Archives par mot-clé : quinoa

Les aliments industriels à éviter pour une vie plus saine

Si je suis une fan de fait maison, je dois parfois avouer que par manque de temps, il m’arrive de prendre des produits tout faits en magasin. J’aimerais tendre vers le zéro, mais c’est quand même difficile quand on travaille de tout faire par soi-même!
 
Cependant, que ce soit pour notre santé ou pour le  porte-monnaie, il y a des produits industriels qu’il vaut mieux bannir plus que d’autres… Éliminer les chips ou vos sucreries préférés de votre régime peut vous sembler compliqué ou rébarbatif au premier abord. Cependant, avec quelques astuces de remplacements, il est beaucoup plus aisé qu’il n’y parait d’ajouter des aliments sains à votre alimentation! Alors si comme moi vous ne pouvez (ou voulez) pas être parfaits, mais souhaitez essayer de réduire les produits transformés dans votre quotidien, voici ma sélections de ceux dont il faut se débarrasser en priorité, et des solutions simples pour commencer à les réduire dans vos placards.
 

Les bonbons

 
Celui-ci est évident, personne ne va me dire qu’il pensait que c’était bon pour la santé ou intéressant nutritionnellement quand même! Pourtant nous sommes nombreux à en acheter, pour nous-mêmes ou pour nos enfants. Pour ces derniers, on leur donne des habitudes au sucre alors que souvent, on a pris beaucoup de temps à  de travailler la diversification alimentaire quand ils étaient bébés pour leur donner de bonnes bases dans la vie. Pourquoi à partir de 3 ou 4 ans, souvent en entrant à l’école, devraient-ils se mettre à manger des cochonneries du jour au lendemain? Ils sont toujours en pleine croissance et ont toujours besoin d’aliments nutritifs, et de rien d’autre. Si vous avez un enfant, vous lui rendrez un très bon service si vous n’achetez plus de bonbons. Il continuera à en manger à l’occasion à l’école quand d’autres enfants en ramènent pour leur anniversaire, et c’est suffisant. Des dés de fruits ou éventuellement un carré de chocolat sont de bien meilleures options dans vos placards.
 

Les boissons sucrées

 
Celui-ci aussi était facile à deviner! Les sodas, les boissons sportives ou énergisantes, les eaux aromatisées ou même les jus de fruits sont une des premières choses que vous pouvez bannir si vous voulez faire du bien à votre corps et à l’environnement. A la place, vous pouvez presser des fruits vous mêmes à l’occasion, mais de manière générale, manger un fruit entier et boire un verre d’eau est bien mieux encore. Vous pouvez aussi vous faire des infusions de fruits à froid, cela donne une sorte d’ice tea qui n’est sucré que par le sucre des fruits. Les eaux infusées, dans lesquelles vous mettez quelques rondelles de concombre ou des pelures de citron bio, sont délicieuses et économiques. 
 
 
 

Les chaînes de fast-food

 
On continue dans le domaine du facile, mais vous le savez sans doute, il n’y a rien de bon dans ce que vend un fast-food, même quand il fait un menu pseudo « adapté aux enfants », ou pseudo sain de type « salade ». Tout est trop gras, trop sucré, et trop salé dans les chaînes de fast-food. Je pense que vous connaissez la pub par cœur, pas besoin de vous dire que c’est tout ce qu’il faut éviter. Personnellement j’adore les burgers, les hot-dogs et les frites, donc je ne dis pas qu’il faut tout arrêter en bloc, mais rendre ça un peu  plus rare, éviter cela avec les enfants au maximum si vous en avez, et quand vous voulez vous faire plaisir, faites un burger maison avec de vrais ingrédient frais, ou allez le manger chez un fast-food « local », c’est à dire un petit commerçant de votre ville, qui mettra sans doute de meilleurs produits dans son burger et a plus besoin de votre argent qu’une chaîne de fast-foods impersonnelle.
 

Les céréales raffinées

Celui-ci est moins évident à deviner, car quand on mange du bon pain de chez le boulanger, des pâtes, ou encore quand on cuisine soi-même avec de la farine, on ne pense franchement pas qu’il y a quelque chose à améliorer là-dedans. Mais en alimentation, tout ce qui est blanc est raffiné, et a donc perdu une partie de ses fibres et de ce qui rendait l’aliment bon pour nous. Ce remplacement est plutôt facile : achetez de la farine semi-complète ou complète, des pâte complètes, du prenez du pain le plus sombre possible ( type au seigle, complet, nordique…), et le tour est joué! Vous venez de rendre votre alimentation bien plus saine et au niveau du goût, c’est bien meilleur. 
 
