Archives par mot-clé : sans gluten

Les différents types de pâtes à pizza

Qui n’aime pas la pizza ? C’est un régal qui est pratiquement inratable, et pourtant, il y a de nombreuses façons de les réussir encore mieux! En attendant de pouvoir aller en Italie ou de se régaler au restaurant, je vous présente les différentes pâtes que l’on peut réaliser avec leurs différences, afin de savoir laquelle choisir selon vos envies ou votre recette !
 

La pâte napolitaine

Ce style de pizza provient, comme son nom l’indique, de Naples, et a probablement contribué à populariser la pizza sur la scène mondiale. Elle fut d’abord utilisée dans la fameuse  « pizza margherita », dont le nom provient de la reine italienne de l’époque. Cette pâte est célèbre pour sa souplesse et ses bulles noircies à la disposition inégale. Ultra simple, elle est composée uniquement de levure, de farine, d’eau et de sel. Une pizza napolitaine traditionnelle est cuite à des températures supérieures à 400°C dans un four à bois pendant environ 2 minutes. C’est une pâte qui nécessite une attention et une technique minutieuses pour être parfaite, et surtout, pour ne pas brûler ! Servie en Italie en mode street food, la pizza napolitaine est généralement pliée en quatre, façon portefeuille.

La pizza romaine

Plus fine que la pâte napolitaine, la pâte romaine est réalisée avec de l’huile dans la pâte, alors que la napolitaine n’en a pas. La romaine a besoin d’une cuisson plus lente. La pizza romaine est servie « al taglio », c’est à dire présentée en parts rectangulaires.

La foccacia

En France on ne pense pas forcément à la focaccia comme à une pâte à pizza, et pourtant, les pizzas au pain focaccia sont couramment servies dans les restaurants en Italie, notamment sous forme de petites bouchées. Il ne s’agit pas d’un phénomène de mode, mais d’une spécialité consommée de longue date en Italie. 

La pizza sicilienne

La pizza sicilienne, ou siciliana, fait référence à un ensemble de préparations de pizzas, dont la variété la plus connue est le sfincione palermitain. On peut traduire sfincione par « éponge ». Né dans la ville de Palerme, le sfincione porte bien ce surnom car il ne croustille pas comme ses homologues napolitaines et romaines. On le garnit le plus souvent de parmesan, d’anchois, de tomate, d’oignons, et de fromages de chèvre. Il s’agit d’une pâte simple et rapide à préparer, qui peut se préparer au robot, et que vous n’aurez pas à pétrir longuement. Le secret pour réussir la pâte à la sicilienne consiste à enduire le fond de la plaque à pizza d’huile d’olive. L’huile va s’imbiber et griller dans la croûte, la rendant extra savoureuse. La forte teneur en eau de la croûte sicilienne lui permet de s’étirer facilement, elle le fait presque toute seule! Une fois que vous avez mélangé les ingrédients de votre pâte, placez la boule de pâte sur la plaque à pâtisserie huilée, couvrez-la légèrement et laissez-la s’étaler. D’autres variétés de pizzas existent en Sicile, en plus de la sfincione. On trouve par exemple le pizzolo, qui se prépare presque comme une pizza traditionnelle, à ceci près que la moitié de la pâte est découpée pour recouvrir la garniture. Il y a également la fameuse scaccia, constituée de pâte garnie de garniture et enroulée sur elle-même, elle ressemble peut-être à un strudel mais elle n’en est pas moins une pizza.

La pizza New-York style

On quitte l’Italie et on part de l’autre côté de l’Atlantique! Par rapport à une pizza napolitaine, une pâte de style new-yorkais est plus épaisse. Elle est cuite pendant une période beaucoup plus longue, environ 15 à 20 minutes en moyenne. En plus des composants standard de la pâte à pizza comme la farine, l’eau, la levure et le sel, une pâte de style new-yorkais demande également de l’huile et du sucre. Le sucre et l’huile aident à créer un brunissement bien que la pâte soit cuite à des températures relativement basses.

La pizza Chicago style

La pizza Chicago est une pizza à bords hauts et donc à garniture très épaisse.  Sa croûte est disposée dans un plat profond, et cuit très longtemps, parfois plus de 45 minutes. La poêle en fonte dans laquelle la pâte cuit est d’abord huilée, puis une fois la pâte étalée, la garniture et le fromage sont déposés dessus. 

