Archives par mot-clé : fraise

Cake citron, pavot et mascarpone

Je pense que vous avez compris ces derniers temps que je suis devenue une grande fan de citron. Il fut un temps où j’avais du mal à penser à autre chose qu’à un gâteau au chocolat, mais cette ère est révolue! Je trouve que le parfum du citron est absolument délicieux en pâtisserie, et je ne me lasse pas de chercher de nouvelles façons de le préparer!

J’avais par exemple adoré ce délicieux et très simple gâteau fondant au citron qui est l’une des recettes les plus populaires de ce blog, ou ce gâteau russe qui utilise des citrons entiers qui a son petit succès à chaque fois que je le sers.

Donc, vous l’avez deviné, si je vous sors aujourd’hui une autre spécialité au citron, c’est qu’elle m’a drôlement plu. C’est un gâteau dont les ingrédients sont globalement basiques, du sucre, du beurre et de la farine, il n’y a que le mascarpone qui sorte un peu du lot. C’est d’ailleurs l’ingrédient secret qui apporte son moelleux à l’ensemble! Ce gâteau est à la fois léger et bien humide, bref, délicieux!

En plus, ce gâteau est incroyablement simple à faire. Vous pouvez simplement tout mélanger dans votre robot ménager, et c’est tout ce que vous avez à faire! Si vous ne disposez pas d’un robot, pas de problème, il suffit vous de tout mélanger à la main, ça vous fera les muscles!

Si vous voulez très simplement donner un air plus sophistiqué à ce cake, déposez de belles fraises sur le dessus, ou mélangez des myrtilles directement dans la pâte.

Cake citron, pavot et mascarpone

  • 3 jaunes d’œufs + 1 œuf entier
  • 200 g de sucre
  • 125 g de beurre
  • 200 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 2 citrons bio
  • 3 c à s. de graines de pavot
  • 180 g de mascarpone
  • 1 pincée de sel

Préchauffez le four à 180°C.

Dans le bol du robot ou dans un saladier, fouettez les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux.

Ajoutez petit à petit la farine et la levure. Incorporez le mascarpone en alternance avec la farine. Faites fondre le beurre au micro-ondes puis ajoutez le beurre fondu au mélange, ainsi que le sel et les graines de pavot . Fouettez bien pour obtenir un mélange homogène. Ajouter le zeste de l’un des citrons et le jus des 2 citrons . Mélangez.

Chemisez un moule à cake avec du papier sulfurisé et versez la pâte.

Enfournez pour 45 à 55 minutes. Pour savoir si le cake est cuit, testez la cuisson avec la lame d’un couteau. Elle doit ressortir sèche.

Source d’inspiration :

Avec cette recette au citron, je participe à Cuisinons de saison !

Que faire avec des citrons ?

Les citrons doivent être l’un de mes ingrédients préférés en cuisine. C’est étrange car depuis toujours j’ai eu beaucoup de mal avec les agrumes, mais depuis un an ou deux j’ai eu un déclic. J’ai commencé à les apprécier, un peu, beaucoup, à la folie… Désormais il ne se passe pas une journée sans que je n’aie des citrons dans mon panier à fruits! Que je les utilise pour assaisonner des salades, pour me faire une citronnade ou pour les zestes en pâtisserie, ils apportent leur douceur acidulée à de nombreuses recettes.
Je ne sais pas vous, mais dans mon supermarché, le filet de 5 à 6 citrons est limite moins cher qu’un citron à la pièce, ce qui fait qu’en bonne radine économe que je suis, je bugge totalement quand il me faut un citron et j’en achète systématiquement 6. J’ai le sentiment de faire une économie certes, mais encore faut-il utiliser tous ces citrons et ne pas les mettre à la poubelle bien sûr!
Heureusement c’est un fruit qui se conserve pas mal du tout, cela laisse un peu le temps de voir venir. Mais même comme ça, il m’arrive d’avoir des citrons à finir en urgence. Le pire, c’est quand j’ai un demi citron entamé ou un citron zesté car dès lors il se dessèche très vite et  il ne reste pas plus de 48 heures pour décider de quoi en faire avant qu’il ne dépérisse totalement!
Voici donc mes conseils et idées pour utiliser les citrons à leur plein potentiel. Si vous avez d’autres astuces ou idées, je suis bien sûr preneuse!
 Source pyntofmyld @Flickr

Quand il me faut un jus de citron mais pas les zestes

Je zeste le citron avant de prélever son jus et je conserve ces zestes au congélateur dans un petit pot. De cette façon, le jour où il me faut des zestes, pas besoin d’acheter et d’utiliser un citron juste pour ça.

