Archives par mot-clé : Portugal

Vacances gourmandes : que ramener du Portugal?

Photo Rick Ligthelm @Flickr
 
Vous projetez un week-end ou des vacances au Portugal? Bande de veinards! J’ai eu l’occasion de m’y rendre deux fois pour visiter Lisbonne puis Porto, et j’espère bien pouvoir y retourner pour découvrir d’autres endroits! Au fil de ces deux voyages, j’ai pu découvrir pas mal de spécialités, et j’ai voulu vous faire découvrir mes favorites! Si vous vous demandez ce que vous devriez rapporter, pour vous ou pour offrir, j’ai sélectionné pour vous les souvenirs gastronomiques incontournables à ramener absolument. 
 

Des pastéis de nata

 
Cette spécialité est LA pâtisserie qu’il faut tester au Portugal, et plus précisément, on trouve à Lisbonne les pastéis de Belem, qui sont présumées être les meilleures que l’on puisse trouver. Attention, n’achetez pas de pastéis industriels, prenez-les dans une boulangerie, cela n’a rien à voir! De mon côté, j’ai aussi trouvé dans une quincaillerie des moules à pastéis, parce que c’est tellement bon qu’après avoir goûté, vous voudrez obligatoirement en refaire! 
 
Photo Marco Verch @Flickr

Des pâtisseries

Au delà des pastéis, les portugais sont friands de pâtisseries toutes plus délicieuses les unes que les autres, souvent avec beaucoup d’œufs et beaucoup de cannelle. Si cela ne vous rebute pas, vous serez aux anges. Poussez simplement la porte de n’importe quelle boulangerie et régalez-vous!
 

Des confitures

Les confitures portugaises sont très réputées. Parmi tout le choix local, les parfums sympa que j’ai repérés sont notamment au coing, à la citrouille, à la patate douce, à la carotte… Le coing se trouve également sous forme d’une pâte plus épaisse, un peu comme une pâte de fruits, que l’on consomme là-bas avec le fromage. A tester!
 

Des boîtes de sardines

La pêche et l’industrie des conserves de poisson constituent l’une des activités économiques les plus développées là-bas. Certaines conserveries commercialisent de très jolies boites aux motifs un peu rétro, qui feront de parfaites déco de cuisine, à moins que ne finissiez par craquer et les manger. Pour ceux qui ne mangent pas de poisson, on peut aussi trouver des sardines… en chocolat!
 

Photo Gabriel Pinto @Flickr

De l’huile d’olive et des olives

Pays méditerranéen, le Portugal possède une belle production d’olives, et elles sont très présentes dans la gastronomie portugaise. Très appréciées en apéritif, elles sont habituellement servies en amuse-bouches dans les restaurants. Les huiles d’olives portugaises restent rares dans nos rayons français car le pays est l’un des plus petits producteurs européens. Ses olives donnent une huile à la saveur douce ou intense.


Photo Pedro Dias @Flickr

Les fromages

Je vais faire preuve d’un peu de chauvinisme et vous dire que dans mon cœur, ils n’égalent pas les fromages français! Mais il y a quelques trouvailles vraiment sympa et bien sûr, je n’ai pas eu l’occasion de tout tester! Vous trouverez des chèvres, des brebis, des vache, dont une quinzaine ont une appellation DOP qui est un gage de garantie de l’origine qui peut vous aider à faire votre choix. Les portugais consomment souvent leur fromage avec de la pâte de coings, que vous pouvez aussi ramener en souvenir, c’est un mariage vraiment sympa qui mérite d’être testé!
 

Photo Ricardo Bernardo @Flickr

Une bouteille de vin

Le Portugal dispose d’excellents vins assez peu connus hors du pays, pourtant il est le 11ème pays producteur mondial de vins grâce à ses régions viticoles comme le Douro ou l’Alentejo. Qu’il s’agisse d’un  de Porto, de Madère ou d’un vinho verde, vous trouverez votre bonheur si vous êtes amateurs!
 

Photo Ricardo Bernardo @Flickr

De l’alcool

De ce côté là aussi il y a de quoi se faire plaisir! Si vous allez à Lisbonne, ne ratez pas la Ginjinha, une liqueur de cerise que vous pourrez consommer directement devant une petite échoppe en plein centre ville, pour ensuite en ramener une bouteille si cela vous a plu! Une autre liqueur sympa est la Licor de Beirao, délicieuse et aux saveurs de plantes. On trouve également le moscatel, et bien sûr, si vous vous rendez à Porto, du porto! Dan ce cas, concentrez-vous sur les marques que l’on ne trouve pas en France pour justifier le voyage!