 

Les biscuits apéro

 
Chips, bretzels, cacahuètes, ne cherchez pas l’exception il n’y en a pas, tout est mauvais pour vous dans ce rayon! C’est horrible car c’est un repas que j’adore, et il n’existe pas d’alternative proche qui soit bonne pour la santé. Même les nouveaux biscuits apéro à la mode, à base de la farine de pois chiche, ou à saveurs de chou kale… C’est du marketing, ça donne envie, ça sonne « healthy », mais ça reste produit avec les mêmes méthodes, et ne vous apporte que des calories vides, c’est à dire qui n’apportent rien à l’organisme. Ça ne rentre pas dans le compte des 5 fruits et légumes par jour, hein ! A ce niveau, le plus simple est de se faire plaisir mais plutôt que de prendre 3 sortes de biscuits pour votre apéro, n’en prenez qu’une complétez avec des tomates cerises et bâtonnets de carottes à tremper dans une sauce au yaourt.

Les viandes transformées

 
Bacon, salami, charcuterie sont plutôt mauvais pour nous, notamment à cause des nitrites. Est donc arrivée une mode des charcuteries sans nitrites ajoutés, qui peuvent quand même contenir d’autres nitrites d’origines plus naturels (mais quand même nocifs, sinon ce n’est pas drôle).  A moins de vouloir devenir végétariens, vous allez sans doute trouver difficile de diminuer leur consommation car les charcuteries rentrent dans la composition de plein de recettes de notre chère cuisine française. Essayez simplement de vous rappeler qu’on n’a pas besoin de viande deux fois par jour, et n’ayez pas le réflexe d’ajouter une tranche de jambon ou une knacki systématiquement au repas du soir, que que soit pour vous ou vos enfants, cela sera déjà un beau progrès!
 

Les plats cuisinés

 
Les plats cuisinés sont un sacré piège car ce sont visuellement des plats sains, ils copient des recettes qui pourraient être saines en version « fait maison », mais ils sont produits de façon industrielle et donc, il a fallu y mettre des ingrédient médiocres pour la rentabilité, et y ajouter des conservateurs. Si vous êtes sensible à la cause environnementale, c’est aussi une belle débauche d’emballages non recyclables. Congelez plutôt vos restes en portions individuelles, et si vraiment vous n’avez pas le choix, achetez des plats surgelés, au moins on n’y a pas ajouté de conservateurs puisque la conservation est due au froid!
 

Les biscuits

 
Les biscuits emballés, mais aussi les pseudo gâteaux tout faits comme les brownies, sont des produits à éviter au maximum également. Ils ne contiennent pas de bons produits comme un gâteau que vous ferez à la maison, mais des œufs de poules élevées dans des conditions infâmes, de la farine premier prix, des agents de texture, des conservateurs…  Et ce, quoi que la jolie illustration sur la boite laisse à penser ! Si c’est pour le goûter de vos enfants, il n’y a rien de bon pour eux dedans, même dans ceux qui semblent spécialement conçus pour eux. Trop de sucre, rien de nutritif qui leur permettre de tenir le coup jusqu’au repas suivant. Donnez-leur simplement du pain, nature, avec un bout de beurre ou un carré de chocolat éventuellement s’ils le refusent sans. Si c’est un petit plaisir pour vous,  faites vous des cookies maison, c’est très simple et cent fois meilleur. C’est tout aussi calorique mais contiendra de vrais ingrédients et le plaisir sera démultiplié!
 
 
Voilà, j’espère que ce petit récap vous sera utile! Gardez en tête que je ne suis pas du genre à vous recommander de manger light, ni de vous priver, ce n’est pas ma philosophie, et ce guide ne vise pas à vous faire perdre du poids ou quoique ce soit de ce genre… Simplement, je pense qu’on a tout à gagner à privilégier le fait-maison quand on le peut, tout en se faisant plaisir!

Les super aliments

 Photo  Ella Olsson @Flickr
 
Aujourd’hui, on parle super aliments! Je suis plutôt contre la cuisine light, car je n’aime pas ce principe d’enlever des choses à la cuisine : moins de gras, moins de sucre, moins de calories… mais parfois aussi moins de goût et de bonnes choses pour la santé. Par contre, je suis attirée par la cuisine healthy, à base d’aliments moins raffinés, plus naturels, et de fruits et légumes en quantité. Dans ce domaine, on entend souvent parler des super aliments, qui peuvent, en plus de nous régaler, nous apporter de multiples bienfaits. Je vous propose aujourd’hui de les découvrir.
 
        

Les superaliments, c’est quoi?

Créé à la fin des années 1990, le terme «superaliment» est couramment utilisé pour désigner les baies, fruits, légumes et autres aliments ayant des effets bénéfiques sur la santé et / ou une valeur nutritionnelle exceptionnelle. Cependant, il n’y a pas de définition scientifique de ce qui constitue un superaliment. Cela signifie que toute liste de superaliments est une sélection subjective de certains des aliments les plus riches en nutriments. C’est le cas de ma liste, je me suis documentée pour vous lister les plus représentatifs, mais je ne suis ni médecin ni nutritionniste bien sûr!
 

Faut-il manger des superaliments pour être en forme?

