directement sur cet article pour m’indiquer que vous participez!
Ensuite, je vous propose une chance supplémentaire pour chaque réseau social où vous me suivez ( que ce soit Hellocoton, Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest ou un autre dont j’ignorerais l’existence!)
 concours-brunch-3
Dans ce cas dites-moi juste dans votre message sur quel réseau vous me suivez, et donnez moi votre pseudo si ce n’est pas le même que dans le commentaire que je sache que c’est la même personne et que je puisse valider votre chance en plus!
Les réseaux sociaux vous offrent des chances en plus mais ne sont pas obligatoires, la seule obligation est le  commentaire sur cet article sinon je ne peux pas deviner que vous participez, hihi!
Le concours démarre maintenant et durera jusqu’au 22 décembre!

Sunny layer cake

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir une recette sucrée un brin plus sophistiquée que ce que je peux faire d’habitude! J’aime quand les gâteaux sont rustiques et gourmands et je ne m’attache généralement pas trop à leur apparence, par manque de temps et de motivation. Mais si il y a un moment où l’aspect esthétique des gâteaux prend tout son sens je trouve, c’est lors des anniversaires des enfants… Ma fille n’a que 2 ans, elle n’est pas franchement réceptive à tout ça, mais j’avais envie de faire un effort pour elle!

J’ai donc décidé de me lancer dans un décor simple en pâte à sucre sur le thème du soleil, puisque les enfants sont de vrais rayons de soleil!

 

sunny-layer-cake

Pour les décors de ce type, j’ai trouvé pas mal d’astuces sur le blog Gâteaux en fête de Lilou25, une blogueuse très douée en modelages et décors en tous genres. Pour réussir son décor, il est important d’avoir une base de gâteau plate, pas trop molle ni trop humide. Les préparations de type génoise sont donc parfaites pour l’occasion!

J’avais justement une préparation pour génoise à tester et ce fut donc l’occasion idéale. C’est un produit qui me vient des Moulins de la Bassée dont j’ai pas mal parlé récemment, pour la qualité de leurs produits et l’origine locale de leur blé notamment!

sunny-layer-cake-3

Si vous voulez en savoir plus sur eux c’est par ici, et pour ceux qui sont dans le nord, je vous invite à vous ravitailler là-bas, vous allez y faire de vraies découvertes, tant au niveau du choix, que du prix ou de la qualité!

J’ai donc testé leur préparation à génoise et franchement le résultat est topissime! La texture tout comme le goût sont au rendez-vous, et ma génoise a eu une tenue impeccable! Cela ne m’a pris que quelque minutes de préparer ma pâte, ce qui tombait bien car j’avais du pain sur la planche pour le décor!

La pâte à sucre se travaille très bien avec les mains et un rouleau à pâtisserie, elle colle moins que la pate d’amandes ce qui rend les manipulations plus aisées. J’ai quand même eu peur au moment d’étaler le fond rose sur tout le gâteau, mais les petites étoiles ont permis de camoufler les quelques défauts!

Si vous souhaitez vous lancer dans la déco pour gâteaux, ce modèle est idéal car pas trop dur pour mettre le pied à l’étrier, pour un résultat vraiment très chouette!

Pour ceux qui ne pourraient pas se procurer la préparation pour génoise, je vous ai mis une recette de Lilou25, ma référence en la matière!

 

sunny-layer-cake-2

Sunny layer cake

Pour les génoises (avec préparation pour génoise)

  • 500 g de préparation pour génoise Moulins de la Bassée
  • 300 g d’œufs (environ 6 )
  • 75 g d’eau
  • 20 gouttes de colorant jaune

Pour les génoises (sans préparation pour génoise)

  • 293 g de sucre
  • 9 oeufs
  • 373 g de farine
  • 3177 g de beurre
  • 3 pincées de sel
  • 20 gouttes de colorant jaune

Pour la ganache

  • 160 g de chocolat noir
  •  320 g de crème liquide

Pour le décor

  • 1 bloc e pâte à sucre rose
  • 1 bloc de pâte à sucre rouge
  • 1 bloc de pâte à sucre jaune
  • 2 billes de chocolat
  • 1 feutre alimentaire noir

Pour les génoises (avec préparation pour génoise)

Préchauffez le four à 180°C.
Dans le bol du mixeur, mettez les œufs, l’eau, le colroant et la préparation pour génoise. Mixez pendant 1 à 2 minutes à vitesse normale, puis 6 à 8 minutes en vitesse maximale.

