Archives par mot-clé : foie gras

Quel poivre utiliser dans vos recettes?

Photo Tim Simpson @Flickr
 
Tout le monde connait le poivre. Vous en avez forcément chez vous, rangé dans le placard de votre cuisine avec les autres épices du quotidien. Le poivre que l’on a chez soi est généralement du poivre noir, en moulin ou déjà moulu. On l’utilise car il apporte du piquant et relève les plats. Mais le poivre a une histoire très riche à raconter, et peut vous apporter bien plus en cuisine! Les différents poivres cultivés dans le monde, ainsi que les différents stades de maturité auxquels on le cueille offrent des saveurs diversifiées qui permettent de sublimer des plats très différents. Je vous propose donc de découvrir les différentes variétés qui existent, et à quelle utilisation les réserver.
 
    
Photo Markus Grossalber @Flickr

Comment choisir un poivre?

On trouve le poivre noir moulu en grande surface pour le côté pratique, mais ce n’est vraiment pas l’idéal. Il est souvent issu de mélanges de poivres peu qualitatifs, et il perd rapidement ses qualités aromatiques. Si vous recherchez la qualité, achetez votre poivre de préférence en grains entiers et moulez-le au fur à mesure de vos besoins pour profiter de saveurs encore bien prononcées. Vous pourrez ainsi connaître l’origine et la variété du poivre que vous consommez.

Comment conserver du poivre

Le poivre que nous consommons au quotidien est du poivre séché. Qu’il soit noir, rouge vert ou blanc, conservez-le dans un pot bien fermé, au sec et à l’abri de la lumière.
 


Photo tokyofoodcast @Flickr

Comment utiliser le poivre?

 
Ne faites pas cuire le poivre, car la chaleur détruit sa saveur. Mettez plutôt quelques tours de moulin en fin de cuisson.

Vrai poivre ou faux poivre?

Il existe différentes espèces de poivriers qui appartiennent à la famille des pipéracées et qui sont considérés comme de « vrais poivres ». C’est le cas du piper nigrum, qui donne le poivre vert, blanc, rouge et noir, suivant la maturité des baies au moment de la récolte). C’est LE poivre par excellence! Le piper longum ou poivre long, le piper cubeba ou poivre cubebe, et enfin le piper bordonese ou poivre Voatsiperifery sont aussi généralement acceptés comme étant de vrais poivres, car ils sont de la famille des pipéracées. Il existe enfin de « faux poivres », des baies parfumées qui ressemblent au poivre, et s’utilisent de la même façon que du poivre, mais qui n’en sont pas dans le sens strict du terme. Ils n’en restent pas moins délicieux et très intéressants en cuisine, bien que le terme « faux poivre puisse sembler dévalorisant!
 
Parmi les faux poivres, on peut citer :
 


Photo Bob Richmond @Flickr

Les vrais poivres, ou piper nigrum



Le piper nigrum, est la variété la plus connue et la plus commune de poivre. certains puristes diront même que c’est le seul véritable poivre. Il donne naissance au poivre vert, blanc, rouge et enfin au poivre noir. Ces différentes couleurs correspondent au degré de maturité du poivre.
 

Le poivre vert



Pour obtenir du poivre vert, la baie est récoltée avant maturité, à 6 mois. Elle est ensuite séchée, lyophilisée ou encore conservée dans du sel ou en saumure ou même utilisée fraîche. Le poivre vert est frais avec des notes végétales. Il est moins piquant que le poivre noir.



Utilisation : Dans les sauces, ou sur les poissons et viandes comme les entrecôtes, ou le canard, et dans les plats de cuisine française ou thaï.

Le poivre noir



Le grain est récolté juste avant maturité et séché au soleil où il noircît (d’où sa couleur), fermente et se flétrit pour donner un poivre très aromatique.



Utilisation : sur les légumes, viandes blanches, poissons.
 

Le poivre blanc, ou mignonnette



La baie est récoltée mûre, quand l’écorce de la baie devient rouge. Cette enveloppe rouge est ensuite enlevée par trempage dans l’eau et la graine est séchée jusqu’à ce qu’elle blanchisse. Il est doux et subtil car débarrassé de son écorce.
 

Utilisation : Sur les grillades et marinades, ainsi que les viandes rouges, volailles, poissons ou salades.

