Archives par mot-clé : Suisse

Comment remplacer les produits laitiers dans une recette?

Photo U.S. Department of Agriculture @Flickr

Vous est-il déjà arrivé de devoir adapter une recette pour enlever un produit laitier de la liste des ingrédients? Que ce soit parce que votre frigo est vide, parce qu’un membre de votre famille est intolérant au lactose ou encore parce que vous recevez un végétalien à dîner, il est parfois nécessaire de se creuser la tête pour substituer un ingrédient par un autre. Je me suis dit qu’il serait sympa de synthétiser tout cela dans un petit récapitulatif synthétique pour vous simplifier la vie!

 

Photo Denna Jones @Flickr

Le lait

Alors déjà, commençons par LE produit de base : le lait. Jusque là c’est plutôt simple, car les laits ou boisons végétales, type lait de soja, boisson à l’amande, au riz, etc. sont très nombreux et fonctionnent tous très bien dans les recettes à base de lait! Il suffit de les remplacer par la même quantité, et c’est parti! Petit bonus, il y a ainsi une variété de goûts à découvrir et dont certains vous réservent de très bonnes surprises! Mes chouchous sont le lait d’amande et le lait d’avoine.

Le lait en poudre

Là ça se complique! Il existe du lait végétal en poudre, notamment à base d’amandes, dont le principal défaut est le prix très élevé, une boîte étant en général vendue entre 15 et 20€… Elles sont certes grosses, un peu comme les boites de lait infantile, mais personnellement cela dépasse mon seuil psychologique! J’ai donc essayé de trouver d’autres solutions… En fait, tout dépend de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Si vous comptez le saupoudrer sur votre café quand vous êtes à court de lait, ces boîtes de lait végétal en poudre sont encore la meilleure option et vu la quantité, vous en aurez pour un moment. Si c’est pour une recette cuisinée, là il y a d’autres solutions. D’abord, vous pouvez utiliser du lait végétal normal (liquide donc), et diminuer d’autant la quantité de liquide des autres ingrédients de la recette. Vous pouvez aussi utiliser de la farine de châtaigne. Délayez 1 cuiller à soupe dans 15 cl d’eau en ajoutant l’eau très progressivement pour éviter les grumeaux. Vous obtiendrez en quelques secondes un lait délicieux au bon goût de châtaigne! Je trouve aussi du lait de coco en poudre en épicerie asiatique, il suffit de le délayer beaucoup pour obtenir une texture de lait, ou moins pour obtenir une texture crémeuse suivant votre besoin.

Le yaourt

Le yaourt est très facile à substituer, puisqu’on trouve des yaourts brassés de soja utilisables de la même façon. Seul défaut de ces yaourts, le petit goût de soja qui ne plaît pas à tout le monde! En pâtisserie ça passera inaperçu, mais à consommer tel quel, on aime ou pas… Si vous n’aimez pas, on trouve maintenant d’autres yaourts végétaux, au lait d’avoine, d’amande, de coco… Ces derniers sont délicieux! A noter qu’on trouve désormais assez facilement du yaourt à la grecque végétal, qui reproduit assez bien la texture crémeuse et épaisse de ce yaourt.

 


Photo David Stewart @Flickr

Le fromage blanc

On trouve beaucoup moins facilement du fromage blanc végétal que du yaourt. Avant de se pencher sur les meilleurs substituts au fromage blanc, voici déjà un rappel de la différence entre les deux. Par leur aspect visuel, ces deux produits se ressemblent mais ils ont des différences. Le yaourt est un aliment qui appartient à la famille des laits fermentés. Pour porter le nom de yaourt, le lait doit être ensemencé ou fermenté avec deux souches de bactéries lactiques. Quant au fromage blanc, c’est un fromage à pâte fraîche. On ajoute la présure au lait pour le faire cailler puis on filtre le petit lait. Vous trouverez peut-être du fromage blanc végétal, notamment dans les boutiques spécialisées.  Sinon, dans les gâteaux, vous pouvez utiliser du yaourt de soja même si l’ingrédient d’origine est du fromage blanc, la différence ne sera pas perceptible. Pour consommer tel quel ( fromage blanc au muesli pour le dessert, ou aux herbes pour l’apéro par exemple), il existe plusieurs techniques simples pour faire votre propre fromage blanc végétal. Vous pouvez par exemple mélanger un yaourt de soja avec 3 cuillers à soupe de tofu soyeux ou de purée d’amandes, tremper des noix de cajou minimum 4 heures dans de l’eau puis les mixer avec un peu d’eau jusqu’à obtenir la constance désirée, ou encore faire égoutter dans une gaze un yaourt de soja additionné d’une pincée de sel et de deux gouttes de jus de citron pendant une nuit.

Les petits suisses

En cuisine, les petits suisses peuvent être substitués par du fromage blanc ou du yaourt bien égoutté (voir les chapitres précédents) sans aucun problème. Là ou cela se complique, c’est si vous ou vos enfants aimez consommer les petits suisses tels quels, car à ma connaissance il n’en existe pas d’alternative végétale toute faite. Pour les petits suisses au fruits, vous pouvez acheter des yaourts aromatisés végétaux et les égoutter ou les additionner d’un peu de purée d’amandes ou de tofu soyeux, pour obtenir cette texture un peu plus épaisse et fondante que le yaourt de base. Pour les petits suisses nature, on retombe souvent sur des recettes qui se rapprochent du fromage blanc végétal. Il existe une ou deux recettes spécifiques je n’ai pas encore testées, je les ai trouvées ici et ici.

