Archives de catégorie : Légumes et accompagnements

Curry de chou fleur népalais

Et si on se faisait un petit curry? Chez nous, tout le monde adore ça et je m’empresse donc de tester à chaque fois que je repère une nouvelle version. Les currys de légumes sont parmi mes favoris et celui-ci, au chou-fleur, a attiré mon attention avec son mélange d’épices ultra parfumées!
 
 
Lors d’un repas de famille que j’ai organisé il y a quelques temps, j’avais choisi de faire un repas à thème sur l’Asie, et j’avais proposé ce curry ainsi qu’un dahl de lentilles et du riz basmati, pour un repas complet vraiment délicieux. Tout le monde a adoré!
 
En quoi le curry népalais est-il différent du curry indien? Je ne suis pas certaine car j’ai eu beau comparer les recettes, je n’ai pas remarqué de différence caractéristique. Le curry népalais me semble plus simple, il ne fait par exemple pas appel à de la pâte de curry ou de la pâte de gingembre, mais je ne sais pas si c’est vraiment ce qui fait leur différence! Ce plat est également végétarien, comme beaucoup de plats du Népal. Toujours est-il que ce curry népalais est délicieux, et c’est l’essentiel!
 
 
Personne ne s’est plaint de l’absence de viande dans cette recette. Il faut dire que dans la cuisine népalaise comme dans la cuisine indienne, les stars, ce sont les épices plus qu’autre chose. Peu importe qu’on les marie avec de la viande, du poisson ou un légume, c’est toujours magique!
  
 
 
Curry de chou fleur népalais

Curry de chou fleur népalais

Ingrédients

  • 1 pomme de terre pelée et coupée en petits morceaux (125g)
  • 2 c. à s. d'huile végétale
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1 c. à c. de coriandre moulue
  • 1 c. à c. de curcuma
  • 1 c. à café de curry en poudre
  • 1 pincée de cannelle
  • 2 c. à c. de gingembre frais râpé
  • 5 gousses d'ail, pelées et hachées
  • 1 oignon émincé
  • 2 carottes pelées et en rondelles
  • 450 g de chou-fleur en fleurettes
  • 400 g de tomates en conserve
  • 30 cl d'eau
  • 12 cl de lait de coco
  • 140 g de petits pois
  • 2 c. à c. de sirop d’agave
  • 1/4 de c. à c. de piment de cayenne
  • 1 c. à s. de feuilles de coriandre fraîches hachées
  • Sel

Préparation

  1. Dans un petit bol, mettez la pomme de terre coupée en dés avec de l'eau et faites cuire pendant 2 minutes au micro-ondes. Remuez et testez les pommes de terre. Si ce n'est pas cuit, faites cuire encore 2 à 3 minutes. Réservez.
  2. Dans une grande sauteuse à feu moyen, ajoutez l'huile. Ajoutez les feuilles de laurier, le cumin, la coriandre, le curcuma, la poudre de curry et la cannelle et laissez les épices griller dans le beurre pendant quelques minutes, jusqu'à ce qu'elles soient bien parfumées.
  3. Ajoutez le gingembre, l'ail et l'oignon et faites sauter jusqu'à ce que l'oignon soit mou et translucide. Incorporez la pomme de terre, la carotte, le chou-fleur, les tomates et l'eau.
  4. Faites cuire à couvert en remuant régulièrement pendant environ 40 minutes, jusqu'à ce que le chou-fleur soit tendre. Incorporez les petits pois, le miel et le sel et prolongez de quelques minutes, jusqu'à ce que les pois soient chauds.
  5. Ajouter le piment de Cayenne au goût. Incorporez la coriandre juste avant de servir.
  6. Servez sur du riz basmati chaud.
 
Source d’inspiration :

Frites à la mimolette, oignons grillés et mayonnaise à la truffe

La recette que je vous propose aujourd’hui trouve son origine à Anvers. Bien sûr, les frites sont souvent considérées comme une spécialité belge, bien que d’autres pays se réclament « rois de la frite » de nos jours. Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle je parle de cette origine! En hiver, j’aime organiser un petit week-end en amoureux avec mon compagnon, et c’est souvent pour nous l’occasion d’aller découvrir une jolie ville de Belgique. L’an dernier, nous avion jeté notre dévolu sur Anvers, ville magnifique que nous avons adoré parcourir!
 
 
Là-bas, nous avons découvert par hasard une enseigne de frites « de luxe ». Le restaurant était assez stylé pour un fast-food, la déco était noire et dorée il me semble, et il y avait une carte très bien présentée avec des frites cuisinées de façon gastronomiques!
 
Entre autres, une recette avait attiré notre attention, mais il n’était pas l’heure de manger quand nous sommes passés devant cette échoppe…  C’est pourquoi nous nous étions noté de refaire la même idée à la maison.
 
