Archives par mot-clé : gouter

Cake à la crème d’abricots et amandes effilées

 
Il y a quelques jours j’ai eu la chance de recevoir grâce à Cuisine à l’Ouest un pot de crème d’abricot, une nouveauté des Confitures des 4 saisons, une entreprise d’Huelgoat dans le Finistère. Cette crème d’abricot des Confitures des 4 saisons est un tout nouveau produit, qui vient d’obtenir le prix de la meilleure nouveauté 2019
par l’association Produit en Bretagne. Elle contient principalement de la purée d’abricot, du 
beurre, du jaune d’œuf, du sucre.
 
 
Je ne sais pas si vous connaissez déjà ce produit, mais rien qu’à manger à la cuiller, c’est un pur délice que je vous recommande! Sa texture le situe un peu à mi-chemin entre une confiture et une pâte à tartiner, ce qui fait qu’elle peut être utilisée dans de nombreuses recettes.
 
Je me suis demandé comment j’allais utiliser cette petite merveille en cuisine, et j’ai pensé en fourrer un gâteau,  un peu dans l’esprit des petits goûters fourrés à la confiture que je mangeais parfois quand j’étais enfant, mais en format géant, parce que je suis grande maintenant!
 
J’ai donc réalisé un gâteau moelleux assez simple, que j’ai garni de crème d’abricots avant de le cuire. J’ai ensuite tartiné sur le dessus du gâteau de la crème d’abricots supplémentaire, de façon à faire adhérer des amandes effilées en décoration.
 
Au final, cela donne un gâteau très simple à réaliser, et à la délicate saveur d’abricots et d’amandes, un peu délice!
 
Si vous voulez en savoir plus sur ce produit c’est par ici
 
 
 

Cake à la crème d’abricots et amandes effilées

Cake à la crème d’abricots et amandes effilées

Ingrédients

  • 220 g de farine complète
  • 170 g de sucre roux
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • 24 cl de lait végétal
  • 2 c. à c. d'extrait de vanille
  • 8 cl d'huile d'olive extra vierge
  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 100 g de crème d'abricots!
  • Pour le dessus
  • 30 g d'amandes effilées
  • 50 g de crème d'abricots 

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180 ° C.
  2. Tamisez la farine dans un bol.Ajoutez le sucre, le bicarbonate de soude et le sel et mélangez.
  3. Ajoutez le lait, l'huile et le vinaigre et fouettez-le rapidement avec un fouet jusqu'à ce que tout soit bien mélangé.
  4. Graissez un moule à gâteau ronds et répartissez la pâte uniformément en déposant la crème d'abricots à mi hauteur avant de recouvrir du reste de pâte.
  5. Faites cuire au four pendant 30 minutes.Laisser tiédir, tartinez de crème d’abricots restante, saupoudrez d'amandes effilées.

Blanquette de veau

Il est rare que je vous propose des classiques de la gastronomie française, mais en voilà un! En fait, les classiques m’intimident car j’ai toujours l’impression que je vais les rater, ou tout au moins, ne pas réussir à égaler la cuisine de ma maman. Qu’y a t-il de meilleur que la cuisine d’une maman, hein? Je suis sûre que même ceux dont la maman cuisine très mal ont un souvenir agréable et nostalgique de la cuisine de leur maman… Ne serait-ce que parce qu’elle nous rappelle beaucoup de souvenirs et qu’il suffit d’en manger une bouchée pour retomber en enfance!
 
En ce qui me concerne, en plus, il s’avère que ma maman cuisine très bien, donc rivaliser avec elle, c’est compliqué.
 
Mais s’il y a bien un plat qu’elle cuisinait et que je n’aimais pas trop, c’est la blanquette de veau. Je pense que ma maman faisait une blanquette de veau assez citronnée, trop pour mes papilles d’enfant en tout cas, au point que je dis depuis 30 ans que je n’aime pas ce plat.
 
