Archives par mot-clé : pois chiches

Légume de saison : le poivron

Photo  Theo Crazzolara @Flickr

En juillet, les poivrons sont dans toutes les assiettes. Comme pour la courgette ou la tomate, on a tendance à oublier qu’elles ne sont pas de saison toute l’année car elles sont tout le temps sur les étals, mais c’est bien l’été que le poivron est de saison, et donc le moment à privilégier pour en consommer…  Les poivrons sont synonymes de cuisine du soleil et parfumée, et c’est pourquoi je les adore. Maintenant que les poivrons sont de saison, je vous propose ce petit guide pour savoir comment les choisir et comment les conserver, ainsi que la liste de mes recettes favorites à faire avec des poivrons. 


Photo Green Mountain Girls Farm @Flickr

Comment choisir les poivrons?

Tout d’abord, parlons de leur couleur. On trouve souvient des trios de poivrons, ce qui permet de varier mais ils sont emballés dans du plastique non recyclable, donc privilégiez les poivrons en vrac. Si vous hésitez sur la couleur, sachez qu’ils sont interchangeables dans les recettes, mais que les verts sont les moins mûrs, donc un peu plus piquants, tandis que les jaunes et rouges, au stade de maturité plus avancé, sont un peu plus doux. Bref de ce côté là, tout est affaire de goût! Pour être sûr(e)s qu’ils soient bien frais, choisissez des poivrons brillants et sans défauts, mais aussi bien fermes. Ils doivent avoir un pédoncule encore bien frais. Évitez les poivrons à la peau qui commence à se flétrir, à devenir ridée, ou ceux qui ont des tâches ou défauts.

     
Photo ray_explores @Flickr

Quand les poivrons sont-ils de saison?

Les poivrons sont des légumes très répandus et commercialisés toute l’année. Cependant leur véritable saison s’étend de mai à août ce qui en fait un légume d’été. 


Photo *highlimitzz @FLickr

Comment conserver vos poivrons?

Vos poivrons resteront frais quatre ou cinq jours stockés dans le bac à légumes. Ne lavez pas les poivrons à l’avance, mais juste avant de les utiliser. Si vous avez trop de poivrons et que vous savez que vous ne pourrez pas tout utiliser en quelques jours, vous pouvez les congeler pour une utilisation ultérieure. Pour cela, rincez-les, séchez-les bien, et émincez-les en fines lanières. Vous pourrez les ajouter à vos poêlées et plats sans même les faire décongeler avant.


Photo Mike Mozart @Flickr

Comment préparer des poivrons?

Comme la plupart des fruits et légumes frais, rincez vos poivrons uniquement quand vous êtes prêts à les utiliser. Il vous suffit d’enlever le pédoncule, les parties blanches et les graines à l’intérieur, et vous n’avez plus qu’à le couper comme vous les souhaitez. Ce légume se décline de mille façons. Il sera par exemple délicieux revenu dans les poêlées et woks en tous genres, en poivronade ou confits conservés dans de l’huile. Pensez aussi à la ratatouille, à la salade méchouïa et à la chakchouka. 


Photo Sharunas Jurevic @Flickr

Mes recettes favorites à la poivrons

 

feuilletes-poivrons-oeuf
Petites tartes carrées aux œufs et poivrons

tartinade-lentille-poivron-3
Tartinade végétale aux lentilles corail et poivrons

wrap-poulet-mais-2
Wrap au poulet, poivron mariné et ricotta

caviar-poivrons
Caviar de poivrons

poivrons-marines
Poivrons marinés aux herbes de Provence

salade-pois-chiche-poivron
Salade de pois chiches et poivrons


Maïs pimenté aux poivrons et chèvre


Poivronade jaune

Poivrons farcis au riz de konjac

Houmous au curry vert

A l’époque de mes débuts sur ce blog, je m’amusais souvent à créer des recettes « fusion ». Welschotto, tourte fish’n chips ou mac and cheese burritos, j’adorais mixer la cuisine de deux pays en apparence sans aucun lien entre deux pour créer un super plat qui combinait ce que j’aimais dans chaque. J’ai réalisé que j’ai un peu perdu cette habitude au fil du temps, c’était pourtant très amusant et cela me réservait beaucoup de bonnes surprises!
 
 
Alors j’ai décidé de m’y remettre et de fusionner à nouveau la cuisine de deux pays. Cette fois, j’ai voulu faire se rencontrer deux de mes plats favoris et en apparence sans rapport entre eux : le curry vert, un plat relevé et nourrissant plutôt typique d’Inde et le houmous, star des apéros originaire du Proche Orient.
 
