Archives par mot-clé : exotique

Colombo de potiron

Le colombo est un curry créole qui nous vient tout droit de la Martinique et de la Guadeloupe, mais ses origines sont plus lointaines, puisque ce plat s’inspire du curry Sri Lankais. Sur les îles, « Colombo » est devenu un terme générique pour désigner un ragoût de viande ou de fruits de mer.

Si le colombo est souvent au porc ou au poulet, j’ai été tout de suite interpellée quand j’ai vu cette super recette végétarienne sur le blog Ce soir on clape quoi? C’est un blog que j’apprécie beaucoup, j’y ai d’ailleurs pioché pas mal de recettes, allez vite le découvrir si vous ne le connaissez pas!

Comme j’adore le potiron, j’ai tout de suite eu envie de tester cette recette, par contre mon homme n’est pas fan de ce légume, donc j’ai hésité à lui faire goûter ce plat… Mais je me suis lancée et cette fois-ci, il a trouvé qu’avec tous les autres ingrédients, c’était délicieux ! C’est la première fois qu’il apprécie un plat au potiron, c’est pour dire! J’ai moi-même beaucoup aimé : le potiron se désintègre en partie pendant la cuisson, et il épaissit la sauce pour lui donner une texture parfaite!

Mélange d’épices antillais par excellence, la poudre de colombo est composée dans des proportions variables de curcuma, de coriandre, de fenugrec, de clou de girofle, de cumin, de graines de moutarde et d’ail. Comme je n’avais pas d’épices à colombo, j’ai choisir de composer moi même mon mélange, et ce fut parfait!

On en trouve bien sûr tout prêt dans le commerce, notamment au rayon exotique des supermarchés ou dans les épiceries du monde, mais rien ne vous empêche de préparer vous même votre mélange comme moi! Bien que ces épices ressemblent à du curry, résistez à la tentation de remplacer le mélange à colombo par du curry…. Sinon ça sera très bon, mais ça ne sera plus un colombo, mais un curry!


P.S. : Si comme moi vous ne vous lassez pas de manger du potiron tout l’hiver, jetez un œil à cette recette!

Colombo de potiron

  • 400 g de potiron
  • 20 cl de lait de coco
  • 1/2 c. à s. de purée de cacahuètes
  • 1 oignon jaune
  • 1 peu d’huile d’olive
  • 1 c. à s. de colombo en poudre (ou les épices ci-dessous pour le faire vous-même)
  • Sel, poivre

Pour la poudre de colombo

  • 1/2 c. à c. de coriandre sèche
  • 1/2 c. à c. de curcuma en poudre
  • 1/2 c. à c. de graines de moutarde
  • 5 graines de fenugrec
  • 1/4 c. à c. de graines de cumin
  • 1/4 c. à c. de poudre de gingembre
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 filament de safran en poudre

Si vous faites les épices vous-mêmes, pilez les épices qui ne sont pas moulues, puis mélangez l’ensemble des épices.

Épluchez et lavez l’oignon et le potiron. Coupez le potiron en petits cubes. Émincez finement l’oignon, faites-le revenir 2 minutes dans un peu d’huile. Ajoutez le potiron et faites-le cuire 5 minutes à feu vif en remuant de temps en temps avec 2 cuillères a soupe d’eau. Pendant ce temps, dans un bol, mettez les épices a colombo, le lait de coco, le sel et la purée de cacahuètes, mélangez bien puis versez ce mélange dans la sauteuse, et faites cuire 10 à 15 minutes supplémentaires à couvert.

Plantez la pointe d’un couteau dans un dé de potiron pour voir si cela est cuit.

Goûtez et rectifiez l’assaisonnement.

Source d’inspiration :
http://dlaclapeadonf.canalblog.com/archives/2016/05/20/33838396.html

Curry de chayotte et patate douce

Connaissez-vous la chayotte ? Si vous suivez assidûment mon blog vous avez déjà dû en entendre parler ici, sinon voici une petite leçon de rattrapage.
La chayotte est une cucurbitacée qui se cultive en climats chauds, on l’appelle aussi chouchou ou christophine, c’est très bon et de plus en plus facile à trouver, en épicerie asiatique ou même en supermarché au rayon fruits et légumes exotiques !

curry-patate-douce-chayotte-2

Cette fois-ci, c’est en curry que je vous propose de la découvrir. La chayotte a une texture à mi-chemin entre la courge et la courgette, c’est un légume assez aqueux mais qui se tient quand même pas trop mal en cuisson, bref elle est parfaite pour ce type de plat!

