Archives par mot-clé : Italie

Panna cotta poires expresso

La panna cotta est un de mes pêchés mignons depuis que je l’ai découverte il y a quelques années… Oui je sais, j’ai quasiment autant de péchés mignons qu’il existe de desserts dans le monde, mais celui-ci est quand même dans mon premier top 10 des meilleurs desserts. Mon premier oui, car j’en prévois un deuxième prochainement, c’est tellement dur de se limiter à seulement 10 desserts! 10 desserts!!

Si l’une des clés de la réussite de la panna cotta se situe dans sa texture, l’autre se situe inévitablement dans son accompagnement, souvent un coulis de fruits…

Cette variante au café et poire est selon moi à tomber! Pour cette recette j’ai utilisé une préparation toute faite que je voulais tester chez Alsa. J’ai aimé la panna cotta en elle-même mais pas le coulis qu’ils fournissent avec, aux fruits rouges trop chimiques qui évoquent plutôt le bonbon et cassent le goût délicat de la panna cotta. 
Un peu comme pour les cupcakes, j’ai du mal à percevoir la valeur ajoutée de cette préparation toute faite, la recette de base étant déjà extrêmement simple à réaliser! Mais pour ceux qui manquent de temps, qui n’ont jamais les bons ingrédients dans le frigo ou qui ne sont pas fans de pâtisserie, le résultat est cependant très bon. 
Pour les autres, j’ai mis ci-dessous la recette complète pour que vous puissiez faire votre panna cotta vous-mêmes!

panna-cotta-poire-expresso-2

Panna cotta poires expresso

  • 8 cl de café expresso
  • 75 g de sucre en poudre
  • 1 poire en boite coupée en tranches fines
  • 2 c. à s. de lait
  • 2 c. à c. de gélatine en poudre
  • 25 cl de crème fraîche
  • 250 ml de lait
  • 60 g de sucre brun
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille

Versez le café et le sucre en poudre dans une petite casserole sur feu doux et remuez pour dissoudre le sucre. Ajoutez les poires et faîtes cuire pendant 10 à 15 minutes, jusqu’à ce que le sirop ait légèrement épaissi. Mettez de côté.

Placez la gélatine et le lait dans un petit bol, bien mélanger et laisser reposer pendant 2-3 minutes ou jusqu’à ce que la gélatine soit dissoute.

Dans une casserole à feu moyen, portez à ébullition la la crème, le lait, la cassonade et la vanille . Retirez du feu, ajoutez la gélatine et fouettez pour bien mélanger. Laisser refroidir.

Verser le mélange de crème dans des tasses. Réfrigérez pendant une nuit avant de décorer avec les poires et le sirop et de servir.

panna-cotta-poire-expresso
Source :

https://www.donnahay.com.au/recipes/desserts-and-baking/pear-and-espresso-panna-cotta

Risotto aux petits pois

Ah, l’Italie est vraiment un pays que j’adore, aussi bien pour sa beauté que pour sa gastronomie. Avec ma passion pour la junk food, pour l’instant j’ai surtout publié des recettes de pizzas, mais la cuisine italienne représente bien plus que ça et à mon goût elle représente une des cuisines les plus simples et savoureuses que je connaisse. Parmi les nombreuses spécialités de ce beau pays, le risotto est certainement ma préférée.
Ici je vous en propose un végétarien, mais malgré tout ultra goûtu.
Pour en faire un plat plus complet vous pouvez y ajouter un peu de charcuterie italienne ou encore un pavé de saumon, ou rien pour un repas léger.
Pour renforcer le goût du romarin que j’adore, j’utilise une huile d’olive parfumée au romarin ramenée d’Italie. Si vous n’en trouvez pas, de l’huile nature fera très bien l’affaire!
Je n’ai pas mis de parmesan dans cette recette. Cela ne fait pas partie des ingrédients classiques du risotto même si on a tendance à en mettre systématiquement.