Cela a donc donné… Un houmous au curry vert bien sûr!
 
 
On y retrouve la texture bien crémeuse du houmous, mais sa douceur habituelle laisse place aux notes épicées, acidulées, et fraîches du curry vert. Je dois dire que cette version nous a totalement conquis et que nous l’avons engloutie encore plus vite qu’un houmous classique! Si vous êtes amateurs de saveurs relevées, ce houmous qui a fait un détour en Inde est fait pour vous!
 
 
 
Houmous au curry vert

Houmous au curry vert

Ingrédients

  • 250 g de pois chiches crus (ou 500 g cuits)
  • 1 c. à s. de pâte de curry vert
  • 5 cl d'eau
  • 4 gousses d'ail
  • 1 c. à s. de feuilles de coriandre
  • 2 c. à s. de jus de citron vert
  • 1 c. à s. d'huile de sésame
  • 2 c. à s. bombées de crème de coco
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Si vous utilisez des pois chiches crus, pensez à les faire tremper dans de l'eau la veille au soir ( 8 heures minimum).
  2. Ensuite, rincez-les puis mettez-les à cuire départ eau froide, pour une durée d'une heure 30 environ jusqu’à ce qu'ils soient tendres. Laissez-les tiédir avant de les utiliser pour la recette.
  3. Mélangez tous les ingrédients dans le bol d'un mélangeur ou d'un robot culinaire, salez et poivrez et mélangez jusqu'à obtenir une consistance lisse.

Comment tout remplacer en cuisine par sa version zéro déchet (ou presque)?

Depuis plusieurs mois, j’ai commencé à suivre certains principes du zéro-déchet.  Vous en avez sans doute entendu parler, il s’agit d’une démarche visant à réduire ses déchets, voire à les faire disparaître… J’en suis loin, je vous l’avoue! Néanmoins nos progrès sont notables et nos poubelles ont bien réduit leur volume! Aujourd’hui, je vous propose un petit récapitulatif sur la façon de substituer des produits par une version « zéro » ou « moins » de déchets dans la cuisine! J’ai établi cette liste sur la base de mes recherches, des conseils qu’on m’a donnés… Si vous trouvez d’autres idées ou des produits que j’ai oubliés, n’hésitez pas à m’en faire part pour que je complète cette liste!    
 

Les féculents et légumes secs

On commence par le plus facile, les féculents (pâtes, riz, semoule…) et légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots..) sont tous ou presque disponibles en version « vrac », que ce soit en boutique vrac ou en supermarché. Ils ne sont pas plus chers et souvent bio, donc c’est vraiment l’un des aliments les plus simples à substituer pour commencer.
 

Photo Marco Verch @Flickr

Les œufs

Vous pouvez les acheter à l’unité dans de nombreux commerces, comme par exemple chez Bio Coop, Bio C Bon, ou même des chaînes de supermarchés, et ramener votre propre boîte à œufs.
 

Photo United Soybean Board @Flickr

Le lait

Là ça se complique! Le lait peut-être acheté en vrac si vous avez une ferme à proximité, mais il est assez dur à trouver autrement, car il pose des problèmes de conservation et d’hygiène. Du lait végétal fait maison vous permettra de produire moins de déchets si la première option n’est pas possible pour vous.
 

Photo Rebecca Siegel @Flickr

Les yaourts

Vous pouvez les remplacer par des yaourts faits maison, ou quand vous manquez de temps, du yaourt en gros pot sans suremballage. De manière générale, fuyez les produits suremballés, dans ce rayon et les autres. Pour les produits où il est inévitable d’avoir des emballages comme ceux-ci, jetez aussi un œil du côté du bac zéro gâchis et privilégiez si vous le pouvez ceux avec une date courte.
 

Photo star athena @Flickr

Les conserves

 Vous pouvez simplement arrêter d’acheter une grande partie des légumes que l’on trouve en conserves en achetant la version fraîche ( ou sèche pour légumineuses) des mêmes produits. Vous pouvez ensuite les consommer au fur et à mesure, ou si vous voulez en avoir d’avance, congeler votre stock ou le mettre en conserves vous-mêmes. C’est notamment le cas des haricots verts, tomates pelées, sauce tomate, lentilles…
Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez acheter des bocaux à la place des conserves en métal, la plupart des produits existent dans ces deux choix. Les bocaux  en verre peuvent ensuite  être ramenés propres en magasin vrac où ils seront réutilisés.
 