La crème liquide

C’est un produit très facile à remplacer puisqu’on trouve de la crème liquide de soja partout, mais aussi de plus en plus de la crème d’avoine, d’amandes,.. Pour ceux qui évitent le soja. L’utilisation est exactement la même. Pour ce qui est de la crème fleurette destinée à faire de la chantilly, il vous faudra acheter une crème liquide où l est précisé spécifiquement qu’elle est adaptée pour la chantilly, on en trouve dans les magasins spécialisés. Vous pourrez aussi faire de la chantilly à partir de crème de coco.

 


Photo jules @Flickr

La crème épaisse

On trouve moins facilement la crème épaisse que la liquide en supermarché, mais dans les magasins spécialisés, elle est accessible. Suivant votre utilisation, le yaourt végétal, la purée d’oléagineux ou le fromage blanc végétal peuvent convenir pour remplacer la crème épaisse, surtout lorsque c’est un ingrédient anecdotique (ex, quelques cuillers dans une sauce ou un gâteau). Si votre plat des connotations asiatiques, la crème de coco sera parfaite avec sa texture bien crémeuse mais bien sûr, le goût n’est pas neutre. Vous pouvez aussi préparer une crème épaisse vous-même, en bous basant par exemple sur cette recette. Elle sera adaptée notamment pour les cas où la crème joue un rôle prédominant dans la recette, comme dans les champignons à la crème ou les concombres à la crème. Une autre technique avec les moyens du bord est de faire épaissir du lait avec un peu de fécule de maïs dans une casserole ( comptez 1 cuiller à soupe de fécule pour 25 cl de lait environ). Enfin, si vous avez un peu de temps devant vous (quelques heures), faites bouillir du lait végétal avec de l’agar-agar (comptez un sachet de 2 g pour 50 cl) et attendez qu’il prenne.

Le babeurre

Pour substituer le babeurre en cuisine, je mets à reposer un verre de lait végétal de soja additionné de deux cuillers à soupe de crème liquide végétale et d’une cuiller à café de jus de citron, pendant 15 à 30 minutes.

 


Photo Pauline Mak @Flickr

Le beurre

On trouve dans tous les supermarchés de la margarine, mais attention, bien que l’ingrédient principal soit de la matière grasse végétale, elles ne sont pas toutes sans molécule de lait, vérifiez les ingrédients. Certaines sont moins saines qu’il n’y parait (matières grasses hydrogénées), et peu écologiques (huile de palme). En contrôlant tout cela, vous devrez trouver votre bonheur. Je réalise de mon côté plusieurs substituts de beurre végétal maison que j’adore comme celui-ci et d’autres sont à venir, mais il existe des dizaines de recettes accessibles sur Google facilement. En cuisine, l’huile de coco fait également un bon substitut. Enfin, le plus simple, dans beaucoup des cas (cuisson, pâtisserie…), on peut simplement substituer le beurre par de l’huile, en s’assurant que c’est une huile qui supporte la chaleur si nécessaire.

Le fromage

Cette liste n’aborde pas la question des fromages, parce qu’il y en a tellement que j’ai pensé leur dédier un article complet une prochaine fois!

Est-ce qu’il y a d’autres produits laitiers qui vous font parfois galérer et que j’ai oubliés dans cette liste? Avez-vous d’autres astuces de substitutions que je n’ai pas évoquées? Faites-le moi savoir et j’enrichirai cette page pour qu’elle soit la plus complète possible!

Galette des rois poire et spéculoos

Aujourd’hui, je vous propose une variation sur le dessert classique de l’Épiphanie : La galette des rois! La galette des rois est une galette traditionnellement consommée dans la plupart des régions de France, mais aussi au Québec, en Suisse, au Luxembourg, ou en Belgique à l’occasion de l’Épiphanie, fête chrétienne qui célèbre chaque année le 6 janvier la visite des rois mages à l’enfant Jésus. 
 
 
Il y a plusieurs années, je vous avais proposé la recette de la galette des rois frangipane classique, au bon goût d’amandes. C’est ma favorite, mais il faut savoir se renouveler! Cette année, je vous propose une déclinaison avec des poires et de la crème de spéculoos. 
 
Cette recette gourmande permet d’obtenir facilement une galette bien moelleuse grâce à la poire, et surtout super bonne. Entre le croustillant de la pâte feuilletée, le fondant de la crème de spéculoos et la touche de poires caramélisées , on obtient un dessert incroyablement gourmand ! 
 
 
Cette galette est très facile à végétaliser car elle ne contient qu’un seul œuf pour la dorure. Pour la rendre 100% végétale, supprimez cette dorure ou remplacez-la par 2 cuillers à soupe de lait végétal dans lesquels vous ajouterez une pointe de curcuma pour accentuer la couleur.
 
