Archives par mot-clé : vodka

Comment composer un bar idéal?

Photo Adrian Scottow @Flickr

Vous l’aurez sans doute remarqué au nombre de recettes de tartinades que je propose, j’adore organiser des apéritifs. C’est un plaisir pour moi de recevoir et j’aime aussi bien préparer de petites choses gourmades à picorer que préparer des cocktails en tous genres. J’ai une collection de bouteilles assez étoffée (c’est un euphémisme) à force d’acheter toujours le petit ingrédient qui manque pour telle ou telle recette de cocktail… Et j’ai toujours l’impression qu’il manque quelque chose quand je repère une recette qui me plait, pas vous?

Alors, je me suis demandé quel étaient les basiques pour composer un bar qui permette d’improviser un grand nombre de cocktails, mais aussi de faire plaisir à des invités qui ont des goûts différents. Ma liste est déjà très étoffée et tout n’est pas indispensable bien sûr, cela dépend de vos goûts et de ce que vous aimez préparer… Mais en vous en inspirant, vous devriez être capables de préparer de savoureux cocktails pour les soirées entre amis, mais aussi de profiter de bons alcools servis purs, bref, vous pourrez jouer au parfait barman à la maison!

Les eaux-de-vie

Les eaux de vie sont la base de nombreux cocktails. Certaines personnes n’aiment que les cocktails au rhum, d’autres au whisky, donc c’est à adapter selon vos goûts mais dans l’absolu,  les basiques les plus utilisés dans les cocktails sont la vodka, le gin, le whisky (et le bourbon),  le rhum et la tequila (et la cachaça si vous aimez la caïpirinha). Le cognac, l’armagnac et le calvados font aussi de délicieux cocktails à la française.  Si vous aimez voyager lors de vos apéritifs, l’aquavit permet de super associations également.

Bitters, vins cuits et autres

En association des alcools forts, ou seuls, les bitters comme l’Angostura et les vermouth (blanc, rouge et dry) sont des indispensables des cocktails. A consommer avec de l’eau mais aussi en cocktails, le pastis est aussi indispensable, et vous pouvez investir dans une bouteille d »absinthe si vous aimez ça.  A consommer tel quel mais aussi en cocktail, le porto rouge est souvent apprécie, ainsi que sa variante blanche, un peu moins connue. Enfin, je vous recommande d’avoir de l’Apérol pour les spritz, du Pimm’s pour le cocktail du même nom, et pourquoi pas un apéritif à base de vin un peu old fashionned comme le Lillet.


Photo Adrian Scottow @Flickr

Liqueurs

Les liqueurs peuvent être consommées sur glace telles quelles ou entrer dans la composition de pas mal de cocktails. Il en existe des dizaines, mais voici celles qui semblent servir le plus souvent dans les cocktails. Adaptez ce choix à vos goûts pour éviter d’avoir des bouteilles qui trainent 10 ans dans vos placards… Le basique indispensable est bien sûr la crème de cassis qui permet de composer le fameux kir ou sa variante royale au champagne. Dans le même esprit, j’aime aussi beaucoup la liqueur de pamplemousse pour réaliser le fameux rosé pamplemousse.  Du côté des saveurs gourmandes, le Bailey’s, la liqueur de cacao et la liqueur de café (Kalhua) entrent dans la composition de nombreux cocktails. Enfin, un triple sec comme le grand Marnier ou le Cointreau est toujours une valeur sûre. Ajoutez du curaçao bleu pour les cocktails aux couleurs des mers des du sud, et vous avez une bonne base de départ pour parer à toutes les envies.

Traditions régionales

J’aime beaucoup ramener des apéritifs et boissons régionales de mes voyages, ça permet de faire découvrir quelque chose d’un peu différent aux invités et on peut aussi faire des cocktails très sympa avec. Parmi mes chouchous, j’aime particulièrement le cap corse, le Picon, le Pineau des Charentes blanc et rouge, le Cidre  et le poiré et enfin le Pommeau de Normandie, mais chaque région regorge de trésors!


