Archives de catégorie : Zéro déchet

Comment jeter moins de déchets en cuisine

Photo Alosh Bennett @Flickr
Quand on aime cuisiner, arrive forcément un moment où l’on se demande comment faire pour gaspiller le moins possible en cuisine. C’est un thème qui m’inspire beaucoup et j’adore la cuisine anti-gaspi, comme je vous l’expliquais par exemple ici. Aujourd’hui, j’ai voulu vous proposer d’autres façons de générer moins de déchets en cuisine, cette fois en valorisant les déchets que l’on peut plus cuisiner. 

Installer un compost

Le compost consiste à transformer les déchets organiques  comme les restes de fruits et légumes ou d’herbes par le biais de micro-organismes pour obtenir une sorte de humus, très utile en agriculture et en jardinage. Il permet d’apporter aux plantes des éléments indispensables à leur croissance. Il existe des composteurs que l’on peut acheter, mais le principale de base est très simple : au lieu de jeter les déchets organiques dans la poubelle normale, il suffit juste de les mettre dans un récipient à part, que vous videz régulièrement dehors dans un petit coin de votre jardin !
 

Réutiliser ses coquilles d’œuf

Aliment de base de très haute qualité, les œufs sont une source de protéine peu onéreuse et très appréciée des sportifs. Il est dommage que les coquilles rejoignent souvent la poubelle car leur composition est de 95% de minéraux. Si vous avez suivi mon conseil n°1, elles pourront désormais rejoindre votre bac à compost, en les émiettant finement avant qu’elles ne rejoignent le composteur. Vous pouvez aussi les utiliser au jardin comme barrière contre les rampants, en les émiettant grossièrement. Il vous suffit ensuite d’étaler une bande suffisamment large et haute de coquilles d’œufs autour de vos plantes. Vous pouvez aussi réutiliser vos coquilles d’œufs comme supports de culture pour vos semis, en perçant d’abord un petit trou en dessous et en les remplissant de terreau. Il ne vous reste qu’à les replanter en terre quand les semis ont pris en cassant plus largement la base à ce moment-là pour aider les racines à se développer. Enfin, vous pouvez aussi utiliser vos coquilles directement comme engrais. Émiettez-les le plus finement possible et répandez-les au pied de vos cultures  puis incorporez-la à la terre par un griffage léger. 
 

Photo Personal Creations @Flickr

Faire repousser les légumes

Plutôt que de gaspiller des restes de légumes et de plantes dont vous n’avez plus besoin, pourquoi ne pas essayer de les faire repousser ?
Certains aliments sont faciles à faire repousser à la maison à partir des restes, et certains d’entre eux peuvent même être cultivés directement sur votre comptoir de cuisine. Il suffit globalement de conserver la base du légume et de la déposer dans de l’eau pour que les pousses épanouissent à nouveau. Cela marche avec les légumes de la famille de l’oignon, de la salade, du gingembre, du céleri, de l’ail, des carottes… Après lesquels jours dans l’eau, transférez dans la terre pour que le légume y poursuive son développement.
 

Photo woodleywonderworks @Flickr

Réutiliser son marc de café

Pour pouvoir réutiliser votre marc de café, il faut d’abord veiller à ce qu’il soit bien sec en le faisant sécher bien étalé sur une plaque près d’un radiateur ou au four à 80°C. Vous pouvez ensuite le conserver dans un bocal, et l’utiliser en répulsif contre les insectes en le déposant au pied des plantes de votre jardin. Disposez-le aussi au pied des plantes, ou lors des semis en couche fine et régulière pour aider à la pousse.  Il sera aussi utile pour l’entretien de vos canalisations à raison d’une cuiller à soupe à déposer dans l’évacuation avant de faire couler de l’eau. Vous pourrez également en déposer une coupelle dans le réfrigérateur ou dans vos placards pour lutter contre les mauvaises odeurs. Enfin, il peut être utilisé en remplacement du liquide vaisselle, car ses grains vont aider à décrocher les aliments accrochés aux plats, et en gommage pour le visage ou le corps, en le délayant dans un peu d’huile végétale.
 

