Spécialité de Slovénie : Burek aux épinards, feta et artichauts

Originaire de Yougoslavie, le burek est une recette qui est très consommée et qui est considérée comme un plat “national” dans plusieurs pays d’Europe, des balkans notamment. J’ai eu l’occasion d’en manger de délicieux en Slovénie, et à mon retour de voyage, je me suis dit que je devais tenter d’en refaire à la maison!
 
 
 
Les versions les plus traditionnelles sont celles au fromage, à la viande hachée ou aux épinards. J’ai choisi de réaliser une version au  fromage et aux épinards, dans laquelle j’ai aussi ajouté un peu de cœurs d’artichaut. J’ai vu cette idée à la carte d’un restaurant en vacances, et je trouvais que c’était vraiment sympa!
 
Les bureks sont ultra simples à réaliser avec des feuilles filo achetées toutes faites. On réalise une farce, on la roule dans les feuilles de pâte sous forme de cigares, on enchaîne les rouleaux pour former un escargot que l’on positionne dans un plat allant au four… Ça va très vite, ça peut se faire d’avance, et c’est délicieux! Les feuilles filo se trouvent au rayon frais des supermarchés, avec la pâte brisée, la pâte feuilletée, les feuilles de brick… Par chez moi, je les trouve facilement, mais il paraît qu’il n’y en pas partout, cela dépend peut-être des régions ?
 
 
Si vous voulez réaliser vos bureks d’avance, je vous recommande de ne pas les précuire intégralement. Précuisez-les 5 à 10 minutes, laissez tiédir, et enfin, couvrez le plat hermétiquement pour éviter que la pâte ne se dessèche et stockez au réfrigérateur.
Avant de servir, versez un petit filet d’huile sur les bureks et repassez-les un vingtaine de minute au four, cela sera parfait! Ils doivent être croustillants sur le dessus, dorés, et bien chauds à coeur.
 
Une fois cuisinés, les bureks peuvent toujours se réchauffer si vous avez un petit reste. Au micro-ondes, la pâte perdra cependant son croustillant et deviendra tout molle, ce n’est pas mauvais, mais pas très respectueux du plat d’origine! Si vous voulez garder la texture des feuilles filo, seul le four est adapté au réchauffage. Sinon, le burek peut simplement se consommer servi à température ambiante, sans le réchauffer, c’est très sympa aussi.
 
 
J’ai utilisé des cœurs d’artichaut en boite, mais des artichauts frais ou surgelés feront l’affaire, tant qu’ils sont déjà cuits. On peut même utiliser des artichauts marinés à l’huile et aux herbes, mais le plat sera alors plus gras, surtout qu’on rajoute un peu d’huile par dessus aussi.
 
 
Source d’inspiration :
 
 
(Visited 104 times, 1 visits today)

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

22 réflexions au sujet de « Spécialité de Slovénie : Burek aux épinards, feta et artichauts »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.