Archives par mot-clé : fromage

10 épices incontournables

Vous l’avez sans doute remarqué, je suis une fan d’épices. J’aime la façon dont elles parfument et relèvent n’importe quel plat pour en faire un véritable festival de saveurs! Aujourd’hui, je vous propose un petit zoom sur mes épices favorites, avec une recette que j’adore tout particulièrement pour vous les faire découvrir.

1. Le curcuma

J’aime le curcuma pour son parfum doux, sa jolie couleur et ses bienfaits pour la santé. Je le trouve vraiment top dans ma soupe de carottes au curcuma et lait d’amandes, mon infusion curcuma gingembre et le golden milk.

2 . La cannelle

La cannelle est une de mes épices favorites depuis que j’ai goûté aux pâtisseries du Portugal qui en sont pleines… Depuis, je ne me lasse pas d’user et d’abuser de la cannelle dans mes desserts! Parmi mes chouchous, il y a la tarte amandine pommes cannelle, le riz au lait café cannelle, et surtout, cette tarte rustique poire, confiture de lait et cannelle qui est tout simplement fameuse.

3. La cardamome

La cardamome se trouve entière sous forme de capsules, ou moulue. On peut l’infuser dans des liquides pour réaliser par exemple des thés latte, ou la mettre dans les currys, ou même les desserts. Je trouve sa saveur vraiment surprenante et originale et je ne m’en lasse pas! Ma recette favorite sucrée à la cardamome est le sanwin makin, un dessert birman à tomber, et la salée le moong dahl, une sorte de ragoût de lentilles du Pakistan.

4. La coriandre

Si je la préfère dans sa version fraîche (je pourrais brouter un un bouquet de coriandre en 2 minutes), je trouve que l’on fait plein de choses délicieuses avec la coriandre séchée également. Ma recette chouchou à la coriandre est la soupe de haricots rouges épicée.

5. Le cumin

Le cumin est un incontournable qui se retrouve dans différents mélanges d’épices comme le ras el hanout. On peut l’apprécier dans de nombreuses spécialités typiques de la cuisine du monde mais là où je le préfère, c’est marié avec la carotte comme dans cette tarte carottes, cumin et lait de coco.

 

6. Le curry

Le curry est un délice et l’une des épices les plus vendues, mais en réalité ce n’est pas une épice mais un mélange. Il m’arrive parfois d’en utiliser du tout fait mais souvent je mélange simplement les épices nécessaires ce qui permet de choisir si on veut un curry plus épicé, plus doux… Pour vous régaler avec un bon curry, essayez mon curry de chou-fleur népalais

7. Le gingembre

Réputé pour ses vertus aphrodisiaques, le gingembre est une épice très piquante qui peut ruiner un plat si on en abuse. Mais correctement dosé, il donne juste ce qu’il faut de pep’s et de chaleur à un plat! Je l’adore dans ces cookies au gingembre confit.

8. La muscade

La noix de muscade s’utilise elle aussi avec parcimonie au risque de ruiner votre plat. Elle donne ce petit goût de cuisine d’antan à nos plats traditionnels, comme cette purée de potiron aux épices.

9. Le paprika

Le paprika,que j’ai redécouvert en Hongrie où l’on en met presque partout, est assez passe-partout et on pourrait presque en mettre dans n’importe quel plat! Je vous recommande par exemple mon granola salé au paprika.

10. Le ras el hanout

Tout comme le curry, ce n’est pas une épice mais un mélange, qui donne une saveur incomparable à la cuisine orientale. retrouvez-le dans mon tajine de boulettes aux lentilles ou mes pide au fromage et œuf.

Et vous, quelles sot vos épices préférées? Et vos plats préférés pour les mettre en valeur et les apprécier?

Que faire avec des algues en cuisine?