En fait, non! Ou du moins, pas de n’importe quelle façon. Une alimentation variée et équilibrée est la clé d’une bonne santé. Cela signifie que consommer des quantités excessives d’aliments spécifiques, aussi nutritifs ou sains soient-ils, peut causer plus de tort à votre corps que de bien. Tout est dans la mesure et dans l’équilibre : manger des repas équilibrés en y ajoutant des super aliments ne pourra que vous faire du bien et vous ouvrir au passage une palette de saveurs nouvelles, mais faire une mono diète d’un super aliment, quel qu’il soit, n’est au contraire pas intéressant pour votre corps. Par ailleurs, ces superaliments, surtout ceux qui viennent de loin, peuvent coûter très cher. Rappelez vous qu’ils n’ont rien d’indispensable et concentrez-vous sur ceux qui poussent à profusion près de chez vous pour maîtriser votre budget. Enfin, beaucoup de ces ingrédients perdent leurs propriétés après avoir été cuits ou modifiés pour les conserver. Ne vous faites pas avoir par le marketing : quand vous voyez des biscuits aux baies de je-ne-sais-quoi en supermarché, les nutriments ont de grandes chances d’avoir été tués à la cuisson, et quand vous voyez des boissons au thé matcha, la quantité de matcha est en réalité infime… Bref, le mieux est d’acheter ces produits bruts et de les intégrer vous-mêmes crus dans vos recettes, plutôt que d’acheter des produits industriels qui en utilisent.

Quels sont ces superaliments?

Parmi les superaliments les plus connus, on en trouve certains assez exotiques comme la grenade, le chou kale, les cranberries, les baies d’açaï ou le thé vert matcha, tandis que d’autres font partie de notre alimentation commune, comme l’ail et le curcuma.
La liste ci-dessous inclut les super aliments classiques et nouveaux. Elle est non exhaustive et je l’enrichirai avec le temps ou avec vos commentaires.
 

Les super-baies

En ce qui concerne les aliments les plus sains, de nombreuses baies communes et moins communes sont en tête de liste. Les baies les plus saines sont chargées de polyphénols. En plus, les baies aux couleurs bleues et noires contiennent généralement des taux élevés d’anthocyanes, des pigments qui apportent plein de bénéfices pour la santé. Voici une liste de certaines des baies les plus intéressantes :
 
Airelles
Baies d’açai
Baies de maqui 
Baies de goji
Canneberges ou cranberries
Cassis
Framboises 
Myrtilles 
Mûres
Sureau 
 
Photo Marco Verch  @Flickr

Les super-fruits

Tout le monde sait que les fruits sont bons pour la santé, mais certains fruits sont plus encore sains que d’autres. La liste ci-dessous présente certains des meilleurs fruits à inclure dans votre alimentation :
 
Acérola 
Oranges sanguines
Camu Camu 
Citron
Fruit du dragon
Fruit de la passion
Grenade
Kiwi
Pomelo et pamplemousse
Pruneaux
Raisin rouge
 
Photo bazzadarambler @Flickr
 

Les super légumes et légumes racines 

Cette  liste de superaliments ne serait pas complète sans les légumes! Comme les fruits, le simple fait de manger des légumes est en soi bon pour la santé. Mais certains sont de véritables pépites cachées! Parmi eux, les légumes verts et tous ceux de la famille des choux par exemple. Ci-dessous une liste non exhaustive :
 
Ail
Avocat (pas botaniquement un légume mais souvent consommé comme tel)
Carotte
Chou Kale 
Choux de Bruxelles
Brocoli 
Cresson
Chou-fleur 
Champignons  (pas botaniquement un légume mais consommé comme tel)
Épinard
Fenouil
Mâche
Oignon et échalote
Olive ( en fait un fruit, et c’est surtout son huile le super aliment)
Radis noir
Roquette
Soja (bio et non OGM sinon ça marche moins bien :-))
Tomate (pas botaniquement un légume mais consommé comme tel)
Topinambour
 
Photo thebittenword.com@Flickr
 

Les super céréales et féculents

Quand on pense aux superaliments, on pense souvent aux compléments alimentaires et aliments en poudre, mais il y a aussi beaucoup d’aliments courants qui contiennent des niveaux élevés de nutriments. Voici quelques exemples de légumineuses et de céréales super saines que vous pouvez ajouter à votre alimentation en diminuant la part de céréales raffinées ( pâtes, semoule et riz blancs par exemple).
 
Avoine
Épeautre
Graines germées
Haricots rouges et noirs
Lentilles
Orge 
Pois chiche
Quinoa
Riz noir
Sarrasin
 
Photo allispossible.org.uk  @Flickr

Les super noix et graines

Les noix et graines sont parmi les sources naturelles les plus concentrées de minéraux et de vitamines. Certaines graines et noix contiennent des quantités importantes d’acides gras oméga-3, ce qui en fait une bonne source d’oméga-3 pour les végétaliens. Les huiles qui dérivent de ces graines sont également très bonnes pour la santé, consommées à froid pour pas abîmer leurs composés, comme par exemple l’huile de lin, l’huile de sésame ou l’huile de noix.
 