La pizza à la poêle

Cette pâte à pizza est plutôt épaisse. Comme son nom l’indique, on a cuit à la poêle et non au four. Cette pizza a tendance à être plus croustillante au fond, plus molle à l’intérieur et plus moelleuse au centre. 

Voilà les différentes pâtes à pizza que j’ai eu l’occasion de goûter jusqu’à maintenant, même si je ne les ai pas toutes réalisées maison pour autant! Et vous, comment préférez vous votre pâte à pizza?

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

One pot pasta pesto courgettes

J’adore les one pot pasta, il me semble que je ne me lasserai jamais d’en explorer toutes les possibilités. Aujourd’hui c’est une recette aux courgettes et au pesto que je vous propose. Elle est à la fois très simple à réaliser comme le sont tous les one pot pasta, et bien parfumée avec de délicieuses saveurs du Sud. C’est un délice à consommer l’été, qui sera encore meilleur si vous avez des courgettes du jardin… Elles sont évidemment beaucoup plus parfumées que celles qu’on trouve dans le commerce. À défaut, de belles courgettes bio du sud de la France feront l’affaire également !
 
 
 

Pour cette recette, j’ai utilisé des spaghettinis, des variétés de petits spaghettis assez fins, mais n’importe quelle variété de pâtes peut convenir, même des pâtes sans gluten type pâtes au quinoa, pâtes aux lentilles… J’ai pu essayer une ou deux fois et cela fonctionne bien aussi !

La seule chose à laquelle vous devrez veiller si vous changez de pâtes, c’est d’ajuster légèrement le temps de cuisson et la quantité d’eau si nécessaire, certaines pâtes absorbant un peu plus l’eau ou demandant quelques minutes de plus de cuisson… Mais tout cela peut-être ajusté à l’œil et au goût directement en freestyle pendant la réalisation de la recette.

Pour cette recette, j’ai utilisé une huile d’olive parfumée au basilic que j’avais dans mon placard et elle a parfumé agréablement le plat et intensifié le parfum des feuilles de basilic. N’hésitez pas à vous en servir si vous en avez une, sinon de l’huile d’olive normale fera l’affaire! 

Pour 2 personnes
 
1 c. à s. d’huile d’olive 
1 gousse d’ail émincée
35 cl d’eau
1 bouillon cube de légumes
15 cl de lait
25 g de beurre
200 g de spaghettinis
100 g de pesto
1 petite courgette
1 oignon
2 c. à s. de persil frais émincé
1 c. à s. de basilic haché
Sel, poivre
 
 
Heat olive oil in a large skillet over medium high heat. Add garlic, oignon et courgette and cook, stirring frequently, until fragrant, about 5 minutes.Stir in chicken broth, milk, butter, pesto et les spaghettinis; season with salt and pepper, to taste.
Bring to a boil; reduce heat and simmer, stirring occasionally, until pasta is cooked through, about 12 -15 minutes. Stir in 2/3 persil et gruyère râpé.
 
If the mixture is too thick, add more crème liquide as needed until desired consistency is reached.
 
 
Décorez d’un filet d’huile d’olive, de basilic et d’un peu d’olives si vous aimez et servez immédiatement.
 
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 5

Mes inspirations de mai

Photo Nana B Agyei @Flickr

Dans cette rubrique, je vous parle chaque mois de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Voici donc ce qui me motive plus particulièrement en ce moment!

Le tofu

 
Je sais que je vais en perdre beaucoup en cours de route en parlant du tofu, vous êtes nombreux à détester cet aliment qui n’a pas de goût ou un goût désagréable selon l’avis de chacun. Mais j’ai appris à le redécouvrir et à le cuisiner de certaines façons qui le rendent à mon sens vraiment addictif ! Le secret, c’est de savoir quelle marque acheter, et de savoir comment bien le préparer… Alors c’est une véritable révolution, et ces derniers temps je m’en donne à cœur joie!
 
 

L’Italie

 
J’ai toujours adoré la cuisine italienne et j’ai eu la chance d’aller la découvrir sur place de nombreuses fois. Avec le retour des beaux jours, c’est une cuisine qui revient beaucoup plus fréquemment chez moi, que ce soit les pizzas, les pâtes, les lasagnes mais aussi les légumes marinés, les fromages ou l’aperitivo.
 

