Archives par mot-clé : sans gluten

Vegan de Marie Laforêt

Aujourd’hui, je vais vous parler du livre Vegan, de Marie Laforêt, que j’ai eu la chance de découvrir grâce à la boutique Natura sense! Natura sense est une boutique spécialisée dans la santé et la vitalité. Vous y trouverez tout ce qu’il faut pour mieux vous alimenter : extracteurs de jus, déshydrateurs, robots, germoirs… C’est d’ailleurs chez eux que j’ai commandé mon extracteur de jus il y a quelques mois, et j’en suis ravie! Pour compléter le tout, ils proposent plein d’ouvrages qui tournent autour de l’alimentation saine, bio, ou végétarienne!
 
 
L’auteur de ce livre, Marie Laforêt, est une référence de l’alimentation végétale, auteure du blog 100 % Végétal depuis 2009, mais aussi créatrice culinaire et photographe.
 
Ce livre est tout d’abord très beau et agréable à feuilleter. « Vegan » est un énooorme livre de plus de 300 pages. Il est très complet et balaye un spectre très large de la cuisine vegan. Marie Laforêt y aborde des recettes de base, mais propose également des recettes plus élaborées tout en restant plus alléchantes les unes que les autres. Les photos qui l’accompagnent, réalisées par elle-même,  sont un véritable régal pour les yeux.
 
Quand on ouvre ce livre, il commence par une longue et très intéressante introduction écrite par l’auteure, qui nous livre ses conseils sur le mode de vie vegan. Elle est ensuite poursuivie par le Dr Jérôme Bernard-Pellet, qui expose les grandes lignes de l’équilibre nutritionnel végétalien : où trouver principaux nutriments (protéines, calcium, vitamine B12, fer, etc.), mais aussi les erreurs à éviter…
 
 
Comme promis dans le titre du livre, les recettes sont ben entendu toutes vegan! De plus, 90% des recettes sont sans gluten. Chaque recette est accompagnée de petits pictos qui permettent de savoir si la recette est rapide, facile ou peu chère. Vegan est un livre vraiment très bien fourni en recettes. Il y en a énormément, et celles-ci s’étendent des plus classiques aux plus originales. Plus qu’un simple recueil de recettes, l’ouvrage propose des dizaines de basiques vraiment indispensables pour adopter une alimentation végane et variée.  
 
Les recettes sont claires, et la plupart ne demandent pas mille et un ingrédients introuvables à mon sens… Mais j’avoue que je suis déjà bien équipée! Pour ceux qui n’ont pas encore tout le nécessaire, il leur faudra se constituer un placard de base. Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est qu’elle revisite certaines recettes traditionnelles en mode vegan. Au total plus de 500 recettes pour toutes les situations, adaptées aux petits comme aux grands, aux repas festifs, ou qui quotidien. 
 
 
Les premières recettes qui m’ont tapé dans l’œil immédiatement sont le pâté de lentilles d’hiver, la tartinade crémeuse aux pois cassés, les quinoa burgers aux herbes, le risotto aux fèves, et le chapitre complet concernant les fromages végétaux. Côté sucré, les  flans au caramel ont immédiatement attiré ma fille, quand à moi, je jetterais bien mon dévolu sur le gâteau citron-amandes-vanille,  ou les biscuits moelleux à l’okara cajou-noisettes!
 
 
En résumé, c’est pour moi un véritable coup de cœur et je sais déjà qu’énormément des recettes de ce livre vont devenir des classiques pour moi! De mon point de vue, ce livre mérite vraiment d’avoir une place dans la bibliothèque. Je ne suis pas vegan et ne projette pas de devenir, mais j’apprécie beaucoup cette cuisine respectueuse de l’environnement et saine.  Ce livre va me donner des dizaines d’idées pour végétaliser un peu plus mon alimentation!
 
 
Je pense aussi que ce livre est un indispensable pour toutes les personnes qui deviennent vegan et ne veulent pas se contenter d’acheter des galettes de céréales en magasins bio. Mais il sera aussi une aide précieuse pour recevoir des convives vegan, ou juste pour adopter une alimentation qui fait la part belle aux fruits et légumes.
 
Si avec tout ça je vous ai donné envie d’acheter ce livre, vous le trouverez ici chez Natura Sense, foncez-y vite, l’envoi est rapide et très soigné ! Et si vous êtes en recherche de livres pour préparer une cuisine saine, goûteuse et vitaminée, vous y trouverez plein d’autres ouvrages!
 
Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir la première recette que j’ai testée dans ce livre !
 
      
 

Spécialité de Grèce : avgolemono

Connaissez-vous le jour du « Ὄχι »? Depuis la Libération du pays, le 28 octobre a été proclamé fête nationale en Grèce. Cet anniversaire commémore la résistance du peuple grec à l’invasion italo-allemande. Le 28 octobre 1940, le Premier ministre Ioannis Metaxàs répondit fermement « Ὄχι » (« non ») à un ultimatum du dictateur italien Mussolini qui le sommait de laisser ses troupes entrer dans son pays pour se rendre en Russie.
 