Quand il me faut zestes de citron mais pas le jus

Soit j’ai des zestes au congélateur grâce à l’astuce juste au dessus, soit je zeste un citron puis je prélève tout de suite son jus que je congèle dans des bacs à glaçons. Une fois zesté, le citron va se dessécher en 48 h chrono donc je ne prends pas de risques inutiles!

Quand des citrons s’abîment et que je n’ai pas le temps de cuisiner

Je les congèle coupés en morceaux pour les mojitos, limonades et détox water en tous genres. Ou alors, je les zeste et les presse et congèle séparément les zestes et le jus.

Avec un citron usé

Oui,  même la peau du citron reste utile après avoir prélevé le jus et les zestes! Dans le lave-vaisselle, un ou deux demi citrons font une vaisselle éclatante et pour pas cher siouplé! Pour faire fuir les fourmis,  je dépose un demi citron près de leur zone de squat. Attention l’odeur est atroce donc ça fait aussi fuir les humains, mais ça permet de faire partir ces indésirables sans que personne ne soit blessé!

Équivalences

Si vous conservez comme moi des zestes ou du jus déjà pressé au congélateur, il est utile de savoir combien de jus ou de zestes il faut quand une recette demande le jus ou les zestes d’un citron.
Le jus d’un citron = 5 cl ou 3 c. à s. de jus de citron
Les zestes d’un citron = 1 c. à s. de zestes (certains diront 2 c.à s. mais je n’ai jamais réussi à récupérer 2 c. à s. sur un de mes citrons, peut-être est-ce possible avec des plus gros citrons)

Et côté cuisine, que faire avec ces citrons?

Avec 1/2 citron

Avec 1 citron

Avec 2 citrons

Avec 3 citrons

Avec 4 citrons

Source Tony Hisgett @Flickr

Miotte aux baies de goji et aux fruits secs

Il y a quelques jours, le soleil s’est décidé à revenir dans le nord et nous avons profité de températures estivales. Dans ces cas là, rien de mieux que de manger dehors, des repas frais et légers. Je me suis rappelée d’une recette que j’avais repérée sur le blog La cuisine de Chris et qui était selon elle idéale pour les grosses chaleurs. J’avais l’occasion toute trouvée pour tester!
Je suppose que beaucoup d’entre vous n’avaient jamais entendu parler du miotte, et moi non plus je dois dire. C’est une boisson (ou dessert, c’est difficile de catégoriser cette spécialité je trouve) traditionnelle, rafraîchissante à base de pain, de vin ou de lait et de sucre, quelques fois agrémentée de fruits comme des fraises ou des groseilles.
Cette boisson est assez répandue dans le Centre-Ouest de la France. On l’appelle aussi trempée au lait, miot berrichon, miget, miettée… Il existe sans doute d’autres noms suivant la région où vous le consommez! Le mot miotte rappelle le mot miette et ce n’est pas un hasard puisqu’il permet d’écouler les restes de pain!
J’ai testé la version au lait comme le fait Chris, mais vous pouvez aussi réaliser ce dessert au vin, la recette est la même. La trempée au vin était appréciée par les travailleurs des champs car l’alcool et le sucre donnaient un bon coup de fouet, et le pain tenait bien au corps. Il était consommé l’été quand il fait chaud. On emportait le vin  dans des bonbonnes qu’on gardait les plus fraîches possibles, et on transportait les miettes dans des saladiers.
Je ne savais pas à quoi m’attendre en préparant cette spécialité et je dois dire que ça a été une vraie révélation pour moi! J’ai adoré ce dessert régressif à souhait, moi qui adore manger parfois un bol de céréales pour tout repas, le miotte viendra en remplacement quand j’aurai du pain à écouler!
 

Miotte aux baies de goji et fruits secs

  • 25 g de pain dur
  • 20 cl de lait de soja
  • 3 c. à s. de sucre en poudre
  • 2 glaçons
  • 1 c. à s. de raisins secs
  • 1 c. à s. de baies de goji
  • 1 c. à s. d’amandes effilées
 Mettez le pain coupé en dés dans un bol. Ajoutez les baies de goji, les raisins et les amandes.
Laissez imbiber 15 minutes au frigo. Avant de servir, ajoutez les glaçons et saupoudrez le sucre par dessus.
Source d’inspiration :
http://www.laciusinefaciledechris.com/2017/06/miotte.html

Que ramener de Russie ?

