Archives par mot-clé : France

Spécialité des États-Unis : Sauce ranch

Récemment je suis tombée sur un article qui m’a bien intriguée sur les aliments américains que les habitants d’autres pays  trouvent étranges. Je n’ai pu m’empêcher de noter cette liste et de me faire le serment solennel à moi-même que je testerais toute cette liste dans les plus brefs délais!! Marshmallow fluff, jelly… cela me (vous) promet de drôles d’expériences sur ce blog!

Parmi toutes ces spécialités, une sauce que je ne me souviens pas d’avoir pu tester lors de mes voyages aux États-Unis a retenu mon attention : la sauce ranch.

Je me suis alors mise en quête de ce Saint Graal dans tous les supermarchés de la ville, sans succès. Je me suis donc résolue à faire cette sauce moi-même pour pouvoir y gouter…

Cette sauce blanche à mi chemin entre une mayo et une vinaigrette au yaourt est très facile à réaliser, et a un bon goût d’herbes (du jardin, dans mon cas)… Je me demande en quoi on pourrait la trouver étrange, personnellement je suis plutôt conquise, et je ferai cette sauce dès que possible, notamment pour accompagner des grillades, des bâtonnets de crudités à l’apéro… Ou encore pour l’utiliser sans une nouvelle recette de burger que je vous réserve très prochainement, mais je ne vous en dis pas plus!

Cette sauce demande deux ingrédients difficiles à trouver chez nous. Tout d’abord la sour cream. Pour la remplacer j’ai utilisé une petite astuce vue sur internet : mélanger de la crème fraiche avec du jus de citron vert.
Le jus de citron va faire « tourner aigre » la crème, ce qui lui donnera un goût (relativement) proche de la sour cream qu’on ne trouve pas chez nous.

Le second ingrédient est la mayonnaise. Vous allez me dire qu’on en a chez nous, et même de la bonne! Oui mais justement, elle est trop bonne notre mayonnaise, en tout cas trop goûteuse par rapport à la sauce qui est appelée mayonnaise là-bas (mais n’aurait même pas le droit de porter ce nom en France). Vous voyez un peu, la sauce « frites » de chez Mc do? Bref, j’ai quand même utilisé de la mayonnaise, mais surtout ne vous embêtez pas à acheter de la bonne mayonnaise fraîche à la moutarde : une mayo bien basique premier prix (ou light) aura moins de goût et conviendra mieux!

sauce-ranch

Sauce ranch

Type : végétarien, sans gluten

Pour 1 petit bol de sauce
  • 120 g de mayonnaise
  • 1/4 de c. à c. de persil
  • 4 pincée de poudre d’oignon
  • 1/4 c. à c. d’aneth séchée
  • 4 pincée de poudre d’ail
  • 3 pincées de sel
  • 1/4 de c. à c. de ciboulette
  • 3 pincées de poivre noir
  • 60 g de crème fraiche
  • 1 c. à s. de jus de citron vert
sauce-ranch-2

Déposez la crème fraiche dans un bol et ajoutez y le jus de citron vert, puis laissez reposer une vingtaine de minutes. Mélangez ensuite avec la mayonnaise et toutes les herbes sèches, et enfin les herbes fraîches, finement ciselées.

Sources d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité des Etats-Unis : Peach & melon cobbler

Tout le monde connait le crumble, le cobbler est en quelques sorte son cousin moins célèbre… En tout cas en France, car aux États-Unis, ce dessert est mythique!

Mais qu’est-ce donc que le cobbler? C’est un dessert composé simplement de fruits couverts de pâte et cuits au four, comme le crumble donc. La différence réside surtout dans la pâte, qui est ici moins sableuse et plus moelleuse, avec un bon goût de beurre…

 

On raconte que ce dessert aurait été invente aux États-Unis par les premiers colons anglais frustrés de ne pas trouver les ingrédients pour leur traditionnel pudding… Drôle de résultat, en tout cas à 10.000 lieues du pudding anglais si vous voulez mon avis!