 

Les farines sans gluten

Je n’ai pas de problème de santé qui m’empêche de consommer du gluten, tant mieux pour moi. Cependant, je trouve que de la contrainte nait la créativité et qu’il y a donc plein de choses hyper intéressantes à découvrir dans la cuisine sans gluten, comme dans toutes les autres cuisines qui sont nées d’une allergie ou d’une intolérance. Je m’amuse donc à tester des recettes avec différentes farines originales comme la farine de riz la farine, de pois chiches… Et à découvrir le rendu que ça donne. Il y a quelques gros loupés  évidemment, mais aussi de super surprises ! 
 

 

Les salades et vinaigrettes

Avec le retour du printemps, j’ai une envie de salades quasi permanente. Je prépare évidemment des classiques, mais j’aime aussi profiter de n’importe quel ingrédient comme prétexte pour inventer une salade, comme une salade de falafels, de galettes de légumes ou de croûtons. Je m’amuse aussi à créer plein de vinaigrettes avec les vinaigres et les huiles originaux que j’accumule dans mes placards.
 

Coté bien-être et beauté

J’ai profité de ces trois mois de couvre-feu où la vie tournait au ralenti pour suivre une formation en ligne à la naturopathie. Cela m’a demandé beaucoup d’heures de travail mais j’ai appris énormément de choses que je pourrai mettre à profit aussi bien dans mon quotidien que pour aider des amis ou pour élaborer des soins maison aux propriétés que je souhaite. Je suis ravie d’avoir réussi à terminer ce challenge !
 
Et vous, qu’est-ce qui vous motive, vous obsède ou vous amuse en ce moment ? 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Farine sans gluten

Si personne ne souffre d’intolérance au gluten dans ma famille, je suis quand même toujours intriguée par les produits sans gluten quand j’en vois en faisant les courses. Les produits sans gluten sont nés d’une contrainte, mais certains innovent et donnent vraiment envie d’être testés, même quand on n’a pas besoin de ce type d’alimentation. De la même façon, je vois parfois des recettes de gâteaux et de pains sans gluten qui me tentent beaucoup et je me dis qu’après tout, peu importe si je ne suis pas intolérante, je suis gourmande, c’est suffisant pour essayer, non?
 
 
 
Certains gâteaux et pâtisseries sans gluten font appel à une farine sans gluten. Il s’agit d’un mélange de plusieurs farines fait pour s’approcher au maximum d’une farine de blé.  On en trouve dans tous les supermarchés et boutiques bio. Quand je me suis penchée sur la composition de cette dernière, j’ai réalisé qu’elle était en réalité assez simple et j’en suis arrivée à la conclusion que je pourrais facilement la faire moi-même ! Vous me connaissez,  je ne résiste pas à la tentation d’essayer de reproduire en home made un produit industriel. Ici il s’agit uniquement de mélanger 3 ingrédients pour obtenir une parfaite farine sans gluten.
 
 
Elle sera ensuite utilisable dans toutes les recettes qui font appel à une farine sans gluten : pains, pâtes, gâteaux… Vous pouvez aussi l’utiliser dans une recette qui fait appel normalement de la farine de blé, avec plus ou moins de succès car il faut souvent ajuster les autres ingrédients pour réussir à obtenir un résultat satisfaisant sans gluten. Mais si vous aimez expérimenter, lancez-vous!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Spécialité des Charentes : Millas charentais

A chaque fois que je vois le nom de ce gâteau, “le millas”, je ne peux pas m’empêcher d’avoir dans la tête “Je danse le mia” d’IAM. Je suis sûre que certain(e)s d’entre vous vont chanter cette chanson toute la journée maintenant que j’ai dit cela, désolée mais cela m’amuse, haha !
 
 
 
Ce gâteau est une spécialité du sud ouest qui se présente sous la forme d’un flan, délicatement parfumé à la fleur d’oranger et au cognac. Chouette programme non?
 
