Archives par mot-clé : Chine

Pains pita

Le 16 mai c’est la Saint Honoré, et Saint Honoré étant le patron des boulangers, c’est également la fête des boulangers. A cette occasion, je vous propose une recette de boulangerie. C’est assez rare que je vous propose de la boulangerie faite maison sur ce blog, pourtant il n’y a rien de meilleur qu’un bon pain qui sort du four…
 
 
C’est aujourd’hui du pain pita que je vous propose, celui que l’on utilise notamment pour réaliser les fameux kebab. On a tendance à penser qu’un kebab est forcément un plat ultra lourd de junk food, mais réalisé avec un pain maison et plein de crudités, c’est presque sain, non?
 
 
La recette que je vous propose contient du yaourt grec et de l’huile d’olive, qui lui donnent une texture bien moelleuse et parfumée. Les pains ne sont pas très gros, cela vous en donnera 4 mais si voulez des pains géants, gardez la même recette et ne faites que 2 pains avec.
 
Les pains à pita doivent rester bien moelleux, n’essayez pas de trop les cuire, tant pis s’ils n’ont pas une jolie couleur dorée… D’ailleurs ceux du commerce sont souvent très blancs!
 
 
 
Pains pita

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 petits pains

Pains pita

Ingrédients

  • 370 g de farine
  • 5 g de sel
  • 15 cl de lait
  • 1/2 c. à c. de sucre
  • 10 g de levure fraîche boulangère
  • 1 œuf
  • 60 g de yaourt grec
  • 1 c. à s. d’huile d’olive

Préparation

  1. Faites tiédir le lait au micro-ondes.
  2. Faites-y fondre la levure avec un petit morceau de sucre. Réservez 10 minutes.Versez  la farine et le sel dans le bol de votre mixeur ou machine à pain. Mélangez.
  3. Ajoutez l’œuf, le yaourt et l’huile.
  4. Mettez en route votre robot et versez-y en doucement le mélange tout en mixant.Vous obtiendrez au bout de quelques minutes une pâte souple et homogène. Couvrez d’un linge et laissez reposer à température ambiante pendant une heure. La pâte doit plus ou moins doubler de volume.
  5. Dégazez-la. Pesez la pâte et divisez-la en quatre petits pâtons d’environ 100-110 g chacun. Faites chauffer sur feu vif une poêle.Sur un plan de travail légèrement fariné, abaissez un premier pâton, sur une épaisseur d’environ 0,5 mm. Faites-le cuire à sec dans la poêle, jusqu’à ce que le dessous soit légèrement doré mais sans insister trop.
  6. Retournez-le et faites cuire l’autre face.
  7. Placez ensuite le pain sur un grand linge propre, et recouvrez-le.Faites cuire les autres pâtons de la même façon, et couvrez-les du linge dès qu’ils sont cuits.

Comment tout remplacer en cuisine par sa version zéro déchet (ou presque)?

Depuis plusieurs mois, j’ai commencé à suivre certains principes du zéro-déchet.  Vous en avez sans doute entendu parler, il s’agit d’une démarche visant à réduire ses déchets, voire à les faire disparaître… J’en suis loin, je vous l’avoue! Néanmoins nos progrès sont notables et nos poubelles ont bien réduit leur volume! Aujourd’hui, je vous propose un petit récapitulatif sur la façon de substituer des produits par une version « zéro » ou « moins » de déchets dans la cuisine! J’ai établi cette liste sur la base de mes recherches, des conseils qu’on m’a donnés… Si vous trouvez d’autres idées ou des produits que j’ai oubliés, n’hésitez pas à m’en faire part pour que je complète cette liste!    
 

Les féculents et légumes secs

On commence par le plus facile, les féculents (pâtes, riz, semoule…) et légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots..) sont tous ou presque disponibles en version « vrac », que ce soit en boutique vrac ou en supermarché. Ils ne sont pas plus chers et souvent bio, donc c’est vraiment l’un des aliments les plus simples à substituer pour commencer.
 

Photo Marco Verch @Flickr

Les œufs

Vous pouvez les acheter à l’unité dans de nombreux commerces, comme par exemple chez Bio Coop, Bio C Bon, ou même des chaînes de supermarchés, et ramener votre propre boîte à œufs.
 

Photo United Soybean Board @Flickr

Le lait

Là ça se complique! Le lait peut-être acheté en vrac si vous avez une ferme à proximité, mais il est assez dur à trouver autrement, car il pose des problèmes de conservation et d’hygiène. Du lait végétal fait maison vous permettra de produire moins de déchets si la première option n’est pas possible pour vous.
 

Photo Rebecca Siegel @Flickr

Les yaourts

Vous pouvez les remplacer par des yaourts faits maison, ou quand vous manquez de temps, du yaourt en gros pot sans suremballage. De manière générale, fuyez les produits suremballés, dans ce rayon et les autres. Pour les produits où il est inévitable d’avoir des emballages comme ceux-ci, jetez aussi un œil du côté du bac zéro gâchis et privilégiez si vous le pouvez ceux avec une date courte.
 

