Archives par mot-clé : poulet

Découvrez 15 épices de la cuisine du monde

Photo Mike McBey @Flickr

En bonne passionnées d’épices, j’en ai un nombre invraisemblable dans mes placards. Parmi elles, il en a certaines que j’utilise tous les jours, d’autres plus rarement, mais j’adore avoir le choix et me renseigner sur chacune pour savoir comment les utiliser. Comme j’aime la cuisine du monde, aujourd’hui je vous propose un petit voyage à travers certaines épices typiques de pays du monde! C’est parti pour le voyage!

Antilles : colombo

Le colombo de poulet est un plat typique des Antilles. ce mélange d’épices, assez proche du curry, est composé de coriandre, curcuma, piment doux, cumin, fenugrec, gingembre.

Allemagne : cannelle

La cannelle est typique de l’Allemagne et notamment de ses spécialités de Noël comme les pains d’épices. Les marchés de Noël sentent la cannelle à plein nez! Mais j’aurais aussi pu citer le Portugal! Une grande partie des desserts portugais sont saupoudrées de cette épice divine!

 

Cambodge : cardamome

La cardamome est très présente dans la cuisine asiatique et indienne, mais elle est réellement typique du Cambodge. En effet, c’est une espèce endémique qui pousse à l’état sauvage dans la chaîne des cardamomes au Cambodge.


Photo Maxpax @Flickr

Chine : 5 épices

Le 5 épices évoque la cuisine chinoise.  Il n’y a pas deux mélanges identiques mais il contient généralement de l’anis, du fenouil, de la coriandre, du poivre de Sichuan, des clous de girofle… Et ne se limite pas forcément à 5 épices!

 

Grèce : menthe

La menthe s’apprécie dans les desserts, les entrées et les boissons. Elle permet notamment de réaliser le délicieux tzatzíki.

Hongrie : paprika

En Hongrie on a l’impression que tout est parfumé au paprika, et il est vendu partout sur les marchés. Là-bas, il a longtemps été le remplaçant du poivre, trop cher pour le peuple. Il permet notamment de réaliser la délicieuse goulash.

Inde : curry

Le curry n’est pas à proprement parler une épice mais un mélange d’épices, dont il existe de nombreuses variantes, plus ou moins pimentées. Ce mélange sert à réaliser les plats du même nom comme le curry rouge ou le curry aux oeufs.

Italie : Basilic

Le basilic est un emblème de l’Italie à lui tout seul, et il parfume aussi bien les plats de pâtes, les pizzas, les risottos ou entre dans la composition du fameux pesto ou de la salade tomate mozzarella. J’en suis fan et je pourrais en mettre partout!

Japon : gingembre

Le gingembre se trouve dans de nombreuses cultures, et notamment dans la cuisine japonaise. Mariné, il accompagne les sushis. Il est aussi souvent utilisé dans les sauces, les marinades, les soupes ou même pour parfumer le riz et les poissons.

Liban : sésame

Le sésame est très présent dans la cuisine libanaise, puisqu’il compose notamment le tahin, ou pâte de sésame qui sert elle même à faire le houmous. Il permet aussi de composer le zaatar, un condiment qui peut remplacer le sel et parfumer les plats.

Malaisie : curcuma

Le curcuma est connu pour sa jolie couleur. Il est originaire d’Inde et de Malaisie et entre donc dans beaucoup de recettes de cette zone géographique. parmi les recettes originaires de là-bas, il existe un curry malaisien, le curry rendang, le poulet capitan ou le poulet à la malaisienne par exemple. 

Maroc : ras el hanout

Le ras el hanout est un mélange typique du Maroc qui peut être composé d’une vingtaine d’épices ou même beaucoup plus. Ce mélange bien parfumé et plus ou moins piquant est parfait dans les couscous, tajines, pastillas, ou dans les plats de légumes marocains.


