Archives par mot-clé : flocons d’avoine

Compote de pommes et rhubarbe aux épices

La rhubarbe est de retour! Mon histoire d’amour avec la rhubarbe est loin de ressembler à un coup de foudre, car à la base je la détestais. Mais à force de m’acharner dans le but de ne pas gâcher ma production du jardin, j’en suis venue à l’apprécier.
 
La rhubarbe ne ressemble à rien d’autre, elle a un côté acidulé et un parfum vraiment caractéristique typique du printemps, même si dans mon jardin elle pousse jusque fin octobre.
 

 
La bonne nouvelle, c’est que quand vous mangez un dessert à la rhubarbe, vous pouvez dire que vous avez mangé un légume!
 
Cette compote de rhubarbe est un excellent moyen de manger de la rhubarbe. Elle nécessite peu d’efforts et peu d’ingrédients, est prête en une demi-heure et peut être consommée immédiatement ou conservée dans un pot pendant quelques jours. Faites-en une grosse quantité, ça vous fera vos desserts tout prêts à déguster tout au long de la semaine! Si vous avez du mal à tout finir, cette compote sera parfaite pour accompagner vos yaourts, des flocons d’avoine ou une boule de glace à la vanille.
 
 
Vous serez peut-être surpris, comme moi,  de voir que cette compote ne nécessite pas beaucoup de sucre. Franchement, 50 g de sucre pour 1 kg de fruits, c’est raisonnable non? Vous pouvez aussi remplacer le sucre par du sirop d’agave pour une recette encore plus raisonnable.
 
La rhubarbe est souvent associée à des fraises, ici je l’ai mariée à des pommes car c’est le fruit qui permet de donner une texture parfaite aux compotes je trouve.
 
Une touche de gingembre, cannelle, cardamome et vanille viennent compléter les saveurs de cette compote. Ils permettent de parfumer l’ensemble et de faire oublier le côté acide de la rhubarbe.
 
 
P.S. : Si vous aimez la rhubarbe, essayez aussi cette tarte rhubarbe framboises et sucre perlé!
 
Compote de pommes et rhubarbe aux épices

Compote de pommes et rhubarbe aux épices

Ingrédients

  • 1 kg de rhubarbe
  • 5 pommes golden
  • 15 cl de jus d'orange
  • 50 g de sucre
  • 2 c. à s. de miel liquide
  • 1 pincée de cardamome moulue
  • 1 pincée de gingembre moulu
  • 1 pincée de cannelle en poudre
  • 1 c. à c. d'arôme vanille

Préparation

  1. Nettoyez, épluchez et coupez en tronçons la rhubarbe.Épluchez, enlevez les trognons et coupez les pommes en dés.Dans une casserole, mettez l'ensemble des ingrédients et faites cuire à feu doux pendant un quinzaine de minutes, jusqu’à ce que les pomme et la rhubarbe soient ramollies.Mixez selon votre goût et rectifiez le sucre si besoin.Laissez refroidir totalement puis conservez au frais jusqu’au service.

Comment tout remplacer en cuisine par sa version zéro déchet (ou presque)?

Depuis plusieurs mois, j’ai commencé à suivre certains principes du zéro-déchet.  Vous en avez sans doute entendu parler, il s’agit d’une démarche visant à réduire ses déchets, voire à les faire disparaître… J’en suis loin, je vous l’avoue! Néanmoins nos progrès sont notables et nos poubelles ont bien réduit leur volume! Aujourd’hui, je vous propose un petit récapitulatif sur la façon de substituer des produits par une version « zéro » ou « moins » de déchets dans la cuisine! J’ai établi cette liste sur la base de mes recherches, des conseils qu’on m’a donnés… Si vous trouvez d’autres idées ou des produits que j’ai oubliés, n’hésitez pas à m’en faire part pour que je complète cette liste!    
 

Les féculents et légumes secs

On commence par le plus facile, les féculents (pâtes, riz, semoule…) et légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots..) sont tous ou presque disponibles en version « vrac », que ce soit en boutique vrac ou en supermarché. Ils ne sont pas plus chers et souvent bio, donc c’est vraiment l’un des aliments les plus simples à substituer pour commencer.
 

Photo Marco Verch @Flickr

Les œufs

Vous pouvez les acheter à l’unité dans de nombreux commerces, comme par exemple chez Bio Coop, Bio C Bon, ou même des chaînes de supermarchés, et ramener votre propre boîte à œufs.
 

