Archives par mot-clé : Asie

Découvrez 15 épices de la cuisine du monde

Photo Mike McBey @Flickr

En bonne passionnées d’épices, j’en ai un nombre invraisemblable dans mes placards. Parmi elles, il en a certaines que j’utilise tous les jours, d’autres plus rarement, mais j’adore avoir le choix et me renseigner sur chacune pour savoir comment les utiliser. Comme j’aime la cuisine du monde, aujourd’hui je vous propose un petit voyage à travers certaines épices typiques de pays du monde! C’est parti pour le voyage!

Antilles : colombo

Le colombo de poulet est un plat typique des Antilles. ce mélange d’épices, assez proche du curry, est composé de coriandre, curcuma, piment doux, cumin, fenugrec, gingembre.

Allemagne : cannelle

La cannelle est typique de l’Allemagne et notamment de ses spécialités de Noël comme les pains d’épices. Les marchés de Noël sentent la cannelle à plein nez! Mais j’aurais aussi pu citer le Portugal! Une grande partie des desserts portugais sont saupoudrées de cette épice divine!

 

Cambodge : cardamome

La cardamome est très présente dans la cuisine asiatique et indienne, mais elle est réellement typique du Cambodge. En effet, c’est une espèce endémique qui pousse à l’état sauvage dans la chaîne des cardamomes au Cambodge.


Photo Maxpax @Flickr

Chine : 5 épices

Le 5 épices évoque la cuisine chinoise.  Il n’y a pas deux mélanges identiques mais il contient généralement de l’anis, du fenouil, de la coriandre, du poivre de Sichuan, des clous de girofle… Et ne se limite pas forcément à 5 épices!

 

Grèce : menthe

La menthe s’apprécie dans les desserts, les entrées et les boissons. Elle permet notamment de réaliser le délicieux tzatzíki.

Hongrie : paprika

En Hongrie on a l’impression que tout est parfumé au paprika, et il est vendu partout sur les marchés. Là-bas, il a longtemps été le remplaçant du poivre, trop cher pour le peuple. Il permet notamment de réaliser la délicieuse goulash.

Inde : curry

Le curry n’est pas à proprement parler une épice mais un mélange d’épices, dont il existe de nombreuses variantes, plus ou moins pimentées. Ce mélange sert à réaliser les plats du même nom comme le curry rouge ou le curry aux oeufs.

Italie : Basilic

Le basilic est un emblème de l’Italie à lui tout seul, et il parfume aussi bien les plats de pâtes, les pizzas, les risottos ou entre dans la composition du fameux pesto ou de la salade tomate mozzarella. J’en suis fan et je pourrais en mettre partout!

Japon : gingembre

Le gingembre se trouve dans de nombreuses cultures, et notamment dans la cuisine japonaise. Mariné, il accompagne les sushis. Il est aussi souvent utilisé dans les sauces, les marinades, les soupes ou même pour parfumer le riz et les poissons.

Liban : sésame

Le sésame est très présent dans la cuisine libanaise, puisqu’il compose notamment le tahin, ou pâte de sésame qui sert elle même à faire le houmous. Il permet aussi de composer le zaatar, un condiment qui peut remplacer le sel et parfumer les plats.

Malaisie : curcuma

Le curcuma est connu pour sa jolie couleur. Il est originaire d’Inde et de Malaisie et entre donc dans beaucoup de recettes de cette zone géographique. parmi les recettes originaires de là-bas, il existe un curry malaisien, le curry rendang, le poulet capitan ou le poulet à la malaisienne par exemple. 

Maroc : ras el hanout

Le ras el hanout est un mélange typique du Maroc qui peut être composé d’une vingtaine d’épices ou même beaucoup plus. Ce mélange bien parfumé et plus ou moins piquant est parfait dans les couscous, tajines, pastillas, ou dans les plats de légumes marocains.


Photo Clyde Robinson @Flickr

Scandinavie : Aneth

L’aneth m’évoque toujours la Scandinavie, il est très présent là-bas et notamment et notamment au saumon mariné, la betterave marinée, les sauces au skyr et aux petites herbes ou encore celles au raifort… Il faut l’utiliser à petite dose, sinon il peut vite prendre le dessus sur els autres ingrédients.

 

Thaïlande : coriandre

La coriandre est sans doute mon herbe favorite et surtout dans sa version fraîche! Elle parfume de nombreux plats d’Asie et de Thaïlande en particulier.

Voilà un aperçu de mes cuisines et épices du monde préférées. Et vous quelles sont vos épices chouchou?