Toute ma famille adore les gâteaux de ce genre, et dès que j’en repère un nouveau, il ne me faut pas beaucoup de temps pour le tester! Comme toujours en cuisine, la majorité de l’alcool s’évapore lors de la cuisson, mais quoi qu’il en soit si vous ne consommez pas d’alcool, vous pouvez remplacer le cognac par un peu d’extrait de vanille. N’augmentez pas la quantité de fleur d’oranger, car bien que son arôme soit divin, à trop haute dose elle peut gâcher un plat!
 
 
Ce flan trouve son originalité dans l’usage de farine de maïs. Ne la confondez pas avec la Maïzena, ou fécule de maïs, qui est justement de la fécule et non de la farine. La farine de maïs est jaune, c’est finalement la même chose que de la polenta mixée finement. On la trouve dans les magasins bio, les rayons sans gluten, ou parfois aussi dans les rayons cuisine du monde, puisqu’elle est utile pour préparer les tortillas mexicaines par exemple.
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 19

Spécialité du Laos : Dip d’aubergine Jeow mak Keua

Le dip que je vous propose aujourd’hui va vous faire voyager… Jusqu’au Laos! C’est un pays que je rêve de visiter, met en attendant d’en avoir l’occasion, j’ai eu envie de tester une petite recette à la maison! Ce dip se nomme en laotien Jeow mak Keua, ne me demandez pas comment cela se prononce, je n’en ai aucune idée!
 
 
C’est un dip délicieux qui rappelle un peu le caviar d’aubergines que l’on apprécie généralement beaucoup l’été, mais en version plus corsée et parfumé de beaucoup de coriandre… Tout ce que j’aime en somme!
 
 
Les aubergines thaï ont un goût un peu spécifique et une très jolie couleur. SI vous ‘ne  trouvez pas, des aubergines normales feront l’affaire. Notez simplement que es aubergines thaï que j’ai utilisées étaient très petites, je pense qu’une grosse aubergine française, ou une et demi si elles sont moyennes devaient suffire pour obtenir la bonne équivalence.
 
Servez ce dip avec du pain, des tortillas, des crudités, des naans coupés en morceaux… Ou un peu de tout en même temps!
 
P.S. : Pour un repas à thème asiatique, enchaînez sur ces nouilles sautées aux légumes!
 
 
 
 
Source d’inspiration :
https://avocadopesto.com/lao-eggplant-dip-jeow-mak-keua/#wprm-recipe-container-19700

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Cookies banane noix de coco (2 ingrédients)

Aujourd’hui, je vous présente des biscuits à deux ingrédients. Oui, vraiment, deux ingrédients! Il n’y a pas d’arnaque… Allez, je ne compte pas l’eau dans la liste mais tout le monde en a dans son robinet! Bien sûr, vous pouvez ajouter d’autres choses si vous voulez… mais ce n’est pas nécessaire! 
 
 
Ces biscuits à la banane et à la noix de coco conviennent à tout le monde ou presque : ils sont sans gluten, végétaliens, sans glucides, sans produits laitiers, sans œufs, sans noix, et même sans sucres ajoutés! Bonus, ils se réalisent en un clin d’œil! Ils peuvent être préparés en 30 minutes chrono et il vous faudra seulement un bol et une cuillère pour les préparer. Il suffit en gros de mélanger les deux ingrédients ensemble et de laisser la magie du four faire son travail.
 
Pour cette recette, j’ai utilisé de la noix de coco déshydratée non sucrée et grâce à la banane, les biscuits sont naturellement sucrés. Assurez-vous que votre banane n’est pas trop mûre ou les biscuits ne garderont pas leur forme. Il n’y a vraiment besoin de rien d’autre : de la banane et de la noix de coco et vous obtenez beaucoup de saveur!
 
Aimez-vous la noix de coco autant que moi? Je trouve qu’elle apporte vraiment une belle texture à cette recette, et quand vous la faites cuire, votre cuisine se remplit de son odeur… Au fur et à mesure de la cuisson, la noix de coco vire au brun doré et la saveur de la banane cuite au four s’approfondit à mesure qu’elle se ramollit, elle devient vraiment savoureuse et délicieuse car elle a tendance à caraméliser. 
 
 
Ces biscuits sont parfaits pour le petit-déjeuner. Ils sont aussi divins avec une tasse de thé et un bon livre lorsque vous profitez d’un après-midi de détente, le week-end.
 