Photo star athena @Flickr

Les conserves

 Vous pouvez simplement arrêter d’acheter une grande partie des légumes que l’on trouve en conserves en achetant la version fraîche ( ou sèche pour légumineuses) des mêmes produits. Vous pouvez ensuite les consommer au fur et à mesure, ou si vous voulez en avoir d’avance, congeler votre stock ou le mettre en conserves vous-mêmes. C’est notamment le cas des haricots verts, tomates pelées, sauce tomate, lentilles…
Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez acheter des bocaux à la place des conserves en métal, la plupart des produits existent dans ces deux choix. Les bocaux  en verre peuvent ensuite  être ramenés propres en magasin vrac où ils seront réutilisés.
 

Photo Un Bolshakov @Flickr

Le café, thé…

Tout ceci se trouve en vrac en boutiques vrac, supermarché, ou dans les boutiques spécialisées dans le thé ou le café. Le palais des thés par exemple propose tous ses thés en vrac et vous pouvez amener vos propres bocaux pour les remplir là-bas.
Dans les boutiques vrac, le café est moulu à la demande, et il est bien meilleur pour un prix équivalent à celui que l’on achète en supermarché. Vous pouvez aussi investir dans un moulin, mais ce n’est pas indispensable si vous avez un magasin qui propose ce service. Certains extracteurs de jus permettent eux aussi de moudre le café.
Remplacez les filtres à café par un filtre universel qui vous fera faire des économies au passage.
Si vous le pouvez, remplacez votre machine à dosettes par un percolateur comme dans les bars (mais en plus petit hein!). Ici aussi vous ferez de grosses économies en utilisant du café normal plutôt que des dosettes.
 

Photo olle svensson @Flickr

Les fruits et légumes

Respectez au maximum la saison naturelle des fruits et légumes. Venez avec vos propres sacs (en papier ou tissu) chez le primeur et évitez tous les légumes et fruits qui ont été préemballés. Privilégiez si vous le pouvez l’achat aux petits producteurs locaux et faites le marché quand vous en avez l’occasion. Enfin, si vous avez une ferme près de chez vous qui propose la cueillette, c’est une façon idéale de faire découvrir les fruits et légumes aux enfants tout en respectant les saisons!
 

Photo David Leo Veksler @Flickr

Les pâtes à tarte, brick, etc

C’est pour moi l’un des produits  les plus difficiles à convertir en version zéro déchet. Le zéro déchet serait de faire tout cela vous-mêmes, mais j’avoue que c’est parfois un peu long et la tentation est grande de faire appel à faire des pâtes toutes prêtes, surtout en semaine! 
 

Photo Marco Verch @Flickr

Les plats cuisinés

Si vous le pouvez, ne leur accordez plus de place chez vous. Conditionnez vos restes dans des tupperwares individuels au congélateur, et quand vous avez besoin d’un plat tout fait pour emmener au travail par exemple, sortez simplement une portion.
 

Photo Eliazar Parra Cardenas @Flickr

Les jus de fruits et sodas

Les jus peuvent être faits à l’extracteur et au blender. Si vous consommez de sodas, une machine Sodastream vous permettra de les gazéifier vous-mêmes.
Certaines enseignes proposent désormais des jus de fruits et boissons avec des bouteilles en verre consignées, je pense que cela va avoir tendance à se développer dans les mois à venir car le retour à la consigne est un vrai phénomène. Même Coca-Cola commence à réétudier cette possibilité!
 

Photo Marco Verch @Flickr

L’eau

Utilisez de l’eau du robinet que vous pouvez filtrer à l’aide d’une carafe filtrante ou d’un dispositif au charbon. Le jour où vous devez changer de frigo, envisagez d’en acheter un avec un raccordement à l’eau et un filtre intégré, cela change la vie! Pour l’eau gazeuse, une soda stream vous permet de la faire si nécessaire.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les viandes, charcuterie, poissons…

Le choix le plus écologique c’est de les diminuer, voire de les supprimer de l’alimentation. Mais la plupart des bouchers, poissonniers et charcutiers de quartier acceptent de vous mettre vos achats dans vos propres contenants si vous leur demandez gentiment, c’est toujours ça de pris!
 

Photo Ruocaled @Flickr

Le fromage, la crème, le beurre

Évitez le fromage industriel en emballage plastique ou individuel. Prenez votre fromage à la coupe et ramenez vos emballages au fromager. Râpez votre fromage moi-même, ça évite l’emballage plastique et il se garde plus longtemps. Certains fromagers proposent également le beurre, la crème, la ricotta, la faisselle ou le fromage blanc en vrac.
 

