Curry aux pois chiches et épinards

Je crois que je n’ai plus besoin d’insister sur ce fait, mais je suis une folle de curry.
J’adore en tester d’innombrables variantes avec toutes les épices, légumes, céréales ou viandes imaginables! À chaque fois que je me lance dans un curry, je me dis que j’ai tout vu en la matière et que je ne pourrai plus être surprise et à chaque fois, le curry me démontre le contraire !

curry-pois-chiches-epinards

Aussi quand j’ai vu cette variante sur le blog Marmotte cuisine, un blog que j’adore lire, je me suis promis de la tester dès que possible!

J’ai profité de cette recette assez simple pour tester deux produits originaux : le curry noir tout d’abord, qui n’est pas franchement noir mais qui est délicieux ! Si vous n’en avez pas, remplacez le par du curry jaune, cela fonctionnera très bien aussi!

Ensuite, j’ai utilisé quelques flocons de soja toastés, qui ajoutent de la consistance à l’ensemble. Je pense que vous pouvez facilement les remplacer par des flocons d’avoine, plus faciles à trouver.

curry-pois-chiches-epinards-23

P.S. : Si vous aimez les curry originaux et végétariens, découvrez aussi mon curry de chayotte! Ensuite si le curry vous obsède autant que moi, je vous recommande ce beau bouquin :

 

Curry aux pois chiches et épinards

Pour 2 personnes :

  • 200 g de pois chiches cuits égouttés
  • 400 g d’épinards frais
  • 1 gros oignon rouge
  • 150 g de crème de soja
  • 3 c. à c. de pâte de curry
  • 1 c. à c. de curry noir en poudre
  • 2 c. à s. de flocons de soja
  • huile d’olive
  • sel et poivre

Équeutez et lavez les épinards.
Épluchez et émincez finement l’oignon.
Faites chauffer une cuillère à soupe d’huile d’olive dans une sauteuse et faites-y revenir l’oignon. Quand l’oignon se colore, ajoutez les épinards frais. Laissez réduire les épinards quelques minutes. Assaisonnez. Ajoutez la pâte de curry, le curry noir, les pois chiches, le soja toasté et la crème de soja. Mélangez et laissez cuire 2 à 3 minutes à feu doux.
Servez sur du riz ou des céréales.

curry-pois-chiches-epinards-2

Source d’inspiration :

Curry d’épinards et de pois chiches

 

Gâteau au chocolat au chou-fleur

Vous le savez sans doute depuis mon brownie aux haricots rouges ou encore mon cake avocat citron vert, j’aime les gâteaux qui cachent un ingrédient secret, plus particulièrement un légume inattendu et non détectable au goût!

Quand j’ai vu sur un site américain qu’il était possible de mettre du chou-fleur dans un gâteau, j’ai donc bondi sur l’occasion !

gateau-chocolat-chou-fleur

Ce gâteau utilise une quantité non négligeable de chou fleur, et pourtant au goût il est franchement impossible de deviner sa présence!

La texture du gâteau se situe entre le brownie et le fondant. Le glaçage au chocolat au lait est franchement délicieux et apporte encore plus de gourmandise a l’ensemble.

Si vous avez dans votre entourage des personnes qui pensent ne pas aimer le chou-fleur, c’est le moment de leur prouver le contraire !

gateau-chocolat-chou-fleur-2

Gâteau au chocolat au chou-fleur

Pour 12 parts

  • 120 g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 1 pincée de sel
  • 30 g de cacao non sucré
  • 115 g de sucre
  • 100 g de mini-copeaux de chocolat
  • 1 c. à c. de vanille liquide
  • 250 g de sommités de chou-fleur surgelé, décongelé mais non cuit
  • 12 cl de lait
  • 3 c. à c. d’huile

Pour le glaçage 

  • 100 g de beurre doux
  • 100 g de chocolat au lait
  • 100 g de sucre glace
  • 2 cl de lait 1/2 écrémé

Préchauffez le four à 180°C, graissez un plat de cuisson. Mélangez tous les ingrédients secs dans un saladier, réservez. Mélangez tous les ingrédients liquides et le chou-fleur dans un robot culinaire et mixez jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse, sans grumeaux. Verser le mélange humide dans le mélange sec, et mélangez jusqu’à ce que l’ensemble soit bien homogène, puis versez dans le moule et faites cuire au four 30 minutes.