 

Le cobbler dispose d’autant de variantes s’il y’a d’États aux États-Unis, le peach cobbler étant une des plus célèbres… Je vous en propose ma version enrichie de melon aujourd’hui, un régal bien estival à dévorer d’urgence!

 peach-melon-cobbler-3

Peach & melon cobbler

Pour 4 personnes
 

Pâte :

  • 50 g de sucre
  • 50 g de sucre brun
  • 25 g de beurre mou
  • 1/2 c. à c. d’extrait de vanille
  • 1 oeuf
  • 30 g de farine
  • 30 g de flocons d’avoine
  • ½ pincée de baking powder
  • 1 pincée de sel
Garniture
  • 2 pêches épluchées coupées en petits morceaux
  • 40 g de melon coupé en petits dés
  • ½ c. à c.  de jus de citron

peach-melon-cobbler

Préchauffez le four à 180 degrés.
Mettez les sucres et le beurre dans le bol d’un mélangeur électrique et battez à vitesse moyenne jusqu’à ce que l’ensemble soit homogène. Ajoutez alors la vanille et l’oeuf et battez bien.
Dans un bol moyen, mélangez la farine, l’avoine, la baking powder et le sel. Ajoutez ensuite ce mélange au mélange de sucre en mélangeant au robot à basse vitesse jusqu’à ce que l’ensemble soit homogène.
Couvrez et réfrigérez 30 minutes.
Combine tous les ingrédients de la garniture dans un bol.
Huilez légèrement un moule carré ou des moules individuels et verser le mélange de pêche et de melons.
Déposez la garniture sur les pêches pour couvrir complètement les fruits.
Mettez  à cuire au four pendant 20 minutes, jusqu’à ce que le gâteau sur le dessus soit brun clair et gonflé.
 
peach-melon-cobbler-2

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité picarde : le bisteu

Je ne regarde pas assidûment l’émission Le Meilleur Boulanger (parce qu’il faudrait que je pose toutes mes après-midi pour la voir étant donné son heure de diffusion!) mais récemment avec les jours fériés je suis tombée dessus deux fois, et les deux fois cela m’a donné immédiatement envie de cuisiner pour tenter les spécialités que j’y avais vues à la maison! 

La première fois cela a donné la fameuse rabote picarde, une très belle découverte. Me revoici aujourd’hui avec une autre curiosité picarde, le bisteu. Cette tourte aux pommes de terre et lardons a eu un véritable succès lorsque je l’ai préparée. Simple à réaliser et super bonne, je la referai dès que possible! 
Le seul point d’attention de cette recette est la cuisson des pommes de terre. Coupez les bien fines pour les aider à cuire plus vite, et n’hésitez pas à attraper une pomme de terre en passant une fourchette par le trou central pour la goûter, et à rallonger la cuisson si elle vous semble trop juste! 

Personnellement je n’ai pas fait reposer 30 minutes après cuisson car on mourait de faim. Le résultat était excellent mais manquait de tenue. Je pense que le repos doit aider l’ensemble à solidifier pour un service plus facile, donc si vous pouvez, ne vous dispensez pas de cette étape.

bisteu2

P.S. : La cuisine de Picardie est malheureusement trop méconnue, découvrez-la un peu mieux à travers ce livre :

Bisteu Picard

Pour 4 personnes

  • 2 pâtes feuilletées
  • 600 g de pommes de terre (Bintje)
  • 400 g de lard cru fumé et découenné
  • 15 g d’oignons émincés
  • 4 œufs entiers
  • 60 cl de crème fleurette
  • 1 pincée de muscade
  • Sel, poivre
  • 1 jaune d’œuf
 

Épluchez les pommes de terre et les oignons. Coupez des lamelles de pommes de terre sans les rincer. Émincez les oignons. Coupez le lard en tranches de 0,5 mm.

Dans un plat à tarte aux bords assez hauts, étalez une pâte feuilletée et mettez une couche de pommes de terre et oignons. Salez, poivrer. Disposez les tranches de lard, remettez une couche de pommes de terre et d’oignons. Salez, poivrez.

Dans un saladier, mélangez les œufs, la crème, le sel, le poivre, la muscade et versez la préparation sur les pommes de terre. Recouvrez avec la seconde pâte feuilletée et faites une cheminée (un trou au centre de la pâte). Dorez la pâte avec le jaune d’œuf battu et mélangé avec une cuiller à soupe d’eau.