Il ne vous reste qu’à choisir quelle fève vous y mettez… Saviez-vous que 68 % des gens qui partagent une galette trichent pour donner la fève aux plus jeunes? J’avoue faire partie de cette catégorie de personnes, le sourire de ma fille recevant la couronne valant toutes les tricheries du monde!
 
  
 
 
Galette des rois poire et spéculoos

Galette des rois poire et spéculoos

Ingrédients

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée
  • 2 poires
  • 15 g de beurre
  • 1 c. à s. de sucre roux
  • 270 g de pâte de spéculoos
    Pour le montage
  • 1 jaune d'œuf
  • 2 cl d'eau
  • 60 cl de lait d'avoine
  • 5 c. à s. rase de fécule de maïs, soit 25 g
  • 100 g de sucre roux
  • 1 c. à s. d'huile de tournesol
  • 1 gousse de vanille
  • 1 pointe de curcuma (facultatif)

Préparation

  1. Épluchez les poires, coupez-les en quatre, retirez le trognon et coupez chaque quart en trois tranches. Faites-les dorer à feu moyen, dans une grande poêle avec le beurre.
  2. Saupoudrez-les de 1 cuillère à soupe de sucre roux pour qu'elles caramélisent un peu.
  3. Après environ 10 minutes, les poires doivent avoir un peu doré et ne plus rendre de jus, coupez le feu et réservez-les.
  4. Étalez la première pâte feuilletée et tartinez-y 70 g de pâte de spéculoos.
  5. Portez le lait végétal à ébullition dans une casserole avec le sucre, l'huile et la gousse de vanille fendue en 2.
  6. Placez la maïzena dans un saladier et ajoutez-y peu à peu le lait bouillant en battant énergiquement au fouet.
  7. Ajoutez la pointe de curcuma pour jaunir légèrement la préparation. Replacez la crème obtenue dans la casserole et laissez épaissir sur feu doux en comptant 2 minutes à partir de l'ébullition.
  8. Laissez refroidir 30 minutes. Couvrez la crème d'un film pendant qu'elle refroidit et remuez-la de temps en temps pour qu'elle ne forme pas de croûte.
  9. Mélangez cette crème refroidie avec la pâte de spéculoos restante. Fouettez le jaune d’œuf avec un peu d'eau pour réaliser la dorure.
  10. Disposez le premier disque de pâte sur une plaque allant au four garnie de papier sulfurisé, puis passez un peu de dorure sur le bord.
  11. Versez la crème sur 1 cm d'épaisseur, déposez une fève et les poires. Posez ensuite le deuxième disque par-dessus et soudez les bords. Marquez le dessus en le quadrillant avec la lame d'un couteau, dans un sens puis dans l'autre.
  12. Couvrez le dessus de la galette de jaune d'œuf battu. Enfournez pour 30 à 40 minutes en surveillant bien la dorure. Laissez tiédir avant de déguster.
 

Que manger en Roumanie?

Photo Ștefan Jurcă @FLickr
 
Vous le savez-peut-être déjà, cet été j’ai eu la chance de découvrir la Roumanie. Comme j’aime le faire à chaque fois que je reviens d’un voyage, je vous propose aujourd’hui de découvrir les spécialités culinaires de ce joli pays! La Roumanie est un endroit où l’on se régale. La cuisine est un mélange d’influences de pays de l’est de et pays méditerranéens, ce qui donne une cuisine simple, peu chère mais très goûteuse et copieuse, bref, tout ce que j’aime! Voici un petit guide pour vous aider à manger de façon typique si vous vous rendez là-bas.
 
 
Photo Paul Chiorean @FLickr    
 

Les zacusca ou tartinades en tous genres

Dans la même veine que les mezze du Moyen-Orient, la plupart des entrées froides en Roumanie sont à base de légumes et délicieuses! Il existe une grande variété de dips destinés à être mangés avec du pain. La star est la zacusca de vinete, une purée d’aubergines qui pourra rappeler le baba ganoush. Vous trouverez cette salade d’aubergines grillées et de nombreuses autres à base de tomates et de poivrons dans les restaurants, les bars ou les supermarchés. Quand rien ne vous tente au resto, ou si vous êtes végétarien, une solution simple est de sauter la section «plats principaux» du menu et créer votre propre assiette en commandant un assortiment de ces salades avec du pain. 
 

Les soupes

Les soupes en Roumanie peuvent être considérées comme une entrée mais aussi comme un repas principal, car elles ont tendance à être copieuses et nourrissantes, et souvent accompagnées de croûtons. Servies dans des gros bols, certaines s’approchent d’ailleurs plus de la purée ou du ragoût que de la soupe! Vous en trouverez à base de toute sortes d’ingrédients : betteraves, pommes de terre, lard, bœuf, ou même tripes. La ciorba de fasole, ou soupe aux haricots blancs est une soupes très courante, ainsi que la crème de champignons. On trouve aussi le borş, une soupe légèrement aigre traditionnellement réalisée à base de son fermenté. 
 
Photo Ivana Sokolović @FLickr

Les grillades et la viande

Les roumains sont friands de grillades. Il y a un grand choix dans ce domaine, notamment des grillades de porc et de bœuf, ou encore le mici, des sortes de saucisses de viande hachée aromatisée qui rappellent d’aspect le mexicanos mais est assez différent au niveau du goût. 
 