Photo Romain Cloff @Flickr
 
Avez-vous déjà cuisiné les algues? Je dois dire qu’au premier abord elles ne me faisaient pas plus envie que ça, mais à force de partir en vacances en Normandie ou en baie de Somme, j’ai fini par être tentée d’acheter des petits souvenirs marins… Je ne parle pas de ramener un merlan ou un litre de moules dans mon coffre, cela n’aurait pas trop supporté le voyage… Mais on trouve là-bas dans les boutiques de produits du terroir des petits paquets d’algues déshydratées, prêtes à cuisiner… Il n’en fallait pas plus pour que je remplisse mon placard de laitue de mer, wakame et autres herbes marines en tous genres!
 
Je vous propose donc un petit récapitulatif des algues que j’ai pu tester et de ce que l’on peut faire avec!

Les dulse

 
La dulse est une algue à la jolie couleur rouge, et que l’on trouve notamment beaucoup sur nos plages bretonnes. On dit qu’elle a une petite saveur de noisette, personnellement je trouve surtout qu’elle a une saveur d’algue! Cela n’a rien d’une critique car j’aime les algues. On peut l’utiliser simplement dans les salades.
 
Photo Stacy Spensley @Flickr

La laitue de mer

 
La laitue de mer est très parfumée, avec de légères notes sucrées. Elle est ultra riche en vitamine C. Vous pouvez la consommer, comme son nom le laisse à deviner, en salade. Vous pouvez aussi la saupoudrer dans vos crudités, dans du riz ou dans vos omelettes.

Les wakame

 
L’algue wakame est très riche en calcium, bien plus que le fromage par exemple. Elle est délicieuse en salade à l’asiatique, avec de la sauce soja et de l’huile de sésame.
 
Photo fujiwara.tw @Flickr

La kombu

 
L’algue kombu est la plus riche en iode. Cette algue relève parfaitement les soupes et bouillons, et se mariera très bien aux plats de poissons.
 

Photo fugzu @Flickr
 

La nori

 
La nori est célèbre car c’est celle qui entour les fameux makis japonais. Très protéinée, vous pouvez aussi l’émietter sur du poisson, dans une omelette, ou la griller avec du sésame pour en faire un délicieux apéritif croustillant.

Photo Stiefen Schlingen @Flickr
 

Le haricot de mer

 
Sa forme – de haricot – la rend facile à reconnaître. Elle sera parfaite dans les salades avec un peu d’ail.
 

Photo cédric Icower @Flickr
 

La spiruline

 
Ce super ingrédient auquel on prête de multiples propriétés est en effet une algue. j’y avais consacré un article ici, cette algue est broyée ultra finement ce qui permet de la mélanger à vos boissons, yaourts… Sans en mettre trop, car son goût est prononcé!
 

Photo VLCinéaste @Flickr
 
 

La salade du pêcheur

 
Il s’agit d’un mélange d’algues et non d’une algue à proprement parler. On y trouve des algues bretonnes vertes, rouges et noires. Sa forme fine permet de les saupoudrer telles qu’elles dans les vinaigrettes, plats de riz, pâtes ou dans les pâtes à pain… C’est une façon simple et sympa de consommer des algues plus régulièrement!
 
Et vous, aimez-vous les algues? Avez-vous déjà testé certaines de ces algues? Si oui, sous quelle forme les préparez-vous?

Halloumi burger

Je pense vous avoir assez parlé de l’halloumi récemment pour que vous sachiez que je suis fan de ce fromage. Vraiment, je ne lui trouve aucun défaut et je le trouve surtout très polyvalent! Je m’étais imaginée que l’on pourrait facilement le décliner dans un burger puisque sa forme est presque celle d’un steak…
 
 
Et l’été dernier, lors d’une promenade à Bucarest, j’ai eu la preuve que c’était une bonne idée! Lors d’une balade dans la vieille ville, je suis tombée sur un petit « food court » avec plusieurs food trucks qui permettaient de grignoter en plein air. L’endroit était très sympa, et l’un des camions vendait entre autres… Des hamburgers à l’halloumi!
 
Nous nous sommes empressés d’en commander un, et une fois rentrés à la maison, nous avons essayé de refaire notre propre version, inspirée de ce qui nous avait plu en Roumanie, un peu remanié à notre façon! Le résultat est top et désormais je sais qu’à chaque fois que je ferai des halloumi burgers, je me régalerai et qu’en plus, cela me rappellera de jolies vacances ensoleillées!
 