 
Mais l’an dernier, j’ai pris un cours en ligne d’accord mets et vins et il y avait un cours sur les accords possibles avec la blanquette. En bonne élève studieuse, j’ai donc voulu cuisiner cette fameuse blanquette et l’associer à l’un des vins de mon cours pour voir comment le vin peut sublimer le plat et vice versa…
 
Alors je me suis lancée et j’ai réalisé ce classique! Il était moins compliqué qu’il n’y paraissait, bien qu’il faille un peu prévoir de temps pour la cuisson. Ce n’est pas un plat qui demande une grande dextérité, juste de la patience…
 
Au final, l’ensemble était parfaitement réussi : mon accord mets vins était divin, et la recette était elle aussi tout à fait divine! Je crois que l’élève a surpassé le maître pour cette fois, car j’ai trouvé cette recette meilleure que celle de ma maman, j’espère qu’elle ne m’en voudra pas car c’est une exception… Je n’ai toujours pas réussi à refaire un aussi bon gâteau au chocolat que celui qu’elle nous préparait quand on était enfants, et sa charlotte aux marrons reste inimitable! Mais côté blanquette, j’ai trouvé mon bonheur avec cette recette et je vous la recommande chaudement!
 
 
Comme beaucoup d’anciennes recettes traditionnelles, l’origine de la blanquette de veau n’est pas vraiment claire. Certains historiens pensent que la blanquette serait l’évolution d’une recette classique du moyen âge appelée brouet de poulet. D’autres versions attribuent la paternité de blanquette à Vincent La Chapelle, un cuisinier français qui a été le chef de Louis XV. Cela n’a pas grande importance, tant qu’elle est bonne!
 
A propos des ingrédients, les pièces de veau les plus utilisées pour la blanquette sont l’épaule ou la poitrine. C’est de l’épaule que j’ai utilisée, je vous recommande de la prendre chez le boucher pour une qualité au top. La sauce est préparée en faisant une liaison entre un jaune d’œuf et le bouillon et en incorporant de la crème fraîche. La blanquette est généralement servie avec des carottes, des champignons et des petits oignons. Elle est traditionnellement accompagnée de riz mais peut également être servie avec des pâtes ou des pommes de terre.
 
Et pour que mon cours d’accords mets/vins vous profite, servez votre blanquette sur du riz, accompagnée d’une salade et d’un pouilly fuissé, d’un vin blanc maçonnais, d’un val de Loire cépage chenin ou encore d’un pinot gris d’Alsace
 
  
 