 
C’est aujourd’hui chose faite, et c’est cette recette que je vous propose de découvrir! Je dois dire que nous l’avons bien appréciée, notamment cette mayonnaise à la truffe qui est très sympa! La frite est souvent un accompagnement, mais ici elle est un snack qui se suffit à lui-même, enfin sauf si vous avez vraiment très très faim…
 
Dans ce cas, vous pouvez servir un welsch burger ou un burger hivernal à la raclette pour aller avec, mais ne vous pesez pas pendant au moins une semaine ensuite!
 
  
 
 
Frites à la mimolette, oignons grillés et mayonnaise à la truffe

Frites à la mimolette, oignons grillés et mayonnaise à la truffe

Ingrédients

  • Pour 2 à 4 personnes
  • 800 g de pommes de terre à frites
  • 75 g de mimolette râpée
  • 1 oignon rouge coupé en cercles
  • 2 c. à s. d'huile végétale
  • 1  pincée de piment de cayenne
    Mayonnaise truffée
  • 1 jaune d’œuf
  • 1/4 de litre d'huile
  • 1 c. à s. de moutarde
  • 1 c. à c. de vinaigre de cidre
  • 4 c. à s. d'huile de truffe
  • 4 lamelles de truffes émincées finement
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Épluchez l'oignon puis coupez-le en ronds. Faites frire 5 minutes à la poêle dans de l'huile à feu assez vif, sans le laisser brûler.
  2. Faites une mayonnaise normale en mélangeant la moutarde avec le jaune d’œuf, puis en ajoutant l’huile tout en battant énergiquement au fouet. Quand 'huile normale est incorporée, finissez à l'huile de truffe et enfin ajoutez les morceaux de truffe.
  3. préchauffez le four à 180°C.
  4. Faites vos frites à la friteuse.
  5. Lorsqu'elles sont prêtes, mettez-les dans un plat à four, salez, poivrez, saupoudrez de piment, déposez la mimolette râpée et les oignons et passez au four 5 minutes en mode grill.

Spécialité des États-Unis : tater tots

Connaissez-vous les tater tots? Ce nom n’est pas très connu chez nous, mais c’est un classique aux États-Unis, que l’on pourrait rapprocher de nos croquettes de pommes de terre ou pommes dauphines. C’est le genre d’accompagnement que j’adore avec une viande ou des légumes, je pourrais en manger des dizaines directement avec les doigts tellement je suis fan de ce genre de croquettes! J’ai donc voulu tester la version américaine pour voir si elle valait le détour.
 
 
E cette période de carnaval, on a tendance à grignoter des choses grasses, des beignets, des churros et autres cochonneries souvent sucrées, mais je préfère les repas salés donc j’ai pensé que ces croquettes seraient parfaites!
 
Quand on a des enfants, on a envie de préparer des plats qu’ils vont manger de bon cœur, sans avoir à négocier pendant 20 minutes pour obtenir des grimaces à chaque bouchée. Avec ce genre de croquettes pas de souci, les enfants se jettent dessus!
 
 
Ce que j’aime dans cette recette, c’est qu’elle est hyper simple à faire et ne demande pas d’ingrédients compliqués. J’avais longtemps repoussé sa réalisation mais maintenant que j’ai vu à quel point elle est simple à faire, je n’attendrai plus aussi longtemps avant de recommencer!
 
Personnellement j’ai tendance à manger ces croquettes simplement en accompagnement, avec une sauce béarnaise, mais les américains sont créatifs et en mettent dans des gratins, des omelettes, des pizzas… C’est vous qui voyez, c’est beaucoup moins léger en tout cas!
 
Dans tous les cas, ce n’est pas un repas hyper light puisque les croquettes cuisent dans beaucoup de gras, mais bon, en cette période hivernale, on a besoin de reconstituer nos réserves non?
 
La plupart des recettes que j’ai vues sur des sites américains étaient faites avec du persil, mais de mon côté j’aime y mettre de la ciboulette. Vous pouvez évidemment substituer l’un par l’autre, ça sera très bon dans les deux cas.
 
 
 
Spécialité des États-Unis : tater tots

Ingrédients

  • 500 g de de pommes de terre épluchées et coupées en dés
  • 1 c. à c. bombée de maïzena
  • 1/4 de c. à c. d'oignon en poudre
  • 1/8 de c. à c. d'origan séché
  • 2 c. à s. de feuilles de ciboulette ciselées
  • Sel, poivre
  • Huile de friture

