Archives par mot-clé : tartine

Comment organiser une chandeleur (vraiment) originale?

Décidément, le début d’année est rempli d’occasions de se faire péter la panse et de ne pas perdre les kilos facilement accumulés pendant les fêtes de fin d’année.
Alors vous allez me dire, la Chandeleur, « ce n’est que du lait, des œufs et de la farine, rien de bien méchant! »
Mais pour ceux qui comme moi mangent leur crêpe avec plus de Nutella que de crêpe, et qui s’enfilent 3 ou 4 crêpes salées avant d’en manger le double en dessert, bah franchement ce n’est pas une sinécure!
Soyons honnêtes, il est loin le temps où on regardait émerveillés notre maman faire sauter les crêpes dans la cuisine. Maintenant on a un crêpe party, les crêpes ne sautent plus et on les fait à table devant soi. La confiture et le sucre se sont faits accompagner au fil des années de toutes innovations que nos chers industriels ont bien voulu inventer pour nous : la pâte de spéculoos, la pâte de pain d’épices, la pâte au chocolat Crunchy, le beurre de cacahuètes, le sucre pétillant, le caramel au beurre salé à tartiner, et dernier né du début d’année, le fruit à tartiner (qui attention n’a rien mais alors rien à voir avec de la confiture. Bin non, parce que ce n’est pas de la confiture, mais du fruit avec du sucre. Bin oui.)
comment-reussir-chandeleur
Et au final, je n’ai aucune foutue idée de ce qu’on fête à la chandeleur, à part l’enfilage massif de calories (les crêpes) accompagnées d’autres calories (les trucs qu’on met dessus) et arrosé de calories (un petit cidre?)
Mais il faut bien le dire, ce qui compte, c’est que c’est trop bon et en plus super convivial!
Pour ceux qui voudraient déculpabiliser ou juste changer du trio classique sucre – confiture – Nutella, voici mes petites idées pour des crêpes ultra fun et trop bonnes!

La pâte à crêpes facile et rapide :

8192106303_7841870d7c_b
Photo par fred_v @Flickr

 Les idées à tartiner :

pate-tartiner-caramel

Pour varier la mise en forme :

 gateau-crepe-4-fromages-3

Si vous avez des restes du Nouvel an Chinois à finir

Si vous espérez encore garder la ligne

Pour varier en salé

crepe-petit-dejeuner-3

Breakfast crêpe
Crêpes à la fondue de champignons et st jacques
Crêpes Madame
Crêpes panées à la viande hachée
Crêpes salées façon hot dog

Pour varier en sucré

 gateau-crepes-citron-framboise
Enfin, pour ceux qui ne veulent rien avoir à faire,

une sélection de crêperies lilloises :

La petite flambée, rue du curé St Étienne
La meilleure crêperie de Lille selon beaucoup, pensez à réserver!

La régalade, 38 rue de Paris
Ouvert même l’après-midi pour le goûter!

Le Triskell, 7 rue des primeurs
Le plus breton des lillois

Et ne vous gavez pas trop, bande de petits fous!

 

Tartines de roquefort, noix et tahoon cress

Le tahoon cress, c’est une des herbes follles que j’ai ramenées du salon des envies culinaires. Cette herbe a un goût magique, défini comme rappelant la noix, le champignon, la truffe, avec des accents forestiers.
Le gout est très prononcé, et donne presque une saveur fumée au bois de hêtre à tout ce qu’elle touche.
IMG_0737
Pour mon premier test, je voulais préparer quelque chose de simple, mais le gout du tahoon cress étant costaud, je me suis permis de l’associer avec un fromage plutôt fort en gout, et l’accord était plutôt pas mal!
Je réessaierai dès que j’en aurai l’occasion, car cette herbe m’a définitivement conquise!
Cette recette conviendra parfaitement aux régimes végétariens.
IMG_0797