Photo Michael Korcuska @Flickr

Bière & cidres

En bonne nordiste, je n’imagine pas de ne pas avoir un choix de bières significatif pour mes invités. Ce n’est pas l’ingrédient à cocktails le plus répandu, mais il en existe quand même un certain nombre, comme le Picon bière ou le Monaco, mais aussi d’autres plus élaborés. Mes bières favorites sont les IPA dont j’apprécie l’amertume, mais cela ne plaît pas à tout le monde, aussi j’essaye d’avoir aussi d’avance une blonde et une ambrée. Plus spécifique mais il y a des amateurs (comme moi), les stout et les brunes sont aussi très sympa. Le cidre est une bonne option quand on reçoit des gens qui n’aiment pas trop l’alcool ou qui vont conduire car il est très léger. L’automne, j’aime faire des cocktails aux cidre avec un peu de calvados, du sirop de cannelle et des morceaux de pomme, un régal.

Vins et champagnes

Les vins et champagnes sont des basiques qu’on peut consommer tel quels ou utiliser dans une multitude de cocktails. Le crémant ou le champagne sont parfaits tels quels ou pour les kirs et soupes de champagne. Le Prosecco est idéal pour les spritz, mais peut être remplacé par un autre vin mousseux si vous voulez acheter moins de variantes. Un choix de vins rouges légers ( par exemple, Bourgogne, beaujolais, ou vins de la Loire comme le Bourgueil), de blanc frais (Bourgogne, Languedoc léger ou Loire), ou de rosé léger ( côte de Provence ou Anjou léger) permettront de répondre aux goûts de tous vos invités.

Sirops et édulcorants

Les sirops permettent d’aromatiser les cocktails. Il en existe un choix impressionnant et vous pouvez vous lancer dans une collection si vous en avez envie. Les plus utiles sont le sucre de canne, que l’on trouve dans énormément de cocktails, et la grenadine. Ensuite parmi les sirops à cocktail, vous n’avez que l’embarras du choix. Mes chouchous du moment sont ceux au sureau, à la verveine, à l’abricot, au melon, à la barbe à papa, à la vanille, à la mirabelle, au coquelicot, à la pistache… Enfin, il vous faudra toujours dans vos placards du sucre blanc et roux.

Jus de fruits

Les jus de fruits peuvent être servis seuls, en cocktails de fruits sans alcool ou bien sûr, entrer dans la composition de cocktails aux fruits. Le jus de citron jaune et vert peuvent vraiment vous dépanner lorsque vous n’avez pas de citrons frais, et ils se conservent très bien donc je recommande de toujours en avoir au frigo. Le jus d’orange est un basique à avoir d’avance, ainsi que le jus de tomates si vous êtes amateurs de bloody Mary.


Photo Michael Korcuska @Flickr

Eaux et sodas

Les eaux et sodas ont de nombreux usages. Si vous n’en consommez pas au quotidien, privilégiez des bouteilles individuelles pour éviter le gaspillage car ils s’éventent vite une fois ouverts. Les basiques à avoir sont l’eau gazeuse, pour le mojito, le tonic pour le gin tonic, le cola et la limonade.

Autres

Pour finir, il y a quelques basiques du placard très utiles pour les cocktails, comme la Sauce Worcestershire, le Tabasco, le sel de céleri qui vous permettront de réaliser le fameux Bloody Mary. Les olives vertes décoreront des cocktails comme le martini. Un shaker, un jigger, une cuiller à mélange, une passoire à glaçons (ce n’est pas pareil qu’une passoire à pâtes!), un chinois, un pilon, un presse agrume, sont les accessoires les plus utiles.

Voilà, avec cette liste, vous devriez être paré pour devenir un champion du cocktail et des apéros!  Et vous, quels sont vos cocktails préférés?

Sources d’inspiration  :
http://www.deguermantes.com/articles/2017/6/5/le-bar-maison-ideal
https://www.villaschweppes.com/article/les-alcools-et-les-ingredients-a-avoir-chez-soi_a648/1
https://avis-vin.lefigaro.fr/spiritueux/o26611-aperitif-quelles-bouteilles-pour-se-constituer-le-bar-ideal

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Litchi Martini

Vous le savez sans doute vu que je n’arrête pas d’en parler, mais j’adore tout ce qui touche à la cuisine chinoise… J’adore faire des menus à thème, et qui dit menu dit que ça commence par l’apéro non? Vous allez dire qu’avec moi toutes les excuses sont bonnes, et vous n’aurez pas totalement tort. Mais bon, je n’y peux rien, j’adore tester de nouveaux cocktails!
 
