Archives par mot-clé : Etats-Unis

Fruit de saison : la fraise

Photo Sh4rp_i @Flickr

En mai, les fraises sont le premier fruit à mûrir, juste après la rhubarbe. Elles sont le premier signe des beaux jours qui reviennent sur les étals des primeurs, et nous sommes nombreux à nous jeter dessus qu’elles montrent leur nez. Les fraises parfaitement mûres se sont délicieuses consommées telles qu’elles, mais elles constituent également un excellent composant pour de nombreux desserts. maintenant que les fraises sont de saison, je vous propose ce petit guide pour savoir comment les choisir et comment les conserver. 


Photo Andrew Malone @Flickr

Comment choisir les fraises?

Que ce soit au supermarché ou à la ferme, choisissez des fraises brillantes et colorées, mais aussi fermes et dodues. Elles doivent avoir une jolie collerette verte à l’apparence fraîche. Évitez les fraises molles, ternes ou ratatinées. Les fraises ne mûrissent pas après avoir été cueillies, évitez donc les baies partiellement blanches car cela signifie qu’elles ne sont pas mûres. Enfin, de bonnes fraises sentent très bon!  Respirez-les si vous avez un doute avant de les acheter.


Photo dabrat718 @Flickr

Quand les fraises sont-elles de saison?

Les fraises sont des fruits très répandus et cultivés partout dans le pays, même dans le nord ou des les Alpes. Elles sont donc disponibles en production locale dans la plupart des régions, ne serait-ce que pour une brève période. La fraise française a souvent une région naturelle qui s’étend d’avril à juin, bien qu’elle puisse être plus courte dans les climats rudes et plus large au sud.

On trouve très facilement et pour moins cher des fraises espagnoles dans la plupart de nos magasins. Leur climat clément leur permet de produire des fraises pendant 5 mois d’affilée si ce n’est plus, mais malheureusement, il est souvent fait appel à des pesticides en quantités plus élevées qu’en France (bien qu’on trouve aussi de la fraise bio d’Espagne), et il faut prendre en compte le bilan carbone du transport, pas génial! Mieux vaut donc autant que possible se concentrer sur nos fraises locales!


Photo Richard Lewis @FLickr

Comment conserver vos fraises ?

Lorsque vous rapportez les fraises du marché, conservez-les dans un récipient résistant à l’humidité, de préférence disposées en une seule couche sur un support absorbant. Elles se garderont au réfrigérateur pendant 2 à 3 jours.


Photo kahvikisu @Flickr

Comment préparer des fraises?

Comme la plupart des fruits et légumes frais, rincez vos fraises uniquement quand vous êtes prêts à les utiliser. Pour laver les fraises, placez-les dans une grande passoire et rincez-les doucement à l’eau froide. Étendez les fraises en une seule couche sur un torchon propre ou une couche d’essuie-tout et séchez-les délicatement.

De la même manière, attendez jusqu’au moment de les manger ou de les utiliser dans une recette avant de décortiquer les fraises et d’enlever les queues.

Mes recettes favorites à la fraise

 


Cocktail rose fraise des bois pamplemousse


Chia bowl aux fraises


Tiramisu aux fraises et framboises


Eton mess aux fraises et cerises


Fingerprint cookies à la fraise

tourte-fraises-menthe2
Tourte aux fraises et à la menthe

mojito-fraise
Mojito fraise

frozen-yogurt-fraise-coco-3
Frozen yogurt fraises coco

Tourte aux petits pois et chèvre

Aujourd’hui c’est la journée sans viande! Entre les problèmes liés à l’écologie et les différents scandales alimentaires qui s’enchaînent, il est de plus en plus fréquent de voir des gens qui réduisent leur consommation de viande. Dans mon entourage, même de gros « accros » de la viande avouent avoir adopté des jours sans viande ou des repas sans viande plus fréquents. C’est le cas chez vous?
 
 
Aux États-Unis, il y a le « meatless monday », sorte de challenge qui invite à ne pas manger de viande le lundi. De la même façon, on a vu apparaître en France, surtout depuis ce début d’année, le lundi vert, qui repend le même principe. 
 
Mais revenons à la journée sans viande! Ce n’est pas très dur de remplir ce challenge, puisqu’il n’est qu’une fois par an. Tout le monde peut y arriver avec un peu de volonté. 
 
 
A cette occasion, je vous propose une recette sans viande, que j’avais réalisée un jour où je recevais à la maison des « viandosaures » (je fais partie de la génération Jurassic Park!). Je l’avais faite en espérant que l’absence de viande ne se ferait pas trop sentir et qu’ils ne trouveraient pas le repas triste, et finalement tout le monde a adoré ce plat! Il faut dire que le fromage de chèvre donne du pep’s et du goût à l’ensemble, cette tarte est loin d’être fade!
 
J’aime beaucoup préparer des tourtes quand je reçois car je trouve ça joli et gourmand, et à chaque fois mes invités en redemandent! Celle-ci n’a pas dérogé à la règle, c’était une vraie réussite!
 