Laissez refroidir le gâteau pendant une heure.

Tamisez le sucre glace pour retirer les grumeaux.
Disposez tous les ingrédients du glaçage dans un saladier et cuisez-les au bain-marie sans trop mélanger la préparation. Une fois que le chocolat et le beurre ont fondu, retirez la préparation du feu et mélangez.
Laissez tiédir légèrement avant de verser sur la gâteau.

Remettez au frais, une heure minimum, une nuit si possible pour que le glaçage durcisse, avant de démouler.

gateau-chocolat-chou-fleur-3

Source d’inspiration :
http://chocolatecoveredkatie.com/2012/06/18/cauliflower-chocolate-cake/#BtWPAdTFCqehw1iw.99

Beurre maison

La recette que je vous propose aujourd’hui est extrêmement simple, elle s’apparente même plus à une expérience pédagogique qu’à une recette!

beurre-maison-3

Saviez-vous que vous pouvez réaliser du beurre frais chez vous en cinq minutes? C’est ce que je me suis amusée à faire et je dois dire que j’ai été surprise de la simplicité de cette réalisation !
C’est très amusant à faire et pourrait constituer un atelier rigolo à organiser avec des enfants pour leur faire découvrir la transformation de la crème!

beurre-maison-2

Le goût est proche d’un beurre tout à fait classique, la texture également. Après, chaque fermier produisant son beurre a sa propre recette, qui dépend des propriétés du lait à la base, de la qualité et de la quantité de sel utilisée… Vous ne remplacerez pas leur savoir-faire ancestral avec cette recette c’est sûr, mais pourrez bluffer vos invités!

Libre à vous de faire de ce beurre un beurre arrangé, au piment d’Espelette, à la fleur de sel, aux fines herbes…

Attention, ce beurre n’est pas pasteurisé, faites-en donc une quantité raisonnable que vous mangerez dans les 48 heures qui suivent.

Si comme moi vous êtes tentés par l’aventure de la réalisation de beurres et fromages maison, vous pourrez approfondir avec ce lire, je ne l’ai pas encore mais je pense craquer bientôt!

 

Il n’y a aucune difficulté dans la réalisation du beurre, mais quelques pré-requis vous faciliteront la tâche : prenez de la crème épaisse bien grasse type Isigny sans épaississant. Moi j’ai trouvé de la crème à 42% de matières grasses, et la prise à été quasi immédiate!

Votre crème doit être entre 10 et 15°, ce qui équivaut à la sortir du frigo environ 2 heures avant de démarrer la préparation.

beurre-maison
P.S.: S’il vous faut ensuite une idée pour utiliser le beurre, tentez ce Boursin maison, pas light du tout mais tellement bon!

Beurre maison

Type : végétarien, sans gluten

Pour 100 g de beurre

  • 150 g de crème fraîche épaisse riche en matières grasses

Sortez votre crème du réfrigérateur 2 heures avant la réalisation, afin que sa température soit située entre 10 et 15°C.

Mettez la crème dans le mixeur (lames coupantes). Battez à vitesse forte 5 minutes environ jusqu’à ce que le beurre se forme.
Égouttez, pressez dans un linge, salez à votre goût. Moulez le beurre et mettez-les au réfrigérateur 2 heures avant de le servir.
Se conserve 2 à 3 jours au réfrigérateur.

beurre-maison

Crackers au cheddar et tomato relish

Le tomato relish est une spécialité irlandaise que l’on trouve assez facilement en France dans les épiceries spécialisées. Il s’agit d’une sauce tomate assez épaisse et un peu sucrée, un vrai régal à mettre dans les plats mais surtout à tartiner…

Ayant un pot à utiliser, j’ai voulu créer une recette simple qui me permette de bien en apprécier la saveur.