Blanquette de veau

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes

Blanquette de veau

Ingrédients

  • 400 g d'épaule de veau
  • 20 g de beurre
  • 70 g de carottes
  • 1 petit oignon
  • 70 g de blancs de poireaux
  • 1 clou de girofle
    Pour le bouquet garni
  • Un petit tronçon de blanc de poireaux
  • 25 g de céleri branche
  • 1 feuille de laurier
  • Des queues de persil
    Pour la sauce
  • 15 g de beurre
  • 15 g de farine
  • 25 cl de bouillon prélevé dans le plat de blanquette
  • 5 cl de crème épaisse
  • 1 jaune d’œuf
    Garniture
  • 75 g de champignons de Paris
  • 10 g de beurre
  • 1 c. à c. de jus de citron
  • 6 petits oignons
  • 1 c. à c. de sucre
  • Sel, poivre
    Pour le riz pilaf
  • 200 g de riz basmati ou long
  • 30 cl de bouillon prélevé dans le plat de blanquette
  • 1 oignon
  • 10 g de beurre
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Parez et détaillez la viande en forme de cubes. Faites-les revenir dans 20 g de beurre 2 à 3 minutes, salez et poivrez généreusement, ajoutez 1 cuiller à soupe de farine. Mettez dans une casserole d'eau froide et amenez à ébullition. En attendant que vienne l'ébullition, préparez les légumes.
  2. Épluchez l'oignon et la carotte. Coupez la carotte en bâtonnets, tronçonnez le poireau en conservant un tronçon pour votre bouquet garni. 
  3. Réalisez un bouquet garni en liant ensemble un tronçon de poireau, des queues de persil, le thym, le laurier, le céleri. Piquez l'oignon coupé en deux avec le clou de girofle.
  4. A la première ébullition, écumez, ajoutez la garniture aromatique (oignon, bouquet garni, carotte, poireau), puis laissez frémir jusqu’au terme de la cuisson, soit 40 à 50 minutes.
  5. Préparez la garniture à l'ancienne. Coupez les champignons en biais. Épluchez les oignons blancs. Pochez-les dans une casserole avec le jus de citron, le fond blanc, le beurre et le sel à ébullition.
  6. Préparez le riz pilaf. Ciselez l'oignon finement. Faites-le suer dans le beurre. Ajoutez le riz et nacrez-le. 
  7. Passez au chinois une partie du bouillon de cuisson. Versez en 30 centilitres sur le riz. Ajoutez le bouquet garni que vous aurez repris dans la garniture.
  8. Couvrez et faites cuire 18 minutes à couvert à feu très doux. Retirez le couvercle et le bouquet garni, égrenez le riz et ajoutez une noisette de beurre, vérifiez l'assaisonnement.
  9. Décantez la viande et gardez-la à part. Passez au chinois le restant du bouillon.
  10. Réaliser le roux blanc en mettant dans une casserole le beurre puis la farine quand le beurre est fondu, et laissez cuire 8 à 10 minutes  sans coloration  puis laissez-le refroidir. Ajoutez le fond blanc de cuisson sur le roux pour obtenir un velouté. Mélangez le jaune d'œuf avec crème, et versez sur le velouté pour obtenir une sauce suprême. Vérifiez la liaison et goûtez l'assaisonnement. Versez cette sauce sur la viande, en la couvrant totalement, .
  11. Tassez le riz dans des ramequin, puis déposez-le délicatement dans les assiettes, déposez ensuite la blanquette, et décorez avec un peu de cerfeuil.

Oeuf cocotte raclette

J’adore manger de la raclette, c’est un moment de gavage convivialité qui me permet à lui tout seul de supporter la pénible saison hivernale! Mais vous le savez, le souci avec les soirées raclette, ce sont les restes!
« Oh, il reste pas mal de fromage, on va juste racheter de la charcuterie et on s’en refera une petite pour finir les restes! »
« Oh, cette fois, il reste de la charcuterie, on va juste racheter un peu de fromage pour finir la charcuterie et on n’en parle plus… »
« Oh bah zut, qu’est ce qu’on va faire avec toutes ces patates, et si on refaisait une raclette? »
Ça n’en  finit pas, et on finit l’hiver à la limite de l’overdose fromagère, agonisant la bouche pleine de fromage fondu avec les fermetures de pantalon qui cèdent sous le poids d’un ventre bien tendu!
Alors maintenant, j’aime me cuisiner des spécialités qui utilisent le fromage à raclette mais n’obligent pas à refaire une raclette entière. Le bénéfice? Vous avez le plaisir de la raclette mais en moins riche, et vous terminez vos restes sans vous dégoûter à tout jamais de cette spécialité! En prime, c’est une recette ultra facile. Si vous ne voulez pas vous prendre la tête en cuisine mais que vous voulez vous régaler, ces œufs cocottes à la raclette sont faits pour vous!
  
P.S. : Si vous voulez encore profiter un peu de la raclette avant le printemps ( demain quoi^^), essayez aussi ce gratin d’endives au fromage à raclette!

Oeuf cocotte raclette

Pour 2 cocottes
  • 2 œufs
  • 10 cl de crème liquide entière
  • 1 c. à c. de persil frais haché
  • 100 g de fromage à raclette
  • Sel, poivre

Salez et poivrez le fond du ramequin.

Versez la crème, le persil, la moitié du fromage à raclette coupé en petits dés, l’œuf puis ajoutez par dessus le reste du fromage.
Préparez un plat à four rempli d’eau bouillante et préchauffez le four à 180°C.
Déposez vos ramequins dans le plat à four pour qu’ils soient baignés dans l’eau, et enfournez pour 6 à 8 minutes. Le blanc doit être coagulé mais le jaune encore coulant.

Barquettes au fromage et herbes fraîches

C’est la rentrée! Les enfants vont reprendre l’école, les voitures vont envahir les routes et la vie va reprendre son cours après des vacances qui j’espère vous auront fait autant de bien qu’à moi!