Photo @joefoodie @FLickr

Les champignons

Les champignons sous toutes leurs formes sont très présents en Roumanie, avis aux amateurs! Dans un ragoût crémeux, légèrement sautés, cuits avec d’autres légumes, farcis de fromage, ils sont proposés à toutes les sauces!
 

La polenta

La polenta, ou mamaliga, est un accompagnement fréquent. Elle est traditionnellement servie avec des couches de fromage et de crème, c’est un peu riche mais délicieux! J’en ai aussi vu nature, aux champignons, aux herbes… 

Ragoûts

On trouve de nombreux ragoûts à base de viande, mais aussi aux légumes, comme les ragoûts de chou ou de champignons.
 

Les snacks

Les kebab sont très présents en Roumanie. Plus typiques, on trouve aussi également beaucoup de snacks salés en boulangerie. Vous trouverez de petits points chauds vendant des sortes de viennoiseries sucrées et salées à chaque coin de rue. Pour un prix dérisoire, vous pouvez y acheter des pain en forme de bretzel, des placinte, sortes de tartelettes avec différents garnitures,  et des feuilletés fourrés à la viande, à l’oignon, du chou…
 

Le fromage

Les fromages du coin que j’ai eu l’occasion de tester sont le telemea et le burduf. Attention, le burduf est traditionnellement conservé dans une panse ou une peau de mouton, ce qui peut en rebuter certains! Une autre version est contenue dans une boite en résine de pin. Pour les différencier, basez-vous sur le forme : ceux stockés dans une panse sont ronds, ceux stockés dans du bois de pin sont cylindriques.
Une spécialité au fromage que l’on trouve beaucoup en Roumanie est le cascaval pane, du fromage pané frit. C’est plutôt une entrée, mais accompagnez-le d’un ou deux dips, et vous obtiendrez un repas consistant!
 
Photo Jollof Malt @FLickr

Pour les végétariens

Bien que la cuisine roumaine soit en grande partie à base de viande, au moins quelques options végétariennes figurent dans les menus de la plupart des régions du pays. En effet, comme je l’expliquais ici, les orthodoxes pratiquement le jeune régulier (deux fois par semaine ou six semaines par an) et ne consomment alors ni viande ni poisson, ce qui fait que la plupart des établissements se sont adaptés à eux. Vous trouverez souvent une soupe, un ragoût de champignons, du fromage pané ou des dips apéritifs que vous pouvez cumuler pour les rendre assez consistants pour en faire un repas. Il y a toujours un grand choix de légumes pour les accompagnements aussi, parmi eux les champignons ont la part belle, ainsi que les légumes du soleil : tomates, poivrons, aubergines…

Vous trouverez peut-être aussi des kremzli, des pommes de terre coupées finement  un peu comme un rösti suisse, frites avec un œuf, ou le fasule batuta, une purée de haricots garnie d’une compotée d’oignons à la tomate.
 

Les desserts

Les desserts les plus sympas selon moi sont les crêpes, et les papanasi, des espèce de donuts servis avec du fromage blanc et une compotée de fruits rouges, assez bourratifs mais rigolos. Il y a ensuite des gâteaux plus classiques comme on en trouve beaucoup dans les pays de l’est.
 
 
Photo Ehud ELIA @FLickr
 

Les boissons

Les amateurs de bière seront ravis car il y a de nombreuses brasseries et micro brasseries là bas. La bière la plus célèbre à Bucarest sont la Ursus et la Zaganu (qui est produite dans la ville de Bucarest), mais ce ne sont pas mes favorites, les petites productions locales étant plus sympa! Il existe également un alcool de prune, le palinka, des vins roumains.

Petits gratins de nectarines au muesli

L’avoine, et en particulier le muesli est l’un de mes snacks préférés. Elle est naturellement peu sucrée, bon marché, rapide à préparer et délicieuse. Comment ne pas l’aimer?
 
Composé d’avoine et parfois d’autres céréales, noix et graines, ou de flocons de noix de coco, d’épices et de fruits secs, il  se rapproche du granola mais non cuit au four. Il est originaire de Suisse et est très populaire partout dans le monde!
 
 
Le muesli froid servi dans du lait ou avec du yaourt est excellent et permet de profiter des ingrédients dans leur forme d’origine. Mais j’aime aussi le consommer chaud, accompagné de fruits au gré des saisons. Pendant l’été, on peut varier presque chaque semaine, car il y a beaucoup de choix et la haute saison pour chaque fruit dure assez peu de temps. Ici, c’est un petit gratin de fruits à la pêche que je vous propose.
 
 
C’est une recette tellement facile et mémorisable, que vous n’aurez probablement même pas besoin de la recette une fois que vous l’aurez fait une fois ou deux. Il devient facile d’improviser de nouvelles versions en mettant un peu plus de ceci ou moins de cela selon vos envies.
 
J’ai adoré l’odeur de ces petits desserts pendant la cuisson, les céréales se mêlent aux fruits, c’est terrible! Vous pouvez manger ces petits gratins chauds, tièdes ou froids suivant votre préférence.
 
J’ai utilisé un muesli noisettes, raisins, seigle  et blé de Terres et Céréales, reçu grâce à Pierre, de Cuisine à l’ouest. Ce muesli est comme le reste de la gamme très gourmand, bio, et sans sucre ajouté. 
 
