Archives par mot-clé : sandwich

Grilled cheese banane, coco et sésame

Connaissez-vous le grilled-cheese? Il s’agit du croque-monsieur à l’américaine, et les américains le déclinent à tous les goûts! Il en existe avec toutes sortes de fromages, de sauces, de pains, et même des versions sucrées, un peu comme le croque-monsieur banane Nutella que l’on fait parfois chez nous!
 
 
Si vous êtes du genre à aimer un petit dessert réconfortant après une mauvaise journée, alors celui-ci va vous plaire! Après un repas un peu léger (ou pas), cela complétera parfaitement le tableau! Cette recette peut également faire un goûter au top pour les petits et les grands.
 
Le fromage frais Philadelphia peut être remplacé par du tahin et le beurre par un peu d’huile ou de margarine pour une version végétale si vous préférez, cela sera tout aussi bon.
 
 
La recette peut se préparer avec une brioche fraîche faite maison, c’est le top bien sûr, mais cela fonctionne aussi avec une brioche de quelques jours, le fait de la griller va lui donner une seconde jeunesse. Je parle d’une brioche de quelques jours hein, pas d’un morceau tout rabougri et dur dur comme du béton!
 
  
 
Grilled cheese banane, coco et sésame

Portions : Pour 1 sandwich

Grilled cheese banane, coco et sésame

Ingrédients

  • 2 tranches de brioche
  • 15 g de beurre
  • 6 rondelles de banane bien mûre
  • 2 c. à s. de Philadelphia
  • 1 c. à s. de noix de coco séchée
  • 1 c. à s. de cassonade
  • 1 c. à s. de graines de sésame

Instructions

  1. Tartinez le pain de beurre. Le beurre ira sur l'extérieur du sandwich et non à l'intérieur comme habituellement.
  2. Sur une tranche (côté sans beurre), étalez le Philadelphia.
  3. Saupoudrez la noix de coco et la cassonade.
  4. Déposez les rondelles de banane.
  5. Refermez le grilled-cheese (côté sans beurre à l'intérieur).
  6. Faites cuire 1 minute et trente secondes par face à la poêle et servez immédiatement.

Voyage gourmand : que manger et ramener du Danemark?

Source Pug Girl @Flickr
 
Régulièrement, je vous partage mes idées souvenirs ou mes plats favoris issus d’un pays que j’ai visité. Les voyages et la cuisine sont deux de mes plus grandes passions et quand je peux les réunir, je suis aux anges! C’est pourquoi en voyage, je suis toujours à l’affût de petits souvenirs culinaires, ou de spécialités à tester pour découvrir comment mangent les gens sur place. Aujourd’hui, direction le Danemark! Je vous livre mes conseils sur ce qu’il faut impérativement tester sur place, ou ramener dans vos valises.
 
 

Des fromages

 

On trouve quelques fromages sympa au Danemark. Il y a notamment un bleu danois, nommé le danablue. Vous pourrez aussi découvrir l’esrom, un fromage au lait de vache à la saveur prononcée, et avec de petits trous. Un peu plus doux, l’havarti se trouve également facilement. J’ai goûté ce dernier accompagné de compote et le mélange était très sympa! 

Source  @Flickr

Du pain et des « viennoiseries » danoises

 

Les viennoiseries ne se trouvent pas qu’à Vienne, et certaines que l’on trouve au Danemark sont très sympa.  Les wienerbrod (viennoiseries) les plus célèbres sont les kanelsnegl, des petits pains à la cannelle, et le romsnegl, un petit pain glacé au rhum. Côté pain, il y a beaucoup de pains bruns très sympa, et notamment le rugbrod ou pain danois.


Source Krista @Flickr

Des smorrebrod

 
Les smorrebrod sont une institution danoise. Il s’agit de tartines couvertes d’ingrédients frais et que l’on sert pour pas cher du tout dans tous les cafés et restaurants. Il y en a de très basiques ou de plus élaborées. On en trouve par exemple au fromage harvati avec de la compote, avec du hareng, de la moutarde sucrée et câpres, le tout sur du pain au malt (maltbrod) ou du rye brod. C’est la meilleure alternative pour manger typique et pas trop cher le midi au Danemark.
On trouve aussi une variante moderne, nommée les smushies. C’est exactement la même chose, mais servi en mini portions, à partager à l’apéritif.
 