 

Photo ajaribeiro @Flickr

Et vous, avez vous déjà visité le Portugal? Avez-vous été séduits par certains souvenirs culinaires?

Spécialité portugaise : caldo verde

Le caldo verde est un potage que j’ai découvert lors d’un voyage à Porto. C’est l’une des soupes les plus populaires au Portugal. Originaire de la province du Minho au nord du pays, ce potage simple et plutôt rustique est réalisé à base de pommes de terre, de chou vert, d’huile d’olive portugaise et de chorizo, ou plutôt « chouriço » comme on dit là-bas. 
 
Il est servi lors de grands événements et des fêtes portugaises, et vous pouvez en trouver sur la plupart des menus de restaurant portugais. Simple à faire, bon marché, nutritif, délicieux et plus que réconfortant : je suis sûre que vous allez vraiment adorer le caldo verde! C’est l’une de ces recettes que vous serez vraiment contents de réaliser un jour où le temps sera horrible, pour profiter à fond de son côté réconfortant. 
 
 
Comment réussir le caldo verde ? Cela passe avant tout par le choix du chou. Il ne s’agit pas de n’importe quel chou, mais d’un chou vert feuillu portugais. C’est une variété aux grandes feuilles plates qui ne forme pas une boule comme le chou vert, mais de grandes tiges. On le trouve chez tous les marchands de primeurs portugais, soit en tiges entières, soit déjà coupé et prêt à l’emploi pour la réalisation du caldo verde. Si comme moi vous n’avez pas la chance de trouver ce chou, vous pouvez lui substituer du chou vert frisé…. Ce n’est pas vraiment la même chose, mais c’est ce qu’il y a de plus approchant! Je vous recommande d’essayer de trouver aussi du vrai chouriço portugais, mais ce n’est pas facile si vous ne vivez pas près de la frontière. Il est moins gras et moins piquant que le chorizo espagnol. A défaut, vous pouvez lui substituer de la saucisse calabraise, de la saucisse fumée, du chorizo espagnol ou du pepperonni, mais ça ne sera bien sûr pas 100% comme au Portugal.
 
 
Je ne sais pas si j’ai trouvé la « vraie » recette de cette soupe, mais pour m’en approcher au maximum, j’ai fouillé sur des sites portugais dont j’ai traduit les recettes. Vous avais-je raconté qu’à l’époque ou j’ai visité le Portugal pour la première fois, j’étais tellement heureuse d’y aller que j’ai appris le portugais pendant les 4 mois précédant le voyage? A part demander 2 tickets de bus ou dire merci, je n’ai pas réussi à en tirer grand chose, mais cela m’aide quand même à comprendre les bases d’un menu au restaurant par exemple. 
 
Bref, cette soupe m’a bien plu et m’a semblé assez approchante de celle que j’avais mangée à Porto, mais il existe plein d’autres variantes, je ne sais pas laquelle est la plus authentique. 
 
Ce n’est pas une soupe compliquée et elle ne prend pas beaucoup de temps à faire. Je vous recommande de la réaliser la veille et de la réchauffer le lendemain, elle n’en sera que meilleure. Cette soupe est assez rassasiante pour que vous puissiez en faire un repas si vous la servez avec du pain frais. Accompagnez-la pourquoi pas, d’un bon verre de vinho verde portugais. Si vous avez envie d’un peu de Portugal pour vous garder au chaud durant les jours froids, lancez-vous! 
 
P.S. : Pour un menu à thème portugais, faites vous ce riz au lait en dessert! 
 
Spécialité portugaise : caldo verde

Ingrédients

  • 4 pommes de terre de taille moyenne
  • 1 cube de bouillon de poulet
  • 1 c. à s. d'huile
  • 1, 25 litre d'eau
  • 250 g de chou vert frisé coupé en lanières
  • 1 chouriço, saucisse calabraise ou saucisse fumée coupée en tranches
  • Sel

Préparation

  1. Dans une grand casserole, placez l'eau froide, les pommes de terre le bouillon de poulet, l’huile, et le sel et faites cuire 25 minutes.
  2. Écrasez l'ensemble au presse-purée.
  3. Puis fouetter tout dans le mélangeur
  4. Ajouter les tranches de saucisson et amenez à ébullition, prolongez de 10 minutes.
  5. Éteignez le feu et ajouter le chou émincé.
  6. Au moment de servir, ajoutez un filet d'huile d'olive ou des croûtons.
 