En septembre, j’aime prolonger les apéros autant que possible, et j’aime profiter encore un peu des saveurs estivales  avant de plonger avec joie dans la gastronomie d’automne!

barquette-feta-menthe

Je vous propose donc une chouette recette pour l’apéro, à base d’herbes qui m’évoquent la belle saison, et notamment de menthe fraîche! Celle-ci se marie très bien avec le fromage frais. Je vous propose ici de réaliser des petites pizzas en forme de barquettes, inspirées des pide turcs que j’avais testés ici et adoré, mais en version miniatures! Cette recette rappelle également les fatayers libanais, pour ceux qui connaissant c’est un régal, mais je les ai ici simplifiés avec de la pâte à pizza toute faite!

Si vous voulez réussir une cuisson parfaite de ces barquettes et de toutes vos pizzas par la même occasion, je vous recommande d’acheter une plaque perforée comme celle ci :

Je participe au jeu : Recettes autour d’un ingrédient, lancé par les deux blogueuses Samar, du blog Mes inspirations culinaires et Soulef, du blog Amour de cuisine. La marraine du jeu a choisi l’ingrédient : la menthe pour être la vedette de ce mois.

 

Fresh mint in closeup

 

Voici la liste des participantes pour cette édition :

  1. Samar du blog Mes Inspirations Culinaires avec Sorbet menthe fraiche et citron
  2. Sarah du blog Sucre Sale d’Oum Souhaib avec cake menthe courgettes et feta
  3. Natly du blog CuisineVoozenoo avec Panna cotta façon After eight au Get 27
  4. Kelly du blog pause gouter avec tarte aux pêches et à la menthe
  5. Delphine du blog Oh la gourmande avec soupe de concombre à la menthe et fromage blanc
  6. Catalina du blog Le blog de Cata avec Granité de pastèque à la menthe
  7. Gabrielle du blog Petite cuillere et Charentaise avec Soupe turque à la menthe et au yaourt
  8. Yasmine du blog A l’oree des douceurs avec Kesra à la sauce piquante et menthe
  9. Salima du blog C’est Salima qui cuisine avec crème chocolat-menthe
  10. Soulef du blog amour de cuisine avec crème glacée a la menthe
  11. Hélène du blog Keskonmangemaman avec soupe de fraises à la menthe poivrée avec sa quenelle de ricotta
  12. Calinehorely du blog J’ai toujours aime le jaune Moutarde avec Litchis au sucre de menthe
  13. Chris du blog La cuisine de Chris avec les After Eight maison
  14. Assia du blog Gourmandise Assia avec les Oreos a la menthe
  15. Michelle du blog Plaisir de la maison avec  After eight maison 
  16. Corinne du blog cuisine en folie avec Boulettes de viande menthe, coriandre et curry de Madras
  17. Brigitte du blog Les Filles a Table avec Salade de pois chiche et menthe
  18. Cecile du blog Mes gateaux rigolos avec Glace a la menthe
  19. Annabelle du blog Merveilles et gourmandise avec Riz au lait menthe-chocolat
  20. Isabelle du blog Quelques grammes de gourmandises avec Cookies courgette-menthe-féta
  21. Not parisienne du blog Not parisienne avec barquettes aux herbes fraîches
  22. Amal du blog La cuisine de Amal avec Limonade a la menthe
  23. Christelle du blog Entre rire et cuisine avec Muffins menthe et framboises
  24. Rosa du blog Rosa Culinaires avec Glace menthe chocolat sans sorbetière
  25. Michelle du blog Croquant fondant gourmand avec Muffins chèvre-menthe
  26. Paresseuse gourmande du blog Regal de paresse avec bricks crevettes menthe avocat
  27. Marie du blog Allergique Gourmand avec glace à la menthe et au chocolat, sans oeufs, gluten.
  28. Sotis du blog La gourmandise est un joli defaut avec macaron menthe coco citron vert
  29. Corinne du blog Mamou & Co avec Sirop de menthe
  30. Celine du blog Une abeille en cuisine avec cake feta/menthe/persil
  31. Christelle du blog Toque de choc avec tajine de poulet aux petits pois et menthe
  32. Samia du blog Nuance Culinaire avec boisson menthe coco
  33. Cocotte et Ecumoire du blog cocotte et ecumoire avec salade de concombre au yaourt a la menthe

barquette-feta-menthe-3

 