Photo Clyde Robinson @Flickr

Scandinavie : Aneth

L’aneth m’évoque toujours la Scandinavie, il est très présent là-bas et notamment et notamment au saumon mariné, la betterave marinée, les sauces au skyr et aux petites herbes ou encore celles au raifort… Il faut l’utiliser à petite dose, sinon il peut vite prendre le dessus sur els autres ingrédients.

 

Thaïlande : coriandre

La coriandre est sans doute mon herbe favorite et surtout dans sa version fraîche! Elle parfume de nombreux plats d’Asie et de Thaïlande en particulier.

Voilà un aperçu de mes cuisines et épices du monde préférées. Et vous quelles sont vos épices chouchou?

Turquie : cumin

Le cumin est présent dans beaucoup de cuisines mais j’avais envie de vous parler de la cuisine turque, une cuisine dont je suis folle. La Turquie produit du cumin, et le met à l’honneur dans de nombreux plats de viande et notamment avec du bœuf haché comme dans les keftas.

Et vous, quelles sont vos cuisines du monde et vos épices favorites?

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Mélange d’épices de printemps

Vous savez que j’aime beaucoup les épices, et en plus d’utiliser des épices et mélanges d’épices tout faits, j’aime aussi en composer moi-même. J’ai par exemple voulu réaliser un mélange printanier que je pourrais utiliser au retour des beaux jours sur mes salades, dips, gratins… 

 

 

J’en ai réalisé une jolie quantité et je me suis amusée à offrir des petits pots à ma famille à Pâques, je trouvais ça sympa et ça change un peu du chocolat !

Mon mélange contient de l’ail, du fenouil, de la coriandre, du cumin, de l’origan, des herbes de Provence, de la moutarde, des zestes de citron séchés… Bref il est très parfumé, et il se marie bien à de nombreuses recettes printanières, c’est exactement ce que je voulais !

 

Ce mélange sera parfait avec de la crème fraîche dans laquelle on trempe les crudités telle que les carottes, le choux fleur. Il parfumera agréablement une vinaigrette, un tzatziki  ou un houmous. Il s’associe aussi bien à l’huile d’olive pour mariner le poulet, l’agneau, des grillades au barbecue.

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Irish mimosa

A la Saint Patrick, c’est bien connu, on boit de la bière, c’est même la raison principale pour laquelle j’apprécie cette fête, n’étant pas irlandaise d’origine. En réalité, cela n’a rien d’exceptionnel pour moi, car vivant dans le nord de la France, la bière est pratiquement ma boisson de base… Après l’eau, je vous rassure quand même!
 
 
Pour la Saint Patrick, j’ai donc voulu changer un peu et vous proposer de réaliser un cocktail en hommage à cette fête. Il s’agit d’un cocktail tout vert et parfumé au whisky irlandais, adapté à partir d’une base de mimosa.
 
Le résultat est très sympa et hyper joli, je trouve qu’on est parfaitement dans la thématique! Si vous voulez comme moi vous la jouer Bree Van de Kamp et proposer un menu complet à thème, vous pouvez enchaîner sur un pain à la bière, un potpie au poulet et à la bière et un brownie double chocolat bière.
 
Joyeuse Saint Patrick à vous, que la fêtiez chez vous, dans un bar ou que vous n’y accordiez aucune importance!
 
 
 
 
Source d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Qu’est-ce qu’on mange en mars?

Nous voici au mois de mars! C’est un de ceux que j’apprécie le moins  car je trouve qu’il traîne en longueur et je m’impatiente du retour des beaux jours! Cependant, ce n’est pas une raison pour se laisser aller au niveau de la cuisine, et on peut se faire plaisir avec la saint Patrick, surtout quand on aime (comme moi) la cuisine anglo-saxonne et la bière. 

Les produits de saison en mars :

Légumes : Céleri, mâche, chou chinois, chou de Bruxelles, chou rave, courge butternut, épinard, endive, oignon, oignon blanc, poireau, potimarron, navet, radis, salade frisée.