Photo Joe King @Flickr

Rendre en magasin les contenants après utilisation

Personnellement, je ramène à chaque fois que je fais des courses mes bocaux vides et propres (ma boutique vrac les reprend), les boites à œufs (mon Biocoop les reprend), les bouteilles de bière (je vis près de la Belgique qui pratique encore les consignes). Cela allège fortement la taille des poubelles!
 

Photo Richard Elzey @Flickr

Congeler les déchets de légumes

Que faire d’un trognon de chou-fleur? Pas grand chose tout seul, alors je le coupe en petits morceaux et je le congèle. Au fur et  mesure j’y ajoute les verts de poireaux, les déchets de légumes passés à l’extracteur de jus, d’autres trognons… Et dès que le volume est suffisant, ça finit en soupe!
 

Photo Bob Peters @Flickr
 
Et vous, vous avez d’autres idées pour moins jeter en cuisine?
 

Je fais mes produits ménagers, et vous?

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous proposer un article un peu particulier qui se veut l’écho de celui d’une copinaute. Esthelle est l’auteure d’un blog beauté, les trésors d’Esthelle, que j’aime beaucoup lire au quotidien, notamment pour son engagement de plus en plus poussé dans la consommation de produits éthiques : bio, sans composants dangereux… Je suis moi-même tout à fait en phase avec cela, que ce soit dans mon alimentation par l’utilisation de plus en plus de produits frais, non industriels et bio, mais aussi dans la beauté ou dans le domaine des produits ménagers. Ce dernier point faisait l’objet d’un de ses articles, que vous pourrez aller lire ici. J’ai trouvé que c’était une idée géniale de sa part de partager ses astuces et recettes de produits ménagers, car si chacun s’y intéresse et essaie petit à petit, nous serons plus nombreux à être plus verts dans notre consommation au quotidien!
Alors j’ai décidé de faire un petit article en réponse au sien, avec mes recettes à moi. Je l’étofferai au fur et à mesure, car je profite de finir mes stocks pour remplacer mes produits industriels par des produits maison. Je ne suis pas contente de tout ce que je fais du premier coup, donc, j’attendrai de trouver des versions vraiment satisfaisantes avant de les diffuser! Si vous avez vous aussi vos petites recettes ou astuces, n’hésitez pas à me les partager!
Dans notre monde de consommation, l’un des choix les écologiques que vous pouvez faire est de choisir de créer plutôt que d’acheter. Chaque fois que vous faites votre propre produit, vous devenez acteur d’une consommation plus responsable. Vous revenez à des ingrédients de base, plus écologiques et moins dangereux pour vous et l’environnement, et enfin, moins chers! Il n’y a que des avantages.
Chaque fois que vous créez quelque chose à partir d’ingrédients naturels, vous ne participez pas à accumuler plus de bouteilles en plastique dans nos poubelles, ni à mettre plus de déchets toxiques dans nos océans. C’est peut être une petite goutte à l’échelle d’une personne  mais c’est ainsi que l’on forme les océans !
Faire tous ses produits ménagers maison peut vous sembler un objectif ambitieux, car je me doute que vos vies sont bien remplies, et vous pouvez penser que cela va vous prendre un temps énorme de réaliser des choses dont vous n’avez pas l’utilité. Mais je parle bien de remplacer des produits tout à fait basiques, que vous utilisez dans votre vie de tous les jours, comme votre liquide vaisselle par exemple. Et aucune de ces recettes ne prend longtemps à faire, ni ne demande des produits trop durs à trouver!
Bon, assez de blabla! Passons aux cas concrets! D’abord, il faut se rappeler que le commerce cherche à engendrer l’achat. Tous les produits que l’on trouve en magasin n’ont pas existé de tous temps, et on peut se passer d’une grande partie d’entre eux! Il n’est pas nécessaire de remplacer tous vos produits par des versions home-made, pour certains vous pouvez simplement vous en passer, et revenir à des produits plus génériques et aux utilisations plus variées!
Photo Aqua Mechanical @Flickr
Voici d’abord la liste des produits qui deviennent indispensables dans les placards quand on se met à faire ses produits home made
• Bicarbonate de soude
• Vinaigre blanc : beaucoup!
• Huiles essentielles, comme l’huile de teatree, de lavande, d’eucalyptus ou de citronnelle
• Savon en flocons (de Marseille de préférence)
• Huile végétale
• Eau
• En bonus : Agrumes (surtout le citron) et écorces d’agrumes : je fais sécher des écorces quand je mange des oranges ou des citrons, et je les garde dans des bocaux pour pouvoir parfumer mes produits avec.
Voici ensuite pièce par pièce les produits que j’ai testés et approuvés.
 