 
P.S. : Pour un apéro sans viande, essayez ce dip patates douces noix de cajou
Tourte aux petits pois et chèvre

Tourte aux petits pois et chèvre

Ingrédients

  • 2 pâtes brisées
  • 200 g de bûche de chèvre
  • 350 g de pommes de terre
  • 200 g de petits pois
  • 2 gros oignons hachés
  • 150 g de crème liquide végétale
  • 2 gousses d'ail hachées
  • 2 c. à s. de moutarde douce
  • 2 c. à s. d'huile
  • 1  c. à c. de thym
  • 2 c. à s. de persil frais
  • Sel, poivre
    Pour la dorure
  • 2 c. à s. d'huile
  • 1 pincée de paprika
  • 1 pincée de curcuma

Instructions

  1. Épluchez et coupez en dés les pommes de terre et les carottes. faites de tout petits dés pour les carottes.
  2. Mettez à cuire les pommes de terre , départ eau froide.
  3. Quand l'eau bout, ajoutez les carottes, faites cuire 20 minutes jusqu’à ce que les pommes de terre et les carottes soient cuits, égouttez et réservez.
  4. Émincez l'oignon et l'ail.
  5. Faites revenir l'oignon à la poêle 5 à 10 minutes jusqu’à ce qu'il soit doré, puis ajoutez l'ail, prolongez d'1 minute et coupez le feu.
  6. Dans un bol, mélangez la crème liquide, une cuiller à soupe de moutarde, l'oignon et l'ail, les pommes de terre et carottes, les petits pois, le thym, du sel et  du poivre.
  7. Tartinez le fond de pâte avec une cuiller à soupe de moutarde.
  8. Posez le mélange aux pommes de terre dans sur la pâte, puis recouvrez-le les tranches de chèvre.
  9. Couvrez avec la seconde pâte, scellez bien les bords.
  10. Mélangez dans une tasse l'huile, le paprika et le curcuma, puis badigeonnez la pâte avec ce mélange à l'aide d'un pinceau.
  11. Préchauffez le four à 200°C.
  12. Faites cuire 45 à 50 minutes.

Spécialité des États-Unis : tater tots

Connaissez-vous les tater tots? Ce nom n’est pas très connu chez nous, mais c’est un classique aux États-Unis, que l’on pourrait rapprocher de nos croquettes de pommes de terre ou pommes dauphines. C’est le genre d’accompagnement que j’adore avec une viande ou des légumes, je pourrais en manger des dizaines directement avec les doigts tellement je suis fan de ce genre de croquettes! J’ai donc voulu tester la version américaine pour voir si elle valait le détour.
 
 
E cette période de carnaval, on a tendance à grignoter des choses grasses, des beignets, des churros et autres cochonneries souvent sucrées, mais je préfère les repas salés donc j’ai pensé que ces croquettes seraient parfaites!
 
Quand on a des enfants, on a envie de préparer des plats qu’ils vont manger de bon cœur, sans avoir à négocier pendant 20 minutes pour obtenir des grimaces à chaque bouchée. Avec ce genre de croquettes pas de souci, les enfants se jettent dessus!
 
 
Ce que j’aime dans cette recette, c’est qu’elle est hyper simple à faire et ne demande pas d’ingrédients compliqués. J’avais longtemps repoussé sa réalisation mais maintenant que j’ai vu à quel point elle est simple à faire, je n’attendrai plus aussi longtemps avant de recommencer!
 
Personnellement j’ai tendance à manger ces croquettes simplement en accompagnement, avec une sauce béarnaise, mais les américains sont créatifs et en mettent dans des gratins, des omelettes, des pizzas… C’est vous qui voyez, c’est beaucoup moins léger en tout cas!
 
Dans tous les cas, ce n’est pas un repas hyper light puisque les croquettes cuisent dans beaucoup de gras, mais bon, en cette période hivernale, on a besoin de reconstituer nos réserves non?
 
La plupart des recettes que j’ai vues sur des sites américains étaient faites avec du persil, mais de mon côté j’aime y mettre de la ciboulette. Vous pouvez évidemment substituer l’un par l’autre, ça sera très bon dans les deux cas.
 
 
 
Spécialité des États-Unis : tater tots

Ingrédients

  • 500 g de de pommes de terre épluchées et coupées en dés
  • 1 c. à c. bombée de maïzena
  • 1/4 de c. à c. d'oignon en poudre
  • 1/8 de c. à c. d'origan séché
  • 2 c. à s. de feuilles de ciboulette ciselées
  • Sel, poivre
  • Huile de friture

Instructions

  1. Placez les pommes de terre dans une grande casserole.
  2. Couvrez d'eau froide. Portez à ébullition et faites cuire jusqu'à ce que les pommes de terre soient cuites, soit environ 7 minutes. Égouttez et laissez refroidir.
  3. À l'aide d'une râpe, râpez finement les pommes de terre.
  4. À l'aide d'un torchon propre ou d'une étamine, pressez les pommes de terre en éliminant le plus d'eau possible.
  5. Transférez les pommes de terre dans un grand bol. Incorporez la maïzena, la poudre d'oignon, l'origan, la moitié de la ciboulette. Assaisonnez avec du sel et du poivre selon votre goût.
  6. Le mélange doit être assez sec. Formez des petits cylindres.
  7. Faites chauffer 1 cm d'huile végétale dans une grande casserole à feu moyen.
  8. Ajoutez les croquettes au poêlon, 5 ou 6 à la fois, et faîtes cuire jusqu'à ce qu'ils soient dorés et croustillants, environ 3 à 4 minutes. Ajoutez de l'huile si besoin entre chaque fournée.
  9. Transférez les croquettes dans une assiette tapissée d'essuie-tout.
  10. Servez immédiatement, en saupoudrant par dessus l'autre moité de la ciboulette.