Photo Un Bolshakov @Flickr

Le café, thé…

Tout ceci se trouve en vrac en boutiques vrac, supermarché, ou dans les boutiques spécialisées dans le thé ou le café. Le palais des thés par exemple propose tous ses thés en vrac et vous pouvez amener vos propres bocaux pour les remplir là-bas.
Dans les boutiques vrac, le café est moulu à la demande, et il est bien meilleur pour un prix équivalent à celui que l’on achète en supermarché. Vous pouvez aussi investir dans un moulin, mais ce n’est pas indispensable si vous avez un magasin qui propose ce service. Certains extracteurs de jus permettent eux aussi de moudre le café.
Remplacez les filtres à café par un filtre universel qui vous fera faire des économies au passage.
Si vous le pouvez, remplacez votre machine à dosettes par un percolateur comme dans les bars (mais en plus petit hein!). Ici aussi vous ferez de grosses économies en utilisant du café normal plutôt que des dosettes.
 

Photo olle svensson @Flickr

Les fruits et légumes

Respectez au maximum la saison naturelle des fruits et légumes. Venez avec vos propres sacs (en papier ou tissu) chez le primeur et évitez tous les légumes et fruits qui ont été préemballés. Privilégiez si vous le pouvez l’achat aux petits producteurs locaux et faites le marché quand vous en avez l’occasion. Enfin, si vous avez une ferme près de chez vous qui propose la cueillette, c’est une façon idéale de faire découvrir les fruits et légumes aux enfants tout en respectant les saisons!
 

Photo David Leo Veksler @Flickr

Les pâtes à tarte, brick, etc

C’est pour moi l’un des produits  les plus difficiles à convertir en version zéro déchet. Le zéro déchet serait de faire tout cela vous-mêmes, mais j’avoue que c’est parfois un peu long et la tentation est grande de faire appel à faire des pâtes toutes prêtes, surtout en semaine! 
 

Photo Marco Verch @Flickr

Les plats cuisinés

Si vous le pouvez, ne leur accordez plus de place chez vous. Conditionnez vos restes dans des tupperwares individuels au congélateur, et quand vous avez besoin d’un plat tout fait pour emmener au travail par exemple, sortez simplement une portion.
 

Photo Eliazar Parra Cardenas @Flickr

Les jus de fruits et sodas

Les jus peuvent être faits à l’extracteur et au blender. Si vous consommez de sodas, une machine Sodastream vous permettra de les gazéifier vous-mêmes.
Certaines enseignes proposent désormais des jus de fruits et boissons avec des bouteilles en verre consignées, je pense que cela va avoir tendance à se développer dans les mois à venir car le retour à la consigne est un vrai phénomène. Même Coca-Cola commence à réétudier cette possibilité!
 

Photo Marco Verch @Flickr

L’eau

Utilisez de l’eau du robinet que vous pouvez filtrer à l’aide d’une carafe filtrante ou d’un dispositif au charbon. Le jour où vous devez changer de frigo, envisagez d’en acheter un avec un raccordement à l’eau et un filtre intégré, cela change la vie! Pour l’eau gazeuse, une soda stream vous permet de la faire si nécessaire.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les viandes, charcuterie, poissons…

Le choix le plus écologique c’est de les diminuer, voire de les supprimer de l’alimentation. Mais la plupart des bouchers, poissonniers et charcutiers de quartier acceptent de vous mettre vos achats dans vos propres contenants si vous leur demandez gentiment, c’est toujours ça de pris!
 

Photo Ruocaled @Flickr

Le fromage, la crème, le beurre

Évitez le fromage industriel en emballage plastique ou individuel. Prenez votre fromage à la coupe et ramenez vos emballages au fromager. Râpez votre fromage moi-même, ça évite l’emballage plastique et il se garde plus longtemps. Certains fromagers proposent également le beurre, la crème, la ricotta, la faisselle ou le fromage blanc en vrac.
 

Photo Rebecca Siegel @Flickr
 

Les ingrédients pour la pâtisserie (farine, sucre, pépites de chocolat…)

Tout se trouve en épicerie vrac, et ces produits sont souvent disponibles au rayon vrac des supermarchés. Il se conservent très bien en bocaux, c’est hyper pratique.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les céréales pour le petit déjeuner

Là c’est un choix très large qui s’offre à vous en vrac. Muesli, flocons d’avoine, céréales pour enfants, il y a plein d’options, aussi bien en boutique vrac que dans la majorité des supermarchés.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les tartinables ( confiture, pâte à tartiner…)

On les trouve en boutique vrac mais l’idéal sera de les faire maison.  Les confitures sont une super solution pour écouler des fruits qui vous restent et risquent de s’abîmer! Si vous avez fini des confitures en pot en verre, vous pouvez laver le bocal et le ramener à votre épicerie vrac.
 