Cette recette donnera environ 8 petits biscuits. Si vous voulez en faire plus, doublez simplement la recette. Vous pouvez les conserver dans un récipient fermé à la température ambiante pendant quelques jours.
 
Pour améliorer cette recette, ajoutez ce que vous voulez. Ajoutez par exemple des dattes, des graines de citrouille des pépites de chocolat ou ce que vous avez sous la main.  Mais je le répète, rien d’obligatoire, ils sont bons tels quels!
 
 
P.S. : Si vous aimez la noix de coco, découvrez aussi ce flan à la noix de coco
 
 
Source d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Vegan de Marie Laforêt

Aujourd’hui, je vais vous parler du livre Vegan, de Marie Laforêt, que j’ai eu la chance de découvrir grâce à la boutique Natura sense! Natura sense est une boutique spécialisée dans la santé et la vitalité. Vous y trouverez tout ce qu’il faut pour mieux vous alimenter : extracteurs de jus, déshydrateurs, robots, germoirs… C’est d’ailleurs chez eux que j’ai commandé mon extracteur de jus il y a quelques mois, et j’en suis ravie! Pour compléter le tout, ils proposent plein d’ouvrages qui tournent autour de l’alimentation saine, bio, ou végétarienne!
 
 
L’auteur de ce livre, Marie Laforêt, est une référence de l’alimentation végétale, auteure du blog 100 % Végétal depuis 2009, mais aussi créatrice culinaire et photographe.
 
Ce livre est tout d’abord très beau et agréable à feuilleter. “Vegan” est un énooorme livre de plus de 300 pages. Il est très complet et balaye un spectre très large de la cuisine vegan. Marie Laforêt y aborde des recettes de base, mais propose également des recettes plus élaborées tout en restant plus alléchantes les unes que les autres. Les photos qui l’accompagnent, réalisées par elle-même,  sont un véritable régal pour les yeux.
 
Quand on ouvre ce livre, il commence par une longue et très intéressante introduction écrite par l’auteure, qui nous livre ses conseils sur le mode de vie vegan. Elle est ensuite poursuivie par le Dr Jérôme Bernard-Pellet, qui expose les grandes lignes de l’équilibre nutritionnel végétalien : où trouver principaux nutriments (protéines, calcium, vitamine B12, fer, etc.), mais aussi les erreurs à éviter…
 
 
Comme promis dans le titre du livre, les recettes sont ben entendu toutes vegan! De plus, 90% des recettes sont sans gluten. Chaque recette est accompagnée de petits pictos qui permettent de savoir si la recette est rapide, facile ou peu chère. Vegan est un livre vraiment très bien fourni en recettes. Il y en a énormément, et celles-ci s’étendent des plus classiques aux plus originales. Plus qu’un simple recueil de recettes, l’ouvrage propose des dizaines de basiques vraiment indispensables pour adopter une alimentation végane et variée.  
 
Les recettes sont claires, et la plupart ne demandent pas mille et un ingrédients introuvables à mon sens… Mais j’avoue que je suis déjà bien équipée! Pour ceux qui n’ont pas encore tout le nécessaire, il leur faudra se constituer un placard de base. Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est qu’elle revisite certaines recettes traditionnelles en mode vegan. Au total plus de 500 recettes pour toutes les situations, adaptées aux petits comme aux grands, aux repas festifs, ou qui quotidien. 
 
 
Les premières recettes qui m’ont tapé dans l’œil immédiatement sont le pâté de lentilles d’hiver, la tartinade crémeuse aux pois cassés, les quinoa burgers aux herbes, le risotto aux fèves, et le chapitre complet concernant les fromages végétaux. Côté sucré, les  flans au caramel ont immédiatement attiré ma fille, quand à moi, je jetterais bien mon dévolu sur le gâteau citron-amandes-vanille,  ou les biscuits moelleux à l’okara cajou-noisettes!
 
 
En résumé, c’est pour moi un véritable coup de cœur et je sais déjà qu’énormément des recettes de ce livre vont devenir des classiques pour moi! De mon point de vue, ce livre mérite vraiment d’avoir une place dans la bibliothèque. Je ne suis pas vegan et ne projette pas de devenir, mais j’apprécie beaucoup cette cuisine respectueuse de l’environnement et saine.  Ce livre va me donner des dizaines d’idées pour végétaliser un peu plus mon alimentation!
 