Fruits : Citron, mangue, orange, pamplemousse, pommes, poires.

Mes recettes favorites pour mars :

 

Gratin de pâtes aux champignons et courge butternut

Gratin de pâtes aux choux de Bruxelles, épinards et cheddar

Pain à la bière et mimolette

Ragoût de chou et corned beef

Potpie au poulet, bière et légumes verts

Cheese onion pie

Tarte à la bière et au spéculoos

tarte-speculoos-biere3

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Bouchées champignons, bière et cheddar

Je n’ai jamais aimé les vol au vent ou bouchées à la reine quand j’étais jeune. Il faut dire que je n’aimais pas la béchamel, je ne courais pas après les champignons, et je ne sais pas comment vous décrire ça mais… Ce plat avait un aspect de cuisine de cantine, la sauce semblait figée, la pâte feuilletée sèche, l’ensemble était fade et gélatineux… Je vous dépeins un tableau de rêve, n’est-ce-pas ? De ce fait, j’avais décrété que je n’aimais pas, sans plus m’y attarder. 
 
 
 
Cependant plus récemment, j’ai entendu plusieurs personnes vanter les qualités de ce plat, et je me suis demandé si je n’étais pas une fois de plus victime du phénomène “cantine”. J’entends par là que l’on croit ne pas aimer un plat parce qu’on ne l’a goûté qu’à la cantine et qu’il était particulièrement raté là-bas. Tout plat que l’on a détesté à l’époque de la cantine mérite d’être re-testé ne serait-ce qu’une fois, réalisé par un bon cuisinier ou simplement, fait maison par un cuisinier standard, cela n’a généralement rien à voir ! 
 
 
Quelques jours après cette réflexion que je m’étais faite, j’ai reçu en cadeau un panier garni qui contenait… Des coques à vol au vent ! Sacré hasard, que j’ai interprété comme un signe du destin ! Comme je ne mange pas de poulet, je me suis dit que j’allais simplement mettre des champignons et de la béchamel. Et puis en y repensant, je me suis dit que je pourrais ajouter un peu de bière à la béchamel pour la rendre plus parfumée. Puis j’ai vu le cheddar dans le frigo et je me suis dit que ça allait parfaitement avec la bière… Voilà comment mes vol au vent sont pratiquement devenus des welsch en pâte feuilletée !
 
 
Je me suis régalée bien évidemment, et le mariage cheddar bière et champignons fait désormais partie de mes favoris ! 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 4

Feuilletés au foie gras et champignons

Les fêtes approchent! C’est difficile à percevoir cette année sans l’effervescence générale, les vitrines des magasins décorées, la recherche assidue des cadeaux de Noël… Tout ceci est bien triste, mais on n’a pas le choix. J’essaye malgré tout de penser à des jours meilleurs et de ne pas oublier ces jolies fêtes qui nous attendent et qu’il va falloir préparer comme on peut.
 
 
 
Je ne sais pas encore comment cela va s’organiser chez moi. Toute ma vie est chamboulée depuis 1 an ! Evidemment, il y a le coronavirus et le confinement qui nous désorganisent, mais il y a aussi ma situation familiale qui a évolué et est beaucoup moins “posée” qu’avant. Sans compter le travail qui est très chronophage en cette période de fêtes. Je ne suis même pas sûre de prendre des congés.
 
Peu importe, le moral est au beau fixe et l’envie de se faire plaisir en famille est là aussi!
 
 
Je vous propose aujourd’hui une petite recette au foie gras. J’ai adoré le foie gras pendant des années pour finir par m’en lasser. Mes goûts ont changé et je le trouvais trop écœurant, je n’arrivais presque plus à en manger. J’ai finalement arrêté totalement d’en consommer, mais je sais que ses fans sont nombreux!
 