Photo @joefoodie @Flickr

Les contenants

Pour mettre en place tout cela, commencez par refuser tous les sacs non réutilisables que vous proposent les magasins. Faites-vous un petit stock de tote bags ou sacs lavables, et lavez quelques bocaux de formats variés que vous conserverez pour vos courses. Les boites en métal sont également très pratiques car plus légères et moins fragiles, donc id »ales à transporter. 
 

Photo Richard Elzey @Flickr

Les serviettes en papier, sopalin…

Ces accessoires coûtent cher, autant à vous qu’à la planète. Remplacez-les progressivement par des torchons, essuie-tout, et serviettes de table lavables. Avec un lave linge, cela ne représente pas une charge de travail supplémentaire mais vous fera faire de belles économies!
 

Photo Joe @Flickr
 

Voilà tout! Ce guide est établi selon mes observations, ce qui ne signifie pas pour autant que j’arrive à le respecter à 100%, mais j’essaye de m’en approcher! Et vous, appliquez-vous certains de ces conseils? Avez-vous d’autres idées pour réduire notre impact sur l’environnement dans le domaine alimentaire?

Comment remplacer les oeufs dans une recette?

Il y a quelques temps, je vous ai proposé un article pour vous aider à remplacer les produits laitiers dans une recette. Aujourd’hui, c’est aux œufs que l’on s’attaque! Bien que j’adore les œufs, il m’arrive régulièrement de devoir les substituer dans ma cuisine, que ce soit pour alléger ma recette, pour prendre en compte l’allergie ou les goûts d’un invité, m’adapter à une personne végétalienne… De plus, j’achète mes œufs auprès d’un petit producteur local, auquel je n’ai accès qu’une fois par semaine. Donc entre deux, si je suis à court, je fais sans! Tout cela m’a amenée à me questionner sur les meilleures façons de remplacer les œufs dans l’alimentation et à vous compiler ce petit récapitulatif! Si vous avez d’autres astuces, ou si vous souhaitez des conseils sur une substitution dans un autre type de recette, n’hésitez pas à me l’indiquer!

Les œufs consommés en tant que tels

 
Au plat, œuf coque, œuf poché… Consommés tels quels, clairement, à ma connaissance cela relève encore de l’impossible de remplacer les œufs! Par contre, contrairement à l’expression consacrée « on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs », il existe des solutions pour vous préparer des omelettes sans œufs. Vous pouvez acheter ces préparations toutes faites sous forme d’une poudre, en boutique végétale ou bio. Le goût n’est pas le même mais la texture est pas mal et cela peut s’agrémenter comme un vraie omelette d’un peu tout ce qu’on veut! Cette préparation peut aussi se faire « maison », je vous la partagerai prochainement!
 

Dans les quiches

Une quiche est un peu une omelette dans une pâte, aussi vous pouvez utiliser un préparation toute fait à omelette sans œufs sans problème. Vous pouvez aussi mixer du tofu soyeux, et l’utiliser comme si c’étaient des œufs. Comptez 50 g de tofu par œuf à substituer. Le résultat est assez intéressant.

 

Dans les gâteaux de type flan

Vous pouvez ici aussi utiliser du tofu soyeux, à hauteur de 50 g par œuf, ou de la fécule de maïs additionnée d’eau, qui va épaissir en cuisant comme le ferait l’œuf. Les graines de chia fonctionnement également bien car elles créent un mucilage ( comptez une cuiller à soupe trempée 20 minutes dans 2 cuillers à soupe d’eau), mais les graines se sentent sous la dent, on aime ou pas!

Dans les gâteaux moelleux et les biscuits

Vous pouvez utiliser la technique de l’œuf de lin : une cuiller à soupe de graines de lin broyées mélangées à deux cuillers à soupe d’eau et laissées à tremper 5 minutes. cette méthode va apporter du gonflant à la recette. Dans les gâteaux où une certaine humidité est appréciée, de la compote ou de la banane écrasée (50 g par œuf) fonctionnent bien également.

Dans les mousses

Ici opère le mystérieux miracle du jus de pois chiches (le jus récupéré dans les boîtes de conserve quand vous égouttez les pois chiches). Ce jus peut être battu et forme alors une mousse, tout à fait comme le blanc d’œuf. Cette mousse peut se travailler, se mélanger, se cuire, bref, vous en faites exactement tout ce que vous feriez avec celle obtenue avec du blanc d’œuf. Nature, elle a un goût de pois chiches, mais un fois cuisinée, le goût est imperceptible. C’est vraiment bluffant!