  

P.S. : Si comme moi vous aimez le muesli, vous trouverez plein d’idées de barres de céréales et autres par ici :

 
 
Petits gratins de nectarines au muesli

Ingrédients

  • 4 nectarines
  • 5 cl de crème de soja
  • 15 g de poudre d'amandes
  • 30 g de cassonade 
  • 1 c. à s. de rhum
  • 4 c. à s. bombées de muesli

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Pelez les nectarines et coupez-les en dés. Disposez-les dans deux petits plats à gratins individuels.
  3. Dans un petit saladier, mélangez la crème de soja, le rhum, ajoutez la poudre d'amandes et la cassonade. Répartissez ce mélange sur les nectarines. 
  4. Mettez au four pour 15 min.
  5. Ajoutez le muesli et prolongez la cuisson de 5 minutes.
  6. Laissez tiédir et servez.

Découvrez une recette de chaque pays de la coupe du monde!

Photo Jorge Figueroa @Flickr

Que cela vous plaise ou non, vous n’êtes pas sans ignorer que très bientôt, démarrera la coupe du monde de football.

Personnellement cela me laisse totalement presque indifférente. Je suis plutôt embêtée que la plupart des bars se sentent obligés d’allumer des écrans de télévision à cette occasion, je trouve cela très désagréable quand on veut boire un verre. En fait, je trouve que cela donne à  n’importe quel bar aussi cosy soit-il une ambiance de PMU! Quoi qu’il en soit, je ne fréquente plus trop les bars depuis que j’ai un enfant, donc ce n’est plus vraiment mon problème!
 

Mais s’il y a une chose qui me plaît pendant la coupe du monde, c’est de m’amuser à cuisiner en fonction des pays qui jouent les matchs! J’avais partagé pas mal de recettes à l’époque de la dernière coupe du monde, et j’ai voulu remettre le couvert cette année, mais puisque j’ai déjà pas mal de choix sur ce blog, je vous ai directement fait un récapitulatif! Vous trouverez donc ci-dessous une idée de recette pour chaque pays qui va jouer, afin de vous aider si vous voulez cuisiner à thème vous aussi! J’ai choisi majoritairement des recettes qui se grignotent sur le pouce, plus quelques plats et desserts pour compléter.

Bon appétit, ou plutôt bons matchs!

Europe

 

curry-wurst-2

Allemagne : curry wurst
Angleterre : pigs in blancket
Belgique : stoemp
Croatie : strukli
Danemark : ristet hot-dog
Espagne : poivrons farcis au thon
France : saucisson en brioche
Islande : pyslur
Pologne : twarozek
Portugal : arroz doce
Russie : salade Olivier
Serbie : très prochainement!
Suède : gubbrora
Suisse : croûtes appenzelloises

Afrique

 

Egypte : très prochainement!
Maroc : tajine kefta oeuf
Nigeria : shuku shuku
Sénégal : yassa de pois chiches
Tunisie : tajine végétarien

Amérique du Sud

 

bread-cheese-balls2

Argentine : empanadas de humita
Brésil : pao de queijo
Colombie : palitos de queso
Uruguay : chivito
Pérou : papas a la huancaïna

Asie & Océanie

goji-wanja-jorang

Arabie Saoudite : œufs durs épicés
Australie : bacon and eggs pie
Corée du Sud : boulettes goji wanja jorim
Iran : naan berenji
Japon : onigiri

Amérique du Nord, centrale et Caraïbes

 

flan-coco-3

Costa Rica : flan à la noix de coco
Mexique : panochas de maiz
Panama : très prochainement!

Tartinade à l’artichaut et au citron

Le soleil est de retour! Du moins dans le  nord, il nous honore de sa présence par moments et dans ce cas, il faut aller vite! Poser une nappe sur la table du jardin, sortir les boissons et l’apéro en quelques secondes, avant qu’un vilain nuage ne vienne gâcher tout ça!
 
Pour ce genre de situations, je suis du genre efficace. Déjà, j’ai toujours quelques boissons au frais, cela permet de gérer l’imprévu. Côté apéro, je ne suis pas fan de chips et de biscuits tout faits, qui sont certes rapides à servir, mais je m’en suis un peu lassée! Je préfère réaliser quelques dips variés. J’aime beaucoup celui que je vais vous présenter aujourd’hui, car il se réalise avec une simple boite de conserve de fonds d’artichauts, mais le résultat est tout simplement bluffant. On a  l’impression de déguster une spécialité italienne tout droit sortie d’une petite trattoria, alors qu’il ne prend que quelques instants à faire et ne demande rien de spécial côté ingrédients!
 
Ce dip aux artichauts est l’apéritif rapide parfait pour profiter des premiers rayons de soleil. En prime, cette recette est plutôt légère, si vous ne mangez pas une baguette entière avec… Je plaide coupable!



Ce que je trouve rigolo avec ce dip, c’est qu’il rappelle le houmous alors qu’il ne contient aucune légumineuse. Parmi mes invités, plusieurs m’ont d’ailleurs demandé si c’en était. J’ai perdu le compte du nombre de fois où j’ai servi du houmous fil des ans, et à chaque fois, je me demande comment varier de ma recette de base. Cette fois j’ai trouvé une manière de varier, en faisant ce faux houmous qui n’en est pas un!
 