Préparation

  1. Placez les pommes de terre dans une grande casserole.
  2. Couvrez d'eau froide. Portez à ébullition et faites cuire jusqu'à ce que les pommes de terre soient cuites, soit environ 7 minutes. Égouttez et laissez refroidir.
  3. À l'aide d'une râpe, râpez finement les pommes de terre.
  4. À l'aide d'un torchon propre ou d'une étamine, pressez les pommes de terre en éliminant le plus d'eau possible.
  5. Transférez les pommes de terre dans un grand bol. Incorporez la maïzena, la poudre d'oignon, l'origan, la moitié de la ciboulette. Assaisonnez avec du sel et du poivre selon votre goût.
  6. Le mélange doit être assez sec. Formez des petits cylindres.
  7. Faites chauffer 1 cm d'huile végétale dans une grande casserole à feu moyen.
  8. Ajoutez les croquettes au poêlon, 5 ou 6 à la fois, et faîtes cuire jusqu'à ce qu'ils soient dorés et croustillants, environ 3 à 4 minutes. Ajoutez de l'huile si besoin entre chaque fournée.
  9. Transférez les croquettes dans une assiette tapissée d'essuie-tout.
  10. Servez immédiatement, en saupoudrant par dessus l'autre moité de la ciboulette.

Spécialité de Chine : Chow mein ou nouilles sautées aux légumes

Le nouvel an chinois approche! Je vous en avais pas mal parlé ici, c’est une célébration que j’adore et je suis du genre à saisir n’importe quelle occasion de faire un bon repas! Je vous propose donc une petite recette qui vous permettra de vous mettre dans l’ambiance si vous en avez envie également cette année! Le chow mein, ou  chāu-mèing, n’est autre qu’un plat de nouilles sauté, populaire en Chine mais surtout dans les restaurants chinois à travers le monde.
 
 
Ma version est une version « façon restaurant », c’est à dire que ce n’est sans doute pas la plus authentique qui soit, mais elle est telle qu’on aime les consommer au restaurant chinois chez nous.
 
 
Néanmoins, elle contient quand même un bon nombre d’ingrédients typiques et son goût est tout à fait original et authentique! Il vous faudra notamment du chou bok choï, des châtaignes d’eau, des pousses de bambou et du panch phoron. Je trouve tout cela en épicerie chinoise, mais si c’est compliqué pour vous, voici quelques idées de substitutions :
 
– Le chou bok choï peut bien sûr être remplacé par une autre variété de chou.
 
– Les châtaignes d’eau, difficiles à imiter, peuvent être substituées par de la pomme, pour son côté croquant, ou alors, mettez simplement un peu plus de pousses de bambou. N’essayez pas de mettre des châtaignes classiques, ça n’a rien à voir ( à part la forme)!
 
– Les pousses de bambou se trouvent en supermarché classique donc je pense que vous n’aurez pas de souci particulier.
 
– Quand au panch phoron, ça fait exotique dit comme ça, mais ce n’est autre qu’un mélange 5 épices chinois, que l’on trouve donc partout au rayon épices! Si vous ne voulez pas en acheter et êtes déjà bien équipés niveau épices, vous pouvez le remplacer une pincée de fenugrec, une de nigelle, une de graines de moutarde, une de fenouil et une de cumin.
 
Voilà, j’espère avec ces idées de substitutions vous avoir rendu cette recette plus accessible, car elle est vraiment délicieuse, ça serait dommage de passer à côté!
 
 
 
Spécialité de Chine : Chow mein ou nouilles sautées aux légumes

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 personnes

Spécialité de Chine : Chow mein ou nouilles sautées aux légumes

Ingrédients

    Pour les légumes
  • 50 g de tofu
  • 75 g de carotte
  • 100 g de bok choy
  • 50 g de châtaignes d'eau
  • 75 g de pousses de bambou
  • 1 oignon blanc frais avec son vert
  • 2 c. à c. de panch phoron
  • Sel, poivre
    Pour la sauce
  • 3 c. à s. de sauce soja
  • 2 c. à s. de sauce soja sucrée
  • 1 c. à c. de pâte de piment
  • 1 c. à c. de vinaigre rouge
  • 1 c. à c. de concentré de tomates
  • 1 c. à c. de sauce nuoc mam
  • Sel, poivre
    Pour la cuisson
  • 1 c. à c. de pâte de gingembre
  • 1 c. à c. de pâte d'ail
  • 2 c. à s. d'huile de sésame
    Pour le service
  • 2 c. à c. d'huile de sésame
  • 2 c. à c. de graines de sésame
  • 250 g de nouilles chinoises

Préparation

  1. Râpez les carottes et les pousses de bambou. Mixez le soja et les châtaignes d'eau grossièrement. Émincez au mixeur le chou et l'oignon blanc (sans son vert). mélangez le tout, ajoutez du sel, du poivre, le panch phoron.
  2. Dans un grand wok, mettez de l'eau à bouillir, ajoutez les nouilles, et cuisez les selon les indications du paquet.
  3. Parfois, les nouilles collent ensemble, alors assurez-vous de bien séparer les extrémités.
  4. Une fois que les nouilles sont cuites, égouttez l'eau et faites couler de l'eau froide dessus.
  5. Dans un gros wok, versez l'huile de sésame. Une fois que l'huile est chaude, ajoutez la pâte de gingembre et la pâte d'ail et remuez pendant 30 à 40 secondes.
  6. Maintenant, ajoutez le mélange de légumes. Mélangez bien et laissez cuire 5 minutes pour que les légumes soient tendres mais encore un peu croquants.
  7. Ajoutez du sel, du poivre noir, le vinaigre, la pâte de piment, le concentré de tomates, le nuoc mam et les deux sauces soja. Mélangez bien.
  8. Ajouter les nouilles petit à petit et mélangez délicatement. Mélangez bien puis ès que l'ensemble est chaud, servez.
  9. Déposez le vert d'oignon haché, du sésame et un fil d'huile de sésame sur les assiettes.
 