Et vous, avez vous déjà testé d’autres méthodes pour substituer les œufs en cuisine? Qu’en avez-vous pensé, le résultat a été convaincant?

Légume de saison : la rhubarbe

Photo regan76 @Flickr

En avril, on voit la rhubarbe fleurir sur les étals et dans nos jardins. Ce légume qui se prend pour un fruit est parfait dans les compotes, mais il peut aussi être utilisé dans le salé! Son petit goût acidulé peut dérouter mais lors qu’on sait la préparer, elle peut devenir délicieuse. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, suivez ce petit guide!

Comment choisir de la rhubarbe?

Les tiges doivent être croquantes, fermes et dodues et d’une belle couleur. Si les feuilles sont présentes, elles ne doivent pas être flétries ou trop abîmées.


Photo Emma Forsberg @Flickr

Quand la rhubarbe est-elle de saison?

On peut trouver de la rhubarbe dès janvier , mais dans ce cas, elle a été forcée et cultivée dans le noir. La vraie rhubarbe qui a poussé naturellement arrive sur les étals en avril et peut durer jusqu’à la fin de l’été.

Comment conserver de la rhubarbe ?

La rhubarbe fraîche et débarrassée de ses feuilles se conserve jusqu’à deux semaines au réfrigérateur. Elle se congèle bien , que ce soit crue ou cuite. Elle est également très bien adaptée à la réalisation de conserves, par exemple sous forme de compote. 


Photo Rebecca Siegel @Flickr

Comment préparer de la rhubarbe?

Lavez-la, coupez les deux extrémités des tiges et jetez les feuilles toxiques. Épluchez-la en tirant sur les « fils » extérieurs principaux. La rhubarbe est très acidulée et nécessite un sucrage pour être appréciée. Faites-la cuire à feu doux pendant 20 à 30 minutes avec un tout petit fond d’eau, en ajoutant du sucre au goût. Pour l’adoucir sans trop sucrer la recette, vous pouvez aussi utiliser du jus de pomme ou d’orange. 


Photo Rebecca Siegel @FLickr

Mes recettes favorites à la rhubarbe

 


Tarte rhubarbe, framboises et sucre perlé


Compote de pommes et rhubarbe


Tarte à la rhubarbe au miel de pissenlit


Cobbler groseilles et rhubarbe au muesli


Crumble rhubarbe

sirop-rhubarbe-3
Sirop de rhubarbe

crumb-cake-3
Crumb cake à la rhubarbe

cheesecake-fraise-rhubarbe
Cheesecake fraise rhubarbe

Couscous aux courgettes, petit pois et halloumi

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette végétarienne et assez printanière composée d’un ingrédient que j’adore, l’halloumi.
 
Connaissez-vous ce fromage? On ne le trouve pas partout, principalement chez les fromagers ou dans les épiceries spécialisées en produits du sud car il vient de Chypre.
 
 
Je vous en parlais ici, ce fromage est un des rares qui ne fonde pas à la chaleur, il devient élastique et croustillant sur les bords, ce qui permet de le préparer en cubes, en brochettes, grillé à la poêle…
 
 
Ce petit plat façon couscous est un délice et nous a régalés. J’aime beaucoup manger ce genre de repas! Un peu de céréales et de légumes sont largement suffisants pour un repas du soir en semaine, surtout accompagnés de ce fromage vraiment divin!
 

P.S. : Si vous cherchez une autre recette à base de courgettes, cette poêlée est très sympa aussi!

 
Couscous aux courgettes, petit pois et feta

Couscous aux courgettes, petit pois et feta

Ingrédients

  • 350 g de boulgour
  • 1 oignon
  • 2 courgettes
  • 1 aubergine
  • 150 g de petits pois
  • 150 g de pois chiches
  • 1 gousse d’ail
  • 1/4 de c. à c. de cumin
  • 2 c. à c. de ras el hanout
  • 1/4 de c. à c. de thym
  • 1/4 de c. à c. de romarin
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 5 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre
    Pour l'halloumi
  • 250 g d' halloumi
  • 2 c. à s. d'huile olive
  • 1 c. à c. d'herbes de Provence
  • 1 filet de jus de citron
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Pelez et émincez l’oignon. Lavez et coupez les courgettes en fines rondelles et l'aubergine en dés.
  2. Épluchez et écrasez la gousse d’ail.
  3. Faites dorer le tout dans une cocotte avec 2 cuillers à soupe d’huile d’olive. Ajoutez les épices et le thym. Laissez cuire 20 minutes environ, jusqu’à ce que les courgettes et l'aubergine soient tendres en ajoutant un peu d'eau à mi cuisson pour éviter que cela ne brûle si besoin.
  4. Diluez le cube de bouillon de légumes dans 75 cl d’eau bouillante. Faites cuire les petits pois et les pois chiches égouttés pendant 10 minutes dans le bouillon.
  5. Versez le boulgour dans une casserole avec 70 cl d’eau bouillante salée et faites cuire 8 minutes, puis laissez gonfler encore 4 a 5 minutes hors du feu.
  6. Mélangez l'halloumi avec les herbes, l'huile et le citron. Faites le revenir à la poêle 1 à 2 minutes à la poêle jusqu'à ce qu'il soit doré.
  7. Réunissez tous les légumes et le bouillon dans une soupière. Servez avec le boulgour et les dés d'halloumi.

