Archives de catégorie : Légumes et accompagnements

Petits crumbles petits pois, haricots et chèvre

Aujourd’hui je vous propose une recette simple et qui plaira à tout le monde, idéale pour accompagner un repas de Pâques par exemple, et éviter l’indigestion totale grâce a un peu de légèreté ! Ça vous permettra de rester minces, ou de manger plus de chocolat, au choix !
crumble-petit-pois-chevre-2
Ces petits crumbles sont simples a préparer, ils ont un gout très frais et accompagnent parfaitement toutes sortes de viandes, alors testez-les vite!
crumble-petit-pois-chevre
P.S. : Un autre délicieux crumble de légumes verts vous attend ici!

Petits crumbles petits pois, haricots et chèvre

Pour 4 ramequins

Pour le crumble
  • 1 c. à s. de flocons d’avoine
  • 10 g de gruyère râpé
  • 30 g de beurre
  • 35 g de farine semi-complète
  • 1/2 c. à c. de romarin
  • Sel, poivre

Pour les légumes

  • 300 g de petits pois
  • 300 g de haricots plats
  • 1/2 c. à c. de menthe
  • 2 c. à s. huile de basilic
  • 4 rondelles de chèvre
  • 1 c. à c. d’ail semoule
  • Sel, poivre
Mixez le gruyère. Travaillez la farine, les flocons d’avoine, le gruyère, le beurre froid taillé en dés et le  romarin avec une pincée de sel du bout des doigts, jusqu’à obtention d’un mélange sableux. Réserver au frais.
Préchauffez le four à 180°C.

Faites revenir les haricots plats, les petits pois et l’ail avec l’huile au basilic, le sel le poivre pendant 5 à 10 minutes. Ajoutez la menthe, mélangez et retirez du feu.

Couvrez avec le mélange pour crumble et une rondelle de chèvre et mettez pour 40 minutes au four.

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Chayotte farcie au curry et poivron

Quand je suis tombée sur cet espèce d’énergumène qu’est la chayotte dans une épicerie asiatique, mon cœur a fait un bond. “Chouette, un machin zarbi que je n’ai jamais cuisiné!” Me suis-je dit en l’attrapant de toute urgence comme si quelqu’un allait vider le rayon juste avant moi!

Je suis rentrée bienheureuse avec mes chayottes, mais ensuite elles ont trainaillé plusieurs jours dans ma cuisine, car j’étais bien incapable de savoir quoi en faire. J’ai pensé les manger telles qu’elles en dessert, mais grand bien m’en a pris de me renseigner un peu, car j’ai découvert que les chayottes étaient des légumes de la famille des cucurbitacées, je doute que ça aurait été fameux mangé cru!

Bref, après quelques recherches approfondies, j’ai découvert que ce légume se cuisine beaucoup à la Réunion et aux Antilles et qu’ils le cuisinent souvent en gratins ou farcis au four!

Comme 2015 est l’année du fun, je me suis donc lancée directement dans une recette de ma composition sans même connaître le goût du légume. Et comme 2015 est aussi l’année de la réussite inespérée, le résultat a été à la hauteur de mes espérances!

chayotte-farcie-poivrons-curry-3

Au final j’ai trouvé que la chayotte avait un super goût : un peu comme une courgette à la texture de navet si je peux essayer de vous décrire ça!

L’alliance avec le curry et le fromage fonctionne au top et c’est très simple à réaliser! Alors si vous voulez comme moi adopter la résolution du jour de cuisiner les légumes exotiques, lancez-vous sans attendre!

Je profite de cette recette pour vous annoncer le thème du concours du mois de janvier du site recettes.de : les légumes exotiques! Comme vous le voyez avec cette recette, ils ne sont pas forcément compliqués à cuisiner et super bons!

Mais qu’est ce qu’on entend par légume exotique ? Il y a par exemple les christophines, les chayottes et les chouchous, les avocats tropicaux, la banane plantain, les différents choux chinois, bok choï, pak choï etc., l’igname, la patate douce, le taro, mais aussi le fruit à pain, le gombo et bien d’autres !

Vous en trouverez sur les étals de votre marché habituel, de l’épicerie exotique, africaine, asiatique, antillaise etc. de votre quartier pour faire encore plus de découvertes!