Résultat des courses, ces crackers tout simples ont parfaitement mis à l’honneur le goût du relish et du cheddar. Ces petits toasts très simples vont devenir des classiques de mes apéritifs!

crackers-cheddar-tomato-relish-2

Ayant une épicerie anglo-saxonne près de chez moi, j’ai acheté des crackers irlandais pour respecter le thème à fond, mais n’importe quels crackers peuvent bien sûr convenir !

Je suis devenue tellement fan de ce relish que je vous ferai sûrement découvrir prochainement la recette si vous souhaitez en faire maison  !

crackers-cheddar-tomato-relish-3

P.S. : Si vous voulez découvrir une vraie recette made in Ecosse, découvrez cette recette : les scottish stovies!

Crackers au cheddar et tomato relish

  • 16 crackers
  • 100 g de cheddar
  • 16 c. à c. de tomato relish
  • 1/ 2 c. à c. de romarin
  • Poivre

Coupez le cheddar en 16 cubes.

Sur chaque cracker, étalez une cuiller à café de tomato relish, déposez un cube de cheddar, saupoudrez de romarin puis ajoutez une pincée de poivre.

crackers-cheddar-tomato-relish

Spécialité d’Albanie : kyopolou

Je vous propose de voyager vers un pays que l’on connait je pense assez peu culinairement parlant : l’Albanie.

La gastronomie albanaise est de style méditerranéen, on y retrouve donc beaucoup de produits propre à cette cuisine : concombres, poivrons, aubergines, olive et huile d’olive y ont la part belle!

kyopolou

La recette que je vous propose est une parfaite préparation de légumes à servir lors de vos apéritifs : sa saveur rappelle une sorte de ratatouille, que vous pouvez consommer froide, tartinée sur du pain. Vous pouvez également y tremper des légumes ou chips, ça sera délicieux, ou enfin la servir en accompagnement de grillades l’été!

J’en profite pour vous parler d’un joli bouquin que j’ai repéré, si vous êtes à l’affût de chouettes recettes du monde comme celle-ci vous y trouverez votre bonheur :

 

kyopolou-3

P.S. : Pourquoi ne pas compléter votre apéro avec ces rillettes de chorizo, ultra faciles et tellement bonnes?

Kyopolou

  • 1 aubergine
  • 2 poivrons rouge et vert
  • 3 tomates
  • 2 gousses d’ ail
  • 2 c. à s. de persil frais haché
  • 1 c. à c. de vinaigre de vin rouge
  • 1 c. à c. d’huile de tournesol
  • Sel, poivre

Lavez les poivrons, les tomates et les aubergines.

Préchauffez votre four à 240°C. Coupez les aubergines en deux dans le sens de la longueur. Faites 3 ou 4 entailles dans la longueur de l’aubergine, couvrez d’un filet d’huile d’olive, de sel de poivre.  Coupez les poivrons en 2 , enlevez la partie blanche interne, les pépins et la queue. Mettez les poivrons coupés en 2 au four, peau vers le haut et les aubergines peau vers le bas. Mettez également les tomates entières. Enfournez pour 30 minutes.

A partir de 20 minutes, surveillez les poivrons pour les retirer dès qu’ils seront noirs et boursouflés. A 30 minutes, retirez tous les légumes du four. Laissez ensuite refroidir dans un plat couvert d’un film plastique ou d’un couvercle.

Pelez soigneusement les aubergines et les poivrons. S’ils ont rendu un peu de jus, gardez-le.
Ajouter l’ail concassé. Mixez l’ensemble pendant quelques instants avec l’ huile et le vinaigre , le sel.
Disposez dans un plat de service, garnissez avec le persil haché finement .
Servez avec des gressins ou des bouts de pain.

kyopolou-2

Source d’inspiration :
http://recipes.wikia.com/wiki/Kyopolou

Comment réaliser un menu indien digne de ce nom?