Turquie : cumin

Le cumin est présent dans beaucoup de cuisines mais j’avais envie de vous parler de la cuisine turque, une cuisine dont je suis folle. La Turquie produit du cumin, et le met à l’honneur dans de nombreux plats de viande et notamment avec du bœuf haché comme dans les keftas.

Et vous, quelles sont vos cuisines du monde et vos épices favorites?

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Udon sautées au pak-choi

Connaissez vous les nouilles udon? Elles sont assez peu connues chez nous en France, et pourtant c’est un pur régal, je dirais même que c’est ma spécialité asiatique favorite. C’est bien simple, s’il y en a à la carte d’un resto asiatique, j’arrête de lire la carte car je sais déjà ce que je vais manger!
Ces nouilles épaisses ont une texture vraiment géniale et sont trop bonnes une fois bien imprégnées de sauce. On les trouve sèches, elles sont alors souvent assez plates (comme vous le voyez sur la photo). On les trouve aussi déjà pré-cuites sous vide, dans ce cas elles sont encore plus grosses, c’est de cette façon que je les préfère.
 
 
 
La version que je vous propose aujourd’hui demande en apparence beaucoup d’ingrédients. Ce sont des ingrédients un peu compliqués à trouver au premier abord. Mais ils permettent de réaliser à peu près n’importe quel plat de cuisine asiatique et se conservent très longtemps… Alors si vous aimez la cuisine chinoise ou d’Asie général, je vous recommande d’investir dès votre passage dans une boutique spécialisée, ainsi vous serez tranquilles!
 
 
Le pak-choï est une variété de chou asiatique, vous pouvez le remplacer par du chou vert si vous n’en trouvez pas. Les shiitaké sont des champignons japonais qui peuvent se trouver frais ou déshydratés. Ici je prends des déshydratés car cela permet de récupérer le bouillon de réhydratation pour la sauce du plat.
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Mon tour d’Océanie en recettes

C’est cette fois un tour de l’Australie que je vous propose. Comme vous le verrez, il n’est pas très avancé car je n’ai testé qu’une recette d’Australie, mais je vais compléter ce récapitulatif prochainement avec de nouvelles recettes. Connaissez-vous des recettes d’Océanie que je pourrais tester? N’hésitez pas à me les faire découvrir!

Australie : lamingtons
Fidji
Kiribati
Îles Marshall
Micronésie
Nauru
Nouvelle-Zélande

 

Palaos
Papouasie-Nouvelle-Guinée
Salomon
Samoa
Tonga
Tuvalu
Vanuatu

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Découvrez une recette de chaque pays d’Asie

J’ai une véritable passion pour la cuisine du monde, et si je rêve de découvrir en vrai chaque pays du globe, en attendant je me contente de les découvre en cuisine! près plusieurs années à expérimenter sur ce blog, j’ai réalisé que j’ai enfin testé une recette de chaque pays d’Asie! Je me suis basée sur la liste des pays du continent asiatique de Wikipédia pour constituer cette liste. Ce continent est le plus vaste et dispose d’une très grande variété culturelle, ce qui qui se ressent aussi en cuisine! Je vous fais donc découvrir ici ce voyage à travers 47 pays!

 

Afghanistan : dal afghan
Arabie saoudite : œufs durs aux épices
Arménie : gâteau aux pommes
Azerbaïdjan : à venir
Bahreïn : à venir
Bangladesh : poulet korma
Bhoutan : à venir
Birmanie : Sanwin makin
Brunei : à venir
Cambodge : boeuf loc lac
Chine : concombre écrasé
Corée du Nord : lentilles coréennes
Corée du Sud : boulettes goji wanja jorim
Émirats arabes unis : à venir
Géorgie : à venir
Inde : paneer lababdar
Indonésie : sambal kemiri
Irak : à venir
Iran : naan berenji
Israël : ozne aman
Japon : curry japonais au boeuf
Jordanie : ful madammas
Kazakhstan : à venir
Kirghizistan : à venir
Koweït : à venir
Laos : dip laosien
Liban : mujjadara
Malaisie : seri muka
Maldives : à venir
Mongolie : faux bœuf mongol
Népal : dal bhat
Oman : à venir
Ouzbékistan : à venir
Pakistan : moong dahl
Palestine : à venir
Philippines : abodong gulay
Qatar : à venir
Russie : belyachi
Singapour : curry puffs
Sri Lanka : pudding of dulya
Syrie : keshke
Tadjikistan : à venir
Thaïlande : crème de pandan
Timor oriental : à venir
Turkménistan : à venir
Turquie : aubergines à la turque
Viêt Nam : pho au poulet
Yémen : à venir

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 9

Omelette aux algues

Pour changer de l’omelette classique, que diriez-vous de tester cette version aux algues? Il s’agit d’une recette très simple où on réalise un petit mélange marin aux algues que l’on vient ensuite battre avec les œufs.
 