Amandes 
Graines de chia 
Graines de lin
Graines de sésame
Graines de chanvre
Noisettes
Noix
Noix de cajou
 
Photo Marco Verch  @Flickr

Les super épices et herbes

Les épices ont également leurs petits secrets et certaines sont même utilisées dans des remèdes de grand-mères ou boissons miracle anti-rhume par exemple.
 
Gingembre
Curcuma
Cumin
Cannelle
 
Photo  Marco Verch @Flickr

Les autres super poudres et compléments

En plus des superaliments énumérés ci-dessus, il y a un tas d’aliments riches en nutriments et protecteurs pour la santé qui ne correspondaient pas tout à fait aux catégories d’aliments. Je les ai donc regroupés dans cette dernière catégorie.
 
Agar Agar
Cacao
Chaga
Ginseng
Matcha 
Moringa 
Levure de bière
Germe de blé
Algues (notamment  spiruline, klamath, wakame ou chlorella)
Maca (en fait c’est un légume, mais on ne le trouve pas sous cette forme pour l’instant chez nous)
 
Photo Philipp Alexander  @Flickr
 
Pour finir, on n’oublie pas le meilleur superaliment qui soit, indispensable à tous et à consommer sans modération :
L’eau!
 
Et vous, vous consommez certains de ces super aliments? Vous croyez à leurs bienfaits? 
 
 

Légume de saison : la rhubarbe

Photo regan76 @Flickr

En avril, on voit la rhubarbe fleurir sur les étals et dans nos jardins. Ce légume qui se prend pour un fruit est parfait dans les compotes, mais il peut aussi être utilisé dans le salé! Son petit goût acidulé peut dérouter mais lors qu’on sait la préparer, elle peut devenir délicieuse. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, suivez ce petit guide!

Comment choisir de la rhubarbe?

Les tiges doivent être croquantes, fermes et dodues et d’une belle couleur. Si les feuilles sont présentes, elles ne doivent pas être flétries ou trop abîmées.


Photo Emma Forsberg @Flickr

Quand la rhubarbe est-elle de saison?

On peut trouver de la rhubarbe dès janvier , mais dans ce cas, elle a été forcée et cultivée dans le noir. La vraie rhubarbe qui a poussé naturellement arrive sur les étals en avril et peut durer jusqu’à la fin de l’été.

Comment conserver de la rhubarbe ?

La rhubarbe fraîche et débarrassée de ses feuilles se conserve jusqu’à deux semaines au réfrigérateur. Elle se congèle bien , que ce soit crue ou cuite. Elle est également très bien adaptée à la réalisation de conserves, par exemple sous forme de compote. 


Photo Rebecca Siegel @Flickr

Comment préparer de la rhubarbe?

Lavez-la, coupez les deux extrémités des tiges et jetez les feuilles toxiques. Épluchez-la en tirant sur les « fils » extérieurs principaux. La rhubarbe est très acidulée et nécessite un sucrage pour être appréciée. Faites-la cuire à feu doux pendant 20 à 30 minutes avec un tout petit fond d’eau, en ajoutant du sucre au goût. Pour l’adoucir sans trop sucrer la recette, vous pouvez aussi utiliser du jus de pomme ou d’orange. 


Photo Rebecca Siegel @Flickr

Mes recettes favorites à la rhubarbe

 


Tarte rhubarbe, framboises et sucre perlé


Compote de pommes et rhubarbe


Tarte à la rhubarbe au miel de pissenlit


Cobbler groseilles et rhubarbe au muesli


Crumble rhubarbe

sirop-rhubarbe-3
Sirop de rhubarbe

crumb-cake-3
Crumb cake à la rhubarbe

cheesecake-fraise-rhubarbe
Cheesecake fraise rhubarbe

Pain à la bière et mimolette

Aujourdhui, c’est la Saint Patrick! C’est une de mes fêtes favorites chaque année, d’abord parce que j’aime la bière, on ne va pas se le cacher, mais aussi parce que j’aime la culture irlandaise! Je me demande parfois si je n’ai pas des origines cachées tant ce pays me plaît, qui sait après tout?
 
 
Le beer bread, ou pain à la bière est un pain qui surprend toujours, d’abord parce qu’on ne sent pas spécialement le goût de la bière, et aussi pour son moelleux et son goût tout à fait délicieux! La recette que je vous propose aujourd’hui est très gourmande car j’y ai mis un peu de mimolette râpée. Bien sûr pour un thème tout à fait anglo-saxon, vous pouvez-y subsister du cheddar sans aucun problème.
 
C’est un pain très facile à faire et qui ne nécessite pas de machine à pain, il vous suffit d’avoir un moule à cake et un four pour le réussir. 
 
 
Ce pain est délicieux tel quel, avec du fromage, une terrine, du beurre, du creamcheese, enfin bref, il vous plaira en toutes circonstances!
 
P.S. : Si vous voulez organiser un menu à thèmes pour la Saint Patrick, regardez aussi mes boulettes irlandaises et ma tarte à la bière et aux spéculoos!
 
