Archives par mot-clé : tapenade

Spécialité niçoise : caviar d’anchois ou fachoira

Je ne sais plus si je vous ai parlé de mon amour pour la ville de Nice. C’est une ville qui a une signification particulière pour moi. J’y vais depuis mon enfance en vacances (du moins, dans une plus petite ville à 15 minutes de là), et désormais certains de mes meilleurs amis y sont installés, ce qui me donne envie d’y retourner plus souvent. J’espère d’ailleurs y aller à Pâques cette année, si je peux prendre quelques jours de vacances! 
 
En cette période de carnaval, c’est tout naturellement à Nice que j’ai pensé, bien que nous ayons le fameux carnaval de Dunkerque dans le nord… Je n’ai jamais eu l’occasion daller à Nice à cette période, mais j’aimerais beaucoup. Le carnaval de Nice est le premier carnaval de France et l’un des plus importants du Monde par le nombre de sujets et chars en carton pâte qui y défilent. Tout cela repose sur le travail titanesque des carnavaliers. A peine un carnaval est fini, que le thème du suivant est dévoilé, presque un an à l’avance donc. Les carnavaliers partent alors à la recherche d’idées, puis ils en font des croquis, sur la base desquels un sculpteur modèle alors le prototypes de l’argile. Les carnavaliers y appliquent ensuite le papier mâché. Il leur reste ensuite à peindre et habiller le personnage obtenu. Quel travail, c’est impressionnant! 
 
 
Une autre tradition qui me plait dans ce carnaval (du moins j’imagine, car je ne l’ai jamais vue en vrai), c’est la bataille de fleurs. Cela consiste en un défilé de chars entièrement fleuris, sur lesquels des personnes déguisées lancent au public des bouquets de fleurs. Il faut savoir qu’à Dunkerque, c’est du hareng qu’ils jettent sur la foule, c’est tout de suite moins glamour et plus odorant !
 
Bref, j’ai voulu vous proposer une petite recette de là-bas pour célébrer le carnaval. Il s’agit d’un caviar d’anchois ou « fachoira » en niçois. Cette tartinade ou dip apéro rappelle bien sûr la tapenade, bien qu’elle en soit légèrement différente. Vous pouvez être sûrs que si vous aimez la tapenade, la fachoira vous séduira à son tour, alors, profitez-en pour changer de votre recette habituelle!
 
 

Caviar d’anchois ou fachoira

 
  • 125 g d’olives noires au sel dénoyautées (de Nice si possible)
  • 1 gousse d’ail
  • 1 filet d’anchois
  • 1 feuille de basilic
  • 1 c. à s. de câpres
  • 4 c. à s. d’huile d’olive
  • Poivre
 
Épluchez votre gousse d’ail. Mettez l’ensemble des ingrédients sauf l’huile dans votre mixeur. Hachez finement au mixeur et mélangez bien, puis ajoutez l’huile, une cuiller à la fois tout en mixant, pour obtenir la consistance d’une pâte.
 
 
Source d’inspiration :
http://www.tresor-vieux-nice.com/recettes/recettes.htm

Brochettes de crêpes, mozzarella et tomates cerises

Chaque année le 2 février, nous célébrons la Chandeleur, l’occasion incontournable de faire sauter des crêpes. Le terme de Chandeleur vient de « fête des chandelles », lui-même traduit du latin festa candelarum. Il s’agit d’une fête chrétienne qui puise un certain nombre de ses traditions dans des rites païens très anciens, mais cette coutume populaire a beaucoup de succès, à tel point que la plupart des gens ignorent ses origines.
 
A l’origine, chaque 2 février, les fidèles devaient allumer des cierges à l’Église et les rapporter dans leur maison pour commémorer la présentation de Jésus au Temple de Jérusalem ainsi que la fin du cycle de Noël. C’est pourquoi la tradition demandait aussi de ne ranger la crèche de Noël qu’à partir de cette date. Vous allez me dire c’est bien, mais quel est le rapport avec les crêpes ? Cette tradition étant très ancienne, plusieurs théories expliquent cela. Certains pensent que sa forme étant ronde et sa couleur jaune, elle représenterait le soleil et évoquerait ainsi la fin de la période hivernale et le début du printemps. D’autres pensent que cela est dû au pape Gélase, initiateur de la tradition de la Chandeleur, qui aurait offert des galettes aux pèlerins qui arrivaient à Rome. Enfin, d’autres pensent que cela vient de traditions populaires, comme l’exprime le dicton «Si point ne veut de blé charbonneux, mange des crêpes à la Chandeleur».
 