 
Je pense aussi que ce livre est un indispensable pour toutes les personnes qui deviennent vegan et ne veulent pas se contenter d’acheter des galettes de céréales en magasins bio. Mais il sera aussi une aide précieuse pour recevoir des convives vegan, ou juste pour adopter une alimentation qui fait la part belle aux fruits et légumes.
 
Si avec tout ça je vous ai donné envie d’acheter ce livre, vous le trouverez ici chez Natura Sense, foncez-y vite, l’envoi est rapide et très soigné ! Et si vous êtes en recherche de livres pour préparer une cuisine saine, goûteuse et vitaminée, vous y trouverez plein d’autres ouvrages!
 
Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir la première recette que j’ai testée dans ce livre !
 
      
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Spécialité de Grèce : avgolemono

Connaissez-vous le jour du « Ὄχι »? Depuis la Libération du pays, le 28 octobre a été proclamé fête nationale en Grèce. Cet anniversaire commémore la résistance du peuple grec à l’invasion italo-allemande. Le 28 octobre 1940, le Premier ministre Ioannis Metaxàs répondit fermement « Ὄχι » (« non ») à un ultimatum du dictateur italien Mussolini qui le sommait de laisser ses troupes entrer dans son pays pour se rendre en Russie.
 
 
En fait, c’est la légende qui dit cela, et il semble qu’il n’ a pas tout à fait prononcé ce terme, mais quoi qu’il en soit, il s’est opposé à Mussolini et a déclenché la guerre italo-grecque.  Les Grecs résistèrent alors à l’invasion et parvinrent à repousser les Italiens. La Grèce célèbre donc l’acte de bravoure et l’esprit patriotique grecque que représente ce refus. Il y a ce jour-là en Grèce des défilés militaires et des cortèges religieux ont lieu un peu partout . 
 
Pour cette occasion, je vous propose une recette traditionnelle grecque. L’avgolemono est un plat grec au citron. Traditionnellement, il est cuisiné avec du citron et de l’orzo, des petites pâtes en forme de grains de riz. Aujourd’hui, beaucoup de gens choisissent de la réaliser avec du riz car il est plus facile à trouver que l’orzo. On trouve aussi beaucoup de recettes où l’on ajoute du poulet, pour en faire une soupe plus complète.
 
 
J’ai mis 3 cuillers à soupe de jus de citron, mais en fonction de votre amour du citron, vous pouvez en mettre plus. Si vous n’avez pas de citron et si vous avez du jus de citron sous la main, cela pourra faire l’affaire.
 
Cette recette est toute simple mais il est facile de la rater si on ne respecte pas la méthode. Rappelez-vous juste d’ajouter du bouillon chaud au mélange œuf / citron avant de l’ajouter à nouveau au reste du liquide. C’est ce qui évitera que les œufs ne caillent!
 
Cette recette sera délicieuse servie avec du bon pain frais. Trempez-le dans la soupe pendant que vous mangez pour vous régaler. 
 
 
 
 
Source d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0


0

Que faire avec du psyllium?

Photo Peyman Zehtab Fard@Flickr
 
Ces derniers temps, je suis assez intriguée par les super aliments et autres produits “healthy”. J’avais commencé à vous parler de mes favoris dans cet article, et cela m’a donné envie d’aller plus loin. Je ne parle pas de prendre des gélules ou des compléments alimentaires, mais bien de ces produits que l’on peut intégrer dans sa cuisine pour se faire du bien sans s’en rendre compte. Quand je lis leur prétendus pouvoirs magiques, une partie de moi a envie de croire qu’ils vont me faire pousser des cheveux blonds sublimes, faire remonter la graisse de mes fesses jusque dans mes seins ou faire qu’à 50 ans j’aurai l’air plus jeune qu’à 30… Et mon côté plus rationnel me dit qu’il ne faut pas en attendre grand chose, mais qu’après tout, s’ils contiennent des vitamines ou autres anti oxydants, pourquoi s’en priver? Alors je me suis dit que je pourrais creuser tout ça en réalisant des articles sur chacun de ces super aliments, avec ses super pouvoirs, et des idées pour les cuisiner de façon sympa! On attaque aujourd’hui avec le psyllium!
 