Toasts à la courge little Jack, chèvre et noix

Aujourd’hui c’est Thanksgiving! Bien que cette fête ne soit pas française, je suis sûre que vous la connaissez tous, car elle est ultra présente dans les séries télé et films américains!
 
Comme j’envie les américains de partager un tel moment de joie en famille! Nous en avons d’autres bien sûr dans les traditions françaises, mais toute occasion est bonne à prendre, non? Cette fête a l’air tellement géniale à mes yeux que j’ai fini il y a quelques années par décider de la célébrer moi aussi. Qui m’en empêche après tout?
 
 
Le menu typique de Thanksgiving aux États-Unis est souvent composé de ces plats, dont certains se rapprochent de ceux que l’on peut servir à Noël  :
 
  • De la dinde rôtie ou un pain de viande
  • De la sauce aux cranberries
  • De la purée de patates douces et des légumes rôtis
  • Du maïs grillé ou à la crème
  • Une tarte à la citrouille, aux pommes ou aux noix de pécan
Globalement, l’idée est de composer ce repas en mettant à l’honneur les produits des récoltes automnales comme les courges, les noix… Tout ce que j’aime quoi!
 
Au cas où il vous prendrait l’envie comme moi de célébrer Thanksgiving autour d’un petit apéritif festif, j’ai imaginé des petites tartines ou bruschettas qui reprennent les saveurs typiques de Thanksgiving. J’y ai combiné trois de mes ingrédients d’automne préférés : de la noix, de la courge et des cranberries, pour un ensemble automnal très réussi. J’ai ajouté du fromage de chèvre pour donner du caractère à l’ensemble.
 
 
Ces bruschettas ne sont pas seulement agréables à regarder mais elles sont également faciles à réaliser. La recette est simple mais si délicieuse qu’on pensera que vous avez travaillé durement pour la préparer! La seule partie un peu laborieuse consiste à couper les courges, et encore, La little Jack est une petite variété qui n’est pas trop coriace.
 
Parlons du goût de ces tartines… Il y a énormément de saveurs dans chaque bouchée. Il y a la douceur de la courge et des cranberries, le côté automnal de la muscade, le crémeux du fromage de chèvre, le pep’s de l’ail, le croquant des noix… On a là un mariage idéal!
 
La bruschetta est classiquement considérée comme un apéritif, mais vous pouvez bien sûr aussi servir ces tartines comme entrée avec une salade verte.
 
Même si je serai toujours une fan de la bruschetta traditionnelle aux tomates et au basilic, je suis maintenant également une grand fan de cette variante qui n’a absolument rien de traditionnel! J’espère qu’elle vous plaira!
 

   

P.S. : Si vous chez une idée pour l’apéro, essayez aussi mes cannelés potimarron comté!

 
Toasts à la courge little Jack, chèvre et noix

Toasts à la courge little Jack, chèvre et noix

Ingrédients

  • 12 rondelles de baguettes
  • 165 g de courge little Jack
  • 120 g de chèvre coupé en 12 rondelles
  • 12 cerneaux de noix
  • 12 cranberries
  • 12 graines de courge
  • 1 c. à s. de miel
  • 1 pincée de muscade
  • 1 c. à c. de sauge
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Faites cuire les courges 20 minutes dans de l'eau bouillante salée.
  2. Laissez tiédir puis ouvrez les little Jack et prélevez la chair.
  3. Écrasez la chair en purée à l’aide d'une fourchette. Salez, poivrez, ajoutez la muscade.
  4. Tartinez ce mélange sur les tranches de pain.
  5. Posez par dessus les rondelles de chèvre, les noix concassées grossièrement, les cranberry coupées ne morceaux, les graines de courge.
  6. Salez, poivrez, saupoudrez la sauge et ajoutez un filet de miel par dessus.
  7. Préchauffez le four à 200°C.
  8. Enfournez pour 5 à 10 minutes jusqu’à ce que le formage soit fondu.
 

Spécialité des Etats-Unis : Pigs in a blanket

Demain c’est le début de la coupe du monde! Je l’ai dit et je le redis chaque année, je ne suis pas une grande fan de football. D’accord, je ne suis pas fan du tout en fait. Mais si je suis honnête, je n’ai rien contre l’idée d’organiser une soirée match devant la télé entre amis… Uniquement pour la nourriture! J’aime tout ce que l’on peut manger devant un match! Que ce soient les pizzas, les petits trucs à grignoter, la bière… Je ne pourrais pas vous dire exactement pourquoi, mais je pense que cela a quelque chose à voir avec le fait que ce sont des petites bouchées qu’on picore avec les doigts affalé dans un canapé. C’est peut-être mon côté « grand enfant » ou flemmarde qui ressort!
 