Comment organiser un apéro écolo?

Vous le savez, l’apéro est selon moi le repas le plus important de la journée, loin devant le petit-déjeuner. Cet avis n’engage que moi et ne serait bien sûr pas validé par un nutritionniste ! J’aime me renouveler au maximum lors de ce repas et surtout éviter les chips ou autres cacahuètes au profit de bonnes spécialités préparées maison. Ces derniers temps, je suis venue enrichir ma réflexion de considérations écologiques. J’essaie de limiter au maximum ma production de déchets, et je me suis donc demandé comment organiser un apéro vraiment écolo, tout en restant sympa! Si vous aussi vous essayez de consommer plus vert, ces idées vous inspireront peut-être!      

Les biscuits apéritifs 

Si vous disposez comme moi d’une épicerie vrac à proximité, ou d’un rayon vrac dans votre supermarché, vous pouvez tout simplement arrêter d’acheter des biscuits apéritifs dans des emballages plastiques ou cartonnés et les acheter en vrac. Mon épicerie permet de ramener ses propres bocaux, dans d’autres il faut utiliser des sacs en papier, ce qui est toujours mieux que les emballage industriels, surtout que vous pouvez utiliser plusieurs fois chaque sac en papier si vous ne l’abîmez pas. En vrac, on trouve notamment des cacahuètes, des mélanges de graines et fruits secs, des biscuits sablés, des cacahuètes enrobées, du maïs grillé… Il y a un énorme choix qui se conserve très bien et n’a rien à envier aux biscuits que l’on achète habituellement. La seule chose qui manque réellement (si vous êtes accro), ce sont les chips! Avec cette méthode, vous éliminerez déjà 50% des déchets liés à votre apéritif.


Source Kaj Schmidt  @Flickr

Les tartinades

Les tartinades maison sont une super alternative pour une cuisine zéro déchet, car on peut en réaliser à partir de tout ce qu’on a dans nos placards ou presque : à la feta, au maïs, à la tomate, à l’aubergine, aux pois chiches… Je fais en sorte d’en réaliser une qui me permet de finir un reste de légumes ou un bocal qui traîne dans mon placard depuis un bail. Les tartinades achetées toutes faites sont assez écologiques aussi, à condition d’en choisir en bocal en verre et non en plastique ou en boite de conserve . Le verre est recyclable et dans mon cas, je le dépose en boutique vrac pour qu’il serve à d’autres clients lorsqu’ils font leurs courses, ainsi le bocal ne finit pas à la poubelle. Servez vos tartinades avec une baguette coupée en tranches, achetée à la boulangerie sans emballage.

 


Source  Ella Olsson @Flickr

Les crudités

Les crudités sont hyper écolo, à condition de les acheter sans emballage plastique autour, et de saison. L’été on se régale de tomates cerises, l’hiver, préférez des bâtonnets de carotte et des morceaux de chou-fleur. Accompagnez-les d’une petite sauce  vite faite avec un peu de crème, yaourt ou fromage blanc suivant ce que vous avez sous la main, une cuiller de moutarde et des herbes fraîches ou du placard. 


Source Dwight Sipler  @Flickr

Les chutneys et sauces du placard

Profitez de l’apéritif pour finir les chutneys et sauces en tous genre qui dorment dans vos placards. Tartinez-en sur des rondelles de pain ou des chutes de pâte feuilletée, déposez par dessus des rondelles de chèvre ou d’un autre fromage, passez au four, et régalez-vous!


Source  Allagash Brewing @Flickr

Les chips 

Pour ceux qui sont vraiment accro aux chips mais ne veulent plus d’emballages industriels, il est très facile de faire des chips maison. On peut même les faire d’avance et les conserver dans un bocal. Le gros inconvénient, c’est que cela demande de sortir la friteuse, mais on m’a aussi offert un kit pour faire les chips au micro ondes… Moins gras et plus rapide, sans enfumer la maison! Enfin, pour un côté 100% récup, il est possible de faire des chips d’épluchures de pommes de terre, trop bonnes!