Photo Rebecca Siegel @Flickr
 

Les ingrédients pour la pâtisserie (farine, sucre, pépites de chocolat…)

Tout se trouve en épicerie vrac, et ces produits sont souvent disponibles au rayon vrac des supermarchés. Il se conservent très bien en bocaux, c’est hyper pratique.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les céréales pour le petit déjeuner

Là c’est un choix très large qui s’offre à vous en vrac. Muesli, flocons d’avoine, céréales pour enfants, il y a plein d’options, aussi bien en boutique vrac que dans la majorité des supermarchés.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les tartinables ( confiture, pâte à tartiner…)

On les trouve en boutique vrac mais l’idéal sera de les faire maison.  Les confitures sont une super solution pour écouler des fruits qui vous restent et risquent de s’abîmer! Si vous avez fini des confitures en pot en verre, vous pouvez laver le bocal et le ramener à votre épicerie vrac.
 

Photo @joefoodie @Flickr

Les contenants

Pour mettre en place tout cela, commencez par refuser tous les sacs non réutilisables que vous proposent les magasins. Faites-vous un petit stock de tote bags ou sacs lavables, et lavez quelques bocaux de formats variés que vous conserverez pour vos courses. Les boites en métal sont également très pratiques car plus légères et moins fragiles, donc id »ales à transporter. 
 

Photo Richard Elzey @Flickr

Les serviettes en papier, sopalin…

Ces accessoires coûtent cher, autant à vous qu’à la planète. Remplacez-les progressivement par des torchons, essuie-tout, et serviettes de table lavables. Avec un lave linge, cela ne représente pas une charge de travail supplémentaire mais vous fera faire de belles économies!
 

Photo Joe @Flickr
 

Voilà tout! Ce guide est établi selon mes observations, ce qui ne signifie pas pour autant que j’arrive à le respecter à 100%, mais j’essaye de m’en approcher! Et vous, appliquez-vous certains de ces conseils? Avez-vous d’autres idées pour réduire notre impact sur l’environnement dans le domaine alimentaire?

Pain à la bière et mimolette

Aujourdhui, c’est la Saint Patrick! C’est une de mes fêtes favorites chaque année, d’abord parce que j’aime la bière, on ne va pas se le cacher, mais aussi parce que j’aime la culture irlandaise! Je me demande parfois si je n’ai pas des origines cachées tant ce pays me plaît, qui sait après tout?
 
 
Le beer bread, ou pain à la bière est un pain qui surprend toujours, d’abord parce qu’on ne sent pas spécialement le goût de la bière, et aussi pour son moelleux et son goût tout à fait délicieux! La recette que je vous propose aujourd’hui est très gourmande car j’y ai mis un peu de mimolette râpée. Bien sûr pour un thème tout à fait anglo-saxon, vous pouvez-y subsister du cheddar sans aucun problème.
 
C’est un pain très facile à faire et qui ne nécessite pas de machine à pain, il vous suffit d’avoir un moule à cake et un four pour le réussir. 
 
 
Ce pain est délicieux tel quel, avec du fromage, une terrine, du beurre, du creamcheese, enfin bref, il vous plaira en toutes circonstances!
 
P.S. : Si vous voulez organiser un menu à thèmes pour la Saint Patrick, regardez aussi mes boulettes irlandaises et ma tarte à la bière et aux spéculoos!
 
 
 
Pain à la bière et mimolette

Pain à la bière et mimolette

Ingrédients

  • 380 g de farine blanche
  • 30 g de vergeoise brune
  • 1, 5 c. à s. de levure chimique
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 c. à s. de poudre d'oignon
  • 50 g  de mimolette râpée
  • 35 cl de bière

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C et graissez un moule à cake. Dans un grand bol, mélangez tous les ingrédients sauf la bière. Lorsque le four atteint la température désirée, versez par dessus la bière et remuez jusqu'à ce qu'elle soit incorporée. Assurez-vous de ne pas mélanger trop longtemps ou trop vigoureusement.
  2. Versez cette pâte dans le moule à cake.
  3. Placez votre moule sur la grille du milieu de votre four et faites cuire 35 à 45 minutes, ou jusqu'à ce que le pain soit levé. Le dessus doit être ferme, et un cure-dents planté au centre doit ressortir propre.
 
Source d’inspiration :
http://chocolatecoveredkatie.com/2014/09/01/beer-bread-recipe

Dans mon placard : produits japonais

Photo Shunichi kouroki @Flickr
 
Il y a quelques temps, je vous ai partagé la liste des spécialités favorites en provenance de Chine que j’ai régulièrement dans mon placard. En rédigeant l’article, j’ai réalisé que certaines de ces spécialités étaient plutôt japonaises, et j’ai donc voulu vous proposer un nouvel article sur les spécialités japonaises que j’adore! Le Japon est le pays qui me fascine le plus, mais je n’ai encore jamais eu la chance d’y aller. J’avoue que quand je vois une spécialité de chez eux, j’ai tendance à me jeter dessus pour la tenter, même si parfois je ne sais pas du tout ce que je vais pouvoir faire avec! Dans le tas, j’ai fait de super découvertes dont je vous parle aujourd’hui.
          