La cuisine indienne est une de mes préférées, pourtant au contraire de la cuisine américaine ‘ai mis longtemps avant de me lancer dans l’apprentissage des recettes que j’aime. J’avoue que la difficulté à trouver certains ingrédients ou épices y éétait pour beaucoup. Car nous avons tous déjà essayé de mélanger du riz, du poulet, du lait de coco, du poivron, et du curry, ça donne un truc bon qu’on appelle « un curry » mais qui n’a quand même absolument rien à voir avec un curry qu’on pourrait manger au restaurant (ou pire, directement en Inde!).

Et j’avoue que quand je voyais une recette de plat indien qui me tentait, que j’enlevais mentalement toutes les épices et ingrédients qui ne sont pas en vente en supermarché, que je remplaçais certaines herbes fraîches par des herbes sèches et que j’enlèvais la moitié des trucs qui piquent de peur que ça pique trop, eh bien au final je me disais que je ferais mieux d’abandonner, car ça finirait par ressembler à mon gloubi boulga au curry habituel,que je sais très bien faire sans recette!

Mais ça, c’était avant.

Car depuis quelques temps, j’ai commencé à réaliser de vrais plats indiens, totalement maison, en respectant vraiment les doses et les « ingrédients bizarres », et ce de l’entrée au dessert. Les ingrédients se retrouvent souvent d’une recette à l’autre, ce qui fait qu’au final, c’est un investissement rentable! A condition d’avoir une épicerie asiatique à proximité, on trouve tout pour pas très cher.

Voici donc le menu que je vous propose de réaliser, ainsi que quelques basiques à connaître pour la réalisation de « vraie cuisine indienne!

comment-relaiser-un-vrai-menu-indien

Les bases de la cuisine indienne :

Le menu indien

Entrée : aloo tikki

aloo-tikki-galettes-indiennes-3

Plat : Rogan Josh et riz basmati aux épices

agneau

Plat végétarien : Dahl de lentilles corail

dahl-vegetarien-lentilles-corail

Accompagnement : Naans au sésame et pavot

naan-sesame-pavot-2

Accompagnement : Riz basmati aux épices

7489384398_72e9ce7025_z
Photo par mhchipmunk @Flickr

Dessert : Gajjar Halwa

gateau-carottes-indien2
J’avais publié une première version de ce post le 5 mai 2014, mais ayant réalisé pas mal de progrès en cuisine indienne depuis, j’ai actualisé le sujet avec mes nouvelles recettes!

Spécialité de Suède : Gubbröra

Quand on parle de cuisine suédoise, on pense immédiatement aux boulettes Ikéa servies avec une sauce aux cranberries… C’est un plat que j’adore, j’ai d’ailleurs fait ma version des boulettes suédoises par le passé.

Mais quand j’ai eu l’occasion de passer une semaine en Suède il y a quelques années, j’ai pu découvrir que leur cuisine avait un répertoire très large, bien plus qu’on tend à l’imaginer ici!

tartinade-anchois-suede-gubbrora-2

Pour accompagner le vin sans alcool (une hérésie pour nous français !), les suédois ont notamment une foule de petites tartinades à base de crème et de poisson. Ils les servent systématiquement avec du pain grillé, certains restaurants l’offrent même en attendant le plat. Chacun se fait sa tartine avec des petites spatules en bois très mignonnes… C’est une tradition vraiment conviviale.

J’ai essayé de retrouver l’esprit de ces tartinades parmi mes livres de cuisine suédoise, mais je n’ai rien vu de parfaitement similaire. Puis en cherchant sur internet je suis tombée sur cette recette. Je ne peux pas dire qu’elle soit précisément identique à celles goûtées là-bas : celle-ci ne contient pas de crème, et de toutes façons le voyage est trop loin pour que je me souvienne vraiment du goût, mais en tout cas ça s’en approche beaucoup!

tartinade-anchois-suede-gubbrora-3

Tartinade aux œufs et anchois

  • 3 œufs durs hachés finement
  • 1 jaune d’œuf
  • 1/2 oignon rouge haché finement
  • 1 c. à s. de ciboulette fraiche ciselée
  • 1 c. à c. aneth séché
  • 3 anchois et 1 c. à c. d’huile du bocal d’anchois
  • 6 tranches de pain suédois
  • 1 c.à c. de jus de citron