 
 
Pain à la bière et mimolette

Pain à la bière et mimolette

Ingrédients

  • 380 g de farine blanche
  • 30 g de vergeoise brune
  • 1, 5 c. à s. de levure chimique
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 c. à s. de poudre d'oignon
  • 50 g  de mimolette râpée
  • 35 cl de bière

Instructions

  1. Préchauffez le four à 180°C et graissez un moule à cake. Dans un grand bol, mélangez tous les ingrédients sauf la bière. Lorsque le four atteint la température désirée, versez par dessus la bière et remuez jusqu'à ce qu'elle soit incorporée. Assurez-vous de ne pas mélanger trop longtemps ou trop vigoureusement.
  2. Versez cette pâte dans le moule à cake.
  3. Placez votre moule sur la grille du milieu de votre four et faites cuire 35 à 45 minutes, ou jusqu'à ce que le pain soit levé. Le dessus doit être ferme, et un cure-dents planté au centre doit ressortir propre.
 
Source d’inspiration :
http://chocolatecoveredkatie.com/2014/09/01/beer-bread-recipe

Légume de saison : l’épinard

Photo Stewart Butterfield@Flickr

L’épinard est un des légumes verts les plus délicieux, polyvalents et sains qui soit. A la crème, sautés avec de l’ail, en farce dans des raviolis… Il est impossible de ne pas l’aimer! Comme les épinards frais redeviennent de saison à l’approche du printemps, je vous partage aujourd’hui quelques conseils sur leur choix, leur conservation et leur préparation. 


Photo RebeccaDawson@Flickr

Comment choisir des épinards?

À moins d’être hors saison, choisissez-les frais plutôt que congelé. Si vous n’êtes pas nombreux, achetez une petite quantité car ils ne se conservent pas bien longtemps.  Mais gardez en tête qu’ils diminuent énormément à la cuisson : ils perdront plus de la moitié de leur volume! Cherchez des feuilles et des tiges fraîches et croquantes, et d’un beau vert vif, sans aucun signe de jaunissement.
Évitez les feuilles qui semblent endommagés, flétris, grignotés par les insectes.


Photo Rob Bertholf@Flickr

Quand les épinards sont-ils de saison?

Les épinards poussent bien en climat tempéré et sont donc faciles à trouver chez nous. Ils ont disponibles toute l’année en sachets, mais leur meilleure saison d consommation est de mars à septembre.

Comment conserver des épinards ?

Ne lavez pas les épinards avant de les stocker, l’exposition à l’eau accélérerait leur détérioration. Enveloppez les épinards dans un torchon propre et humide, puis dans un sac en plastique, enroulez-le bien autour des épinard en évacuant le plus d’air possible et réfrigérez-les  jusqu’à 5 jours.

Évitez de conserver les épinards cuits car ils ne se conserveront pas très bien.


Photo Rebecca Siegel@Flickr

Comment préparer des épinards?

Les épinards vendus en sacs ont été prélavés et ne doivent être rincés.
Les épinards achetés en bottes ou en vrac doivent lavés juste avant de les cuisiner.  Il faut être méticuleux car les feuilles et les tiges ont tendance à collecter le sable et la terre.
Avant de les laver, coupez les racines et séparez les feuilles. Placez les épinards dans un grand bol d’eau tiède et agitez les feuilles avec les mains, ce qui permettra à la saleté de se déloger. Égouttez les épinards, remplissez à nouveau le bol avec de l’eau propre et répétez ce processus jusqu’à ce qu’il ne reste plus de saleté dans l’eau, soit deux à trois fois sauf si vos épinards sont particulièrement sales. 

Utilisez l’essoreuse à salade pour éliminer l’excès d’humidité avant de les servir ou de les cuire.

Mes recettes favorites aux épinards

 


Samossas au saumon, épinards et petits pois


Gratin de pâtes aux choux de Bruxelles, épinards et cheddar


Stoemp aux épinards frais


Épinards bengali


Oeufs cocotte aux épinards et stilton

quinoasotto-champignons-3
Quinoasotto aux champignons, épinards et parmesan

curry-pois-chiches-epinards-23
Curry aux pois chiches et épinards

mug-cake-epinard-chevre
Mug cake saumon, chèvre, épinards

Vegan de Marie Laforêt

Aujourd’hui, je vais vous parler du livre Vegan, de Marie Laforêt, que j’ai eu la chance de découvrir grâce à la boutique Natura sense! Natura sense est une boutique spécialisée dans la santé et la vitalité. Vous y trouverez tout ce qu’il faut pour mieux vous alimenter : extracteurs de jus, déshydrateurs, robots, germoirs… C’est d’ailleurs chez eux que j’ai commandé mon extracteur de jus il y a quelques mois, et j’en suis ravie! Pour compléter le tout, ils proposent plein d’ouvrages qui tournent autour de l’alimentation saine, bio, ou végétarienne!
 
 
L’auteur de ce livre, Marie Laforêt, est une référence de l’alimentation végétale, auteure du blog 100 % Végétal depuis 2009, mais aussi créatrice culinaire et photographe.
 
