Spécialité du Cameroun : Puff puff

Les puff-puff sont des petits beignets frits en forme d’œuf qui viennent du Cameroun.

Je ne suis généralement pas très à l’aise avec les cuissons à la friture, et ici j’ai du tâtonner un bon moment avant de réussir à obtenir des boules à peu près régulières comme doivent l’être les puff puff.

Le secret est dans le dosage de farine, mais surtout dans le temps de repos. La pâte est assez liquide mais après avoir reposé au frais elle prend de la consistance et devient plus facilement maniable.

Ne négligez donc pas le temps de repos et après cela, vérifiez la texture : vous devez pouvoir faire tomber une « quenelle » de pâte sans qu’elle fasse de filaments, sinon ajoutez un peu de farine jusqu’à obtenir la bonne constance

Après ce n’est qu’une question d’aspect : mes premiers beignets étaient difformes et ressemblaient à des spermatozoïdes géants, mais ils étaient déjà super bons!

Le résultat est un beignet aérien, au goût de gaufre ou de churros mais moins sucré!

 puff-puff-2

Puff-puff

  • 6 œufs
  • 100 g de sucre en poudre
  • 12,5 cl de lait concentre non sucré
  • 300 g de farine
  • 1 c. à c. de baking powder
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille

Mélangez tous les ingrédients. Mettez à chauffer l’huile dans une casserole. Il vous faut au moins 10 cm d’huile. Quand l’huile est chaude faites tomber des petites quenelles de pâte dedans et laissez-les cuire jusqu’à ce qu’ils aient une belle teinte caramélisée. Continuez jusqu’à épuisement de la pâte.
Épongez avec du papier absorbant et saupoudrez de sucre avant de servir.

puff-puff

Spécialité du Brésil : Pão de queijo

Aujourd’hui je vous ai prépare une recette qui sent bon le Brésil. Littéralement traduisibles par « pain de fromage », les pão de queijo se présentent sous forme de petites chouquettes salées, au goût subtil de fromage et à la texture étonnante : ces petits boulettes ont une sorte de croute croustillante comme du bon pain frais, et un intérieur qui reste mou et moelleux comme de la pâte à beignet!
bread-cheese-balls2

Ces petites douceurs sont très légères en bouche, car elles sont réalisées à base de farine de tapioca. Il est important de respecter ce point sous peine de ne plus avoir du tout la même texture… Elle n’est pas si difficile à trouver, notamment en épicerie ou sur internet, et ne coûte pas plus cher que de la farine de base!

Servez ces petites boulettes comme moi à l’apéritif et le plat ne fera pas long feu!

 bread-cheese-balls3

Boulettes au fromage

  • 25 cl de lait
  • 12,5 cl d’eau
  • 12,5 d’huile
  • 300g de farine de tapioca
  • 1 cuillère à café de sel
  • 70 g de cheddar râpé
  • 1 œuf
bread-cheese-balls

Faites bouillir ensemble le lait, l’eau et l’huile dans une petite casserole.

Dans un bol, mélangez la farine de tapioca, le sel, l’œuf et le cheddar râpé. Ajoutez ensuite les liquides chauds sur les autres ingrédients et mélangez le tout avec une cuillère jusqu’à obtenir une pâte lisse. 
Vous pouvez ajouter un peu de farine de tapioca si besoin, jusqu’à ce que la pâte ne colle plus à vos mains. 
Faites des boules d’environ 3 cm de diamètre et placez-les sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. 
Cuisez au four à 200ºC pendant environ 20 minutes jusqu’à ce qu’ils soient dorés.

Servez tiède.

bread-cheese-balls4

Source :

http://kirbiecravings.com/2011/04/brazilian-cheese-bread-balls.html

 

Résultat du jeu concours!

Mon jeu concours pour remporter un livre sur la cuisine de plein air est fini, merci à tou(te)s ceux et celles qui ont posté des commentaires  sur mes articles, cela fait vivre mon blog! Pour déterminer le ou la gagnante, j’ai utilisé un logiciel de tirage au sort, et voici le résultat!

 

C’est Michele H qui remporte ce jeu! Bravo et j’espère que ce livre te plaira! Envoie moi vite ton adresse complète par mail à contact@notparisienne.fr pour que je puisse te l’envoyer! gagnante-concours3 Pour les autres, ne soyez pas trop déçu(e)s, le prochain jeu arrive dès la semaine prochaine pour fêter mes 100 posts sur mon blog… Alors à très bientôt !!