 
Celui que je vous propose aujourd’hui n’est pas franchement asiatique, mais il évoque l’Asie car il est parfumé au litchi, un fruit que je consomme peu mais qui fonctionne ici très bien en boisson. La liqueur de litchi se trouve évidemment en épicerie asiatique, sinon vous devriez pouvoir utiliser une liqueur type Soho à la place, cela ne ressemble pas tout à fait mais sera sympa quand même. Pour le jus de litchi, vous en trouverez aussi en épicerie asiatique, ou alors si vous prenez des litchis en boite, vous pouvez utiliser le jus de la boite pour simplifier.
 
 
Pour réaliser un menu chinois complet, regardez du côté du Lu rou fan ou du mie goreng. Régalade assurée!
 
Bon week-end à vous!
 
 
 
 
Source d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Appletini

Depuis quelques mois, je suis devenue une inconditionnelle des cocktails. Avant, même si je trouvais ça bon, je voyais surtout un aspect négatif : il manque toujours quelque chose dans le placard pour les réaliser, et quand on doit acheter une à deux bouteilles d’alcool, cela coûte vite très cher, sans compter que l’on n’utilisera pas tout et qu’il nous restera ensuite de nouvelles bouteilles à finir!
 
 
Désormais , j’ai décidé de prendre les choses dans le sens inverse : je pars des ingrédients dont je dispose et je cherche quel cocktail je peux faire avec sans acheter aucun ingrédient complémentaire, à l’exception éventuellement d’un jus de fruit ou d’un sirop peu cher.
 
De cette façon, les cocktails m’aident à vider mes placards des vieux fonds d’alcool que l’un ou au l’autre de mes amis a ramené pour une soirée et que je ne buvais jamais. Je crois que certaines de mes bouteilles sont bonnes à mettre dans des musées tant elles sont vieilles!
 
J’ai donc instauré la tradition du cocktail du samedi : chaque samedi , je teste un cocktail différent à base des ingrédients de mes placards, qui avouons-le, sont bien fournis, ça aide.
 
 
Récemment, j’ai réalisé que j’avais tous les ingrédients pour réaliser un appletini. C’est un cocktail dont j’ai souvent entendu parler dans les séries télé. Il est notamment cité dans How I met Your Mother, où le héros Ted Mosby en commande un tout en prenant la peine de préciser qu’il n’est pas gay au nouveau petit ami de son ex… Est-ce donc un cocktail considéré comme « girly »? En tout cas, mon compagnon l’a apprécié lui aussi. On le voit aussi cité dans Community, dans Scrubs, dans Modern family, autant de séries humoristiques que j’aime beaucoup, les connaissez-vous?
 
J’ai donc testé ce fameux cocktail et il est vrai qu’il est super bon. Je ne sais pas si cette version est exactement celle que l’on sert aux Etats-Unis, je doute qu’ils trouvent du Calvados facilement là-bas… Mais franchement, c’est un pur délice pour les amateurs de pommes!
 
 
 

Source d’inspiration :

http://www.absolutdrinks.com/en/drinks/appletini/

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Toasts au smalec et raifort

Avez-vous déjà entendu parler du smalec? Moi franchement le no ne me disait rien, et je dois dire que l’aspect au premier abord ne m’a pas inspirée non plus! C’est une sorte de saindoux polonais, à base principalement de gras de porc assaisonné. On y ajoute souvent de la poitrine fraîche en petits morceaux. On peut l’acheter en bocal en Pologne comme on achèterait une terrine de campagne, et j’ai eu l’occasion d’en avoir un bocal.
 