La Russie est bien sûr le pays des matriochka et du merchandising autour de Poutine dont on ne sait à quel degré il faut le prendre, comme les t-shirts représentant Poutine pêchant la truite ou nourrissant un ours adulte au biberon.
Vous trouverez aussi là-bas de jolies décorations en forme de casse-noisettes, des boules de Noël traditionnelles ou encore des boîtes en bois laquées très travaillées. Mais ce dont je vais vous parler aujourd’hui, c’est des souvenirs alimentaires que vous pouvez ramener de ce beau pays, car ce sont indubitablement les souvenirs les plus utiles et intéressants que l’on peut ramener de tout voyage à mon goût ! Si vous prévoyez un voyage au pays du Spoutnik, suivez le guide, c’est à dire moi!

Côté salé

 

De la charcuterie

Comme beaucoup de pays de l’est, les russes proposent de très bonnes charcuteries, notamment un bon choix de saucisses. Comme vous n’arriverez pas à distinguer les noms sur les étiquettes, prenez au pif, vous ne serez pas déçu !

Du fromage

On trouve de très bons fromages de différentes textures mais globalement plutôt doux en goût. À noter, les fromages fumés qui ressemblent à une saucisse, ou encore le sira kapchoni, un fromage qui fait des grands fils comme des spaghettis vendu sous forme de tresse. Il y a également du fromage blanc russe qui se vend en sachet ou une sorte de fêta effritée vendue dans un emballage triangulaire.

Des produits de la mer

Les russes ont de très bons produits de la mer en conserve, donc plutôt faciles à ramener, comme des sprats ou du caviar de saumon. Vous trouverez aussi des languettes de ventre de saumon fumé et toutes sortes de conserves de harengs : à la russe, marinés à l’aneth, à la sauce curry, sauce moutarde, sauce paprika ou enfin à la sauce cherry.
Quand on pense à la Russie, on pense évidemment au caviar mais attention, même s’il est présenté en conserve, il est frais! Achetez-le à l’aéroport, à moins d’avoir un frigo pour le conserver à l’hôtel jusqu’au départ.

Des épices et condiments

Parmi les produits russes les plus typiques, on trouve le pavot, les croûtons ou bâtonnets de pain soukhari au pain noir pour la soupe, les graines de tournesol ou de citrouille grillées et salées.

Des conserves de légumes

En Russie, l’hiver dure longtemps donc il y a un grand choix de conserves. Parmi les plus typiques, vous trouverez les cornichons russes, les pâtissons, les tomates marinées, le bortsch (ou le jus de betteraves pour le faire maison), la soupe au chou, le rassolnik (une soupe de cornichons et d’orge perlée) et des salades en tout genre comme du caviar de courgettes, d’aubergines ou de l’ajvar, et bien d’autres!

Des céréales

Les russes consomment beaucoup de sarrasin, on trouve  même du sarrasin kasha à la framboise au petit-déjeuner, mais aussi de l’orge et du millet.

Côté sucré

 

Des douceurs sucrées

Une sucrerie caractéristique de Russie est le zéfir, une espèce de meringue, faite de purée de fruits, d’œufs et de sucre. On trouve aussi les « Petits suisses », des sortes de Kinder Pingui avec un Pinocchio sur l’emballage et qui existent à de nombreux parfums : pavot, noix… Enfin, on peut également découvrir le halva, une préparation sucrée un peu dense enrobée de chocolat.

Des biscuits

Vous pouvez ramener des pryaniki, des petits biscuits épicés qui rappellent notre pain d’épices avec une texture très moelleuse, et des soushka, des petits anneaux croquants. Tous deux sont parfaits pour accompagner le thé. On trouve aussi les waffelrollchen, des gaufrettes roulées qui rappellent nos cigarettes russes (tiens tiens), certaines sont trempées dans le chocolat, c’est très bon!

Du chocolat

Certains chocolats russes sont très bons et peuvent être une bonne idée cadeau pour soi même. Je préfère ceux dont les emballages sont bien kitsch, je trouve que ça ajoute du style au souvenir! Piochez notamment dans les marques Mishka avec des ours et Alionka avec des têtes de bébé.

Des conserves sucrées

De ce côté là aussi on peut se faire plaisir! On trouve notamment du miel, des confitures, comme de la confiture de cerises blanches ou de la purée d’argousier, mais aussi des fruits séchés comme des cerises  ou des airelles.