Spécialité de Bosnie : Pita Sirnika

La cuisine bosniaque fait partie de ces curiosités que je n’aurais jamais pensé a tester s’il n’y avait eu la coupe du monde.
C’est bien la première année que j’aurai suivi le planning des matchs avec attention et pris plaisir à découvrir les équipes en compétition…
Pour soutenir la Bosnie, j’ai jeté mon dévolu sur un plat typique nommé la pita sirnika.
La pita sirnika est un plat qui m’a laissé perplexe, à la fois à la lecture de la recette mais aussi en la cuisinant. Les quantités me semblaient vraiment bizarres et j’ai eu peur de me retrouver avec un gloubi boulga liquide et sans goût…

J’avoue avoir été agréablement surprise par le résultat obtenu!

Je dois reconnaître avoir un peu interprété la recette d’origine. J’ai notamment remplacé la pâte maison par des feuilles de brick car j’ai horreur de passer du temps à étaler la pâte quand elle doit être super fine.

J’ai également remplacé le fromage frais par un mélange de plusieurs fromages, idée que j’avais pu voir sur un autre site bosniaque et qui m’avait semblé intéressante pour donner du goût à l’ensemble.

J’ai aussi fait un assemblage basique alors que là-bas, les pita sirnika prennent la forme d’un serpent ou d’un escargot assez élaboré !

M’enfin, il n’empêche que ce fut drôlement bon et que ça ne ressemblait absolument à rien que je connaisse ce qui fait que l’objectif fut rempli : j’ai été dépaysée !

Il ne me restera plus qu’a prévoir un voyage en Bosnie pour vérifier que mon plat ressemblait bien à l’original!

pita-sirnika

Pita Sirnika

Pour la garniture

  • 10 feuilles de brick
  • 250 de fromage blanc
  • 250 g de feta
  • 250 g de gouda râpé
  • 10 cl de crème fraîche
  • 5 œufs
  • 5 cl d’huile
  • sel, poivre

Pour la fin de la recette :

  • 20 cl de lait
  • 2 c. à s. de crème fraîche
  • 3 c. à s. de beurre
  • sel, poivre

Mélangez ensemble la feta écrasée, le fromage blanc, le gouda, la crème fraîche, les œufs, salez et poivrez généreusement.
Dans un plat allant au four, déposez une feuille de brick, formez un boudin avec la préparation de fromage blanc au centre de la feuille, puis roulez la comme une crêpe en repliant les bords pour que la préparation ne coule pas. Recommencez avec 8 feuilles de brick en les collant les une après les autres jusqu’à remplir tout le plat. Aspergez l’ensemble avec un filet d’huile.
Couvrez avec les 2 veuilles de brick restantes et ré aspergez d’huile.
Mettez au four à cuire au four à 160°C jusqu’à obtenir une coloration dorée, soit une demi-heure.
Faites bouillir le lait, la crème avec le beurre et un peu de sel. Au bout d’une demi-heure versez cette sauce et remettez-le dans le four pour 10 à 15 minutes. Retirez le plat du four et couvrez de papier d’aluminium et laissez reposer 5 minutes avant de servir.
 

pita-sirnika-2

 Source :
http://www.coolinarika.com/recept/743796/

Spécialité d’Allemagne : Curry Wurst

J’ai eu l’occasion d’aller 3 fois en Allemagne et je dois avouer qu’aucune spécialité allemande ne m’a jamais autant séduite que la Curry Wurst. Moi qui ne parle pas un traître mot d’allemand, j’ai d’ailleurs pris la peine d’apprendre une unique phrase de survie en allemand, qui m’a rendu bien des services : « Eine curry wurst bitte ».
La curry wurst est aussi le plat qui m’a révélé la polyvalence du curry. Je me contentais auparavant de le réserver aux plats indiens, alors qu’il offre de nombreuses possibilités, notamment associé à la tomate ou à des saveurs légèrement sucrées comme dans la sauce de la curry wurst.
curry-wurst-2

En Allemagne, vous pouvez acheter une curry wurst dans des stands ou baraques qui se trouvent à chaque coin de rue.
La saucisse peut être servie dans du paon comme je vais vous la proposer ici, soit seule couverte de sauce au curry.

La curry wurst est donc un plat extrêmement simple à l’instar du hot-dog, mais ici nous allons réaliser la sauce curry maison, d’abord parce qu’on ne la trouve pas toute faite par chez nous, et ensuite parce que sinon, cette recette n’aurait rien à faire sur un blog de cuisine.