Photo United Soybean Board @Flickr

Le lait

Là ça se complique! Le lait peut-être acheté en vrac si vous avez une ferme à proximité, mais il est assez dur à trouver autrement, car il pose des problèmes de conservation et d’hygiène. Du lait végétal fait maison vous permettra de produire moins de déchets si la première option n’est pas possible pour vous.
 

Photo Rebecca Siegel @Flickr

Les yaourts

Vous pouvez les remplacer par des yaourts faits maison, ou quand vous manquez de temps, du yaourt en gros pot sans suremballage. De manière générale, fuyez les produits suremballés, dans ce rayon et les autres. Pour les produits où il est inévitable d’avoir des emballages comme ceux-ci, jetez aussi un œil du côté du bac zéro gâchis et privilégiez si vous le pouvez ceux avec une date courte.
 

Photo star athena @Flickr

Les conserves

 Vous pouvez simplement arrêter d’acheter une grande partie des légumes que l’on trouve en conserves en achetant la version fraîche ( ou sèche pour légumineuses) des mêmes produits. Vous pouvez ensuite les consommer au fur et à mesure, ou si vous voulez en avoir d’avance, congeler votre stock ou le mettre en conserves vous-mêmes. C’est notamment le cas des haricots verts, tomates pelées, sauce tomate, lentilles…
Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez acheter des bocaux à la place des conserves en métal, la plupart des produits existent dans ces deux choix. Les bocaux  en verre peuvent ensuite  être ramenés propres en magasin vrac où ils seront réutilisés.
 

Photo Un Bolshakov @Flickr

Le café, thé…

Tout ceci se trouve en vrac en boutiques vrac, supermarché, ou dans les boutiques spécialisées dans le thé ou le café. Le palais des thés par exemple propose tous ses thés en vrac et vous pouvez amener vos propres bocaux pour les remplir là-bas.
Dans les boutiques vrac, le café est moulu à la demande, et il est bien meilleur pour un prix équivalent à celui que l’on achète en supermarché. Vous pouvez aussi investir dans un moulin, mais ce n’est pas indispensable si vous avez un magasin qui propose ce service. Certains extracteurs de jus permettent eux aussi de moudre le café.
Remplacez les filtres à café par un filtre universel qui vous fera faire des économies au passage.
Si vous le pouvez, remplacez votre machine à dosettes par un percolateur comme dans les bars (mais en plus petit hein!). Ici aussi vous ferez de grosses économies en utilisant du café normal plutôt que des dosettes.
 

Photo olle svensson @Flickr

Les fruits et légumes

Respectez au maximum la saison naturelle des fruits et légumes. Venez avec vos propres sacs (en papier ou tissu) chez le primeur et évitez tous les légumes et fruits qui ont été préemballés. Privilégiez si vous le pouvez l’achat aux petits producteurs locaux et faites le marché quand vous en avez l’occasion. Enfin, si vous avez une ferme près de chez vous qui propose la cueillette, c’est une façon idéale de faire découvrir les fruits et légumes aux enfants tout en respectant les saisons!
 

Photo David Leo Veksler @Flickr

Les pâtes à tarte, brick, etc

C’est pour moi l’un des produits  les plus difficiles à convertir en version zéro déchet. Le zéro déchet serait de faire tout cela vous-mêmes, mais j’avoue que c’est parfois un peu long et la tentation est grande de faire appel à faire des pâtes toutes prêtes, surtout en semaine! 
 

Photo Marco Verch @Flickr

Les plats cuisinés

Si vous le pouvez, ne leur accordez plus de place chez vous. Conditionnez vos restes dans des tupperwares individuels au congélateur, et quand vous avez besoin d’un plat tout fait pour emmener au travail par exemple, sortez simplement une portion.
 

Photo Eliazar Parra Cardenas @Flickr

Les jus de fruits et sodas

Les jus peuvent être faits à l’extracteur et au blender. Si vous consommez de sodas, une machine Sodastream vous permettra de les gazéifier vous-mêmes.
Certaines enseignes proposent désormais des jus de fruits et boissons avec des bouteilles en verre consignées, je pense que cela va avoir tendance à se développer dans les mois à venir car le retour à la consigne est un vrai phénomène. Même Coca-Cola commence à réétudier cette possibilité!
 