 
La recette d’origine contenait un peu de poivrons, ce que j’ai essayé de reproduire car l’halloumi se marie très bien aux légumes du soleil. J’ai jouté une sorte de galette de pommes de terre et courgettes pour rendre le burger plus nourrissant… Était-ce indispensable je ne sais pas, niveau calories il y avait déjà de quoi faire sans! Mais au niveau du goût, ça nous a bien plu!
 
  
 

Halloumi burger

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes

Halloumi burger

Ingrédients

    Pour le rösti
  • 200 g de pomme de terre râpée
  • 125 g de courgette râpée
  • 35 g de farine
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 5 cl d'huile pour cuisson
    Pour l'halloumi
  • 160 g d'halloumi
  • 2 c. à s. d'huile olive
  • 1 c. à c. herbes pro
  • 1 filet de jus de citron
  • Sel, poivre
    Pour la sauce
  • 5 c. à s. de mayonnaise
  • 1 c. à s. de concentré de tomates
  • 1 c. à c. d'harissa
  • Sel, poivre
    Pour le montage
  • 2 pains à burger
  • 1 petit poivron rouge coupé en deux puis en lamelles

Préparation

  1. Mélangez les ingrédients de la sauce et réservez-la au frais.
  2. Râpez les courgettes et les pommes de terre.
  3. Salez la courgette et mettez-la à dégorger 1 heure au frais.
  4. Passé ce temps, pressez-la bien entre vos mains, puis mélangez-la avec les pommes de terre, l'huile d'olive et la farine.
  5. Coupez l'halloumi en deux dans l’épaisseur, pour obtenir deux blocs, huilez-le avec un pinceau et saupoudrez-le d'épices, puis mettez de coté
  6. Faites cuire les galettes de courgette à la poêle, 2 minutes par face environ.
  7. Faites revenir le poivron avec l'huile restant dans la poêle pendant 5 à 10 minutes, jusqu'à ce qu'il soit bien fondant.
  8. Faites revenir l'halloumi recto verso jusqu'à ce qu'il soit doré, 1 minute par face environ, en remettant sur le côté les poivrons et röstis pour qu'il réchauffent un peu.
  9. Tartinez le pain de sauce des deux côtés, déposez dessus le rösti, l'halloumi, le poivron.
  10. Servez immédiatement.

Comment remplacer la viande dans une recette?

Photo Ella Olsson @Flickr

Je continue ma série d’articles sur les substitutions! Après vous avoir parlé des produits laitiers et des œufs, aujourd’hui on va découvrir comment substituer la viande dans une recette. Ce n’est pas super simple et je n’ai aucune solution miracle pour imiter à la perfection la viande, mais quand on est un peu curieux et aventurier, il y a plein d’astuces amusantes qui permettent de s’approcher de la texture apportée par la viande. Que vous soyez végétariens, que vous receviez des végétariens à dîner, ou que vous souhaitiez juste réduire votre consommation de viande, ces astuces peuvent vous être utiles!

La viande hachée

La viande hachée qui sert pour les sauces bolognaises ou garnitures est assez facile à substituer. Il y a pour cela plusieurs possibilités, qui permettent de varier les plaisirs. Vous pouvez utiliser des protéines de soja texturées, ou PST, qui se conservent très bien et peuvent être réhydratées avant cuisson dans du bouillon, de la sauce soja ou du tamari, (tout cela aide à créer un goût qui rappelle la viande) ou plongées telles qu’elles directement dans la bolognaise ( elles boiront alors la sauce tomate). On peut également obtenir une bonne bolognaise en faisant revenir des champignons de Paris mixés finement, ou du tofu mixé. De petites lentilles cuites donnent aussi une texture sympa. Au niveau du goût, le mélange de champignons et de PST est ce qu’il y a de plus approchant à mon sens.