 
Il y a d’autres coutumes associées à la Chandeleur. Par exemple, lorsqu’on cuisine la première crêpe, il est courant de la faire sauter plusieurs fois de suite afin de conjurer le mauvais sort pour l’année à venir. Les paysans avaient coutume de le faire en tenant une pièce de monnaie dans la main gauche afin d’attirer sur eux bonheur et prospérité.
 
Au final, personne ne sait franchement comment est née cette tradition quoi! Mais ce que je sais, c’est que j’adore manger des crêpes!
 
J’avais envie pour ce jour spécial de trouver une entrée qui permette de rester dans le thème des crêpes, alors je me suis dit, pourquoi pas en faire de petits rouleaux que l’on piquerait sur des pics à brochette? Au final, le résultat était délicieux et peut se décliner avec ce que vous voulez à l’intérieur des rouleaux : tapenade, houmous, tarama… N’hésitez pas à varier les plaisirs !
 
  

Brochettes de crêpes, mozzarella et tomates cerises

Pour 10 brochettes
 
  • 3 c. à s. de fromage frais ail et fines herbes
  • 5 tomates cerises
  • 5 boules de mozzarella
  • 1 galette bretonne
 
Tartinez généreusement le fromage frais sur la galette.
Roulez la bien serré, coupez-la en 10 tronçons.
Piquez les rouleaux sur des cure dents et complétez par les tomates cerise et les boules de mozzarella.
 

Que faire avec du vinaigre balsamique?

L’été touche à sa fin ! J’espère que le vôtre a été au top et vous a apporté votre lot de voyages, dépaysement, bonheur, relaxation, tomates, mojitos, soirées entre amis, barbecues, melons, séances de bronzage, pastèque, coups de soleil, courgettes, défilés en maillot de bain, vitamines, bonne humeur, repos, et tout ce que vous voulez d’autre, car tout ça c’est malheureusement très bientôt fini! Si comme moi vous avez du mal à lâcher la cuisine estivale et si vous avez tendance à accumuler les vinaigres et les huiles parfumés ramenés de voyages dans le sud et en Italie, vous serez peut-être contents de trouver ces idées pour utiliser votre vinaigre balsamique autrement qu’en salade.
Hé oui, je me suis découvert une obsession pour ce produit d’épicerie italienne. Ce vinaigre sucré et piquant est l’un de mes ingrédients préférés, et j’ai trouvé toutes sortes de manières de le glisser dans ma cuisine du quotidien.
Si le seul moment où vous pensez à le sortir du placard est quand il est temps de faire une salade, alors voilà de quoi changer vos habitudes. Avec ça, vous devriez finir vos stocks et avoir une bonne excuse pour partir en Italie l’an prochain en racheter !

Dans les soupes et les sauces à base de tomates

Les tomates estivales bien mûres sont bien sûr le premier produit que l’on pense à marier au vinaigre dans les salades, mais ce mariage fonctionne aussi dans les soupes et sauces à base de tomate. Ajoutez un filet de balsamique à la fin de la cuisson de vos sauces et soupes pour pour leur donner un petit goût plein de pep’s!
Source F_A @Flickr

Dans les plats braisés

En ajoutant un peu de vinaigre balsamique dans vos plats braisés, vous donnerez à vos plats un goût profond, riche et légèrement sucré.
Source atl10trader @Flickr

Dans les bouillons et soupes

Ajoutez une cuiller de vinaigre balsamique dans les bouillons ou autres soupes pour les parfumer subtilement… Je l’apprécie notamment dans les soupes de chou.

Dans les glaces

Vous pouvez également simplement en verser un filet sur une grosse boule de glace à la vanille ou en faire une sauce caramel au balsamique.