Alors lancez-vous vite, je fais partie du jury et j’ai hâte de découvrir vos recettes ^^

C’est par ici que ça se passe :
http://recettes.de/defi-legumes-exotiques

N’hésitez pas à aller découvrir les blogs respectifs des autres membres du jury :
Les membres du jury ce mois-ci sont :

Bénédicte de Les gourmandises de Bénédicte
Christine de Secrets2cuisine
Coralie de Gourmet et gourmand
Dr Chocolatine de La médecine passe par la cuisine
Dorothée de Le journal de Mademoiselle M.
Erika de Sucre d’orge
Jean-Michel de Saveurs et traditions
Niniss de 123gourmandises
Ninou de Recettes piémontaises
Rabia de La ligne gourmande
Yaël de Gourmandise and Co

chayotte-farcie-poivrons-curry

Chayotte farcie au curry et poivron

Pour 2 personnes

Pour la farce :

  • 1 chayotte
  • 2 c. à s. de ricotta
  • 1/4 de c. à c. de pâte de curry rouge
  • 1/4 c. à c. de curry en poudre
  • 1/4 c. à c. de coriandre fraîche hachée
  • 1 pincée de cumin
  • 20 g de poivron vert coupé en tous petits dés
  • 30 g de comté coupé en tous petits dés
  • Sel, poivre

Pour gratiner : 

  • 2 c. à c. de chapelure
  • 1 pincée de paprika

Ouvrez la chayotte en deux et enlevez le noyau. Faîtes cuire la chayotte à l’eau bouillante salée 30 à 40 minutes.
Laissez refroidir puis évidez la pour récupérer la chair sans abimer la peau.
Faites revenir le poivron émincé en tous petits dés 5 à 10 minutes.

Mélangez tous les ingrédients et épices sauf la chapelure et le paprika, puis versez cette préparation dans les coques de chayotte.

Couvrez de chapelure puis de paprika.

Mettez au four 15 minutes à 180°C.

chayotte-farcie-poivrons-curry-2

Share and Enjoy !

0Shares
0 14

Purée de patates douces aux oignons caramélisés

Jingle bells, jingle bells, jingle bells rock, nana nana na nana nana… Bah quoi, je connais pas les paroles !

 

Les chants de Noël ont beau être ultra kitsch, j’avoue que j’aime bien les écouter! Que voulez-vous, je suis une obsédée de la tradition festive, si ça ne tenait qu’à moi, le pull à tête de renne serait obligatoire le 25 décembre, et on irait tous ensemble frapper aux portes des voisins pour leur chanter une interprétation foireuse très personnelle de “douce nuit”, comme dans les films américains… Oui je sais, je regarde trop la télé ! Mais ils sont tellement heureux et parfaits ces américains de sériés TV, moi je craque 🙂

 

Du coup, pour les fêtes je vous propose aujourd’hui un accompagnement très répandu aux États-Unis pour Noël et Thanksgiving : la purée de patate douce. Ce légume a acquis ses lettres de noblesse en France ces dernières années pour mon plus grand bonheur car j’en suis dingue…

puree-patates-douces-oignons-caramelises

 

Ne vous fiez pas à la simplicité apparente de cette recette : c’est de la tuerie! De la patate douce, des oignons, je vous assure qu’il n’en faut pas plus pour vous transporter au septième ciel! Qui sait, vous y croiserez peut-être le père Noël en plus 🙂

P.S. : Pour un accompagnement de fêtes plus léger, essayez ma purée de chou-fleur au romarin.
 
P.P.S. : Si vous cherchez de nouvelles idées pour consommer des légumes, il y en a plein dans ce livre :
 
  puree-patates-douces-oignons-caramelises-3

Purée de patates douces aux oignons caramélisés

Pour 4 personnes

  • 4 patates douces moyennes
  • 60 g de beurre en morceaux
  • 2 grands oignons jaunes, émincés finement
  • 1 pincée de curry
  • 1 pincée de 4 épices
  • 2 cl de crème fleurette
  • Sel, poivre
 

Faîtes fondre 30 g de beurre dans une poêle à feu doux. Ajoutez les oignons émincés, une pincée de sel et faîtes cuire en remuant régulièrement pendant 15 à 20 minutes jusqu’à ce qu’ils aient une belle couleur caramélisée.

 

Remuez assez souvent pour que les oignons ne brûlent pas, mais laissez les quand même bien caraméliser. Pendant que les oignons cuisent, mettez les patates douces dans une casserole remplie d’eau.

 Salez généreusement l’eau, portez à ébullition et faites cuire jusqu’à ce que les patates soient tendres.
 