 

Le jus de yuzu

Je l’achète en petites bouteilles comme du jus de citron, il donne un arôme vraiment particulier aux boissons, gâteaux, etc! Son seul défaut est son prix, assez prohibitif.
 
Photo Nikita @Flickr

Les algues 

J’adore les algues nori qui servent à faire les sushi, mais aussi une version apéritive, où elles sont couvertes de sésame et dorées. Elles deviennent ultra craquantes et on les mange telles qu’elles, j’y suis totalement accro!
 
Photo Stiefen Schlingen @Flickr

Les épices

Il y a quelques mélanges d’épices typiquement japonais. Parmi eux, j’aime beaucoup le furikake, un mélange de sésame, de varech coupé en morceaux, de sucre, de sel, et de glutamate de sodium, que l’on utilise souvent sur le riz,  et le sichimi togarashi, un mélange de sept épices (piment rouge, zestes de mandarine, sésame, pavot, chanvre, nori, poivre sansho). Ces mélanges tout faits peuvent notamment être utilisés pour réaliser les crackers apéritifs nommés senbei, mais ils fonctionnent aussi dans plein d’autres plats! Enfin, il existe un curry japonais, je ne l’ai pas trouvé tout fait donc je l’ai fait moi-même en mélangeant des épices, je vous en partagerai la recette un jour! 
 

Photo CATXALOT @Flickr

Les pois wasabi

J’adore les pois secs enrobés d’un mélange de wasabi à l’apéritif. Ce sont un peu mes cacahuètes à moi, étant donné que je n’aime pas ces dernières.
 

Photo John Patrick Robichaud @Flickr

Le mirin

C’est une sorte de saké doux et sucré et très polyvalent dans la cuisine japonaise. Il se conserve très bien et j’en ai toujours une bouteille dans mon placard.
 
Photo Dylan Howell @Flickr

Les mochi

Je suis accro aux mochi, ces petits gâteaux gélatineux et tout doux! Je n’ai pas encore essayé d’en réaliser moi-même mais je ne résiste jamais à en acheter quand j’en croise!
 
Photo Arnold Gatilao @Flickr

Le miso

Ce condiment est génial et permet d’assaisonner de nombreux plats, et pas seulement en cuisine asiatique!
 
Photo Crystal @Flickr

La glace au sésame noir

Cette glace est juste divine, je ne peux rien en dire d’autre!
 
Photo @Satsuki.fr

Les nouilles udon

Je vous en parlais dans mon post sur la cuisine chinoise, je suis fan de ces énormes nouilles! Elles vont très vite à cuisiner et sont délicieuses. Je vous propose d’ailleurs une recette par ici et par ici!
 
 
Voilà, ce sont les spécialités japonaises que je rachète inlassablement dès que je n’en ai plus dans mes placards. Et vous, vous connaissez d’autres produits? n’hésitez pas à me les faire découvrir!
 

Brioche aux pâtes de fruits

Qui n’aime pas savourer une bonne brioche au petit déjeuner? Je vous partage rarement des recettes de boulangerie sur ce blog et pourtant j’en réalise pas mal. Mais il faut que la recette me convainque vraiment pour que j’aie envie de vous la partager, et c’est le cas de celle d’aujourd’hui! 
 
 
A une époque, je me suis lancée dans les pâtes de fruits maison pour faire de petits cadeaux de Noël, mais le souci a été que j’en ai réalisé beaucoup, beaucoup trop! J’aime bien en manger une ou deux, mais je ne suis quand même pas une grande consommatrice de confiseries (à part un bon carré de chocolat bien sûr)… Alors, je me suis demandé si je ne pourrais pas les utiliser en cuisine! Après tout, cela ressemble un peu à des fruits confits ou à de la confiture, non?
 
J’ai donc décidé de les couper en petits dés pour les incorporer à une brioche. Mes pâtes de fuit étant à l’orange, j’ai ajouté de la fleur d’oranger et le résultat a été absolument délicieux! Si vous n’avez pas de pâtes de fruits à écouler mais voulez quand même tester cette recette, vous pouvez les remplacer par la même quantité de fruits confits de votre choix.
 
 
La couleur de ma brioche est due à l’utilisation en partie de farine complète. Elle n’est pas moins bonne pour autant, ni sèche, mais la farine est peu moins raffinée, ce qui est plutôt bon pour la santé même si visuellement c’est moins sexy! Si cela vous dérange, ne mettez que de la farine blanche et celle-ci sera plus conventionnelle visuellement.
 
Si vous êtes amateurs de brunchs ou de petits-déjeuners pantagruéliques le dimanche, alors cette recette sera parfaite pour vous! 
 
Vous pouvez la manger nature, elle passe très bien comme ça, ou pour les plus gourmands, ajouter du beurre ou un peu de confiture, comme cette confiture de patates douces… Cela ne gâchera rien!
 