N’essayez pas de remplacer la sauce curry par une sauce toute faite qu’on trouve au rayon sauces pour barbecue chez nous : ces sauces jaunes n’ont rien à voir avec la sauce curry allemande utilisée dans la curry wurst, qui s’approche plus d’un ketchup au curry.
C’est l’ingrédient clé de la recette il faut le respecter!
Si vous en faites d’avance elle se gardera un peu au frigo car elle ne contient pas d’ingrédients rapidement périssables, donc profitez-en!

curry-wurst

Curry wurst

Pour 2 curry wurst

 

  • 2 pains à hot-dog
  • 2 saucisses à hot-dog
  • 25 cl de cola (non light)
  • 2 c. à s. de poudre de curry
  • 1 c. à c. Tabasco
  • 1 c. à s. de sauce Worcestershire
  • 350 ml de ketchup
  • 1 pincée de sel
  • 1 oignon
  • 1 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 1 c. à s. sauce soja

Faites revenir l’oignon émincé dans le coca sans matière grasse jusqu’à ce que le coca soit à ébullition.  Ajoutez le ketchup et mélangez bien. Ajoutez le vinaigre et laissez mijoter à feu doux une dizaine de minutes pour que la sauce épaississe. Ensuite, ajoutez le reste des ingrédients. Remuez bien puis laissez refroidir.

Faites dorer les saucisses à la poêle et toastez légèrement les pains à hot-dog au grille-pain. Dans chaque pain, déposez de la sauce étalée sur toute la surface puis une saucisse et saupoudrez d’une pincée de curry supplémentaire avant de servir.

curry-wurst-3

Recettes de sauce curry qui ont inspiré la mienne :

http://mobile.chefkoch.de/rezepte/m1552181262592026/Currysauce-zu-Currywurst.html
http://mobile.chefkoch.de/rezepte/m304621110745012/Currysauce-fuer-Currywurst.html

Spécialité de Grèce : Keftedes

J’ai lu il y a quelques temps qu’après l’année du burger, 2014 serait l’année de la boulette. Cette tendance semble se confirmer, quoique plus timidement que la folie burgers 2013, notamment dans les parutions de livres… A Lille, un resto proposant uniquement des boulettes a ouvert ses portes… Je me suis empressée de le tester mais j’hésite encore à vous poster mon avis car il est mitigé… 

En tout cas de mon côté, la coupe du monde met un coup d’accélérateur dans mes recettes de boulettes car après les Goji Wanja Jorang pour la Corée du Sud, je reviens avec les keftedes pour le match Grèce – Japon de ce soir.

keftedes-3

Ces boulettes de bœuf et agneau ont un vrai goût de soleil grâce à la menthe, sont bien moelleuses et sont faciles à réaliser.

Si vous ne trouvez pas d’agneau haché, prenez un ou deux morceaux entiers et hachez-les vous même au mixeur. Ne négligez pas le sel pour que les boulettes soient bien goûteuses.

Vous risquez de trouver la viande difficile à manipuler au moment de former les boulettes. Dans ce cas, prenez la bonne quantité de viande avec une cuiller à soupe, faites-la tomber dans le bol de farine, roulez-la doucement pour qu’elle soit farinée partout et seulement à ce moment-là, attrapez la boulette avec les doigts pour lui donner une belle forme ronde.

Enfin, mettez les boulettes a la poêle tout de suite après les avoir formées, sinon au bout de 15 minutes elles auront bu toute la farine et reprendront leur texture molle et difficile à manipuler.

keftedes

Keftedes

  • 250 g de boeuf
  • 250 g d’agneau
  • 2 œufs
  • 1 gousse d’ail émincée
  • 1 oignon émincé
  • 2 c. à s. de menthe séchée
  • 1/2 bol de farine
  • Sel, poivre

Humidifiez les morceaux de pain émiettés avec le lait dans un grand bol et mettez de côté. 
Dans un robot culinaire, mixez l’ail, puis ajoutez l’oignon, la menthe, le sel et le poivre. Mixez jusqu’à ce que l’ensemble soit haché finement.

Ajoutez alors le pain humide (égouttez-le s’il reste un peu de lait) puis le bœuf, l’agneau et les œufs.

Mixez jusqu’à ce que le mélange soit bien mélangé.

Roulez en boulettes de 2 à 3 centimètres de diamètre.
Mettez la farine dans un bol et roulez les boules dans la farine pour les enrober et secouez l’excédent de farine.
Chauffez environ 1 cm d’huile dans une grande poêle à feu moyen.
Ajoutez les boulettes de viande, et faites cuire jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées à l’extérieur et ne soient plus roses au centre, soit environ 10 minutes en les remuant régulièrement.
Déposez les boulettes sur un papier absorbant pour enlever l’excès de gras et servez vite!

keftedes-2

Source :

http://m.allrecipes.com/recipe/149474/margarets-keftedes-greek-meatballs

 

 

 

Spécialité suisse : Croûtes appenzelloises

J’adore les recettes de tartines au four. On peut les faire avec des vieux bouts de pain, des vieux bouts de fromage et un peu tout ce qui passe, et hop! le résultat est invariablement bon!

