Archives par mot-clé : Italie

Où prendre un cours de cuisine à Lille?

Votre meilleur exploit culinaire de Noël se limite à tartiner des œufs de lump sur des toasts? Vous êtes abonnés à la pintade farcie Picard chez belle-maman? A prendre avant les fêtes pour travailler sa technique pour le repas de Noël, ou encore à offrir ou se faire offrir… Petit tour d’horizon des cours de cuisine disponibles à Lille et en région Lilloise!

Pinoli & Ravioli

Mon petit chouchou de cette sélection : des cours de cuisine italienne enseignés par Alessandra, une italienne pure souche, directement chez elle. Au programme : recettes traditionnelles un brin revisitées, mais aussi cours en duo avec vos petits bouts, cours végétariens, pause « miditalienne »…  Le plus authentique et convivial de ma sélection!

L’atelier des chefs

Le plus célèbre et néanmoins qualitatif, avec des cours à tous les prix, tous les jours, sur tous les thèmes… Personnellement, je n’ai jamais été déçue par l’un de leurs cours.
Des cours en ligne, plus économiques, sont aussi proposés. Le rythme est un peu speed mais le résultat est à la hauteur.

Les toquées de la cuisine

Situé à Lille à la limite de Lambersart près de la Deûle, ces cours de cuisine de qualité se passent dans un cadre charmant, une vraie demeure de famille à l’ancienne qui fait également restaurant.
Un cours de biérologie très instructif est aussi proposé chez les Toquées.
4881430175_c44f7065e8_o
Photo par voyages provence @Flickr

Cook & Go

Situé dans le vieux Lille mais aussi à Villeneuve d’Ascq, cet établissement rivalise avec l’atelier des chefs sur l’exhaustivité de l’offre proposée. Comme l’atelier des chefs propose des menus Masterchef, Cook & Go est partenaire de top chef. A chacun sa préférence!

Alice Délice

Cette boutique de produits culinaires propose aussi ses propres ateliers de cuisine et d’œnologie, qui permettent de maîtriser les produits vendus dans la boutique et de s’essayer aux recettes du moment : bûches, galettes de rois… des cours adaptés aux saisons.
A noter : de nombreux choix en cours pour enfants, ou parents-enfants.

Chilisotto

Je continue dans la rencontre de l’Italie et du Mexique avec un nouveau sacrilège culinaire : un mix entre le chili et le risotto! Les puristes m’en voudront peut-être mais honnêtement le résultat en valait la chandelle.

chilisotto

Le mode de préparation du riz apporte vraiment un goût nouveau à ce plat alors que tous les ingrédients sont exactement ceux du chili!

Le risotto est généralement préparé avec du vin blanc, mais le vin rouge était historiquement utilisé dans les recettes de risotto a l’époque de l’invention de ce plat! N’ayez pas peur, le vin se fond totalement au mélange et on ne le reconnaît pas du tout!

Avec cette recette, je participe au concours du blog Fish Custard, un des blogs que j’adore lire régulièrement!

fishcustard

Le thème : Quand le classique se déguise.

 

chilisotto-3

Chilisotto

Pour 2 personnes

300 g  de tomates pelées concassées
300 g de haricots rouges
200 g de bœuf haché
1/2 oignon haché
2 gousses d’ail hachées
1/2 c. à c. de cumin
1/2 c. à c. de paprika
1/2 c. à c. d’origan
1/2 c. à c. de laurier
1 pincée de cannelle
2 c. à s. de sirop d’agave
60 cl d’eau
1 cube de bouillon de volaille
100 g de riz arborio
1 c. à s. d’huile
5 cl de vin rouge
25 g de beurre
25 g de cheddar ou emmental râpé

Faites frémir l’eau avec le  bouillon cub et les tomates concassées.
Faites nacrer le riz dans l’huile d’olive quelques minutes.
Ajoutez l’oignon et l’ail.
Laissez blondir puis ajoutez le vin.
Laissez le s’évaporer puis ajoutez le bouillon louche à louche.
Quand la moitié du bouillon est utilisé, ajoutez les haricots rouges, les épices et le sirop d’agave.
Faites cuire la viande hachée dans une poêle avec un peu d’huile.
Après 16 à 18 minutes, le riz doit avoir la bonne consistance et le bouillon doit être bu. Ajoutez la viande hachée, rectifiez l’assaisonnement si nécessaire   puis ajoutez le beurre froid hors du feu, couvrez et laissez reposer 5 minutes. Servez saupoudré de fromage râpé.