Ce livre est tout d’abord très beau et agréable à feuilleter. « Vegan » est un énooorme livre de plus de 300 pages. Il est très complet et balaye un spectre très large de la cuisine vegan. Marie Laforêt y aborde des recettes de base, mais propose également des recettes plus élaborées tout en restant plus alléchantes les unes que les autres. Les photos qui l’accompagnent, réalisées par elle-même,  sont un véritable régal pour les yeux.
 
Quand on ouvre ce livre, il commence par une longue et très intéressante introduction écrite par l’auteure, qui nous livre ses conseils sur le mode de vie vegan. Elle est ensuite poursuivie par le Dr Jérôme Bernard-Pellet, qui expose les grandes lignes de l’équilibre nutritionnel végétalien : où trouver principaux nutriments (protéines, calcium, vitamine B12, fer, etc.), mais aussi les erreurs à éviter…
 
 
Comme promis dans le titre du livre, les recettes sont ben entendu toutes vegan! De plus, 90% des recettes sont sans gluten. Chaque recette est accompagnée de petits pictos qui permettent de savoir si la recette est rapide, facile ou peu chère. Vegan est un livre vraiment très bien fourni en recettes. Il y en a énormément, et celles-ci s’étendent des plus classiques aux plus originales. Plus qu’un simple recueil de recettes, l’ouvrage propose des dizaines de basiques vraiment indispensables pour adopter une alimentation végane et variée.  
 
Les recettes sont claires, et la plupart ne demandent pas mille et un ingrédients introuvables à mon sens… Mais j’avoue que je suis déjà bien équipée! Pour ceux qui n’ont pas encore tout le nécessaire, il leur faudra se constituer un placard de base. Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est qu’elle revisite certaines recettes traditionnelles en mode vegan. Au total plus de 500 recettes pour toutes les situations, adaptées aux petits comme aux grands, aux repas festifs, ou qui quotidien. 
 
 
Les premières recettes qui m’ont tapé dans l’œil immédiatement sont le pâté de lentilles d’hiver, la tartinade crémeuse aux pois cassés, les quinoa burgers aux herbes, le risotto aux fèves, et le chapitre complet concernant les fromages végétaux. Côté sucré, les  flans au caramel ont immédiatement attiré ma fille, quand à moi, je jetterais bien mon dévolu sur le gâteau citron-amandes-vanille,  ou les biscuits moelleux à l’okara cajou-noisettes!
 
 
En résumé, c’est pour moi un véritable coup de cœur et je sais déjà qu’énormément des recettes de ce livre vont devenir des classiques pour moi! De mon point de vue, ce livre mérite vraiment d’avoir une place dans la bibliothèque. Je ne suis pas vegan et ne projette pas de devenir, mais j’apprécie beaucoup cette cuisine respectueuse de l’environnement et saine.  Ce livre va me donner des dizaines d’idées pour végétaliser un peu plus mon alimentation!
 
 
Je pense aussi que ce livre est un indispensable pour toutes les personnes qui deviennent vegan et ne veulent pas se contenter d’acheter des galettes de céréales en magasins bio. Mais il sera aussi une aide précieuse pour recevoir des convives vegan, ou juste pour adopter une alimentation qui fait la part belle aux fruits et légumes.
 
Si avec tout ça je vous ai donné envie d’acheter ce livre, vous le trouverez ici chez Natura Sense, foncez-y vite, l’envoi est rapide et très soigné ! Et si vous êtes en recherche de livres pour préparer une cuisine saine, goûteuse et vitaminée, vous y trouverez plein d’autres ouvrages!
 
Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir la première recette que j’ai testée dans ce livre !
 
      
 

Que manger en octobre?

Et voilà le mois d’octobre! L’automne est une saison que j’adore car elle voit l’arrivée de nombreux fruits et légumes délicieux comme les courges, les champignons, les noix… Sans compter que c’est le mois où l’on prépare Halloween, une de mes fêtes favorites de l’année!
 
Voici mon récapitulatif des fruits et légumes de saison pour le mois à venir, pour vous inspirer si vous êtes en recherche d’idées pour manger de saison!
 

🥝 Côté fruits : 

 
Banane : Gâteau invisible pomme banane
 
Citron : Cake citron pavot mascarpone
 
Figue : Crumble prunes figues
 
Kiwi : Fromage blanc kiwi quinoa
 
Mandarine : Écorces de mandarines confites
 
 
Noisette : Cookies raisins noisettes
 
 
Poire : Tarte chocolat poire vanille
 
Pomme : Cocktail pommes cidre et clémentines
 
Raisin : Bundt cake aux raisins secs et caramel

🍠 Côté légumes : 

 
Bette : Calzone aux bettes et mozzarella
 
 
Betterave  : Soupe betterave chou rouge
 
 
Brocoli : Hachis au brocoli et curcuma
 
 
Carotte: Tempura de carottes et oignons
 
Chou : Boulettes de viande au chou rouge et paprika
 
Citrouille : Houmous de citrouille
 
Épinard : Stoemp aux épinards
 
Oignon : Tatin navets oignons
 
Pomme de terre : Pommes de terre hasselback
 

🧀Autres plaisirs du moment : 

– Les gourmandises Halloween
– Les gâteau à la cannelle et aux épices
– Les boissons chaudes et réconfortantes
 
 
 
Et vous, vous aimez manger quoi en octobre?