Source d’inspiration :
http://m.tudogostoso.com.br/receitas/9031-caldo-verde
 
 
 

Découvrez une recette de chaque pays de la coupe du monde!

Photo Jorge Figueroa @Flickr

Que cela vous plaise ou non, vous n’êtes pas sans ignorer que très bientôt, démarrera la coupe du monde de football.

Personnellement cela me laisse totalement presque indifférente. Je suis plutôt embêtée que la plupart des bars se sentent obligés d’allumer des écrans de télévision à cette occasion, je trouve cela très désagréable quand on veut boire un verre. En fait, je trouve que cela donne à  n’importe quel bar aussi cosy soit-il une ambiance de PMU! Quoi qu’il en soit, je ne fréquente plus trop les bars depuis que j’ai un enfant, donc ce n’est plus vraiment mon problème!
 

Mais s’il y a une chose qui me plaît pendant la coupe du monde, c’est de m’amuser à cuisiner en fonction des pays qui jouent les matchs! J’avais partagé pas mal de recettes à l’époque de la dernière coupe du monde, et j’ai voulu remettre le couvert cette année, mais puisque j’ai déjà pas mal de choix sur ce blog, je vous ai directement fait un récapitulatif! Vous trouverez donc ci-dessous une idée de recette pour chaque pays qui va jouer, afin de vous aider si vous voulez cuisiner à thème vous aussi! J’ai choisi majoritairement des recettes qui se grignotent sur le pouce, plus quelques plats et desserts pour compléter.

Bon appétit, ou plutôt bons matchs!

Europe

 

curry-wurst-2

Allemagne : curry wurst
Angleterre : pigs in blancket
Belgique : stoemp
Croatie : strukli
Danemark : ristet hot-dog
Espagne : poivrons farcis au thon
France : saucisson en brioche
Islande : pyslur
Pologne : twarozek
Portugal : arroz doce
Russie : salade Olivier
Serbie : très prochainement!
Suède : gubbrora
Suisse : croûtes appenzelloises

Afrique

 

Egypte : très prochainement!
Maroc : tajine kefta oeuf
Nigeria : shuku shuku
Sénégal : yassa de pois chiches
Tunisie : tajine végétarien

Amérique du Sud

 

bread-cheese-balls2

Argentine : empanadas de humita
Brésil : pao de queijo
Colombie : palitos de queso
Uruguay : chivito
Pérou : papas a la huancaïna

Asie & Océanie

goji-wanja-jorang

Arabie Saoudite : œufs durs épicés
Australie : bacon and eggs pie
Corée du Sud : boulettes goji wanja jorim
Iran : naan berenji
Japon : onigiri

Amérique du Nord, centrale et Caraïbes

 

flan-coco-3

Costa Rica : flan à la noix de coco
Mexique : panochas de maiz
Panama : très prochainement!

Découvrez une recette de chaque pays que j’ai visité!

Comme vous l’avez sûrement remarqué, je suis fan de voyages et  j’aime ramener des souvenirs culinaires de chaque pays visités! J’aime aussi essayer à mon retour de voyage, de cuisiner des recettes du pays que je viens de visiter, pour prolonger mes souvenirs! Aujourd’hui, je me suis amusée à récapituler les pays que j’ai visités, et j’y ai associé une recette testée… Et approuvée! Ci-dessous j’ai mis une petite carte des pays que j’ai eu la chance de parcourir jusqu’à maintenant, en espérant qu’il y en ait plein d’autres!



 

 

 Russie


Salade Olivier : Je n’ai pas goûté cette recette là-bas mais elle me semble authentique!

 Danemark 


 Ristet hot-dog : Un des snacks dont je me suis quasiment exclusivement nourrie pendant mes vacances au Danemark, j’adore!

Principauté de Monaco 

barbagiuans-2
 Barbagiuan : Sur place, j’avais détesté car je m’attendais à une spécialité sucrée, mais maintenant j’adore!

Luxembourg


 Gromperekichelcher : Le nom est intrigant mais ce sont simplement de délicieuses galettes de pommes de terre que l’on trempe dans la compote de pommes!