Côté boissons

Du thé russe

Évidemment, il ne faut pas oublier le thé ! Le thé russe est un délice que l’on trouve facilement chez nous mais c’est l’occasion d’en ramener du « vrai ». Les russes font traditionnellement leur thé dans un samovar, accessoire ludique mais peut être un peu encombrant à ramener, c’est vous qui voyez !

De la vodka

Les prix pour une bouteille de vodka correcte et bon marché débutent autour d’environ de 7 euros pour un demi-litre et s’envolent ensuite pour les vodkas de luxe : Vodka Pertsovka (au poivre), Vodka Tsarskaya, Kauffman, Beluga, Tsarskaya…). Vous pouvez en trouver des bien moins chères, j’ai vu des bouteilles à deux euros, mais la dégustation ne sera pas une partie de plaisir!
Outre la vodka blanche, on peut aussi acheter de la vodka aromatisée (Limonnaya, Okhtnichya, Starka, etc).
Ne vous trompez pas, ne prenez pas les vodkas importées comme la Smirnoff, Polskaya, Finlandia par exemple.

De la bière

La bière est très populaire en Russie. La plus connue est la Baltika, fondée en 1990 à Saint-Pétersbourg. Parmi les bières célèbres il y a aussi la Zhigulevskoye. Personnellement j »ai aimé des bières de brasseries plus confidentielles, comme celles de la brasserie Salden’s.

Du kvass

Le kvass est la boisson russe par excellence. il est fabriqué à base de pain de seigle ou de pain noir, d’eau de source et d’herbes d’herbes On peut aussi en trouver aux baies, aux céréales ou à la betterave. C’est légèrement pétillant et très rassasiant. La seule difficulté c’est que les russes en consomment beaucoup donc on trouve souvent des bouteilles de 2 litres, un peu encombrantes à ramener en avion, mais vous devriez trouver aussi des bouteilles individuelles.

Côté vaisselle et trucs de cuisine

Vous pouvez trouver des accessoires de cuisine sympa en Russie, notamment des verres à vodka, de la vaisselle en bois décorée à motif fraises, des livres de cuisine russe (traduits en anglais), ou encore un samovar pour faire le thé.

Que faire avec du vinaigre balsamique?

L’été touche à sa fin ! J’espère que le vôtre a été au top et vous a apporté votre lot de voyages, dépaysement, bonheur, relaxation, tomates, mojitos, soirées entre amis, barbecues, melons, séances de bronzage, pastèque, coups de soleil, courgettes, défilés en maillot de bain, vitamines, bonne humeur, repos, et tout ce que vous voulez d’autre, car tout ça c’est malheureusement très bientôt fini! Si comme moi vous avez du mal à lâcher la cuisine estivale et si vous avez tendance à accumuler les vinaigres et les huiles parfumés ramenés de voyages dans le sud et en Italie, vous serez peut-être contents de trouver ces idées pour utiliser votre vinaigre balsamique autrement qu’en salade.
Hé oui, je me suis découvert une obsession pour ce produit d’épicerie italienne. Ce vinaigre sucré et piquant est l’un de mes ingrédients préférés, et j’ai trouvé toutes sortes de manières de le glisser dans ma cuisine du quotidien.
Si le seul moment où vous pensez à le sortir du placard est quand il est temps de faire une salade, alors voilà de quoi changer vos habitudes. Avec ça, vous devriez finir vos stocks et avoir une bonne excuse pour partir en Italie l’an prochain en racheter !

Dans les soupes et les sauces à base de tomates

Les tomates estivales bien mûres sont bien sûr le premier produit que l’on pense à marier au vinaigre dans les salades, mais ce mariage fonctionne aussi dans les soupes et sauces à base de tomate. Ajoutez un filet de balsamique à la fin de la cuisson de vos sauces et soupes pour pour leur donner un petit goût plein de pep’s!
Source F_A @Flickr

Dans les plats braisés

En ajoutant un peu de vinaigre balsamique dans vos plats braisés, vous donnerez à vos plats un goût profond, riche et légèrement sucré.
Source atl10trader @Flickr

Dans les bouillons et soupes

Ajoutez une cuiller de vinaigre balsamique dans les bouillons ou autres soupes pour les parfumer subtilement… Je l’apprécie notamment dans les soupes de chou.