Aussi quand j’ai vu cette recette très simple de croûtes à l’Appenzell, elle m’a semble parfaite à grignoter sur un plateau télé un soir de match Suisse – France! J’avoue, je manque totalement de patriotisme à vous proposer une recette suisse au lieu de soutenir la France aujourd’hui!
Mais une recette française viendra pour un prochain match je vous rassure.

L’Appenzell est un fromage (suisse donc, je vous le mets dans le mille) vachement bon et qui gagne à être connu. Il a un goût assez développé et je pense qu’on peut facilement l’utiliser à la place du comté dans de nombreuses recettes pour changer un peu.

Pour cette recette, j’ai utilisé des petites baguettes pré-cuites, mais un pain bis ou complet seront plus proches de la recette d’origine.
croute-appenzelloise-2

Croûtes appenzelloises

  • 2 mini baguettes précuites ou 4 tranches de pain bis
  • 2 c. à s. de crème fraîche
  • 2 c. à s. de moutarde a l’ancienne
  • 100 g d’Appenzell râpé
  • 200 g de poires au sirop
  • 4 tranches de poitrine fumée en tranches
  • 1 pincée d’herbes de Provence
  • Sel, poivre

Mélangez la crème et la moutarde et tartinez le pain.
Déposez l’Appenzell râpé sur toute la surface, puis l’équivalent d’une demi-poire par tartine, tranchée en lamelles assez fines, puis la poitrine fumée.
Mettez au four 10 à 15 minutes.

Mangez chaud avec une salade.

croute-appenzelloise

11 questions, 11 réponses pour mieux me connaître – Liebster Awards

Qu’est-ce que le Liebster Award ?

C’est une récompense (crée par le site Hellocoton) qu’un blogueur décerne à 11 autres blogueurs, qui vise à faire découvrir des blogs et blogueurs, peu ou pas assez connus dans le monde du blogging.

Quel est le principe ?

Il suffit de respecter les 5 règles suivantes :

1 Écrire 11 choses sur soi.

2. Répondre aux 11 questions posées par le blogueur tagueur.

3. Nominer 11 autres blogueurs en mettant le nom et le lien vers leur blog dans l’article.

4. Poser 11 nouvelles questions.

5. Prévenir les 11 personnes taguées en mettant un petit mot sur leur blog.

 Les 11 questions de 120StreetCook

1/Quel est ton plat préféré et ton ingrédient préféré?
Mon plat préféré : burger… Ah non, risotto… Ah non, un Welsch… Bon, de préférence un truc avec du fromage et qui tient bien au corps quoi! Pour mon ingrédient préféré je dirais le fromage, car il rend absolument tout délicieux! (voir l’anecdote 5 , un peu plus bas)

2/Quel est le plat ou l’ingrédient que tu déteste le plus ?
La langue de bœuf, je peu vomir rien qu’en la regardant!

3/Quelles sont tes plus belle réussites dans la vie ?
Être heureuse c’est déjà pas mal! Et dernièrement j’ai réussi à casser un œuf avec une seule main sans m’étaler tout le contenu dans la main, j’en suis plutôt fière!

4/Quelles sont tes plus belle réussite en cuisine ?
Je n’ai jamais réussi d’exploit particulier je crois, mais enfin faire à manger pour plusieurs personnes et que tout le monde se resserve c’est déjà une grande réussite 🙂

5/Quel est ton plus gros plantage en cuisine ?
Une tartiflette (pourtant pas compliqué) avec les patates quasi crues… La première fois que j’ai voulu faire de la semoule je l’ai cuite 13 minutes dans l’eau bouillante comme du riz, c’était un carnage!

6/Quand as tu commencé à cuisiner ?
J’ai quelques livres de cuisine pour enfant donc j’ai du attaquer assez tôt par quelques gâteaux… Ensuite de manière plus sérieuse depuis quelques années, je ne sais pas vraiment ce qui a déclenché ça…

7/Avec quel appareil prend tu tes photos ?
Un Canon 600D avec un objectif 18-135mm la plupart du temps, mon téléphone Nexus quand je n’ai pas l’appareil sous la main!

8/Quelles sont tes inspirations culinaires, cuisinier, bouquin,famille, amis, voisins, ton chien, ton chat…?
Mon homme, la télé, les chefs comme Jamie Oliver ou Gordon Ramsay, mais avant tout les voyages, ceux que je fais ou ceux que je rêve de faire!