Le steak haché

On trouve maintenant des hachés végétaux dans tous les supermarchés, mais attention si vous recevez des végétaliens, certains malgré une appellation « végétale » contiennent de l’œuf. Vérifiez bien les ingrédients si cela peut être un problème pour vous. Il est également plutôt facile de faire des hachés végétaux maison, notamment à base de lentilles mixées avec des condiments, de l’oignon… Ces hachés conviennent très bien dans de nombreuses recettes et notamment dans les burgers. Sur le même principe, on trouve facilement, ou on réalise facilement, des boulettes végétales.

Les morceaux de bœuf

Lorsque le bœuf est en morceaux dans une recette, il est plus difficile à imiter que haché. Dans certaines recettes, des champignons coupés en gros morceaux, principalement des champignons blancs ou des shiitake, feront l’affaire. Le quorn, malheureusement difficile à trouver en France, est très sympa également dans les recettes qui appellent du bœuf en général. Au niveau du goût, dès que la recette s’y prête, un déglaçage au vin rouge aide à reproduire la profondeur de saveur que l’on aime dans certains plats au bœuf. Cette astuce est assez bluffante! Sinon, un peu de pâte miso, de concentré de tomates, de jus de raisin ou de vinaigre balsamique jouent très bien aussi ce rôle d’exhausteur de saveur.

Le poulet

Le poulet est une viande qui n’a pas énormément de goût, donc c’est ici plus une texture qu’il faut essayer de reproduire. Suivant les recettes, on peut simplement le remplacer par du tofu, du seitan ( on en trouve même déjà modelé en forme de blancs de poulet), ou des protéines de soja texturées de gros format. Ces dernières, à réhydrater, imitent très bien les aiguillettes de poulet et sont parfaites dans les curry, plats thaï, etc. On peut aussi utiliser de l’hallloumi, un fromage qui aime le même genre de marinades que le poulet (miel moutarde, aux herbes et huile d’olive…) et qui peut être grillé. Là il ne s’agit pas d’imiter le poulet mais simplement de le remplacer par quelque que chose d’aussi sympa!

On trouve très facilement de nos jours des nuggets végétaux et des cordons-bleus végétariens, qui blufferont les enfants et les plus grands. Les nuggets sont aussi très faciles à réaliser maison, simplement en coupant des morceaux de seitan et en les panant comme on le ferait avec du vrai poulet.

Le porc

Je ne parle pas ici des charcuteries  (j’y dédierai un article à part un jour!), mais du porc servi en tant que viande. Vous pouvez le substituer de la même façon que le poulet car c’est une viande assez douce : tofu, seitan ou halloumi suivant les cas.

L’agneau

L’agneau est une viande très parfumée et à ma connaissance, rien ne s’approche un tant soit peu de son goût. Utilisez les mêmes substituts que le bœuf : champignons, quorn, et un déglaçage au vin rouge quand c’est possible.

Les barbecue

Ce thème mériterait un article à part entière, et je vais d’ailleurs y songer très prochainement! Mais globalement, on trouve de fausses saucisses, de fausses merguez, du tofu aux herbes… Tout existe en « faux » pour les barbecues. La texture et les assaisonnements sont les mêmes, par contre la viande n’est pas reproduite à la perfection, bien sûr! Cela reste quelque chose d’assez sympa à découvrir.


Photo Chris Dlugosz @Flickr

Et vous, avez-vous déjà testé des substituts de ce type? Qu’en avez-vous pensé? En connaissez-vous d’autres?

Que ramener de baie de Somme ?

Photo isamiga76 @Flickr
 
La saison des beaux jours démarre à peine que j’ai envie de bouger à droite, à gauche, surtout du côté de la mer à vrai dire! C’est l’occasion pour moi de continuer ma série d’articles sur les souvenirs culinaires, en vous emmenant cette fois en baie de Somme, un endroit magique que j’ai eu la chance de visiter l’an dernier. Si vous avez envie de vous oxygéner sur la côte cette année et que vous prévoyez un détour en baie de Somme, je ne vous laisse pas tomber, et je vous livre ici ma liste des trésors à ramener de ce bel endroit!