Spécialité d’Inde : aloo gobi

Aujourd’hui, c’est le jour de la République en Inde, l’un des trois jours fériés de ce pays. On célèbre à cette occasion l’entrée en vigueur de la constitution de l’Inde, qui est d’ailleurs la plus longue du monde et est écrite à la fois en anglais et en hindi. 
 
 
La cuisine indienne est une cuisine qui me passionne et me régale à coup sûr. Il faut dire qu’elle est à la fois riche en légumes et généreuse en épices, ce qui représente à peu près tout ce que j’aime! A chaque fois que je me rends dans un restaurant indien, et/ou à chaque fois que je croise une spécialité indienne que je ne connais pas, je note l’idée pour pouvoir la refaire à la maison. 
 
J’aime la cuisine indienne parce qu’elle est peu coûteuse et relativement simple à préparer, mais elle ne manque jamais de réveiller les papilles avec ses saveurs relevées et ses couleurs vives. J’avais il y a quelques temps repéré l’aloo gobi, que l’on peut traduire par «chou-fleur et pomme de terre». Le froid est revenu, amenant avec lui la saison des choux, donc je savais que je ne tarderais pas à le préparer.
 
Je pense que la plupart des amateurs de cuisine indienne ont entendu parler de l’aloo gobi. Ce plat classique originaire du Pendjab se compose comme son nom l’indique, de pommes de terre aux épices et de chou-fleur. C’est l’une des recettes végétariennes les plus populaires en Inde car elle est à la fois simple et savoureuse. C’est un plat d’accompagnement que vous trouverez aussi chez nous dans presque tous les restaurants indiens. 
 
 
Il existe deux façons de préparer l’aloo gobi : une méthode sèche, donc sans sauce, je pense la plus authentique, et une méthode avec un peu plus de sauce, que l’on retrouve beaucoup en Europe dans les restaurants car plus adaptée à nos goûts. C’est la seconde version que je vous propose aujourd’hui, je testerai l’autre dès que possible pour comparer! Je ne peux donc pas garantir que cet aloo gobi soit exactement comme on le consomme là-bas, mais il ressemble par contre à celui que l’on me sert au restaurant et que j’adore. 
 
La pomme de terre et le chou-fleur sont deux ingrédients de base assez neutres en goût, et connus pour leur capacité à absorber la saveur. Ainsi, lorsqu’ils sont associés avec des épices, cela donne quelque chose de très goûteux. Le chou-fleur et les pommes de terre absorbent la sauce et l’ensemble est crémeux, bien relevé et riche en saveurs.
 
Vous serez peut-être surpris de ne pas reconnaître le chou-fleur sur mes photos, mais j’ai utilisé une variété de chou-fleur violet, et je l’ai coupé en très petits morceaux, ce qui fait que mélangé à la sauce, celui-ci a pris un aspect qui rappelle presque de la viande hachée. 
 
Pour cuire leurs plats, les indiens utilisent du ghee, une sorte de beurre clarifié qui supporte bien la chaleur. Vous pouvez en trouver en épicerie asiatique. A défaut, vous pouvez le remplacer par du beurre. Pour se rapprocher au plus du ghee, il est possible de le clarifier soi-même, en le faisant fondre à feu très doux puis en enlevant à l’aide d’une cuiller le dépôt qui se forme à la surface. Pour les végétaliens, de la margarine végétalienne ou de l’huile de coco feront une bonne alternative. Évitez l’huile d’olive dont le point de chauffe est trop bas pour la majorité des plats indiens.
 
Ce plat au chou-fleur et pommes de terre est parfait pour un dîner en semaine. Vous pouvez le servir avec un dal, du riz basmati, des naans et du raïta, ou en accompagnement de n’importe quel autre plat indien. Ce plat se gardera au réfrigérateur jusqu’à 3 jours, et réchauffé le lendemain, il est encore meilleur! 
 
J’espère que vous essayerez ce curry de chou-fleur et de pommes de terre et que vous l’apprécierez autant que moi!
 
  P.S. : Si vous aimez la cuisine indienne, testez aussi ce paneer lababdar!
 