Dans les glaces

Vous pouvez également simplement en verser un filet sur une grosse boule de glace à la vanille ou en faire une sauce caramel au balsamique.

Réduit en sirop

Faites réduire de moitié votre vinaigre dans une petite casserole avec du sucre, puis laissez refroidir. Le sirop de balsamique réduit est délicieux sur une boule de glace à la vanille ou sur des fraises fraîches ou poêlées. C’est très bon aussi avec de la salade de tomates, du roquefort…

Avec de la viande

Le vinaigre balsamique est l’un des vinaigres que je préfère utiliser pour la marinade. Mélangez du vinaigre avec des échalotes tranchées et une cuiller de moutarde, et vous obtenez une marinade délicieuse pour du steak, du poulet, des côtelettes de porc, mais également pour le tofu et les champignons. Encore plus simple, badigeonnez du vinaigre balsamique sur un steak et poivrez généreusement avant de le griller dans du beurre. Il est également très bon avec du boudin blanc poêlé.
 
Source jeffreyw @Flickr

Dans les cocktails

Cela va peut être vous surprendre, mais une touche de balsamique dans les cocktails, notamment au bourbon, ça fonctionne bien !
 
Source David Ashleydale @Flikr

Avec des légumes

Mélangez un peu de mélange balsamique avec une quantité égale d’huile d’olive et pourquoi pas un peu de moutarde, et versez sur des betteraves ou des haricots verts cuits. Servez chaud ou à température ambiante. Le balsamique fonctionne aussi très bien avec les choux de Bruxelles : assaisonnez-les avec un filet de balsamique, de l’huile d’olive ou du beurre, du poivre, et des lardons. Au final, le balsamique est un régal ajouté aux légumes grillés : patates douces, carottes, panais… J’aime aussi mettre du balsamique sur ces toasts à la patate douce, ou dans les gratins de courgette.
Source Gloria Cabada-Leman @Flickr

Avec du fromage

Le chèvre arrosé de balsamique, d’huile d’olive, de poivre, d’olives émincé et accompagné de pain tranché fait un apéritif absolument délicieux. Le balsamique met aussi merveilleusement en valeur la burrata, un de mes fromages préférés.

Dans des pâtes

Mélangez de l’huile d’olive, de la moutarde de Dijon avec de la réduction de vinaigre balsamique jusqu’à obtenir une consistance lisse et crémeuse. Ajoutez dans vos pâtes. Vous êtes au paradis. Une recette ultra simple et rapide est disponible ici si vous voulez essayer!

Dans les confitures d’oignons

Que ce soit en confit d’oignons, ou des tout petits oignons glacés, c’est facile à faire et délicieux.
Étalez des petits oignons grelots ou des échalotes dans un plat  sans chevauchement. Versez 8 cl de balsamique sur les oignons et  2 cuillers à soupe d’huile d’olive. Faites cuire au four à 180 ° C pendant 25 minutes, tournez les oignons et cuire pendant 25 minutes supplémentaires. Les échalotes peuvent prendre un peu plus de temps .

Dans des croque-monsieur

Nous aimons beaucoup ajouter une touche de balsamique dans nos croque-monsieur ou dans nos grilled-cheese.

Avec un avocat

Mettez simplement une cuiller de vinaigre dans un avocat et mangez-le comme ça, c’est bien plus sain que la mayonnaise au passage !

Avec des fruits rouges

Faites macérer les fraises bien mûres dans du sucre, puis ajoutez un peu de balsamique. Cela fonctionne aussi sur les pavlova aux fruits rouges ou sur les eton mess bien sûr ! Essayez aussi sur de la rhubarbe rôtie avec des fraises.
Source Gail @Flickr

Avec des oeufs

Le balsamique ou la réduction de balsamique est délicieuse sur un œuf au plat ou un œuf poché, ou encore dans ces oeufs au four.
Source Seika @Flickr

Dans les dips

Donnez de la profondeur a vos tapenades et sauces pour dips en y ajoutant une cuiller de vinaigre balsamique.

Caïpirinha

Aujourd’hui on passe en mode vacances avec ce petit cocktail on ne peut plus festif! Débranchez-vous du travail, des soucis du quotidien, éteignez vos smartphones et servez vous une petite caïpirinha… Vous les entendez les maracas?

Si vous n’avez jamais goûté de caïpirinha, je vais vous faire les présentations! Ce cocktail classique brésilien est fabriqué avec rien de plus que de la cachaça, du jus de citron et du sucre, ce qui en fait un cocktail rafraîchissant et parfait pour l’été. On dit qu’elle aurait été inventée à São Paulo où elle servait d’abord à guérir les malades atteints de la grippe espagnole.