Potimarron farci aux céréales et shiitake

La saison des courges démarre! Il y a tellement de façon de les préparer que je ne suis pas prête de m’arrêter! J’ai trouvé sur le blog Carmen cuisine une double recette aux potimarrons, puisqu’elle proposait de servir un potimarron farci ET une soupe de potimarron au bleu. Tout ceci m’a semblé bien alléchant et il fallait que je teste! Mais chez nous, la viande est limitée au maximum donc j’ai choisi de rendre sa recette de courge farcie végétarienne. Je me suis demandé comment donner du goût à une farce sans la viande, et j’ai été inspirée par mon amour des céréales, des choux de Bruxelles, et surtout mon obsession pour les shiitake.
 
J’ai obtenu une farce très réussie, agréable et parfumée, pour un repas sans viande rempli de saveurs automnales. Je tiens à préciser que c’est un repas sans viande mais pas un repas exclusivement pour les végétariens. Ceux qui mangent de la viande à tous les repas peuvent peut-être penser qu’un repas sans viande n’est pas complet. Mais ici, c’est un plat où l’absence de viande ne fait pas du tout sentir, du fait des saveurs riches des légumes. Je pense que vous pouvez le servir même si vous aimez la viande sans ressentir de frustration!
 
 
Cette recette saine et sans viande donc est rapide à préparer, mais il y a un peu de temps de cuisson à prévoir. Pour simplifier votre soirée et gagner du temps, faites cuire les céréales la veille et réhydratez les shiitake à l’avance. Les céréales cuites peuvent être conservées au réfrigérateur jusqu’à trois jours.
 
J’ai fait un potimarron entier pour deux, une moitié est tout à fait suffisante par personne avec une salade ou une soupe comme celle que Carmen propose, que j’ai testée aussi et adorée, je vous la partagerai bientôt. Au final cela donne un délicieux dîner de semaine, entièrement maison, basé sur des produits saisonniers… Bref, mon genre de repas préféré!
 

Cette recette pourrait aussi être parfaite pour un repas de famille, soit en plat principal servi seul, soit en mettant seulement une tranche par personne si vous avez un rôti en plus à côté.  Vous pouvez remplacer le mélange de céréales par de la semoule, du boulgour ou du quinoa, respectez juste le temps de cuisson propre à la céréale choisie!

P.S. : Si vous aimez le potimarron, essayez aussi ces cannelés au potimarron et comté!

 
  

Potimarron farci aux céréales et shiitake

 
Pour 2 personnes
 
  • 1 potimarron
  • 1 oignon
  • 35 g de mélange gourmand de céréales
  • 5 champignons shiitake déshydratés
  • 70 g de choux de Bruxelles
  • 4 c. à s. de crème fraîche
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 pincée de muscade
  • 30 g de gruyère
  • Sel, poivre
 
Préchauffez le four à 190° C.
 
Faites cuire vos choux de Bruxelles à l’eau. Pour cela, faites-les blanchir 3 minutes à l’eau bouillante, rincez l’eau, puis remettez les à cuire 20 minutes dans de l’eau bouillante salée. Réservez.
 
Réhydratez vos shiitake dans 12.5 cl d’eau bouillante pendant 10 minutes.
Cuisez vos céréales gourmandes dans de l’eau pendant 4 minutes ( ou selon ce qui est indiqué sur votre paquet).
 
Laver et essuyer le potimarron sans l’éplucher. Coupez le chapeau. Retirez les graines du potimarron à l’aide d’une cuillère à soupe en évitant de percer la coque.
 
Si vous voulez réaliser la soupe avec le même potimarron, vous devez récupérer des morceaux de potimarron soit 150 g environ), réservez-les.
 
Faites chauffer dans une poêle 1 cuiller à soupe d’huile d’olive et faites-y revenir l’oignon émincé et les shiitake émincés . Saisissez 4 minutes à la poêle. Mélangez le tout avec la crème et les céréales gourmandes avec choux de Bruxelles déjà cuits émincés, le sel, le poivre et les épices.
 
Salez l’intérieur des potimarrons et remplissez-les avec la farce en laissant un peu d’espacement en haut pour que ça ne déborde pas en cuisant, et recouvrez avec les tranches de gruyère. Enveloppez les potimarrons de papier aluminium et placez-les dans un plat.  Enfournez pour 1 h 30 minute, moins si votre potimarron est petit.
 
 
Source d’inspiration :
http://www.carmen-cuisine.com/2015/10/potimarron-farci-et-sa-creme-de-potimarron-au-bleu-de-bresse.htm
 
 

Champignons rôtis au vinaigre balsamique

Aujourd’hui, je vous propose une recette qui va devenir la meilleure amie de votre steak ou poulet dominical, tant elle est parfaite comme plat d’accompagnement!