Alors si vous cherchez une petite recette festive et facile à faire, avec celle-ci vous êtes assurés de vous régaler !
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Hachis parmentier à la provençale

Quoi de meilleur qu’un bon hachis parmentier? C’est un peu le repas du dimanche par excellence pour moi, avec le poulet frites et le rôti de bœuf…
 
 
Si je le réalise souvent assez simplement avec de la viande hachée, j’ai eu l’occasion lors d’un cours de cuisine en ligne de tester une recette un peu plus sophistiquée et traditionnelle, en utilisant du paleron. J’ai voulu essayer et je n’ai pas été déçue…
 
 
Cette recette est un pur concentré de saveurs : entre le vin blanc, les tomates, l’ail, la fondue de poireaux… On atteint un peu le nirvana du hachis parmentier traditionnel!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 6

Pizza basquaise

Avis aux amateurs de poulet basquaise et aux amateurs de pizza, aujourd’hui je vous propose de réunir le meilleur des deux mondes! Cette pizza très facile à réaliser au poulet, poivrons, oignon rouge tomates et piment d’Espelette est un pur régal aux saveurs du sud. Ajoutez à cela une bonne dose de fromage, et vous obtenez un délice qui devrait plaire à tout le monde!
 
 
 
Le piment d’Espelette est une variété spécifique de piment cultivée au pays basque. Si vous n’en trouvez pas vous pouvez le remplacer par n’importe quelle autre sorte de piment séché en poudre, mais disons-le franchement, ça ne sera pas tout à fait pareil!
 
Pour le poivron, vous pouvez si vous voulez gagner du temps acheter du poivron émincé surgelé. C’est ultra pratique je trouve! Sinon, je le fais moi-même quand j’ai des poivrons d’avance, je les émince et je les congèle pour plus tard. Ça revient au même mais en mode zéro emballage puisque j’achète mes poivrons frais non emballés.
 
 

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 10

Mes idées pour bien utiliser votre congélateur

 
En ce qui concerne le congélateur, il existe y a deux écoles : ceux qui ne savent même plus ce que contient le leur et qui doivent sortir le pic à glace pour y prélever quoi que ce soit, et les accros qui l’utilisent en toute circonstance et piochent dedans au jour le jour.
Quelle que soit la catégorie à laquelle vos appartenez, je vous propose aujourd’hui d’en savoir un peu plus sur la meilleure façon d’utiliser votre congélateur!
 
Photo Mliu92 @ Flickr

Stockez des légumes et fruits prêts à cuisiner

 
Votre congélateur peut vous aider à préparer un repas sain et riche en vitamines en quelques minutes, à condition de prévoir les bons produits. Des épinards pré-cuits, du poivron émincé, des carottes en rondelles, des petits pois et du brocoli peuvent par exemple constituer un bonne base de départ, à adapter suivant ce que vous aimez. Côté fruits, des framboises, des dés d’ananas ou encore de pommes peuvent vous permettre de préparer un gâteau ou une crêpe gourmande très facilement.
 
 

Prévoyez les basiques pour tout cuisiner

 
Souvent quand on a envie de cuisiner, il manque un petit ingrédient-clé et cela nous décourage… Le congélateur peut nous rendre de bons services à ce niveau-là. Prévoyez d’avoir toujours de l’oignon, de l’ail et de l’échalote émincés, ainsi que des galets de sauce tomate et de crème fraiche. Les herbes ciselées et le piment frais émincé sont également très utiles, surtout qu’ils permettent de ne prélever qu’une toute petite portion et évitent donc le gâchis.

Stockez en petites portions

 
Le souci quand on congèle des restes en grosse quantités, c’est qu’on hésite parfois à les décongeler. En effet, une fois décongelé les aliments ne se conservent plus très longtemps, et on attend donc d’être sur qu’on va tout manger. Pour cette raison, il est plus simple de congeler ses plats en proportions individuelles. Si on est plusieurs à manger, il suffit de décongeler plusieurs portions. Si on est seul, c’est très pratique pour un repas improvisé ou même pour emmener le midi au bureau. de la même façon, congelez les soupes dans de petits pots individuels ou même dans des bacs à glaçons pour former des palets comme le font les industriels.
 