 
En fait, c’est la légende qui dit cela, et il semble qu’il n’ a pas tout à fait prononcé ce terme, mais quoi qu’il en soit, il s’est opposé à Mussolini et a déclenché la guerre italo-grecque.  Les Grecs résistèrent alors à l’invasion et parvinrent à repousser les Italiens. La Grèce célèbre donc l’acte de bravoure et l’esprit patriotique grecque que représente ce refus. Il y a ce jour-là en Grèce des défilés militaires et des cortèges religieux ont lieu un peu partout . 
 
Pour cette occasion, je vous propose une recette traditionnelle grecque. L’avgolemono est un plat grec au citron. Traditionnellement, il est cuisiné avec du citron et de l’orzo, des petites pâtes en forme de grains de riz. Aujourd’hui, beaucoup de gens choisissent de la réaliser avec du riz car il est plus facile à trouver que l’orzo. On trouve aussi beaucoup de recettes où l’on ajoute du poulet, pour en faire une soupe plus complète.
 
 
J’ai mis 3 cuillers à soupe de jus de citron, mais en fonction de votre amour du citron, vous pouvez en mettre plus. Si vous n’avez pas de citron et si vous avez du jus de citron sous la main, cela pourra faire l’affaire.
 
Cette recette est toute simple mais il est facile de la rater si on ne respecte pas la méthode. Rappelez-vous juste d’ajouter du bouillon chaud au mélange œuf / citron avant de l’ajouter à nouveau au reste du liquide. C’est ce qui évitera que les œufs ne caillent!
 
Cette recette sera délicieuse servie avec du bon pain frais. Trempez-le dans la soupe pendant que vous mangez pour vous régaler. 
 
 
 
Spécialité de Grèce : avgolemono

Ingrédients

  • 1 litre de bouillon de poulet
  • 75 g de pâtes orzo
  • 3 œufs
  • 3 c. à s. de jus de citron
  • Sel, poivre 

Préparation

  1. Dans une grande casserole, portez le bouillon à ébullition.
  2. Ajoutez l'orzo et faites cuire jusqu'à ce qu'il oit tendre mais encore al dente, soit environ 7 minutes.
  3. Assaisonnez avec le sel et le poivre et réduisez à feu doux, laissez mijoter.
  4. Pendant ce temps, dans un bol moyen, fouettez ensemble les œufs et le jus de citron jusqu'à obtenir une texture onctueuse.
  5. Versez environ 10 cl de bouillon chaud dans ce mélange œuf et citron, puis mélangez.
  6. Ajoutez ce mélange à la casserole frémissante. Remuez jusqu'à ce que la soupe épaississe et que les œufs cuisent, soit 1 à 2 minutes.
  7. Rectifiez l'assaisonnement et servez.
 
Source d’inspiration :

Que faire avec du psyllium?

Photo Peyman Zehtab Fard@Flickr
 
Ces derniers temps, je suis assez intriguée par les super aliments et autres produits « healthy ». J’avais commencé à vous parler de mes favoris dans cet article, et cela m’a donné envie d’aller plus loin. Je ne parle pas de prendre des gélules ou des compléments alimentaires, mais bien de ces produits que l’on peut intégrer dans sa cuisine pour se faire du bien sans s’en rendre compte. Quand je lis leur prétendus pouvoirs magiques, une partie de moi a envie de croire qu’ils vont me faire pousser des cheveux blonds sublimes, faire remonter la graisse de mes fesses jusque dans mes seins ou faire qu’à 50 ans j’aurai l’air plus jeune qu’à 30… Et mon côté plus rationnel me dit qu’il ne faut pas en attendre grand chose, mais qu’après tout, s’ils contiennent des vitamines ou autres anti oxydants, pourquoi s’en priver? Alors je me suis dit que je pourrais creuser tout ça en réalisant des articles sur chacun de ces super aliments, avec ses super pouvoirs, et des idées pour les cuisiner de façon sympa! On attaque aujourd’hui avec le psyllium!
 
Le psyllium est une graine minuscule, ce qui a d’ailleurs donné son nom, du grec psyllos qui signifie « puce ». Ce qu’on consomme est l’enveloppe de la graine, sa cosse. Celle ci est constituée de fibres pures, réduites à l’état de poudre en vue d’une utilisation facile et rapide.
Le pysllium est apprécié car il apporte aux pâtes à gâteaux et pains du gonflant et les assouplit. 

Qu’est-ce que le psyllium?

Le psyllium provient de l’enveloppe extérieure de la graine d’une plante. C’est une source de fibres comestibles et de fibres solubles en particulier. 1 cuillère à soupe de psyllium contient environ 5 grammes de fibres. Idéalement, nous avons besoin d’environ 25 grammes à 30 grammes de fibres par jour, la plupart d’entre nous en sont loin.

Pourquoi le psyllium est un superaliment?

Le psyllium présente de nombreux avantages pour la santé. 
Ses fibres solubles absorbent l’eau et forment un gel dans l’intestin. Il est capable d’absorber jusqu’à 16 fois son volume sec en eau! Cela incite votre intestin à se contracter. Ça ralentit la digestion et l’absorption des glucides présents, et enfin, cela favorise  une élimination facile et saine en éliminant les déchets plus rapidement et plus efficacement et en réduisant la constipation. 
En comparaison avec les laxatifs en vente libre, le psyllium n’a pas d’effets secondaires connus et ne crée pas d’accoutumance du corps. Des études ont également montré que le psyllium peut aider à contrôler la glycémie chez les personnes atteintes de diabète. Il est  sans gluten, donc idéal pour ceux qui ne peuvent pas obtenir leur ration quotidienne de fibres à partir de blé.  Il peut réduire le taux de «mauvais» cholestérol dans le sang, abaisser la tension artérielle et contribuer au traitement du syndrome du côlon irritable et des maladies inflammatoires de l’intestin. Il peut également vous aider à perdre du poids en vous faisant sentir rassasié plus longtemps.