Spécialité d’Inde : aloo gobi

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 personnes

Spécialité d’Inde : aloo gobi

Ingrédients

  • 1 chou-fleur
  • Une dizaine de pommes de terre à chair ferme
  • 1 oignon émincé
  • 2 gousses d’ail hachées
  • 1 c. à c. de gingembre frais râpé
  • 1 c. à c. de graines de cumin
  • 1 petite c. à c. de curcuma
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 c. à c. de cumin en poudre
  • 1 c. à c. de coriandre
  • 1/2 c. à c. de garam masala
  • 75 cl d'eau
  • 15 cl de pulpe de tomates
  • 3 ou 4 brins de coriandre fraîche
  • 8 noix de cajou
  • 30 g de ghee ou beurre
  • Sel

Préparation

  1. Nettoyez le chou-fleur et coupez-le en petits bouquets. Rincez sous l’eau. Réservez.
  2. Épluchez les pommes de terre, coupez-les en morceaux et rincez-les sous l’eau.
  3. Nettoyez et émincez finement l'oignon. Réservez.
  4. Mixez les noix de cajou dans la tomate pelée. Réservez. Épluchez et hachez l'ail. Épluchez et râpez le gingembre. Réservez.
  5. Dans une grande cocotte, faites chauffer le ghee ou le beurre à feu moyen.
  6. Faites revenir dans le ghee ou le beurre chaude l'oignon, l’ail haché, les graines de cumin et le gingembre fraîchement râpé pendant 2 à 3 minutes jusqu’à ce que cela embaume.
  7. Ajoutez les morceaux de pommes de terre ainsi que les bouquets de chou-fleur. Mélangez bien le tout.
  8. Ajoutez le curcuma, le paprika, le cumin en poudre, la coriandre en poudre, le garam masala et le sel.
  9. Versez  l’eau pour couvrir jusqu’au 3/4 des ingrédients. Montez le feu jusqu’à ébullition puis baissez-le.
  10. Couvrez et laissez cuire pendant 15 minutes en mélangeant régulièrement.
  11. Ajoutez les tomates pelées et faites cuire encore pendant une dizaine de minutes à couvert jusqu’à ce que les légumes soient tendres et qu’il ne reste qu’un petit fond de sauce.
  12. Ajoutez la coriandre fraîche ciselée et mélangez le tout.
  13. Laissez reposer 1 à 2 minutes à couvert avant de servir.

Source d’inspiration :

Spécialité de Cuba : congri

Aujourd’hui, nous partons à Cuba! On peut toujours rêver, non? Le mois de janvier est un mois riche en événements à Cuba, ce qui nous donne une excuse pour préparer un petit repas à thème. En effet, c’est la pleine saison touristique là-bas en ce moment, et la ville est en effervescence. Mais ce n’est pas tout! Il y a 3 célébrations importantes là bas en cette période.
 
 
Le 1er janvier n’est pas que le jour de l’an, mais aussi le jour de la Libération, et le 2 janvier, le Jour de la Victoire, c’est à dire la victoire de Fidel Castro en 1959. Enfin, le le 28 janvier est l’anniversaire de la naissance de José Martí. Vous ne le connaissez peut-être pas, mais il est considéré à Cuba comme un héros national de la lutte pour l’indépendance. C’est le fondateur du Parti révolutionnaire cubain et le régime mis en place par Fidel Castro se réclame officiellement de sa pensée. Je n’ai évidemment aucun parti pris politique vis à vis de cela, et ce n’est pas l’objectif de ce blog d’en parler, mais je me suis dit que puisque ce mois était cher aux cubains pour de nombreuses raisons, on pouvait leur faire honneur !
 
 
J’ai donc cherché une spécialité intéressante et facile à réaliser avec les ingrédients que l’on trouve chez nous, et j’ai découvert le congri, une sorte de riz aux haricots. Je ne vous cache pas que c’est assez bourratif, et selon moi, ce n’est pas un plat complet mais plutôt un accompagnement. Pour un repas typique, vous pouvez le servir accompagné par exemple de crevette sautées, de viande, de rondelles de tomates fraîches, de dés de concombres, de crudités, de salade verte ou de coleslaw. Des bananes plantain frites pourront parfaire le tableau, si vous avez la chance de trouver des plantain.
 
P.S. : Pour continuer dans la cuisine cubaine, découvrez aussi les croquetas de jamon!
 