Cela vous permet d’obtenir une très bonne recette végétarienne, et avec cet ingrédient secret, vous avez ce qu’il vous faut pour intriguer vos convives et leur faire oublier l’absence de viande!

curry-patate-douce-chayotte-3

P.S. : Si vous voulez découvrir plein de manières de cuisiner le curry sans difficulté, découvrez ce petit livre très simple :

Curry Super facile

Curry de chayotte et patate douce

Pour 6 personnes

  • 1 petit oignon jaune
  • 1 c. à s. d’huile végétale
  • 3 gousses d’ail
  • 1/3 c. à c. de cannelle
  • 1/3 c. à c. curcuma
  • 1/3 c. à c. cumin
  • 1/2 c. à c. de coriandre
  • 2 clou de girofle
  • 1 c. à c. de curry noir
  • 1/3 c. à c.  de gingembre
  • 80 cl d’eau
  • 400 g de pulpe de tomates en boite
  • 1 grande patate douce
  • 2 chayottes
  • 15 g de crème de coco
  • 600 g de riz complet rouge
  • Sel

Épluchez les chayottes et la patate douce et coupez les en gros dés.

Dans une grande poêle profonde, chauffez l’huile végétale et un petit oignon jaune émincé. Laissez ramollir pendant 3-4 minutes. Hachez l’ail et le piment et les épices.

Ensuite, ajouter l’ail, le piment, les épices. Remuez et laisser les épices se mêler avec les oignons pendant plusieurs minutes.

Ajouter presque tous les autres ingrédients dans la casserole : la boîte de tomates, la crème de noix de coco, les chayottes, la patate douce. Ajoutez l’eau et couvrez.

Monter 10 minutes à ébullition. Retirez le couvercle, prolongez de 20 minutes. Baissez le feu et prolongez de 25 minutes la cuisson en surveillant.  Faites chauffer le riz en parallèle. Rectifiez l’assaisonnement et remettez des épices si besoin.

À la dernière minute avant de servir, ajouter une cuiller à soupe de crème fraîche. Servez sur le riz.

curry-patate-douce-chayotte

Spécialité indienne : aloo tikki

La cuisine indienne fait partie de mes préférées, vous le savez peut-être déjà, ou pas. J’avoue que je suis du genre à dire ça de presque toutes les cuisines, et notamment la cuisine américaine, anglaise, thaïlandaise, italienne… Mais ce n’est pas un mensonge pour autant, que voulez-vous? Je les aime toutes!

La cuisine indienne, j’ai tendance à la cuisiner rarement, c’est plutôt une cuisine que j’apprécie au restaurant ou même en livraison à domicile. Quel bonheur après une journée difficile de voir arriver chez soi un gros curry fumant et de beaux naans tout gonflés…

Mais en bonne blogueuse culinaire que je suis, je ne peux pas rester longtemps à apprécier un plat sans essayer de le faire par moi-même… C’est pourquoi vous allez découvrir de nombreuses recettes indiennes sur mon blog dans les mois à venir!

Je commence ici avec une recette qui m’a tentée immédiatement quand je l’ai découverte sur le blog de Gridelle, des galettes de pomme de terre nommés aloo tikki, c’est exactement le genre de plat que j’adore, et je n’en avais jamais goûté lors de mes nombreuses dégustations de plats indiens au restaurant donc j’étais ravie de tester cette spécialité!

Ces galettes  m’ont d’ailleurs tout de suite inspiré une recette que je vais vous dévoiler très prochainement mais chut, je ne vous en dis pas plus pour l’instant!

aloo-tikki-galettes-indiennes-2

Faut-il vous présenter le mythique blog de Gridelle? Vous savez, celle qui nous fait baver avec ses belles recettes exotiques qui sentent le soleil à longueur d’année? Celle qui nous rend même parfois un peu jalouses quand elle nous parle du magnifique endroit où elle habite? Moi en tout cas je lis son blog presque quotidiennement et je n’avais pas encore eu l’occasion de tester sa cuisine ou de lui faire un clin d’œil dans un de mes articles, c’est donc chose faite! Et je peux vous assurer que cette recette est délicieuse, du coup j’ai déjà commencé à en repérer d’autres à piocher sur son blog!