 
 
Brioche aux pâtes de fruits

Brioche aux pâtes de fruits

Ingrédients

  • 20 cl de crème de soja
  • 15 cl d'eau
  • 80 g d'huile de coco
  • 1 c. à s. d'eau de fleurs d'oranger
  • 250 g de farine blanche
  • 250 g de farine complète
  • 80 g de sucre
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 150 g de pâtes de fruit

Préparation

  1. Mettez dans la machine à pain, dans l’ordre : la crème et l'eau, l'eau de fleur d'oranger, l’huile de coco, le sucre, le sel, les farines et la levure de boulanger.
  2. Lancez le programme « pâte sucrée ». Au bip, ajoutez les pâtes de fruits en dés ou mettez-les dans le réservoir dédié suivant votre machine.

Spécialité de Chine : Chow mein ou nouilles sautées aux légumes

Le nouvel an chinois approche! Je vous en avais pas mal parlé ici, c’est une célébration que j’adore et je suis du genre à saisir n’importe quelle occasion de faire un bon repas! Je vous propose donc une petite recette qui vous permettra de vous mettre dans l’ambiance si vous en avez envie également cette année! Le chow mein, ou  chāu-mèing, n’est autre qu’un plat de nouilles sauté, populaire en Chine mais surtout dans les restaurants chinois à travers le monde.
 
 
Ma version est une version « façon restaurant », c’est à dire que ce n’est sans doute pas la plus authentique qui soit, mais elle est telle qu’on aime les consommer au restaurant chinois chez nous.
 
 
Néanmoins, elle contient quand même un bon nombre d’ingrédients typiques et son goût est tout à fait original et authentique! Il vous faudra notamment du chou bok choï, des châtaignes d’eau, des pousses de bambou et du panch phoron. Je trouve tout cela en épicerie chinoise, mais si c’est compliqué pour vous, voici quelques idées de substitutions :
 
– Le chou bok choï peut bien sûr être remplacé par une autre variété de chou.
 
– Les châtaignes d’eau, difficiles à imiter, peuvent être substituées par de la pomme, pour son côté croquant, ou alors, mettez simplement un peu plus de pousses de bambou. N’essayez pas de mettre des châtaignes classiques, ça n’a rien à voir ( à part la forme)!
 
– Les pousses de bambou se trouvent en supermarché classique donc je pense que vous n’aurez pas de souci particulier.
 
– Quand au panch phoron, ça fait exotique dit comme ça, mais ce n’est autre qu’un mélange 5 épices chinois, que l’on trouve donc partout au rayon épices! Si vous ne voulez pas en acheter et êtes déjà bien équipés niveau épices, vous pouvez le remplacer une pincée de fenugrec, une de nigelle, une de graines de moutarde, une de fenouil et une de cumin.
 
Voilà, j’espère avec ces idées de substitutions vous avoir rendu cette recette plus accessible, car elle est vraiment délicieuse, ça serait dommage de passer à côté!
 
 
 
Spécialité de Chine : Chow mein ou nouilles sautées aux légumes

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 personnes

Spécialité de Chine : Chow mein ou nouilles sautées aux légumes

Ingrédients

    Pour les légumes
  • 50 g de tofu
  • 75 g de carotte
  • 100 g de bok choy
  • 50 g de châtaignes d'eau
  • 75 g de pousses de bambou
  • 1 oignon blanc frais avec son vert
  • 2 c. à c. de panch phoron
  • Sel, poivre
    Pour la sauce
  • 3 c. à s. de sauce soja
  • 2 c. à s. de sauce soja sucrée
  • 1 c. à c. de pâte de piment
  • 1 c. à c. de vinaigre rouge
  • 1 c. à c. de concentré de tomates
  • 1 c. à c. de sauce nuoc mam
  • Sel, poivre
    Pour la cuisson
  • 1 c. à c. de pâte de gingembre
  • 1 c. à c. de pâte d'ail
  • 2 c. à s. d'huile de sésame
    Pour le service
  • 2 c. à c. d'huile de sésame
  • 2 c. à c. de graines de sésame
  • 250 g de nouilles chinoises

Préparation

  1. Râpez les carottes et les pousses de bambou. Mixez le soja et les châtaignes d'eau grossièrement. Émincez au mixeur le chou et l'oignon blanc (sans son vert). mélangez le tout, ajoutez du sel, du poivre, le panch phoron.
  2. Dans un grand wok, mettez de l'eau à bouillir, ajoutez les nouilles, et cuisez les selon les indications du paquet.
  3. Parfois, les nouilles collent ensemble, alors assurez-vous de bien séparer les extrémités.
  4. Une fois que les nouilles sont cuites, égouttez l'eau et faites couler de l'eau froide dessus.
  5. Dans un gros wok, versez l'huile de sésame. Une fois que l'huile est chaude, ajoutez la pâte de gingembre et la pâte d'ail et remuez pendant 30 à 40 secondes.
  6. Maintenant, ajoutez le mélange de légumes. Mélangez bien et laissez cuire 5 minutes pour que les légumes soient tendres mais encore un peu croquants.
  7. Ajoutez du sel, du poivre noir, le vinaigre, la pâte de piment, le concentré de tomates, le nuoc mam et les deux sauces soja. Mélangez bien.
  8. Ajouter les nouilles petit à petit et mélangez délicatement. Mélangez bien puis ès que l'ensemble est chaud, servez.
  9. Déposez le vert d'oignon haché, du sésame et un fil d'huile de sésame sur les assiettes.
 