Andorre

trinxat-2
 Trinxat :Je n’ai pas mangé typique là-bas car je n’y ai fait qu’un court passage, mais j’ai trouvé cette recette suite à des recherches faites à mon retour.

Chine

concombre-ecrase
 Salade de concombres écrasés :Simple et super bonne!

République Tchèque

dip-tcheque-3
 Tartinade à l’ail :Si vous aimez BEAUCOUP l’ail, vous adorerez!

Ecosse

scottish-stovies
 Scottish stovies : En fan de ragoûts, ça ma régalée!

Angleterre

fish-and-chips3
 Fish and chips : Un de mes plats fétiches depuis toujours!

Belgique

IMG_0856
 Stoemp : Ou l’histoire d’un coup de foudre culinaire à Bruxelles!

Pays-Bas

kaasvlinders
 Kaasvlinders : Ils pourraient devenir un classique de vos apéros!

Allemagne

curry-wurst-2
 Curry wurst : Tellement bon à toute heure 🙂

Suède

kottbullar-3
 Kottbullar : A servir avec une gelée de cranberries!

Autriche

wiener-schnitzel
 Wiener schnitzel : Est-ce autrichien, italien… Le débat est ouvert, mais c’est en Autriche que  j’ai mangé la plus grosse!

Pologne

szarlotka2
 Szarlotka : Un de mes plaisirs dans les salons de thé en vacances en Pologne!

Espagne

tapas-poivron-thon-2 Poivrons farcis au thon : Ha les tapas, quel bonheur!

Portugal

arroz-doce2
 Arroz doce : C’est au Portugal qu’a débuté mon histoire d’amour avec la cannelle, quel régal!

Italie

florentins
 Fiorentini : Dur de choisir une recette : tout est bon en Italie!

Etats-Unis

corn-dogs-sauce-miel-3
 Corn-dogs : Moins connus que le burger, et tellement gourmands!

Spécialité du Brésil : quindim

Il est temps pour vous de dire encore une fois au revoir à votre régime! C’est l’heure du quindim! Ce dessert brésilien super populaire trouve ses origines au Portugal, où les pâtisseries sont généralement composées de jaunes d’œufs et de sucre. Le dessert d’origine était réalisé avec
des amandes mais lorsqu’il est arrivé au Brésil, la noix coco, plus facile à trouver là-bas, a remplacé les amandes, et c’est ainsi qu’est né le quindim brésilien.

Ce dessert est dense, crémeux, sucré et très addictif! Si vous regardez attentivement les photos, vous remarquerez qu’il y a une croûte sur le dessous de ces petits flans. La surprise est que cette croûte se forme naturellement sur le dessus (qui devient le dessous une fois que le dessert est retourné) pendant la cuisson, car la noix de coco remonte à la surface. Ce petit truc magique donne un gâteau à deux textures, dont le dessous rappelle les rochers coco et dont le dessus est un joli flan bien crémeux.

Mais ce dessert cache une autre surprise car il contient un ingrédient secret, du… Parmesan ! Oui vous avez bien lu! S’il existe des recettes avec d’autres fromages que l’on ne trouve qu’en Amérique du Sud, le parmesan est parfait pour une version européenne de ce dessert… Il existe aussi des recettes sans fromage, mais c’est ainsi que je l’ai découvert et apprécié (mon frère qui a vécu au Brésil il y a quelques temps nous l’a réalisé à son retour), et une fois qu’on connaît ce secret, on détecte la profondeur de goût qu’apporte le fromage sans pour autant dénaturer l’ensemble ! Il y a fort à parier que personne ne reconnaîtra cet ingrédient si vous ne le dites pas!

L’un des facteurs clés de cette recette est le temps de cuisson. Si le quindim reste au four pendant trop longtemps, il devient sec et dur, et s’il ne reste pas suffisamment longtemps, il ne fige pas. Vous aurez peut être besoin d’un peu plus de cuisson que moi car j’ai un four de compétition à double chaleur tournante.

Concernant la taille des moules, il faudrait idéalement des moules d’environ 5 cm de diamètre, un peu plus haut que des moules à tartelettes et aux bords lisses. Je n’en avais pas donc j’ai pris des moules à cannelés et le résultat est très joli je trouve ! Dans tous les cas, servez de petites portions car c’est un dessert assez riche.