 
Pour parfumer l’ensemble et lui donner du caractère, j’ai utilisé du piment doux fumé de l’Étal des épices. C’est un piment traditionnel espagnol, fumé au feu de chêne, il dégage une odeur incroyable et j’ai tout simplement envie d’en mettre partout!



Sans aucun doute, ce que je préfère à propos de cette recette est  sa simplicité. J’ai utilisé un mixeur et en gros, il suffit de tout mettre dedans et de mixer. Pas sorcier quoi!
 
Servez cette tartinade avec du pain pita et des bâtonnets de légumes. Vous pouvez aussi en faire une garniture pour vos sandwiches, ou en farcir de petits champignons à grignoter crus à l’apéritif.
 
  
 
P.S. : Si vous cherchez une recette de pain pour aller avec, ce  pain à la bière est un de mes favoris!
 
 
Tartinade à l’artichaut et au citron

Quantité ou nb de personnes: Pour 1 bol

Ingrédients

  • 200 g de fonds d’artichaut en boîte
  • 125 g de ricotta
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 5 feuilles de basilic ciselées
  • 1 gousse d’ail pressée
  • 1/2 c. à c. de piment fumé
  • 1 c. à s. huile olive
  • 1 c. à s. balsamique blanc
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Égouttez les fonds d’artichaut. Épluchez la gousse d’ail. Mettez l'ensemble des ingrédients au mixeur et mixez jusqu’à obtenir une préparation homogène. rectifier l’assaisonnement. Réservez au frais jusqu’au service.

Que ramener de Russie ?

La Russie est bien sûr le pays des matriochka et du merchandising autour de Poutine dont on ne sait à quel degré il faut le prendre, comme les t-shirts représentant Poutine pêchant la truite ou nourrissant un ours adulte au biberon.
Vous trouverez aussi là-bas de jolies décorations en forme de casse-noisettes, des boules de Noël traditionnelles ou encore des boîtes en bois laquées très travaillées. Mais ce dont je vais vous parler aujourd’hui, c’est des souvenirs alimentaires que vous pouvez ramener de ce beau pays, car ce sont indubitablement les souvenirs les plus utiles et intéressants que l’on peut ramener de tout voyage à mon goût ! Si vous prévoyez un voyage au pays du Spoutnik, suivez le guide, c’est à dire moi!

Côté salé

 

De la charcuterie

Comme beaucoup de pays de l’est, les russes proposent de très bonnes charcuteries, notamment un bon choix de saucisses. Comme vous n’arriverez pas à distinguer les noms sur les étiquettes, prenez au pif, vous ne serez pas déçu !

Du fromage

On trouve de très bons fromages de différentes textures mais globalement plutôt doux en goût. À noter, les fromages fumés qui ressemblent à une saucisse, ou encore le sira kapchoni, un fromage qui fait des grands fils comme des spaghettis vendu sous forme de tresse. Il y a également du fromage blanc russe qui se vend en sachet ou une sorte de fêta effritée vendue dans un emballage triangulaire.

Des produits de la mer

Les russes ont de très bons produits de la mer en conserve, donc plutôt faciles à ramener, comme des sprats ou du caviar de saumon. Vous trouverez aussi des languettes de ventre de saumon fumé et toutes sortes de conserves de harengs : à la russe, marinés à l’aneth, à la sauce curry, sauce moutarde, sauce paprika ou enfin à la sauce cherry.
Quand on pense à la Russie, on pense évidemment au caviar mais attention, même s’il est présenté en conserve, il est frais! Achetez-le à l’aéroport, à moins d’avoir un frigo pour le conserver à l’hôtel jusqu’au départ.

Des épices et condiments

Parmi les produits russes les plus typiques, on trouve le pavot, les croûtons ou bâtonnets de pain soukhari au pain noir pour la soupe, les graines de tournesol ou de citrouille grillées et salées.

Des conserves de légumes

En Russie, l’hiver dure longtemps donc il y a un grand choix de conserves. Parmi les plus typiques, vous trouverez les cornichons russes, les pâtissons, les tomates marinées, le bortsch (ou le jus de betteraves pour le faire maison), la soupe au chou, le rassolnik (une soupe de cornichons et d’orge perlée) et des salades en tout genre comme du caviar de courgettes, d’aubergines ou de l’ajvar, et bien d’autres!

Des céréales

Les russes consomment beaucoup de sarrasin, on trouve  même du sarrasin kasha à la framboise au petit-déjeuner, mais aussi de l’orge et du millet.

Côté sucré

 

Des douceurs sucrées

Une sucrerie caractéristique de Russie est le zéfir, une espèce de meringue, faite de purée de fruits, d’œufs et de sucre. On trouve aussi les « Petits suisses », des sortes de Kinder Pingui avec un Pinocchio sur l’emballage et qui existent à de nombreux parfums : pavot, noix… Enfin, on peut également découvrir le halva, une préparation sucrée un peu dense enrobée de chocolat.