Ces champignons à l’ail et au vinaigre balsamique cuits au four sont tout simplement parfaits. Cette assiette de champignons est exactement ce dont j’ai envie en cette période. Réconfortante, délicieuse, et tellement simple à faire!

 

Je l’ai déjà dit et je le répète, les champignons sont mon légume FAVORI, j’en suis une grande fan! Je ne sais pas d’où ça m’est venu, mais au fil des années, j’ai développé un amour pour eux alors qu’il y a une dizaine d’année, ils me laissaient dans l’indifférence la plus totale. Je les adore notamment en sauce pour les pâtes, en piroshki et en salade.

 

Quoi qu’il en soit, cette recette est l’un de mes plats préférés quand je veux faire quelque chose de rapide, facile et délicieux. Le vinaigre balsamique a un goût à la fois doux et acidulé qui ajoute une saveur incroyable à cette recette toute simple. J’apprécie le fait qu’elle va avec tout ou presque. Vous pouvez servir ces champignons avec des pâtes, sur du riz, sur une pizza ou avec du quinoa par exemple. Ils sont aussi parfaits pour accompagner des grillades ou le barbecue!

 

 

Champignons rôtis au vinaigre balsamique

Champignons rôtis au vinaigre balsamique

Ingrédients

  • 1 kg de petits champignons de Paris
  • 4 c. à s. d'huile
  • 3 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 3 gousses d'ail hachées
  • 1 échalote
  • 1 c. à s. de paprika
  • 1 c. à c. de sauge
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Mélangez les champignons avec l'huile, le vinaigre balsamique, l'échalote, le paprika, la sauge, l'ail, le sel et le poivre.
  2. Préchauffez le four à 200°C.
  3. Disposez en une seule couche sur une plaque allant au four et mettez à rôtir  jusqu'à ce que les champignons soient tendres environ 20 minutes, en remuant à la moitié du temps de cuisson.

Crumble de courgettes

Aujourd’hui, je vous propose un de mes musts pour accompagner les barbecues et grillades l’été : le crumble de courgettes. Je suis une fan de crumbles sucrés, mais en salé je les trouve parfaits également. Si vous suivez ce blog depuis un moment, vous avez peut-être vu mon un délicieux crumble aux légumes d’été, mon crumble de tomates confites ou encore mon crumble d’aubergines, sardinettes et olives noires l’an dernier. Cette fois, le crumble que je vous propose ne contient qu’un légume, et il est tout simplement divin!
 
 
J’aime les crumbles car ils sont imprécis et faciles à improviser. Vous pouvez par exemple mettre un peu de flocons de quinoa ou d’avoine à la place de la farine, de l’huile de coco au lieu du beurre, un peu moins de ceci ou un peu plus de cela, ça fonctionne toujours !
 
Ce crumble vous fera un joli petit dîner d’été que je vous recommande de réaliser avec des courgettes de saison bien savoureuses. La douceur des courgettes se marie parfaitement avec le gout prononcé du parmesan et le côté croustillant du crumble.
 
 
J’imagine qu’un mélange de courgettes et d’aubergines serait aussi très bien si vous voulez varier. Servez ce crumble avec une simple salade de tomates et quelques grillades pour un repas simple et délicieux!
 
Si vous voulez obtenir quelque chose de vraiment joli à présenter, réalisez ce crumble en version individuelle. Non seulement les  plats individuels cuiront plus vite, mais ils seront également plus mignons à présenter sur la table !
 
 
 
 
Crumble de courgettes

Crumble de courgettes

Ingrédients

  • 1 kg de courgettes 
  • 80 g de farine T65
  • 80 de beurre
  • 60 g de parmesan
  • 10 feuilles de basilic
  • 1 c. à s. d'herbes de Provence
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 2 gousses d'ail
  • 1 oignon
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Pelez et émincez finement l’oignon et l'ail.
  2. Lavez et coupez les courgettes en fines tranches.
  3. Saisissez-les dans une sauteuse avec un peu d’huile d’olive, faites les dorer légèrement.
  4. Couvrez et laissez mijoter 15 minutes pour attendrir les courgettes.
  5. Laissez réduire 10 minutes sans couvercle à feu vif en remuant délicatement, pour faire évaporer l’eau.
  6. Hors du feu, ajoutez le basilic ciselé à la préparation. Vérifiez l’assaisonnement.
  7. Placez les légumes dans un moule à gratin.
  8. Préchauffez le four à 190°C.
  9. Dans un saladier, réunissez la farine, le parmesan, une pincée de sel,  le beurre coupé en morceaux et les herbes de Provence. Travaillez ce mélange du bout des doigts pour obtenir un mélange sableux.
  10. Répartissez la pâte à crumble sur les légumes et enfournez pour environ 25 minutes'. Si vous voyez le crumble prendre trop de couleur, baissez le four ou couvrez le crumble d'une feuille d'aluminium.