 

chilisotto-2

Tortillas lasagnes

Et si l’Italie rencontrait le Mexique? Aujourd’hui je vous propose un classique italien twisté façon Mexique, sombrero et moustache, aïe caramba! Bon, promis j’arrête les clichés tout de suite 🙂

J’ai choisi de mélanger deux monuments de la cuisine que sont les lasagnes et les tortillas. Je parle des galettes de maïs façon « old el paso », pas de l’omelette de pommes de terre du même nom, qui est espagnole!

Pour jouer la carte du mexicain jusqu’au bout, j’ai remplace la préparation à la tomate des lasagnes par une préparation façon chili avec des haricots rouges.

Cette recette est assez simple à préparer et le résultat vaut vraiment le temps passé : un mix entre chili, burritos et lasagnes, avec la tortilla du dessus gratinée et croustillante… Testez vite!

Avec cette recette, je participe au concours du blog Fish Custard, un des blogs que j’adore lire régulièrement!

fishcustard

Le thème : Quand le classique se déguise. Autant vous dire tout de suite que ce thème m’a beaucoup inspiré et que j’ai une ou deux autres recettes dans mon tiroir 🙂

lasagnes-tortillas-2

Lasagnes tortillas

4 galettes de maïs
1/2 boite de tomates pelées concassées
1/2 boite de haricots rouges
300 g de steak haché
1 oignon haché
2 gousses d’ail hachées
1/2 c. à c. de cumin
1/2 c. à c. de paprika
1/2 c. à c. d’origan
1/2 c. à c. de laurier
1 pincée de cannelle
80 g de cheddar râpé
2 c. à s. d’huile
2 c. à s. de sirop d’agave
1 c. à c. de maïzena

Chauffez l’oignon et l’ail dans une poêle à feu moyen avec deux cuillers à soupe d’huile et toutes les épices. Assaisonnez avec le sel et le poivre. Dès que l’oignon est légèrement doré, ajoutez le boeuf.
Dès qu’il est cuit, ajoutez la tomate pelée, le sirop d’agave puis les haricots rouges et la maïzena.

Laissez réduire à feu doux une dizaine de minutes jusqu’à ce que le jus ait épaissi.

Préchauffez le four à 180°C.

Déposez une galette dans un plat rond et couvrez-la avec un tiers du mélange. Alternez galettes et mélange aux haricots rouges et finissez par une galette. Saupoudrez-la avec le cheddar râpé.

Mettez au four une dizaines de minutes jusqu’à ce que la galette du dessus ait commencé à dorer et le cheddar ait fondu.

 

lasagnes-tortillas

Sélection de livres de cuisine italienne

Capri, c’est fini, et dire que c’était la ville de mon premier amour…

Faire une virée à deux… Tous les deux sur les chemins… Sur ton automobile, tous les deux on sera bien…

Lasciatemi cantare… con la chitarra in mano… lasciatemi cantare una canzone piano piano…
 
 4011800317_a80664d7d6_b
 

Inutile d’en rajouter, je pense que vous avez tous compris qu’aujourd’hui je vous propose une sélection de livres de cuisine italienne !

La cuisine italienne est une de mes préférées pour sa simplicité, sa beauté colorée et la qualité de ses produits, autant vous dire que je me suis fait plaisir à repérer ces jolis livres! Laissez-vous tenter, pour vos cadeaux aux autres ou à vous-mêmes!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo par Sira Hanchana @Flickr

Italie ! de Valery Drouet

 

On commence avec un livre qui condense 60 recettes d’inspiration italienne, avec bien sûr les classiques les plus connus mais aussi d’autres plats très variés! De très belles photos qui vont instantanément vous faire saliver et vous pousser aux fourneaux!

Big mamma de Giovanni Guida

 

Un très joli livre qui regroupe plus de 140 recettes mais aussi des conseils pour trouver et choisir les meilleurs produits. Ce livre ne se limite pas aux pizzas, mais comprend plein de recettes italiennes, authentiques et festives, des pâtes aux légumes en passant par les desserts!

Italie, 100 recettes authentiques

 

Plus de 100 recettes de cuisine italienne, dans un recueil à un prix mini pour se faire plaisir!