Des biscuits

Vous pouvez ramener des pryaniki, des petits biscuits épicés qui rappellent notre pain d’épices avec une texture très moelleuse, et des soushka, des petits anneaux croquants. Tous deux sont parfaits pour accompagner le thé. On trouve aussi les waffelrollchen, des gaufrettes roulées qui rappellent nos cigarettes russes (tiens tiens), certaines sont trempées dans le chocolat, c’est très bon!

Du chocolat

Certains chocolats russes sont très bons et peuvent être une bonne idée cadeau pour soi même. Je préfère ceux dont les emballages sont bien kitsch, je trouve que ça ajoute du style au souvenir! Piochez notamment dans les marques Mishka avec des ours et Alionka avec des têtes de bébé.

Des conserves sucrées

De ce côté là aussi on peut se faire plaisir! On trouve notamment du miel, des confitures, comme de la confiture de cerises blanches ou de la purée d’argousier, mais aussi des fruits séchés comme des cerises  ou des airelles.

Côté boissons

Du thé russe

Évidemment, il ne faut pas oublier le thé ! Le thé russe est un délice que l’on trouve facilement chez nous mais c’est l’occasion d’en ramener du « vrai ». Les russes font traditionnellement leur thé dans un samovar, accessoire ludique mais peut être un peu encombrant à ramener, c’est vous qui voyez !

De la vodka

Les prix pour une bouteille de vodka correcte et bon marché débutent autour d’environ de 7 euros pour un demi-litre et s’envolent ensuite pour les vodkas de luxe : Vodka Pertsovka (au poivre), Vodka Tsarskaya, Kauffman, Beluga, Tsarskaya…). Vous pouvez en trouver des bien moins chères, j’ai vu des bouteilles à deux euros, mais la dégustation ne sera pas une partie de plaisir!
Outre la vodka blanche, on peut aussi acheter de la vodka aromatisée (Limonnaya, Okhtnichya, Starka, etc).
Ne vous trompez pas, ne prenez pas les vodkas importées comme la Smirnoff, Polskaya, Finlandia par exemple.

De la bière

La bière est très populaire en Russie. La plus connue est la Baltika, fondée en 1990 à Saint-Pétersbourg. Parmi les bières célèbres il y a aussi la Zhigulevskoye. Personnellement j »ai aimé des bières de brasseries plus confidentielles, comme celles de la brasserie Salden’s.

Du kvass

Le kvass est la boisson russe par excellence. il est fabriqué à base de pain de seigle ou de pain noir, d’eau de source et d’herbes d’herbes On peut aussi en trouver aux baies, aux céréales ou à la betterave. C’est légèrement pétillant et très rassasiant. La seule difficulté c’est que les russes en consomment beaucoup donc on trouve souvent des bouteilles de 2 litres, un peu encombrantes à ramener en avion, mais vous devriez trouver aussi des bouteilles individuelles.

Côté vaisselle et trucs de cuisine

Vous pouvez trouver des accessoires de cuisine sympa en Russie, notamment des verres à vodka, de la vaisselle en bois décorée à motif fraises, des livres de cuisine russe (traduits en anglais), ou encore un samovar pour faire le thé.

Comment réaliser un menu suisse?

24513516260_cb0a5058cd_z
Photo Alain GAVILLET @Flickr

La cuisine suisse est assez peu connue par chez nous, mais elle mêle les influences de la cuisine allemande, française et du nord de l’Italie. Elle peut-être très différente d’une région à l’autre, c’est pourquoi vous apprécierez sa variété!

 

Petit détail qui a tout pour (me) plaire, la cuisine suisse fait la part belle au fromage! Découvrez ci-dessous comment vous préparer un vrai menu suisse digne de ce nom, et prouvez à tout le monde qu’il n’y a pas que des vaches violettes par là bas!

comment-faire-menu-suisse

Pour l’apéritif

Commencez le repas par un verre de vin blanc suisse, à  base de raisin chasselas, de riesling ou de sylvaner par exemple. Côté rouge si vous préférez, vous trouverez peut-être de l’humagne rouge valaisan qui vaut le détour! Enfin si vous ne conduisez pas, on raconte que l’absinthe proviendrait de Suisse, elle constitue donc une alternative tout à fait intéressante mais un peu plus costaud niveau alcool!

Accompagnez de toasts et d »un peu de viande des grisons, car les grisons sont une région de Suisse, oui oui!  Le fromage tête de moine, coupé très finement en chiffonnade, est sympa également. Si vous êtes prêts à mettre la main aux fourneaux, vous pouvez réaliser un pâté de la Saint-Martin.
 227216323_74bea2095b_z
Photo yan McBride @Flickr

En entrée

Si vous souhaitez dès le début attaquer avec du fromage, ce que je peux comprendre aisément, alors préparez des croûtes appenzelloises, à base du fromage du même nom. Faites de petites portions ou coupez les tranches en petits dés pour éviter que tout le monde ne cale après l’entrée, car le plus riche reste à venir! Sinon, tentez la tarte aux courgettes à la menthe, les tranches forestières de l’Entlebluch, , ou encore la tarte aux oignons !

croute-appenzelloise-2

En plat

Attention, je vais envoyer du lourd par ci! On commence avec le chou farci de la Béroche, mais ce n’est pas le pire! Le plat le plus célèbre de suisse est l’indétrônable raclette, facile à réaliser mais qui vous fera exploser en moins de deux! Pas franchement plus légère mais tellement bonne aussi, la fondue est une institution là-bas!