Si vous n’avez pas de farine de pois chiche, je pense qu’une farine de châtaigne ou au pire une farine classique pourront faire l’affaire.

aloo-tikki-galettes-indiennes

 

P.S. : Si vous aimez la cuisine épicée et colorée, ce gaspacho d’inspiration indienne devrait vous plaire également!

 Spécialité indienne : aloo tikki

Pour environ 12 galettes

  • 4 belles grosses pommes de terre
  • 2 blancs de poireau coupés en fines rondelles
  • 2 cm de gingembre frais râpé
  • 1 gousse d’ail émincée
  • 1 c. à c. de curcuma
  • 1/2 c. à c. de cumin
  • 1 c. à c. de garam masala
  • 1 pincée de paprika
  • 1 petit piment émincé
  • 1 petit bouquet de coriandre fraîchement ciselée
  • 4 c. à s. de farine de pois chiche
  • 2 c. à s.  pleines de yaourt nature
  • 1 c. à c. de jus de citron vert
  • Huile d’olive
  • Sel, poivre

Pelez les pommes de terre, coupez-les en gros cubes et faites-les cuire à l’eau bouillante pendant 20  minutes, jusqu’à ce qu’elles soient bien tendres. Égouttez-les et écrasez-les à la fourchette ou au presse-purée dans un grand plat. Émincez les blancs de poireau, et faites-les revenir quelques minutes dans l’huile chaude avec le gingembre pelé et râpé, le curcuma, le garam massala, le cumin et l’ail. Ajoutez la farine, le yaourt, le piment et le jus de citron aux pommes de terre. Incorporez le mélange au poireau ainsi que la coriandre. Mélangez l’ensemble. Salez et poivrez un peu. Formez des petites boules, puis aplatissez-les  avec le plat de la main. Faites-les revenir 3 minutes de chaque côté dans une poêle chaude avec un peu d’huile d’olive. Dégustez bien chaud.

aloo-tikki-galettes-indiennes-3

 Source d’inspiration :

http://www.les-voyages-de-gridelle.com/article-aloo-tikki-galettes-de-pommes-de-terre-indiennes-121551387.html

Gaspacho ajo blanco

Je vous propose aujourd’hui de partir a la découverte de la cuisine espagnole, avec une recette andalouse délicieuse et fraîche ! D’apparence un peu crémeuse, elle est composée d’un mélange d’amandes, de pain, d’huile d’olive et d’ail, passés au blender, assaisonnés et allongés de vinaigre et d’eau.

gaspacho-ajo-blanco

Cette recette de gaspacho, appelée ajo blanco à cause de sa couleur et de sa composition à l’ail est très rafraîchissante et plutôt légère! Servez-la en verrine à l’apéritif ou en entrée, cette recette simple mais  originale ravira les amateurs d’ail, pourquoi aps accompagnée de billes de melon ou de raisin ou même des dés de pain dur frit, mais là, côté calories c’est une autre histoire !

Personnellement j’ai mis un peu de pignons dans la recette, mais vous pouvez les remplacer par plus d’amandes, vous obtiendrez alors une version plus traditionnelle.

 

P.S. : Si vous êtes à la recherche de saveurs plus exotiques, mon gaspacho indien au curry vous plaira!

gaspacho-ajo-blanco-3

Gaspacho ajo blanco

  • 100 g d’amandes entières
  • 50 g de pignons
  • 100 g de chapelure
  • 4 gousses d’ail (1 tête d’ail )
  • 1 bouillon cube de volaille
  • 3 c. à s. d’huile d’olive
  • 30 à 50 cl d’eau
  • 20 cl de lait ou lait de soja
  • 2 c. à s. de vinaigre de Xérès
  • Sel, poivre blanc moulu
  • 2 c. à s. d’amandes effilées

Préchauffez le four à 180°C. Coupez le haut de la tête d’ail pour que toutes les gousses soient découvertes. Déposez la tête sans un plat, versez un filet d’huile dessus et enfournez pour 20 minutes. Coupez le four et laissez 10 minutes supplémentaires.

Mettez la chapelure à tremper dans le lait.