Quel goût ça a ?

Le psyllium a un goût neutre de plante. Mélangé à des ingrédients qui sont bien parfumés, vous ne le sentirez pas.

Peut-on consommer trop de psyllium?

C’est possible, mais il faudrait vraiment forcer la dose. Votre corps vous dira si vous en en consommez trop, vous vous sentirez un peu gonflé.

Où trouver du psyllium?

Il s’achète dans les épiceries bio, en pharmacie, ou sur des boutiques spécialisées sur internet.

Comment le consommer?

Il est très facile à incorporer dans votre alimentation. Vous pouvez simplement le dissoudre dans de l’eau, ou du jus à hauteur d’une cuiller à soupe dans un verre, et boire. Étant donné que les fibres de l’enveloppe de psyllium absorbent beaucoup d’eau, assurez-vous de boire suffisamment lorsque vous prenez du psyllium. 

Mes idées pour en utiliser dans vos recettes :

 

Photo Marco Verch @Flickr
 
Dans des smoothies ou smoothie bowls
Ajoutez une cuillère à soupe de psyllium à vos smoothies et smoothie bowls. Vous ne le remarquerez même pas, mais votre corps vous remerciera.
 
Dans vos porridges
Ajoutez 1 cuillère à soupe de psyllium dans vos porridges, ce qui y ajoutera environ 5 grammes de fibres supplémentaires.
 
 
 
Dans vos yaourts et fromages blancs
Saupoudrez-en un peu dessus, pourquoi pas accompagné d’un peu de muesli.
 
 
Dans vos pains
Le psyllium est un ingrédient populaire dans les pains, auxquels il apporte du moelleux. Vous pouvez l’incorporer dans les pains sans gluten pour cette même raison.
 
 
Dans vos gâteaux
Par exemple, dans vos pancakes, mélanges à muffins, ou des crackers salés maison… Les gâteaux au chocolat, au goût fort, sont parfaits également.
 
Comme épaississant
Absorbant l’eau, le psyllium est un liant peu coûteux. Une demi-cuillère à café de psyllium suffira à épaissir vos recettes préférées.
 
Vous connaissez le psyllium? Si oui, vous le consommez comment vous?

Œufs cocotte aux champignons

Aujourd’hui, je vous présente un de mes repas chouchous du soir. En réalité, on peut le manger n’importe quand, mais je le trouve parfait le soir, car il est à la fois sain, copieux et rapide!
 
 
J’adore les œufs et dans le domaine, les œufs cocotte sont mes préférés car ils sont incroyablement faciles à faire et gourmands. En plus, ils sont un super prétexte pour manger du pain trempé dans l’œuf et ça, j’adore! On peut aussi ajouter à la liste de ses avantages qu’il est (souvent) végétarien, sans gluten, et aussi bon pour un dîner de semaine que pour un brunch du week-end.
 
 
Cet œuf cocotte en particulier est peut-être mon favori parmi tous, tout simplement parce que je suis une fan de champignons. Leur côté terreux se marie parfaitement avec le comté et quelques arômes simples comme le sel, le poivre, la ciboulette et l’estragon.
 
Utilisez les champignons que vous souhaitez : je mets des champignons de Paris, mais des pleurotes ou un mélange forestier seront délicieux aussi. Servez vos œufs cocotte avec une petite soupe de pommes de terre au bacon,  du bon pain croustillant grillé et beurré, pour tremper dans le jaune coulant de l’œuf!
 
 
 
Œufs cocotte aux champignons

Quantité ou nb de personnes: Par personne

Ingrédients

  • 2 œufs
  • 35 g de champignons émincés
  • 15 g de comté râpé
  • 5 cl de crème liquide
  • 1 c. à c. de ciboulette
  • 1 c. à c. d'estragon
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Faites revenir les champignons émincés dans une poêle avec de l'huile olive. Ajoutez la muscade, le sel, le poivre.
  2. Dans un ramequin, déposez la moitié des champignons, la  moitié de la crème, les œufs, le reste de champignons, le reste de crème et le comté.
  3. Préchauffez le four à 180°C. Enfournez pour 10 minutes.
  4. Parsemez de ciboulette et d'estragon et servez immédiatement.

Mon panier repas avec Quitoque (+ 1 code promo pour vous!)

Aujourd’hui, je vous propose de (re)parler d’un service génial que j’ai eu la chance de pouvoir tester : il s’agit du service de livraison de paniers repas Quitoque.
 
Quitoque, c’est votre plein de courses livré à votre porte chaque semaine, avec précisément les ingrédients nécessaires pour la réalisation de 2 à 5 plats dans la semaine! Les recettes font la part belle aux produits de saison, sont faciles à réaliser, bien expliquées et adaptées à un rythme de semaine, c’est à dire pas trop longues à cuisiner.
 