Quindim

pour 4 quindins de la taille de cannelés

  • 4 jaunes d’œufs
  • 15 g de beurre
  • 130 g de sucre en poudre
  • 65 g d’eau tiède
  • 40 g de noix de coco râpée sèche
  • 15 g de parmesan râpé

Pour les moules

  • une noix de beurre
  • 1 c. à s. de sucre

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un bol, recouvrez la noix de coco avec l’eau tiède et laissez la coco absorber l’eau environ 5 min.

Dans un blender, mettez le sucre et le beurre.

Ajoutez la noix de coco réhydratée et l’eau si tout n’a pas été absorbé.

Ajoutez les jaunes d’œufs puis mixez longuement afin d’obtenir un mélange homogène.

Beurrez soigneusement les moules jusqu’en haut et versez du sucre à l’intérieur, tournez le moule pour faire adhérer une fine couche de sucre sur toute la surface. Retirez l’excédent.

Préchauffez votre four à 180°C.

Disposez les moules dans le lèche-frite de votre four ou dans un plat à bords hauts.

Remplissez les moules jusqu’en haut.

Mettez de l’eau bouillante dans le lèche-frite ou dans votre plat jusqu’au deux tiers de la hauteur des moules.

Faites cuire à 180°C pendant 50 minutes jusqu’à coloration de la surface. Pendant la cuisson, la noix de coco va venir  flotter  à la surface de la préparation.

Laissez complètement refroidir à température ambiante avant de démouler en décollant délicatement le bord a l’aide d’un couteau. Mettez au frais  deux heures minimum et sortez juste avant de servir.

Voyage gourmand à Porto : Que manger et que ramener?

Une petite virée à Porto en prévision? Pour profiter à fond des spécialités culinaires sans avoir peur de commander de la cervelle de singe farcie, et pour ramener quelques souvenirs gourmands et typiques, suivez ce mini guide purement orienté food!

45329664_83dc77c1de_z

Photo Bernt Rostad @FLickr

Côté salé

Petiscos – Tapas



Ces entrées ressemblent beaucoup aux tapas espagnols, avec des beignets, des olives, poivrons, de la charcuterie… Vous pouvez vous en régaler à l’apéro, ou en manger tellement que ça finira par faire office de repas!

Sopas – Soupes


A Porto, on peut notamment goûter le caldo verde, une soupe au chou émincé. Dit comme ça ça ne fait pas forcément rêver, mais pour l’avoir goûtée je peux vous dire qu’il y a de la saucisse aussi dedans et donc bin, c’est bon!

Carna – De la viande



De ce côté aussi il y a de quoi faire. On peut déguster le bife a portuguesa (du steak nappé de tranches de bacon) ou un cozido (une sorte de pot-au-feu avec un mélange de plusieurs viandes bouillies et de légumes qui évoqué plutôt les soirées hivernales). Un autre plat célèbre vient de l’Alentejo : la carne de porco alentejana, à base de morceaux de filet de porc cuits à l’étouffée avec des palourdes.

Si vous voulez prendre moins de risques, tentez côté volaille, avec un grand classique : le frango piri piri (poulet grillé avec une sauce à base d’huile d’olive et de piments), ou le frango no churrasco (poulet cuit à la braise).

Pour ceux qui aiment les tripes (pas moi, donc), porto a sa propre spécialité, Les tripas a moda do Porto.

Bacalhau – De la morue



Préparée en Pastéïs (beignets ou acras de morue), frite (avec des oignons à la mode de Braga), avec de la nata (de la crème liquide), ou en Bacalhau Ze do Pipo (gâteau cuit au four fait avec du lait, des pommes de terre et de la mayonnaise),  la morue se déguste à toutes les sauces, souvent accompagnée de frites et de vinho verde. C’est au Portugal que j’ai découvert à quel point la morue était délicieuse alors prenez en au moins une fois vous ne serez pas déçus!

Sardinhas assadas – Des sardines grillées



Porto est tout près de la mer donc forcément elles sont bien fraîches, simplement grillées c’est un pur régal estival!

543776096_a415055f2b_z

Photo ricardo @Flickr

De la street food



La bas vous pourrez découvrir le Terylene, un  sandwich au porc qui doit sa tendreté et sa saveur à ses longues heures de cuisson et sa marinade… Si vous avez un gros creux, ne passez pas à côté de la francesinha, « petite française », sorte de croque-monsieur démoniaque aux nombreuses viandes et trempant dans une sauce tomate. Je vous en ai proposé une version légèrement plus « gastronomique » ici si vous voulez tester!