Photo Marco Verch @Flickr

L’eau

Utilisez de l’eau du robinet que vous pouvez filtrer à l’aide d’une carafe filtrante ou d’un dispositif au charbon. Le jour où vous devez changer de frigo, envisagez d’en acheter un avec un raccordement à l’eau et un filtre intégré, cela change la vie! Pour l’eau gazeuse, une soda stream vous permet de la faire si nécessaire.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les viandes, charcuterie, poissons…

Le choix le plus écologique c’est de les diminuer, voire de les supprimer de l’alimentation. Mais la plupart des bouchers, poissonniers et charcutiers de quartier acceptent de vous mettre vos achats dans vos propres contenants si vous leur demandez gentiment, c’est toujours ça de pris!
 

Photo Ruocaled @Flickr

Le fromage, la crème, le beurre

Évitez le fromage industriel en emballage plastique ou individuel. Prenez votre fromage à la coupe et ramenez vos emballages au fromager. Râpez votre fromage moi-même, ça évite l’emballage plastique et il se garde plus longtemps. Certains fromagers proposent également le beurre, la crème, la ricotta, la faisselle ou le fromage blanc en vrac.
 

Photo Rebecca Siegel @Flickr
 

Les ingrédients pour la pâtisserie (farine, sucre, pépites de chocolat…)

Tout se trouve en épicerie vrac, et ces produits sont souvent disponibles au rayon vrac des supermarchés. Il se conservent très bien en bocaux, c’est hyper pratique.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les céréales pour le petit déjeuner

Là c’est un choix très large qui s’offre à vous en vrac. Muesli, flocons d’avoine, céréales pour enfants, il y a plein d’options, aussi bien en boutique vrac que dans la majorité des supermarchés.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les tartinables ( confiture, pâte à tartiner…)

On les trouve en boutique vrac mais l’idéal sera de les faire maison.  Les confitures sont une super solution pour écouler des fruits qui vous restent et risquent de s’abîmer! Si vous avez fini des confitures en pot en verre, vous pouvez laver le bocal et le ramener à votre épicerie vrac.
 

Photo @joefoodie @Flickr

Les contenants

Pour mettre en place tout cela, commencez par refuser tous les sacs non réutilisables que vous proposent les magasins. Faites-vous un petit stock de tote bags ou sacs lavables, et lavez quelques bocaux de formats variés que vous conserverez pour vos courses. Les boites en métal sont également très pratiques car plus légères et moins fragiles, donc id »ales à transporter. 
 

Photo Richard Elzey @Flickr

Les serviettes en papier, sopalin…

Ces accessoires coûtent cher, autant à vous qu’à la planète. Remplacez-les progressivement par des torchons, essuie-tout, et serviettes de table lavables. Avec un lave linge, cela ne représente pas une charge de travail supplémentaire mais vous fera faire de belles économies!
 

Photo Joe @Flickr
 

Voilà tout! Ce guide est établi selon mes observations, ce qui ne signifie pas pour autant que j’arrive à le respecter à 100%, mais j’essaye de m’en approcher! Et vous, appliquez-vous certains de ces conseils? Avez-vous d’autres idées pour réduire notre impact sur l’environnement dans le domaine alimentaire?

Kinder country maison

Pâques approche et comme chaque année, j’essaie de préparer des  recettes maison. Si vous êtes comme moi et aimez gâter vos proches avec des recettes réalises par vous-mêmes, voici une recette que j’ai déjà testée par le passé et qui a eu son petit succès. Il s’agit de Kinder country maison, une friandise que ma sœur adore, ce qui m’a donné envie de la réaliser pour lui offrir.
 
 
La recette est très facile et peut vous permettre d’utiliser un stock de céréales si vous en avez qui traînent dans les placards. Le résultat est vraiment assez ressemblant, et délicieux!
 
Malheureusement je n’avais pas de moule ressemblant à celui des Kinder country, j’ai donc fait avec les moyens du bord, le résultat est très joli mais du coup il est plus compliqué de deviner à quoi sont parfumés ces chocolats et à quelle friandise ils font référence… Tant pis, la surprise n’en est que meilleure!
 
 
Si vous êtes à la recherche d’idées de petits cadeaux chocolatés pour Pâques, découvrez par exemple mon chocolat façon Crunch, mes plaques de chocolat fantaisie et mes kits pour riz au lait
 
 
 
Kinder country maison

Quantité ou nb de personnes: Pour une douzaine de gros chocolats

Kinder country maison

Ingrédients

  • 100 g de chocolat blanc
  • 5 cl de crème liquide entière
  • 30 g de blé soufflé
  • 20 g de flocons d'avoine
  • 260 g de chocolat au lait

Préparation

  1. Faites fondre la moitié du chocolat au lait, et tapissez-en le fond de vos moules à l'aide d'un pinceau. Réservez.
  2. Faites fondre au bain-marie le chocolat blanc. Lissez le mélange, ajoutez la crème liquide et mélangez.
  3. Ajoutez les flocons d'avoine et le blé soufflé. Mélangez.
  4. Répartissez le mélange dans vos moules.
  5. Faites fondre les 160 g restants du chocolat au lait, versez par dessus et lissez à l'aide d'une spatule.
  6. Laissez durcir au réfrigérateur puis démoulez.