Posez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque et déposer un cercle à pâtisserie beurré de 27 cm de diamètre environ et versez un tiers de la pâte en la nivelant.

Mettez au four moyen pendant 10 minutes, sans jamais ouvrir le four.
Au bout de ces 10 minutes, assurez vous que la génoise est cuite.
Démoulez immédiatement la génoise sur une grille huilée et couvrez-la d’un torchon : elle perdra toute l’humidité accumulée pendant la cuisson et sera moelleuse.

Recommencez deux fois de suite pour finir la pâte et obtenir 3 cercles identiques.

Pour les génoises (sans préparation pour génoise)

Préchauffez le four à 180°C.
Cassez les œufs dans un cul de poule. Ajoutez le sucre et le sel et mettez au bain-marie, sur feu assez doux.
Travaillez l’ensemble au batteur jusqu’à atteindre 40°C.
Enlevez alors le cul de poule du bain-marie et montez-le en fouettant toujours.
Lorsqu’il sera devenu mousseux, qu’il aura pratiquement doublé de volume et qu’il sera complètement refroidi, mélangez
délicatement la farine en la faisant tomber en pluie à travers un tamis.
Ajoutez alors le beurre tiédi, en le faisant tomber en filet sur l’ensemble. Mélangez toujours.
Ajoutez le colorant. Mélangez.
Posez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque et déposer un cercle à pâtisserie beurré de 27 cm de diamètre environ et verser un tiers de la pâte en la nivelant.

Mettez au four moyen pendant 6 minutes, sans jamais ouvrir le four.
Au bout de ces 6 minutes, assurez vous que la génoise est cuite.
Démoulez immédiatement la génoise sur une grille huilée et couvrez-la d’un torchon : elle perdra toute l’humidité accumulée pendant la cuisson et sera moelleuse.

Recommencez deux fois de suite pour finir la pâte et obtenir 3 cercles identiques.

Pour la ganache

Mettez la crème à bouillir dans une casserole.. Dès qu’elle bout, arrêtez le feu, déposez dedans le chocolat coupé en petits morceau, couvrez. Au bout de 5 minutes, mélangez jusqu’à ce que tout le chocolat soit parfaitement dissout. Laissez refroidir avant d’utiliser sur le gâteau.

Pour le montage

Commencez par poser un disque de gâteau sur un plat puis garnissez-le d’une couche de ganache. Recouvrez avec un autre disque puis recommencez l’opération jusqu’à la fin. Recouvrez le layer cake d’une fine couche de ganache, y compris sur les côtés (on doit presque voir le gâteau à travers) puis réfrigérez 30 minutes.

Décorez le dessus avec de la pâte à sucre.

Pour le soleil, étalez de la pâte jaune. Marquez un grand cercle à l’aide d’un bol, et à l’intérieur un plus petit cercle à l’aide d’un verre large.

Coupez des pointes à l’intérieur du grand cercle. Plantez deux billes de chocolat pour les yeux. Faîtes eux petits ronds roses avec les doigts et collez-les sur les joues à l’aide d’une goutte d’eau. Formez le sourire avec un stylo à pâtisserie.

Pour les petites étoiles, étalez la pâte jaune restante, découpez-y les étoiles avec un emporte pièces ou à la main.

Pour le fond, étalez la pâte rose. Enroulez la autour de votre rouleau à pâtisserie pour la manipuler sans la casser, et déroulez la au dessus du gâteau. Lissez les bords avec les mains pour qu’ils adhèrent aux côtés du gâteau, et coupez les chutes sur les bords à l’aide d’un couteau.

Pour la bande rouge, formez un long boudin (40 cm environ), puis étalez-le régulièrement au rouleau à pâtisserie.

Enroulez le à la base du gâteau. Déposez le soleil au centre du gâteau préalablement humidifié. Déposez les petites étoiles légèrement humidifiées sur le dessous un peu partout.

Source d’inspiration :

http://gateauxlilou25.canalblog.com/archives/2016/04/29/33618487.html