Les produits chinois dans mon placard

Photo t-mizo @Flickr
 
Je reprends aujourd’hui une série d’articles que je n’avais pas enrichie depuis un moment, que j’ai nommée « dans mon placard » puisque le but était de vous présenter les produits que j’ai chez moi et que je vous recommande, en provenance d’un pays en particulier… Je vous avais par le passé présenté mes produits favoris en provenance de Belgique, de Russie, d’Angleterre, des Etats-unis, de Roumanie et d’Italie. Il y a un pays à coté du quel je ne pouvais pas passer, c’est la Chine! 
 
J’ai eu la chance de visiter la Chine il y a quelques années, c’est un pays superbe qui m’a laissé de magnifiques souvenirs ! Mai au delà de ça, je suis passionnée d’Asie depuis ma jeune adolescence et je crois que c’est vers mes 12 ou 13 ans que j’ai découvert qu’une virée à Tang frères m’amusait bien plus qu’une séance shopping dans les boutiques de vêtements! Aujourd’hui, je vous propose un petit focus sur quelques produits incontournables de la cuisine chinoise et asiatique que j’adore utiliser dans mes recettes. Je vous rassure, pas besoin d’aller trop loin pour les trouver, ce sont des produits qui se trouvent en France dans les épiceries chinoises ou au rayon asiatique du supermarché pour certaines! C’est parti !

La sauce soja

 
Un classique que tout le monde connaît et qui chez moi a une place indispensable. Je l’utilise notamment à la place du bouillon dans tous mes plats, même non asiatiques, à hauteur d’une cuiller à soupe pour 50 cl d’eau, que je complète d’épices et poudre de légumes.
 

Photo Jayel Aheram @Flickr

La sauce soja sucrée ou kecap manis

 
Cette sauce plus indonésienne que chinoise et moins passe partout car épaisse et sucrée est absolument divine dans des nouilles sautées ou pour laquer une viande, du tofu… 

Le vin de shaoxing

Ce vin est issu de la fermentation du riz et s’utilise comme le vin de Xérès en cuisine, pour déglacer les plats, pour mijoter la viande, dans les marinades, les farces…
 

Photo wyinoue @Flickr

L’arôme de pandan

Cet arôme unique et très répandu en Indonésie, que j’aurais tendance à rapprocher de celui de la pistache ou de la fève tonka est absolument divin notamment en pâtisserie! On trouve par exemple du pudding au pandan tout prêt à mélanger avec de l’eau. Je suis notamment fan de la glace au pandan, et des biscuits gélatineux au pandan que vend mon épicier favori. 
 

Photo Huyzee Vu @Flickr

Les nouilles udon

Ces grosses nouilles sont japonaises et non chinoises, mais je les achète dans mon épicerie chinoise! Elles sont délicieuses et très rapides à cuisiner, je les adore!
 

Photo jeffreyw @Flickr

La pâte d’ail

Cet ail préservé en bocal haché est ultra pratique à utiliser dans n’importe quelle recette quand on n’a plus d’ail frais, c’est un pur basique du placard pour moi! J’ai aussi toujours dans le placard la pâte d’ail et gingembre, parfaite pour tous les plats exotiques.
 

Photo Leslie Seaton @Flickr

Le thé au lait

Aussi nommé thé façon Hong-Kong, c’est un thé qui contient déjà du lait et du sucre et que l’on infuse donc pour le boire, comme à Hong-Kong. C’est une de mes boissons chaudes favorites.
 

Photo City Foodsters @Flickr

Le lait de coco en poudre

Ce produit n’a rien de révolutionnaire, tout le monde connait le lait de coco, mais ce que j’aime acheter dans mon épicerie asiatique, c’est le lait de coco en poudre! Il suffit de le mélanger à de l’eau pour obtenir du lait de coco, ce qui permet de doser précisément ce qu’il nous faut et évite le syndrome de la briquette de lait de coco ouverte dont on ne sait pas quoi faire!
 

Les algues au sésame

Il s’agit de bandes de feuilles d’algues, un peu comme celles dont on entoure les sushis, mais elles sont parfumées au soja et au sésame et grillées au four. Cela donne une collation addictive que j’adore servir à l’apéro (ou engloutir toute seule la tête dans le placard).
 