Soupe de carottes au curcuma et lait d’amande

Aujourd’hui, je vous propose une des dernières recettes de soupes avant le retour du printemps. Bien sûr, après il sera toujours possible de vous proposer des gaspachos et soupes froides, mais pour ce qui est des potages réconfortants, on fera une pause bien méritée!
 
 
Celui-ci me semblait adapté en cette période de transition, car il contient des épices du soleil comme le curcuma et la cannelle, mais aussi un peu de tomate, du lait d’amandes et bien sûr, des carottes, un des légumes « bonne mine » par excellence. On dit d’ailleurs que faire une cure de carottes est idéal pour préparer sa peau au soleil…
 
 
La soupe de carottes est une de mes favorites, et personne ne rechigne à la maison quand j’en fais une. J’aime tester des variantes et celle-ci est très réussie, parfumée, légère et un peu sucrée à la fois. C’est tout ce que j’aime dans une soupe de carottes!
 

P.S. : Si vous cherchez une autre soupe de saison, essayez cette soupe de fèves aux flocons d’avoine

 
Soupe de carottes au curcuma et lait d’amande

Soupe de carottes au curcuma et lait d’amande

Ingrédients

  • 750 g de carottes
  • 2 tomates
  • 1 oignon rouge
  • 2 cm de curcuma frais
  • 50 cl d'eau
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 3 c. à s. d'huile
  • 20 cl de lait d'amande
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 piment vert
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Épluchez les carottes et coupez-les en rondelles. Émincez l'oignon. Épluchez et râpez le curcuma.
  2. Coupez les tomates en 8.
  3. Faites revenir l'oignon dans l'huile pendant 5 minutes. Ajoutez les carottes et prolongez de 5 minutes, puis ajoutez le curcuma râpé, les morceaux de tomate, le cube de bouillon, l'eau, le sel, le poivre, le piment.
  4. Couvrez et faites cuire à feu doux 30 minutes environ, jusqu'à ce que les carottes soient cuites.
  5. Ajoutez le lait d'amandes, mixez, rectifiez l'assaisonnement si nécessaire.
  6. Servez dans des bols et décorez avec une pincée de cannelle sur chaque bol.

Crumble pommes coings noisettes

Je réalise que je ne vous ai jamais posté de recette au coing! En fait, jusqu’à l’an dernier, je n’en avais même jamais vu en supermarché, mais peut-être était-ce simplement que je n’avais pas assez cherché! Ce fruit que je ne connaissais qu’en confitures ne m’intéressait pas plus que ça, et je n’imaginais même pas que l’on puisse en faire autre chose.
 
À première vue, le coing a vraiment un look bizarre. Il est déformé, tout bossu et couvert de taches de rousseur. Le coing a une forme un peu hybride entre la pomme et poire,ce qui est un bon indice pour imaginer le goût de ce fruit. À maturité, les coings sont très parfumés, avec une peau lisse et dorée, mais leur chair dure et amère fait qu’ils sont utilisés presque exclusivement pour la cuisson, plutôt que de les manger crus. Les coings contiennent un niveau élevé de pectine, ce qui les rend parfaits pour la fabrication de gelées, de confitures et de chutneys. C’est un fruit un peu oublié ces derniers temps. Cependant, avec une cuisson douce et longue, le coing peut être un ajout délicieux dans de nombreux plats, aussi bien sucrés que salés.
 
Quand j’ai vu que que le coing était de saison, et que j’en ai trouvé dans ma boutique bio, je me suis laissée tenter et j’en ai acheté une petite quantité pour voir ce que ça donnait! J’ai décidé d’en faire un crumble automnal, tout simple, comme on le ferait avec de la pomme. Grand bien m’en a pris! Le résultat fut délicieux. La texture du coing est vraiment originale et agréable, un peu veloutée comme de la poire, et son parfum rappelle un mélange de pommes et de poires que l’on aurait sucré au miel, c’est un pur régal!
 
Si vous trouvez des coings, ne les boudez pas et jetez-les dans votre panier!
 