Source Heather Cowper @Flickr
 

Du poisson

Les danois consomment beaucoup de poissons et notamment le hareng, des poissons fumés en tous genre, comme des maquereaux, de l’anguille… On trouve aussi les fiskefrikadeller, des boulettes de poisson épicées, et les sildebof, des croquettes de hareng accompagnées d’une sauce aux oignons. On sert dans certains restaurants le « platte » : une assiette garnie de produits de la mer comme du hareng, des crevettes, etc.


Source kaet44 @Flickr

De la street food

Il y a quelques classiques de street-food au Danemark et parfois des petites cabanes (polsevognen) qui vendent des hot-dogs et des snacks. On y trouve des hot-dogs composés de saucisses (pølser), avec des cornichons marinés (agurk) et de l’oignon grillé (ristede løg) ou de la rémoulade, une sauce qui n’a rien en commun avec notre rémoulade française. On y trouve aussi des frikadelle, encore un faux ami car ils n’ont que le nom en commun avec nos fricadelles! Il s’agit plutôt de petites galettes de viande type steak haché, qui peuvent être mises dans des sandwiches (ou pas). 
 

Source Jay Bergesen @Flickr

Des gâteaux et desserts

 

Il y a de nombreux gâteaux bien réconfortants au Danemark, j’ai pu tester le kransekage, ou gâteau aux amandes, l’æblekage, un gâteau aux pommes, mais aussi l’oldemorstang, qui rappelle un peu le stollen.  Sinon, le dessert divin à tester si vous aimez le ria au lait, c’est le risalamande : un riz au lait  aux amandes gâchées et à la confiture de cerises, un dessert typique de Noël là-bas.


Source Steve Snodgrass @Flickr

Des condiments et accompagnements

Il y a bien sûr des accompagnements à tout ça et parmi les plus fréquents, on trouve beaucoup de cornichons au vinaigre, ou d’oignons marinés dans un jus tout rose, sans doute à la betterave. 

Les salades de pommes de terre à la crème, ciboulette et oignons rouges sont également un accompagnement délicieux.

Des boissons

Ceux qui ont soif trouveront leur bonheur au Danemark, rassurez-vous. Il y a des brasseries célèbres là-bas comme la Carlsberg, et la Tuborg, mais aussi, bien plus sympa, de nombreuses micro brasseries, dont la plus grosse (qui n’en est donc plus une!) est la Mikeller. Les Danois ont aussi développé la première « bière open source », la Vores Øl. L’aquavit est une boisson locale aux plantes qui est un peu tombée en désuétude, mais revient à la mode grâce à certains cocktails.


Source Bernt Rostad @Flickr

Des accessoires de cuisine

 

Si vous aimez les accessoires design, vous pourrez vous faire plaisir et vous ramener des ustensiles en tous genres, car de nombreuses marque superbes sont originaires du Danemark : Bodum,  Bloomingville, Ferm Living, Greengate et plein d’autres, il n’y  que l’embarras du choix.

Voilà, côté alimentation et cuisine ce que j’ai remarqué au Danemark. Les mateurs de design seront évidemment aussi aux anges, ainsi que les fans des contes d’Andersen, qui pourront ramener une édition danoise s’ils le souhaitent! Et vous, qu’avez-vous ramené de là-bas?

Les jours les plus gourmands à fêter cette l’année

Vous le savez sans doute, il existe un jour à célébrer pour chaque date du calendrier : jour du donut, de la bière, du gâteau au chocolat… Cela ne sert à rien, j’en conviens, mais c’es plutôt amusant et ça peut donner des idées repas… Je vous présente ici ma sélection de favoris parmi les plus farfelus et les plus appétissants!