 


Photo openroads.com @Flickr

Côté salé

Des herbes et des conserves

En baie de Somme, vous trouverez facilement des algues sèches à utiliser pour parfumer vos plats ou faire de nouvelles expériences culinaires. On en trouve même sous forme de mélanges, un peu comme des herbes de Provence, mais aux saveurs plus iodées. Fait qui peut surprendre, on trouve également du safran de la baie de Somme! Vous trouverez aussi de bonnes conserves de terrines, de tartares d’algues ou encore de salicornes ou d’oreilles de cochon, des plantes qui poussent principalement sur les bords de mer.
 
Des soupes
On trouve aussi des soupes en bouteille que l’on  peut ramener facilement chez soi, réalisées par des conserveries locales et avec des parfums assez typiques : soupe de salicornes, soupe d’asters maritimes, soupe de poissons…
 

Photo openroads.com @Flickr

Des fromages

On peut se procurer de délicieux fromages picards comme le Rollot, le Bray picard, le tricorne, le chèvre frais à la salicorne, la tomme au cidre ou au foin, le crémeux au safran de la baie de Somme ( le fameux!)… Rentrez dans une fromagerie ou faites un tour sur un marché et laissez-vous tenter!

Du pain

On trouve en Picardie de très bons pains et viennoiseries, et certains seront donc proposés dans les boulangeries en baie de Somme, profitez-en pour les goûter. Parmi eux, le pain picard, ou encore le gâteau battu.
 

Photo vanhove_a @Flickr

Côté sucré

Des confitures et miels

On fait de bonnes confitures en baie de Somme, la plus dépaysante sera sans doute celle à l’argousier, que vous pourrez tartiner sur votre gâteau battu.

Côté boissons

 

Des boissons

Vous trouverez de très bons jus  sans alcool comme le nectar de rhubarbe. Côté alcools, on trouve un Gin Picard  au sureau, nommé l’audacieux.
 

Du cidre picard

La Picardie produit quelques bons cidres, c’est l’occasion de refaire votre stock.

De la bière picarde

Il y a plusieurs bonnes brasseries en Baie de somme, comme La brasserie de la baie de Somme qui propose une très large gamme. Le bières les plus dépaysantes et typiques sont celles à l’argousier ou à la salicorne.
 
Et vous, avez-vous déjà ramené d’autres spécialités de la Baie de Somme? Si oui, dites-le moi pour que je complète mon article! Bon voyage!

Pizza aux falafels et halloumi

Aujourd’hui c’est la journée mondiale des falafels… Oui je sais, c’est un peu tiré par les cheveux! Il existe une journée pour tout et n’importe quoi, et cela m’amuse de me demander qui a pu avoir une idée pareille…

 

Mais après tout, j’adore les falafels alors je me suis dit, pourquoi ne pas jouer le jeu de cette journée mondiale? Vous pouvez pour cela acheter des falafels tout faits ou les réaliser maison. Si vous voulez vous lancer, je vous ai déjà proposé une recette ici, je les adore.

Quand vous avez des falafels, le plus simple c’est bien sûr de les consommer tels quels avec une petite sauce au yaourt et à la menthe… On peut aussi s’amuser à intégrer les falafels dans des recettes, comme je vous le propose aujourd’hui avec une falafel pizza.

On fait bien des pizzas boulettes, alors pourquoi ne pas tenter une version végétarienne aux falafels après tout? J’ai accompagné l’ensemble d’halloumi, mon fromage fétiche aux consonances du sud. Les deux se marient très bien ensemble, il faut dire qu’ils ne sont pas tout à fait du même coin mais sentent quand même bien le soleil tous les deux!

Si vous avez envie d’une pizza qui change un peu, celle-ci est pour vous!