Égouttez les patates, laissez les un peu refroidir jusqu’à ce que vous puissiez les manipuler sans vous brûler puis épluchez-les.

 Mixez grossièrement les oignons caramélisés dans un robot culinaire avec le reste du beurre et les épices jusqu’à obtenir une pâte presque lisse. Écrasez ensuite cette purée d’oignons dans les patates douces, à l’aide d’un écrase-purée manuel.
 

Ajoutez la crème fleurette puis assaisonnez avec le sel et le poivre.

 Servez sans attendre.

puree-patates-douces-oignons-caramelises-2

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Spécialité d’Irlande : Colcannon

Aujourd’hui je vous emmène en Irlande découvrir une spécialité qui tient bien au corps : le colcannon. Le colcannon est une purée de pommes de terre et de chou vert préparée avec du beurre et du lait. On pourrait le rapprocher du stoemp belge, que j’avais testé et amplement approuvé il y a quelques temps.
Le colcannon est un plat d’automne, en Irlande il est même servi traditionnellement à Halloween, avec une pièce cachée dedans, apportant la chance à celui qui se cassera une dent dessus la trouvera.

Je dois avouer que je n’avais jamais cuisiné de chou avant cette recette, je n’étais même pas vraiment sûre d’aimer ça, mais j’ai été ravie de ce plat. C’est le genre de préparation réconfortante à manger dans son canapé l’hiver quand il fait bien moche, pour immédiatement se sentir incapable de bouger requinqué ! colcannon-2

Colcannon

Pour 2 personnes

  • 600 g de pommes de terre pelées et coupées en cubes
  • 350 g de chou de Savoie émincé
  • 3 échalotes émincées
  • 25 g de beurre + 2 noisettes
  • 1 gousse d’ail émincée
  • 12,5 cl de crème fraîche épaisse
  • 12,5 cl de lait
  • 1 brin de ciboulette
  • 4 tranches de poitrine fumée
  • Sel et poivre
Dans une casserole, faites cuire les pommes de terre dans l’eau bouillante salée jusqu’à ce qu’elles soient tendres, puis égouttez.

Entre-temps, dans une grande poêle, attendrissez les oignons verts et le chou dans le beurre. Des qu’ils ont bien doré, ajoutez la crème, l’ail et le lait. Salez et poivrez.
Portez à ébullition. Couvrez et laissez mijoter doucement environ 20 minutes ou jusqu’à ce que le chou soit tendre. Écrasez grossièrement les pommes de terre.
À l’aide d’un batteur électrique, réduisez le chou en purée lisse. Ajoutez du lait ou de la crème au besoin. Ajoutez le chou à la pomme de terre et mélangez. Rectifiez l’assaisonnement si besoin. Faites revenir la poitrine une minute à la poêle.

Servez le colcannon avec une noix de beurre déposée au centre, la ciboulette ciselée et la poitrine grillée.

 colcannon

Source d’inspiration :
http://m.ricardocuisine.com/recette-detaillee.php?id=4847&lang=fr

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Crumble de courgettes et brocolis au basilic et parmesan

Ha l’été, qu’il m’a semblé court cette année.. Le soleil nous a honorés de sa présence en juillet puis pof en août on se demandait s’il fallait aller fleurir les tombes tellement le temps ressemblait à celui de fin octobre…
Mon petit potager n’a malgré tout pas démérité et m’a gratifiée d’une, oui une seule courgette, mais quelle courgette! Parfumée et tellement dodue que j’ai pu faire un crumble pour 6 personnes sans problème!

 

J’ai enrichi ce crumble de brocolis, et surtout de basilic… Du jardin, oui oui, il lutte sous la pluie du nord mais il survit!

 
crumble-courgette-brocoli-basilic
 

Crumble de courgettes et brocolis au basilic et parmesan

Pour 4 personnes

 
  • 600 g de courgettes
  • 300 g de brocolis en fleurettes
  • 50 g de farine
  • 50 g de beurre mou
  • 50 g de parmesan râpé
  • 1 gousse d’ail
  • 2 belles tiges de basilic
  • Sel, poivre
 

Préchauffez le four à 180°C. Pelez les courgettes, coupez-les en rondelles.

Coupez les sommités du brocoli pour obtenir de petits bouquets. Faites bouillir une casserole d’eau salée et faites cuire le brocoli environ 8 minutes, pour qu’il soit cuit mais pas encore trop mou.