1er janvier : Journée du bloody mary

4 janvier : Journée des spaghetti

4 janvier : Journée du chocolat chaud

3 février : Journée du carrot cake

carrot-cake-automne-2

4 février : Journée de la soupe maison

13 février : Journée de la cuisine italienne

pizza-napolitaine-3

6 mars : Journée des Oreo 

7 avril: Journée de la bière

12 avril Journée du Grilled Cheese Sandwich 

grilled-cheese-coeur-neufchatel

13 mai : Journée du Houmous 

houmous-haricot-blanc-2

9 juin : Journée du  de la tarte fraise-rhubarbe

cheesecake-fraise-rhubarbe

12 juin : Journée Internationale du falafel 

22 juin : Journée des onion Ring

28 juillet : Journée du Hamburger 

4 août : Jour du cookie aux pépites de chocolat

3 septembre : Journée du Welsh Rarebit 

IMG_0879

5  septembre : Journée de la pizza au fromage

pizza-blanche-trois-fromages

7 septembre : Journée de l’amateur de bière

10 septembre : Journée du hot dog

23 septembre : Journée du chocolat blanc

1er octobre  : Journée mondiale du végétarisme

12 octobre Journée de la tarte à la citrouille

15  octobre Journée du champignon

27 octobre Journée de la pomme de terre

6 novembre : Journée des Nachos 

 

17 décembre : Journée du sirop d’érable

pouding-chomeur-pomme-erable-2

Pain chasseur

Aujourd’hui, je vous propose une recette que j’ai faite il y a maintenant un bon moment, et qui avait beaucoup plu à mes invités, il s’agit du « pain chasseur ». Pourquoi porte-il ce nom là? Je ne sais franchement pas!

 

Est-ce que les chasseurs l’emmènent dans leur besace? Aucune idée… Mais  comme je savais qu’elle aurait du succès chez moi, je l’ai tentée et nous n’avons pas été déçus! C’est un peu comme le sandwich pain-beurre-cornichons, mais où tout a été mixé, en quelques sortes…

 

J’ai trouvé cette recette chez Kekeli, merci donc à elle de m’avoir donné cette bonne idée! Ça change et c’est rapide à faire, bref, c’est top!

  

 

Pain chasseur

Pain chasseur

Ingrédients

  • 100 g de beurre
  • 1 baguette
  • 200 g de jambon
  • 100 g de salami
  • 20 g de cornichons
  • 2 œufs durs
  • 1 c. à s. de persil haché
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Coupez la baguette, enlevez la mie.
  2. Dans un mixeur, hachez le mie de pain, le jambon, le salami, les œufs, les cornichons le persil. Ajoutez le beurre ramolli, le sel, le poivre. Travaillez le tout pour obtenir une masse compacte.
  3. Remplissez le pain en tassant bien.
  4. Emballez dans du papier alu et mettez au frais au moins 2 h.
  5. Coupez le pain en tranches.

Source d’inspiration :
http://kekeli.over-blog.com/2017/09/pain-chasseur.html

Comment remplacer le poisson dans une recette?

Je continue aujourd’hui ma saga sur la substitution d’aliments dans les recettes. Après la viande, les œufs et les produits laitiers, on se penche désormais sur la question du poisson! Je dois dire que de ce côté-là, ça se complique un peu mais si vous avez une personne allergique aux fruits de mer dans votre entourage, ou si vous souhaitez diminuer votre consommation de poisson, ou simplement s’il vous manque un ingrédient précis dans votre placard, cette liste de conseils de substitutions pourra vous être utile!

Le saumon fumé

La question du saumon fumé se pose très vite, notamment quand approchent les fêtes de fin d’année. Il est très facile à remplacer pour ceux qui ont accès à une boutique végétale car on y trouve tout simplement du faux « saumon fumé » végétal. Sinon, vous pouvez réaliser une alternative à base de carottes cuites au gros sel et marinées. L’aspect et la texture sont assez proches, et bien qu’on ne puisse pas s’y laisser prendre à 100%, c’est délicieux.
 