Le poivre rouge



Les baies sont récoltées à maturité après 9 mois et séchées à l’abri du soleil afin de garder leur écorce bien rouge. Son goût est piquant et intense, un peu caramélisé.



Utilisation : Volailles, le canard et le porc.
 

Les autres poivres de la famille des pipéracées

Le poivre long



Ce poivre a des baies très longues, comme son nom l’indique. Il est très parfumé avec des notes sucrées et florales.
 
Utilisation : Dans les ragoûts, soupes et plats d’hiver

Le poivre cubebe



Le poivre cubèbe au grain très rond est aussi appelé poivre à queue. Il est cultivé en Indonésie.
 
Utilisation : sur les plats aux œufs, les légumes ou encore le melon

Le poivre Voatsiperifery



Ce poivre sauvage pousse en pleine forêt, notamment à Madagascar. Il a de petits grains noirs et fripés aromatiques, et il est très résineux. Découvrez-le ici
 
Utilisation : sur les viandes, les poissons, les pommes de terre

Les poivres d’appellation



Ce sont des vrais poivres, qu’ils soient noirs, blancs, verts ou rouges, produits dans une région particulière et qui développent grâce au terroir local une saveur particulière.

Le poivre de Penja



C’est un poivre d’exception qui pousse sur les terres volcaniques de Penja. La culture s’est étendue mais il reste assez rare, car il est récolté à la main deux fois par an. Il a un piquant prononcé, et des notes boisées et ambrées.



Utilisation : Avec vos viandes rouges, du foie gras poêlé, du poisson à chair ferme, des poêlées de légumes ou du fromage de chèvre. 

Le poivre de Tellicherry



Ce poivre à gros grains brun foncé a un nez épicé et boisé et une longue persistance en bouche avec des notes fraîches d’agrumes et résine. Découvrez-le ici
 
Utilisation : sur les viandes rouges, des poissons gras ou encore du chocolat.

Le poivre de Lampong

 
Venant d’Indonésie, ce poivre a un nez très agréable de brioche, notes de bois, de cuir et de girofle.


Utilisation : avec les viandes rouges, les marinades ou les chutneys.

Le poivre de Sarawak



Ce poivre issu du nord de l’île de Bornéo en Malaisie est puissant et piquant, avec des notes de fruits exotiques et de citron vert.



Utilisation : avec des magrets de canard, une pièce de bœuf, du poisson ou des fruits de mer. 
 


Photo Abdulla Al Muhairi @Flickr

Le poivre Karimunda

 
Le poivre Karimunda de la région du Kerala en Inde est une des plus anciennes variétés de poivre en Inde. Ses grains sont petits, ronds, et fripés et son piquant est vif mais équilibré.



Utilisation : sur une salade de fruits  ou des fruits poêlés, avec du chocolat, ou encore dans les cocktails.
 

Le poivre de Kampot



Produit au Sud du Cambodge, il a des notes florales et épicées.
 
Utilisation : Viandes, légumes et poissons fins côté salé, sur des fruits exotiques comme cette pavlova à l’ananas côté sucré.
 
 
Photo Gisela Francisco @Flickr
 
 

Vous voulez commander des poivres de qualité? Un code promo rien que pour vous!

 
Pour ceux et celles qui auraient envie de tester les gousses de vanille de super qualité que j’utilise dans toutes mes recettes, je vous propose un code promo pour vous permettre d’en recevoir à tarif réduit! Il s’agit d’une réduction de 10%, valable lors de l’achat de 69€ sur le site  www.DavidVanille.com. Pour cela, saisissez le code VANILLE lors de la validation de votre commande!