Réduit en sirop

Faites réduire de moitié votre vinaigre dans une petite casserole avec du sucre, puis laissez refroidir. Le sirop de balsamique réduit est délicieux sur une boule de glace à la vanille ou sur des fraises fraîches ou poêlées. C’est très bon aussi avec de la salade de tomates, du roquefort…

Avec de la viande

Le vinaigre balsamique est l’un des vinaigres que je préfère utiliser pour la marinade. Mélangez du vinaigre avec des échalotes tranchées et une cuiller de moutarde, et vous obtenez une marinade délicieuse pour du steak, du poulet, des côtelettes de porc, mais également pour le tofu et les champignons. Encore plus simple, badigeonnez du vinaigre balsamique sur un steak et poivrez généreusement avant de le griller dans du beurre. Il est également très bon avec du boudin blanc poêlé.
 
Source jeffreyw @Flickr

Dans les cocktails

Cela va peut être vous surprendre, mais une touche de balsamique dans les cocktails, notamment au bourbon, ça fonctionne bien !
 
Source David Ashleydale @Flikr

Avec des légumes

Mélangez un peu de mélange balsamique avec une quantité égale d’huile d’olive et pourquoi pas un peu de moutarde, et versez sur des betteraves ou des haricots verts cuits. Servez chaud ou à température ambiante. Le balsamique fonctionne aussi très bien avec les choux de Bruxelles : assaisonnez-les avec un filet de balsamique, de l’huile d’olive ou du beurre, du poivre, et des lardons. Au final, le balsamique est un régal ajouté aux légumes grillés : patates douces, carottes, panais… J’aime aussi mettre du balsamique sur ces toasts à la patate douce, ou dans les gratins de courgette.
Source Gloria Cabada-Leman @Flickr

Avec du fromage

Le chèvre arrosé de balsamique, d’huile d’olive, de poivre, d’olives émincé et accompagné de pain tranché fait un apéritif absolument délicieux. Le balsamique met aussi merveilleusement en valeur la burrata, un de mes fromages préférés.

Dans des pâtes

Mélangez de l’huile d’olive, de la moutarde de Dijon avec de la réduction de vinaigre balsamique jusqu’à obtenir une consistance lisse et crémeuse. Ajoutez dans vos pâtes. Vous êtes au paradis. Une recette ultra simple et rapide est disponible ici si vous voulez essayer!

Dans les confitures d’oignons

Que ce soit en confit d’oignons, ou des tout petits oignons glacés, c’est facile à faire et délicieux.
Étalez des petits oignons grelots ou des échalotes dans un plat  sans chevauchement. Versez 8 cl de balsamique sur les oignons et  2 cuillers à soupe d’huile d’olive. Faites cuire au four à 180 ° C pendant 25 minutes, tournez les oignons et cuire pendant 25 minutes supplémentaires. Les échalotes peuvent prendre un peu plus de temps .

Dans des croque-monsieur

Nous aimons beaucoup ajouter une touche de balsamique dans nos croque-monsieur ou dans nos grilled-cheese.

Avec un avocat

Mettez simplement une cuiller de vinaigre dans un avocat et mangez-le comme ça, c’est bien plus sain que la mayonnaise au passage !

Avec des fruits rouges

Faites macérer les fraises bien mûres dans du sucre, puis ajoutez un peu de balsamique. Cela fonctionne aussi sur les pavlova aux fruits rouges ou sur les eton mess bien sûr ! Essayez aussi sur de la rhubarbe rôtie avec des fraises.
Source Gail @Flickr

Avec des oeufs

Le balsamique ou la réduction de balsamique est délicieuse sur un œuf au plat ou un œuf poché, ou encore dans ces oeufs au four.
Source Seika @Flickr

Dans les dips

Donnez de la profondeur a vos tapenades et sauces pour dips en y ajoutant une cuiller de vinaigre balsamique.