Mettez à cuire à 175°C pendant 2 h. Laissez reposer 30 minutes avant de servir.

 

bisteu

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Bouchées d’abricot à la fourme d’Ambert

Je ne suis pas une fan de sucré-salé au premier abord, mais j’essaye une fois de temps en temps de me faire violence, à la recherche d’une bonne surprise. J’en ai découvert une ici avec cette recette toute simple mais très jolie et sympa à picorer pour l’apéro. Choisissez de beaux abricots bien sucrés pour que la recette ait du goût, ou augmentez un peu la dose de miel s’ils sont un peu fades. Pour un goût plus fort encore, vous pouvez remplacer la fourme par du roquefort ou du gorgonzola, mais personnellement je préfère que le mélange reste subtil!
 
abricots-fourme-pignon

Bouchées d’abricot à la fourme d’Ambert

 

Pour 4 abricots

  • 2 c. à s. de pignons
  • 2 c. à c. de miel
  • 1/4 de c. à c. de romarin séché
  • 30 g de fourme d’Ambert
  • 1 c. à s. de crème fleurette
abricots-fourme-pignon2
 

Préchauffez le four à 180°C.

 

Coupez les abricots en deux. Dans le creux du noyau, déposez un cube de fromage. Ajoutez ensuite un filet de crème, un filet de miel liquide, salez et poivrez puis saupoudrez de pignons et de romarin.

 

Mettez au four pour environ 8 minutes et mangez chaud ou tiède.

 
abricots-fourme-pignon3

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité picarde : la rabote picarde

La rabote, j’imagine que comme moi, vous n’en aviez jamais entendu parler? Hé bien, sachez que cette spécialité n’a d’étrange que le nom et cache en fait une recette très simple à réaliser, puisqu’il s’agit d’une pomme au four enroulée dans une pâte feuilletée avant de se faire enfourner!

Vous vous dites peut être que c’est un détail sans importance mais attention, cette petite modification change significativement le résultat final. 

La pomme cuit à l’étouffée dans la pâte, ce qui la rend fondante à souhait, et quand vous coupez la pâte, vous obtenez un petit sirop de pomme caramélisé qui dégouline, et au final un dessert moins sec que la traditionnelle pomme au four que j’aime déjà tant!

 
 rabote-picarde-2

Rabote picarde

 

Pour 2 personnes

  • 1 pâte feuilletée
  • 2 pommes
  • 2 c. à c. de beurre
  • 4 c. à c. de cassonade
  • 3 pincées de cannelle en poudre
  • 1 jaune d’œuf dilué dans 1 c à c d’eau
 

Pelez et évidez les pommes avec un vide-pommes.

Préchauffez le four à 180°C.

Dans la pâte, découpez deux carrés de 15 cm de côté environ. 

Posez les pommes avec la tige (ou plutôt la non-tige puisque vous l’avez enlevée, mais enfin vous voyez ou elle devrait être) vers le haut au centre.

Versez dans le trou central la noisette de beurre, puis le sucre et enfin saupoudrez avec la cannelle.

Relevez les quatre coins de la pâte autour de la pomme, plissez-les et soudez-les entre eux avec un peu d’eau. 

Dorez la pâte au pinceau avec le jaune d’œuf dilué. 

Mettez au four pour 30 à 40 minutes. Servez chaud ou tiède.

 
rabote-picarde
 

Source : 

 

http://picardietourisme.com/fr/actualite/recette-rabote-picarde-pommes-en-robe-des-champs.aspx

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Pommes de terre au four à la brique du Nord

En l’honneur du Tour de France qui passe aujourd’hui dans nos contrées,  je vous propose une recette très simple et savoureuse à base de brique du Nord.
La brique du Nord est un fromage régional que j’apprécie beaucoup. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un fromage à pâte dure à la couleur orange prononcée, dont le goût se rapproche de la mimolette demi-vieille. Si vous ne trouvez pas de brique du Nord chez vous vous pouvez donc effectuer cette recette avec de la mimolette!