Galette des rois citron frangipane

La galette des rois est une galette traditionnellement vendue et consommée le 6 janvier, à l’occasion de l’Épiphanie  fête chrétienne qui célèbre la visite des rois mages à l’enfant Jésus.
Est-ce que quelqu’un pourrait donc m’expliquer pourquoi les magasins commencent maintenant à vendre des galettes des rois début décembre, voire même avant?
Est-on tellement affamés en décembre qu’entre le saumon fumé,  le foie gras et les bûches on a envie de se gaver de frangipane? Vraiment, j’ai beau être gourmande, je ne comprends pas cette nouvelle habitude commerciale, et je ne connais personne qui achète ces fameuses galettes avant Noël! Et vous, vous mangez des galettes des rois à partir de quand?
galette-frangipane-citron-2
Tous les ans, pour moi la galette des rois présente le même dilemme : j’ai le ventre explosé par les fêtes, mon jean ne ferme plus et je ne peux pas me résoudre à racheter ma garde robe une taille au dessus… Mais pourtant, oh pourtant! La galette des rois traditionnelle est à la frangipane, à l’amande quoi, c’est tout ce que j’aime, j’adore ça, je pourrais en manger tout le temps ( voilà peut être une explication de la vente des galettes en décembre tiens), et donc j’hésite entre mon côté raisonnable (allez, juste une demi part à la pomme) et mon vrai moi (et si je faisais deux galettes à la frangipane maison et que j’en cachais une pour la manger toute seule au lit?)
Bref, c’est vraiment sadique d’avoir mis l’épiphanie si près de Noël, les rois mages auraient pu attendre une ou deux semaines avant de venir dire bonjour à Jésus, qu’on ait le temps de faire une diète quoi!
Bref, celle que je vous propose aujourd’hui est une légère variante de la tarte frangipane classique. Elle contient de la frangipane parce que c’est incroyablement bon, et elle est juste relevée par une crème au citron qui ajoute du pep’s et aide à faire passer le sucre. Le résultat est absolument parfait pour les amateurs de sensations acidulées! Pour faire la garniture, je me suis inspirée d’une tarte découverte sur le joli blog Plaisir et Equilibre, qui l’avait elle-même trouvée sur le blog de Gridelle. Avec des références pareilles, ça ne pouvait être qu’un succès !
galette-frangipane-citron

 Galette des rois citron frangipane

Pour le lemon curd 
  • 15 cl de jus de citron jaune
  • 80 g de sucre
  • 2 œufs
  • 1 c. à s. de maïzena

Pour la crème pâtissière 

  • 250 g de lait
  • 1 œuf
  • ½ bouchon de rhum ambré
  • 40 g de sucre
  • 1 c. à c. d’arôme vanille
  • 20 g de maïzena

Pour la crème d’amandes 

  • 100 g de beurre très mou
  • 80 g de sucre
  • 100 g d’amandes en poudre
  • 2 œufs
  • Quelques gouttes d’essence d’amande amère

Faites chauffer dans une casserole le lait avec la vanille liquide et le rhum. Dans un saladier, mélanger au fouet, l’œuf  le sucre et la maïzena. Ajouter le lait chaud tout en mélangeant. Remettre le tout dans la casserole et cuire à feu doux jusqu’à épaississement de la crème. Laisser tiédir.

Battez le beurre en pommade, ajoutez le sucre puis les œufs un à un. Incorporez ensuite les amandes et l’amande amère.

Mélangez la crème pâtissière refroidie avec la crème d’amandes.

Battez les œufs en omelette dans un petit bol. Dans une casserole, faites chauffer le jus des citrons avec le sucre et la maïzena. Une fois que la préparation est chaude, ajoutez les œufs battus et mélangez vivement sur le feu jusqu’à épaississement. Laissez refroidir.

Préchauffez le four à 200°C.
Battez un jaune d’œuf avec 2 cuillers à soupe de de lait.
Étalez la pâte feuilletée. Avec un pinceau, badigeonnez tout le contour extérieur de la pâte de jaune d’œuf.  Étalez le lemon curd sur la tarte, ensuite à l’aide d’une poche à douille, recouvrez avec la frangipane.
Déposez la deuxième pâte, soudez les bords, couvrez le dessus du restant d’œuf battu, faites des stries sur la pâte.

Enfournez durant 20 à 30 minutes en surveillant la coloration.  La tarte est prête lorsqu’elle a pris une belle couleur dorée.

Laissez tiédir ou refroidir avant de servir et de vous régaler.

 galette-frangipane-citron-3

Source d’inspiration
https://plaisiretequilibre.wordpress.com/2015/09/27/tarte-au-citron-et-a-la-frangipane/

http://www.les-voyages-de-gridelle.com/2014/09/tarte-au-citron-et-a-la-frangipane.html

Comment se régaler au Nouvel an?