Source stephen boisvert  @Flickr

Les olives 

Les olives se trouvent facilement en vrac, dans les épiceries italiennes, au marché, en boutique vrac, et même dans certains supermarchés. Si vraiment vous n’en trouvez pas, préférez les olives en bocaux à celles en poches plastiques, au moins le verre sera recyclable!


Source Luigi Guarino  @Flickr

Et vous, avez-vous d’autres façons écolo de préparer l’apéro? N’hésitez pas à les partager ici!

Légume de saison : l’épinard

Photo Stewart Butterfield@Flickr

L’épinard est un des légumes verts les plus délicieux, polyvalents et sains qui soit. A la crème, sautés avec de l’ail, en farce dans des raviolis… Il est impossible de ne pas l’aimer! Comme les épinards frais redeviennent de saison à l’approche du printemps, je vous partage aujourd’hui quelques conseils sur leur choix, leur conservation et leur préparation. 


Photo RebeccaDawson@Flickr

Comment choisir des épinards?

À moins d’être hors saison, choisissez-les frais plutôt que congelé. Si vous n’êtes pas nombreux, achetez une petite quantité car ils ne se conservent pas bien longtemps.  Mais gardez en tête qu’ils diminuent énormément à la cuisson : ils perdront plus de la moitié de leur volume! Cherchez des feuilles et des tiges fraîches et croquantes, et d’un beau vert vif, sans aucun signe de jaunissement.
Évitez les feuilles qui semblent endommagés, flétris, grignotés par les insectes.


Photo Rob Bertholf@Flickr

Quand les épinards sont-ils de saison?

Les épinards poussent bien en climat tempéré et sont donc faciles à trouver chez nous. Ils ont disponibles toute l’année en sachets, mais leur meilleure saison d consommation est de mars à septembre.

Comment conserver des épinards ?

Ne lavez pas les épinards avant de les stocker, l’exposition à l’eau accélérerait leur détérioration. Enveloppez les épinards dans un torchon propre et humide, puis dans un sac en plastique, enroulez-le bien autour des épinard en évacuant le plus d’air possible et réfrigérez-les  jusqu’à 5 jours.

Évitez de conserver les épinards cuits car ils ne se conserveront pas très bien.


Photo Rebecca Siegel@Flickr

Comment préparer des épinards?

Les épinards vendus en sacs ont été prélavés et ne doivent être rincés.
Les épinards achetés en bottes ou en vrac doivent lavés juste avant de les cuisiner.  Il faut être méticuleux car les feuilles et les tiges ont tendance à collecter le sable et la terre.
Avant de les laver, coupez les racines et séparez les feuilles. Placez les épinards dans un grand bol d’eau tiède et agitez les feuilles avec les mains, ce qui permettra à la saleté de se déloger. Égouttez les épinards, remplissez à nouveau le bol avec de l’eau propre et répétez ce processus jusqu’à ce qu’il ne reste plus de saleté dans l’eau, soit deux à trois fois sauf si vos épinards sont particulièrement sales. 

Utilisez l’essoreuse à salade pour éliminer l’excès d’humidité avant de les servir ou de les cuire.

Mes recettes favorites aux épinards

 


Samossas au saumon, épinards et petits pois


Gratin de pâtes aux choux de Bruxelles, épinards et cheddar


Stoemp aux épinards frais


Épinards bengali


Oeufs cocotte aux épinards et stilton

quinoasotto-champignons-3
Quinoasotto aux champignons, épinards et parmesan

curry-pois-chiches-epinards-23
Curry aux pois chiches et épinards

mug-cake-epinard-chevre
Mug cake saumon, chèvre, épinards

Tarte à la courge sucrée

Halloween approche! N’y allons pas par quatre chemins, ce ne sont pas les bonbons que j’aime dans cette fête mais… Les citrouilles et les courges en tous genres! Il est d’ailleurs temps de vous proposer une délicieuse tarte à la citrouille! Cette tarte a été inspirée par un dessert réalisé par Lilou, du blog Gâteaux en fête de Lilou 25. Je n’ai pas du tout respecté le look de sa tarte, qui était pourtant très jolie, mais j’avais autre chose en tête. J’ai repris sa délicieuse garniture, dont j’ai diminué la quantité pour l’adapter à un moule rectangulaire. 
 