Cette recette peut facilement être adaptée aux régimes végétariens, en remplaçant le bouillon de volaille par du bouillon de légumes.

 risotto-petit-pois2

Risotto aux petits pois

Type : sans gluten

Pour 2 personnes

  • 50 cl d’eau
  • 200 g de petits pois écossés
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • 100 g de riz arborio
  • 1 c à c d’ail émincé
  • 1 c à s huile
  • 1 oignon
  • 5 cl de vin blanc sec
  • 25 g beurre
  • 1 c à s de Romarin
  • Quelques olives noires
risotto-petit-pois3

Faites frémir l’eau avec le  bouillon cube.
Faites nacrer le riz dans l’huile d’olive quelques minutes.
Ajoutez alors l’oignon et l’ail.
Laissez blondir puis ajoutez le vin.
Laissez le s’évaporer puis ajoutez les petits pois, le romarin, et enfin ajoutez le bouillon louche à louche.
Laissez cuire pendant 16 à 18 minutes en remuant régulièrement et en ajoutant du bouillon chaud dès que nécessaire. Dès que le riz est cuit et l’eau absorbée, retirez du feu, puis ajoutez le beurre froid  coupé en dés, couvrez, laissez reposer 5 minutes. Décorez avec des olives noires coupées et serviez tout de suite.

 

risotto-petit-pois

Les bases de la cuisine indienne : le garam massala et le ghee

Certains ingrédients de la cuisine indienne, qui composent la majorité des plats indiens, ne sont pas disponibles en France ( ou pas dans une qualité intéressante), c’est pourquoi avant d’attaquer votre repas indien, vous devrez vous attaquer à certains préparatifs maison.

C’est le cas notamment du Garam Masala, du Ghee et du Paneer.
Qu’est ce que c’est que tout ça? Le Garam Masala, c’est un peu le « mélange indien » de Ducros, mais version authentique, où les épices ont été dosées et réduites en poudre par vous même.
Le Ghee, c’est le beurre indien, qui est en autres termes un beurre clarifié. Et le Paneer, c’est le fromage frais indien, une sorte de caillé qui s’utilise dans des plats comme nous mettrions de la crème liquide, mais cette préparation là je ne vous la détaillerai pas aujourd’hui, car je n’en avais pas besoin pour mon repas.
J’ai trouvé toutes ces explications dans le super livre « Bolly Cook », de Julie Schwob, acheté spécialement pour l’occasion et dont je suis ravie.
Bollycook - 50 recettes indiennes
De nombreuses techniques de base y sont expliquées, et les recettes sont classées par régions ce qui permet de comprendre un peu les habitudes alimentaires dans ce pays. Enfin, les recettes sont adaptées aux produits disponibles en France, mais gardent une touche authentique qui différencieront votre cuisine de celle faite habituellement en France avec des pots de sauce toutes prêtes ou des mélanges d’épice industriels.
3414375680_17b415d390_z
Photo par rajkumar1220 @Flickr

Le Garam Masala

Les masala sont des  mélanges d’épices indiens, que vous pourrez conserver dans une boite hermétique et utiliser dans vos préparations indiennes. Il en existe des centaines de variantes, le Garam Masala étant le plus connu.
Ingrédients
– 1 c à c de poivre noir en grains
– 2 c à c de graines de cumin
– 1 c à c de graines de cardamome sans l’enveloppe
– 1 c à c de clous de girofle
– 3 feuilles de laurier séchées
– 2 cm de bâton de cannelle
A l’aide d’un mortier, d’un moulin ou d’un mixeur, réduisez ce mélange en poudre.
Personnellement, mon mixeur n’a pas réussi à parfaitement moudre le mélange finement, il restait notamment de gros morceaux de feuilles de laurier.
J’ai ré-écrasé un peu à la main et j’ai finalement laissé les morceaux un peu plus gros. Ça ne m’a pas gênée dans les plats.
5414603050_7eed2e6cb6_z
Photo par ljguitar @Flickr