Quoi qu’il en soit, chaque année, en période de matchs de foot, j’aime préparer des plats festifs qui se picorent devant la télé, quitte  à les manger devant autre chose qu’un match! Aujourd’hui, je vous propose donc des feuilletés à la saucisse. C’est le genre de petite gourmandise que tout le monde engloutit en 5 minutes quand j’en réalise. Je me souviens qu’enfant, je sautais au plafond de joie quand ma maman en réalisait, et maintenant que j’ai grandi bah… C’est pareil!
 
 
J’ai appelé cette recette « pigs in a blanket » car c’est le nom qu’elle porte aux États-Unis, et j’ai essayé de les préparer comme là-bas. Ce qui est rigolo c’est qu’en Angleterre, on dit « pigs in blankets », et alors c’est une autre spécialité : des saucisse enroulées dans du lard. Au final dans les deux cas ça reste des saucisses, mais ces petits « cochons »  sont enroulés dans une « couverture » différente suivant le pays!
 
Il m’est arrivé de faire des versions plus gastronomiques, avec des noix, des dés de pommes… Mais là, je voulais une version simple, basique et efficace, dans l’esprit d’une soirée décontractée quoi! Je les ai décorés avec des graines de sésame, mais des grains de pavot ou des herbes peuvent aussi convenir suivant ce que vous avez sous la main. 
 
 
N’hésitez pas à être aventureux avec les sauces d’accompagnement. Souvent, on sert les saucisses feuilletées sans rien, ou avec de la moutarde. Ici, j’ai fait une sorte de mayonnaise retravaillée à la crème et à la moutarde, c’est tout simple mais super bon. N’hésitez pas à dégainer le ketchup, la sauce barbecue, ou même une sauce picalili pour proposer plusieurs choix à vos invités! 
 
Ah et sinon il faut que je vous prévienne. Comme à chaque fois que je fais des saucisses feuilletées, ces petites bouchées ont été englouties en moins de deux, alors doublez la recette si vous avez du monde à nourrir!
 
  
 
 
Spécialité des Etats-Unis : Pigs in a blanket

Portions : 4

Spécialité des Etats-Unis : Pigs in a blanket

Ingrédients

    Pour les feuilletés
  • 25 saucisses cocktail 
  • 1 pâte feuilletée rectangulaire
  • 2 c. à s. de moutarde jaune américaine
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 c. à s. de graines de sésame
  • 1/2 c. à s. d'herbes de Provence
    Pour la sauce:
  • 2 c. à s. de crème fraîche épaisse
  • 2 c. à s. de mayonnaise
  • 2 c. à c. de moutarde à l'ancienne

Instructions

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Coupez chaque la pâte feuilletée en bandes d'environ 10 cm de large, puis coupez de fins triangles dans celles-ci, avec la base un peu moins larges que la longueur d'une saucisse.
  3. A l'aide d'un pinceau, couvrez les triangles de moutarde jaune.
  4. Roulez les saucisses dedans. Disposez les rouleaux sur une plaque allant au four couverte de papier sulfurisé. 
  5. Délayez le jaune d’œuf dans une cuiller à café d'eau. A l'aide d'un pinceau, couvrez-les de jaune d’œuf. Saupoudrez des graines de sésame et des herbes de Provence par dessus.
  6. Enfournez et laissez cuire jusqu'à ce que les rouleaux soient gonflés et dorés soit environ 12 minutes.
  7. Pendant ce temps, mélangez les ingrédients de la sauce dans un petit bol.
  8. Servez les saucisses bien chaudes, avec la sauce. 

Banana bread au rhum et raisins secs

Je pense avoir déjà dit que j’étais une grande fan de cuisine américaine. Elle ne se limite pas aux hot-dogs et aux burgers comme on a tendance à le penser, au contraire, elle est très riche en influences et très variée suivant les régions des États-Unis. Parmi toutes leurs spécialités, il y a beaucoup de recettes américaines qui ont intégré mon quotidien, mais aucune autant que le banana bread je pense!
 
C’est une recette plus « healthy » que beaucoup de recettes américaines, du moins, la recette de base! Après suivant ce qu’on met dedans, cela devient plus ou moins gourmand… Plutôt plus que moins avec moi! Depuis que j’ai testé cette recette de banana bread, j’en ait fait, re-fait et re-re-fait, un nombre invraisemblable de variantes qui ne m’ont jamais déçue! Je repars toujours de la même base à laquelle j’ajoute des garnitures : fruits confits, pépites de chocolat, caramel au beurre salé, nutella
 
banana-nutella-bread-4
 
Cette version a un petit côté exotique apporté par le rhum dans lequel on imbibe les raisins, qui se marie très bien avec la banane. Ce banana bread est vraiment parfait selon moi. Il est humide et parfaitement moelleux à l’intérieur, et un peu croustillant à l’extérieur. Le parfum de banane est présent juste comme il faut. Bref, il est délicieux et vraiment addictif. Le dernier que nous avons fait a été englouti en deux repas alors que nous n’étions que deux à la maison, cela vous laisse imaginer à quel point on l’a aimé!
 