Les pommes de terre farcies sont un dîner rapide et délicieux parfait pour petits et grands. Celles-ci sont fortes en fromage et ont une texture bien crémeuse, pas sèche du tout, tout le monde devrait adorer!

 
pomme-de-terre-four-brique-nord

Pommes de terre farcies à la Brique du Nord

Pour 4 personnes

  • 4 pommes de terre cuites
  • 4 c. à s. de crème fraîche
  • 60 g de pavé de Lille
  • 8 c. à s. de lait
  • 4 tranches de bacon
  • 4 c. à s. de gruyère râpé
  • ½ cuillère à café d’ail
  • Sel, poivre
  • Quelques brins de ciboulette
 
pomme-de-terre-four-brique-nord-2
 

Nettoyez la peau de vos pommes de terre et pré cuisez-les à l’eau pendant 40 minutes jusqu’à ce qu’elles soient tendres puis laissez refroidir.

Préchauffez le four à 180 º C. 

Coupez les pommes de terre en deux puis creusez chaque demi pomme de terre pour former un récipient. Laissez environ 1 cm de chair sur les côtés pour éviter d’abîmer les pommes de terre!

 

Écrasez la pomme de terre retirée du trou dans un bol. Ajoutez la crème, le fromage coupé en petits dés, le bacon émincé finement, le lait, le sel, le poivre, l’ail et la ciboulette ciselée finement. Salez et poivrez le mélange.

Versez délicatement le mélange dans les  pommes de terre puis placez-les dans un plat allant au four.

Mettez au four et laissez cuire les pommes de terre pendant 12 à 15 minutes.

 

Retirez et saupoudrez le gruyère sur chaque pomme de terre. Remettez au four 3 à 5 minutes, jusqu’à ce que le fromage soit fondu et gratiné.

 
Servez bien chaud avec une salade verte.
 
pomme-de-terre-four-brique-nord-3

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Petits croissants à la brique du Nord

Dès demain, les cyclistes du Tour de France vont avoir la chance de traverser « l’enfer du nord », surnom donné à notre chère région par les journalistes à propos de la Course Paris-Roubaix…
 
En effet dans notre coin les rues sont fortement pavées, et pas que de bonnes intentions, ce qui donne pas mal de fil à retordre aux cyclistes!
La légende voudrait que notre fromage local  » la brique du nord » soit nommé ainsi en hommage à ces pavés infernaux… Mais ce n’est qu’une piste d’explication (peut-être farfelue) car ce fromage a surtout la couleur de nos belles façades typiques!
 
En tout cas, j’ai choisi d’accompagner dignement cet événement local avec deux petites recettes à partir de ce délicieux fromage. La deuxième recette arrivera demain…
 
Ces croissants sont de taille significative, aussi comptez un croissant par personne pour une entrée, ou adaptez la recette en coupant de plus petits triangles pour faire des mini croissants pour l’apéritif!
 
C’est une préparation simplissime et le résultat m’a beaucoup plu, j’imagine déjà beaucoup de variantes de ces croissants salés!
 
croissant-brique-nord

Croissants à la brique du Nord

Pour 4 croissants
 
  • 1 tube de pâte à croissants (4 croissants)
  • 60 g de brique du Nord
  • 4 c. à s. de lait
 

Préchauffez le four à 200°C.

Étalez la pâte sur une plaque allant au four et séparez les triangles pré-découpés. Poivrez la surface de la pâte. Coupez la brique du Nord en 6 bâtonnets de 10 g environ et posez un bâtonnet sur chaque croissant, le long du plus petit côte du triangle (celui par  lequel on va commencer à rouler).

Roulez le croissant autour de ces bâtonnets comme indiqué sur l’emballage des croissants.

A l’aide d’un pinceau, badigeonnez les croissants avec le lait.

Mettez au four pour 10 minutes.

Râpez les deux bâtonnets de brique du Nord restants.

Remettez au four pour 5 minutes puis servez chaud avec une salade.