Mettez une cuillère à soupe d’huile d’olive dans une poêle et faites revenir les courgettes avec l’ail haché. Ajoutez en fin de cuisson les brocolis et mélangez bien. Salez et poivrez à votre goût.

 

Dans un saladier, mélangez avec les doigts la farine, le beurre mou et le parmesan.

 

Dans un plat à gratin, déposez les rondelles de courgettes, parsemez de basilic, et recouvrez de la pâte à crumble.

 

Faites cuire 25 minutes environ, jusqu’à ce que le mélange de pâte soit bien doré.

 
crumble-courgette-brocoli-basilic-2
 
Source d’inspiration :

http://caro77.canalblog.com/archives/2008/09/03/10450471.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 5

Carrosotto aux poireaux et bacon

Aujourd’hui je vous propose une recette d’accompagnement toute légère et très simple à cuisiner, à condition d’avoir un peu de patience pour couper les légumes finement…

J’ai appelé ce plat “carosotto” car je vous le mets dans le mille, il est à base de carottes cuites comme un risotto. 

Le résultat est un vrai régal prétexte à manger plus de légumes, et peut même faire office de plat complet pour un soir si vous souhaitez manger léger!

 
carosotto

Carosotto aux poireaux et bacon

 

Pour 4 personnes

  • 4 tranches de poitrine fumée émincée finement
  • 175 g de carottes épluchées et taillées comme du riz
  • 1 c. à s. d’ail émincé
  • 150 g de poireau en rondelles
  • 25 cl de bouillon
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à s. de persil émincé
 

Mettez a chauffer une poêle à feu moyen et mettez à revenir les tranches de poitrine fumée pendant 5 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit croustillant. Réservez-le.

 

Dans la même poêle en gardant le gras de la poitrine fumée, faites revenir l’ail et les poireaux en remuant pendant 1 minute puis ajoutez 1 cuillère à soupe du bouillon de légumes. Mélangez bien puis ajoutez le jus de citron et les carottes. Mélangez à nouveau et poivrez. Laissez cuire pendant 1 minute puis ajoutez le reste du bouillon de légumes. Laissez réduire jusqu’à ce que le liquide soit complètement absorbé. La carotte doit être moelleuse sinon prolongez un peu la cuisson.

 

Quand les carottes sont cuites, remettez-y  la poitrine, mélangez, puis servez décoré de persil.

 
carosotto2
 

Source : 

http://feedproxy.google.com/~r/weightwatcherspointsrecipes/~3/Thqsddvx8LU/carrot-rice-leek-risotto-with-bacon.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Pommes de terre au four à la brique du Nord

En l’honneur du Tour de France qui passe aujourd’hui dans nos contrées,  je vous propose une recette très simple et savoureuse à base de brique du Nord.
La brique du Nord est un fromage régional que j’apprécie beaucoup. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un fromage à pâte dure à la couleur orange prononcée, dont le goût se rapproche de la mimolette demi-vieille. Si vous ne trouvez pas de brique du Nord chez vous vous pouvez donc effectuer cette recette avec de la mimolette!

Les pommes de terre farcies sont un dîner rapide et délicieux parfait pour petits et grands. Celles-ci sont fortes en fromage et ont une texture bien crémeuse, pas sèche du tout, tout le monde devrait adorer!

 
pomme-de-terre-four-brique-nord

Pommes de terre farcies à la Brique du Nord

Pour 4 personnes

  • 4 pommes de terre cuites
  • 4 c. à s. de crème fraîche
  • 60 g de pavé de Lille
  • 8 c. à s. de lait
  • 4 tranches de bacon
  • 4 c. à s. de gruyère râpé
  • ½ cuillère à café d’ail
  • Sel, poivre
  • Quelques brins de ciboulette
 
pomme-de-terre-four-brique-nord-2
 

Nettoyez la peau de vos pommes de terre et pré cuisez-les à l’eau pendant 40 minutes jusqu’à ce qu’elles soient tendres puis laissez refroidir.

Préchauffez le four à 180 º C. 

Coupez les pommes de terre en deux puis creusez chaque demi pomme de terre pour former un récipient. Laissez environ 1 cm de chair sur les côtés pour éviter d’abîmer les pommes de terre!

 

Écrasez la pomme de terre retirée du trou dans un bol. Ajoutez la crème, le fromage coupé en petits dés, le bacon émincé finement, le lait, le sel, le poivre, l’ail et la ciboulette ciselée finement. Salez et poivrez le mélange.