Connaissez-vous la cachaça? Fondamentalement, la cachaça rappelle le rhum, rhum car ils proviennent tous deux de cannes à sucre. Ils sont cousins. La plus grande différence est que le rhum provient du sous-produit de la production de sucre (la mélasse) alors que la cachaça provient du jus de canne à sucre frais. Ce cocktail se popularise partout dans le monde à mesure que la cachaça devient disponible partout! Regardez dans votre supermarché, vous n’y avez sans doute pas fait attention mais vous devriez en trouver près du rhum!

Voici la recette pour créer la caïpirinha parfaite selon moi. N’hésitez pas à la tester et à me dire ce que vous en pensez!



P.S. : Si vous voulez continuer votre voyage en Amérique du sud, testez également un petit mojito à la fraise!

Caïpirinha

Par verre

  • 9 morceaux de citron vert
  • 1 c. à s. de cassonade
  • 5 cl de cachaça
  • Glaçons

Lavez le citron vert et coupez les deux extrémités. Coupez le citron en 9 morceaux et retirez la partie blanche centrale responsable de l’amertume.

Placez les morceaux de citron dans le verre et versez une bonne cuillère à soupe de cassonade. Pilez fermement le tout dans le verre  jusqu’à l’extraction la plus complète possible du jus.

Recouvrez le mélange citron-sucre d’une bonne couche de glace pilée, puis ajoutez la cachaça.

Source d’inspiration :
http://www.1001cocktails.com/cocktails/13/recette-cocktail-caipirinha.html

Source d’inspiration :

http://www.1001cocktails.com/mobile/13/recette-cocktail-caipirinha.html

Cheesecake en bocal aux fruits rouges poêlés et macis

Le soleil brille, les oiseaux chantent et le parc vous attend pour poser votre couverture de pique-nique et manger ce dessert ultra gourmand.

Les aliments pour pique-niques sont parmi mes préférés, car j’adore l’idée de réfléchir à un repas à la fois bon, amusant et facilement transportable.

Quelle meilleure façon de finir un pique-nique ou un événement en plein air peut-on imaginer qu’avec un cheesecake frais et crémeux aux fruits rouges ? Facile à faire, il fond dans la bouche et il est idéal par temps chaud! Mettez-le dans de jolis bocaux, et vous obtenez un dessert que vous pouvez transporter n’importe où facilement!

Les bocaux sont un grand favori de Pinterest et des réseaux sociaux cette année, il y a plein de choses malignes à faire avec! Ici ils permettent de servir des portions de cheesecake parfaites et super fun à manger!

Pour cette recette, j’ai utilisé du macis, une épice issue de l’enveloppe de la muscade, qui y ressemble mis avec un goût plus doux, parfait pour des préparations sucrées! C’est grâce à l’Etal des épices que j’ai pu découvrir cette merveilles! Allez découvrir leur site, c’est une mine d’or en matière d’épices de qualité!

Vous pouvez remplacer les fraises par tout autre fruit selon vos envies, ou ce qui est de saison.

J’ai choisi de faire un cheesecake sans cuisson qui est parfaitement adapté au service en bocal.

La croûte peut être faite avec des sablés si c’est ce que vous avez sous la main, mais je préfère utiliser mes chouchous les spéculoos qui donnent au dessert une saveur incomparable !

Pour découvrir cette recette, c’est chez l’Étal des saveurs que ça se passe!

P.S. : Si le concept du cheesecake en bocal vous séduit autant que moi, essayez aussi ce cheesecake vanille en bocal, aux portions ultra généreuses!

 

Que faire avec des jaunes d’œufs ?

Source hawken king @ Flickr
Avez-vous fait une pavlova, de la meringue ou une mousse au chocolat récemment? Si oui, vous avez sans doute rencontré l’éternel souci des jaunes d’œufs qui vous restent sur les bras!
Allez, ne vous en faîtes pas, j’ai pensé à vous! Profitez de cette excuse pour vous régaler à nouveau en cuisinant quelque chose avec vos jaunes! Découvrez ci-dessous plein de façons d’utiliser ces petits concentrés de protéines dans de nouvelles recettes. Que vous soyez un fin cuistot ou que vous recherchiez une recette simple à faire, il y a de quoi vous sauver la mise! Je vous promets que dans tous les cas, ça sera délicieux! Et si vous n’avez pas le temps d’utiliser vos jaunes d’œufs en ce moment, n’oubliez pas que vous pouvez les congeler pour plus tard, je vous explique aussi comment faire!
J’ai classé les recettes et idées suivant le nombre de jaunes d’oeufs qu’il vous reste sur les bras, c’est pas sympa ça?
Et vous, avez-vous une recette préférée pour utiliser les jaunes d’œufs? Faites-moi découvrir vos astuces en commentaire!
   