Poivronade jaune

Et si on réalisait une petite préparation à tartiner pour l’apéro pour changer des traditionnels tapenades et houmous? La poivronade est comme son nom l’indique très bien, une purée de poivrons. C’est un apéro facile à réaliser, en fait à la base il suffit d’avoir des poivrons et du sel! Ici c’est une version un peu plus travaillée que je vous propose, j’y ai ajouté du vinaigre pour le pep’s et du mascarpone pour le crémeux. Que demander de plus ? Quelques rondelles de baguette passées sous le gril du four, et le tour est joué !
Je fais toujours la cuisson de mes poivrons au four, même si c’est un peu long cela leur donne une saveur incomparable. Cela permet de plus de les éplucher très facilement une fois que la peau est bien noire.
 
N’hésitez pas à ajuster l’assaisonnement à votre goût lors de l’étape du mixage, et à choisir la quantité d’huile en fonction de la texture que vous voulez. Mettez en très peu pour obtenir une trempette assez épaisse, et un peu plus si vous voulez un mélange plus liquide et facile à tartiner.
Cette poivronade est pour moi idéale sur des toasts à l’apéro, mais vous pouvez l’utiliser sur des pâtes, ou pour tartiner des buns à burgers à la place de la sauce par exemple. Vous pouvez bien sûr choisir de la faire avec des poivrons verts ou rouges. J’ai choisi des jaunes car leur saveur est délicatement sucrée, et cela donne une très jolie couleur qui égaye les plateaux apéro. J’ai d’ailleurs renforcé encore le jaune avec une touche de curcuma. Évitez juste de faire un mélange de trois couleurs ou vous obtiendrez une tartinade toute marron moins jolie!

Poivronade jaune

  • 2 beaux poivrons jaunes grillés natures
  • 35 g de mascarpone
  • 1 gousse d’ail
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 1 c. à c. de vinaigre de cidre
  • 1/2 c. à c. de curcuma
  • Sel et poivre blanc
Préchauffez votre four à 240°C. Coupez les poivrons en 2 , enlevez la partie blanche interne, les pépins et la queue. Mettez les poivrons coupés en 2 au four. Enfournez pour 30 minutes.
A partir de 20 minutes de cuisson, surveillez les poivrons pour les retirer dès qu’ils seront noirs et boursoufflés. Laissez ensuite refroidir dans un plat couvert d’un film plastique ou d’un couvercle, et ensuite épluchez.
Tout mixer.

Crackers au caviar d’aubergine et feta

Aujourd’hui, je vous propose de réaliser une petit recette qui fleure bon l’ail la Méditerranée…
Le caviar d’aubergine, aussi appelé baba ghanoush, est un mezze très consommé dans la cuisine libanaise. Tout comme les tapenades et autres tartinades de légumes, j’adore en faire tout au long de l’été. Bah oui, qui dit été, dit apéros à gogo, et il faut bien éponger l’alcool! La version que je vous propose aujourd’hui n’est pas une version libanaise authentique mais plutôt « ma » version du caviar d’aubergines. J’y ai notamment mis de la purée de noisettes à la place de la traditionnelle pâte de sésame. cela donne un goût très sympa qui change un peu!
C’est un peu une double recette que je vous propose ici, car plutôt que de servir mon caviar d’aubergines avec du pain frais, j’ai choisi d’en faire une jolie présentation apéritive en déposant des cuillers de caviar sur des crackers puis en décorant l’ensemble de fêta.
Hop, on tartine tout ça et on obtient des petites merveilles à grignoter! Ces crackers sont un vrai délice et offrent une explosion de saveurs en bouche. Une fois de plus, les meilleures recettes sont souvent les plus simples!
Le caviar d’aubergines peut se conserver couvert au réfrigérateur pendant plusieurs jours. Alors, pour changer des éternels biscuits apéro, cacahuètes et autres biscuits en tous genre, laissez-vous tenter!
 