 
J’étais un peu perplexe devant ce pot de gras, je ne m’imaginais pas le manger comme ça et j’ai donc un peu enquêté pour trouver quoi en faire.  Il existe de nombreuses versions en Pologne, selon ce que l’on souhaite en faire : pour le cuisiner, pour servir en tartines en début de repas, avec une bière ou une vodka… C’est clairement une spécialité très riche, le genre à consommer plutôt l’hiver quand la période des maillots de bain est au plus loin!
 
 
Les polonais le consomment sur du pain de seigle avec un peu de sel et de poivre… Certains y ajoutent un cornichon. J’ai choisi donc d’en faire des toasts, et j’y ai ajouté un peu de raifort pour donner du goût à l’ensemble. C’est aussi un produit que l’on trouve facilement en Pologne. J’ai beaucoup aimé le smalec servi de cette façon, bien que ce soit plus « fade » qu’un bon pâté de campagne de chez nous à mon goût, une fois assaisonné et parfumé de cornichon et de raifort c’est très agréable.
 
Je vous partage donc ma façon de servir le smalec pour au cas où vous ramèneriez un pot d’un voyage en Pologne… Vous pouvez aussi faire votre smalec vous-même, ce n’est pas compliqué apparemment, mais je n’ai pas testé comme j’avais obtenu le mien tout fait!
Si ça vous intéresse, voici un lien vers une recette que j’ai repérée.
 
 
 
Source : Box Kitchen trotter

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité de Russie : Chebureki

Aujourd’hui, je vous propose un plat que j’ai englouti découvert en Russie, et que l’on consomme aussi beaucoup dans les pays slaves, et en Mongolie. Les géorgiens, les lituaniens, et les ukrainiens revendiquent tous son invention, mais je crois que c’est un plat natif de Russie à la base. 
 
 
Les chebureki sont des chaussons composés d’une fine pâte croustillante, farcis de viande juteuse et frits. Ils sont très populaires et je dois dire que je comprends pourquoi! C’est un plat très accessible au niveau du budget, que l’on peut considérer comme un plat de la cuisine de tous les jours, voire de la cuisine de rue. Surtout, c’est un plat vraiment bon, délicieux même! En même temps, j’aime tout ce qui vient des pays de l’Est ou presque!
 
 
Je suis tombée amoureuse de ces chebureki à la viande pendant mon voyage en Russie il y a 2 ans et je savais que je finirais par en refaire moi-même… Ce jour est enfin arrivé!
 
J’ai utilisé du bœuf haché mélangé à des oignons et des épices pour la garniture, mais l’agneau est aussi très traditionnel. Les ingrédients de la pâte sont tout simples, avec seulement 3 ingrédients: farine, eau et sel. C’est tout!
 
Il existe de nombreuses variations pour la pâte à chebureki, certaines suggèrent d’ajouter de l’huile, des œufs ou même de la vodka! La recette de pâte que j’ai utilisée est traditionnelle et je la trouve parfaite comme ça, pas besoin de compliquer les choses.
 
A la sortie de la poêle, vos chebureki seront croustillants, une fois réchauffés ils deviennent plus mous. Dans les deux cas, c’est très bon!
 
Ces espèces de crêpes ne sont-elles pas tentantes? J’adore leur goût et leur texture uniques, et je vous garantis que vous aussi vous adorerez!
 
  
 
P.S. : Si la cuisine russe vous plaît, continuez votre repas avec ce gâteau russe au citron délicieux!
 
 
Source d’inspiration :
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Pink lemonade à la pastèque

Je ne suis pas une grande fan de limonade, ni de boissons gazeuses en général, du moins sous leur forme industrielle. Quand on parle de fait maison, c’est différent, j’accours! Et quand j’ai vu une belle limonade rose à la pastèque sur le blog Chantilly and co, j’ai su que j’allais craquer très vite. Moi qui n’aimais pas la pastèque il y a quelques années, j’en suis devenue littéralement fan et je dois en manger à peu près mon poids chaque été, ce qui fait BEAUCOUP de pastèque. Donc cette limonade à la pastèque était à peu près inévitable.


Connaissez-vous le blog Chantlly and co? On y trouve des recettes délicieuses, aussi bien sucrées que salé, c’est un régal pour les yeux!