Source Rebecca Siegel @ Flickr

Comment congeler les jaunes d’œufs?

Si vous ne pouvez pas cuisiner tout de suite vos jaunes d’œufs, sachez qu’ils sèchent extrêmement vite au réfrigérateur. S’ils peuvent se garder 3 jours, dès le 1er jour ils ne seront plus beaux à voir et certaines zones vont se solidifier  Donc pas d’hésitation, pensez à les congeler tout de suite! Contrairement aux blancs d’œufs, qui peuvent être congelés tel quel, les jaunes d’œufs ont besoin d’un peu de préparation pour bien se congeler.
Vous disposez de deux choix pour congeler efficacement vos jaunes : y ajouter un peu de sel ou un peu de sucre. Je vous recommande le sel, car même les recettes sucrées peuvent contenir un peu de sel.
Placez un jaune d’œuf dans chaque cavité d’un bac à glaçons propre et sec. Ajouter une pincée de sel à chaque jaune d’œuf et congelez jusqu’à ce que les jaunes soient solides, puis transférez dans un sac congélation hermétique.
Pour utiliser vos œufs  décongelez-les dans le réfrigérateur puis mélangez bien. Avec cette méthode, vous pourrez conserver vos œufs au  congélateur jusqu’à trois mois.
 

Avec un jaune

– Une mayonnaise, une sauce tartare ou cocktail ou toute sauce à base de mayonnaise
– Badigeonner le dessus d’une tarte ou d’un pâte brisée, comme dans ces pâtés lorrains, ces pop tarts, cette galette aux marrons, ou encore ces allumettes aux fromages pour l’apéro
– L’ajouter à une omelette
– Le mettre sur des pâtes carbonara à la française (je dis ça car il parait que les italiens ne font pas les carbo comme ça mais je n’ai pas vérifié :))
– Le mettre sur un steak tartare
Des toasts suédois (avec 3 oeufs entiers + un jaune)
– Du eggnog ou lait de poule (1 jaune par verre donc plus vous êtes nombreux plus vous écoulez de jaunes)
– De la sauce hollandaise, pourquoi pas pour des œufs benedict

Avec deux jaunes

Avec 3 jaunes

  • Une apple pie
  • Un cake pavot citron mascarpone

Avec 4 jaunes

Avec 5 jaunes

  • De la crème pâtissière

Avec 6 jaunes

Gâteau au chocolat au vin rouge

Si j’aime beaucoup parfois boire de la bière à l’apéro en bonne nordiste que je suis, je bois un peu moins de vin. Le problème du vin est qu’il a moins de succès chez nous et qu’une fois la bouteille ouverte, personne n’a envie de la finir… C’est dommage car parfois à l’apéritif ou pour accompagner du fromage, un bon verre de vin est parfait! Il faudrait trouver de petites bouteilles individuelles, ou un moyen de garder le vin ouvert plus longtemps…
Enfin bon, quand l’envie d’un verre de vin se fait sentir, je me dis que si le fond de la bouteille nous reste sur les bras, elle pourra toujours finir en cuisine. Le vin blanc est un classique notamment dans le risotto, et le rouge fait des merveilles dans pas mal de plats en sauce!
Cette fois j’ai eu envie d’une recette un peu plus osée et surprenante. J’ai donc tenté le vin rouge dans un gâteau au chocolat ! À l’instar de la bière, le vin rouge se marie parfaitement avec le chocolat, auquel il donne une profondeur supplémentaire. Ce gâteau n’utilise pas du sucre blanc, mais on le sucre à la confiture de fruits rouges, qui n’est pas reconnaissable mais apporte encore une dimension à la saveur du chocolat!
Avis aux amateurs, avec ce gâteau vous allez faire des heureux !
  