J’avais eu la chance de tester Quitoque l’an dernier et j’avais adoré, et j’ai pu recommencer l’expérience : nouveaux produits, nouvelles recettes, et nouvelle régalade! J’ai choisi un colis végétarien pour 2 personnes, mais le concept se décline aussi façon « je mange de tout », ou encore « sans porc », « sans poisson », ou « sans viande », et, s’adapte au nombre de personnes dans votre famille. 
 
 
Au niveau des légumes, il y avait dans ce colis de la betterave, du poireau, du chou kale, des pleurotes, de la roquette, une pomme, des aromates (oignon, ail, gingembre, échalote, citronnelle…). Comme je l’avais constaté lors de mon premier essai, les fruits et légumes sont d’une qualité irréprochable : ils sont encore bien frais, très bien choisis,  sans tâche ou zones abîmées et mûrs comme il faut. Tout est de saison, ce qui est un très bon point pour moi!
 
 
En plus des légumes, j’ai découvert dans ce colis du fromage de chèvre bio, des ravioles de Royans, du tofu, des spaetzle, du riz à risotto, un pain aux figues, et côté condiments, de la sauce soja, indispensable pour l’exécution d’une des recettes! De ce côté aussi, tout est de très belle qualité, majoritairement bio ou haut de gamme. 
 
 
Au programme de ma semaine, m’attendaient 4 recettes alléchantes mais aussi tout à fait dans le ton du moment :
 
– Un risotto tout rose parfait pour la Saint Valentin
– Des ravioles aux saveurs asiatiques parfaites pour le nouvel an chinois
– Un cœur de Neuchâtel au four
– Des spaetzle aux cœurs d’artichaut et au chou kale
 
 
Nous avons commencé par les ravioles au poireau, pleurotes et tofu et ce fut un régal : ces ravioles étaient à la fois fines et goûteuses, et cela faisait un repas nourrissant sans être bourratif, comme on aime manger en semaine!
 
Ensuite nous avons réalisé le cœur de Neufchatel au four : j’adore le fromage, je pourrais en manger tous les jours, j’étais donc ravie! C’est une recette savoureuse qui se prépare très rapidement. Le top pour les dimanches soir un peu déprimants!
 
 
Les spaetzle aux cœurs d’artichaut ont mis mon homme à rude épreuve car il n’aime pas les artichauts! Mais finalement il a adoré ce plat fin et parfumé autant que moi!
 
Et enfin, le risotto aux betteraves : j’adore les risotto, et celui-ci m’a conquise avec sa jolie couleur et son goût terreux ! 
 
 
Les menus changent toutes les semaines. Ils sont consultables sur leur site internet si vous voulez vous mettre l’eau à la bouche.
 
Au final, ce fut une semaine ultra gourmande qui s’est écoulée avec Quitoque. J’ai adoré le principe de découvrir la surprise de ce qu’on va manger au dernier moment, mais aussi le fait qu’il n’y a absolument rien à prévoir : mêmes les épices sont fournies! En accompagnement de ces plats, vous pouvez choisir une option panier de fruits, bouteille de vin, petit-déjeuner, fromages régionaux ou encore des desserts. C’est ce que j’ai choisi et j’ai reçu de délicieuses crèmes dessert au citron et au caramel, de la compote, ainsi qu’une tablette de chocolat bio.
 
 
      
 

Envie de tester? Un code promo rien que pour vous!

 
Pour ceux et celles qui auraient envie de tester ce super service, je vous propose un code promo pour vous permettre de la recevoir à tarif réduit! Il s’agit d’une belle réduction de 20€, valable lors de l’achat d’un premier panier Quitoque (à partir de 57€ d’achat), jusqu’au 31/03/2018. Pour cela, rendez-vous sur quitoque.fr et saisissez le code NOTPARIS20 lors de la validation de votre commande!

Spécialité d’Inde : pakoras

Souvent, les jours de pluie (ou de poisse), j’aime préparer un repas vraiment réconfortant. Dans ce cas, je me penche du côté des petites choses grasses à grignoter avec les doigts! Avec le retour du mauvais temps qui ne saurait tarder, je commence donc à réfléchir à des petites recettes gourmandes et faciles à faire!
J’adore les pakoras, je me jette toujours dessus au restaurant indien. A Lille nous avons aussi des chaînes de restauration rapide indiennes, et on y trouve des sortes de kebabs, mais où la galette est remplacée par un naan et la garniture par des pakoras végétariens. J’aime beaucoup cette variante qui est plus épicée et plus équilibrée (enfin, je crois) qu’un kebab!  Maintenant que je sais faire les pakoras, j’essayerai sûrement un jour ou l’autre de faire des sandwichs garnis comme ceux-là version maison!
D’ailleurs en Inde et au Pakistan, les pakoras sont vendus également comme street food. Ils peuvent aussi être servis comme une collation pour accompagner le thé pendant les fêtes ou tout simplement quand on reçoit des amis.
Les pakoras que je vous propose sont aux légumes, mais il existe de nombreuses variantes, j’espère avoir l’occasion de vous les faire découvrir petit à petit!
La réalisation des pakoras est assez simple, il suffit de préparer la pâte et ensuite de frire l’ensemble. Il est aussi important d’émincer bien finement les légumes pour obtenir le côté très irrégulier de ces beignets. La pâte est faite avec de la farine de pois chiches, elle est donc complètement sans gluten.
Servez vos pakoras aux légumes avec du chutney de mangue, de la sauce pimentée ou de la sauce au yaourt et à la menthe ( ou les 3!)
 