Mélangez les œufs durs, le jaune d’œuf, l’oignon rouge, la ciboulette, l’aneth, les anchois, huile d’anchois et poivrez. Mixez grossièrement. Étalez sur le pain croustillant, saupoudrez de l’aneth supplémentaire et servir avec quelques gouttes de jus de citron.

tartinade-anchois-suede-gubbrora

Source d’inspiration :
http://www.sbs.com.au/food/recipes/egg-and-anchovies-crispbread-gubbrora

Crinckles au citron vert

Vous avez sans doute déjà vu ces jolis biscuits, les crinckles ou craquelés un peu partout sur les réseaux sociaux et les blogs… Cela fait un bon moment qu’ils font parler d’eux, mais je n’avais pas eu l’occasion d’y goûter jusqu’à maintenant…

crinckles-citron-vert-3

Si j’avais su à quel point ils étaient bons et faciles à faire, soyez sûrs que je m’y serais mis  e plus vite!

Ces crinckles apportent la juste dose de craquant, de moelleux et de citron dont vous avez besoin et sont totalement addictifs!

Je vous recommande de les réaliser en grande quantité car ils ne vont pas faire long feu!

J’ai pris cette recette chez Cooking Julia, un blog que je lis régulièrement. C’était la première fois que je testais une recette de chez elle, mais sans doute pas la dernière !

Je n’ai rien modifié à sa recette, à part la couleur des citrons!

crinckles-citron-vert-2

P.S. : Si vous êtes fan du parfum du citron vert, testez ces barres au citron, elles sont incroyables!

Crinckles au citron vert

Pour une vingtaine de biscuits

  • 100 g de beurre mou
  • 1 œuf
  • 2 citrons bio verts
  • 2 gouttes de colorant jaune + 1 bleue
  • 120 g de sucre
  • 300 g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 60 g de sucre cristal
  • 60 g de sucre glace

Dans le bol du mixeur, en mode mélangeur, mettez le beurre mou et l’œuf. Mélangez pendant 1 minute. Pressez le jus des citrons et mettez-en 40 grammes dans le bol, ainsi que le zeste d’un citron. Ajoutez le colorant (facultatif), le sucre, la farine, la levure et le sel. Faites tourner le mixeur jusqu’à ce que la pâte soit parfaitement mélangée, soit environ 1 minute. Sortez la pâte du bol, formez une boule, filmez-la et placez-la au réfrigérateur au moins 1 heure.

Lorsque la pâte a bien durci, prélevez de petites quantités pour former environ 24 boules. Déposez sur un tapis de silicone ou du papier cuisson. Dans deux petites assiettes, versez le sucre cristal et le sucre glace. Passez chaque boule successivement dans le sucre cristal, puis dans le sucre glace.

Déposez-les au fur et à mesure sur deux plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé. Placez les plaques au réfrigérateur pour 15 minutes.

Préchauffez le four à 180°. Sortez les plaques du réfrigérateur, aplatissez légèrement chaque boule.

Enfournez pour 15 minutes.

Laissez refroidir les biscuits sur une grille puis stockez-les dans une boîte en métal.

crinckles-citron-vert

Source d’inspiration :
http://cookingjulia.blogspot.fr/2015/11/lemon-crinkles-craqueles-au-citron.html

Les produits italiens dans mon placard

Aujourd’hui je vous propose un petit article d’un genre légèrement différent! Je vous rassure, on ne quitte pas le monde de la cuisine, mais je vais vous parler produits et non recettes! J’adore cuisiner, vous vous en doutez, mais aussi tester tout ce que je trouve comme produits bizarres ou inconnus au bataillon, surtout quand ils viennent d’un pays étranger… Et parfois, les trouvailles sont de véritables coups de cœur qui deviennent des basiques de mon placard!

C’est de ces produits là dont je veux vous parler, pour que vous n’hésitiez pas à les tester si vous en avez l’occasion!