Dans un blender, mixez les amandes entières, la chapelure, l’ail et le lait avec 4 gousses d’ail, puis incorporez le vinaigre et l’huile d’olive. Salez et poivrez, puis ajustez la consistance en ajoutant de l’eau progressivement. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.
Réservez ensuite au frais.

Versez le gaspacho dans une verrine. Placez quelques amandes effilées sur le dessus.

gaspacho-ajo-blanco-2

Résultats du défi légumes exotiques!

 

Au mois de janvier, je vous proposais de participer au défi des légumes exotiques sur le site Recettes.de!

Vous avez été très nombreux à participer et les autres membres du jury et moi-même avons eu bien du mal à nous décider tellement il y avait de recettes appétissantes!!!

Voici l’heure de vous dévoiler les heureuses gagnantes :

Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui ont participé!

Si vous aimez les défis, rendez-vous sur le site Recette.de qui organise chaque mois des défis culinaires! Le défi du moment c’est la cuisine en rose, j’y participe d’ailleurs moi-même et je vous encourage à y participer également !

 

102349997

Mangue pochée au thé

Aujourd’hui, ma résolution est de manger de saison. Manger de saison signifie manger un aliment lors de sa pleine période récolte « naturelle ». ça veut dire que potentiellement le fruit ou le légume a nécessité moins d’engrais pour pousser, qu’il a été cultivé de manière naturelle et que vous le consommez dans les meilleures conditions, quand il est le plus gorgé de bonnes choses, goûteux et pas trop cher.
Janvier n’est pas une saison idéale pour les fruits cultivés en France, mais c’est le meilleur moment pour acheter des fruits exotiques en général. J’ai donc choisi la mangue dont la saison s’étale de décembre à février, même si en variant les zones d’importation, on peut en trouver toute l’année. La mangue est un fruit que je ne connais pas bien : les seules fois où je me suis risquée à en acheter une fraîche, elle était dure et insipide et j’ai du me forcer pour la manger.
Aussi cette fois ci j’ai pris mon temps pour choisir ma mangue, et je me suis pas mal interrogée sur ce que j’allais en faire.J’ai finalement pensé la pocher dans du sirop, comme on le ferait avec une pêche. J’ai aromatisé mon sirop avec du thé mangue litchi, le petit goût obtenu est frais et exotique.

 

P.S. : Si vous voulez continuer dans la cuisine au thé, essayez mon cheesecake aux nashi et thé matcha !mangue-pochee-au-the

Mangue pochée au thé vert

  • 1 mangue
  • 1 sachet de thé vert mangue litchi (ou autre parfum de style « exotique »)
  • 500 ml d’eau
  • 75 g de sucre
  • 4 c à c d’amandes effilées
  • 4 c à c de pistaches concassées

Épluchez la mangue et coupez-la en 8 tranches.
Faîtes bouillir l’eau et le sucre.
Dès que le mélange arrive à ébullition, ajoutez la mangue et le sachet de thé.
Au bout de 2 minutes, enlevez le thé et poursuivez pour 10 minutes.
Laissez les pêches refroidir dans le sirop.
Coupez-les finement, et servez saupoudré d’amandes effilées et de pistaches concassées.

 

mangue-pochee-au-the2

Chayotte farcie au curry et poivron

Quand je suis tombée sur cet espèce d’énergumène qu’est la chayotte dans une épicerie asiatique, mon cœur a fait un bond. « Chouette, un machin zarbi que je n’ai jamais cuisiné! » Me suis-je dit en l’attrapant de toute urgence comme si quelqu’un allait vider le rayon juste avant moi!

Je suis rentrée bienheureuse avec mes chayottes, mais ensuite elles ont trainaillé plusieurs jours dans ma cuisine, car j’étais bien incapable de savoir quoi en faire. J’ai pensé les manger telles qu’elles en dessert, mais grand bien m’en a pris de me renseigner un peu, car j’ai découvert que les chayottes étaient des légumes de la famille des cucurbitacées, je doute que ça aurait été fameux mangé cru!

Bref, après quelques recherches approfondies, j’ai découvert que ce légume se cuisine beaucoup à la Réunion et aux Antilles et qu’ils le cuisinent souvent en gratins ou farcis au four!

Comme 2015 est l’année du fun, je me suis donc lancée directement dans une recette de ma composition sans même connaître le goût du légume. Et comme 2015 est aussi l’année de la réussite inespérée, le résultat a été à la hauteur de mes espérances!

chayotte-farcie-poivrons-curry-3

Au final j’ai trouvé que la chayotte avait un super goût : un peu comme une courgette à la texture de navet si je peux essayer de vous décrire ça!