Rester hydraté est hyper important, surtout en été. Si vous n’aimez pas boire de l’eau, il y a plein de boissons saines que vous pouvez essayer, comme cette limonade citron combava ou ce sirop de citron maison. Vous pouvez également trouver plein d’autres boissons savoureuses par ici!

 

N’hésitez pas à augmenter ou diminuer la quantité de sirop de sucre suivant vos goûts et le taux de sucre de votre pastèque. Elles sont parfois fades, mais la mienne était très parfumée, mûre à point. J’adore cette recette pour la raison évidente qu’elle est délicieuse et rafraîchissante, mais aussi parce qu’il est très facile à faire. Je sais d’ores et déjà que j’en referai régulièrement.

Je finis avec une petite astuce : si vous ajoutez de la vodka, vous obtenez une limonade pour adultes, absolument divine!

P.S. : Avez-vous testé la pastèque dans des recettes salées comme des salades? J’en propose une délicieuse ici!

 

Source d’inspiration :

http://chantilly-and-co.over-blog.com/2018/07/pink-limonade-a-la-pasteque.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Salade de concombre à la russe

Avec l’approche de la coupe du monde en Russie, je pense beaucoup à la gastronomie russe, que j’adore. Non seulement elle est délicieuse, pleine de recettes ultra gourmandes, mais en plus, cela me rappelle le magnifique voyage que j’ai fait entre Moscou et Saint-Pétersbourg. C’est l’un de voyages où j’ai le mieux mangé! Mon frère vient d’ailleurs de partir à Moscou, où il vivra pendant plusieurs mois pour profiter à fond de l’ambiance festive de la coupe du monde et pour découvrir le pays de l’intérieur, avec un visa de travail en tant que journaliste. J’ai donc une petite pensée pour lui en vous partageant cette recette!
 
 
Cette salade n’est pas réellement russe mais plutôt de style russe, c’est à dire que je l’ai composée en mettant à l’honneur de l’aneth frais, de la crème et du raifort, que l’on trouve beaucoup dans la cuisine là-bas. Ai-je mentionné que les russes aiment vraiment beaucoup l’aneth frais? L’aneth est consommé avec n’importe quoi là-bas, je n’en ai jamais mangé autant que pendant mes vacances… Il y a même de la vodka infusée à l’aneth! Oui oui! Le concombre est aussi beaucoup cuisiné en Russie, bien que la salade de concombre typique contienne aussi des tomates en général. 
 
 
La moutarde sucrée est un délice, j’en achète dès que j’en trouve tant j’aime ça. Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez la remplacer par un mélange fait en quantités égales de moutarde à l’ancienne et de miel, cela sera assez approchant.
 
Bref, dans l’esprit des beaux jours dont on profite parfois souvent en ce moment, je vous propose cette salade toute légère! Cette salade est facile, délicieuse et rapide, elle sera parfaite pour un pique-nique, un barbecue ou un buffet de crudités.
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Bloody mary

J’adore organiser des brunchs chez moi le dimanche. Je n’y sers pas nécessairement de l’alcool, je trouve que le café ou le jus de fruit sont amplement suffisants en général! Mais lors de mes voyages aux États-Unis, j’ai pu faire de nombreux brunchs dans des restaurants et là-bas, il est très couramment accompagné de boissons alcoolisées. Les plus fréquentes sont le mimosa, le champagne et le bloody Mary. J’aime beaucoup ce dernier choix, car avec le jus de tomate, on a vraiment l’impression de consommer quelque chose de frais et sain. Il faut dire que le but (avoué ou non) d’un brunch dominical , c’est de se remettre d’aplomb après les festivités de la veille !
 
 
Bon ok, il ne faut pas oublier que le bloody Mary contient de l’alcool, et même si concernant la gueule de bois, on dit qu’il faut combattre le mal par le mal, il ne vaut mieux pas trop en abuser, enfin c’est vous qui voyez!
 