 

croissant-brique-nord-2

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité du Portugal : Arroz doce

Au delà de toutes considérations footballistiques, le Portugal est pour moi un pays de cœur. C’est le premier pays où j’ai eu l’occasion de voyager ( hormis la Belgique, mais tous les gens du nord vous diront qu’aller en Belgique ne compte pas vraiment comme un voyage à l’étranger, c’est une seconde patrie pour nous!). C’est là-bas que j’ai découvert le bonheur du dépaysement et que s’est forgée mon obsession pour les voyages et la découverte, y compris culinaire. De ce côté là, le Portugal m’a tout de suite emballée, déjà avec ses spécialités à la morue (hmmm les beignets de morue), mais aussi et surtout avec ses pâtisseries : en France nous avons tendance à penser que nous sommes experts en ce domaine, mais quelle claque on prend quand on va à l’étranger! Je pourrais tuer pour des pastéis de nata, et vendre un rein pour un bon bol d’arroz doce! Mais cela ne sera pas nécessaire, car ces délices se cuisinent super facilement avec des ingrédients super basiques!

 

Bref, quand j’ai vu que le Portugal disputait un match pour ce dernier soir de matchs de sélections, j’ai su immédiatement que ce serait un dessert que je vous proposerais. J’ai joué à pile ou face pendant 25 minutes pour choisir laquelle de ces 2 spécialités je vous ferais, avant de me promettre que quoi qu’il arrive, je ferais l’autre dans les jours qui suivraient!

 

Me voici donc avec une recette d’arroz doce. Cette variante portugaise du riz au lait est juste incroyablement crémeuse et savoureuse, mais à réserver aux amateurs de cannelle, car celle-ci est (comme dans beaucoup de pâtisseries portugaises) à l’honneur dans cette petite douceur!

 
arroz-doce
 

Arroz Doce

Pour 8 personnes

  • 30 cl d’eau
  • 70 cl de lait
  • 200 g de sucre
  • 250 g de riz dessert
  • 2 c. à c. de cannelle
  • Les zestes d’un citron
 

Mettez le riz a tremper 5 minutes dans de l’eau froide puis égouttez-le. Mettez le riz à cuire dans 25 cl d’d’eau bouillante avec une pincée de sel. Une fois que le riz a absorbé toute l’eau, versez le lait avec le sucre, la cannelle et le zeste d’un citron et portez à ébullition. Prolongez 2 à 3 minutes : le mélange va épaissir. Arrêtez le feu, versez le riz dans des ramequins. L’ensemble doit encore être très laiteux : le riz va encore boire du liquide en refroidissant donc pas d’inquiétude! Saupoudrez de cannelle et servez bien froid.

 
arroz-doce2

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité de France : Saucisson en brioche

Ce tour du monde endiablé que je vis depuis depuis plus de deux semaines s’achève bientôt puisque nous sommes à l’avant dernier jour des matchs de poule de la coupe du monde. J’aurai donc demain soir couvert chaque pays participant à la coupe du monde avec une recette…
Il me restait quand même un pays pas très dépaysant mais néanmoins très important à couvrir pour cette saga : la France!
Bah oui, au final, ce n’est pas tous les jours qu’on mange une spécialité française traditionnelle… J’ai eu beaucoup de mal à trouver une recette qui convienne avec mon projet : je voulais une recette traditionnelle française, mais je ne voulais pas qu’elle soit marquée d’une région plus que d’une autre, et enfin je voulais qu’elle puisse se grignoter à l’apéro facilement, pour rester dans l’esprit « plateau télé des soirs de match ».
J’ai fini par jeter mon dévolu sur une recette assez peu connue, qui n’est pas la première qui passe par la tête quand on pense à la gastronomie française, et je suis très contente de l’avoir testée.
 
En effet, à l’instar du pâté en croute dont il est une déclinaison, le saucisson en brioche est une recette rapide à faire, inratable et vraiment très sympa à grignoter pour l’apéro!
 
saucisson-brioche

Saucisson en brioche

Pour 2 saucissons

  • 2 saucissons à l’ail de 300 gr chacun
  • 250 g de farine
  • 3 œufs
  • 125 g de beurre
  • 10 g de levure
  • 5 cl de lait tiède
  • 5 g de sel
  • 1 œuf pour la dorure
  • Sel, poivre du moulin
 
Enlevez la peau de vos saucissons et gardez les au frais.
 