 
 
Crumble pommes coings noisettes

Crumble pommes coings noisettes

Ingrédients

    Pour le crumble
  • 120 g de farine
  • 30 g de flocons d'avoine
  • 150 g de sucre poudre
  • 125 g de beurre à température ambiante
  • 30 g de noisettes concassées
  • 1/4 de c. à c. de cannelle
    Pour les fruits
  • 350 g de coing
  • 500 g de pommes
  • 1 c. à s. de miel liquide

Préparation

  1. Mettez les coings entiers dans une casserole d'eau bouillante, et faites cuire 15 minutes puis laissez refroidir. Épluchez et coupez en dés en supprimant le trognon.
  2. Préparez la pâte à crumble en mélangeant la farine, les flocons d'avoine, le sucre, les noisettes.
  3. Ajouter le beurre et sablez du bout des doigts.
  4. Réservez ce mélange.
  5. Préchauffez le four à 180°C.
  6. Épluchez et coupez les pommes pour obtenir des dés de la même grosseur que ceux de coing.
  7. Dans un plat beurré, disposez les cubes de fruits. Déposez la cuiller de miel par dessus en fin filet.
  8. Recouvrez de crumble et enfournez pour environ 20 à 30 minutes.

Porridge zoats façon forêt noire

Aujourd’hui, je vous propose une recette de porridge… aux courgettes! Je sens que je vais en perdre quelques uns en route là, mais n’abandonnez pas trop vite et laissez-moi vous parler de cette recette tout à fait surprenante et délicieuse! J’ai trouvé cette recette sur le blog Flavour beans, un de mes blogs chouchou de très longue date. Alexane est comme moi une fan de porridge et elle publie souvent sur son Instagram des recettes ultra alléchantes. Je les range dans un coin de ma tête pour le soir où je serai seule à la maison et où je pourrai me faire un petit porridge en solo… Car mon homme ne partage pas cette passion dévorante!

Alexane a un jour posté ce porridge « zoats » qui m’a intriguée. Ce terme est une contraction de zucchini (courgette en anglais) et oats (flocons d’avoine). A priori, avaler de la courgette sucrée n’est pas l’idée la plus appétissante qui soit, mais au delà du côté farfelu que peut avoir cette tendance culinaire au premier abord, la courgette rend le porridge encore plus sain. En effet, elle est composée à 95% d’eau et ses fibres améliorent le transit intestinal. La courgette donne aussi et surtout au porridge une texture parfaite, sans pour autant que l’on puisse la reconnaître au goût car préalablement râpée, elle est très neutre en goût. 

Ce porridge est inspiré par le fameux gâteau forêt noire, que je n’aime pas particulièrement, mais comme Alexane précisait qu’elle n’aime pas ça non plus, je me suis dit que ce n’était pas un problème! Au final, je n’ai en effet pas été déçue! La recette n’a pas du tout le côté écœurant que je n’aime pas dans la forêt noire. Cette version est délicieuse, et je suis ravie d’avoir enfin le temps de la tester et de la partager avec vous.

Personnellement je trouve le zoats vraiment bon, et ça me donne envie d’en tester d’autres versions, surtout pendant que la courgette est de saison! Si vous avez fait quelques excès, ou si vous voulez augmenter votre dose journalière de fruits et légumes, le zoats est une bonne façon d’alléger la note et d’ajouter des vitamines à votre porridge.

Alors, ce porridge aux courgettes, il vous tente?

  

P.S. : Si vous aimez le porridge, mon grand chouchou est ici!

Porridge zoats façon forêt noire

Porridge zoats façon forêt noire

Ingrédients

  • 30 g de flocons d'avoine
  • 50 g de courgette râpée
  • 1 c. à s. de cacao non sucré
  • 10 cl de lait
  • 5 cl d'eau
  • 1 c. à s. de sirop d'agave
  • 6 cerises
    Pour les toppings 
  • 1 carré de chocolat noir concassé
  • 6 cerises
  • 1 c. à s. de yaourt nature
  • 1 pincée de graines de chia

Préparation

  1. Faites chauffer vos flocons d'avoine dans le lait avec le sirop d'agave. Quand le lait bout, réduisez le feu et ajoutez la courgette, les 6 cerises, le cacao en poudre, l'eau. Mélangez bien et laissez cuire 1 à 2 minutes de plus selon la texture souhaitée. Déposez dans un bol et posez par dessus les différents toppings joliment.

 

Avec cette recette à la courgette, je participe à Cuisinons de saison !