2318467094_ae247acf92_z

Photo Nelson Alexandre Rocha @Flickr

Côté sucré

Des pâtisseries aux œufs



Les habitants de Porto sont de gros consommateurs de pasteis de nata, des petites tartes à la crème originaires de Lisbonne. Ce n’est pas exactement d’ici mais populaire dans tout le Portugal, et tellement bon…

Les caramujo sont des pâtisseries composées de pâte feuilletée en forme de coquillage fourrées d’une sorte de crème anglaise et recouverte de sucre glace qu’on retrouve dans de nombreuses viennoiseries. A Porto, beaucoup de pâtisseries proposent aussi des éclairs avec un choix de parfums impressionnants, beaucoup plus large qu’en France!

Le arroz doce est une variante du riz au lait, avec plus d’œufs et de la cannelle, bref délicieux. Enfin, les Doces conventuais sont des petits gâteaux aux amandes très sucrés.

Des desserts au fromage



Goutez la Queijadinha ou les Queijadas de Sintra, un dessert préparé en croûte avec du sucre, du fromage et de la cannelle moulue, ou le Requeijão com doce de abóbora, de la ricotta avec de la confiture de potiron, qui convient pour le petit déjeuner comme pour le dessert.

Que boire à porto?

Du porto



Sans blague… De l’autre côté du douro, que vous pouvez traverser à pieds avec une vue magnifique sur le pont Dom Luis, toutes les grandes maison de Porto ont leur visite guidée. Vous visitez des caves, découvrez la fabrication du porto, dégustez à la fin et vous pouvez bien sûr acheter ce qui vous a plu!

Du vinho verde



Typiquement portugais, c’est une sorte de vin blanc très frais et très agréable.

Que ramener de Porto? (À des amis morfales)

Du fromage



Du Queijo da Serra da Estrela : un des meilleurs fromages du Portugal, fort et coulant quand il est jeune.

De la charcuterie



Du Presunto (grand jambon cru, soit le Bísaro du nord ou le Porco Preto du sud), du paio, du salpico, du chourico.

Des sardines



Dans des jolies boites au look authentique

Du porto

of course

Un livre de cuisine de Chakall



Pour celles que le portugais n’effraie pas, c’est une sorte de Jamie Oliver de là-bas! Il a plusieurs restaurants au Portugal et a écrit de nombreux livres plus appétissants les uns que les autres qui rajeunissent la cuisine portugaise.

Des boites de pâtisseries



Pasteis de nata, pastéis de feijão, areias brancas et bien d’autres se vendent sous forme de boîtes de 6 ou 12, qui supportent le voyage et se conservent 2 à 3 semaines.

Des olives ou de l’huile d’olive portugaise



Il n’y a pas que les français et les italiens qui ont de bonnes olives!

9134237580_696f7b3e8d_z

Photo Daniel70mi Falciola @Flickr

 

Si vous cherchez d’autres idées, ou voulez prévoir vos itinéraires, je vous recommande ce guide, c’est celui que j’avais acheté (enfin, une édition actualisée!) et il est top, avec des plans de chaque quartier :

Bon voyage!

24 recettes pour accompagner chaque pays de l’Euro!

L’événement sportif de l’année démarre tout juste! Personnellement le foot me passe un peu au dessus de la tête tout comme les autres sports d’ailleurs ! Par contre je vois dans cette série de matchs une belle occasion de faire des découvertes à un tout autre niveau : celui de l’estomac !
Que diriez-vous d’assortir vos grignotages aux matchs que vous regardez?

Si cette idée vous branche, je vous ai concocté une petite recette de chaque pays qui participera à l’Euro cette année! Pour respecter l’esprit match, je ne vous ai sélectionné que des choses qui se grignotent tranquillement avec les doigts devant la télévision bien sûr! Bonne découverte!