Tartine de roquefort, noix et tahoon cress

– du pain aux noix
– 100 g de roquefort
– 80 g de crème légère
– une barquette de tahoon cress frais
– quelques noix
– sel, poivre
Mélanger à la fourchette le roquefort et les noix, saler poivrer.
tartiner sur les tranches de pain. couvrir de noix en petits morceaux et de tahoon cress.
Régalez vous pour l’apéro avec de petits bouts de pain, ou en plat avec une bonne soupe, sur une grosse tranche de pain épaisse!
IMG_0801

Burgers mimolette et camembert

Élancés par notre trouvaille miraculeuse au morbier, nous avons poursuivi nos essais de burgers « fromagus ». Cette fois nous avons jeté notre dévolu sur du camembert et de la mimolette.

Le résultat était sympathique malgré 2 problèmes existentiels : cela fait 1 mois que nos frites à l’Actifry sont ratées, et on n’arrive pas à savoir pourquoi. Elles sèchent et boursouflent, pas au point d’être immangeables mais cela ternit la beauté du repas quand même.
Affaire à suivre.
Deuxième problème : n’ayant pas de bun à burger, nous avons voulu utiliser des petits pains carrés aux céréales, du genre qui se vendent en sachet comme les baguettes précuites. Erreur, grossière erreur! Ô rage Ô désespoir! Ô sécheresse ennemie! Mon petit palais sensible a eu du mal à s’en remettre tellement c’ était étouffe chrétien, et pourtant je ne suis pas du genre à radiner sur la sauce.
Moralité : tous les pains ne conviennent pas aux burgers, mais si vous avez des pains au sésame classiques et des frites correctes, vous devriez apprécier ces recettes sans avoir à boire 3 litres de flotte entre chaque bouchée.

burger-mimolette

Burger Mimolette


Par Burger
  • 1/2 oignon rouge
  • 1 steak haché
  • 1 pain au pavot
  • 1 c. à s. de moutarde sucrée
  • 1 tranche de coppa
  • 2 tranches de mimolette
  • 1 pincée de cumin
  • 1 petite pomme de terre
Couper l’oignon rouge en fines lanières.
Râper finement la pomme de terre. Saler, poivrer, ajouter une pincée de cumin. Cuire la pomme de terre dans un cercle a pâtisserie (format d’un steak environ au niveau du diamètre), dans une poêle généreusement huilée et bien chaude.
En parallèle, cuire le steak haché.
Tartiner le pain de moutarde sucrée sur les deux faces, déposer une tranche mimolette sur le pain du dessus. Passer au four en position grill, mie vers le haut.

Dès que le pain a grillé, déposer dessus le steak, la pomme paillasson, la coppa, l’oignon rouge.

burger-camembert

Burger Camembert


Par Burger
  • 2 tranches de camembert
  • 1 tranche de jambon sec
  • 1 c. à s. de béarnaise
  • 2 rondelles de cornichon
  • 1 steak
  • 1 pain aux céréales
Cuire le steak haché.
Pendant ce temps, passer le pain au four, mie sur le dessus en position grill.
Quand le steak est bien saisi sur une face, le retourner, et poser dessus le camembert, qui fondra légèrement pendant que le steak finira de cuire.
Dès que le pain a légèrement doré, le sortir du four, le tartiner de béarnaise sur les 2 faces, puis déposer le steak au camembert, le jambon sec et 2 rondelles de cornichons à burger.

Burger boulettes et BLT burger moutarde

Ces derniers temps la mise au point de burgers semble devenir une tradition des week-ends. Nous ne nous lassons pas de ce plat aux possibilités infinies. Oui infinies : on peut mettre n’importe quoi entre deux tranches de pain, et proclamer un burger : cassoulet burger, nutella bugger, choucroute burger… Bref vous avez saisi.
Je vous rassure, avant d’en arriver là, il nous reste pas mal de variantes plus classiques a tester.
Les 2 recettes suivantes nous ont bien plu, a refaire!