Gâteau au chocolat au vin rouge

  • 150 g de farine de blé entier
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 150 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  •  5 c. à s. d’huile de tournesol
  • 100 g de confiture de fruits rouges
  • 25 cl de vin rouge
  • 1 c. à c. de vanille liquide
  • 40 g de cacao en poudre non sucré
Préchauffez le four à 160° C.
Mélangez tous les ingrédients secs dans un bol. Dans un second bol,  mélangez le vin rouge, la confiture et l’huile. Versez les ingrédients humides sur les ingrédients secs et mélangez bien.
Verser la pâte dans un moule couvert de papier sulfurisé. Faites cuire au four pendant 45 à 50 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre en ressorte propre.
Laissez le gâteau refroidir totalement sur une grille avant de le couper.
Source d’inspiration :
http://www.lovefoodeat.com/red-wine-chocolate-cake-100-whole-wheat-vegan-refined-sugar-free/

Tiramisu aux fraises et framboises

Des fraises! Des framboises ! Youpi! Nous sommes en plein dans la période des fruits rouges et je dois dire que je m’en donne à coeur joie… Qui n’aime pas les fraises, le fruit emblématique de la fin du printemps et du début de l’été? Les fraises sont tout simplement irrésistibles, je ne connais vraiment personne qui puisse dire honnêtement qu’il peut résister à une fraise mûre et juteuse. Bon, je dois avouer que jusqu’à il y a quatre ou 5 ans, j’étais cette personne. Je n’arrivais pas à apprécier ce fruit que je trouvais trop acide! Je n’arrivais à les manger que noyées dans le sucre et du coup je ne voyais pas vraiment l’intérêt!
Mais avec le temps, mes goûts ont changé et maintenant j’adore les fraises! Cette année, j’attendais impatiemment leur arrivée au retour des beaux jours en pensant à de nouvelles façons de les utiliser! A cette période de l’année, nous avons des fraises au réfrigérateur presque tout le temps, cela fait un dessert léger et qui plait à tout le monde, petits comme grands.
Mais venons-en à ce tiramisu à la fraise et à la framboise.
Si vous avez suivi ce blog pendant un certain temps, vous avez peut-être remarqué que je suis vraiment fan de  tiramisu en tous genres. J’aime l’original délicieux et un peu riche, mais j’aime aussi les variations comme le  tiramisu au caramel au beurre salé ou le chaï tiramisu. Il était maintenant temps de l’essayer avec des fruits rouges et je ne regrette pas d’avoir essayé car il est délicieux!
Je me suis inspirée d’une recette de Christophe Felder trouvée sur le blog « c’est ma fournée », dans laquelle on réalise son coulis de fruits et on colore soi-même du sucre pour décorer l’ensemble, c’est très rigolo à faire et le résultat est très joli! Il est d’abord rouge bien vif, puis s’éclaircit en séchant, mais au contact de l’humidité de la crème il retrouvera des couleurs.
J’ai fait quelques modifications, j’ai notamment choisi de marier la framboise à la fraise car je trouve que ces deux fruits se marient très bien ensemble!
  

 Tiramisu aux fraises et framboises

Pour 2 verrines
  • 175 g de fraises
  • 1 œuf moyen à température ambiante
  • 150 g de mascarpone
  • 40 g de sucre en poudre
  • 3 biscuits à la cuiller

Pour le coulis

  • 100 g de framboises
  • 3 c. à s. de jus de citron
Pour le sucre coloré
  • 40 g de sucre en poudre
  • 3 gouttes de colorant alimentaire rouge
Commencez par faire le sucre coloré.
Pour cela, ajoutez quelques gouttes de colorant dans le sucre en poudre, et mélangez bien. Attention : il ne faut pas que le sucre fonde : mettez très peu de colorant.
Laissez sécher le sucre à l’air libre.
Séparez le blanc du jaune.
Versez 25 g de sucre sur le jaune et faites bien blanchir au robot. Ajoutez le mascarpone et battez encore un peu. Réservez.
Battez le blanc en neige  ferme puis ajoutez les 25 g de sucre restant.
Versez le mascarpone sur le blanc en neige et mélangez délicatement.
Montez les verrines : mettez des demi fraises tout le tour, puis 1 cuiller à soupe de crème, 1/2 boudoir, 1 cuiller à soupe de crème, 1 boudoir, 1 cuiller à soupe de coulis, les fraises restantes hachées, et enfin, couvrez de la crème restante.
Réservez au frais au moins 2 heures, saupoudrez de sucre à la dernière minute.
Source d’inspiration :
http://www.cestmafournee.com/2015/04/le-tiramisu-aux-fraises-de-christophe.html