Pizza aux falafels et halloumi

Pizza aux falafels et halloumi

Ingrédients

    Pour la base
  • 60 g de yaourt à la grecque
  • 1 c. à c. d'huile olive
  • 1 c. à c. de menthe
    Pour l'halloumi
  • 250 g d'halloumi
  • 1 c. à s. d'huile olive
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à c. d'herbes de Provence
  • Sel, poivre
  • 1 pâte a pizza
  • 100 g de falafels
  • 3 olives vertes en rondelles
  • 1 pincée de menthe
  • 1/2 oignon rose coupé en rondelles
  • 30 g de fromage râpé spécial pizza
    Pour le service
  • 1 c. à c. d'huile olive
  • 1 c. à c. de vinaigre balsamique

Préparation

  1. Coupez l'halloumi en dés.
  2. Mélangez-le dans un bol avec l'huile d'olive, le jus de citron, les herbes de Provence, du sel et du poivre. Réservez au frais.
  3. Coupez les falafels en 2.Étalez votre pâte à pizza.
  4. Mélangez le yaourt avec l'huile d'olive, et la menthe. Étalez sur la pâte à pizza.
  5. Disposez par dessus les falafels, l'halloumi, l'oignon, le fromage à pizza, les olives, saupoudrez d'un peu de menthe supplémentaire.Préchauffez le four à 200°C.
  6. Enfournez pour 15 minutes environ et servez immédiatement.

Gratin de knepfles au brie

Connaissez-vous les knepfles? j’ai été intriguée par cette variété de pâtes en faisant mes courses et je n’ai pas résisté à l’envie d’en acheter et de composer une petite recette pour les tester.
 
 
Il s’agit de petites pâtes un peu ratatinées, qui rappellent un peu les spaetzle alsaciens. Comme je les trouvais plutôt rustiques, j’ai choisir de les utiliser pour réaliser un bon gros gratin bien nourrissant comme je les aime! Vous me connaissez, j’aime les gros plats bien gourmands et riches en fromage, c’est donc ce que je vous propose aujourd’hui. j’ai choisi de réaliser un gratin avec un fromage à la fois doux et super crémeux, le brie. j’ai jouté un peu de moutarde pour donner du pep’s et de l’estragon qui se marie très bien avec ce fromage je trouve!
 
 
Le résultat a été à la hauteur de mes attentes : un gratin réconfortant, gourmand et bien parfumé!
 

P.S. : Les gratins familiaux sont toujours très appréciés et faciles à faire, en voici un autre que j’adore ici, aux poireaux et au maroilles!

 
Gratin de knepfles au brie

Gratin de knepfles au brie

Ingrédients

  • 260 g de knepfles sèches (pâtes)
  • 50 cl de lait
  • 25 cl d'eau
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 c. à c. d'estragon
  • 1 c. à c. de moutarde
  • 1/2 bouillon cube de légumes effrité
  • 125 g de brie
  • 1 oignon émincé
  • 1 pincée de muscade
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Préchauffez le four à 200°C.
  2. Versez dans un plat à gratin tous les ingrédients sauf le brie et mélangez.
  3. Enfournez et laissez cuire 30 minutes.Le couteau doit s'enfoncer dans les pâtes facilement)... 
  4. Ajoutez le brie sur le dessus sur le dessus du plat,Remettez 5 minutes dans le four en mode grill.
  5. Servez immédiatement.

Gâteau au fromage blanc, citron et mélisse

J’ai toujours été une grande fan des gâteaux au fromage blanc… Quand je réfléchis bien, je crois d’ailleurs que c’est un des premiers gâteaux que j’ai réalisé quand je me suis vraiment mise à la cuisine, il y a genre… 15 ans de ça! Je n’avais pas de blog en ce temps là, les cheesecakes n’étaient pas encore autant à la mode, et je n’ai pas du tout conservé les notes de la recette que j’avais faite, mais je souviens que c’était un régal!
 
J’ai beaucoup de mélisse dans mon jardin, cette plante est de la même famille que la menthe et pousse tout comme cette dernière comme du chien-dent! Malheureusement, je connais moins de façons de l’utiliser que la menthe, encore que je pourrais peut-être l’utiliser dans les mojitos à la place de cette dernière, je vais devoir tester… 
 
 
Je n’arrive donc pas du tout à utiliser tout mon stock, mais j’essaie au moins de me creuser la tête pour faire quelques recettes avec ses feuilles à la délicieuse odeur de citronnelle chaque année. L’odeur de la mélisse étant très fraîche, je me suis dit que je pourrais en glisser dans un gâteau au fromage blanc, un peu comme on y mettrait des zestes de citron pour donner une petite touche subtile. J’ai d’ailleurs cumulé les deux et mis un peu de citron également.
 