Un avantage de cette recette, c’est qu’elle est est orientée « zéro déchet » puisqu’on peut utiliser des bananes trop mûres pour la réaliser. En fait, il vaut même mieux que vos bananes soient trop mûres. C’est ce qui donne la saveur à votre banana bread. Moi c’est bien simple, dès que je vois 3 bananes qui commencent à noircir dans le panier de fruits, je suis contente, car je sais comment elles vont finir!
 
banana-nutella-bread-2

Banana bread au rhum et raisins secs

 
  • 75 g de beurre demi sel
  • 150 g de cassonade
  • 1 œuf
  • 3 bananes 
  • 100 g de farine blanche
  • 100 g de farine semi complète
  • 20 g de flocons d’avoine
  • 1 c.à c. de levure
  • 1 c. à c. d’arôme vanille
  • 1 pincée de cannelle
  • 60 g de raisins secs
  • 10 cl d’eau
  • 1 bouchon de rhum
Faites tremper les raisins dans le rhum et l’eau la veille au soir, ou au minimum 2 heures avant.

Préchauffez le four à 180°C. 

Écrasez les bananes avec un presse purée ou une fourchette pour qu’elles gardent quelques morceaux. Réservez. 

Dans un mixeur, mélangez la cassonade, le beurre, l’œuf, la vanille.

Dans un autre bol, mélangez les farine, la levure et les flocons d’avoine puis versez l’ensemble dans le mélange à l’œuf et mélangez à nouveau. Ajoutez la cannelle.

Ajoutez les bananes et mélangez à la main.
Ajoutez les raisins et le reste de rhum si tout n’a pas été bu par les raisins.
 
Mélangez doucement.
 
Faites cuire pour 50 minutes environ, jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte propre.
Laissez refroidir environ 10 minutes dans le plat avant de démouler et de manger tiède.
 
 
banana-nutella-bread-3
 
Avec cette recette à la banane, je participe à Cuisinons de saison !
 

Que faire avec de la fève tonka?

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un de mes ingrédients phares en pâtisserie… La fève tonka! L’avez-vous déjà testée? Autrefois associée à la haute gastronomie, elle s’est maintenant pas mal démocratisée à la maison. Je vous propose d’en savoir un peu plus sur elle et surtout, de vous donner des idées pour l’utiliser dans vos desserts! 

La fève tonka, c’est quoi?

 
La fève tonka est un ingrédient exotique qui pousse notamment en en Amérique du Sud et en Guyane. Ces petites gousses noires proviennent d’un arbre à fleurs nommé cumaru, et appartiennent à la famille des pois. Les fèves tonka  mesurent environ 2 cm de long, et ressemblent à une sorte de raisin sec en bois ou de noyau d’olive de couleur brune. Le caractère le plus distinctif de la fève tonka se perçoit cependant avec le nez et non avec les yeux : elle dégage des saveurs capiteuses de vanille, des arômes de clou de girofle, de magnolia et de bois de santal. C’est un pur délice qui l’a rendue très convoitée dans l’industrie du parfum. Elle entre d’ailleurs dans la composition de certains parfums de renommée mondiale.

Quel goût a la fève tonka?

 
La fève tonka n’a pas le goût de fèves classiques, c’est le moins qu’on puisse dire. Elle rappelle plutôt la vanille, avec une légère touche d’épices fruitées et parfois des notes d’amande et de caramel.

La fève tonka est-elle toxique?

L’histoire de la fève tonka est entourée d’un peu de mysticisme. Pendant des siècles, les païens et les adeptes de l’occulte ont cru que cette fève pouvait aider à guérir la dépression voire même, à l’aide d’ un rituel, vous accorder votre souhait le plus cher. Je vous laisse essayer si vous voulez… Mais je pense qu’elle sera bien plus efficace pour envoûter vos invités à table! La fève tonka est interdite aux États-Unis, car elle contient un composé appelé «coumarine», qui peut causer des problèmes de foie lorsqu’il est pris à fortes doses. Il y a donc beaucoup d’articles circulant sur la toxicité des fèves tonka. La réalité est qu’il faut arrêter de pousser mémé dans les orties : il vous faudrait manger l’équivalent de 30 fèves tonka entières pour que la teneur en coumarine devienne dangereuse – et comme on peut en général faire de nombreuses recettes avec une seule fève, vous avez peu de risques de dépasser les quantités autorisées.
 
    

Où trouver  de la fève tonka?



Les fèves Tonka ne sont pas encore un ingrédient ultra courant, donc les boutiques d’épices en ligne sont le meilleur endroit pour les trouver. Je vous recommande David Vanille, dont je vous ai parlé plusieurs fois pour la qualité de ses produits, qui propose de très belles fèves tonka du Brésil. je vous propose d’ailleurs un code promo en fin d’article si vous voulez commander chez lui.

Comment utiliser la fève tonka?



Tout d’abord, avec parcimonie! Il en faut peu pour donner son parfum à une recette, alors ne vous lâchez pas trop. Râpez les fèves tonka avec une râpe de type microplane, comme vous le feriez avec de la muscade, pour obtenir une poudre très parfumée.
Vous pouvez acheter une râpe à fève tonka si vous voulez, mais toute râpe fine fera l’affaire. Comme la vanille, la fève tonka est le plus souvent infusée dans des liquides, comme le lait ou la crème. On peut l’infuser entière, ou en copeaux, que l’on ajoute alors au liquide à feu moyen, en évitant de faire bouillir la préparation, pour ne pas altérer la saveur de la fève.
 