Crackers au caviar d’aubergine et feta

Pour le caviar d’aubergines
  • 1 aubergine moyenne ou 3/4 d’une grosse aubergine
  • 1 large gousse d’ail, écrasée or finement émincée
  • le jus d’un citron
  • 2 c. à s. de purée de noisettes
  • 4 c. à s. de sésame
  • 1 c. à c. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche
  • 1 c. à s. persil
  • Huile d’olive
  • Sel
Pour le service
  • 1 paquet de crackers triangulaires
  • 1 pot de fêta aux herbes de Provence
Pour le caviar d’aubergines :
Préchauffez le four en mode gril et placez la plaque du four le plus haut possible.
Coupez votre aubergine en tranches, saupoudrez-la de sel  et placez-la dans une passoire dans l’évier pour égoutter l’excès de liquide.  Au bout de 10 minutes, rincez  et séchez l’aubergine .
Déposez les tranches sur une plaque à pâtisserie et arrosez-les avec de l’huile d’olive et une pincée de sel.
Mettez à rôtir pendant 5 à 10 minutes, en les retournant une ou deux fois, jusqu’à ce que l’aubergine soit ramollie et dorée des deux côtés.
Retirez du four, empilez et enveloppez les tranches dans du papier d’aluminium et laissez reposer 5 minutes. Retirez la plupart de la peau de l’aubergine et mettez la chair dans un robot culinaire.
Ajoutez le jus de citron, l’ail, la pâte de noisettes, une pincée de sel et mixez jusqu’à obtenir consistance crémeuse. Ajoutez les herbes en dernier et mixez à nouveau pour incorporer.
Pour le montage
Déposez une cuiller de caviar d’aubergines sur crackers puis 1/2 cube de feta dessus.

Oeufs de Pâques aux anchois

Voilà aujourd’hui une petite recette parfaite pour le jour de Pâques! Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’œufs en chocolat aux anchois mais bien d’œufs durs! Ne les cachez donc pas dans le jardin au risque d’attirer des animaux moins mignons que des lapins… Mais vous pouvez les servir en entrée de votre repas pascal!
Ces œufs de Pâques aux anchois sont une spécialité niçoise qui se rapproche des œufs mimosa ou deviled eggs. Ce hors d’œuvre était servi le jour de Pâques dans le sud de la France du Var à la Provence. Il y a de nombreuses variations selon la situation géographique. Certaines contiennent aussi de la tapenade ou des tomates séchées par exemple.
Les anchois sont subtils mais donnent du pep’s à l’ensemble, et même si je n’en suis pas fan à la base, ici je les ai bien appréciés !
  

 Oeufs de Pâques aux anchois

  • 6 œufs extra frais
  • 2 anchois
  • 12 câpres
  • 2 brins de persil
  • 1 petite échalote
  • 6 c. à s. huile d’olive
  • 2 c. à s. de jus de citron
  • Sel, poivre
Faites cuire les œufs durs, laissez-les refroidir et écalez-les.
Coupez-les en deux dans la longueur. Retirez les jaunes et réservez.
Hachez finement les câpres, le persil, l’échalote. Dessalez les anchois, hachez-les au couteau. Dans un mortier, pilez les câpres, le persil, l’échalote, les anchois.
Ajoutez les jaunes d’œufs puis amenez à consistance d’une pommade en ajoutant l’huile d’olive. Poivrez généreusement. Ajoutez le jus de citron. Goûtes et salez si besoin.
Remplissez les blancs d’œufs avec cette préparation.
Décorez avec une feuille de persil.
Source d’inspiration :
http://www.cuisinenicoise.fr/oeufs-paques-anchois/

Mes idées pour un apéro rapide mais épatant

Je crois qu’avec le brunch, l’apéro est mon repas préféré certes ce n’est pas un repas à la base, plutôt une entrée en matière, mais j’aime tellement picorer toutes ces gourmandises salées que je pourrais m’en gaver et zapper le plat et le dessert… Si vous aussi vous aimez servir de jolis apéros bien appétissants mais n’avez pas trop envie de vous casser la tête, voici mes recettes qui ont un très bon rapport temps/ résultat : rapides à faire mais elles en jettent!