L’alliance avec le curry et le fromage fonctionne au top et c’est très simple à réaliser! Alors si vous voulez comme moi adopter la résolution du jour de cuisiner les légumes exotiques, lancez-vous sans attendre!

Je profite de cette recette pour vous annoncer le thème du concours du mois de janvier du site recettes.de : les légumes exotiques! Comme vous le voyez avec cette recette, ils ne sont pas forcément compliqués à cuisiner et super bons!

Mais qu’est ce qu’on entend par légume exotique ? Il y a par exemple les christophines, les chayottes et les chouchous, les avocats tropicaux, la banane plantain, les différents choux chinois, bok choï, pak choï etc., l’igname, la patate douce, le taro, mais aussi le fruit à pain, le gombo et bien d’autres !

Vous en trouverez sur les étals de votre marché habituel, de l’épicerie exotique, africaine, asiatique, antillaise etc. de votre quartier pour faire encore plus de découvertes!

Alors lancez-vous vite, je fais partie du jury et j’ai hâte de découvrir vos recettes ^^

C’est par ici que ça se passe :
http://recettes.de/defi-legumes-exotiques

N’hésitez pas à aller découvrir les blogs respectifs des autres membres du jury :
Les membres du jury ce mois-ci sont :

Bénédicte de Les gourmandises de Bénédicte
Christine de Secrets2cuisine
Coralie de Gourmet et gourmand
Dr Chocolatine de La médecine passe par la cuisine
Dorothée de Le journal de Mademoiselle M.
Erika de Sucre d’orge
Jean-Michel de Saveurs et traditions
Niniss de 123gourmandises
Ninou de Recettes piémontaises
Rabia de La ligne gourmande
Yaël de Gourmandise and Co

chayotte-farcie-poivrons-curry

Chayotte farcie au curry et poivron

Pour la farce :

  • 1 chayotte
  • 2 c. à s. de ricotta
  • 1/4 de c. à c. de pâte de curry rouge
  • 1/4 c. à c. de curry en poudre
  • 1/4 c. à c. de coriandre fraîche hachée
  • 1 pincée de cumin
  • 20 g de poivron vert coupé en tous petits dés
  • 30 g de comté coupé en tous petits dés
  • Sel, poivre

Pour gratiner : 

  • 2 c. à c. de chapelure
  • 1 pincée de paprika

Ouvrez la chayotte en deux et enlevez le noyau. Faîtes cuire la chayotte à l’eau bouillante salée 30 à 40 minutes.
Laissez refroidir puis évidez la pour récupérer la chair sans abimer la peau.
Faites revenir le poivron émincé en tous petits dés 5 à 10 minutes.

Mélangez tous les ingrédients et épices sauf la chapelure et le paprika, puis versez cette préparation dans les coques de chayotte.

Couvrez de chapelure puis de paprika.

Mettez au four 15 minutes à 180°C.

chayotte-farcie-poivrons-curry-2

Tajine de poulet au potiron et lentilles corail

S’il y a une institution dominicale que j’adore respecter (à part celle du brunch, celle du DVD sous la couette, et celle de ne rien foutre de toute la journée) c’est bien le poulet rôti du dimanche midi.

Je n’en prépare pas quand nous sommes uniquement à deux, par contre dès qu’on reçoit c’est un classique que j’adore réaliser, car il est ultra simple, inratable et je n’ai jamais trouvé personne qui n’aime pas le poulet rôti ( et pourtant je connais des gens bizarres qui n’aiment pas le chocolat, pas les burgers ou pas le fromage, c’est pour dire ^^).
Depuis que nous avons emménagé dans notre maison il y aun an et demi, nous avons investi dans un four de compétition, genre piano de cuisson ultra large. Il intègre même un tourne broche et honnêtement, je pense qu’on pourrait embrocher 3 poulets les uns derrière les autres tellement il est grand!
Alors voilà, ça a un goût incroyable sans avoir à rien faire, un peu comme le poulet qui vous chatouille les narines au marché le dimanche matin et vous donne immédiatement faim même s’il n’est que 10 heures du matin!
Mais parfois, on se dit que tomber dans la routine ce n’est pas bien, c’est pourquoi ma résolution du jour est de revisiter le poulet du dimanche autrement! Et bien sûr, on n’est jamais à l’abri de bonnes surprises! Ce tajine en est l’exemple-type : accompagné de petits légumes de saison et d’épices exotiques, le poulet prend une toute autre dimension, mais n’en est pas moins super savoureux et goûteux!
A tel point que je pourrais parfois abandonner mon poulet à la broche pour un tajine de poulet, qui pourrait devenir une nouvelle institution dominicale!
J’ai réalisé cette recette pour le concours du poulet St Sever, « Revisitez le poulet du dimanche ».
poulet-tajine-potiron