Les délices à l’arôme de bai toei

Je vous en parlais plus haut, j’adore ces pâtisseries gélatineuses au pandan! J’en achète systématiquement un quand je passe en caisse de mon épicier chinois ( il en a sur le comptoir, le fourbe!) et je le grignote directement en sortant du magasin parce que c’et trop long d’attendre jusque chez moi! Tous les gens à quoi j’ai fait goûter ce gâteau le trouvent plutôt mauvais, au mieux juste passable, mais j’en suis folle! Ces pâtisseries existent aussi à la banane, mais là le goût est trop chimique, même pour moi!
 
 

Les petites gelées bonbons

Je ne sais même pas comment se nomment ces gelées, mais j’en suis fan depuis mon adolescence, et pourtant je ne suis pas une grande mangeuse de bonbons. Leur goût est leur texture sont 100% chimiques!
 

Photo Steven Depolo @Flickr
 
Et vous, connaissez-vous d’autres produits chinois que vous adorez utiliser?

Mojito à la mandarine

Pour mettre un peu de soleil dans nos verres afin de lutter contre le froid, je vous propose ce petit cocktail. Les mojitos sont l’un de mes cocktails préférés. Il en va de même pour les margaritas, les caïpirinhas… Ok, en fait, j’adore tous les cocktails, mais le mojito a une place à part dans mon cœur!
 
 
Au lieu d’utiliser le combo classique citron vert et menthe, cette recette rafraîchissante de mojito se compose de jus de mandarine frais et de jus de citron. Ajoutez des feuilles de menthe, de l’eau gazeuse et du rhum, et vous obtenez un mojito vitaminé qui ravira vos invités. Cette boisson ne pourrait pas être plus facile à préparer et sa belle couleur orange est si festive! C’est une boisson dangereusement bonne parce qu’elle peut se boire très rapidement. Ça passe tout seul et vous oubliez facilement qu’elle contient de l’alcool, alors ne vous laissez pas trop entraîner!
 
J’ai une machine Sodastream à la maison, ce qui fait que j’ai toute l’année de l’au gazeuse à disposition chez moi, qui me permet d’improviser facilement des boissons gazeuses.
 
 
Cela n’a pas toujours été le cas, mais j’adore les mandarines, comme tous les merveilleux agrumes qui sont sur les étals à cette période l’année, et j’adore les intégrer dans mes recettes, que ce soient des desserts ou des boissons comme aujourd’hui.
 
Pour que ce mojito à la mandarine facile devienne un cocktail sans alcool, n’hésitez pas à supprimer le rhum et à ajouter un peu plus de jus de mandarine. Je n’ai pas mis de sucre dans ce cocktail car je trouvais mon jus de mandarine assez sucré, mais vous pouvez ajouter une à deux cuillers de sucre brun suivant vos goûts.
 
Pour votre prochaine soirée entre filles ou pour les fêtes de fin d’année, servez ce délicieux mojito à la mandarine! Ce sera à coup sûr la star de la fête!
 
P.S. : Si vous cherchez un mojito sans alcool, j’ai une recette sympa par ici!
 
Mojito à la mandarine

Quantité ou nb de personnes: Pour chaque verre

Mojito à la mandarine

Ingrédients

  • 10 cl de jus de mandarine
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 8 feuilles de menthe
  • 10 cl d'eau gazeuse
  • 5 cl de rhum
  • Glace pilée

Préparation

  1. Dans un verre, mettez le jus de citron et je jus de mandarine.
  2. Frottez rapidement les feuilles menthe dans vos mains puis ajoutez-les.
  3. Ajoutez l'eau gazeuse puis avec une cuillère à café, remuez bien le tout et écrasez la menthe délicatement.
  4. Ajoutez la glace pilée.
  5. Ensuite versez le rhum.

Bucketlist d’octobre

Photo Thad Zajdowicz@Flickr
 
Le mois d’octobre est là! C’est l’occasion de se plonger en mode 100% automne, avec ses thés bien réconfortants, ses pulls en laine, et ses desserts à la cannelle qui embaument la maison! Voilà ce que je prévois de faire ce mois-ci!
 

Ma bucket list d’octobre :

 
– Préparer un repas d’Halloween de folie
 
 
– Préparer de super sachets de bonbons d’Halloween pour les enfants du quartier.
Photo  Juushika Redgrave@Flickr
 
– Préparer de nouveaux produits de nettoyage naturels et maison : après la lessive, j’aimerais petit à petit remplacer tous mes produits « chimiques » par leur version naturelle.
 
– Vider mes placards : depuis septembre je m’échine à cuisiner tout ce qui traîne dans mes placards, notamment les trucs farfelus ramenés de voyage et dot je ne sais jamais quoi faire. 
 
 
– Voir la série Scream Queens, je l’ai commencée et adorée, maintenant je veux regarder toutes les saisons!
 
Et vous, qu’avez vous en projet pour le mois à venir?  