Barquettes au fromage et herbes fraîches

Pour une vingtaine de barquettes ( + ou – suivant la taille de vos cercles)

Pour la pâte

  • 2 pâtes à pizza

Pour le fromage

  • 200 g de feta
  • 1 bouquet de persil frais haché
  • 1 bouquet de feuilles de menthe fraîche
  • 1 c. à s. de graines de sésame
  • 20 cl de crème liquide entière
  • 1 gros œuf

Coupez la feta en petits cubes . Faites-la tremper dans l’eau froide pendant 10 à 15 minutes . Changez l’eau deux fois . Égouttez à la fin le fromage puis émiettez-le à l’aide d’une fourchette.

Mélangez le fromage avec le persil et la menthe hachée, la crème, les graines de sésame, l’œuf, salez et poivrez. Coupez des petits cercles dans votre pâte à pizza. Déposez une cuiller de pâte dans chaque cercle, puis refermez les bords en laissant le centre ouvert pour former des petites barques.

Préchauffez le four à 180°C. Enfournez pour 5 minutes environ.

barquette-feta-menthe-2

Barre de céréales aux figues et sésame

Je pense qu’entre mes barres de céréales façon Banania et mes barres aux Smarties, vous savez déjà que j’adore les barres de céréales maison pour le goûter (ou le petit déjeuner, ou sans raison particulière…). Ma résolution du jour étant de proposer un goûter sain, je retente l’expérience avec de nouvelles barres de céréales! Celles que je vous propose aujourd’hui sont très originales, aussi bien au niveau du goût que de l’aspect… D’abord, elles sont noires! Mais ne croyez pas qu’elles soient carbonisées, non! Elles sont juste réalisées avec de la purée de sésame noir, un délicieux produit dont je vous ai déjà parlé ici, que j’ai eu le plaisir de découvrir grâce à Keimling.

Keimling est une société allemande qui distribue des produits riches en substances nutritives et des fruits secs non traités en qualité crudité. Leurs produits sont d’origine purement végétale, et garantis sans additif et bio. Pour en savoir plus, visitez leur site internet : www.keimling.fr.

barre-figue-sesame-2

Au niveau du goût, l’originalité est présente aussi, le goût prononcé des graines de sésame rappelle un peu le goût des petites barres servies en dessert dans les restaurants chinois, mais en beaucoup moins riche en sucre, rassurez-vous! En bonus, un délicieux goût de grillé très agréable !

barre-figue-sesame

Barre de céréales aux figues et sésame

Pour une douzaine de barres

  • 90 g de purée de sésame
  • 80 g de cassonade
  • 60 g de sirop d’agave
  • 2 c. à s. d’huile de sésame
  • 75 g de figues en dés
  • 80 g de flocons d’avoine
  • 20 g de blé soufflé

Préchauffez le four à 170°C.
Tapissez un moule carré de papier sulfurisé.
Mélangez la purée de sésame avec la cassonade, le sirop d’agave et l’huile jusqu’à obtention d’un mélange homogène.
Ajoutez les figues, les flocons d’avoine et le blé soufflé.

Laissez ce mélange dans le moule préparé et couvrez avec une autre feuille de papier sulfurisé. Appuyez fermement.