 
Les algues sont hyper consommées en Asie, beaucoup moins chez nous et pourtant, on a de belles productions en France, notamment du côté de la Bretagne.
 
 
 
On peut même trouver des algues bio! Les algues ont pas mal d’avantages nutritionnels  : elles contiennent des fibres, des oligo-éléments, des protéines, tout en n’étant pas du tout caloriques. Que demander de mieux?
 
Si vous aimez les saveurs marines, vous allez vous régaler!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 9

Litchi Martini

Vous le savez sans doute vu que je n’arrête pas d’en parler, mais j’adore tout ce qui touche à la cuisine chinoise… J’adore faire des menus à thème, et qui dit menu dit que ça commence par l’apéro non? Vous allez dire qu’avec moi toutes les excuses sont bonnes, et vous n’aurez pas totalement tort. Mais bon, je n’y peux rien, j’adore tester de nouveaux cocktails!
 
 
Celui que je vous propose aujourd’hui n’est pas franchement asiatique, mais il évoque l’Asie car il est parfumé au litchi, un fruit que je consomme peu mais qui fonctionne ici très bien en boisson. La liqueur de litchi se trouve évidemment en épicerie asiatique, sinon vous devriez pouvoir utiliser une liqueur type Soho à la place, cela ne ressemble pas tout à fait mais sera sympa quand même. Pour le jus de litchi, vous en trouverez aussi en épicerie asiatique, ou alors si vous prenez des litchis en boite, vous pouvez utiliser le jus de la boite pour simplifier.
 
 
Pour réaliser un menu chinois complet, regardez du côté du Lu rou fan ou du mie goreng. Régalade assurée!
 
Bon week-end à vous!
 
 
 
 
Source d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Spécialité de Singapour : curry puffs

Après les senbei japonais, le koukou iranien et le chow mein chinois, c’est aujourd’hui à Singapour que je vous emmène avec les curry puffs, ou petits chaussons au curry. C’est une spécialité de street food très répandue et appréciée là-bas. Elle peut se réaliser avec différentes viandes ou même aux légumes, le point commun étant toujours la délicieuse saveur intense de curry!
 
 
Étant fan de curry, je n’ai pas su attendre l’occasion d’un voyage à Singapour pour goûter ces curry puffs, mais qui sait, peut-être pourrais-je en tester d’authentiques un jour ou l’autre?
En attendant, cela vous coûtera moins cher de les faire maison!
 
 
Ma version n’est pas strictement identique à ceux que l’on trouve là-bas, car je les ai réduits en format par en faire de petits chaussons apéro. Là-bas, ils sont souvent plus gros et nourrissants, c’est plus un encas ou un déjeuner sur le pouce et on n’en consomme généralement qu’un par personne. De plus, j’ai choisi une version aux légumes, ce qui n’est pas la variante la plus fréquente que l’on trouve! Enfin, j’ai choisi une cuisson au four, plus légère que la version traditionnelle qui se cuit à la friteuse. Malgré tout, les saveurs de Singapour sont bien là et vous allez adorer ces petits chaussons! Attendez-vous à vous régaler!
 
 
 
Source d’inspiration :
https://sethlui.com/best-curry-puffs-in-singapore/

Share and Enjoy !

0Shares
0 7

Lentilles à la coréenne

Connaissez-vous la cuisine coréenne? Je n’ai jamais eu l’occasion de visiter ce pays ou même de manger dans un restaurant coréen, mais j’ai pu tester quelques recettes au fil du temps comme les boulettes goji wanja jorim qui étaient absolument divines.
 
 
La recette d’aujourd’hui n’est pas une recette strictement traditionnelle, c’est plutôt une composition qui essaye de reproduire les saveurs du barbecue coréen dans un plat de lentilles. Il a  donc des saveurs coréennes, utilise des ingrédients typiques, mais vous ne le trouverez pas à l’identique si un jour vous vous rendez là-bas.
 
J’ai réalisé ce plat en tant qu’accompagnement pour un repas à thème où je voulais proposer plusieurs saveurs, afin que chacun puise prendre une petite portion de chaque recette et découvrir la cuisine d’Asie.
 