Mini baguettes à la châtaigne

J’adore l’été, c’est indéniable, c’est LA saison que j’attends toute l’année… Je l’attends même parfois même pendant l’été, parce que dans le nord, il a beau être officiellement là, ça ne se remarque pas toujours totalement! Je suis médisante car cette année 2018, l’été dans le nord a été superbe d’un bout à l’autre. Je n’ai jamais passé autant de temps dans mon jardin et on m’a même dit que j’étais BRONZÉE. Jamais on ne m’avait dit ça en 28+7 ans! (J’ai décidé il y a 7 ans que je garderais l’âge de 28 ans aussi longtemps que je le voudrais). Pourtant, je ne suis jamais triste de quitter l’été car la deuxième saison que j’aime plus, c’est l’automne! Je suis tellement contente quand cette saison démarre! Avec ses feuilles aux jolies couleurs, ses derniers jours de soleil et de douceur, et le retour de délicieux produits comme la châtaigne!
 
J’ai un amour profond et incontrôlable pour les châtaignes. C’est une passion qui remonte à mon enfance, à l’époque ou j’aidais ma maman à faire sa fameuse charlotte aux marrons et où je mangeais la moitié de la crème avant de l’avoir mise dans la charlotte. Beaucoup plus tard, j’ai découvert les marrons grillés, vendus par des vendeurs ambulants sur la grand place de Lille pendant le marché de Noël… Ils les font rôtir sur de grandes casseroles noircies avant de les glisser dans des sacs en papier et de les remettre aux passants. Mais ce n’est pas la seule façon de profiter des châtaignes. Avez-vous essayé la farine de châtaigne? 
 




Il y a quelques années, lors d’un voyage en Corse, j’ai ramené un sac de farine de châtaigne. Je ne savais pas quoi en faire, puis j’ai trouvé ce délicieux gâteau, et là j’ai su que je n’avais pas porté ce paquet d’un kilo dans mon sac de voyage pour rien. Depuis, je suis une inconditionnelle de cette farine et je saute sur l’occasion quand je vois une recette qui en utilise. Elle permet d’ajouter ce petit goût que j’aime tant dans toutes les préparations, d’une façon subtile et tellement agréable! Même mon homme, qui n’aime pas la châtaigne, aime les gâteaux et desserts faits avec de la farine de châtaigne.
 
C’est pourquoi quand j’ai vu cette recette de pain à la châtaigne sur un blog que j’aime beaucoup, la cuisine de Poupoule, je savais qu’il finirait dans mon ventre! Je l’ai donc réalisé… en version mini baguettes, car ma machine à pain le permet, mais vous pouvez comme Poupoule faire une baguette plus grande directement au four si vous préférez. 
 


C’est une excellente recette, même pour un boulanger novice. Elle est vraiment facile et pratiquement sans échec possible. Il n’y a littéralement rien à faire puisque la machine à pain fait tout, mais vous pouvez mélanger à la main simplement avec une grande cuillère en bois et cuire au four si vous n’êtes pas équipé.



On obtient un pain dense et parfumé, croustillant et délicieux. Les arômes de châtaigne et de pain grillé qui se propagent pendant la cuisson sont un pur délice. Vous pouvez utiliser ce pain pour le petit-déjeuner avec un peu de miel corse, mais personnellement je le sers avec des fromages, il s’y marie à la perfection! 
 
 
 
Mini baguettes à la châtaigne

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 mini baguettes

Mini baguettes à la châtaigne

Ingrédients

  • 100 g de farine de blé normale
  • 75 g de farine de blé complète
  • 50 g de farine de châtaigne
  • 140 g d'eau
  • 1/2 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 1/2 c. à c. de miel ou sirop d'agave
  • 1/4 c. à c. de sel

Préparation

    Version machine à pain équipée de fonction baguettes
  1. Versez l'eau puis les farines dans la cuve de votre machine à pain. Ajoutez la levure dans un coin, le sel dans l'autre et le miel.
  2. Lancez le programme baguettes.
  3. A la fin de programme, dégazez la pâte, saupoudrez-la légèrement de farine et coupez-la en quatre portions identiques. Formez vos baguettes, déposez-les sur les moules à baguette de votre machine et remettez le programme en route.
    Version au robot et au four
  1. Versez les farines dans la cuve de votre robot. Ajoutez la levure dans un coin, le sel dans l'autre et le miel.
  2. Versez l'eau et pétrir la pâte à vitesse faible pendant 2 minutes, puis à vitesse moyenne pendant 5 minutes.
  3. Laissez lever la pâte pendant 1 à 2 heures. Le temps diffère si vous faites lever la pâte dans une saladier recouvert d'un torchon dans une pièce chaude, ou le four éteint.
  4. Dégazez la pâte, la saupoudrer légèrement de farine et la couper en deux portions identiques. Formez vos pains, les déposer sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé ou d'un silpat.
  5. Faites lever à nouveau les pains pendant 1 heure, dans un four éteint préalablement chauffé pour que la pâte soit à l’abri des courants d'air.
  6. Faites cuire les pains au four préchauffé à 210°C, pendant 35 à 40 minutes selon votre four. Les pains doivent avoir une croûte croustillante.
 
Source d’inspiration :