Comment conserver la fève tonka?

 
Conservez les fèves tonka dans un bocal hermétique, comme n’importe quelle autre épice. Rangez-le dans un endroit frais, sec et sombre si possible. Les fèves tonka se conservent des mois, voire des années de cette façon, mais au fil du temps, leur saveur va s’altérer, il est donc préférable de ne pas attendre trop longtemps pour les consommer.

Que faire avec la fève tonka ? 

Des recettes au chocolat



La fève tonka forme un accord parfait avec le chocolat. Râpez-en un peu dans toutes vos recettes habituelles au chocolat, par exemple dans des cœurs coulants au chocolat, ou dans des truffes.
 
Photo TALMADGEBOYD @Flickr

Des recettes aux fruits



La fève tonka accompagne très bien les desserts aux fruits comme les fraises, les pommes ou les abricots par exemple. Si vous voulez être plus olé olé, allez même jusqu’à en mettre dans une tarte sucrée à la citrouille, un régal!



Du pain

 
Mélangée avec de la farine, la fève tonka vous permettra de réaliser un délicieux pain tonka.

Des macarons

 
Mélangez la fève tonka avec le sucre glace pour faire des macarons au goût de tonka, digne des grands chefs.
 
Photo Coralie Ferreira @Flickr

De la glace

 
Partez de votre recette habituelle de glace vanille, mais au lieu d’infuser de la vanille, mettez de la fève tonka, et préparez-vous à vous régaler.

De la crème chantilly



La veille, placez une fève de tonka dans un récipient avec de la crème et laissez reposer au réfrigérateur toute la nuit. Réalisez ensuite votre chantilly normalement, elle sera délicatement parfumée.

Du caramel



Faites une sauce caramel maison. Une fois qu’elle a refroidi un peu, râpez de la fève tonka et mélangez.
 
Photo Joy @Flickr



Des pâtisseries françaises classiques



La fève tonka se marie particulièrement bien aux pâtisseries à la française. essayez par exemple d’en mettre dans des éclairs à la vanille, un mille feuille, ou encore, dans un fraisier.

Des crèmes et entremets



La fève étant pratique à infuser dans de la crème ou du lait, elle se prête particulièrement aux crèmes et entremets. Essayez par exemple dans le tiramisu, les crèmes brûlées, les sabayons ou les flans.

Photo Luke,Ma @Flickr

Dans les purées de pommes de terre, les soupes ou les sauces salées



Côté salé, leur léger parfum d’amande amère fonctionne également bien dans les plats salés, comme la purée de pommes de terre, les sauces et les soupes.
 

Des poissons



Tout comme la vanille, la tonka peut très bien s’associer à des poissons fins ou à des fruits de mer. essayez par exemple d’en saupoudrer sur des Saint Jacques juste snackées.
 

Des sucres et sirops

 
Réalisez un sirop de fève tonka que vous pourrez utiliser dans vos cocktails, cafés ou vos recettes de cuisine. faites chauffer un mélange de 35 cl d’eau et 35 cl de sucre à la casserole avec une fève de tonka jusqu’à ce que le sucre soit dissout. Retirez du feu et laisser infuser dans une bouteille pendant 1 mois ou plus. Les fèves tonka entières peuvent également parfumer vos sucres ou votre café, pour cela, ajoutez une fève entière directement dans votre bocal et laissez reposer.

Des cocktails



La saveur complexe de la fève tonka en fait également un ingrédient de cocktail intéressant, ses notes épicées faisant notamment des merveilles avec les whiskies et des cognacs. Faites infuser la fève directement dans vos alcools, ou faites des cocktails en utilisant un sirop de fève tonka, je vous en parle juste en dessous.
 
Photo ben.lumley @Flickr
 

Vous voulez commander des fèves tonka? Un code promo rien que pour vous!

 
Pour ceux et celles qui auraient envie de tester les gousses de vanille de super qualité que j’utilise dans toutes mes recettes, je vous propose un code promo pour vous permettre d’en recevoir à tarif réduit! Il s’agit d’une réduction de 10%, valable lors de l’achat de 69€ sur le site  www.DavidVanille.com. Pour cela, saisissez le code VANILLE lors de la validation de votre commande!
 
Et vous, vous aimez la fève tonka? Vous avez d’autres idées pour l’utiliser?

Bloody mary

J’adore organiser des brunchs chez moi le dimanche. Je n’y sers pas nécessairement de l’alcool, je trouve que le café ou le jus de fruit sont amplement suffisants en général! Mais lors de mes voyages aux États-Unis, j’ai pu faire de nombreux brunchs dans des restaurants et là-bas, il est très couramment accompagné de boissons alcoolisées. Les plus fréquentes sont le mimosa, le champagne et le bloody Mary. J’aime beaucoup ce dernier choix, car avec le jus de tomate, on a vraiment l’impression de consommer quelque chose de frais et sain. Il faut dire que le but (avoué ou non) d’un brunch dominical , c’est de se remettre d’aplomb après les festivités de la veille !
 