Mettez à cuire au four 20 minutes, puis laissez refroidir 20 minutes dans le four chaud avant de le trancher en barres.

barre-figue-sesame-3

Cookies Galak et chocolat blanc chaud

Dans la famille des produits de notre enfance, je demande le Galak! J’adore ce chocolat blanc tout simple, que je mangeais parfois sur des tartines beurrées enfant… Aujourd’hui j’ai tendance à déguster des chocolats plus corsés mais je ne dis pas non à une plongée en enfance une fois de temps en temps!
Je n’avais jamais essayé de cuisiner ce chocolat, mais ces cookies sont une belle réussite et m’ont déjà donné quelques idées pour plus tard!
cookies-galak-3
Contrairement à la majorité des cookies, ceux ci ne s’affaissent pas beaucoup à la cuisson, formez des boules et aplatissez-les donc pour donner leur forme finale aux cookies avant de les enfourner.
Si vous êtes fan de chocolat blanc et que vous ne craignez pas l’overdose de sucre, accompagnez pour le goûter ces cookies d’un petit mug de lait chaud au chocolat blanc… Un régal!

Avec cette recette, je participe au concours « Votre goûter parfait » du joli blog La Kiwizine! Si vous ne le connaissez pas allez vite y jeter un oeil!

 cookies-galak-2

Cookies Galak

  • 100 g de farine
  • 100 g de farine complète
  • 50 g de son d’avoine
  • 80 g de sucre de cassonade
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 sachet de levure
  • 1 œuf
  • 125 g de beurre
  • 2 cuillères à café de miel
  • 100 g de Galak
Mélangez la farine, la cassonade, le sel, et la levure dans un grand saladier.
Faites fondre le beurre, et ajoutez-y l’œuf battu et les 2 cuillères de miel, puis incorporez le tout à la préparation.
Ajoutez le chocolat coupé en petits morceaux et mélangez.
Préchauffez votre four à 220°C.
Façonnez des cookies d’environ 10 cm de diamètre, et disposez-les en les espaçant bien sur une plaque.
Enfournez-les 9 à 11 minutes, en mettant la plaque au plus bas dans le four laissez refroidir avant de conserver dans une boite hermétique.

Le petit chocolat blanc au Galak

  • 20 cl de lait entier
  • 5 cl de crème liquide entière
  • 50 gr de chocolat blanc
  • une pincée de cannelle
Faites fondre l’ensemble dans une casserole à feu doux en mélangeant régulièrement. Dès que la température idéale est atteinte et que le chocolat est totalement mélangé, versez dans une tasse et saupoudrez d’une pincée de cannelle si vous aimez ça, puis savourez!
cookies-galak

Barres de céréales aux Smarties

Saviez-vous qu’une dame, très créative et habile de ses mains soit dit en passant, avait obtenu en 2003 un record du monde pour avoir mangé 138 Smarties avec des baguettes, en moins de 3 minutes? Des fois on se demande ce que les gens mettent dans leur bol le matin, moi je dis que pour elle en tout cas, ça ne doit pas être de l’Ovolmative 🙂 Après que voulez-vous, on a tous les talents qu’on a, des plus respectables au plus improbables, autant les assumer !
Personnellement, je vous parie que je mange bien plus de 138 Smarties, surtout s’il sont dans ces délicieuses barres de céréales!
barres-cereales-smarties-2

L’avantage de ces barres, c’est qu’elles sont aussi simples à préparer qu’à manger : on mélange, on étale, on cuit!

Les Smarties perdent leurs belles couleurs quand on les mélange avant la cuisson, c’est pourquoi il est nécessaire de les ajouter à la fin.

barres-cereales-smarties-3

Avec cette recette, je participe au concours organisé par le blog « Gâteaux en fêtes de Lilou 25 », sur le thème : Goûters rigolos
99918609

Barres de céréales aux Smarties

  • 90 g de beurre
  • 80 g de cassonade
  • 60 g de sirop d’érable
  • 80 g de Smarties
  • 100 g de flocons d’avoine
  • 20 g de blé soufflé

Préchauffez le four à 180°C.
Tapissez un moule carre de papier sulfurisé.
Mélangez la purée de sésame avec la cassonade, le sirop d’agave et l’huile jusqu’à obtention d’un mélange homogène.
Ajoutez les flocons d’avoine et le blé soufflé.

Laissez ce mélange dans le moule préparé et couvrez avec une autre feuille de papier sulfurisé. Appuyez fermement.