 

8575074319_8f9c069aea_z

Photo jeffreyw @Flickr

Si vous voulez sortir des sentiers battus, essayez des croûtes au fromage à la valaisanne : elles devraient calmer tout le monde. Enfin, si vous ne voulez vraiment pas de fromage, tentez un
rôti de veau au « crève-à-fous », un émincé à la zurichoise ou encore un papet vaudois pour vous régaler!

8215966665_a18ae9370a_z

Photo Smabs Sputzer @Flickr

En dessert

Je vous recommande un pain de poires, si vous êtes encore capables d’avaler quelque chose! Il s’agit d’une croustade farcie avec une pâte de poires cuites dans du vin rouge, des figues, des pruneaux secs, des dattes et un mélange de noix… Autant vous dire que ce n’est pas light non plus! Un gâteau de Soleure peut également vous plaire, une polenta sucrée aux raisins, ou encore une crème thurgovienne au cidre doux.

Bon appétit!

24 recettes pour accompagner chaque pays de l’Euro!

L’événement sportif de l’année démarre tout juste! Personnellement le foot me passe un peu au dessus de la tête tout comme les autres sports d’ailleurs ! Par contre je vois dans cette série de matchs une belle occasion de faire des découvertes à un tout autre niveau : celui de l’estomac !
Que diriez-vous d’assortir vos grignotages aux matchs que vous regardez?

Si cette idée vous branche, je vous ai concocté une petite recette de chaque pays qui participera à l’Euro cette année! Pour respecter l’esprit match, je ne vous ai sélectionné que des choses qui se grignotent tranquillement avec les doigts devant la télévision bien sûr! Bonne découverte!

France : Baguette vin rouge saucisson

baguette-saucisson-vin-rouge

Slovaquie : chlebíčky obložené

schlebiby-tosts-slovaques-4

Autriche : Kasekrainer

image

Islande : Pylsur

image

Belgique : Pain à l’ail

pain-ail-herbes-2

Pologne : cottage cheese aux radis

tartinade-cottage-cheese-radis-3

Albanie : Kyopolou

kyopolou-3

Suède : Gubbrora

tartinade-anchois-suede-gubbrora

Irlande : Crisp sandwich

sandwich-chips-3

République tchèque : Dip à l’ail

dip-tcheque-3

Irlande du Nord : Toasts cheddar crackers

crackers-cheddar-tomato-relish

Italie : Pizza napoletanapizza-napolitaine-3

 

Turquie : Pide

pide-oeuf-fromage-3

Russie : Belyachi

belyachi-2

Croatie : Strukli

strukli

Roumanie : Platou taraznek

platou-taranesk-3

Hongrie : Chaussons à l’oignon

chaussons-hongrois-2

Pays de Galles : Welsch

IMG_0878

Ukraine : Zrazys de pommes de terre

zrazy-pomme-de-terre

Angeleterre : Pigs in blanket

pigs-in-blanket-3

Portugal : Francesinha

francesinha-3

Espagne : Poivrons au thon

tapas-poivron-thon

Suisse : Croûtes appenzelloises

croute-appenzelloise-2

Allemagne : Curry wurst

curry-wurst

Un concours gourmand pour accompagner l’Euro!

Pour fêter l’Euro, je vous propose un petit jeu concours pour remporter un coffret de produits culinaires comme j’aime les préparer!
Non je ne vais pas vous faire gagner un maillot de foot, on reste dans le domaine culinaire, avec une sélection de produits venant de pays qui participent à l’Euro!
jeu-concours-euro
C’est l’occasion pour moi de vous faire découvrir mon compte Pinterest, dans lequel j’ai recensé toutes les recettes de mon blog mais aussi plein d’autres contenus super sympa sur la cuisine, lé déco, bref tout ce qui m’inspire!
Si vous voulez le découvrir, c’est par ici que ça se passe!
 jeu-concours-euro-2

 

Je vous ai donc concocté un nouveau coffret plein de produits culinaires sympa à gagner :

– un gant de cuisine russe
– des pâtes italiennes
– des spéculoos belges
– des sardines portugaises
– du chocolat suisse
– des krisprolls suédoises
– du lemon curd
– du pavot polonais
 jeu-concours-euro-3

 

Pour participer, c’est super simple!Il vous faudra poster un commentaire directement sur cet article pour m’indiquer que vous participez!
Ensuite, je vous propose une chance supplémentaire pour chaque réseau social où vous me suivez ( que ce soit Hellocoton, Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest ou un autre dont j’ignorerais l’existence!)
 Dans ce cas dites-moi juste dans votre message sur quel réseau vous me suivez, et donnez moi votre pseudo si ce n’est pas le même que dans le commentaire que je sache que c’est la même personne et que je puisse valider votre chance en plus!
Les réseaux sociaux vous offrent des chances en plus mais ne sont pas obligatoires, la seule obligation est le  commentaire sur cet article sinon je ne peux pas deviner que vous participez 😉
Le concours démarre maintenant et durera jusqu’au 10 juillet!