 
Bon ok, il ne faut pas oublier que le bloody Mary contient de l’alcool, et même si concernant la gueule de bois, on dit qu’il faut combattre le mal par le mal, il ne vaut mieux pas trop en abuser, enfin c’est vous qui voyez!
 
Le Bloody Mary a été décliné de nombreuses façons au fil du temps. Il existe beaucoup de variantes en fonction de qui le réalise. Néanmoins j’ai lu que contrairement à ce qui est beaucoup pratiqué, la « vraie » recette ne contient pas de sel de céleri. C’est donc une version sans que je vous propose aujourd’hui, mais si vous l’aimez avec, il n’y aucune raison de ne pas en ajouter! Vous pouvez d’ailleurs décorer votre verre d’une branche de céleri, c’est très joli.
 
 
 
P.S. : Si vous avez un brunch à organiser, regardez ces  11 recettes pour des brunchs plus fun!

Bloody mary

Pour 1 verre
 
  • 4 cl de vodka
  • 12 cl de jus de tomate
  • 0.5 cl de jus de citron
  • 0.5 cl de sauce worcestershire
  • 2 gouttes de tabasco
  • Glaçons
  • Sel, poivre
 
Mettez tous les ingrédients dans un shaker, agitez les ingrédients avec des glaçons pour refroidir sans trop dilue). Versez le mélange dans le verre, puis rectifiez le sel et poivre.
 
Décorez avec une tige de céleri ou  une rondelle de citron. Servez. 
 
 
 
Source d’inspiration :
http://cocktail/mobile/3/recette-cocktail-bloody-Maryline

Ma sélection de films en rapport avec la cuisine

Photo Kevin Dooley @Flickr
 
Aujourd’hui je vous propose de changer un peu des recettes… Rassurez-vous, on reste bien dans le domaine de la cuisine! J’aime tellement la cuisine que je l’apprécie aussi dans les films, et j’ai pensé qu’il serait sympa de vous partager ma sélection de films en rapport de près ou de loin avec la nourriture!
Les avez-vous vus? En connaissez-vous d’autres? Si oui, je suis preneuse de vos recommandations, je ne me lasse pas de cette thématique!

Charlie et la chocolaterie

Qui n’a jamais rêvé de visiter la merveilleuse usine de Willy Wonka et de rencontrer ses adorables Oompas loompas? Moi oui, en tout cas! Je ne désespère pas de trouver un ticket d’or un jour l’autre dans un de mes emballages de chocolat! Je suis une fan inconditionnelle de Roald Dahl depuis mon enfance, et Charlie et la chocolaterie est l’un des plus féériques de ses livres à mes yeux! Alors forcément, vu par Tim Burton, un de mes réalisateurs favoris pour sa façon créer des univers à la fois magiques et presque réels, cela ne pouvait que me plaire! 
 

The lunchbox

Dans ce film, deux êtres se rencontrent par erreur, à travers une lunchbox, qui suite à une erreur de transmission, leur servira de messager. J’aime beaucoup l’Inde, et découvrir la vie à Bombay à travers cette comédie romantique m’a beaucoup plu. 
 

Les délices de Tokyo

Je suis une fan du Japon, mais aussi de tout ce qui a trait à la culture japonaise, dont les livres et films! Donc j’ai voulu voir instantanément ce film lorsqu’il est sorti. Il parle d’un homme qui tient une petite échoppe à dorayakis (des sortes de pancakes fourrés à la pâte de haricot rouge), et qui embauche une vielle dame pour l’assister dans la réalisation de cette spécialité. On découvre alors avec lui petit à petit l’histoire de cette femme, et le film révèle alors à travers elle un aspect bouleversant de l’histoire du Japon que je ne connaissais pas du tout.

Julie et Julia

Ce film n’a rien d’exceptionnel, mais il m’a amusée car il décrit la vie d’une blogueuse culinaire qui se met en tête d’apprendre à cuisiner aussi bien que son idole, Julia Child, en testant une par une toutes ses recettes sur un blog pendant un an. Je ne connaissais pas Julia Child avant de voir ce film, mais elle semble être une vraie peau de vache, je ne sais pas si c’est vrai!
 

Le festin chinois

Un homme que la femme a quitté parce qu’il s’investissait trop dans son métier de cuisinier a perdu toute motivation et sombré dans l’alcoolisme, jusqu’à jour où un autre chef le défie, l’obligeant à se remettre au travail. C’est un film assez comique, et bien que je ne sois pas trop habituée à l’humour des films chinois, il m’a bien fait sourire. Ce film est peut-être un peu kitsch, mais je l’ai découvert à l’adolescence, grâce à une amie qui en était fan et m’a passé son virus! 

 

Ratatouille

J’ai toujours adoré les Disney et celui ci n’échappe pas à la règle! L’intrigue n’a rien d’incroyable mais je trouve le film très bien fait, l’univers vraiment rigolo et le petit rat très attachant! J’ai hâte que ma fille grandisse un peu pour le regarder à nouveau avec elle!
 