Mettez à cuire au four 20 minutes. Coupez le four, sortez les barres et ajoutez les Smarties en appuyant pour qu’ils s’enfoncent un peu dans la pâte, puis remettez à refroidir 20 minutes dans le four chaud avant de trancher en barres, étoiles ou forme de votre choix.

barres-cereales-smarties

Barres de céréales façon Banania

Quoi de plus régressif qu’un bon gros bol de Banania au goûter ou au petit déjeuner ? Si vous aussi, le Banania fait partie de vos souvenirs d’enfance, alors vous avez du être ravi(e)s que la marque se développe et sorte il y a quelques années sa pâte à tartiner, alternative au Nutella, les noisettes en moins et les céréales en plus!

Aujourd’hui, je vous propose une barre de céréales au Banania pour vos goûters. Des céréales et de la banane viennent constituer la base de la recette pour renforcer encore le goût du Banania.

 barres-cereales-banania-3

Ces barres ont une texture relativement « molle » : tassez-les vraiment bien avant la cuisson, sinon elles seront cassantes par endroits.

Si comme moi vous êtes boulimiques névrotiques obsédés par le chocolat gourmands et voulez vraiment sentir le Banania, tartinez avant de servir ces barres refroidies d’un peu de pâte Banania supplémentaire et déposez quelques rondelles de banane dessus. Un régal!

 

barres-cereales-banania-2

Avec cette recette, je participe au concours organisé par le blog 1,2,3 cuisinez sur le thème « Graines et céréales ».
Concours-graines-et-céréales-300x199

Barres de céréales façon Banania

Pour les barres

  • 120 g de banane écrasée
  • 60 g de pâte à tartiner Banania
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille liquide
  • 1 c. à c. de cacao amer
  • 55 g de bananes séchées
  • 35 g de noix
  • 15 g de blé soufflé
  • 45 g de flocons d’avoine
  • 1,5 c. à s. de miel liquide

Pour la garniture (facultatif)

  • 1 banane
  • 3 c. à s. de pâte à tartiner Banania

Préchauffez le four à 180°C et tapissez un moule carré de papier sulfurisé. Dans un bol, mélangez la banane écrasée et la pâte à tartiner jusqu’à obtenir une consistance lisse. Incorporez la vanille, puis mettez le bol de côté.

Dans un robot culinaire, mixez les noix et les bananes jusqu’à ce qu’ils forment des grosses miettes .

Versez dans un grand bol et mélangez avec tous les ingrédients restants.

Ajoutez le mélange au Banania et mélangez uniformément, puis versez dans le moule préparé et couvrez avec une autre feuille de papier sulfurisé. Appuyez fermement.

Mettez à cuire au four 25 minutes, puis laissez refroidir avant de trancher en barres.

barres-cereales-banania

Source d’inspiration :

http://chocolatecoveredkatie.com/2014/04/04/nutella-granola-bars/

Petites tartines comme des gâteaux

Aujourd’hui je vous propose une recette qui est certainement la plus simple de toute l’histoire de ce blog… Ce n’est pas à proprement parler une recette d’ailleurs, plutôt une présentation originale pour ce qui est le goûter le plus basique du monde : la tartine de Nutella.

 Oui oui vous avez bien lu! A l’instar de plein de mamans du web, j’ai voulu décorer mes tartines façon ludique et attractive pour les goûters des enfants…
 Ce que j’aime dans ces articles, ce sont avant tout les titres, à peine excessifs du genre « Par amour pour ses enfants, elle décore leurs tartines chaque jour ». Alors, si on ne fait pas chaque jour un repas ultra sophistiqué et créatif à nos enfants comme une reproduction de la Joconde en lard et haricots, on est une mère indigne et feignasse qui n’aime pas ses enfants? Bonjour la culpabilisation!

Bon OK, ma fille a un mois, elle ne risque pas de manger ces tartines ni même d’apprécier la déco, mais que voulez-vous, je suis un grand enfant donc je n’ai pas pu résister !