Le Bloody Mary a été décliné de nombreuses façons au fil du temps. Il existe beaucoup de variantes en fonction de qui le réalise. Néanmoins j’ai lu que contrairement à ce qui est beaucoup pratiqué, la « vraie » recette ne contient pas de sel de céleri. C’est donc une version sans que je vous propose aujourd’hui, mais si vous l’aimez avec, il n’y aucune raison de ne pas en ajouter! Vous pouvez d’ailleurs décorer votre verre d’une branche de céleri, c’est très joli.
 
 
 
P.S. : Si vous avez un brunch à organiser, regardez ces  11 recettes pour des brunchs plus fun!

Bloody mary

Pour 1 verre
 
  • 4 cl de vodka
  • 12 cl de jus de tomate
  • 0.5 cl de jus de citron
  • 0.5 cl de sauce worcestershire
  • 2 gouttes de tabasco
  • Glaçons
  • Sel, poivre
 
Mettez tous les ingrédients dans un shaker, agitez les ingrédients avec des glaçons pour refroidir sans trop dilue). Versez le mélange dans le verre, puis rectifiez le sel et poivre.
 
Décorez avec une tige de céleri ou  une rondelle de citron. Servez. 
 
 
 
Source d’inspiration :
http://cocktail/mobile/3/recette-cocktail-bloody-Maryline

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Cocktail printanier à la violette

Chaque année, l’arrivée des premières violettes du printemps me fait bondir comme un chien fou enfant. Les violettes sont l’une des premières fleurs à montrer le bout de leur nez, et à l’instar des jonquilles et autres fleurs de printemps, elles signifient pour moi le retour des beaux jours! Après que la nature ait été privée de couleur pendant des mois, chaque nouvelle fleur qui apparaît dans l’herbe est un bonheur! Je me surprends à les guetter quand je traverse le parc qui me mène au métro le matin, et ça me donne le sourire de les voir réapparaître peu à peu.
 
 
En plus d’être jolies et de sentir incroyablement bon, les violettes ont été utilisées pendant des siècles dans les toniques, les élixirs et les infusions médicinales et culinaires. Avec le temps, elles sont un peu tombées en désuétude. C’est pourtant un véritable délice, que ce soit en bonbons, en sirop, en parfum…
 
Pour le printemps, j’ai eu envie de faire un cocktail qui sentait bon la verdure, le retour des jolies plantes, et qui célèbre donc le renouveau! J’ai donc fait un cocktail qui mêle la saveur de la violette et celle du sureau, et ce fut un véritable délice! Le résultat est très frais et léger, toute en finesse, exactement comme je l’espérais! Si vous cherchez un cocktail pour votre prochain apéro, essayez celui-ci!
 
  
PS: Si vous voulez organiser un repas à thème fleuri, alors essayez mes cupcakes framboises violettes!

Cocktail printanier à la violette

Pour 1 verre
 
  • 2 cl de vodka
  • 2 cl de sirop de sureau
  • 2 cl de sirop de violette
  • 5 cl de vin blanc
  • 10 cl d’eau gazeuse
 
Mélangez tous les ingrédients sauf l’eau gazeuse dans un shaker. Versez dans un verre, et allongez avec l’eau gazeuse juste avant le service.
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité nordique : saumon gravlax

Je risque sûrement une révolte de masse en disant cela, mais je n’aime pas tellement le saumon fumé. Dire que je ne l’aime pas serait exagéré, mais autant j’adore un bon pavé de saumon frais, autant je crois que l’abus de saumon fumé à une époque a fini par m’en lasser.
 
J’ai tendance à préférer maintenant le saumon gravlax. « Gravlax » est le nom d’une technique suédoise de conservation du saumon. Il s’utilise de la même façon que vous utiliseriez normalement du saumon fumé, par exemple dans un toast au saumon fumé ou un bagel. Très simplement, le gravlax est un saumon qui est conservé avec du sel et du sucre et parfumé avec la saveur de l’aneth frais et parfois d’autres aromates et épices. 
 
C’est une recette simple et peu chère, surtout en la faisant soi-même. De cette façon, vous pouvez contrôler les ingrédients et donner au saumon le parfum de votre choix. Vous pouvez jouer avec les herbes et les saveurs autant que vous le souhaitez, une fois que vous avez compris la méthode.
 