Source d’inspiration :
http://flavourbeans.blogspot.fr/2018/02/une-journee-dans-mon-assiette.html

Petits parfaits au yaourt et muesli

Les gens ont habituellement des hobbies comme le running ou la couture. Moi je crois que mon passe-temps favori est de manger des flocons d’avoine. Je me régale régulièrement d’un bol de muesli, d’un porridge, ou alors je couvre mes yaourts d’un peu de granola. C’est un passe-temps assez sain, me direz-vous!
 
 
Du coup, j’ai été ravie quand j’ai eu la possibilité de tester des mueslis Terres et Céréales grâce à Pierre, de Cuisine à l’ouest. Ce sont des mueslis très gourmands, mais en plus bio,  et pour la plupart, sans sucre ajouté. Celui que j’ai utilisé pour cette recette est au sarrasin, aux pommes et aux miel. Je savais que j’allais très vite en faire des parfaits au yaourt avec du sirop d’agave, des pommes, et des noix, car c’est le genre de dessert que j’adore et cela prolongeait bien les saveurs de ce délicieux muesli.
 
 
Le résultat est peu sucré, croquant et moelleux à la fois, et a un bon goût de pomme caramélisée. J’ai fait ce dessert car j’ai tendance à avoir envie de sucré le soir mais je ne veux pas non plus me gaver comme un ours avant d’aller au lit. Que ce soit pour le petit-déjeuner, pour les personnes qui ont besoin de repas rapides et faciles, ou pour ceux qui aiment grignoter à n’importe quel moment de la journée, ce dessert devrait faire des heureux!
 
Ces parfaits sont un jeu d’enfant à assembler, mais le résultat est vraiment sympa. Tous les ingrédients se marient parfaitement, le goût onctueux du yaourt aux graines de chia, les pommes sucrées au sirop d’agave et le granola croquant aux noix. Si vous aimez les desserts rapides à faire et gourmands, lancez-vous!
 

  

P.S. : Si comme moi vous aimez le muesli, vous trouverez plein d’idées de barres de céréales et autres par ici :

 
 
 
Petits parfaits au yaourt et muesli

Petits parfaits au yaourt et muesli

Ingrédients

    Couche au yaourt
  • 150 g de yaourt
  • 2 c. à s. de sirop d'agave
  • 2 c. à s. de graines de chia
    Couche au granola
  • 50 g de muesli aux pommes et miel
  • 2 c. à c. de sirop d'agave
    Couche fruits
  • 1 grosse pomme golden
  • 20 g de noix
  • 2 c. à s. de sirop d'agave ou de miel liquide
  • 10 g de beurre de coco
  • 2 c. à c. d'extrait de vanille

Préparation

  1. Épluchez la pomme, réservez quelques tranches fines pour la décoration et coupez le reste en dés.
  2. Faites revenir les dés de pommes 5 minutes à la poêle avec le sirop d'agave. Ajoutez ensuite les noix et l'extrait de vanille, laissez encore 1 minute puis versez ce mélange dans deux bocaux et laissez tiédir.
  3. pendant ce temps, mélangez le yaourt, les graines de chia, et le sirop d'agave.
  4. Laissez reposer ce mélange une dizaine de minutes au frais.
  5. Déposez le yaourt sur les pommes, puis le muesli, la cuiller de sirop d'agave et les quartiers de pomme pour décorer.

Chia bowl aux fraises

Récemment, j’ai eu l’occasion d’avoir quelques jours de repos à la maison, et j’en ai profité pour me faire plaisir, et notamment pour me préparer des petits goûters! Cela ne m’arrive que quelques fois par an, mais quel plaisir c’est! J’ai donc testé pour l’occasion une petite recette qui m’avait tapé dans l’œil depuis un moment chez La cuisine facile de Chris… Et elle ne m’a pas déçue du tout! J’en ai même déjà refait plusieurs fois, avec d’autres fruits suivant ce que j’avais dans mon panier. C’est la saison des fruits rouges, cette fois-ci j’ai donc surmonté mon bol avec des tranches de fraises et de myrtilles, comme le proposait Chris.
 
Si vous ne connaissez pas la cuisine facile de Chris, allez vite découvrir ce blog, c’est une vraie mine d’idées pour vos repas!
 
 
Cette recette est à base de graines de chia. Je dois admettre qu’avec certaines  tendances alimentaires, même les plus saines, j’ai du mal à accrocher. C’est un peu ce que m’ont fait les graines de chia au début, j’étais vraiment sceptique… Mais plus maintenant. J’ai testé des recettes qui m’ont convaincue, et je suis amoureuse de ces petites graines désormais!
 