Le Ghee

Le Ghee est la matière grasse de base utilisée en Inde, un peu comme le beurre en France ou l’huile d’olive en Italie. C’est un beurre clarifié, qui reste donc liquide et qui développe un arôme assez différent du beurre!
Le beurre perd un peu de son poids lors de  sa transformation, aussi en fonction de la quantité de Ghee qu’il vous fait, prévoyez 5% de plus ( ex pour 100 g de Ghee, prévoyez 105 g de beurre – pour 475 g de Ghee, 500 g de beurre), voire même un peu plus car si vous n’êtes pas très doué vous perdrez encore un peu plus de matière ( ce qui fut mon cas!). Sinon vous pouvez carrément en faire beaucoup plus que nécessaire, le ghee se conserve parfaitement est c’est très bon! Dans ce cas mettez le dans un récipient hermétique et servez vous quand nécessaire, il ne rancit pas et n’a pas besoin d’être mis au frigo.
Ingrédients :
500g de beurre doux
Prenez du beurre de bonne qualité, idéalement bio
Coupez le beurre en dés.
déposez le dans une casserole et mettez la à chauffer à feu très doux.
Laissez le beurre fondre sans y toucher.
Quand il sera totalement fondu, une couche de petites bulles blanches épaisses viendra se placer à la surface. A l’aide d’une étamine ( ou dans mon cas d’une cuiller) venez ramasser très doucement l’écume blanche, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que du beurre fondu bien transparent dans la casserole. Ce beurre fondu transparent, c’est le Ghee. Vous pouvez l’utiliser comme de l’huile, dans une préparation de gâteaux, une recette, ou pour faire revenir vos légumes dans une poêle.

La box Eat Your Box d’avril

box-avril

Ce mois-ci, j’ai été gâtée avec une box sur un thème qui était destiné à me plaire : l’Italie. L’Italie est le pays des plats de pâte, des pizzas et des risottos, rien qu’avec ça je suis fan… Mais niveau sucre,  c’est la débauche de bonnes choses, avec la panna cotta et le tiramisu, deux de mes desserts préférés !
Côté quantité et choix je n’ai pas été déçue, cette box est très variée. Cette box de produits classiques en version « industrielle » a intérêt d’être à la hauteur de mes exigences!

box-avril2

Elle contient :
– Du riz à risotto Riso Gallo
– des gnochetti Barilla
– des Grok ( autrement dit, des pétales de parmesan à picorer)
– du pesto basilic et roquette
– une préparation pour panna cotta : ce dessert fait partie de mon top 10 des meilleurs desserts de ma vie donc la préparation a intérêt à avoir du niveau!
– des gaufrettes à la noisette
– du Campari : Je n’ai jamais bu cet alcool seul mais il entre dans la composition d’un cocktail que j’aime beaucoup et au’ on peut savourer un peu partout en été en Italie : le Spritz
– une roulette a pizza : je suis déjà équipée donc elle finira sûrement dans un colis cadeau pour l’un(e) d’entre vous!

box-avril3

Risotto fleuri pour le retour du Printemps

Ah le printemps, le beau temps qui revient, les premières fleurs, les envies de voyage, et avec elles l’envie de perdre ce foutu pneu de gras de se sentir légère! Bref, pour le retour du printemps, je vous propose (une fois n’est pas coutume) un plat sain et fleuri avec ce risotto à l’aubergine et aux Saint-Jacques à la rose. Quel joli nom me direz-vous, mais l’essentiel est surtout de savoir si c’est bon!! Je vous confirme que c’est à se taper le cul par terre. Après je ne suis pas d’une objectivité folle, car le risotto est un de mes plats préférés, je pourrais m’en gaver tous les jours sans jamais me lasser! Mais mon homme qui n’est pas fan de Saint Jacques, pas fan d’aubergines, pas fan de cuisine aux fleurs a tout mangé sans râler, c’est pour dire si c’est bon!^^
 risotto-rose