9/Aimes-tu les courses de Poneys si oui pourquoi?
Honnêtement je préfère les combats de coccinelles!

10/Que penses-tu de la situation géopolitique et économique du Bidonkistan ?
J’ai arrêté la politique il y a 2 ans en même temps que la cigarette, alors je peux pas dire!

11/Es-tu heureu(se) si oui pourquoi?
Bah oui, car je fais ce que j’aime et avec des gens que j’aime, c’est bien l’essentiel 🙂

11 Trucs perso sur moi

1/ J’ai eu les cheveux rasés quand j’étais en pleine crise d’adolescence
2/ Ça fait 3 ans que j’ai 28 ans

3/J’ai visité 18 pays différents à ce jour
4/Je suis capable de m’endormir debout au milieu d’un concert de métal

5/ Je suis accro au fromage. A Pâques mes parents remplacent mon chocolat par du camembert et du maroilles.
6/Je me décidé à mettre une machine à laver en route seulement quand j’arrive à ma dernière culotte dans le placard
7/Je ne sais pas utiliser une friteuse
8/J’ai un chat idiot qui trempe ses pattes dans la farine quand je fais un gâteau
9/ J’achète tous les appareils culinaires qui passent : appareil à hot dog, à pain, à wok, à raclette, à pop corn…
10/Je ne pense quasiment qu’à manger
11/Je suis une éternelle optimiste à limite du réalisme

Mes 11 Questions

1/ Comment t’est venue l’idée d’ouvrir un blog ?

2/Quel est ton dessert préféré ?

3/Quelle est ta spécialité culinaire ?

4/Pour qui préfères-tu cuisiner ?

5/A quoi ressemble ta cuisine (le lieu) ?

6/Si tu étais un burger, à quoi serait-il ?

7/Avec quel appareil prends-tu tes photos ?

8/Chez quel grand chef aimerais-tu aller manger ?

9/Camembert au nutella, tartines de ketchup… Quel est ton repas, plat ou gourmandise un peu honteuse que seul toi aimes manger?

10/Y a-t-il un plat que tu détestes faire mais que tu fais tout de même pour faire plaisir à tes proches ?

11/Quelle est la meilleure recette (à tes yeux) que tu aies proposé sur ton blog dans l’année écoulée?

Les 11 Blogs que j’ai Taggué

La cuisine en amateur de Maryline
Perle en sucre
Cuisine d’amour
Au centre des délices
Carnet de saveurs
Un Flo de bonnes choses
La galerie du régal
Aurelie’s cooking
Mélie Mélo en cuisine
Chocopralin
Les ptits desserts

Voilà aujourd’hui j’espère que vous en savez plus sur moi j’ai essayé de répondre aux questions le plus sincèrement possible … 🙂

bonne journée!

Spécialité du Chili : Chorípan

Quand j’ai entendu parler du choripan, j’ai été incapable comprendre une chose : comment ai-je pu ne pas y penser moi-même ? Du chorizo cuit dans du pain, non mais vraiment, comment?
Cette recette est très simple et faite avec des ingrédients trouvables partout. Si jamais vous en trouvez, remplacez la sauce salsa par de la chimichurri, préférée par les chiliens.
Sinon, je vous en livrerai peut-être la recette une prochaine fois!
N’hésitez pas non plus à ajouter une feuille salade et une rondelle de tomate pour avoir une petite touche de fraîcheur.

Déjà avec cette variante très basique nous nous sommes régalés, et j’entrevois maintenant tellement de possibilités culinaires à base de chorizo… Affaire à suivre!

 

choripan

Chorípan

Pour 2 choripan

  • 2 petits pains carrés ou morceaux de baguette
  • 160 g de chorizo
  • 2 c. à s. de sauce salsa épicée
  • 2 c. à s. de mayonnaise

Coupez le chorizo en deux dans la longueur puis en deux dans l’épaisseur.
Préchauffez le four à 180°C.
Faites cuire les morceaux de chorizo à la poêle 5 minutes par face sans matière grasse.
Pendant ce temps, mettez le pain à toaster au four.
Quand les steaks de chorizo sont cuits, tartinez une face de sauce salsa, une de mayonnaise, déposez deux morceaux de chorizo par sandwich et mangez vite.

choripan-2

Source:

http://southamericanfood.about.com/od/snacksstreetfood/r/Chor-Ipan-Chorizo-Sandwich-On-French-Bread.htm

Recettes méchamment gourmandes en provenance directe de partout et nulle part

Suivez-moi!
Menu Title