 

Les bâtonnets de poisson pané

Que ce soit pour les enfants ou pour les amateurs de fish and chips, on trouve dans les boutiques spécialisées des poissons panés. Mieux encore, il est très simple d’en faire une version maison, en utilisant du tofu que l’on enrobe d’une feuille d’algues ou que l’on trempe dans des paillettes d’algues avant de le paner.
 

Le thon

Le thon en conserves est un grand classique qui permet de réaliser de nombreuses recettes. Il peut être imité avec des haricots blancs écrasés ou du tofu fumé mixé, que l’on mélange ensuite comme on le ferait avec du thon, de mayonnaise, fromage, blanc, herbes.. On peut y ajouter des paillettes d’algues pour une saveur marine. 
 

Les oeufs de lump, le tarama…

 
Il parait qu’on trouve chez Ikéa du caviar végétal qui ressemble aux oeufs de lump au moment des fêtes, mais je n’ai pas tenté. J’ai essayé par contre de réaliser mon tarama végétal et bien que ce ne soit pas une imitation parfaite, loin de là, c’est très bon.
 

Les crevettes, noix de St Jacques

 
Il existe des crevettes et noix de St Jacques « toutes faites » en boutique végétale, je ne les ai jamais testées, et ce n’est pas accessible à tout le monde puisque ces boutiques restent rares. Le plus simple est selon moi de les remplacer par des cubes de tofu. Cela ne ressemble clairement pas à 100%, mais les temps de cuisson du tofu étant courts, il fonctionne bien dans les recettes qui faisaient initialement appel à des crevettes ou des noix de Saint jacques. 
 

Les saveurs marines

 
Globalement, dans tous les recettes aux saveurs marines, on peut reproduire cette saveur avec des algues. Il en existe plein de variétés, et on trouve aussi des mélanges de flocons d’algues mélangées assez sympa. Vous pouvez également, si vous en trouvez, utiliser des salicornes pour parfumer vos plats.
 
 
Photo fujiwara.tw @Flickr
 

Spécialité du Chili : Pebre chileno

Et si on partait au Chili? Vous me connaissez, j’aime voyager! Le pebre est au chili ce que la baguette est à la France, un emblème que l’on mange en toute occasion ou presque! Il s’agit d’une sorte de condiment ou de salade aux oignons avec de la tomate, très parfumée, coupée en tout petits dés, un peu comme un tartare.
 
 
On peut servir le pebre à l’apéritif dans de petits ramequins, à picorer sur du pain, avec tortilla chips, des tacos, ou en accompagnement d’un plat, à la façon d’une salade donc. On peut également le servir sur une viande ou en sauce dans un sandwich. C’est un plat très riche en coriandre, il faut donc aimer cette dernière, pour moi qui l’adore, autant vous dire que c’est un pur régal!
 
 
Pour ceux qui connaissant, le pebre chileno rappelle un peu le pico de gallo mexicain. C’est une entrée riche en vitamine et bien fraîche, je vous la recommande donc avec le retour (inespéré je vous l’accorde) des beaux jours!
 
Lorsque vous hachez votre tomate, réalisez cette opération au couteau, et essayez d’obtenir les dés les plus fins possibles, sans pour autant vous retrouver avec de la purée de tomates.
 
 
 

Spécialité du Chili : Pebre chileno

Spécialité du Chili : Pebre chileno

Ingrédients

  • 2 tomates
  • 1 oignon
  • 2 c.à.s. de jus de citron
  • 1 gousse d'ail
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche hachée
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 pincée de mélange mapuche ou piment fumé
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Hachez la tomate au couteau le plus finement possible.
  2. Hachez l'oignon au robot.
  3. Épluchez et hachez la gousse d'ail.
  4. Mélangez tous les ingrédients et assaisonnez.
  5. Gardez au frais jusqu’au service.

Tartinade aux pois cassés

Aujourd’hui, je vous propose pour la première fois une recette aux pois cassés. J’adore les pois cassés, mais j’ai tendance à les associer uniquement à la soupe d’hiver aux pois et au lard. Je recherchais donc depuis longtemps quelque chose d’un peu différent qui me permette d’en manger plus souvent! J’ai trouvé la solution dans le livre Vegan de Marie Laforêt, reçu grâce à Natura Sense et dont je vous parlais la semaine dernière : une tartinade très simple aux pois cassés vert, parfumée d’un peu de jus de citron et de pâte de sésame.