 
Spécialité de Cuba : congri

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 personnes

Spécialité de Cuba : congri

Ingrédients

  • 500 g de haricots noirs secs
  • 1, 5 l d'eau
  • 400 g de riz long grain
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 gros oignon coupé en dés
  • 2 gousses d'ail hachées
  • ½ c. à c. de cumin moulu
  • ½ c. à c. d'origan
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 litre d'eau de cuisson des haricots
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Rincez les haricots, mettez-les dans une grande casserole. Ajoutez 1, 5 litre d'eau , portez à ébullition. Réduisez le feu au minimum, couvrez et faites cuire les haricots pendant 60 minutes jusqu'à  ce qu'ils soient tendres.
  2. En utilisant une passoire au dessus d'un grand saladier, égouttez les haricots et conservez l'eau de cuisson noire.
  3. Placez le riz dans une passoire et rincez-le sous l'eau froide. Mettez de côté pour qu'il finisse de s'égoutter.
  4. Dans une grande casserole chauffée avec de l'huile d'olive, faites  revenir les oignons et l'ail,  jusqu'à ce que les oignons soient translucides . Ajoutez le cumin, l'origan et la feuille de laurier. Ajoutez le riz, les haricots cuits et mélangez bien. Mesurez 1 litre  de l'eau de cuisson des haricots et ajoutez à casserole (complétez avec de l'eau si vous n'avez plus assez de jus de cuisson). Portez à ébullition, puis réduisez et laissez à mijoter, couvrez et laissez cuire pendant 20 à 25 minutes jusqu'à ce que tout le riz ait absorbé le liquide et soit cuit.
  5. Retirez la feuille de laurier, égrenez l'ensemble avec une fourchette et servez chaud.
 
Source inspiration :
http://www.thehungrycuban.com/congri-morors/

Tian de potimarron et patates douces au parmesan

Un tian est un gratin constitué de légumes cuits dans un plat en terre cuite. Le mot «tian» fait d’ailleurs également référence à ce plat en lui-même. La recette du tian provençal classique est composée de légumes typiquement provençaux : oignons, tomates, aubergines, courgettes, placés alternativement. Une cuisson longue permet que les saveurs se mêlent, et cela donne quelque chose d’extra.
 
 
Le tian est un de mes plats de légumes favoris de longue date. Nourrissant et sain, facile à préparer et tellement beau à regarder, c’est un délicieux plat d’accompagnement! J’aime particulièrement le cuisiner en été, quand les légumes provençaux sont de saison, car j’évite d’acheter des aubergines ou des tomates en hiver. J’ai à cœur de respecter au mieux les saisons, et plus le temps passe plus j’y fais attention. Alors, le reste de l’année, ça signifie que je suis condamnée à être privée de tian? Je me suis demandé si je ne pouvais pas expérimenter une version aux légumes hivernaux. 
 
 
J’ai choisi d’utiliser des pommes de terre, du potimarron, de la patate douce cuites au four avec de la chapelure et du parmesan. Nettement moins léger que la version estivale, mais bien réconfortant non? Le résultat de cette version peu orthodoxe a été à la hauteur de mes attentes. Avec cette cuisson, les légumes sont bien tendres et acquièrent une saveur délicieuse!
 
Cette recette est un moyen savoureux et sain de cuisiner vos légumes d’automne. Si vous êtes en recherche d’un accompagnement pour votre prochain repas, lancez-vous! Vous allez adorer ce plat, je le garantis! 
 

  

P.S. : Si vous aimez la courge, essayez aussi ma crème de potimarron au bleu de Bresse!

 
 
Tian de potimarron et patates douces au parmesan

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 personnes

Ingrédients

  • 400 g de potimarron
  • 250 g de pommes de terre
  • 300 g de patates douces
  • 30 g de beurre
  • 1 gousse d'ail hachée finement
  • 40 g de chapelure
  • 30 g de parmesan râpé
  • 1 c. à s. de persil frais haché
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Préchauffez votre four à 375° C. Épluchez et coupez en tranches les légumes.
  2. Disposez les tranches en les faisant se chevaucher légèrement dans le fond d'un grand plat ou de petits plats individuels.
  3. Dans une poêle, faites fondre le beurre. Ajoutez l'ail, laissez cuire 2 à 3 minutes, en remuant souvent, jusqu'à ce que l'ail soit tendre et le beurre bien infusé avec goût d'ail. Ne laissez pas le beurre brûler.
  4. Brossez le dessus des légumes avec ce beurre à l'ail à l'aide d'un pinceau.
  5. Dans un petit bol, mélangez la chapelure et le parmesan.
  6. Saupoudrez le dessus des légumes de sel, de poivre et de chapelure au parmesan.
  7. Faites cuire à découvert 30 à 40 minutes ou jusqu'à ce que la courge soit tendre.
  8. Passez alors en mode grill, et prolongez de 5 à 10 minutes jusqu'à ce que les légumes soient légèrement dorés. Avant de servir, saupoudrez le persil sur le dessus.

Purée de potiron au miel et épices

Bien que j’aime les purées de pommes de terre ordinaires, j’aime aussi essayer différentes versions de purées de légumes, comme cette purée au chou et lardons et cette purée de petits pois que j’ai préparées dans le passé. Chaque année, lorsque la ronde des courges recommence sur les étals des primeurs, je prévois de la purée de potiron au menu. La purée de potiron est vraiment une recette que j’adore. Elle a une texture et une saveur plus délicate que la purée de pommes de terre ou de patates douces. 
 