France : Baguette vin rouge saucisson

baguette-saucisson-vin-rouge

Slovaquie : chlebíčky obložené

schlebiby-tosts-slovaques-4

Autriche : Kasekrainer

image

Islande : Pylsur

image

Belgique : Pain à l’ail

pain-ail-herbes-2

Pologne : cottage cheese aux radis

tartinade-cottage-cheese-radis-3

Albanie : Kyopolou

kyopolou-3

Suède : Gubbrora

tartinade-anchois-suede-gubbrora

Irlande : Crisp sandwich

sandwich-chips-3

République tchèque : Dip à l’ail

dip-tcheque-3

Irlande du Nord : Toasts cheddar crackers

crackers-cheddar-tomato-relish

Italie : Pizza napoletanapizza-napolitaine-3

 

Turquie : Pide

pide-oeuf-fromage-3

Russie : Belyachi

belyachi-2

Croatie : Strukli

strukli

Roumanie : Platou taraznek

platou-taranesk-3

Hongrie : Chaussons à l’oignon

chaussons-hongrois-2

Pays de Galles : Welsch

IMG_0878

Ukraine : Zrazys de pommes de terre

zrazy-pomme-de-terre

Angeleterre : Pigs in blanket

pigs-in-blanket-3

Portugal : Francesinha

francesinha-3

Espagne : Poivrons au thon

tapas-poivron-thon

Suisse : Croûtes appenzelloises

croute-appenzelloise-2

Allemagne : Curry wurst

curry-wurst

Spécialité de Porto : la francesinha

 

Cet été, j’ai eu l’occasion de faire une petite virée à Porto, dont je vous ai déjà parlé ici. Ma résolution du jour étant de cuisiner un plat inspiré d’un de mes récents voyages, j’ai tout de suite pensé à une recette qui m’avait marquée là-bas… Le Portugal est un pays qui me ravit culinairement, notamment avec ses pâtisseries aux œufs et à la cannelle et ses plats à la morue. Mais la francesinha n’a tout simplement rien à voir avec tout ça.

Pour dire vrai, la francesinha ne ressemble à rien de ce que j’aurais imaginé tester au Portugal. On la croirait tout droit sortie d’un épisode de Man Versus Food tourné au fin fond du Kentucky, et pourtant… La francesinha est la spécialité totalement improbable de Porto.

Comment un portugais a eu l’idée de prendre un croque-monsieur, d’y ajouter quasiment toutes les viandes possibles imaginables, de couvrir le pain avec du fromage en plus de celui qui est dedans, et de napper le tout d’une sauce tomate enrichie avec deux alcools différents?

J’avoue que je n’en ai aucune idée et que cette recette me laisse encore aujourd’hui sans voix. Mais on peut au moins se targuer de la fierté d’avoir donné naissance au plat qui a lui-même donné naissance à la francesinha, le croque-monsieur. Car c’est bien lui l’ancêtre de la bête, même s’il fait figure de maigrichon pauvre en matières grasses face à l’énergumène qu’est la francesinha.

francesinha-2

Alors, oserez-vous tenter cette recette? Grand bien vous en prendrait car en plus d’être gargantuesque, cette spécialité est simplement super bonne, et c’est bien ce qu’on lui demande!

La recette d’origine est réalisée avec des « linguiça », des saucisses de porc fumées épicées à l’ail et au paprika. Comme en n’en trouve pas chez nous, j’ai pris des saucisses fumées polonaises, des metka, qu’on trouve facilement dans le nord de la France. Vous pourrez utiliser n’importe quelle variété de saucisse fumée suivant ce qu’on trouve par chez vous!

P.S. : pour finir le repas en beauté sur un thème  » Portugal » , essayez mon arroz doce s’il vous reste une petite faim 🙂

francesinha

Spécialité de porto : la francesinha

Pour 2 francesinhas

Pour la sauce:

  • 25 cl de bière blonde
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 100 g de viande hachée
  • 1 feuilles de laurier
  • 1 pointe de Tabasco
  • 25 g de Maïzena
  • 15 cl de pulpe de tomate
  • 10 cl de vin de porto
  • 1 pincée de sel fin
  • 1 c. à s. de sauce Worcestershire

Pour les francesinhas:

  • 4 tranches de pain de mie
  • 2 tranches de jambon
  • 2 saucisses de porc fumées
  • 2 saucisses knacks
  • 8 tranchettes d’emmental

Coupez les oignons en petits morceaux, et mettez-lez dans une casserole à fond épais. Ajoutez l’huile d’olive, l’ail, le laurier et la viande. Laissez mijoter.
Ajoutez le vin de porto et la tomate en mélangeant bien.
Enfin, ajoutez la bière, la pointe de tabasco, la sauce Worcestershire puis salez.
Laissez mijoter pendant 1 heure.

Si besoin, ajoutez la maïzena pour donner une consistance plus épaisse à la sauce (elle doit napper les francesinhas).