Par rapport à la recette d’origine, j’ai remplacé la pâte de noisettes recommandée par de la pâte de sésame, car je les trouve assez interchangeables et c’est celle que j’avais dans mon placard en ce moment. Si vous avez une autre purée (de noix, d’amandes, de pistaches… ), je pense que cela fonctionnera parfaitement aussi. J’ai aussi gardé l’eau de cuisson qui m’a permis de délayer un peu la tartinade pour que la texture soit bien crémeuse.

Si vous êtes accros au houmous, cette tartinade vous permettra de changer de routine. En effet, ce dip le rappelle un peu mais uniquement dans le fait qu’il s’agit d’une purée de légumineuses, à la texture épaisse et crémeuse à la fois. Au delà de ça, sa saveur est très différente je trouve, et mérite d’être découverte. Nous avons vraiment apprécié tremper notre pain pita dans cette tartinade, et vous pouvez aussi y tremper des chips, des crudités… Elle peut également s’utiliser pour tartiner des wraps ou un sandwich à la place de la mayonnaise.

Ce dip présente aussi l’avantage d’être la collation parfaite pour tous les goûts. Pas de noix, pas de viande, pas de produit laitier, pas de gluten, rien que des pois et c’est un délice ! Il est en plus facile à faire, sain, faible en matières grasses et riche en protéines.

Vous pouvez modifier l’assaisonnement ce dip pour le rendre aussi salé, poivré ou citronné que vous le souhaitez. Personnellement, je ne mets pas trop de citron mais pas mal de sel de et poivre. Pour le service, répartissez cette tartinade sur une assiette creuse ou un bol peu profond. Versez un peu d’huile d’olive extra vierge supplémentaire et saupoudrez des pignons de pin grillés et de l’oignon frais ou du vert d’oignon émincé. Ajoutez des quartiers de citron afin que chacun puisse en ajouter s’il le souhaite.

Si vous avez envie de découvrir le livre de Marie Laforêt qui m’a inspiré cette recette, il est disponible ici chez Natura Sense !

  

Tartinade aux pois cassés

Tartinade aux pois cassés

Ingrédients

  • 100 g de pois cassés
  • 3 c. à s. jus citron frais
  • 2 c. à s. purée de sésame
  • 2 c. à s. menthe hachée
  • 1 c. à s. d'huile olive
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Faites tremper 1 heure les pois cassés dans de l'eau froide, rincez  puis faites-les cuire 45 minutes jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Égouttez les pois cassés en gardant l'eau de cuisson.
  2. Laissez refroidir puis mixez avec les autres ingrédients.  Rectifiez la texture avec quelques cuillers à soupe de jus de cuisson si le mélange est trop épais à votre goût.

Voyage gourmand à Strasbourg : Que ramener?

Photo Evan Bench @ Flickr
 
Il y a quelques jours je vous ai parlé des spécialités à manger lors d’un séjour à Strasbourg. Si vous êtes gourmand comme moi, vous ne pouvez pas profiter d’une escapade en Alsace sans goûter aux spécialités et sans rapporter chez vous des souvenirs culinaires que vous pourrez trouver dans toute la région! Personnellement quand je visite un endroit, j’adore découvrir les produits locaux et tester les spécialités proposées par les artisans.
 
Voici donc cette fois quelques idées de produits à ramener de Strasbourg et des villages environnants si vous vous y rendez pour les marchés de Noël, ou à un autre moment!

A ramener

Du munster

Ce fromage supportera tout à fait le voyage, mais si vous êtes en train, même bien emballé, vous risquez de faire fuir vos voisins… A vous de voir!
 
Photo francois schnell @ Flickr
 

Des bretzels

Très répandus en Alsace, les bretzels se déclinent également en petits pains appelés mauricettes, que l’on utilise pour faire des sandwichs. N’en prenez pas trop car ils se garderont quelques jours mais pas plus, à moins de les acheter en version industrielle sous vide, ce qui est moins sympa!