Tajine de poulet au potiron et lentilles corail

Pour 6 personnes

  • 6 cuisses de poulet
  • 600 g de potiron épluché
  • 2 oignons rouges
  • 2 gousses d’ail
  • 75 g de lentilles corail
  • 300 g de chou vert
  • 2 petits navets
  • 8 tomates
  • 2 bouillon cubes de volaille
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1/2 c. à c. de curcuma
  • 1/2 c. à c. de gingembre
  • 1/2 c. à c. de cannelle
  • 1/2 c. à c. de  muscade
  • 1/2 c. à c. de cardamome ou 4 graines entières
  • 1 c. à c. de harissa ou de purée de piments
  • 4 clous de girofle
  • 4 c. à c. de ras el hanout
  • huile d’olive
  • Sel, poivre
 poulet-tajine-potiron-2

Épluchez les oignons et l’ail et émincez-les. Épluchez et coupez en dés tous les légumes. Faites fondre les cubes de bouillon dans un litre d’eau bouillante.
Dans un tajine ou un plat avec couvercle, faites chauffer un peu d’huile d’olive. Ajoutez les oignons et les gousses d’ail hachées et faites-les revenir quelques minutes.
Ajoutez le poulet et faites-le dorer.
Ajoutez tous les légumes sauf les lentilles, puis la harissa, le ras el hanout, les épices et mélangez.
Versez le bouillon et laissez mijoter à couvert environ 1 heure.
Ajoutez les lentilles et poursuivre la cuisson 12 minutes.
Ajoutez les pois chiches et prolongez de deux minutes.
Ajustez l’assaisonnement selon votre goût.
Versez un filet d’huile d’olive de bonne qualité sur le plat et servez chaud, accompagné de semoule.

poulet-tajine-potiron-3

Muffins ananas coco

On continue sur la lancée des bonnes résolutions avec le challenge du jour : manger plus de fruits. Bah quoi, quand ils disent de manger 5 fruits et légumes par jour, il n’y a pas d’astérisque précisant que les légumes ne doivent pas être dans des pizzas ou les fruits  dans des gâteaux ^^. J’avoue que je n’ai d’ailleurs pas choisi la facilité car je ne suis pas une grande fan d’ananas.
C’est toujours le parfum qui me reste au fond du frigo à la fin d’un paquet de yaourts, et que je refile dès que possible à mon homme en espérant qu’il ne va pas s’en rendre compte… Alors il faut bien avouer que je me risque rarement à utiliser ce fruit en pâtisserie ou pire, en cuisine! 
Mais bon, comme j’avais une boite d’ananas entamés, mon sens de l’économie a pris le dessus sur mon sens gustatif, et je me suis donc creusé la tête pour trouver une recette acceptable… J’ai fini par créer ces muffins avec pas mal d’inspirations différentes, et comme objectif d’obtenir une saveur exotique…
Ce fut une vraie bonne surprise : ils dont tellement bons que j’hésite à proclamer officiellement que j’aime désormais l’ananas! Voilà qui va m’aider à manger plus de fruits cette année!
 muffin-ananas-coco-2
P.S. : Envie de sensations plus fortes en noix de coco? Ce flan à la noix de coco devrait vous ravir!

Muffins ananas coco

Pour 16 muffins

  • 4 oeufs
  • 200 g de sucre en poudre
  • 250 g d’ananas en boite
  • 1 bouchon de rhum
  • 15 cl d’huile
  • 20 cl de jus exotique ou multi fruits
  • 250 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1/4 c. à c. de cannelle
  • 1/4 c. à c. de gingembre
 Glaçage
  • 100 g de sucre glace
  • 2 à 3 c. à s. de crème fraîche
  • 3 c. à s. de noix de coco en poudre

Séparez les blancs des jaunes d’œufs. Dans un saladier, battez les jaunes avec le sucre. Ajoutez l’huile, le jus de fruits puis mélangez.