Photo Bruce Guenter @Flickr

SALLE DE BAINS

– J’utilise un nettoyeur vapeur pour le carrelage, c’est un appareil qui ne nécessite rien d’autre que de l’eau et très efficace!
– Pour la vitre de douche, un spray fait de vinaigre blanc
– Pour nettoyer la baignoire, bicarbonate de soude et vinaigre blanc, et on frotte! (Si vous avez un produit qui évite de frotter, je prends bien sûr!)
– Je cherche encore une solution pour mieux nettoyer les carrelages sombres, car le calcaire marque beaucoup dessus.
Photo Your Best Digs @Flickr

CUISINE

– Je réalise ce produit vaisselle qui est top, et je m’en sers aussi pour se laver les mains vu qu’il contient rien de bien agressif pour la peau.

Recette du produit vaisselle :

Dans un saladier, versez 50 g de savon de Marseille râpé puis 0,8 litre d’eau bouillante, remuez. Ajoutez 1 cuiller à soupe de vinaigre blanc, 1 cuiller à soupe de bicarbonate de soude, 1 cuiller à soupe de cristaux de soude. Ajoutez ensuite 20 gouttes d’huile essentielle au choix : pour moi, 10 de citron, 10  de mandarine, et versez le tout dans un grand flacon en verre ou en plastique.
– Pour le sel régénérant, je le remplace régulièrement par du gros sel tout court
– Pour le liquide de rinçage, je le remplace régulièrement par du vinaigre blanc tout court
– Je mets mes vieux citrons déjà pressés directement dans mon lave vaisselle dès que j’ai l’occasion.
– A venir : j’ai fini mon produit nettoyant inox et mon produit type « décap four », je vais voir comment en faire des versions maison rapidement.
– Micro-ondes : un bol rempli d’eau avec 3 cuillers à soupe de vinaigre blanc ou de citron, que l’on fait chauffer 3 minutes à pleine puissance. C’est radical, il n’y a plus qu’à passer un coup d’éponge!

TOILETTES

– Je n’ai pas encore essayé de faire cela maison car j’avais du stock mais je suis preneuse d’astuces!
Photo Your Best Digs @Flickr

SALON

Je n’utilise que des micro-fibres, le nettoyeur vapeur, des éponges. Aucun produit particulier dans cette pièce.

BUANDERIE

– Je fais cette lessive, avec elle, le linge sent bon et elle nettoie bien, je trouve juste sa texture un peu trop liquide mais je ne veux pas y mettre beaucoup plus de savon pour l’épaissir donc je cherche d’autres astuces.

Recette de la lessive :

Directement dans un bidon de lessive vide, versez 1,80 l d’eau chaude, 45 g de savon de Marseille en copeaux, 1 c.à s. de bicarbonate de soude, 5 cl. de vinaigre blanc, 20 gouttes d’huiles essentielles de votre choix (citron, lavande, rose, pamplemousse…). Suivant leur parfum il m’arrive d’en mettre plus, jusqu’à ce que je juge que ça sent assez bon! Fermez le bouchon , mélangez.

– Je n’utilise pas d’adoucissant, mais je regarderai à l’occasion pour en faire un.
– Il me reste du détachant industriel donc je verrai plus tard comment le remplacer. Je pense essayer la recette d’Esthelle qu’elle partage dans son article.
Et vous, est ce que vous essayez de passer à des produits plus naturels? Avez-vous des recettes testées et validées , en cherchez vous certaines?