P.S. : Pour un menu indien, vous pouvez enchaîner sur un poulet korma!

Pakoras

Pour 6 pakoras
  • 40 g de chou finement haché
  • 30 g de carotte hachée finement
  • 30 g de chou-fleur finement haché
  • 30 g de poivron finement haché
  • 25 g de haricots verts finement hachés
  • 30 g  d’oignons hachés
  • 1 piment vert haché
  • 3 c. à s. de feuilles de coriandre hachées
  • ½ c. à c. de gingembre haché
  • 1/2 c. à c. d’ail haché
  • 70 g de farine de pois chiches
  • 7 cl d’eau (+ ou – )
  • 1 pincée de curcuma
  • 1 c. à c. de graines de Grenade
  • 1 pincée de piment rouge
  • 1 pincée de garam masala en poudre
  • Sel

Rincez, pelez et hachez finement toutes les légumes. Mettez-les dans un bol.
Ajoutez également les oignons hachés, les piments verts et le gingembre.
Ajoutez toutes les épices, y compris le sel. Mélangez le tout, puis ajoutez la farine.
Mélangez encore et mettez de côté pendant 5 minutes.
Ajoutez de l’eau progressivement. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte épaisse mais fluide.
Faites chauffer l’huile pour la friture. Lorsque l’huile devient chaude, déposez des cuillerées de la pâte dans l’huile. Faîtes frire les pakoras.
Quand un côté est cuit et bien doré, retournez et faites frire de l’autre côté.
Retournez quelques fois et faites frire jusqu’à ce que les pakoras soient croustillants et dorés partout.
Enlever les pakoras de la friture. Égouttez-les sur des essuie-tout. Continuez de frire les pakoras par petites quantités de cette façon.

15 blogs inspirants pour le Blogger Recognition Award

Photo Doug Belshaw @Flickr

Voici aujourd’hui ma participation au Blogger Recognition Award, auquel j’ai eu l’honneur d’être nominée par Mangue Coco! Je la remercie beaucoup pour cette nomination, ça me fait plaisir qu’elle ait choisi mon blog parmi tant d’autres! Je suis très touchée, d’autant plus que j’adore le blog Mangue Coco de mon côté! Allez vite le découvrir si vous ne connaissez-pas!

Vous allez sûrement vous demander comme moi ce qu’est ce fameux award. ll s’agit d’une distinction que l’on peut retrouver aussi bien sur la blogosphère française qu’internationale, et qui a pour but de faire connaître d’autres blogueurs et blogueuses.

C’est l’occasion pour moi de vous parler de 15 blogs que j’apprécie, et je ne pouvais donc pas passer à côté, il y en a tellement que j’adore et que j’aimerais vous faire découvrir! Le plus dur a été de me limiter et si vous voulez une vue plus large sur les blogs que j’aime et que je lis au quotidien, j’ai une liste un peu plus longue ici ( mais pas encore totalement complète, je l’avoue)! J’ai essayé de vous proposer des blogs de tout domaine et pas seulement de la cuisine, alors je m’excuse après de toutes mes copines blogueuses que je lis journalièrement mais que je n’ai pas citées ici! 15 blogs, c’est vraiment trop peu pour résumer ce que j’aime!

 

Les modalités du Blogger Recognition Award

 

  • Remercier la personne qui a nominé votre blog.
  • Expliquer pourquoi on tient un blog/son parcours
  • Donner quelques conseils aux nouveaux blogueurs
  • Nominer à son tour quinze blogs

Pourquoi j’ai créé ce blog?

J’ai démarré ce blog il y a quatre ans avant tout pour partager mes expériences culinaires. Je cuisinais de plus en plus et je voulais donner un sens à tout cela, ne pas perdre au fur et à mesure les belles découvertes que je faisais, et en faire profiter tout le monde. Je suis quelqu’un de touche-à-tout qui peut se disperser parfois dans ses projets, c’est pourquoi avoir un blog me paraissait le compromis idéal pour me focaliser sur quelque chose à long terme. C’est en effet un loisir qui me permet d’allier plusieurs de mes passions : la cuisine, mais aussi la photo, l’écriture, le webdesign et enfin, l’illustration pour la bannière du blog.

Mes conseils pour les futurs blogueurs

 

Je dirais avant tout d’essayer de créer une certaine régularité, même si la fréquence n’a pas besoin d’être intensive. Un blog implique une certaine discipline, c’est pénible parfois mais quand on regarde en arrière on est fiers d’avoir tenu le rythme. Je dirais aussi de poster des articles sincères et qui vous ressemblent (je sais, ça fait cliché!), sans chercher à atteindre la perfection, que ce soit dans les recettes de cuisine, les rédactionnels, les photos, la mise en page… Sinon, on ne se lance jamais! Mais avec la pratique, on fait de très beaux progrès très vite.

 

Les 15 blogs que je nomine

 

Et voici maintenant les quinze blogueuses que je nomine au Blogger Recognition Award :

Cuisine de Gut, pour ses recettes toujours inspirantes, gourmandes et bien parfumées.

Marlyzen, pour ses recettes délicieuses aux inspirations du monde entier. Je suis toujours scotchée par l’inventivité de ses recettes et leurs jolis couleurs.