Risotto à l’aubergine et aux Saint-Jacques à la rose

Pour 2 personnes

  • 100 g de riz arborio
  • 1 aubergine
  • 1 échalote
  • 5 cl de vin blanc
  • 400 ml de bouillon de légumes
  • 40 g de parmesan
  • 2 cà s de beurre
  • 2 c à c d’huile d’olive
  • 1 c à c d’ail en poudre
  • 1 c à c d’herbes de Provence
  • 1 pincée de piment
  • 12 belles saint Jacques
  • 2 pincées de pétales de roses séchées
  • 1 c à s d’eau de rose

Coupez les aubergines en rondelles épaisses de 1 cm.
Déposez-les dans une assiette, salez généreusement.
Laissez dégorger 40 min.
Préchauffez votre four a 220°.
Rincez et séchez les rondelles d’aubergine.
Saupoudrez d’ail, piment et herbes de Provence. Ajoutez un filet d’huile d’olive.
Grillez 4-5 min par face, retournez à mi-cuisson.
Elles doivent être tendres et dorées.
Épluchez et émincez l’échalote. Râpez le parmesan.
Mettez votre bouillon à chauffer.
Faites fondre le beurre dans une casserole.
Ajoutez l’échalote, elle ne doit pas colorer, puis ajoutez le riz. Il doit devenir translucide et légèrement nacré.
Versez le vin blanc.
Lorsque le vin est presque évaporé, ajoutez la première louche de bouillon.
Ajoutez le bouillon louche par louche une fois que la précédente est pratiquement évaporée. Vérifiez le temps de cuisson en goûtant (en général 18 à 20 minutes). Il est possible qu’il vous reste du bouillon à la fin.
Coupez l’aubergine en gros morceaux. Ajoutez-la au risotto 5 minutes avant la fin de la cuisson.
Dans une poêle, faites chauffer un filet d’huile d’olive et faites dorer les noix de saint Jacques avec les pétales de rose.
A la fin de la cuisson du risotto, ajoutez le parmesan et l’eau de rose. Gardez quelques pincées de parmesan pour décorer le plat.
Couvrez pendant 2 minutes.
Déposez les Saint Jacques sur le risotto, puis le parmesan, et mangez vite!

risotto-rose2

Pizza breakfast et pizza boulettes

Vous le savez bien, l’un des dangers du couple c’est la routine. Nous essayons de garder ça en tête et c’est pourquoi nous avons choisi de faire des pizzas à la place de ce qui commençait à devenir la traditionnelle soirée burgers. Oui, il faut ce qu’il faut pour sauver son couple.
IMG_0537

La pâte était maison; je pars toujours de la technique de chef Simon. Je ne sais pas si les italiens la valideraient, mais nos estomacs l’ont testée et approuvée et depuis je ne veux pas prendre le risque d’en tenter une autre et de la rater, donc je persévère avec celle-ci.

La pizza Breakfast était une idée qui me trottait dans la tête depuis un moment. Je suis ravie de l’avoir tentée car même si cela peut sembler un peu forcé de mettre des haricots blancs sur une pizza, cela fut fameux et pas plus indigeste qu’une savoyarde avec patates. Les haricots utilisés sont des Heinz importés d’Angleterre. La sauce tomate est légèrement sucrée.

La deuxième pizza était une pizza boulettes, plus classique peut être mais excellente aussi avec les boulettes maison.

Pâte à pizza

Étant donné que je n’ai fait aucun ajustement à la recette originale, je vous invite à aller la consulter directement ici :
IMG_0556
IMG_0558

Pizza Breakfast

  • 1 pâte à pizza
  • 1 petite boite de haricots à la tomate Heinz
  • 1 saucisse de Francfort
  • 2 œufs (ou autant que de mangeurs)
  • mozzarella râpée
  • 2 tranches de poitrine fumée
Sur la pâte à pizza, étalez les haricots blancs à la tomate, en nappant bien la pâte avec la sauce des haricots.
Ajoutez la saucisse en rondelles, les tranches de poitrine coupées en 2, les œufs, et saupoudrez de mozzarella râpée.
Enfournez à 200°C pour 10 à 15 minutes, dégustez immédiatement.
IMG_0579
IMG_0602
IMG_0614
IMG_0618