La cuisine italienne de Giuseppe Messina

 

Toutes les spécialités de ce beau pays sont là : des bruschetta, des antipasti, des bruschetta et bien sûr des desserts, aussi bien classiques que d’autres qui sortent des sentiers battus!

 

Venise de Laura Zavan

 

Mon coup de cœur pour son côté graphique! Ce livre est une vraie bible de recettes vénitiennes originales bien expliquées, mais il comporte aussi une petite mine d’adresses gastronomiques à découvrir à Venise… Lors d’un prochain voyage!

Venise les recettes culte

Ma little Italy de Laura Zavan

 

Décidemment j’apprécie les livres de Laura Zavan… Celui-ci est très riche, bien expliqué et illustré, avec une prédilection pour els recetets de pâtes mêmes si les autres spécialités sont présentes également! Petit plus, de nombreux conseils pour choisir les produits italiens!

Pasta : lasagnes, ravioli, cannelloni de Valéry Drouet

 

Ce livre compile plus de 50 recettes de pâtes sèches ou fraîches, des lasagnes aux gnocchi en passant par les gratins et ravioli! Si vous êtes novices sans la préparation des pâtes maison, vous trouverez également les étapes pas à pas pour réaliser vous-même vos pâtes fraîches. 

La vraie cuisine italienne de Ann et Jos Expeels

 

La vraie cuisine italienne, ce sont des plats qui proviennent des mamas italiennes comme les crostini champignons mozzarella ou le minestrone à la mode paysanne, mais aussi des beignets au sucre ou des petits roulés au citron… De quoi rêver et se régaler!

 339100247_73fee9377b_z
 

Et vous, avez-vous flashé sur un bon livre de cuisine italienne dans cette sélection, ou que j’aurais oublié? Quel est votre chouchou?

Lasagnes à la crème de basilic

S’il existe de nombreux plats familiaux que j’adore, les lasagnes sont très certainement tout en haut de la liste. De celles de ma maman aux barquettes surgelées premier prix, je ne suis pas compliquée :  j’aime les lasagnes sous toutes leurs formes. C’est presque étrange que je n’aie pas essayé plus tôt de décliner ma propre  variante… Mais jusqu’à maintenant je ne voyais pas quelle touche personnelle ajouter à ce plat, il est déjà tellement bon dans sa version de base!
Du moins c’est ce que je me disais jusqu’à ce que j’entende parler de crème de basilic (il suffit de prononcer ces mots pour que je commence à baver instantanément). Ce fut le déclic, car je n’ai jamais apprécié plus que ça la béchamel mais je n’avais jamais pensé à la remplacer…

Malgré la présence de la crème de basilic, ce sont bien des lasagnes « classiques » que je vous propose, c’est à dire à la tomate. En réalité on ne peut pas vraiment parler de lasagnes classiques : les premières recettes ancestrales de lasagnes ne contiennent pas la moindre once de tomate puisque c’est un plat très très vieux et qu’il n’y avait pas encore de tomates en Europe quand ce plat a été inventé…
Mais aujourd’hui les lasagnes telles qu’on les entend classiquement sont à la tomate, sinon on se sent obligé de préciser à quoi elles sont, comme quand on dit « lasagnes aux épinards » ou « lasagnes au saumon » quoi. Bref, vous avez compris!

La crème de basilic ajoute un peu de goût et de fraîcheur à la version de base mais sans dénaturer la recette d’origine dont on retrouve bien les saveurs.

Nous n’étions que 4 à manger à la maison mais je n’ai pas résisté à l’envie de faire un plat gigantesque. Quand je me lance dans ce genre de recettes traditionnelles je ne peux m’empêcher de revêtir mon tablier invisible de nonna de famille nombreuse, c’est incontrôlable !