Une aiguille dans le potage, pour ses photos et ses recettes impeccables, à la fois super appétissantes et super bien exécutées.

Cuisine culinaire, ses photos superbes et ses recettes plus gourmandes les unes que les autres.

Berenice Big, pour ses photos d’appartements sublimes qui me font rêver, pour son œil acéré en matière de déco et d’aménagement intérieur, pour ses billets d’humeur doux et optimistes.

French Fibers, parce que ce blog de couture ne se contente pas de partager des tutoriels ou des photos de ses réalisations. J’aime aussi sa façon réfléchir à tout ce qui va autour : achat de tissu responsable, prendre le temps d’apprécier ce qu’on fait… ça change de la surenchère de consommation et de production habituelle!

Les trésors d’Esthelle, pour son honnêteté, qui se reflète dans ses chroniques de produits de beauté. Elle a aussi un attrait pour les produits aux compositions naturelles, totalement en phase avec ma manière de consommer actuelle.

Allergique gourmand, pour ses recettes « sans », testées et re-testées jusqu’à obtenir un résultat parfait, et ce malgré les ingrédients qui ont été remplacés par rapport à une version « avec ». J’aime y découvrir de nouveaux produits comme des farines alternatives sans gluten.  

Flavour beans, pour l’humour présent dans ses chroniques, qu’elle parle de produits de beauté ou de ses péripéties en tous genres.  Récemment elle a adopté un style de vie plus healthy et propose aussi de nous partager des petits conseils sur son alimentation, ce qui me plait énormément.

Cook travel book, pour ses gâteaux toujours absolument déments et indécents, qu’elle mixe avec des partages de lectures très bien rédigés qui me donnent souvent super envie. 

Nina moslee, pour les articles lifestyle sur des thèmes variés et destinés à toutes, et pour la bonne humeur que dégage le binôme fille/maman formé par Nina et Lulu.

Cuisine et couleurs, pour sa cuisine colorée, de saison, facile à réaliser et très inventive.

La cuisine de Jackie, pour ses plats à la fois élégants, gourmands et créatifs, pour ses photos impeccablement exécutées et pour ses petites influences du monde qui ne me laissent pas insensible.

Myrtee, pour sa douceur de vivre, sa personnalité et bien sûr ses recettes végétales vraiment super appétissantes. 

Bowsome,  pour ses articles voyage inspirants et ses billets mode vraiment super jolis, j’adore y faire de belles découvertes.

Poppyseed channel, pour ses articles mixant lifestyle, bien-être, diy et cuisine, c’est une vraie invitation  à la découverte.

Voilà il me faudrait des heurs pour vous parler encore de tous ceux que je n’ai pas cités. Pour les blogs nominés, vous n’êtes pas du tout obligés de réaliser à votre tour le Blogger Recognition Award! Javais juste envie de vous mettre à l’honneur!

Green, par Anya Kassof

Aujourd’hui, je vais vous parler du livre Green d’Anya Kassof et Masha Davidova, que j’ai eu la chance de découvrir grâce à la boutique Natura sense! Natura sense est une boutique spécialisée dans la santé et la vitalité. Vous y trouverez tout ce qu’il faut pour mieux vous alimenter : extracteurs de jus, déshydrateurs, robots, germoirs… Pour compléter le tout, ils proposent plein d’ouvrages qui tournent autour de l’alimentation saine, bio, ou végétarienne!
 
 
     
 
Parlons maintenant de l’auteur de ce livre, Anya Kassof. C’est une vraie chef, mais aussi une perfectionniste de la cuisine santé, qui recherche continuellement des associations d’ingrédients bonnes pour le corps. Sous titré « Cuisine végétarienne, vegan, sans gluten ou crue », Green est donc un concentré de recettes healthy à base d’ingrédients frais et de qualité. 
 
Ce livre est tout d’abord très beau et agréable à feuilleter. Les photos qui l’accompagnent, réalisées par Masha Davydova, sa talentueuse fille ainée,  sont un véritable régal pour les yeux. Quand on ouvre ce livre, il commence par une longue et très intéressnate introduction qui rejoint les conseils communément pour une alimentation vraiment saine.
 
 
Comme promis dans le titre du livre, les recettes sont Green! Même si tout est sans gluten et végétarien, quelques recettes ne sont pas végétaliennes et pas mal ne sont pas crudivores, ce qui me va bien car j’aime quand la cuisine n’est pas trop sectaire! Chaque recette est accompagnée d’un petit texte qui explique l’origine, et ce qu’Anya aime dans la recette en particulier. Grâce à ces nombreux commentaires, nous sommes embarqués dans sa vie qui semble remplie de joie et de partage.
 
 
Les recettes peuvent sembler intimidantes car elles demandent beaucoup d’ingrédients différents, dont une grande partie sont à acheter en boutique diététique car dans les supermarchés, on ne les trouve pas toujours. Cela peut sembler une difficulté quand on commence dans l’univers de la cuisine bio et healthy et qu’on a les placards vides, mais c’est l’occasion de découvrir des nouveaux aliments : farine de quinoa, huile de coco, chou violet, sésame noir, pépites de cacao,  etc… Tous ces ingrédients peu connus côtoient les fruits, légumes, légumineuses et céréales qui  nous sont plus familiers, d’où la richesse nutritionnelle et  l’équilibre de chacune des recettes.
 