Pizza Boulettes

  • 1 pâte à pizza
  • 2 steaks hachés
  • 100 g de chair à saucisse
  • 1 c. à soupe d’herbes de Provence
  • 1 c. à café de moutarde
  • 1 c. à soupe d’échalote émincée
  • 2 c. à soupe de sauce au poivre
  • 2 tomates
  • 2 c. à s. de mozzarella râpée
Préparez les boulettes en mélangeant le bœuf haché, la chair à saucisse, la moutarde, les herbes de Provence, l’échalote.
Passez les boulettes à la poêle, dans un peu d’huile jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.
Nappez la pâte à pizza de sauce au poivre.
Ajoutez les tomates coupées en rondelles, les boulettes, saupoudrez de mozzarella râpée.
Enfournez à 200°C pour 10 à 15 minutes, dégustez immédiatement.
IMG_0544
IMG_0550
IMG_06242

Carpaccio de pêches, mozzarella et atsina cress

atsina01
L’atsina cress, c’est une herbe bizarre que j’ai ramenée du Salon des Envies Culinaires.
Ses mignonnes petites feuilles ont un goût sucré, assez prononcé, entre l’anis, la réglisse et la citronnelle.
atsina02
Afin d’en sentir tout le goût je l’ai préparée avec des aliments plutôt doux, et ce choix s’est avéré judicieux, car l’ensemble était bon et original. Cette recette conviendra parfaitement aux régimes végétariens et sans gluten.
5

Carpaccio pêches, mozzarella et atsina cress

  • 1 pêche blanche
  • 1 boule de mozzarella au lait de bufflonne
  • 1 barquette d’atsina cress
  • 1 filet d’huile d’olive de bonne qualité
  • Poivre
atsina03
Coupez en tranches fines la pêche et la mozzarella, et présentez-les superposées, comme une tomate mozzarella. Saupoudrez d’atsina, ajoutez un filet d’huile d’olive, poivrez et savourez.
atsina04

Aubergine violette comme une lasagne

Lors du Salon des Envies Culinaires, sur le joli stand de Fruits de la terre, l’un des produits les plus classiques que j’ai acheté était une aubergine. Classique oui, mais dans la forme, la demoiselle était ronde comme un ballon, et non pas jaune comme un citron, mais d’un très beau violet.  Il faut avouer que je ne mange jamais d’aubergine. Sa texture spongieuse et son gout insipide laissent généralement ma créativité pantoise. C’était donc ici une tentative presque inédite, et j’ai choisi de jouer la sécurité avec une recette aux saveurs classiques pour être sûre de la manger.

J’ai donc farci la bête comme une lasagne, avec sauce tomate, viande hachée et mozzarella. Le résultat était fameux, mais je fus grandement déçue par le rendement visuel. Au four, mon aubergine a perdu sa belle teinte! C’est donc sans regrets que nous l’avons engloutie.

Cette recette conviendra parfaitement aux régimes sans gluten.

Aubergine violette farcie comme une lasagne

 

Pour 2 personnes

  • 1 aubergine violette
  • 150 g de bœuf haché
  • 100g de chair à saucisse
  • 300g de sauce tomate
  • 1 boule de mozzarella
  • 1 gousse d’ail
  • 1 oignon
  • Sel, poivre
  • Herbes de Provence
  • Huile d’olive

 

Étape délicate : videz l’aubergine sans trop transformer l’intérieur en charpie.
Coupez en fines lamelles les plus gros bouts de chair obtenus.
Faites-les dorer dans de l’huile d’olive a la poêle sur chaque face.
Réservez. Faites revenir l’oignon, ajoutez les 2 viandes hachées et l’ail. Dès que l’ensemble est doré, ajoutez la sauce tomate, les épices, laissez chauffer une à 2 minutes et retirez du feu.
Remplissez l’aubergine en alternant 1 couche d’ aubergine, une de viande, une de lamelles de mozzarella.
Mettez le chapeau, passez au four 10mn et servez.