Et oui, pile une semaine après Noël, c’est déjà l’heure de reprendre du service avec le Nouvel An! Encore une occasion pour se gaver faire la fête autour d’un bon repas en famille, entre amis ou en amoureux.
En général  on fait son choix entre la dinde, le canard, le saumon, les huîtres, le foie gras… Mais il est aussi possible de partir sur des ingrédients plus simples pour éviter l’overdose! Je vous propose ici mes idées pour élaborer votre menu de fête, qu’il soit simple ou sophistiqué ! Pas de stress, j’ai tout prévu de l’apéritif au dessert, il y en a pour tous les goûts!
gateau-de-noel-cranberries
Pour un buffet ou un apéritif dînatoire :
mojito-cranberries-2

Pour un dîner classique :

 

corolle-aneth
charlotte-chocolat-amaretto-3

Brochette de foie gras au pain d’épices

Noël approche! Cette année comme les précédentes, le foie gras sera le roi de la fête dans pas mal de foyers, et pour vous permettre de présenter vos toasts autrement, je vous propose une petite présentation sympa!
Il s’agit ni plus ni moins d’un toast au foie gras, je n’ai pas inventé l’eau tiède, mais sa jolie présentation devrait donner du style à votre plateau apéro!
 boules-froie-gras-pain-epice
Le pain d’épices se marie à merveille avec le foie gras, et ici plutôt que de m’en servir comme base à tartiner, je l’ai mixé pour en faire une chapelure qui enrobe le foie gras.
Ces mini brochettes sont idéales pour un apéritif simple, rapide et festif. Accompagnez-les d’un petit pot de chutney de mangue afin que chacun puisse tremper sa mini brochette s’il le souhaite !
Petite info, si vous voulez prendre de l’avance, vous pouvez préparer ces brochettes la veille, le pain d’épices se conserve bien, contrairement aux toasts à base de pain de mie qui sèchent très vite! Conservez simplement ces boulettes dans une boite hermétique au réfrigérateur et le tour est joué!
 boules-froie-gras-pain-epice-2
P.S. : SI vous voulez du choix, j’ai aussi proposé cette jolie brochette au foie gras en forme d’étoile qui pourrait vous plaire!

Brochette de foie gras au pain d’épices

  • 100 g de foie gras
  • 60 g de pain d’épices
Mixez le pain d’épices. Réservez 10 g de pain d’épices mixé. Mélangez le foie gras en dés avec 50 g de pain d’épices mixé, puis formez des boules et roulez-les dans le pain d’épices restant.
Servez sur un plateau avec ou sans pics plantés dedans.
boules-froie-gras-pain-epice-3

Spécialité australienne : Bacon and eggs pie

Aujourd’hui nous allons faire un détour par l’Australie! Finalement, qu’est-ce que la nourriture australienne? Tout comme nous ne mangeons pas chaque soir des grenouilles ou du foie gras, les habitants d’Australie mangent beaucoup de plats hybrides inspirés de cuisine indienne, méditerranéenne, anglo-saxonne qui n’ont rien de typiquement Australien. L’Australie est vraiment un pays multiculturel et cela se ressent dans la cuisine!

 

bacon-eggs-pie-2

Mis à part la viande de kangourou qu’on n’imagine pas ailleurs que là-bas, beaucoup des plats australiens sont teintes d’origines multiples. Le plat que je vous propose n’échappe pas à cette règle. Cette tourte trouve certainement ses racines dans la gastronomie anglaise et américaine, mais elle est revendiquée comme spécialité australien à part entière!

Avec cette recette, je participe au concours de cuisine du monde organisé par Alison du blog Rappelle-toi des mets!

logo-570x366

P.S. : Ce n’est pas ma première tentative de tourtes australiennes, j’avais déjà testé ces aussie meat pies à la viande, super bonnes également!

Bacon and eggs pie

  • 2 pâtes feuilletées
  • 8 tranches de bacon
  • 8 œufs
  • 2 c. à s. de ciboulette émincée
  • 4 c. à c. de crème fraîche
  • 1 c. à s. de persil
  • 1 oignon
  • Sel, poivre

bacon-eggs-pie-3

Étalez une pâte feuilletée dans un plat à bords hauts.
Battez les œufs en réservant un jaune, mélangez avec les herbes, la crème, salez et poivrez.
Dans une poêlé, faites revenir le bacon puis émincez-le.
Étalez l’oignon et le bacon sur la pâte, puis versez le mélange aux œufs et fermez la tourte en déposant la seconde pâte par dessus. Soudez les bords.
Dorez le dessus en déposant un peu de jaune d’œuf battu à l’aide d’un pinceau.

bacon-eggs-pie

https://au.lifestyle.yahoo.com/better-homes-gardens/recipes/r/18195248/bacon-and-egg-pie/

Petits sablés chocolat blanc et blé soufflé

Si Pâques a de multiples symboles et une origine religieuse, c’est aussi le synonyme d’engloutissage compulsif de chocolat trop sucré!
Comme la bière à l’Oktoberfest fest ou le foie gras à Noël, le chocolat doit impérativement transiter de votre bouche à vos hanches pour respecter la tradition !