 
Les premières recettes qui m’ont tapé dans l’œil immédiatement sont les courges farcies au millet, poires et estragon, et les croquettes de courge butternut à la sauge ( oui je sais, il faut que j’arrive à décrocher des courges!) Côté sucré, les cookies aux éclats de fève et de cacao me font de l’œil, et le gâteau au chocolat au kaki a directement rejoint ma to-do list!
 
 
En résumé, c’est pour moi un véritable coup de cœur et je suivrai désormais de près les parutions d’Anya Kassof! Si avec tout ça je vous ai donné envie d’acheter ce livre, vous le trouverez ici chez Natura Sense, foncez-y vite, l’envoi est rapide et très soigné ! Et si vous êtes sensibles à l’idée d’une cuisine saine, goûteuse et vitaminée, vous y trouverez plein d’autres ouvrages canon !
 
 
Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir la première recette que j’ai testée et qui va achever de vous séduire !

Salade aux champignons, pommes, parmesan et vinaigre de cidre

Je pense que tout le monde sera d’accord avec moi si je dis que la salade est juste un prétexte pour manger d’autres aliments vraiment gourmands et délicieux, comme les garnitures ou… la vinaigrette? Quand j’étais enfant, je n’envisageais pas de manger une salade sans avoir du pain à côté, car ce que j’aimais le plus, c’était saucer la vinaigrette… 
 
Une fois adulte, j’ai longtemps acheté de la vinaigrette toute faite (honte sur moi, je sais), parce que j’aimais le fait d’en avoir tout le temps à disposition pour les moments de flemme, qui étaient plus fréquents que les moments de non-flemme. Mais bon, à force de faire des recettes de plus en complexes et délicieuses sur ce blog, j’ai fini par me rendre à l’évidence : cela devenait ridicule que je ne prenne pas le temps de de mélanger deux ingrédients pour assaisonner mes salades. J’ai donc banni une fois pour toutes les vinaigrettes toutes faites, et retrouvé le bon goût des vinaigrettes maison comme celle que j’aimais tant dans mon enfance. Par la même occasion, j’ai retrouvé le plaisir des salades composées, vous avez d’ailleurs peut-être remarqué que j’en ai déjà proposé pas mal cet automne!
 
Alors quand j’ai reçu un vinaigre de cidre bio de la cidrerie artisanale Kerné, grâce à Pierre du site  » Cuisine à l’Ouest« , j’étais ravie! C’est un de mes vinaigres favoris car il ajoute une note de finesse à toutes les recettes, tout en étant très polyvalent. J’ai tout de suite su que j’allais me régaler en tentant une nouvelle salade de de saison.
 
Mes salades ne se ressemblent pas d’une saison à l’autre. D’abord parce que j’essaie au maximum de cuisiner de saison, et cela prend encore plus son sens dans une salade où l’on mange des produits frais exclusivement. Et aussi parce qu’en été, je recherche des textures croquantes et des saveurs gorgées de soleil, alors qu’en hiver, même dans une salade, j’aime le réconfort d’aliments plus riches et consistants pour affronter le froid. 
 
Dans cette salade, j’ai eu envie de mettre des pommes pour faire écho à la vinaigrette au cidre, mais aussi des noix, des cranberries,et des champignons, qui apportent un petit côté terreux que j’aime beaucoup. Pour rendre la salade plus nourrissante, j’y ai ajouté du sorgho, une de mes céréales chouchou du moment.
 
 
Le sorgho est une céréale ancienne très consommée dans les pays d’Afrique, mais on le trouve encore assez peu par chez nous. Cette céréale sans gluten a une texture moelleuse semblable au blé entier. Il est assez polyvalent et peut être utilisé dans une salade froide comme celle-ci, à la place du riz ou du couscous dans des plats chauds, ou encore dans les soupes comme on le ferait avec du vermicelle. 
 
Cette salade hivernale ne m’a pas déçue. Il n’en faut pas plus pour se régaler et prendre une dose de vitamines!  J’ai adoré le mariage de la pomme légèrement sucrée avec le parmesan au goût prononcé, et la vinaigrette toute simple au vinaigre de cidre était parfaite… Je l’ai tellement appréciée, que je l’ai saucée, comme dans mon enfance! 
 
  

Salade aux champignons, pommes, parmesan et vinaigre de cidre

 Pour une assiette
 
  • 15 g de roquette
  • 30 g de pois chiches cuits
  • 20 g de parmesan
  • 1 champignons 20 g
  • 30 g de sorgho cuit (10 g cru)
  • 10 cranberries 
  • 10 g de noix
  • 1/4 de pommes

Pour la sauce

  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 1 c. à s. d’huile de noix
  • 1/2 c. à c. de sauge
  • Sel, poivre

Faites cuire le sorgho dans de l’eau bouillante salée pendant 30 minutes, laissez reposer 5 minutes, égouttez puis réservez.

Nettoyez puis coupez le champignon en fines lamelles. Émincez grossièrement les noix. Coupez le parmesan en cubes. Épluchez puis coupez la pomme en dés.

Mélangez les ingrédients de la vinaigrette.

Dans l’assiette, déposez la roquette, puis le sorgho, la pomme, les pois chiches, les tranches de champignon, le parmesan, les noix et les cranberries. 

Versez la vinaigrette par dessus.