On attaque avec l’une de mes cuisine préférées, la cuisine italienne! Elle est simple, saine, pleine de produits frais et se réalise simplement avec des éléments du quotidien faciles à trouver chez nous : des tomates, des pâtes, de la pizza…

Et pourtant, dans les épiceries italiennes, je trouve quelques produits spécifiques que j’adore et que l’on devrait vraiment généraliser chez nous!

La mozzarella di buffala

Jusque là vous allez me dire que vous connaissez! Attention, la majorité des mozzarellas vendues en France ne sont pas de très bonne qualité et ne sont d’ailleurs pas du tout « di buffala »! Essayez de regarder si vous trouvez une véritable mozzarella, le prix sera certainement un peu plus élevé, mais le goût et la texture seront incomparables! Quand on fourre des buns avec 15 aliments cela n’a pas toujours d’importance, par contre dans un plat simple comme une tomate-mozza, avoir la meilleure mozzarella possible va faire tout l’intérêt du plat!

5760283968_9e557aa7ed_z
Photo spiralmushroom @Flickr

L’huile d’olive

Une fois encore, pas de découverte ici, mais les huiles d’olive que j’ai ramenés d’Italie sont particulièrement parfumées et donnent la tonalité à tout un plat. On ne peut pas en dire autant des huiles d’olive bon marché que l’on trouve à la supérette en général. Du coup je fais l’effort d’acheter de meilleures huiles d’olive, en épicerie fine, que je n’utilise pas en cuisson mais que je réserve aux plats dans lesquels je veux vraiment apprécier la saveur de l’huile : encore une fois la fameuse tomate mozzarella par exemple!
Je suis devenue une inconditionnelle de certaines huiles d’olive aromatisées qui vont réveiller un plat rapide sans effort. Parmi mes préférées, l’huile aromatisée à l’ail et celle de basilic, je pourrais la boire à la paille tellement son goût est magique !

Les pâtes

Toujours rien de nouveau sous le soleil, les pâtes vous connaissez, vous aimez, et voilà. Sauf qu’en Italie, il y a quand même un nombre invraisemblable de variétés que nous ne mangeons jamais ici, et donc j’adore m’acheter des formats qui changent vraiment ! Lagane, risoni, par exemple, ça donne tout de suite de l’allure à un plat de pâtes et ce n’est pas plus compliqué à cuisiner que nos habituelles coquillettes!

8357863276_93a9e0db83_zPhoto par Paola Sucato @Flickr

La passata

Dans de nombreuses recettes italiennes (ou pas d’ailleurs) on a besoin de coulis ou de sauce tomate.. Il y a beaucoup de choix en la matière en magasin, mais si vous avez l’occasion de trouver de la passata, vous ne jurerez plus que par elle! La passata est une réduction de tomates pelées cuites avec du sel et un peu de sucre éventuellement, et c’est tout! L’assaisonnement reste à faire, ce qui la rend adaptée à n’importe quelle recette. Comme on parle de réduction, cette sauce est un peu l’intermédiaire entre la sauce tomate et le concentré de tomate, l’eau a déjà pas mal réduit et le goût est très prononcé. C’est ce que j’aime dans cette sauce : on sent vraiment la tomate!

La scamorza fumée

Si l’aspect de ce fromage n’est pas franchement ragoûtant, c’est là une véritable bombe que tous les amateurs de mozzarella devraient adorer : une texture proche de la mozzarella, un peu plus ferme, un goût fumé très prononcé en plus, on la mange telle qu’elle ou rôtie au four (ou au barbecue si le temps s’y prête) et c’est juste un véritable régal!

scamorza-grillee-2

Le sirop de cerise amarena

Quand j’ai vu ce sirop dans un rayon de mon épicerie italienne préférée, j’ai failli m’évanouir : le goût des cerises amarena, dans un sirop, était-ce seulement concevable? Je l’ai acheté, j’ai goûté et oui : on retrouve à 100% le goût de cerise et d’amandes typique de la cerise amarena, c’est incroyablement bon, je pourrais en boite un litre sur la soirée! Aussi bien allongé d’eau qu’en cocktail, ce sirop est une pure merveille!