boulettes-burer

Boulettes Burger

Pour 2 burgers

  • 2 steaks hachés
  • 100g de sauce tomate
  • 1/2 boule de mozzarella
  • quelques feuilles de basilic frais
  • 1/2 oignon
  • 1 cuiller à soupe de persil
  • 1 cuiller à café d’ail
  • 1 cuiller à café de moutarde
  • 2 buns
Mélanger le steak, le demi oignon émincé finalement,  le persil, l’ail émincé finalement, la moutarde, puis formez des boulettes. Faites les revenir à la poêle dans un peu de matière grasse/
Pendant ce temps, tarinez les pains avec la moitié de la sauce tomate, déposez la mozzarella sur le dessus, et passer le pain au four, mie sur le dessus en position grill.
Quand les boulettes sont bien dorées, ajoutez la sauce tomate restante et laissez la réchauffer encore quelques minutes.
Dès que la mozzarella a fondu, sortez les pains du four, déposez dessus les boulettes nappées de sauce,, ajoutez le basilic frais et servez immédiatement.
blt

BLT Burger Moutarde

 Pour 2 burgers
  • 2 steaks hachés
  • Quelques feuilles de laitue
  • 2 tranches de poitrine fumée
  • 2 c. à s. de moutarde à l’ancienne
  • 2 c. à s. de crème légère
  • 1 tomate
  • 1/2 oignon rouge
  • 2 buns
Cuire le steak haché.
Dans un bol, mélanger la moutarde à l’ancienne avec la crème fraîche, saler et poivrer.
Pendant ce temps, passer le pain au four, mie sur le dessus en position grill.
Quand le steak est quasiment cuit, faites revenir le bacon dans la même poêle.
Dès que le pain a légèrement doré, le sortir du four, le tartiner de moutarde à la crème sur les 2 faces, puis déposer le steak, le bacon, l’oignon rouge cru et la laitue émincée finement. Servez immédiatement..

Burgers morbier et reblochon

Après 5 ans passés en appartement en plein centre de Lille, nous avons choisi de déménager pour pouvoir profiter d’une maison avec jardin, dans le quartier de Fives. Quartier en plein devenir, ce que semble avoir compris Martine Aubry qui casse des bâtiments et des trottoirs à chaque coin de rue, mais pas encore Speed Burger. Doutent-ils de la rentabilité du déplacement ou ont-ils peur de se faire agresser dans notre beau quartier je ne sais pas, mais toujours est-ils qu’ils livrent tout Lille, à l’exception de chez nous. Inutile de dire qu’ils se privent d’un chiffre d’affaires substantiel, mon homme et moi étant des gros morfales amateurs éclairés de burgers précédemment abonnés quasi hebdomadairement à cette enseigne.

 

Pire, Speed Burger remue le couteau dans la plaie en nous envoyant régulièrement des e-mails avec des burgers plus alléchants que jamais, que nous n’aurons plus l’occasion de goûter.

 

A la réception du dernier e-mail, présentant les burgers fromagers le Morbier et le Reblochon, c’en était trop. La torture était telle qu’il fallait qu’on trouve une solution. Nous avons donc eu l’idée (brillante) de cuisiner nous mêmes lesdits burgers, en nous basant sur les ingrédients SpeedB. Le résultat a été à la hauteur de nos espérances…

 

Le morbier

Pour 1 burger

– 1 pain a burger classique au sésame

– 2 cuillers à soupe de sauce tartare

– une belle tranche de morbier, fine mais assez large pour couvrir le diamètre du pain

– 2 ou 3 petites feuilles de salade (feuille de chêne ou laitue iceberg)

– 1 pomme de terre moyenne 

– 1 steak haché 

 

Rincez et brossez la pomme de terre sans l’éplucher  Râpez la pomme de terre à l’aide d’un robot, ou de vos petits bras chétifs et d’une râpe si vous n’en avez pas.

Pressez la pomme de terre râpée obtenue dans de l’essuie-tout pour retirer un maximum de jus. Salez et poivrez.