Power bowl d’automne

Vous arrive-t-il parfois de manquer de temps et de grincer des dents à l’idée de préparer le dîner? Moi je plaide coupable! Si je ne prends pas le temps de planifier ce que je compte faire et de préparer un peu à l’avance, ça peut virer à la panique totale! L’automne semble d’ailleurs être une période inhabituellement chargée pour nous cette année, et je suis donc constamment en recherche de solutions rapides et faciles qui me permettent de manger sainement.
J’ai remarqué que plus je suis speed, plus c’est important pour moi de manger des aliments sains et nutritifs pour garder de l’énergie, un esprit clair et un système immunitaire au top, sauf quand je décide de boire de la bière et de me faire livrer des pizzas. Mais regardons les choses en face, il y a des jours où j’ai envie de mettre mon costume de Bree Van Kamp et de préparer des plats magiques qui vont époustoufler toute la maison… Et il y a d’autres jours où j’officialise le fait que j’ai une flemme incontrôlable, et dans ce cas, je mérite un bon repas tout en ne faisant pas grand chose! Oui je suis exigeante, ce n’est pas parce que j’ai la flemme que je ne veux pas me régaler!
Donc, pour ces jours où vous aussi vous vous  sentez raplapla en cuisine, mais où vous voulez manger quelque chose de sain et gourmand, je vous recommande d’essayer un power bowl. Sérieusement, les power bowls sont top parce que non seulement vous mangez des choses bonnes pour vous, mais en plus c’est ultra facile à faire! Nos amis américains les appellent power bowl ou encore buddha bowl, nourrish bowl… Mais peu importe que leur nom soit branché, ils sont faciles à assembler et constituent un excellent moyen de préparer un repas nutritif avec un minimum d’effort. Voici la recette d’un de mes favoris du moment! Ce bol à base de quinoa, de patates douces et de choux de Bruxelles est une solution rapide et saine, et en prime, végétalienne!
Pour aller au plus vite, j’aime cuisiner d’avance les céréales et de légumes rôtis au début de la semaine quand je suis pleine d’énergie : les patates douces, le quinoa, les choux de Bruxelles. De cette façon, le lendemain quand j’ai la flemme, je mets tout cela dans un bol, je réchauffe, je garnis de ma sauce ultra rapide et j’obtiens un repas sain et délicieux en moins de 5 minutes! Merveilleux n’est-ce pas?
La petite sauce est une de mes favorites, je l’utilise dans de nombreux plats. Elle est à base de tahin et de citron, c’est un régal!
Ce bol a toutes les saveurs que j’aime, et il est sain puisqu’il est à base de quinoa et d’ingrédients frais et de saison. Saviez-vous que le quinoa est une véritable bombe nutritive? Il contient une teneur élevée en protéines végétales et de nombreuses vitamines, minéraux et antioxydants. Avec 100 g de quinoa, plus d’un tiers de la quantité quotidienne recommandée de magnésium et de fer est couverte. Comme le quinoa est sans gluten, il constitue également une excellente alternative pour toutes les personnes intolérantes au gluten.
Pour parfumer ce bol, j’ai utilisé du piment de Jamaïque, un nouveau produit que je viens de recevoir grâce à L’étal des épices. L’étal des épices, c’est un site internet qui propose des épices et des herbes de super qualité. On y trouve un large choix et notamment des produits parfois difficiles à trouver dans les magasins habituels, qui permettent de renouveler la cuisine!
 
P.S. : Si comme moi vous adorez la patate douce, vous aimerez aussi ces sweet potato toast.

Power bowl d’automne

  • 300 g de patates douces
  • 400 g de courge butternut
  • 6 choux de Bruxelles
  • 150 g de quinoa
  • 3 c. à c. de zaatar
  • 1/2 cube de bouillon de légumes
  • 30 g de tahin
  • 65 g de soja cuisine fluide
  • 1 c. à s. de citron
  • 1 c. à s. huile de pépin de courges
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • 2 c. à c. de graines de grenade séchées
  • 2 c. à  c. de graines de courge
  • Piment Jamaïque
35 g de soja cuisine dans la sauce, le reste dans le quinoa
Épluchez et coupez la courge butternut et la patate douce en dés. Épluchez et coupez les choux de Bruxelles en deux.
Mélangez la courge butternut et la patate douce avec 2 cs d’huile et 2 cuillers à café de zaatar, idem avec les choux de Bruxelles mais avec 1 cs d’huile et 1 cs d’herbes de Provence.
Déposez de manière espacée sur une plaque et enfournez pour 30 minutes à 180°C.
Réalisez la sauce au tahin en mélangeant le tahin avec 35 g de crème au soja liquide, le jus de citron et la dernière cuiller à café de zaatar.
Faites cuire le quinoa à l’eau suivant les indications du paquet. Quand il est cuit, mélangez-le avec la crème de soja fluide restante et l’huile de pépins de courge. Donnez un bon tour de moulin de piment de Jamaïque.
Dans deux bols déposez le quinoa, puis posez par dessus les choux de bruxelles, la courge, la patate douce et la sauce au tahin Saupoudrez par dessus des graine de grenade et des graines de courge. Donnez un dernier tour de moulin de piment de Jamaïque.
Avec cette recette à la courge butternut, aux choux de Bruxelles et à la patate douce, je participe à Cuisinons de saison !