De nos jours la plupart des lasagnes sèches en vente sont prétendues « sans pré-cuisson », mais personnellement je préfère quand même les précuire. Cela permet de laisser le plat moins longtemps au four ensuite et donc d’avoir un ensemble moins sec, mais aussi de manger plus vite, bah oui c’est aussi bête que ça.
Pour la précuisson des lasagnes, je fais cuire les lasagnes « al dente » dans un grand récipient, en remuant régulièrement, puis je les égoutte et les passe à l’eau froide, afin d’arrêter la cuisson, et enfin je les pose, l’une à coté de l’autre sur des torchons. Cela évite qu’elles se collent entre elles ce qui est très fréquent et pénible si on n’y fait pas attention !
lasagnes-creme-basilic

Lasagnes à la crème de basilic

Pour la sauce bolognaise
  • 2 tranches de poitrine fumée
  • 2 oignons moyens
  • 2 gousses d’ail
  • 2 carottes
  • 2 tiges de céleri
  • 500 g de mélange de veau et porc haché
  • 2 c. à c. bombées d’origan
  • 2 boites de 400g de tomates concassées
  • Sel, poivre
  • 50 g d’emmental râpé

Pour les lasagnes

  • 250 g de feuilles de lasagnes (aux œufs)
  • 100 g de gruyère
  • 1 tomate bien mûre
  • 2 c. à s. d’huile d’olive

Pour la crème de basilic

  • 1 bouquet de basilic frais
  • 125 g de ricotta
  • 50 g de parmesan râpé
  • 10 cl de crème fraiche
  • 2 gousses d’ail
  • Sel, poivre

lasagnes-creme-basilic-2

Mixez ensemble tous les ingrédients de la crème de basilic et mettez de côté au frais.

Coupez finement la poitrine fumée. Pelez et hachez les oignons, l’ail, les carottes et le céleri.
Faites chauffer de l’huile d’olive dans une sauteuse, ajoutez la poitrine, l’origan, laissez dorer en mélangeant de temps en temps. Ajoutez les légumes et laisser cuire environ 7 minutes en mélangeant de temps en temps. Ajoutez ensuite la viande et les tomates plus un volume d’eau d’une des boites de tomates. Salez et poivrez. Portez à ébullition, couvez et laissez mijoter à feu doux pendant 30 minutes, en remuant de temps en temps.

Préchauffez le four à 190°. Retirez la poêle du feu et ajoutez un quart du gruyère râpé dedans. 
Faites cuire les lasagnes dans de l’eau bouillante salée avec un filet d’huile d’olive environ 3 à 4 min.
Égouttez les feuilles de lasagnes puis déposez-les sur du papier absorbant.

Versez un tiers de la sauce bolognaise au fond d’un plat allant au four. Continuez avec une couche de lasagnes.
Étalez un tiers de la crème fraiche par dessus afin de tout recouvrir. Salez et poivrez et saupoudrez de gruyère.
Recommencez l’opération une fois en terminant par une couche de lasagnes puis de crème au basilic et enfin le reste de gruyère.
Décorez avec quelques tranches de tomates, de basilic et arrosez de quelques gouttes d’huiles d’olive.
Recouvrez de papier alu et enfournez environ 20 min.
Ôtez le papier alu et laissez cuire encore 35 min, le temps que les lasagnes soient bien colorées.

lasagnes-creme-basilic-3

Source d’inspiration
http://www.ohbiteit.com/2014/07/caprese-lasagnawith-basil-cream.html

Tartines aux lardons, pesto et mozzarella

J’adore cuisiner (et manger) des tartines de toutes sortes. Il suffit de quelques restes dans le placard et d’un peu d’imagination pour sortir quelque chose de sympa, avec parfois une très très bonne surprise… Ce fut le cas avec cette tartine au pesto que je m’empresse donc de vous partager!
tartine-pesto-mozzarella-3

Dans toute tartine qui se respecte, il y a une bonne dose de fromage… Ici c’est une tartine double-mozzarella que je vous propose, rien que ça! Et tant qu’à voir double, j’ai aussi doublé les oignons, rien que pour vous!

tartine-pesto-mozzarella-2

Tartines aux lardons, pesto et mozzarella

  • 4 grandes tranches de pain aux graines
  • 4 c. à s. de pesto
  • 1 poignée de roquette
  • 1 poignée de mâche
  • 100 g de lardons fumés
  • 1 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. à c. de miel de tilleul
  • 1 boule de mozzarella
  • 4 c. à s. de mozzarella râpée
  • 1/2 oignon rouge
  • 1 oignon nouveau
  • 1 c. à c. d’origan
  • Sel, poivre
tartine-pesto-mozzarella
Émincez l’oignon rouge. Dans une poêle, faites revenir les lardons avec l’oignon rouge émincé sans ajouter de matière grasse. Pendant ce temps, tartinez les tranches de pain avec le pesto.
Dès que les oignons et les lardons sont cuits, déposez-les sur les tartines.
Préchauffez le four à 180°C.
Coupez la mozzarella en tranches et déposez les tranches sur chaque tartine.
Saupoudrez avec la mozzarella râpée puis avec l’origan.
Mettez les tartines au four pour 12 minutes.
Pendant ce temps, émincez finement l’oignon nouveau. Dans un petit bol, mélangez la roquette, la mâche avec l’oignon nouveau, l’huile, le vinaigre balsamique et le miel. Salez et poivrez.
Lorsque les tartines sont chaudes, déposez-les dans des assiettes puis déposez la salade assaisonnée sur chaque tartine, et mangez tout de suite.
tartine-pesto-mozzarella-4