Les graines de chia sont hydrophiles, ce qui signifie qu’elles absorbent l’humidité. Lorsqu’elles sont humides, leur enveloppe externe gonfle et prend une texture gélatineuse. Les graines de chia sont apaisantes pour le système digestif. Dans cette recette, elles sont intégrées dans du yaourt de soja et on laisse reposer quelques minutes. Les graines absorbent le liquide contenu dans le yaourt, ce qui donne un résultat un peu plus épais et très agréable.
 
 
Avec ce petit bocal, commencez la journée du bon pied par un petit déjeuner sain, ou comme moi, faites vous plaisir au goûter. En fait, il n’y a pas de « bon » moment pour manger cette collation saine, riche en fibres et en nutriments. Elle convient dès que vous avez un petit creux ! Au lieu d’avaler une pâtisserie ou une boisson sucrée, vous ferez le plein de vraie bonne nourriture avec ce yaourt aux graines de chia.
 
Vous pouvez bien sûr utiliser n’importe quel type de yaourt, et l’édulcorant de votre choix. Le sirop d’érable ou de riz ou encore le miel fonctionneraient parfaitement à la place du sirop d’agave que j’utilise. J’ai aussi listé le sirop de coco dans les ingrédients, car j’ai testé aussi et le résultat a été top également.
 
Le plus sympa, c’est que ces bols sont simples et faciles à préparer. Mélangez juste quelques ingrédients 5 minutes avant, laissez votre création reposer dans le réfrigérateur et profitez-en! Et bien sûr, vous aurez remarqué la présentation en bocal. Ça fait joli certes, mais surtout ça signifie que ce dessert est transportable. Il serait parfait pour un pique-nique, non?
 
 
 
Chia bowl aux fraises

Chia bowl aux fraises

Ingrédients

  • 8 myrtilles
  • 8 framboises
  • 4 petites fraises ou 2 grosses
  • 1/2 yaourt brassé de soja
  • 3 c. à s. de lait d'amandes
  • 1 c. à s. de sirop d'agave ou de coco
  • 2 c. à c. de graines de chia
  • 1 c. à s. de flocons d'avoine
  • 2 biscuits sablés

Préparation

  1. Dans un bol, mélangez le yaourt, le lait, la cassonade et les graines de chia puis réservez.
  2. Nettoyez les fruits et découpez les fraises en morceaux.
  3. Dans un bocal, émiettez le biscuit, déposez la moitié des fruits par dessus puis versez la préparation au yaourt.
  4. Par dessus, mettez les flocons d'avoine sur le côté et décorez avec les  fruits restants.
  5. Réservez au frais jusqu'au moment de servir.
 
Source d’inspiration :

Soupe de fèves aux flocons de soja toastés

 
 
Voilà longtemps que les flocons de soja toastés m’intriguaient, j’en avais repéré en boutique bio et je m’étais promis de les tester! Mais une fois que je les ai achetés, il me fallait encore trouver quoi faire avec! Ce produit étant assez nouveau, il existe assez peu de recettes qui en intègrent, j’ai donc passé un peu de temps à me documenter et à imaginer l’utilisation que je ferais de ces fameux flocons.
 
Tout d’abord, pour vous expliquer ce que sont ces flocons de soja, voici quelques infos! Le soja vous le savez est une légumineuse qui nous vient d’Asie. Le soja est réputé pour sa grande valeur nutritive. Il n’est pas forcément très populaire chez nous, car beaucoup d’entre nous n’aiment pas son goût, que ce soit en lait de soja, ou encore en tofu qui n’est autre qu’une pâte de soja fermenté. Cependant ici l’utilisation est très différente et pourrait vous plaire, même si vous pensez ne pas aimer le soja. En effet, il s’agit de petits flocons séchés et pré-cuits à la vapeur puis grillés, qui rappellent des flocons d’avoine et s’en rapprochent aussi dans les utilisations possibles.
Grâce à la phase de précuisson, les flocons de soja toastés nécessitent très peu de cuisson, ce qui permet de les ajouter à de nombreux plats. Vous pouvez par exemple les ajouter à des cakes, crêpes, ou en mélanger à votre muesli du matin. Ils s’intègrent aussi très bien dans les gratins, les pâtes à pain, ou dans les soupes, comme je vous propose de le faire aujourd’hui!
J’ai trouvé cette recette très sympa, les flocons ne dénaturent pas le goût de la soupe mais apportent une texture et une consistance qui est la bienvenue en hiver quand on a une grosse faim!
 