 
Cette variante utilise un mélange de pommes de terre et de citrouille comme base, et pour un côté vraiment automnal j’ai ajouté beaucoup d’herbes et d’épices supplémentaires comme de la noix de muscade et de la cannelle. Cette délicieuse purée est aussi bien parfumée grâce à l’oignon. J’ajoute juste assez de beurre pour obtenir une texture onctueuse et crémeuse. Il y a encore un ingrédient secret dans cette recette qui ajoute une saveur légèrement sucrée, c’est le miel. 
 
 
Avec tout ça, vous transformez une simple purée de pommes de terre ennuyeuse en un plat sucré salé aux saveurs de l’automne! 
 
J’ai adoré sa texture moelleuse et crémeuse, et même si j’ai trouvé qu’elle se suffisait à elle même, elle sera surtout parfaite en accompagnement, avec une viande rôtie ou une poêlée de tofu, et des légumes sautés par exemple.
 
 
 
Purée de potiron au miel et épices

Ingrédients

  • 1,2 kg de potiron
  • 600 g de pommes de terre
  • 30 g de beurre + 1 c. à c. d'huile
  • 1 c. à s. de miel
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 pincée de muscade
  • 1 oignon émincé finement
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Faites cuire les pommes de terre épluchées et coupées en dés à l'eau, départ eau froide. Comptez environ 20 minutes après ébullition. Écrasez à la fourchette ou au presse purée.
  2. Épluchez puis découpez le potiron en cubes. Faites cuire le potiron à l'eau, départ eau froide, comptez 20 minutes après ébullition. 
  3. Faire fondre le beurre avec l'huile dans une grande poêle anti adhésive. Faites-y revenir l'oignon à feu très doux pendant 5 minutes. Ajoutez-y le potiron.
  4. Laissez cuire à feu doux 2 minutes puis mixez dans la casserole à l'aide d'un mixeur plongeant. Ajoutez la pomme de terre écrasée, les épices, le sel, le poivre, le miel. Laissez chauffer quelques minutes et servez.

Pommes de terre rissolées à l’ail

Y a-t-il un aliment qui a plus de succès que les pommes de terre? Sérieusement, à la maison, quand je dis, « On mange des patates! », ma fille saute au plafond et mon homme fait la danse de la joie! A croire que le reste du temps, tout ce que je cuisine est sans intérêt! C’est drôle finalement, de passer son temps à inventer des recettes pour manger varié et original, et d’avoir un succès bien plus fort avec des patates, ou des « pôtates » comme on dit chez nous, dans ch’nord. (En vrai, ceci est juste un cliché, personne de mon entourage ne parle avec cet accent hein!)
 
Il parait que dans le nord, nous sommes de gros consommateurs de pommes de terre, mais franchement je n’en cuisine pas très souvent… Pas assez au goût des habitants de cette maison en tout cas! Mon homme me dit même parfois qu’à cause de ce blog, il n’ a pas le droit de manger des pâtes et des patates comme tout le monde, mais c’est faux, et cette recette en est la preuve! On mange parfois des pommes de terre à la maison, et c’est la régalade à chaque fois!
 
J’aime bien sûr changer de variante à chaque fois, comme avec ces muffins de pommes de terre ou ces pommes de terre rôties au romarin. Aujourd’hui, ce sont de simples, mais délicieuses, pommes de terre rissolées que je vous propose.
 
 
Nous adorons la saveur de l’ail chez nous, et l’ail rôti rend ces pommes de terre fantastiques! L’arôme de l’ail qui se répandait dans la cuisine pendant la cuisson aurait fait fuir une armée de vampires mais quand on aime ça, c’est un délice! Il y a également un bon goût de beurre. Un peu de sel et des herbes de Provence complètent le tout. 
 
Cette recette peut se faire avec n’importe quelle variété de pommes de terre à sauter. Si vous prenez une variété jeune à la peau fine, vous pouvez en prime vous épargner la peine de les éplucher. Vous pouvez simplement enlever les petites imperfections des pommes de terre et bien les laver avec une brosse pour préparer ce plat. Ces pommes de terre prennent environ une heure à cuire. Je les démarre donc en général avant de préparer le reste de mon repas.
 
Ces pommes de terre sautées constituent un excellent plat d’accompagnement pour le déjeuner ou le dîner, à servir avec des steaks, du poulet grillé ou du poisson.
 
Assaisonnez ces pommes de terre à votre goût et servez-les bien chaudes. Si vous les conservez dans leur casserole couverte, elles resteront chaudes pendant un bon quart d’heure après que vous ayez coupé le feu.
  