 

Cookies tomate séchée olive noire origan

Ce que je vous ai bricolé pour aujourd’hui, c’est un peu un mariage entre l’Italie et les États-Unis… Un mariage qui peut sembler improbable mais pas tant que ça, quand on sait que la pizza est presque plus un plat national aux States que dans son pays d’origine! Si vous suivez un tant soit peu ce blog, vous aurez sûrement remarqué que j’affectionne particulièrement les cookies : Cookies vanille-amande, cookies aux smarties…  Aujourd’hui je vous propose une variante salée de ces petits biscuits. Si leur forme ressemble à s’y méprendre à celle des cookies sucrés, la texture est plus moelleuse que la version dessert. Vous pourrez picorer ces petits gâteaux tièdes ou froids à l’apéro, le goût du parmesan ressortant plus à mon goût en les grignotant froids.

Pour donner plus de saveur et d’équilibre à mes plats, ma grande manie du moment est d’utiliser en partie de la farine complète dans mes recettes. Mais si vous n’en avez pas et voulez vous simplifier la vie, vous pouvez tout à fait n’utiliser que de la farine blanche, en additionnant bien sur la quantité de farine blanche prévue à celle de farine complète !

cookies-tomate-sechee

Cookies tomate séchée olive noire origan

 

  • 100 g de farine
  • 50 g de farine complète
  • 80 g de beurre demi sel
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 40g de poudre de noisettes
  • 2 oeufs
  • 100g de tomates séchées à l’huile
  • 12 olives noires
  • 1 c. à c. de thym
  • 1 c. à c. d’origan
cookies-tomate-sechee-2

Égouttez les tomates sur du papier absorbant.
Dans un bol, mélangez le beurre en petits dés, les farines, la poudre de noisette, le parmesan et la levure. Mélangez bien puis ajoutez les œufs, puis les tomates coupées en tout petits bouts et les olives émincées finement.
Réservez la pâte obtenue au frais pendant 20 minutes.
Préchauffez le four à 210°C.
Formez de petites boules et disposez-les sur une plaque allant au four en les espaçant bien, puis enfournez pour 10 minutes. La pâte va s’étaler toute seule en cuisant et former de beaux cookies.

cookies-tomate-sechee-3

Un jeu concours, ça vous tente?

Vous êtes maintenant 600 à me suivre sur Hellocoton! Ça me fait super plaisir et je me suis donc dit que ça méritait bien un nouveau jeu! J’ai d’ailleurs profité de l’occasion pour lancer enfin ma page Facebook pour permettre de suivre mes nouveaux posts! Je vous invite donc à la découvrir et à la liker ici : www.facebook.com/notparisienne

Je vous ai donc concocté un nouveau coffret plein de produits culinaires sympa à gagner :

– une manique

– un sac réutilisable pliable
– une boite à sandwiches
– une petite boite en forme de cœur
– une roulette à pizza
– des biscuits Cream crackers
– un paquet de pâtes italiennes
– un mélange pour crème à la catalane
– un paquet de chips de banane plantain
– un livre cuisine actuelle  » cuisine du sud »

Pour participer, c’est super simple!Il vous faudra liker ma nouvelle page Facebook et poster un commentaire directement sur cet article pour m’indiquer votre pseudo Facebook!
N’oubliez pas le pseudo pour que je sache que c’est la même personne et que je puisse valider votre participation!
Le concours démarre maintenant et durera jusqu’au 17 août!