Chef

L’histoire d’un chef étoilé qui tourne en rond dans son restaurant, et qui finit par ouvrir un food truck et faire le tour des États-Unis avec. Ce film est très chouette, c’est tout à fait mon genre, il met de la bonne humeur et donne le sourire. En plus, la bande originale est géniale, au point qu’il y a même eu une suite, un deuxième CD qui été édité!  Je les écoute super souvent!
 

L’aile ou la cuisse

Là je retombe en enfance, je n’ai pas vu de film de Louis de Funès depuis bien longtemps, mais petite, je me souviens d’avoir ri aux éclats devant ce film! Est-ce lui qui m’a donné ma passion de la cuisine? Difficile à dire!
 

Ceux que je n’ai pas vus

J’ai aussi repéré d’autres films que je compte voir un jour ou l’autre comme Merci pour le chocolat, le grand restaurant, Soul Kitchen ou beignets de tomate verte. Par contre, je ne sais pas si je finirai par voir Comme un chef, car je ne suis déjà pas une grande fan de films français, mais encore moins de Mickaël Youn!
 

Unicorn latte

SI vous êtes amateurs de latte en tous genres, ce unicorn latte ou « lait de licorne” à la couleur flashy va vous séduire. C’est LA boisson tendance aux États-Unis, où elle aurait été lancée dans un bar de Brooklyn. En plus de sa jolie couleur verte ou bleue, vous serez sans doute aussi surpris que moi d’apprendre que cette boisson est totalement « healthy ». Ce latte ne contient pas une goutte de café, mais du lait végétal (originellement du lait de coco), du gingembre, du miel, du citron, bref, que des bonnes choses! En plus de sa magnifique couleur, cette boisson apporte donc pas mal de bienfaits. Elle est inspirée des boissons ayurvédiques, et ses ingrédients favorisent le bien-être et l’énergie. Sur beaucoup d’aspects, le lait de licorne s’apparente au Golden milk, notamment grâce à ses bienfaits digestifs, énergétiques et détoxifiants.
 
Quant à sa jolie couleur, elle n’est pas due à un colorant artificiel, mais à un ingrédient totalement naturel, une micro-algue très colorée vendue sous forme de poudre. Aux États-Unis, on trouve une autre variété d’algue bleue tandis qu’en France, nous n’avons pour l’instant que la spiruline qui est plutôt verte, ce qui explique qu’il peut y avoir des différences de couleur suivant l’origine de la recette. La spiruline est une micro-algue à laquelle on prête des propriétés quasi miraculeuses pour la santé. N’exagérons rien, s’il existait un ingrédient capable de guérir tous les maux de la terre, je pense qu’on en mangerait tous depuis longtemps! Mais quoiqu’il en soit, les aliments de la famille des algues présentent certains bienfaits non négligeables et il y a bien sûr l’effet très sympa qu’apporte cette algue dans la cuisine avec sa jolie teinte!
 
 
J’ai trouvé cette recette sur le blog Liten rega, un blog éthique qui partage des découvertes cuisine et beauté végan… Sa recette est à base de lait d’avoine alors que l’original était au lait de coco. J’ai encore varié en prenant cette fois du lait de riz et ce fut super bon! A vous de voir quel lait vous utiliserez, sachant que le lait de coco est moins « neutre » que les autres niveau goût, mais aussi plus épais donc il permettra d’obtenir une belle mousse. Avec le lait de riz, j’ai du être très délicate pour ajouter les décorations, et certaines ont coulé à pic!
 
En voyant les ingrédients de cette recette, je me suis demandé quel goût pouvait avoir un mélange pareil…Je veux dire, je n’ai aucun souci avec le gingembre, ni le citron, ni le sirop d’agave, mais les algues, c’est plus dur, surtout dans une recette sucrée, arghhh! Il faut savoir que la spiruline a vraiment une odeur assez horrible particulière. Mais bonne nouvelle, on ne reconnaît pas du tout le goût ou l’odeur de l’algue dans cette boisson. Au final on obtient un mélange que j’ai trouvé assez bon, un peu spécial, presque chimique comme celui d’un bonbon, ce qui est assez incompréhensible vu que cela ne contient que du naturel… A l’exception des décorations en sucre bien sûr, mais j’ai goûté d’abord sans.
 
Bref, je ne dirais pas que c’est ma boisson préférée de tous les temps, mais j’ai beaucoup aimé et surtout c’est très joli! Si vous voulez surprendre vos copines pour un brunch ou un petit goûter, n’hésitez pas à leur en faire un, surprise garantie! Vous pouvez aussi faire chauffer le lait pour le boire en boisson chaude.
 
   

Unicorn latte

 
  • 25 cl de lait de coco ou végétal
  • 1/2 c. à c. de spiruline en poudre
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille liquide
  • 0.25 cm de gingembre frais râpé
  • 1 c. à s. de citron
  • 1 c. à s. de sirop d’agave
  • 1 c. à s. de perles et vermicelles en sucre
 
Râpez le gingembre. Mixez tous les ingrédients ensemble sauf les décorations en sucre. Servez frais en saupoudrant de vermicelles de couleurs et de curcuma.
 
 
Source d’inspiration :