Si le gigot, les haricots ou les fraises ont leur place à table ce jour là, ils ne peuvent en aucun cas prendre la place de cette star du jour dans vos cœurs ou dans vos estomacs!

sables-coeur-choco-blanc-riz-souffle

Je suis sûre que comme moi, vous n’avez pas l’intention de trop vous modérer; les fêtes familiales font partie des rares jours ou personne ne surveille sa ligne! Alors pour enrichir votre palmarès chocolaté, pourquoi ne pas réaliser ces petits biscuits au chocolat blanc? Ils accompagneront très bien le café en plus des œufs pralinés !

J’ai ajouté du lait en poudre à la farine dans la recette, une astuce qui permet aux biscuits de mieux colorer à la cuisson!

Je les ai faits en forme de cœur, mais si vous avez un emporte-pièce en forme de lapin, de cloche ou d’œuf cela fera un meilleur effet encore!

sables-coeur-choco-blanc-riz-souffle-3

P.S. : Si vous êtes d’humeur créative, essayez plutôt ces cookies décorés façon œufs de pâques, effet garanti!

Petits sablés au chocolat blanc et blé soufflé

Pour 6 personnes

  • 60 g de chocolat blanc
  • 60 g de sucre en poudre
  • 200 g de farine
  • 2 c. à s. de lait en poudre
  • 150 g de beurre mou demi-sel
  • 2 jaunes d’œufs
  • 8 c. à s. de blé soufflé

Coupez grossièrement le chocolat blanc en pépites.
Dans un saladier, mélangez le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Ajoutez les jaunes d’œufs et mélangez. Incorporez la farine, le lait en poudre, le blé soufflé et les pépites au chocolat blanc.

Mélangez pour obtenir une pâte ferme.

Entourez-la de film alimentaire puis laissez reposer au réfrigérateur pour 1 heure.

Préchauffez le four à 180°.
Étalez la pâte sur 0.5 centimètre d’épaisseur et découpez à l’aide d’un emporte-pièce.

Disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Mettez au four pour 12 à 15 minutes à 180°.

sables-coeur-choco-blanc-riz-souffle-2

Corolles au maroilles et confiture d’oignon

La période des fêtes se termine, je ne sais pas vous, mais moi quand arrive ce moment, je me retrouve toujours avec plein de restes des repas de fête à terminer! Parmi eux, le confit d’oignons, que je fais maison, notamment avec cette recette, et que je prévois toujours en trop grande quantité! Si comme moi, vous frôlez l’overdose de foie gras, et n’avez donc pas envie d’utiliser votre confit de manière traditionnelle, voici une chouette idée pour finir votre stock!

 2014_12_brick-maroille-oignon4

Avec le maroilles, cette recette ne vous aidera pas à perdre les kilos accumulés pendant les fêtes, mais s’il vous aide à évacuer votre réfrigérateur, c’est déjà ça de pris!

2014_12_brick-maroille-oignon3
P.S. : Si vous ne saturez pas du foie ras, le confit va très bien aussi dans des petits toasts comme ici

Corolles au maroilles et confiture d’oignon

Pour 12 corolles

Coupez les feuilles de brick en 4 quarts. Coupez le maroilles en 12 carrés.

Au centre de chaque morceau de feuille de brick, déposez un morceau de maroilles, puis déposez une cuiller à café de confiture d’oignons, une cuiller a café de crème et faites un tour de moulin de poivre.
Fermez les corolles avec de la ficelle alimentaire.
Mettez au four pour 12 minutes.
Enlevez les ficelles et servez tout de suite.

2014_12_brick-maroille-oignon

52 luxes au quotidien pour bien démarrer l’année

Pour bien démarrer l’année, je vous propose de vous faire découvrir mes 52 « luxes » préférés du quotidien, on pourrait également les appeler mes petits bonheurs, ou anti dépresseurs sans effets secondaires pour la santé!