 Pour couper les tranches de pain, j’ai utilisé des ciseaux, car un couteau arrache trop le pain, et des emporte-pièces m’ont permis de faire les cercles pour les donuts.
Le nutella peut facilement être remplacé par du marshmallow fluff, de la pâte de spéculoos… Et les décorations peuvent être déclinées à l’infini suivant ce qui traine dans vos placards : bonbons, cerneaux de noix, rondelles de knacki (bah quoi, ça s’accorde super bien au nutella!)
 tartines-nutella-facon-patisseries-2
Avec cette recette, je participe au concours organisé par le blog « Gâteaux en fêtes de Lilou 25 », sur le thème : Goûters rigolos
99918609

Tartines façon pâtisserie

  • Du pain de mie
  • Du nutella
  • Des décorations, ici : pralin, bananes, perles alimentaires, mini marshmallow.
 tartines-nutella-facon-patisseries-3

Coupez le pain de mie délicatement. Aidez-vous d’un gabarit en papier si besoin. Tartinez délicatement de Nutella puis décorez. Mangez vite!

tartines-nutella-facon-patisseries

Spécialité des États-Unis : Sauce ranch

Récemment je suis tombée sur un article qui m’a bien intriguée sur les aliments américains que les habitants d’autres pays  trouvent étranges. Je n’ai pu m’empêcher de noter cette liste et de me faire le serment solennel à moi-même que je testerais toute cette liste dans les plus brefs délais!! Marshmallow fluff, jelly… cela me (vous) promet de drôles d’expériences sur ce blog!

Parmi toutes ces spécialités, une sauce que je ne me souviens pas d’avoir pu tester lors de mes voyages aux États-Unis a retenu mon attention : la sauce ranch.

Je me suis alors mise en quête de ce Saint Graal dans tous les supermarchés de la ville, sans succès. Je me suis donc résolue à faire cette sauce moi-même pour pouvoir y gouter…

Cette sauce blanche à mi chemin entre une mayo et une vinaigrette au yaourt est très facile à réaliser, et a un bon goût d’herbes (du jardin, dans mon cas)… Je me demande en quoi on pourrait la trouver étrange, personnellement je suis plutôt conquise, et je ferai cette sauce dès que possible, notamment pour accompagner des grillades, des bâtonnets de crudités à l’apéro… Ou encore pour l’utiliser sans une nouvelle recette de burger que je vous réserve très prochainement, mais je ne vous en dis pas plus!

Cette sauce demande deux ingrédients difficiles à trouver chez nous. Tout d’abord la sour cream. Pour la remplacer j’ai utilisé une petite astuce vue sur internet : mélanger de la crème fraiche avec du jus de citron vert.
Le jus de citron va faire « tourner aigre » la crème, ce qui lui donnera un goût (relativement) proche de la sour cream qu’on ne trouve pas chez nous.

Le second ingrédient est la mayonnaise. Vous allez me dire qu’on en a chez nous, et même de la bonne! Oui mais justement, elle est trop bonne notre mayonnaise, en tout cas trop goûteuse par rapport à la sauce qui est appelée mayonnaise là-bas (mais n’aurait même pas le droit de porter ce nom en France). Vous voyez un peu, la sauce « frites » de chez Mc do? Bref, j’ai quand même utilisé de la mayonnaise, mais surtout ne vous embêtez pas à acheter de la bonne mayonnaise fraîche à la moutarde : une mayo bien basique premier prix (ou light) aura moins de goût et conviendra mieux!

sauce-ranch

Sauce ranch

Type : végétarien, sans gluten

Pour 1 petit bol de sauce
  • 120 g de mayonnaise
  • 1/4 de c. à c. de persil
  • 4 pincée de poudre d’oignon
  • 1/4 c. à c. d’aneth séchée
  • 4 pincée de poudre d’ail
  • 3 pincées de sel
  • 1/4 de c. à c. de ciboulette
  • 3 pincées de poivre noir
  • 60 g de crème fraiche
  • 1 c. à s. de jus de citron vert
sauce-ranch-2

Déposez la crème fraiche dans un bol et ajoutez y le jus de citron vert, puis laissez reposer une vingtaine de minutes. Mélangez ensuite avec la mayonnaise et toutes les herbes sèches, et enfin les herbes fraîches, finement ciselées.

Sources d’inspiration :