Réduisez vos déchets

 
Quiconque prépare des repas à la maison assez régulièrement a forcément le sentiment de produire beaucoup de déchets qui pourraient parfois être évités. La conservation ( pour les réutiliser plus tard) des déchets de cuisine est l’une des meilleures choses que notre congélateur peut nous aider à faire. Il y a d’abord la posisbilité de jeter des produits qui s’abiment plutôt que de les jeter comme des fruits ou des légumes qui commencent à vieillir. Même les banans trop mures peuvent etre congelées entières sans la peau pour etre utilisées plus tard dan sun banana bread.Les légumes un peu défraichis pourront facilement etre uliseés dans une soupe ou un curry.
 

Stockez vos épluchures

Il n’y a pas que les produits sur le point de l’abimer que vous pouvez stocker pour réduire les déchets. Congelez vos épluchures de légumes pour réaliser vos bouillons maison dès que vous en aurez assez. Vos écorces d’agrumes peuvent aussi être sauvées dans l’objectif de les confire, d’en faire des sirops ou d’en faire des confitures. La peau et les pépins de melon serviront aussi à faire une confiture. Les épluchures de pomme  peuvent aussi permettre de faire des sirops et boissons chaudes délicieuses. Le jus de pois chiches peut être congelé puis battu en mousse en remplacement de blancs d’oeufs. ce ne sont que quelques exemples mais il en existe plein d’autres!

Voilà ma façon d’utiliser mon congélateur au mieux afin de pouvoir cuisiner très facilement ce que je peux au quotidien en gagnant du temps! Et vous, avez vous d’autres idées ou techniques?
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Découvrez une recette de chaque pays d’Asie

J’ai une véritable passion pour la cuisine du monde, et si je rêve de découvrir en vrai chaque pays du globe, en attendant je me contente de les découvre en cuisine! près plusieurs années à expérimenter sur ce blog, j’ai réalisé que j’ai enfin testé une recette de chaque pays d’Asie! Je me suis basée sur la liste des pays du continent asiatique de Wikipédia pour constituer cette liste. Ce continent est le plus vaste et dispose d’une très grande variété culturelle, ce qui qui se ressent aussi en cuisine! Je vous fais donc découvrir ici ce voyage à travers 47 pays!

 

Afghanistan : dal afghan
Arabie saoudite : œufs durs aux épices
Arménie : gâteau aux pommes
Azerbaïdjan : à venir
Bahreïn : à venir
Bangladesh : poulet korma
Bhoutan : à venir
Birmanie : Sanwin makin
Brunei : à venir
Cambodge : boeuf loc lac
Chine : concombre écrasé
Corée du Nord : lentilles coréennes
Corée du Sud : boulettes goji wanja jorim
Émirats arabes unis : à venir
Géorgie : à venir
Inde : paneer lababdar
Indonésie : sambal kemiri
Irak : à venir
Iran : naan berenji
Israël : ozne aman
Japon : curry japonais au boeuf
Jordanie : ful madammas
Kazakhstan : à venir
Kirghizistan : à venir
Koweït : à venir
Laos : dip laosien
Liban : mujjadara
Malaisie : seri muka
Maldives : à venir
Mongolie : faux bœuf mongol
Népal : dal bhat
Oman : à venir
Ouzbékistan : à venir
Pakistan : moong dahl
Palestine : à venir
Philippines : abodong gulay
Qatar : à venir
Russie : belyachi
Singapour : curry puffs
Sri Lanka : pudding of dulya
Syrie : keshke
Tadjikistan : à venir
Thaïlande : crème de pandan
Timor oriental : à venir
Turkménistan : à venir
Turquie : aubergines à la turque
Viêt Nam : pho au poulet
Yémen : à venir

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 9