 
C’est une recette très simple. La seule difficulté est de bien surveiller la cuisson des lentilles et de l’ajuster si besoin. En effet, d’une variété à l’autre, les temps de cuisson peuvent être un peu variables et bien sûr, vous devez obtenir de bonnes lentilles fondantes mais pas non plus réduites en purée. N’hésitez donc pas à rajouter un peu d’eau et à prolonger le temps indiqué si vos lentilles sont encore croquantes, ou au contraire, si elles cuisent trop vites, à couper la cuisson avant la fin.  Dans ce cas, si nécessaire, montez quelques minutes le feu pour faire épaissir la sauce plus vite.
 
 
 
 
 
Source d’inspiration :
https://itdoesnttastelikechicken.com/sweet-korean-lentils/
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Salade de roquette à l’asiatique

Il n’y a pas beaucoup de recettes de salades sur ce blog… Il faut dire qu’à la base, je ne suis pas très fan de salade verte, les seules qui trouvent grâce à mes yeux étant la mâche et la roquette…
 
 
Mais mon homme aime beaucoup ça et m’en réclame un peu plus souvent, donc il y a  des chances qu’avec les beaux jours, je vous partage de plus en plus de recettes de salades printanières ou estivales!
 
 
Celle-ci m’a séduite par ses accents asiatiques. J’ai essayé de m’inspirer des vinaigrettes que j’apprécie dans certaines restaurants chinois, et je dois dire que le résultat m’a beaucoup plu!
 
Vous pouvez facilement la décliner avec d’autres légumes suivant ce que vous avez sous la main, et notamment des produits typiquement asiatiques si vous en trouvez : mini maïs, ciboule ou chou chinois émincé pare exemple!
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

“Faux” bœuf mongol

Aujourd’hui nous partons en Mongolie… Encore un pays d’Asie que je rêve de visiter et dont la cuisine me fait saliver immédiatement! Le bœuf mongol est une de leurs spécialités. Il s’agit de morceaux de viande nappés d’une sauce caramélisée à base de sauce soja, ail, gingembre, sucre et piment. C’est un pur délice comme on en trouve seulement là-bas!
 
 
J’avais des protéines de soja dans mon placard que je voulais tester  depuis un moment, et je me suis dit “pourquoi pas?” Connaissez-vous ces protéines, que l’on appelle aussi PST (pour Protéines de Soja Texturées) ? Bien qu’elles soient à base de soja, elles n’ont aucun point commun avec le tofu, que ce soit au niveau du goût, de la texture, de la façon de les préparer… Tout ça pour dire que même si vous n’aimez pas le tofu, vous devriez laisser une chance aux protéines de soja, car vous risquez de les aimer!
 
Visuellement, ces protéines ressemblent à des petits morceaux de “pain” déshydratés, je les compare à du pain car ils sont pleins de petits trous, comme de la mie… Du fait qu’ils sont secs, ils présentent l’avantage de super bien se conserver. Vous pouvez en avoir un bocal d’avance dans votre placard pour les jours où vous n’avez pas d’idées, elles sont hyper polyvalentes!
 
 
On les réhydrate en quelques minutes en les faisant tremper dans un peu de bouillon chaud, ou encore dans de sauce soja diluée dans de l’eau. Cela va conditionner la saveur qu’elles prendront. Ensuite, on les cuisine comme on cuisinerait des petits de viande émincés : on les fait revenir quelques minutes, on les ajoute dans un bouillon, dans une sauce… Bien cuisinées, avec des oignons, de l’ail, des herbes… On pourrait s’y laisser prendre!
 
Il existe des PST de différentes tailles : toutes petites pour imiter la viande hachée, en petites boules, façon émincés ou carrément format gros nuggets. Pour cette recette, c’est le format “émincé” que j’ai utilisé, car visuellement il ressemble beaucoup à des lanières de bœuf. Si vous n’en  trouvez pas, vous pouvez prendre des morceaux encore plus gros que vous émincerez vous-mêmes, ou des morceaux plus petits, même si la ressemblance sera moins flagrante.
 
J’ai donc utilisé mes protéines à la place du bœuf pour réaliser ce “faux bœuf” mongol : la richesse de la sauce mongole noie tout à fait le poisson, et personne n’a remarqué au premier abord que ma viande avait quelque chose de bizarre… Elle n’en était pas! Si vous recevez des végétariens ou voulez essayer ces protéines de soja texturées pour la première fois, je vous recommande cette recette!
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 8