 

Dans une poêle, faites chauffer un mélange de beurre et d’huile (soyez généreux sur la quantité). Déposez un rond à pâtisserie de X de diamètre et versez le mélange dedans. Pressez à fond avec une fourchette pour compacter l’ensemble et obtenir une galette. faites revenir à feu vif, quelques minutes sur chaque face, de manière à ce que la galette  soit dorée à l’extérieur mais encore molle à l’intérieur. Lancez la cuisson du steak haché.

 

Tartinez l’intérieur du couvercle du pain de sauce tartare, déposez le tranche de fromage, et passez au four ( fonction grill à 180°) ainsi que la tranche de pain du dessous, sans sauce.

 

Dès que le fromage a fondu, que le steak est cuit et la galette de pomme de terre dorée :

Tartinez le pain du bas de sauce tartare, ajoutez la salade, déposez la pomme paillasson, le steak, et refermez.

 

Mangez immédiatement.

 

 

 

 

Le reblochon  

Pour 1 burger

– 1 pain a burger classique au sésame

– 2 cuillers à soupe de sauce barbecue

– 1 cuiller à café de sauce au whisky

– deux belles tranches de reblochon, fines mais assez larges pour couvrir le diamètre du pain quand on les met côté à côte

– 2 ou 3 petites feuilles de salade (feuille de chêne ou laitue iceberg)

– 1 steak haché 

 

La sauce est une libre interprétation de la sauce Grill de SpeedBurger, aucun détail n’indiquant ce qu’elle contient et n’ayant pas eu l’occasion de la goûter.

 

Dans une tasse, mélangez la sauce barbecue et la sauce whisky, salez et poivrez.

 

Tartinez l’intérieur du pain de ce mélange. Il ne faut pas en mettre beaucoup, de manière à garder deux bonnes cuillers à soupe du mélange pour la suite. Déposez le pain ouvert sur votre grille de four, déposez le fromage sur le pain du dessus, et faites dorer à 180°, fonction grill.

 

Avec la sauce restante, tartinez généreusement le steak haché sur les deux faces. 

 

Faites chauffer une poêle huilée. Lancez la cuisson du steak haché.

 

Dès que le fromage a fondu et  que le steak est cuit, ajoutez la salade, le steak, et refermez.

 

 

 

Les frites 

 

Ici, pour des raisons hypocrites évidentes d’équilibre alimentaire, nous avons choisi d’accompagner ces burgers de frites cuites à l’Actifry, ce miracle de la technologie qui nous permet de manger des frites sans jamais grossir. Si? Ah bon.

Notre secret pour qu’elles ressemblent le plus possible à des vraies frites :

Prendre des pommes de terre « à frites ». Les brosser sous l’eau mais ne pas les éplucher. Faire une coupe plutôt épaisse (frites au format friterie ou Speedburger plutôt que Mc Do). Doubler la quantité d’huile (2 cuillers à soupe au lieu d’une). Bah oui, quand même, vous pensiez quoi? Y’a pas de secret, plus y’a de gras plus c’est bon. Assaisonner et épicer généreusement.

 

 

VERDICT

 

Le Reblochon est excellent, et bien que nous ayons quelques craintes sur la sauce, son goût assez prononcé se marie parfaitement avec le fromage.  Un burger qui vaudrait bien un 7.5 ou même un 8 sur l’échelle du Burger. 

Mais la surprise vient surtout du Morbier. Dès qu’on mord dedans, c’est un festival, un feu d’artifices, un concert de Rammstein au Stade de France, bref, on en prend plein la vue, ou plutôt plein les papilles.  Le fromage a un fondant parfait, son goût explose en bouche, la pomme paillasson est  moelleuse et croustillante à la fois, la sauce tartare se fond parfaitement au mélange… Un burger qui de notre avis unanime, mérite de rejoindre notre panthéon des 3 meilleurs burgers qu’on ait jamais cuisiné nous mêmes.

Et dire que sans SpeedBurger, on n’aurait peut-être jamais pensé à mettre ce fromage (déjà un délice au naturel) dans un burger! Merci, ô merci!