L’aperol

Qui est allé en Italie et n’a pas bu un spritz en terrasse doit absolument y retourner pour rattraper cette erreur. Le spritz est un de mes cocktails préférés, un peu parce qu’il me rappelle l’été et les vacances, mais surtout parce qu’il est super bon! Il existe plusieurs variantes du spritz, mais le spritz apérol est dans doute le plus connu, celui que j’ai vu dans de nombreux bars à Rome et à Florence en tout cas! Pour faire ce cocktail, vous n’y  couperez pas, il vous faut de l’Apérol! Tentez, vous allez adorer!

spritz-aperol-2

Spécialité roumaine : platou taranesk

Je vous avais fait découvrir récemment la zacusca de vinete, une spécialité roumaine qui ressemble à une ratatouille mais se sert froide à l’apéritif…

Cette préparation entre dans la composition d’une autre spécialité roumaine, le platou taranesk ou plateau paysan, dont je vais vous parler aujourd’hui !

Le platou taranesk est une spécialité  servie en toute occasion en Roumanie :  soirées, anniversaires ou fêtes religieuses par exemple.  Le principal avantage de ce plateau traditionnel est qu’il contient à la fois de la charcuterie, du fromage et des légumes. Chacun peut donc y trouver son compte! Les combinaisons sont infinies, et un plateau se prépare en quelques minutes.

platou-taranesk

Visuellement, ce plateau a un aspect un peu kitsch par son accumulation d’ingrédients, et rappelle les plateaux de charcuterie des traiteurs des années 80. C’est selon moi ce qui fait le charme de cette spécialité, j’ai donc joué le jeu en matière de présentation en m’inspirant de photos de là-bas!

platou-taranesk-3

Voici comment composer un plateau roumain traditionnel :

La charcuterie
Le plateau roumain doit nécessairement contenir des produits traditionnels à base de viande. Il intègre généralement, des morceaux de bacon, de saucisse sèche, saucisse de foie, de jambon….

Le fromage
Mettez des fromages roumains si vous le pouvez, sinon de la feta nature et un fromage à pâte dure de brebis seront à mon sens ce qui s’en rapproche le plus!
Un creamcheese au paprika est facile à faire et donne une touche typique supplémentaire!

Les légumes
La verdure joue un rôle important dans le plateau traditionnel roumain. Optez pour des tomates, des poivrons, du concombre, des olives, de l’oignon rouge, du persil… Personnellement j’ai ajouté de la zacusca de vinete, j’ai vu plusieurs personnes qui en mettaient et cela apporte une touche végétarienne en plus!

L’assemblage
Utilisez de grandes assiettes, ou mieux une planche de bois pour un effet rustique.  Posez au centre les préparations à tartiner, fromage frais ou zacusca, puis répartissez autour l’ensemble des produits.

platou-taranesk-2

Plateau paysan roumain

  • 100 g de creamcheese
  • 1 c. à s. de paprika
  • 1 poivron ou paprika en conserve
  • 8 rondelles de concombre
  • 1 oignon rouge
  • 1 saucisse sèche
  • 2 tranches de jambon
  • 50 g de poitrine fumée non tranchée
  • 60 g de fromage dur de brebis + 100g
  • 100 g de fromage frais de brebis
  • 8 olives vertes
  • 8 olives noires
  • 100 g de zacusca de vinete

 

Mélangez le paprika et le creamcheese, salez et mettez dans un petit bol.

Coupez le jambon en 6 bandes, la saucisse sèche en rondelles et la poitrine fumée en petits dés.

Lavez l’ oignon, le poivron et le concombre. Si vous n’avez pas trouvé de poivron en conserve, cuisez votre poivron au four 30 minutes coupé en deux, épluchez le avant de le couper en lanières.

Coupez les fromages en dés sauf 60 g de fromage dur que vous couperez en 6 sticks.

Roulez les sticks de fromage dans les tranches de jambon.

Déposez la zacusca de vinete dans un bol.

Assemblez tous les éléments joliment dans un plat de service ou une planche en bois.

platou-taranesk-4

Source d’inspiration :
http://www.retetecalamama.ro/retete-culinare/retete-diverse/zacusca-de-vinete.html