Des mannele

Le 6 décembre, jour de la Saint-Nicolas, on consomme ces petits bonhommes briochés aux yeux de raisins. Ils sont adorables et vous les trouverez quasiment partout!
 

Du vinaigre

On trouve en Alsace une marque de vinaigre très célèbre localement, le Melfor. C’est un mélange spécifique et il existe en version avec des épices, les deux sont délicieux! Je l’utilise pour un petit peu tout, et tout le monde l’adore!

Du kugelhopf… ou un moule

Cette énorme brioche au look si traditionnel est absolument divine, et on peut l’acheter bien emballée prête à voyager, ne faites pas l’impasse! Si vous ne pouvez pas en ramener, vous pouvez aussi acheter le moule traditionnel qui vous permettra d’en faire maison. Ce n’est pas aussi difficile qu’on pourrait le penser, et franchement délicieux!
 

Photo Hajime NAKANO @ Flickr

Du pain d’épices

Vous trouverez cette célèbre spécialité de fêtes sur les marchés de Noël ou dans les boulangeries.

Des bredele

Ces petits gâteaux de Noël se préparent et s’offrent dès la fin novembre. Il y a un nombre invraisemblable de saveurs toutes aussi délicieuses les unes que les autres! 
 

Du christollen ou christstollen

Aussi appelé stollen, ce gâteau de Noël est bourré de fruits confits et de pâte d’amandes, j’en suis fan!
 

Photo Whitney @ Flickr

Du schnaps

Cette eau de vie typique réalisée avec des fruits locaux comme la mirabelle, la quetsche, la cerise, la poire… Elle se consomme bien fraîche ou à température ambiante.

Du vin

L’Alsace est une grande région productrice de vins, notamment de blancs fruités et légers, parfaits pour l’apéritif ou pour accompagner les plats locaux. On y trouve 7 vins A.O.C. issus de 7 cépages : Gewurztraminer, Riesling, Sylvaner, Pinot blanc, Tokay Pinot Gris, Pinot Noir, Muscat. Vous pouvez également ramener du crémant d’Alsace qui pourra accompagner vos apéritifs et repas de fêtes.
 

Photo Jason Weaver @ Flickr

Des bières alsaciennes

L’Alsace est la première région brassicole de France. Évitez les marques célèbres que l’on trouve partout en France, mais profitez de votre séjour pour ramener de petites productions locales à découvrir une fois rentrés chez vous.
 
Voilà mes idées pour ramener des souvenirs gourmands et utiles d’un séjour en Alsace. Je ne suis pas exhaustive tant cette région regorge de spécialités! En connaissez-vous que j’ai oublié?
 
 
 
 

Confit d’oignons rouges au vin rouge

Aujourd’hui, je vous propose un classique qui se retrouve à mes tables de fête tous les ans. Le confit d’oignons est une petite douceur typique de la période de fin d’année, que l’on aime souvent associer avec le foie gras de canard. Vous pouvez tout à fait vous en servir de cette façon. Mais si comme moi, vous ne mangez pas de foie gras de canard, il y a plein d’autres façons de l’utiliser aussi! Vous pouvez par exemple l’utiliser pour accompagner des viandes froides, en tartiner dans un sandwich, sur des crackers ou encore le proposer dans un petit pot sur votre plateau de fromages. Le confit d’oignons présente alors l’avantage de contrebalancer le côté riche du fromage par son goût à la fois acidulé et sucré.
 
 
A cette période de l’année, si je n’ai plus de confit d’oignons en stock, je sais qu’il est temps de m’activer, de collecter de jolis pots, et d’acheter un stock d’oignons! Pour les contenants, de simples pots avec des couvercles à vis suffisent, comme des petits pots de confiture ou de moutarde récupérés. 
 
 
Ce confit pourra aussi faire un joli petit cadeau d’invités si vous le décorez d’une jolie étiquette et d’un petit ruban, ou faire partie de coffrets gourmands que vous offrirez pour les fêtes. Il est si facile d’en préparer en grande quantité que vous pouvez en faire tout un stock pour vos fêtes de fin d’année en un après-midi.
 