Rondelles de concombre fromage frais

toasts-concommbre-chevre

 Rouleaux à la tapenade et tomaterouleaux-apero-tomate-tapenade-4

 Mini croque-dogs apéro

croque-dogs-2

Crackers au cheddar et tomato relish

crackers-cheddar-tomato-relish

Tartinade aux œufs et anchois

tartinade-anchois-suede-gubbrora

Pains polaires au fromage de brebis

mini-sandwich-concombre-3

Cannelés à la figue et au fromage de brebis

canneles-figue-brebis

Tartine aux figues, roquefort et noix

tartine-figue-roquefort-noix-2

Rillettes de sardines à la japonaise & rillettes de saumon

rillettes-thon-sardine

 Mini cakes bleu miel romarin

cake-bleu-noix

 Magret séché au piment d’Espelette

magret-seche-espelettte

Pois chiches grillés

pois-chiches-grilles-2

Barquettes au fromage et herbes fraîches

barquette-feta-menthe-3

Dorade au four à la tapenade

Le poisson est assez peu représenté sur mon blog. Je vous propose parfois des petites tartinades à la sardine certes, mais j’avoue que je cuisine assez peu le poisson au quotidien !

Pourtant j’aime ça… Mais j’ai peur de mal le choisir, de mal le préparer, de trop le cuire… Et puis j’aime les produits qui se conservent longtemps, car j’ai beau planifier mes menus, je ne respecte jamais lesdits plannings et il se passe parfois une semaine avant que je mange ce que j’avais prévu! Voilà pourquoi je mange plus souvent le poisson au restaurant qu’à la maison.

dorade-tapenade

Mais voilà, j’aime me lancer des défis et aller contre ma nature, donc je m’étais promis de réaliser un plat de poisson classique cette année… Le voici!

Le hic, c’est qu’en achetant ces belles dorades, j’ai oublié de demander à mon poissonnier de les préparer… Moi qui suis du genre à regarder Grey’s anatomy les yeux fermés, j’ai failli m’évanouir quand j’ai regardé une vidéo tutoriel sur le vidage de poisson !

Au final n’ayant pas le choix, je me suis fait violence et mon poisson étai très bien préparé. Voici donc la vidéo qui m’a aidée, au cas où vous auriez le même souci que moi…
Quoi qu’il en soit, même si j’ai réussi cette épreuve, la prochaine fois je rendrai mon tablier et je laisserai faire mon poissonnier !

   dorade-tapenade-3

 Dorade au four à la tapenade

Pour 1 à 2 personnes

  • 1 dorade écaillée et vidée par votre gentil poissonnier
  • 1 c. à c.  de tapenade d’olives noires
  • 1 c. à c. de jus de  citron jaune
  • 1 branches de romarin
  • 1 branche de thym
  • 2 tomates cerises
  • Se, poivre
  • Huile d’olive
Préchauffez le four à 200°C .

Rincez votre dorades et essuyez-les fendez-les en eux dans l’épaisseur, puis mettez une cuiller à soupe de tapenade à l’intérieur de chacune afin de parfumer la chair du poisson durant la cuisson.
Placez-les tomates cerise coupées en deux sur chaque dorade
Disposez les 2 branches dans votre plat.
Ajoutez un filet d’huile d’olive et le citron sur vos dorades puis salez et poivrez à votre convenance.
Placez dans un plat à four et enfournez pour 30 minutes de cuisson.

dorade-tapenade-2

Tartinade aux haricots blancs et olives

Le printemps est une saison que j’apprécie beaucoup, même si dans le nord elle a malheureusement du mal à démarrer. Les deux premiers mois, ça ressemble beaucoup à l’hiver sauf qu’il fait encore jour en sortant du travail, ensuite il fait un peu moins froid mais très gris et on se demande si la Toussaint approche… Et enfin, le ciel devient bleu, l’air frais, léger, on se dit « youpi, le printemps est enfin là! »… Mais à ce moment-là, en général on réalise qu’on est techniquement en été !

tartinade-haricot-blanc-olive

Bref, je vous souhaite de vivre dans une région ou les hivers ne ressemblent pas à ceux de Game of Thrones!

Quoiqu’il en soit, dans le nord on n’attend pas qu’il fasse beau pour faire comme si, et nous avons donc tous repris nos bonnes habitudes : mojitos, barbecues et tartinades sont donc de mise!

Je suis donc partie en quête de nouvelles tartinades à expérimenter et j’ai découvert une recette très tentante sur le blog Babakitchen, un blog de cuisine très sympa aux recettes faciles à réaliser!