Le résultat a été vraiment délicieux, moelleux, frais et parfumé. Si vous n’avez pas de mélisse, augmentez simplement le citron et ce gâteau au fromage blanc sera tout aussi bon!
 
 
Gâteau au fromage blanc, citron et mélisse

Gâteau au fromage blanc, citron et mélisse

Ingrédients

  • 400 g de fromage blanc
  • 80 g de sucre
  • 45 g de fécule de maïs
  • 3 œufs
  • 5 g de feuilles de mélisse
  • 1/2 citron bio
  • 5 g de levure chimique
  • 1 pincée de sel

Préparation

  1. Effeuillez et hachez finement les feuilles de mélisse.
  2. Zestez le demi citron puis pressez-le et réservez le jus.
  3. Mélangez le fromage blanc avec les feuilles de mélisse hachées, les zestes et le jus de citron.
  4. Préchauffez le four à 180°C.
  5. Cassez les œufs en séparant les jaunes des blancs.
  6. Montez les blancs en neige avec une pincée de sel.
  7. Dans un saladier, mélangez les jaunes et le sucre semoule jusqu'à obtenir un mélange mousseux.
  8. Ajoutez le fromage blanc, puis 45 g de maïzena et la levure chimique.
  9. Pour finir, incorporez les blancs en neige délicatement.
  10. Versez la préparation dans un moule couvert de papier cuisson.Enfournez pour 35 minutes à 45 minutes.
  11. Coupez le four puis laissez la tarte reposer 20 minutes dans le four éteint et porte ouverte, puis retirez-la du four et laissez-la refroidir totalement.
  12. Réservez au frais avant de servir.
 
 

Lasagnes aux épinards, ricotta et mozzarella

Êtes-vous comme moi fan de lasagnes? J’ai l’impression que ce plat est tellement réconfortant et gourmand que je pourrais en manger tous les jours de la semaine sans me lasser! Bien que les plus célèbres soient à la bolognaise, c’est un plat que l’on peut facilement décliner avec des dizaines de saveurs, comme toutes les variétés de pâtes finalement!
 
 
Mes lasagnes favorites sont celles qui contiennent des légumes verts et beaucoup de fromage. C’est le cas de celles que je vous propose aujourd’hui, qui sont aux épinards et à la ricotta. Il y a également de la mozzarella, qui rend l’ensemble très fondant et parfumé.
 
 
J’aime inclure un belle quantité d’herbes dans mes lasagnes en général. Ma combinaison favorite est un mélange de basilic et d’origan, comme dans la recette que je vous propose aujourd’hui, mais vous pouvez varier suivant ce que vous avez dans vos placards…  Si vous en avez, n’hésitez pas à remplacer les herbes sèches par des herbes fraîches, notamment le basilic, qui est bien plus parfumé que dans sa version déshydratée.
 
Un des avantages des lasagnes est qu’elles peuvent se faire à l’avance et se cuire tranquillement pendant que vous prenez l’apéro, c’est un plat qui invite à prendre son temps et à profiter en quelques sortes! 
 
 
 
Lasagnes aux épinards, ricotta et mozzarella

Lasagnes aux épinards, ricotta et mozzarella

Ingrédients

    Sauce tomate
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 oignon moyen coupé en dés 800 g de tomates concassées en boîte 3 gousses d'ail hachées 3 c. à c. de basilic séché 2 c. à c. d'origan séché 2 c. à c. de persil séché
  • Sel, poivre
    Garniture
  • 300 g d'épinards frais
  • 400 g de ricotta
  • 150 g de mozzarella râpée
  • 100 g de parmesan râpé
  • 1 œuf
    Montage
  • 12 feuilles de lasagnes