Une fois que vous avez préparé ce confit d’oignons, vous pouvez commencer à le manger dès qu’il a refroidi si vous le souhaitez. Cependant, il durera un an en bocal, ce qui signifie que vous pouvez en faire un gros lot et en profiter toute l’année.
Une fois ouvert, conservez votre confit au réfrigérateur dans un récipient couvert pendant deux semaines maximum. 
 
 
P.S. : Pour aller avec ce confit d’oignons, découvrez mes brochettes de foie gras au pain d’épices!
 
 
Confit d’oignons rouges au vin rouge

Confit d’oignons rouges au vin rouge

Ingrédients

  • 500 g d'oignons rouges coupés en petits morceaux
  • 2 c. à s. de sucre en poudre
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 30 g de beurre
  • 20 cl de vin rouge
  • 1/2 c. à c. de sel

Instructions

  1. Mettez les oignons à revenir dans une poêle sur feu très doux avec l'huile d'olive.
  2. Ajoutez le sucre et le vin rouge, couvrez et faites cuire sur tout petit feu pendant 30 minutes, en vous assurant que cela ne brûle pas.
  3. Mettez en bocal stérilisé.

Spécialité d’Argentine : Postre vigilante

Et si on allait faire un tour en Argentine? Aujourd’hui je vais vous parler d’un produit typiquement argentin que j’ai eu le plaisir de tester : le dulce de batata.
 
Le dulce de batata est une spécialité traditionnelle qu’on trouve en Argentine et d’autres pays comme le Paraguay, l’Uruguay, le Brésil. Réalisé à base de patates douces cuites lentement avec du sucre, c’est un peu comme une sorte de gelée ou de pâte de fruits. La patate douce est originaire d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, et elle est un aliment de base dans la cuisine sud-américaine. Naturellement assez sucré, ce légume peut s’utiliser en salé ou en sucré, comme dans ce dulce de batata.
 
 
Le dulce de batata est très similaire au dulce de membrillo espagnol, qui est une pâte de coings collante. 
 
J’ai eu l’occasion récemment d’acheter du dulce de batata, mais je ne savais pas bien quoi en faire. J’ai donc enquêté et découvert qu’un des desserts favoris des argentins se réalisait avec cette étrange pâte : le postre vigilante. C’est un dessert tout simple où la dulce de batata est soit prise en sandwich entre deux morceaux de fromage, ou simplement posée sur dessus.
 
 
La préparation de ce dessert est on ne peut plus simple. Tout ce dont vous avez besoin, c’est du dulce de batata et du fromage.
Vous pouvez les assembler en coupant du fromage et le dulce, puis en les mangeant ensemble. Chaque région d’Amérique latine a sa version de postre vigilante, réalisée avec une pâte de fruit et un fromage local, qu’on ne trouve pas chez nous en France malheureusement. J’ai lu que le fromage Argentin habituellement utilisé se rapprochait du cantal, c’est donc ce que j’ai choisi. Choisissez dans tous les cas un fromage neutre et pas trop salé.
 
Généralement, le postre vigilante est servi avec des noix après le dîner ou entre les repas sous forme de petites collations. Vous pouvez aussi l’accompagner de pain et d’un bon vin!
 
Si vous ne trouvez pas de dulce de batata, une pâte de fruits aux coings ou à un autre fruit aura un résultat assez proche.
 
 
 
 
Spécialité d’Argentine : Postre vigilante

Spécialité d’Argentine : Postre vigilante

Ingrédients

  • 150 g de Cantal
  • 150 g de dulce de batata

Instructions

  1. Coupez le cantal et le dulce de batata en petits cubes de la même taille et déposez un morceau de dulce de batata sur chaque morceau de fromage. Servez tel quel, à l'apéritif ou au fromage.
 
Source d’inspiration :
http://e.viagourmet.com/noticias/gourmet/el-vigilante-postre-argentino-popular.html