Versez délicatement le mélange dans les  pommes de terre puis placez-les dans un plat allant au four.

Mettez au four et laissez cuire les pommes de terre pendant 12 à 15 minutes.

 

Retirez et saupoudrez le gruyère sur chaque pomme de terre. Remettez au four 3 à 5 minutes, jusqu’à ce que le fromage soit fondu et gratiné.

 
Servez bien chaud avec une salade verte.
 
pomme-de-terre-four-brique-nord-3

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Spécialité du Mexique : Panochas de maiz

Aujourd’hui pour accompagner le match Brésil – Mexique, je vous propose une recette extrêmement simple qui constitue presque un emblème de la cuisine mexicaine de rue : les panochas de maïz ou en français, épis de maïs. J’ai trouvé cette recette dans un livre nommé “la cuisine mexicaine”, aux éditions Artémis.
C’est aussi basique que ça en a l’air : des épis de mais légèrement pimentés et revenus dans du beurre…
Tellement basique que je n’avais jamais pris la peine de cuire mes épis de maïs moi-même : je n’ai pas été déçue! Le goût est savoureux et quel plaisir de mordre l’épi à pleines dents!

Ne soyez pas inquiets de la durée de la première étape : le maïs ne brûlera pas malgré le feu vif et l’absence de matière grasse!

panochas-de-maiz
 

Panochas de maïz

Pour 2 personnes

  • 2 épis de maïs frais
  • 35 g de beurre mou
  • 1 c à s de crème fraiche
  • 1 c à s de Feta
  • 1 pincée de piment de Cayenne

panochas-de-maiz-2

 

Plongez une heure (ou plus, pour moi, une nuit!) les épis de mais dans l’eau froide.
N’enlevez pas les feuilles.
Séchez les épis de maïs, puis déposez-les dans une poêle bien chaude pour 20 à 25 minutes en les retournant régulièrement. Les feuilles seront bien brûlées.
Laissez les épis refroidir totalement puis enlevez les feuilles et filaments.
Mélangez le beurre mou avec le piment.
Enduisez les maïs de ce mélange puis grillez-les 5 à 10 minutes en les tournant régulièrement jusqu’à ce que les grains aient une belle couleur dorée.
Servez chaud accompagné avec la crème et la feta émiettée.
panochas-de-maiz-3

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Spécialité indienne : Riz basmati aux épices indiennes

Je reviens aujourd’hui avec l’accompagnement pour le Rogan Josh que je vous ai proposé hier. Je voulais un accompagnement simple, à base de riz, mais qui change un peu par un mélange d’épices sympa. J’ai trouvé mon bonheur dans le joli livre Lassi, Cheese Nan, Tandoori et Cie, un joli petit livre carré qui fait la part belles aux recettes indiennes simples, et décline le Nan sous toutes les coutures, et même en version sucrée.
 

 
J’ai préparé le riz comme indiqué dans le livre, mais j’y ai ajouté un peu de légumes, pour colorer et réveiller l’ensemble, comme j’avais déjà vu dans certains restaurants indiens. Cette préparation était simplement parfaite!
 
7489384398_72e9ce7025_z
Photo par mhchipmunk @Flickr
 
Cette recette très simple conviendra parfaitement aux régimes sans gluten, vegan et végétariens.
 

Riz basmati aux épices indiennes

Pour 4 personnes

240 g de riz basmati complet
3 belles carottes
4 têtes de chou fleur
3 capsules de cardamome
2 clous de girofle
1/2 bâton de cannelle
5 g de sel
 
Mettez le riz à tremper 10 minutes dans de l’eau.
pendant ce temps, éplucher et râpez les carottes. Nettoyez le chou fleur et coupez le en tout petits bouquets (vous devez obtenir des tronçons d’1/2 cm environ, pour que ça cuise très vite!)
Faites revenir les carottes et le chou fleur dans une poêle avec un peu d’huile.
Dans une casserole, déposez toutes les épices,  et faites les revenir quelques secondes dans de l’huile. Ajoutez alors le sel et l’eau, couvrez et amenez à ébullition.
Dès que l’eau bout, ajoutez le riz et faites cuire suivant les indications du paquet.
Dès qu’il est cuit, égouttez-le, enlevez les bouts de cannelle, de girofle et de cardamome puis mélangez avec les carottes et le chou fleur.
 