Le psyllium est une graine minuscule, ce qui a d’ailleurs donné son nom, du grec psyllos qui signifie “puce”. Ce qu’on consomme est l’enveloppe de la graine, sa cosse. Celle ci est constituée de fibres pures, réduites à l’état de poudre en vue d’une utilisation facile et rapide.
Le pysllium est apprécié car il apporte aux pâtes à gâteaux et pains du gonflant et les assouplit. 

Qu’est-ce que le psyllium?

Le psyllium provient de l’enveloppe extérieure de la graine d’une plante. C’est une source de fibres comestibles et de fibres solubles en particulier. 1 cuillère à soupe de psyllium contient environ 5 grammes de fibres. Idéalement, nous avons besoin d’environ 25 grammes à 30 grammes de fibres par jour, la plupart d’entre nous en sont loin.

Pourquoi le psyllium est un superaliment?

Le psyllium présente de nombreux avantages pour la santé. 
Ses fibres solubles absorbent l’eau et forment un gel dans l’intestin. Il est capable d’absorber jusqu’à 16 fois son volume sec en eau! Cela incite votre intestin à se contracter. Ça ralentit la digestion et l’absorption des glucides présents, et enfin, cela favorise  une élimination facile et saine en éliminant les déchets plus rapidement et plus efficacement et en réduisant la constipation. 
En comparaison avec les laxatifs en vente libre, le psyllium n’a pas d’effets secondaires connus et ne crée pas d’accoutumance du corps. Des études ont également montré que le psyllium peut aider à contrôler la glycémie chez les personnes atteintes de diabète. Il est  sans gluten, donc idéal pour ceux qui ne peuvent pas obtenir leur ration quotidienne de fibres à partir de blé.  Il peut réduire le taux de «mauvais» cholestérol dans le sang, abaisser la tension artérielle et contribuer au traitement du syndrome du côlon irritable et des maladies inflammatoires de l’intestin. Il peut également vous aider à perdre du poids en vous faisant sentir rassasié plus longtemps.

Quel goût ça a ?

Le psyllium a un goût neutre de plante. Mélangé à des ingrédients qui sont bien parfumés, vous ne le sentirez pas.

Peut-on consommer trop de psyllium?

C’est possible, mais il faudrait vraiment forcer la dose. Votre corps vous dira si vous en en consommez trop, vous vous sentirez un peu gonflé.

Où trouver du psyllium?

Il s’achète dans les épiceries bio, en pharmacie, ou sur des boutiques spécialisées sur internet.

Comment le consommer?

Il est très facile à incorporer dans votre alimentation. Vous pouvez simplement le dissoudre dans de l’eau, ou du jus à hauteur d’une cuiller à soupe dans un verre, et boire. Étant donné que les fibres de l’enveloppe de psyllium absorbent beaucoup d’eau, assurez-vous de boire suffisamment lorsque vous prenez du psyllium. 

Mes idées pour en utiliser dans vos recettes :

 

Photo Marco Verch @Flickr
 
Dans des smoothies ou smoothie bowls
Ajoutez une cuillère à soupe de psyllium à vos smoothies et smoothie bowls. Vous ne le remarquerez même pas, mais votre corps vous remerciera.
 
Dans vos porridges
Ajoutez 1 cuillère à soupe de psyllium dans vos porridges, ce qui y ajoutera environ 5 grammes de fibres supplémentaires.
 
 
 
Dans vos yaourts et fromages blancs
Saupoudrez-en un peu dessus, pourquoi pas accompagné d’un peu de muesli.
 
 
Dans vos pains
Le psyllium est un ingrédient populaire dans les pains, auxquels il apporte du moelleux. Vous pouvez l’incorporer dans les pains sans gluten pour cette même raison.
 
 
Dans vos gâteaux
Par exemple, dans vos pancakes, mélanges à muffins, ou des crackers salés maison… Les gâteaux au chocolat, au goût fort, sont parfaits également.
 
Comme épaississant
Absorbant l’eau, le psyllium est un liant peu coûteux. Une demi-cuillère à café de psyllium suffira à épaissir vos recettes préférées.
 
Vous connaissez le psyllium? Si oui, vous le consommez comment vous?

Share and Enjoy !

0Shares
0


0