 
Soupe de fèves aux flocons de soja toastés

Soupe de fèves aux flocons de soja toastés

Ingrédients

  • 1 poireau
  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 350 g de fèves
  • 1 cube de bouillon aux légumes
  • 50 cl d'eau
  • 20 g de beurre
  • 1 c à s. d'huile végétale
  • 30 g de flocons de soja toastés
  • 1 pincée de romarin
  • 1 pincée de sauge
  • 1 pincée de marjolaine
  • 2 c. à s. de crème fraîche épaisse

Préparation

  1. Faites revenir le poireau émincé, l'oignon et l'ail dans le beurre et l'huile dans une poêle pendant 3 minutes.
  2. Ajoutez alors les fèves et les flocons de soja toastés. Prolongez la cuisson durant 1 minute, puis allongez d'eau, ajoutez le bouillon cube et les herbes.
  3. Laissez mijoter 30 minutes.
  4. Mixez, ajoutez la crème , et décorez avec quelques flocons de soja pour le service.

Banana bread au rhum et raisins secs

Je pense avoir déjà dit que j’étais une grande fan de cuisine américaine. Elle ne se limite pas aux hot-dogs et aux burgers comme on a tendance à le penser, au contraire, elle est très riche en influences et très variée suivant les régions des États-Unis. Parmi toutes leurs spécialités, il y a beaucoup de recettes américaines qui ont intégré mon quotidien, mais aucune autant que le banana bread je pense!
 
C’est une recette plus « healthy » que beaucoup de recettes américaines, du moins, la recette de base! Après suivant ce qu’on met dedans, cela devient plus ou moins gourmand… Plutôt plus que moins avec moi! Depuis que j’ai testé cette recette de banana bread, j’en ait fait, re-fait et re-re-fait, un nombre invraisemblable de variantes qui ne m’ont jamais déçue! Je repars toujours de la même base à laquelle j’ajoute des garnitures : fruits confits, pépites de chocolat, caramel au beurre salé, nutella
 
banana-nutella-bread-4
 
Cette version a un petit côté exotique apporté par le rhum dans lequel on imbibe les raisins, qui se marie très bien avec la banane. Ce banana bread est vraiment parfait selon moi. Il est humide et parfaitement moelleux à l’intérieur, et un peu croustillant à l’extérieur. Le parfum de banane est présent juste comme il faut. Bref, il est délicieux et vraiment addictif. Le dernier que nous avons fait a été englouti en deux repas alors que nous n’étions que deux à la maison, cela vous laisse imaginer à quel point on l’a aimé!
 
Un avantage de cette recette, c’est qu’elle est est orientée « zéro déchet » puisqu’on peut utiliser des bananes trop mûres pour la réaliser. En fait, il vaut même mieux que vos bananes soient trop mûres. C’est ce qui donne la saveur à votre banana bread. Moi c’est bien simple, dès que je vois 3 bananes qui commencent à noircir dans le panier de fruits, je suis contente, car je sais comment elles vont finir!
 
banana-nutella-bread-2

Banana bread au rhum et raisins secs

 
  • 75 g de beurre demi sel
  • 150 g de cassonade
  • 1 œuf
  • 3 bananes 
  • 100 g de farine blanche
  • 100 g de farine semi complète
  • 20 g de flocons d’avoine
  • 1 c.à c. de levure
  • 1 c. à c. d’arôme vanille
  • 1 pincée de cannelle
  • 60 g de raisins secs
  • 10 cl d’eau
  • 1 bouchon de rhum
Faites tremper les raisins dans le rhum et l’eau la veille au soir, ou au minimum 2 heures avant.

Préchauffez le four à 180°C. 

Écrasez les bananes avec un presse purée ou une fourchette pour qu’elles gardent quelques morceaux. Réservez. 

Dans un mixeur, mélangez la cassonade, le beurre, l’œuf, la vanille.

Dans un autre bol, mélangez les farine, la levure et les flocons d’avoine puis versez l’ensemble dans le mélange à l’œuf et mélangez à nouveau. Ajoutez la cannelle.

Ajoutez les bananes et mélangez à la main.
Ajoutez les raisins et le reste de rhum si tout n’a pas été bu par les raisins.
 
Mélangez doucement.
 
Faites cuire pour 50 minutes environ, jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte propre.
Laissez refroidir environ 10 minutes dans le plat avant de démouler et de manger tiède.
 
 
banana-nutella-bread-3
 
Avec cette recette à la banane, je participe à Cuisinons de saison !