Préparation

  1. Faites chauffer l'huile d'olive à feu moyen dans une casserole, ajoutez les oignons en dés et faites revenir jusqu'à ce que les oignons soient translucides.
  2. Incorporez les tomates concassées, l'ail haché, le basilic séché, l'origan séché et le persil séché.
  3. Couvrez avec un couvercle et laissez mijoter pendant au moins 20 minutes sur feu doux-moyen.Pendant que la sauce tomate mijote, préparez vos lasagnes selon les instructions sur le dos de l'emballage si elles nécessitent une précuisson.
  4. Une fois qu'elles sont terminées, égouttez-les et laissez-les tiédir sans es superposer entre elles pour éviter qu'elles collent.
  5. Préchauffez le four à 180°C.
  6. Préparez votre garniture en mélangeant ensemble les épinards, la ricotta, la moitié de la mozzarella, 2/3 du parmesan, et l'œuf.
  7. Mettez de côté.
  8. Une fois que les lasagnes ont refroidi au toucher, étalez-en 4 au fond du plat et par dessus, étalez un tiers du mélange à la ricotta uniformément. Versez 1/3 du mélange de sauce tomate par dessus.
  9. Recommencez l'opération deux fois jusqu’à avoir épuisé les feuilles de lasagne, la ricotta et la sauce tomate.
  10. Terminez par la mozzarella le parmesan restants sur le dessus.
  11. Faites cuire au four pendant 25 minutes, ou jusqu'à cuisson complète.

Purée au gorgonzola

Le gorgonzola est un de mes fromages favoris, pour ne pas dire mon chouchou parmi tous! J’adore le servir à l’apéritif, bien crémeux, avec une baguette tranchée, quand je n’ai pas le temps de préparer une tartinade maison, ou en complément, quand je veux beaucoup de choix. J’adore aussi le cuisiner, et dès que je repère une recette qui en contient, je la mets de côté!
 
 
Dernièrement, nous avons réservé un petit week-end en mai à Venise. J’ai tout d’abord vraiment hâte de découvrir cette ville! Elle a l’air magnifique, et cela faisait vraiment longtemps que je rêvais d’y aller! Dans l’attente, je me mets à cuisiner italien à tout bouts de champs, que voulez-vous, cela m’aide à patienter…
 
 
Je ne pense pas que cette recette soit une « vraie » recette italienne, encore que, je n’en sais rien, mais l’ingrédient star est quand même un délicieux fromage italien! J’ai donc profité que j’avais un reste de fromage pour la réaliser. A la maison, nous sommes à la fois amateurs de purée et amateurs de fromage, donc je dois dire que nous nous sommes régalés!
 
J’ai trouvé cette recette sur le blog Cuisine et couleurs, elle attendait sagement d’être réalisée, et je ne regrette pas de l’avoir testée! Vous pouvez être sûrs que cette purée fera désormais partie de nos classiques!
 
Purée au gorgonzola

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 personnes

Purée au gorgonzola

Ingrédients

  • 1 kg de pommes de terres à purée
  • 100 g de gorgonzola crémeux
  • 15 cl de lait2 échalotes
  • 1 gousse d'ail
  • 2 c. à s. d'huile d'olive 
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Faites cuire les pommes de terre dans un grand volume d'eau, départ eau froide, jusqu'à ce qu'elles soient tendres.
  2. Hachez grossièrement les échalotes et saisissez-les à feu vif à la poêle avec une cuiller à soupe d'huile d'olive pendant 3 minutes.
  3. Hachez l'ail et ajoutez-le dans la poêle puis prolongez d'1 minute.
  4. Réservez et laisser tiédir.
  5. Faites fondre le gorgonzola avec le lait dans une casserole.Réduisez les pommes de terre cuites en purée à l’aide d'un presse-purée.
  6. Ajoutez la crème au gorgonzola, mélangez pour obtenir une purée onctueuse Vérifiez l'assaisonnement.
  7. Ajoutez l'échalote et poivrez. Servez aussitôt.
 
Source d’inspiration :