Bagel burger italien sauce tomates cerises

Quand j’ai reçu une petite sauce aux tomates cerise dans une box Eat Your Box, j’ai tout de suite su que cette sauce allait me plaire, et surtout que je n’allais pas l’utiliser dans des pâtes mais dans un burger. Cela faisait un moment que je voulais tester des sauces type « sauces pour pâtes » dans un burger, pour changer des traditionnels ketchup/mayo… Je n’ai pas été déçue. Cela ajoute un côté traditionnel et cuisiné au burger qui n’est pas désagréable du tout!
Cette recette était très bonne (même si elle ne contient pas de bœuf!) et je vous la recommande fortement!
 bagel-burger-poulet-tomate-cerise-2

Bagel burger sauce aux tomates cerises

Pour 1 burger

 

  • 1 bagel
  • 1 filet de poulet pas trop épais
  • 1 c. à c. d’huile d’olive (au basilic si vous avez)
  • 2 tranches de mozzarella
  • 2 c. à s. de sauce tomate
  • 2 rondelles d’oignon rouge frais
  • Quelques feuilles de roquette
bagel-burger-poulet-tomate-cerise

Mettez votre filet de poulet à revenir dans l’huile d’olive. Quand celui-ci commence à être bien doré, déposez la mozzarella dessus dans la poêle et prolongez la cuisson 1 à 2 minutes jusqu’à ce qu’elle commence à fondre sur la viande.
En parallèle, mettez la sauce tomate à réchauffer dans une petite casserole ou au micro-ondes.
Toastez au grille pain (ou au four si vous en faites plusieurs en même temps) le bagel ouvert.
Dès que le fromage est bien fondu, déposez la sauce sur les 2 cotés du pain. Posez le poulet sur la tranche du dessous, puis déposez l’oignon rouge et la roquette et dégustez immédiatement.

bagel-burger-poulet-tomate-cerise-3

Panna cotta poires expresso

La panna cotta est un de mes pêchés mignons depuis que je l’ai découverte il y a quelques années… Oui je sais, j’ai quasiment autant de péchés mignons qu’il existe de desserts dans le monde, mais celui-ci est quand même dans mon premier top 10 des meilleurs desserts. Mon premier oui, car j’en prévois un deuxième prochainement, c’est tellement dur de se limiter à seulement 10 desserts! 10 desserts!!

Si l’une des clés de la réussite de la panna cotta se situe dans sa texture, l’autre se situe inévitablement dans son accompagnement, souvent un coulis de fruits…

Cette variante au café et poire est selon moi à tomber! Pour cette recette j’ai utilisé une préparation toute faite que je voulais tester chez Alsa. J’ai aimé la panna cotta en elle-même mais pas le coulis qu’ils fournissent avec, aux fruits rouges trop chimiques qui évoquent plutôt le bonbon et cassent le goût délicat de la panna cotta. 
Un peu comme pour les cupcakes, j’ai du mal à percevoir la valeur ajoutée de cette préparation toute faite, la recette de base étant déjà extrêmement simple à réaliser! Mais pour ceux qui manquent de temps, qui n’ont jamais les bons ingrédients dans le frigo ou qui ne sont pas fans de pâtisserie, le résultat est cependant très bon. 
Pour les autres, j’ai mis ci-dessous la recette complète pour que vous puissiez faire votre panna cotta vous-mêmes!

panna-cotta-poire-expresso-2

Panna cotta poires expresso

  • 8 cl de café expresso
  • 75 g de sucre en poudre
  • 1 poire en boite coupée en tranches fines
  • 2 c. à s. de lait
  • 2 c. à c. de gélatine en poudre
  • 25 cl de crème fraîche
  • 250 ml de lait
  • 60 g de sucre brun
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille

Versez le café et le sucre en poudre dans une petite casserole sur feu doux et remuez pour dissoudre le sucre. Ajoutez les poires et faîtes cuire pendant 10 à 15 minutes, jusqu’à ce que le sirop ait légèrement épaissi. Mettez de côté.

Placez la gélatine et le lait dans un petit bol, bien mélanger et laisser reposer pendant 2-3 minutes ou jusqu’à ce que la gélatine soit dissoute.

Dans une casserole à feu moyen, portez à ébullition la la crème, le lait, la cassonade et la vanille . Retirez du feu, ajoutez la gélatine et fouettez pour bien mélanger. Laisser refroidir.

Verser le mélange de crème dans des tasses. Réfrigérez pendant une nuit avant de décorer avec les poires et le sirop et de servir.

panna-cotta-poire-expresso
Source :

https://www.donnahay.com.au/recipes/desserts-and-baking/pear-and-espresso-panna-cotta