 
 
Pommes de terre rissolées à l’ail

Ingrédients

  • 15 g de beurre
  • 1 c. à s. d'herbes de Provence
  • 1 gousse d'ail
  • 4 c. à s. d'huile d'olive
  • 600 g de pomme de terres
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Nettoyez les pommes de terre, séchez-les puis découpez-les en morceaux. 
  2. Mettez les pommes de terre dans un saladier, ajoutez 2 cuillers à soupe d'huile, les herbes et mélangez bien.
  3. Mettez dans une poêle avec 1 cuiller à soupe d'huile et laissez cuire pendant 20 minutes à feu moyen, puis prolongez de 15 minutes à feu doux. Ajoutez alors le beurre et laissez cuire encore 15 minutes.
  4. 5 minutes avant la fin, ajoutez l'ail, remettez 1 cuiller à soupe  d'huile, salez et poivrez.
 

« Ailes » de chou-fleur Buffalo

 
Où sont les amoureux du chou-fleur comme moi? En tant que légume ultra polyvalent, c’est l’un de mes préférés. Le chou-fleur peut être selon votre point de vue (ou celui de vos enfants), un légume facile ou très difficile à intégrer dans vos repas. Selon moi, bien que son odeur soit caractéristique, son goût est capable de s’effacer quand c’est nécessaire et il présente l’avantage d’aller étonnamment bien avec tout et n’importe quoi. 
 
Avant d’aller plus loin, vous vous demandez peut-être ce que sont ces « ailes » de chou-fleur Buffalo. Comment peut-on utiliser le terme d’ailes pour quelque chose qui ne contient pas de volaille? 
 
L’idée est simple. Au lieu des ailes de poulet aux épices buffalo, vous créez des bouchées de chou-fleur parfumées aux mêmes épices.
Si vous êtes végétarien ou si vous avez des amis qui le sont, ces bouchées de chou-fleur constituent une excellente alternative aux ailes de poulet. Ils ont la même saveur, sans viande. Ces « ailes de chou-fleur sont moelleuses à l’intérieur et croustillantes à l’extérieur, on peut dire qu’elles sont franchement proches de la réalité!
 
 
Attention, je dois rester honnête, malgré mon enthousiasme, je dois vous dire que vous n’allez quand même pas faire croire à quelqu’un que c’est de la viande hein! Cela n’empêche que même si vous êtes carnivore, ce chou-fleur est génial. 
 
Il existe sur internet un grand nombre de méthodes différentes pour fabriquer des « ailes » de chou-fleur. Vous pouvez les faire rôtir au four, les faire frire ou même utiliser un autocuiseur. Certaines techniques fonctionnent mieux que d’autres. Personnellement j’ai choisi de les cuire au four pour les rendre un peu plus saines. Assurez-vous de bien enrober votre plaque de cuisson avec de l’huile pour que vitre chou-fleur ne colle pas.
 
 
Ces « ailes » de chou-fleur font un accompagnement délicieux ou un apéritif parfait. Trempez les dans une petite sauce aux herbes et au yaourt pour encore plus de saveur, mais ce n’est pas obligatoire. Vous pouvez même, comme vous le feriez avec du poulet, les utiliser pour garnir un burrito. Étalez une grosse galette tortilla, ajoutez des ce chou-fleur, quelques crudités, un peu de votre sauce préférée, et vous allez vous régaler! 
 
 
 
“Ailes” de chou-fleur Buffalo

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes

Ingrédients

    Pour le chou fleur
  • 1 gros œuf
  • 450 g de chou-fleur
  • 40 g de chapelure
  • 15 g d'oignons frits
  • 15 g parmesan râpé
  • 1/2 c. à s. d'herbe de Provence
  • 1/2 c. à c. d'ail
  • Sel au goût
    Pour la sauce Buffalo
  • 2 c. à s. de sauce pimentée type tabasco
  • 10 g de beurre non salé froid
  • 2 c. à s. de ketchup
  • 1 c. à s. de vinaigre rouge
  • 1 c. à c. de sauce Worcestershire
  • 1 pincée de poivre de Cayenne

Préparation

  1. Séparez les fleurettes de chou-fleur et nettoyez-les.
  2. Dans un bol, faites fondre le beurre au micro-ondes puis mélangez-le avec la sauce tabasco, le vinaigre, la sauce Worcestershire, le piment de Cayenne, le ketchup, le sel et enfin l’œuf.
  3. Réservez.
  4. Préchauffez le four à 230° C. Vaporisez une plaque de cuisson avec un aérosol de cuisson.
  5. Remuez les fleurettes de chou-fleur dans le mélange de sauce pour les enrober complètement. Disposez le chou-fleur sur votre plaque à pâtisserie.
  6. Mélangez la chapelure, l'ail, le parmesan et les herbes de Provence et saupoudrez ce mélange sur le chou-fleur.
  7. Disposez le chou-fleur sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
  8. Faites cuire au four préchauffé jusqu'à ce que le chou-fleur soit brun doré et tendre, soit environ 15 minutes. Laissez reposer quelque minutes avant de retirer de la feuille de cuisson.