Préparez les francesinhas en empilant une tranche de pain, une tranche de jambon, le steak, la saucisse fumée, la knacki, la moitié du fromage et la 2ème tranche de pain de mie.
Recouvrez avec les tranches de fromage restantes.

Mettez au four dans des plats individuels pour faire légèrement fondre le fromage. Nappez de sauce avant de servir.

francesinha-3

Source :
http://m.marmiton.org/recettes/recette_francesinha-originale-portugal_42686.aspx

Spécialité du Portugal : Arroz doce

Au delà de toutes considérations footballistiques, le Portugal est pour moi un pays de cœur. C’est le premier pays où j’ai eu l’occasion de voyager ( hormis la Belgique, mais tous les gens du nord vous diront qu’aller en Belgique ne compte pas vraiment comme un voyage à l’étranger, c’est une seconde patrie pour nous!). C’est là-bas que j’ai découvert le bonheur du dépaysement et que s’est forgée mon obsession pour les voyages et la découverte, y compris culinaire. De ce côté là, le Portugal m’a tout de suite emballée, déjà avec ses spécialités à la morue (hmmm les beignets de morue), mais aussi et surtout avec ses pâtisseries : en France nous avons tendance à penser que nous sommes experts en ce domaine, mais quelle claque on prend quand on va à l’étranger! Je pourrais tuer pour des pastéis de nata, et vendre un rein pour un bon bol d’arroz doce! Mais cela ne sera pas nécessaire, car ces délices se cuisinent super facilement avec des ingrédients super basiques!

Bref, quand j’ai vu que le Portugal disputait un match pour ce dernier soir de matchs de sélections, j’ai su immédiatement que ce serait un dessert que je vous proposerais. J’ai joué à pile ou face pendant 25 minutes pour choisir laquelle de ces 2 spécialités je vous ferais, avant de me promettre que quoi qu’il arrive, je ferais l’autre dans les jours qui suivraient!

Me voici donc avec une recette d’arroz doce. Cette variante portugaise du riz au lait est juste incroyablement crémeuse et savoureuse, mais à réserver aux amateurs de cannelle, car celle-ci est (comme dans beaucoup de pâtisseries portugaises) à l’honneur dans cette petite douceur!

arroz-doce

Arroz Doce

  • 30 cl d’eau
  • 70 cl de lait
  • 200 g de sucre
  • 250 g de riz dessert
  • 2 c. à c. de cannelle
  • Les zestes d’un citron

Mettez le riz a tremper 5 minutes dans de l’eau froide puis égouttez-le. Mettez le riz à cuire dans 25 cl d’d’eau bouillante avec une pincée de sel. Une fois que le riz a absorbé toute l’eau, versez le lait avec le sucre, la cannelle et le zeste d’un citron et portez à ébullition. Prolongez 2 à 3 minutes : le mélange va épaissir. Arrêtez le feu, versez le riz dans des ramequins. L’ensemble doit encore être très laiteux : le riz va encore boire du liquide en refroidissant donc pas d’inquiétude! Saupoudrez de cannelle et servez bien froid.

arroz-doce2

Un jeu concours, ça vous tente?

Fouyouyou, il me semble que c’était hier que j’ai organisé mon premier concours pour fêter mes 100 premiers abonnés Hellocoton, mais comme le temps passe… Vous êtes maintenant 500, ça me rend super heureuse et je me suis donc dit que ça méritait bien un nouveau jeu!
cocnours1

Je vous ai donc concocté un nouveau coffret plein de produits culinaires sympa à gagner :

– un moule en silicone pour faire des cuillers en chocolat
– un zesteur
– un moule à oeuf en forme de coeur
– une petite boite en forme de coeur
– des boucles d’oreille « tomate » faites main en pâte fimo
– un pot de beurre de cacahuètes crunchy
– des biscuits « shortbread » Dean
– un mélange d’épices créoles « massalé »
– un paquet de chips de banane plantain
– des mini pâtés de sardine et thon du Portugal

 

concours2

Pour participer, c’est super simple!Il vous faudra poster deux commentaires sur mon blog ( directement sur le blog, et non via Hellocoton sinon je ne pourrai pas prendre en compte votre participation)
– un commentaire sur l’article de votre choix
– un commentaire sur cet article ici même pour m’indiquer que vous participez!
Mettez bien le même e-mail sur les 2 commentaires pour que je sache que c’est la même personne bien sûr!
Le concours démarre maintenant et durera jusqu’au 31 mai!
concours3