La seule partie pénible pour moi a été de retrouver les morceaux d’épices à la fin… Mais le résultat en vaut la chandelle!
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Les bases de la cuisine indienne : le garam massala et le ghee

Certains ingrédients de la cuisine indienne, qui composent la majorité des plats indiens, ne sont pas disponibles en France ( ou pas dans une qualité intéressante), c’est pourquoi avant d’attaquer votre repas indien, vous devrez vous attaquer à certains préparatifs maison.

C’est le cas notamment du Garam Masala, du Ghee et du Paneer.
Qu’est ce que c’est que tout ça? Le Garam Masala, c’est un peu le “mélange indien” de Ducros, mais version authentique, où les épices ont été dosées et réduites en poudre par vous même.
Le Ghee, c’est le beurre indien, qui est en autres termes un beurre clarifié. Et le Paneer, c’est le fromage frais indien, une sorte de caillé qui s’utilise dans des plats comme nous mettrions de la crème liquide, mais cette préparation là je ne vous la détaillerai pas aujourd’hui, car je n’en avais pas besoin pour mon repas.
J’ai trouvé toutes ces explications dans le super livre “Bolly Cook”, de Julie Schwob, acheté spécialement pour l’occasion et dont je suis ravie.
De nombreuses techniques de base y sont expliquées, et les recettes sont classées par régions ce qui permet de comprendre un peu les habitudes alimentaires dans ce pays. Enfin, les recettes sont adaptées aux produits disponibles en France, mais gardent une touche authentique qui différencieront votre cuisine de celle faite habituellement en France avec des pots de sauce toutes prêtes ou des mélanges d’épice industriels.
3414375680_17b415d390_z
Photo par rajkumar1220 @Flickr

Le Garam Masala

Les masala sont des  mélanges d’épices indiens, que vous pourrez conserver dans une boite hermétique et utiliser dans vos préparations indiennes. Il en existe des centaines de variantes, le Garam Masala étant le plus connu.
Ingrédients
– 1 c à c de poivre noir en grains
– 2 c à c de graines de cumin
– 1 c à c de graines de cardamome sans l’enveloppe
– 1 c à c de clous de girofle
– 3 feuilles de laurier séchées
– 2 cm de bâton de cannelle
A l’aide d’un mortier, d’un moulin ou d’un mixeur, réduisez ce mélange en poudre.
Personnellement, mon mixeur n’a pas réussi à parfaitement moudre le mélange finement, il restait notamment de gros morceaux de feuilles de laurier.
J’ai ré-écrasé un peu à la main et j’ai finalement laissé les morceaux un peu plus gros. Ça ne m’a pas gênée dans les plats.
5414603050_7eed2e6cb6_z
Photo par ljguitar @Flickr

Le Ghee

Le Ghee est la matière grasse de base utilisée en Inde, un peu comme le beurre en France ou l’huile d’olive en Italie. C’est un beurre clarifié, qui reste donc liquide et qui développe un arôme assez différent du beurre!
Le beurre perd un peu de son poids lors de  sa transformation, aussi en fonction de la quantité de Ghee qu’il vous fait, prévoyez 5% de plus ( ex pour 100 g de Ghee, prévoyez 105 g de beurre – pour 475 g de Ghee, 500 g de beurre), voire même un peu plus car si vous n’êtes pas très doué vous perdrez encore un peu plus de matière ( ce qui fut mon cas!). Sinon vous pouvez carrément en faire beaucoup plus que nécessaire, le ghee se conserve parfaitement est c’est très bon! Dans ce cas mettez le dans un récipient hermétique et servez vous quand nécessaire, il ne rancit pas et n’a pas besoin d’être mis au frigo.
Ingrédients :
500g de beurre doux
Prenez du beurre de bonne qualité, idéalement bio
Coupez le beurre en dés.
déposez le dans une casserole et mettez la à chauffer à feu très doux.
Laissez le beurre fondre sans y toucher.
Quand il sera totalement fondu, une couche de petites bulles blanches épaisses viendra se placer à la surface. A l’aide d’une étamine ( ou dans mon cas d’une cuiller) venez ramasser très doucement l’écume blanche, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que du beurre fondu bien transparent dans la casserole. Ce beurre fondu transparent, c’est le Ghee. Vous pouvez l’utiliser comme de l’huile, dans une préparation de gâteaux, une recette, ou pour faire revenir vos légumes dans une poêle.

Share and Enjoy !

0Shares
0 29