 
Le processus prend 1 à 3 jours, mais ne laissez pas cette durée vous intimider – les étapes sont simples et ne demandent quasiment aucun effort! Soyez patient et utilisez un couteau bien affûté pour faire une  découpe nette. J’ai fait d’assez grosses tranches mais vous pouvez les couper comme du saumon fumé si vous préférez. Sur le plan technique, le sel et le sucre absorbent l’humidité du poisson. Cela diminue le niveau d’humidité du poisson, ce qui le rend moins hospitalier à la vie microbienne. Le sel aide également à repousser les bactéries qui autrement accéléreraient la détérioration. Cela prolonge la durée de consommation du saumon, mais seulement pour une courte période – le gravlax doit quand même être consommé assez rapidement.
 
Il existe de nombreuses recettes de gravlax. Certains parfument le saumon avec des épices comme des baies de genévrier, tandis que d’autres le corsent avec du raifort. Ma version me vient du blog Cam et Drey bricolent, je l’avais repérée l’an dernier. J’apprécie le fait que cette recette reste simple, en aromatisant les filets de saumon frais uniquement avec du sel, du sucre, de l’aneth et de la vodka (ou mieux, de l’aquavit si vous en avez). L’idée est de laisser le saumon être la vedette du spectacle. L’aquavit est un alcool scandinave infusé de carvi, de zeste de citron, de fenouil et d’anis. Il donne une note fraîche et épicée au saumon, mais vous pouvez le remplacer par de la vodka, plus facile à trouver chez nous, ou du gin qui a aussi des saveurs de plantes marquées.
 
Une fois que vous avez appris cette technique simple, je vous encourage à expérimenter, en laissant votre propre signature personnelle sur cette recette. L’aneth est la saveur principale ici, soyez généreux car il se marie très bien avec le saumon. Le poivre est l’autre ingrédient principal, complété par un peu de baies roses. Si vous voulez ajouter encore plus de complexité au goût, les épices comme la graine de carvi, la graine de coriandre et la graine de fenouil sont toutes de bonnes options. Il n’y a pas vraiment de bonnes ou de mauvaises règles ici. Essayez les zestes de citron pour une note fraîche d’agrumes.
 
Au niveau de la texture, le gravlax se situe entre saumon frais et fumé. Légèrement salé, il se marie bien avec du yogourt assaisonné ou de la crème fraîche et un peu de concombre sur des toasts de pain noir. C’est un régal que vous pouvez préparer à l’avance et déguster en apéritif ou en entrée avec une salade. Chez nous, tout le monde l’a adoré et il n’a pas fait long feu! 
 
Si vous voulez manger votre gravlax de manière traditionnelle, accompagnez-le de la sauce moutarde-aneth sucrée qui est généralement servie sur le saumon.
 
  
 

Saumon gravlax

 
Pour 6 personnes
 
  • 300 g de saumon entier
  • 1 c. à s. de sel
  • 1 c. à c. de sucre
  • 3 c. à s. d’aneth frais ciselé
  • 8 baies roses
  • 10 grains de poivre concassés
  • 3 cl de vodka ou aquavit

Pour la sauce moutarde

  • 5 cl de moutarde douce
  • 1 c. à c. de vinaigre de vin rouge
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à c. de sucre
  • Poivre
 
 
Écrasez et mélangez le poivre, le sucre, les baies roses et le sel.
 
Prélevez les filets de saumon sans en ôter la peau. 
Enlevez toutes les petites arêtes avec soin, et essuyez le saumon sans le laver. 
 
Dans un récipient plat mais suffisamment large, disposez du film alimentaire puis posez  les filets dessus.
 
Saupoudrez le mélange sel et sucre, baies et aneth abondamment dessus. Versez la vodka.
 
Retournez les filets et faites de même de l’autre côté, refermez le film alimentaire.
 
Laisser mariner au frais pendant 24 h au minimum, 72 h si possible, en retournant à mi parcours. 
 
Pour servir, coupez des tranches fines en biais, en vous arrêtant juste avant la peau. 
 
Faites la sauce d’accompagnement en mélangeant les ingrédients de la sauce et servez-la avec le saumon.
 
 
Source d’inspiration : 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0