Préparez le levain : disposez dans un plat 60 grammes de la farine et formez un puits.

Déposez au centre la levure. Délayez cette levure avec 5 centilitres de lait tiède.
Roulez ce levain en boule. Faites 4 incisions sur le dessus et réservez dans un endroit tiède.
Disposez dans un second plat  le reste de la farine et formez un puits également. Cassez au centre 3 œufs. Ajoutez le sel fin. Détrempez la farine avec les œufs. Travaillez la pâte vigoureusement. Ajoutez alors le beurre ramolli au préalable et mélangez bien. Renversez alors le levain sur la pâte.

Incorporez totalement le levain à la pâte et puis formez une boule avec la pâte et déposez-la dans une terrine légèrement farinée. Couvrez d’un linge et mettre au frais pendant 1 heure et demi.

Préchauffez le four à 250°C.
Abaissez la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie et formez deux abaissez rectangulaires pouvant enrober largement les saucissons. Passez à l’aide d’un pinceau un peu d’œuf battu sur toute la surface des saucissons pour qu’ils adhérent bien à la pâte au cours de la cuisson.
Enfermez entièrement les saucissons dans la pâte en soudant les extrémités.
Disposez-les sur une plaque à pâtisserie en les posant sur la soudure.
Passez la surface de dorure.

Mettre les saucissons au four très chaud 250°C pendant 10 minutes. Ensuite baissez la température du four à 200°C et terminez la cuisson pendant 10 minutes

saucisson-brioche-2
 
Source :
http://www.cuisine-plus.tv/cid42046/saucisson-en-brioche.html
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité d’Équateur : bolon de verde

Avant cette coupe du monde, je n’avais jamais tente de cuisiner de la banane plantain. Une fois dans le magasin quand il a fallu en acheter, j’ai même réalisé que je confondais totalement la banane plantain avec la frécinette, cette toute petite banane dont je ne connais toujours pas la particularité d’ailleurs.

 

Grâce à l’Equateur qui joue aujourd’hui contre la France, je suis donc partie à la découverte de ce fruit qui se mange comme un légume…

 

J’ai d’abord été surprise par la solidité de la peau de la banane. Il faut presque une machette pour l’éplucher!

 

Ensuite, la plantain ressemble à sa cousine mais elle sent beaucoup moins fort et elle est beaucoup moins sucrée. Mais en commençant à la cuire a l’eau, elle dégage vite une odeur beaucoup plus forte et reconnaissable, comme notre banane classique.

 

La plantain m’a semblé aussi beaucoup plus dure que la banane, j’ai donc fait tout le mélange au mixeur pour obtenir une préparation homogène.

 

Au final, cette recette très simple à faire m’a beaucoup plu : le résultat est très proche d’une sorte de pomme dauphine, avec juste un arrière goût subtil de banane qui donne de l’originalité mais reste supportable même quand on n’est pas fan de sucre salé.

bolon-de-verde

Bolon de verde

 

Pour une vingtaine de bolones :

  • 3 bananes plantains
  • 1/2 boule de mozzarella
  • 1 c. à s. de beurre fondu
  • 4 c. à s. de lait
  • sel
  • huile
 

Enlevez la peau des bananes et cuisez-en 2 dans l’eau salée bouillante jusqu’à ce qu’elles soient tendres soit 20 à 30 minutes. 

Râpez finement la 3ème banane.

Lorsque les bananes sont cuites, égouttez-les et mixez-les jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Ajoutez un peu de lait pour que l’ensemble se mélange bien. Ajoutez la banane crue et le beurre, et mixez à nouveau la pâte, puis formez des boules de bananes à la main. 

Insérez dans chacune un morceau de mozzarella et faites frire les bolones dans l’huile, à la poêle jusqu’à ce qu’elles soient dorées sur toutes les faces.

Déposez sur un papier absorbant pour éponger l’excès d egras et mangez vite!
 
bolon-de-verde-2
 

Source :

 

http://dans-mon-assiette.blogspot.com/2009/03/escale-en-equateur-el-bolon-de-verde.html?m=1

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0