 
Au fil des ans, j’ai fait de nombreuses variations de tarte à la citrouille. Vous pouvez aussi essayer celle-ci par exemple, que j’aime beaucoup également! Mais peu importe le résultat, il y aura toujours de la tarte à la citrouille ou quelque chose de similaire à Halloween chez moi. La tarte à la citrouille est plutôt une tradition américaine, mais comme j’adore la culture américaine, j’aime m’en inspirer!
 
Parlons de cette tarte. Elle ne contient pas une garniture classique de tarte à la citrouille américaine, mais plutôt une sorte de semoule au lait à la courge. C’est un mélange à la fois délicat et très gourmand! Comme j’essaie de diminuer les œufs dans la pâtisserie, je me suis amusée à les substituer par des éléments végétaux : des graines de chia pour le liant, du jus de pois chiches monté en neige pour le côté aérien… Cela peut sembler étrange dit comme ça, mais tout le monde n’y a vu que du feu! Si vous préférez une version plus classique aux œufs, c’est sur le blog de Lilou que ça se passe. 
 
 
Mon homme n’est pas un fan de citrouille ou courge, et il accueille avec peu d’enthousiasme ce genre de desserts, mais cette fois ci, celui-ci a fait mouche et il s’est chargé de finir la tarte! 
 
J’ai décoré cette tarte avec de jolis marshmallows fantômes, si vous n’en avez pas, vous pouvez la décorer avec de la chantilly ou des noix de pécan par exemple, ou la laisser telle qu’elle.
 
 
 
 
Tarte à la courge sucrée

Quantité ou nb de personnes: Pour 6 personnes

Tarte à la courge sucrée

Ingrédients

  • 1 pâte brisée
  • 22 cl de lait d'amandes
  • 30 g de semoule de blé fine
  • 35 g de sucre
  • 35 g de jus de pois chiches
  • 175 g de courge
  • 1 c. à s. de graines de chia
  • 3 c. à s. d'eau
    Pour la décoration
  • 1 c. à s. de sucre glace
  • Quelques marshmallow

Préparation

  1. Tapissez votre moule à tarte avec la pâte brisée. Piquez le fond de tarte avec une fourchette. Couvrez la pâte de haricots de cuisson.
  2. Préchauffez le four à 180°C.
  3. Faites cuire 10 minutes la pâte à blanc.
  4. Retirez du four et réservez. 
  5. nettoyez, épluchez et coupez en gros dés la courge. Faites cuire la courge à l'eau jusqu'à ce qu'elle soit tendre.
  6. Égouttez-la, écrasez-la en purée et pressez-la dans un torchon pour extraire l'eau.
  7. Faites chauffer le lait, le sucre et la semoule dans une casserole jusqu’à obtenir une semoule épaisse. 
  8. Ajoutez la purée de courge, les graines de chia.
  9. Battez le jus de pois chiche en neige. Incorporez le pois chiche en neige délicatement au mélange au potiron.
  10. Versez le tout sur le fond de tarte.
  11. Mettez à cuire 30 minutes environ.
  12. Une fois la tarte refroidie, décorez avec les marshmallows.
 
Source d’inspiration :

Que manger en septembre?

Nous voici déjà en septembre! L’été est une saison qui file tellement vite! Heureusement souvent septembre nous réserve encore de beaux jours, mais aussi de beaux fruits et légumes!
 
Voici mon récapitulatif des fruits et légumes de saison pour le mois à venir, pour vous inspirer si vous êtes en recherche d’idées pour manger de saison!
 
 

🥝 Côté fruits : 

 
Figue : Linzertorte aux figues
 
Framboise : Apple pie mûre framboise
 
Melon : Sablés melon pavot
 
Myrtille : Cheesecake aux myrtilles
 
Pêche : Pêches pochées au sirop d’orgeat
 
Poire : Panna cota et poires pochées
 
 
Pomme : Gâteau crousti moelleux aux pommes et au cidre
 
 
Prune : Galette d’été aux prunes
 
Raisin : Cookies raisin noisette

🍠 Côté légumes : 

 
Artichaut : Dip à l’artichaut
 
 
Aubergine  : Aubergines à la turque
 
 
Betterave : Houmous à la betterave
 
Brocoli : Crumble de courgettes, brocoli et basilic
 
Carotte : Risotto carottes vanille
 
Chou-fleur : Chou-fleur au four au curcuma
 
Concombre : Salade de concombre à la russe
 
Courgette : Chips de courgette
 
Poireau : Galettes poireaux lentilles
 
Tomate : Tatin de tomates cerise

🧀Autres plaisirs du moment : 

– Les premières courges
– Les champignons
– Profiter des dernières terrasses
 
 
 
Et vous, vous aimez manger quoi en septembre?