Versez la farine en pluie en mélangeant bien, puis le sachet de levure.
Battez les blancs d’œufs en neige ferme. Intégrez-les au mélange.

Préchauffez le four à 180°C.

Coupez l’ananas en dés et répartissez-les  dans 16 moules à muffins.

Versez le mélange dans les moules. Cuisez à 180°C pendant 20 à 25 min environ.

Pendant ce temps, mélangez les ingrédients du glaçage jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

 Une fois les muffins démoulés, laissez refroidir avant d’ajouter le glaçage.

Laissez sécher à l’air avant de mettre au frigo.

muffin-ananas-coco

Janvier : mes résolutions culinaires

Ah le mois de janvier! On a la tronche enfarinée, on ne rentre plus dans ses slim qu’avec de la vaseline et on court se faire  vomir à la moindre évocation du mot foie gras… Mais c’est aussi le moment où pleins de naïveté frôlant le déni d’espoir on se promet à soi-même que tout va changer… On mangera sans viande, sans additifs ou sans gluten, on ralentira l’alcool au profit de l’eau, et on ira voir ses grands parents plus souvent… Vraiment, si le monde était fait de résolutions tenues, les clubs de sport et les associations caritatives n’auraient pas à s’en faire!

 Personnellement, je n’échappe pas a la règle et je me fais un devoir de ne pas tenir mes résolutions, comme je l’ai démontré ici il n’y a pas très longtemps.

Alors cette année, pour changer j’ai décidé de me lancer un défi, sous forme de 31 objectifs que je tiendrai chaque jour de janvier. Comme ça, ça sera fait, et je pourrai retourner à ma léthargie la conscience tranquille dès le mois de février.

Voici mes résolutions, et vous, quelles sont les vôtres?

1 / Faire moi-même ma galette des rois et ne pas tricher pour avoir la fève.

L’an dernier, j’avais expérimenté une galette classique à la frangipane, cette année un parfum plus original sera de rigueur!

Ma recette : Galette noix de pécan caramel

 4359966113_dff212e626_zSource syvwlch @ Flickr

2/ Manger plus de fruits.

Parce que c’est bon et plein de vitamines !

 Ma recette : Muffins ananas coco

3/Revisiter le poulet du dimanche

Parce que je ne peux pas m’en passer et qu’il mérite d’être remis au goût du jour!

Ma recette : Tajine de poulet et potiron aux lentilles corail

4/ Découvrir les légumes exotiques.

Chayotte, patates douces, okras… J’ai tellement de possibilités!
Ma recette : Chayotte farcie au poivron et curry

5/ Cuisiner une spécialité française.

Je suis fascinée par la cuisine du monde, mais cela ne doit pas m’empêcher de tester des spécialités plus proches par moments!

Ma recette : Tourte parisienne

6/ Moins gaspiller la nourriture.

Parce qu’en plus d’être économique et écologique, cuisiner les restes permet parfois de trouver de super bonnes idées.

Ma recette : Bundt pudding aux Werther’s

7/ Manger complet.

Pâtes, riz ou semoule se déclinent en version complète avec plus de fibres.

Ma recette : Coquillettesoto au poulet, champignons et jambon cru

8/ Manger de saison

Parce que c’est meilleur pour l’environnement, l’emploi, la santé et et le goût!

 Ma recette : Mangue pochée au thé

9/ Arrêter le Nutella.

Huile de palme, calories, tout ça…

10/ Manger plus de légumes.

Moins gras, moins sucré, plus de fruits… Il faut forcément aussi que je mange plus de légumes !
Ma recette : Curry de potiron et lentilles

11/ Manger local.

Légumes, viandes ou bières du coin, j’ai l’embarras du choix!
Ma recette : Burger au Vieux Lille

 6933441530_84815e7ec9_zSource Guy Renard @Flickr

12/ Inventer des goûters sains.

Pour ne pas se priver de ce petit plaisir régressif qu’est la pause goûter!
Ma recette : Barre figues sésame

13/ Découvrir un gâteau américain.