Cette tartinade qui mixe haricots blancs et olives est délicieuse, j’en ai mangé une partie sur des feuilles d’endives et j’en ai reservi le lendemain sur du pain suédois, dans les deux cas c’était excellent !

En plus de son goût, ce que j’ai aimé dans cette tartinade c’est qu’elle ne contient que des produits du placard, il est donc facile d’avoir ce qu’il faut d’avance et de la réaliser à l’impro quand des amis débarquent!

tartinade-haricot-blanc-olive-3

P.S. : Si vous aimez les olives, cette tapenade aux sardines vous plaira aussi!

Tartinade aux haricots blancs et olives

  • 250 g de haricots blancs en boîte égouttés
  • 1 gousse d’ail
  • 2 c. à s. de jus de citron
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 12 olives noires dénoyautées + 3 en rondelles pour la déco
  • 1 c. à c. d’origan sec
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1 portion de vache qui rit
  • Sel, poivre

Rincez et égouttez les haricots blancs, versez-les dans le bol du mixeur avec les autres ingrédients, mixez.
Raclez les parois, ajustez éventuellement la quantité de jus de citron et d’huile d’olive. Poivrez, mixez à nouveau jusqu’à ce que la préparation soit  homogène. Décore avec quelques rondelles d’olives.

tartinade-haricot-blanc-olive-2

Source d’inspiration :
http://www.babakitchen.be/2016/02/tartinade-de-haricots-blancs-aux-olives.html

Soleil feuilleté tapenade, curry et tomates séchées

Le soleil commence à pointer le bout de son nez, mais dans le nord il est encore timide, et il ne risque pas de chauffer réellement avant un bon moment! Alors si vous voulez inviter le soleil à l’apéro de manière garantie, le plus simple est encore de vous le faire vous-même!

 soleil-feuillete-apero-3

Ces soleils feuilletés ont fleuri sur tous les blogs déjà depuis quelques années, mais je n’avais encore jamais eu l’occasion d’en réaliser un… Pour me rattraper de ce retard, j’ai donc choisi de faire un soleil à 3 parfums, histoire de le rendre encore plus fun! On ne sait jamais sur quoi on va tomber en croquant un des rayons… J’ai choisi 3 parfums qui m’évoquent l’été, la tapenade et la tomate qui viennent du sud bien sûr, mais aussi le curry qui m’évoque la chaleur de l’Inde et des épices… Mais ça sera très simple de remplacer l’un ou l’autre par n’importe quelle tartinade que vous auriez à finir dans vos placards pour en décliner des variantes à l’infini!
Le résultat est un régal bien moelleux, à refaire aussi souvent que possible!

  soleil-feuillete-apero-2

P.S. : Si vous voulez organiser un apéro pour célébrer le retour du printemps ( toutes les excuses sont bonnes), essayez cette tartinade chèvre frais concombre aussi!

Feuilleté soleil

  • 2 pâtes feuilletées
  • 3 c. à s. de tapenade
  • 3 c. à s. de sauce curry
  • 2 c. à s. de concentré de tomates
  • 6 tomates séchées à l’huile
  • 1 oignon
  • 2 c. à s. de parmesan râpé
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • 2 c. à. s. de lait

Allumez votre four à 160°C en mode chaleur tournante. Déroulez les pâte feuilletée et Superposez les, coupez un cercle au centre avec un verre.
Coupez en 4 jusqu’en 2 cm du cercle puis recoupez en 4 chaque partie
Retirez celle du dessus ou rabattez les morceaux du dessus.

Étalez sur chaque le curry, la tapenade et la sauce tomate en alternance. Émincez les tomates séchées et déposez les sur la sauce tomate. Émincez finement votre oignon et parsemez sur les 3 parfums
Refermez avec la seconde pâte feuilletée. Étalez du lait au pinceau, saupoudrez le parmesan et les herbes. Formez des torsades puis recouvrez encore de lait et d’herbes. Enfournez pendant 20 mn à 175°C. Vérifiez la cuisson. Dégustez à la sortie du four.

 soleil-feuillete-apero

Source d’inspiration :
http://www.unegrainedidee.com/2014/08/soleil-feuilletee-pour-lapero.html