J’aimerais me promettre de m’offrir un de ces plaisirs chaque semaine, mais parfois, pris dans le tourbillon des événements on oublie de se faire plaisir… Au moins culinairement parlant, cela ne m’arrive jamais puisque la cuisine est ancrée dans mon quotidien et me permet de me détendre chaque jour ou presque!

Alors… champagne, macarons ou chocolats chauds, voici mes petits plaisirs à renouveler d’urgence, ils ne sont pas tous culinaires mais la gastronomie y a la part belle! Et vous, quels bonheurs pratiquez-vous? Vous en connaissez d’autres auxquels je n’ai pas pensé ?

  1. Manger des noix de saint Jacques poêlées
    5492378428_fb20204f18_z
    Photo par francois schnell @Flickr
  2. Boire du champagne
  3. Boire une vodka framboise, un Sex on the beach…
    Bref, se faire un cocktail géant décoré comme dans un bar branché
  4. Manger des petits fours
  5. Se faire faire une manucure
  6. Se faire un masque aux fruits
  7. Boire un thé de luxe
    15072394470_9f10be9077_z
    Photo par Laura D’Alessandro
  8. Boire un vrai chocolat chaud
  9. Boire un vrai jus d’orange
  10. Manger des macarons
    5471190091_404f6ba72b_z
    Photo par julien haler
  11. Manger du fromage et boire du vin qui s’accorde bien avec
  12. Écouter de la musique classique
  13. Prendre un bain moussant
  14. S’éclairer aux bougies
    Pour prendre un bain ou pour un repas romantique par exemple!
  15. Se faire un brunch
    Si vous avez besoin d’idées à ce sujet, regardez ici, ici et ici par exemple ^^
  16. Se faire un plateau repas ou petit déjeuner au lit
    Et se le faire amener bien sûr!
  17. Se glisser dans des draps bien propres et parfumés comme à l’hôtel
    Pas juste après le plateau repas donc, sinon y’a des miettes qui grattent partout!
  18. Se faire masser
  19. Diffuser des huiles essentielles
  20. Boire un mojito au soleil…
    15072446911_5719a84a7e_z

     Photo par Personal Creations
    …Ou en plein hiver, comme ce mojito aux cranberries!
  21. Manger des huîtres avec du Sancerre, de préférence en regardant la mer en Bretagne, avec l’air iodé qui vous fouette le visage… Mais pas trop
  22. Se boire un très bon café
    Genre au minimum ceux que boit George Clooney
  23. Se faire un irish coffee à la fin d’un repas
     12723929455_9a60217943_z
    Photo par David Hall
  24. Ouvrir un très bon rouge
  25. S’offrir un bouquet de roses bien parfumées
  26. Acheter son vin chez un caviste
    En prenant le temps d’écouter ses conseils
  27. Se plonger dans un livre dans une chaise longue
    3591108120_b73d0df696_z
    Photo par Sam Greenhalgh
  28. Allumer une bougie au parfum subtil
  29. Accompagner le café du soir d’un carré de très bon chocolat…
    Ou d’une petite douceur, comme au restaurant
  30. S’écouter un vinyle qu’on n’a pas entendu depuis longtemps en fermant les yeux
  31. Rire
  32. Aller au restaurant et se faire plaisir sans bloquer sur les prix ou les calories
    Quitte à choisir dès le départ un restaurant pas trop cher et pas trop gras pour se faciliter la tâche
  33. Aller dans une librairie et craquer sur un livre au hasard des couvertures…
    Et aller commencer à le feuilleter sur une terrasse a proximité avec un café noir.
  34. Se laisser tenter au gré des étals du marché de quartier ou des halles couvertes.
     4918115302_3484a2dde8_z
    Photo par Yuri Long
  35. Regarder un feu crépiter dans la cheminée
  36. Se faire (ou faire faire) un soin des pieds
  37. S’autoriser à rêver
    A n’importe quoi, et surtout aux idées folles, en ignorant les contraintes et les obligations
  38. Goûter un produit jamais testé…
    Déniché par hasard au marché ou au supermarché
  39. S’offrir un produit au prix légèrement indécent dans une épicerie fine…
    Comme une confiture de violettes et jasmin, ou un foie gras au chocolat, et le déguster presque religieusement en appréciant chaque bouchée
  40. Se préparer un plateau pique-nique de luxe avec vin et petits fours et le déguster assis sur une nappe, dehors ou dedans avec quelqu’un qu’on aime
    3586893833_af08eac07d_z
    Photo par Steven Depolo
  41. Se faire un dîner aux chandelles, au restaurant ou à la maison
  42. S’offrir une ou deux douceurs chez un artisan selon ses conseils…
    Par exemple dans une très bonne pâtisserie, fromagerie ou chez le  traiteur
  43. S’organiser une soirée film…
    Et voir les choses en grand : plateau télé, glace, pop corn…
  44. Se composer une planche gourmande comme dans les bars
    Charcuterie de pays, fromages régionaux, tapenade artisanale, et accompagner tout cela d’un très bon pain
    5452884143_30ba3d2f25_z
    Photo par Dana Moos
  45. Aller en amoureux dans un bar à cocktails à l’ambiance feutrée et branchée…
    Et s’habiller chicos pour y aller.
  46. Lire la presse ou un bon roman dehors l’été…
    Ou dans le bain l’hiver
  47. Chiner des objets vintage et/ou inutiles dans un vide-grenier le dimanche matin
  48. Acheter ses produits au hasard des saisons et des conseils des artisans
  49. Boire un chai latte
    8065460539_0eb27d8280_z
    Photo par Selena N. B. H.
  50. S’arrêter, respirer, et se dire qu’on est heureux tout simplement!

Brochettes de foie gras au pain d’épices et à l’oignon

Les fêtes approchent, et quand on pense aux fêtes, on y associe très rapidement les produits festifs tels que le saumon et le foie gras, tellement consommés lors de cette période l’année!

toast-etoile-foie-gras-3

De mon côté, ce sont des produits que je mange en des circonstances de plus en plus rares, peut-être parce que j’en ai trop abusé par le passé! Le foie gras est d’ailleurs un produit que je peux vite trouver écœurant, donc je le préfère en petites touches dans des amuse bouches plutôt que consommé tel quel avec des toasts où j’ai souvent du mal à le finir!

C’est pourquoi ces petites brochettes m’ont tout de suite séduites… Le mélange sucré salé fonctionne très bien, comme toujours avec le foie gras, et la quantité très raisonnable permet de les apprécier sans se lasser! Si vous réfléchissez à votre menu de fêtes, ajoutez-les sans tarder à votre to-do list!

toast-etoile-foie-gras-2
P.S. : Si vous aimez beaucoup le foie gras, mes mini-pies apéro peuvent vous plaire aussi! Et si vous êtes en quête d’idées pour votre repas de fêtes, regardez ce livre :
Fêtes gourmandes

Brochettes de foie gras au pain d’épices et à l’oignon

Pour 12 brochettes

  • 8 tranches de pain d’épices
  • 50 g de foie gras
  • 30 g de confit d’oignon
  • Poivre du moulin

Avec un emporte-pièce, coupez 3 étoiles par tranche de pain d’épices.
Sur la moitié des tranches, déposez un morceau de foie gras, puis un peu de confit, puis un peu de poivre.
Refermez avec une toile de pain d’épices et plantez un pic.

Source d’inspiration :

http://www.okcebon.com/article-brochettes-de-foie-gras-au-pain-d-epices-et-a-la-figue-63746013.html

toast-etoile-foie-gras

Besoin d’idées pour votre menu de Noël?

Nous voilà à une semaine de Noël! Vos cadeaux sont emballés, vos chaussettes sont accrochées devant la cheminée, le sapin est décoré et le champagne est au frais…

Hein, comment ça, vous n’êtes pas prêts du tout? Ha mais c’est qu’il est temps de s’activer un peu messieurs dames!
Parce que finir au Mc Drive le soir de Noël ça fait un rien mauvais genre, je vous propose mon idée de menu, constitué rien qu’avec des recettes de mon blog, testées et approuvées : vous ne pouvez pas vous louper!

En apéro : Mini bagels apéritifs

mini-bagels-aperitifs-3

En entrée : Christmas muffins au foie gras

muffin-noel-foie-gras-2

 S’mores au foie gras

smores-foie-gras-2

 

En plat : Tourtière de Noël canadienne

tourtiere-canada-2

Purée de patates douces aux oignons caramélisés

puree-patates-douces-oignons-caramelises-2

En dessert : Bûche moelleuse aux marrons

buche-marrons-ricotta-3