OK, je tire sur mes penchants personnels puisque j’adore la pâtisserie américaine, mais il m’en reste tellement à tester!
Ma recette : Blondie au Galak et spéculoos

 ChesecakeSource Zdenko Zivkovic @Flickr

14/ Tester le rooïbos.

Je suis fan de thé, tisanes et infusions en tous genres et je n’ai pas encore goûté de rooibos… Il est temps d’y remédier!
Ma recette : Gelée de rooibos

15/ Renouer avec la cuisine asiatique.

Je suis une fana d’Asie, aussi bien pour sa culture que pour sa gastronomie, et pourtant je poste peu de recettes asiatiques sur mon blog… Souvent par flemme d’aller acheter des aliments spécifiques!
Ma recette : Boeuf loc lac

16/ Perdre du poids après les fêtes.

Avec quelques recettes simples et légeres, ça devrait le faire.
Ma recette : Clafouthon

 41415099_e3de17b2ac_zSource Gideon @Flickr

17/ Raviver les souvenirs de voyage.

A chaque fois que je visite un pays, je me promets de refaire à la maison les bons plats testés sur place… Mais souvent, j’y pense et puis j’oublie, comme cette année lors de mes vacances à Porto puis à Budapest et à Nancy!

Ma recette : La francesinha

18/ Manger moins gras.

Cela se passe de commentaires !

4906633109_17fb8d459f_z

Source F_A @Flickr

Ma recette : Fondant  au chocolat ans beurre

19/ Arrêter les chips et préparer moi-même des apéros simples et conviviaux.

Parce que c’est plus sympa, moins cher et que ça permet de finir des fonds de placard parfois, comme les restes de pâte a pizza, de pain, de coulis de tomate…

Ma recette : Tartines au sésame, feta et figue

20/ Tenter la raw food.

Un mouvement culinaire qui me tente depuis un moment sans que je l’ai encore testé.

Ma recette : petits cheesecakes aux noix

21/ Manger plus de poisson.

J’adore le poisson mais mon homme moins, donc c’est vrai qu’au quotidien la facilité c’est plutôt le steak et le jambon!

Ma recette : risotto aux crevettes et rosé

22/ Essayer de manger végétarien.

Au moins le temps d’un repas, renoncer à la viande et la remplacer par des protéines végétales!

Ma recette : Chili tofu

23/ Arrêter les sandwichs tout faits.

Parce que  les faire maison, c’est super simple et tellement meilleur!

Ma recette : Grilled cheese ricotta mangue

24/ Twister le petit déjeuner en sortant du classique œuf bacon haricots.

Je sais, ça n’est déjà pas si classique pour tout le monde, mais chez nous c’est l’institution dominicale.

Ma recette : Huevos rancheros

4705278835_bd8e8887e2_z

Source CeresB @Flickr

25/ Tenter un classique de la pâtisserie.

Opéra, religieuse, linzertorte… Par quoi vais-je me laisser tenter?

Ma recette : Sachertorte

26/ Réussir une bonne vinaigrette rapide.

Je sais quasiment tout cuisiner, mais la vinaigrette me dépasse et ne me passionne pas, et je finis toujours par en acheter de la toute prête. Il est temps que ça change, non?

Ma recette : Salade de patates douces et boulgour

27/ Arrêter les plats cuisinés ou de préparations toutes prêtes.

Vous ne me verrez jamais avec une barquette Marie pour mon repas, mais j’avoue acheter des préparations toutes prêtes à tartiner, comme le houmous, le tarama, la tapenade… Que je pourrais facilement faire moi même!

28/ Découvrir les traditions culinaires de Suède.

Mon rêve est de cuisiner une spécialité de chaque pays, et la Suède est encore sur ma to-do list !

Ma recette : Kottbullar

 14039146164_96d2719887_zSource Tobias Lindman @Flickr

27/ Tester mon siphon.

Je l’ai depuis un an et je n’ai encore rien préparé avec, honte sur moi!

28/ Faire mes propres glaces.

J’en rêvais depuis l’été dernier, et le site recettes.de l’a fait en me faisant gagner une sorbetière au concours mi-figue mi raisin. Y’a plus qu’à !

 Ma recette : Glace aux s’mores

30/ Cuisiner Jamie Oliver

Jamie Oliver est mon idole en matière de cuisine, parce que ses plats me semblent toujours être des recettes de grand-mère rock’n roll.

Après tout ça,  je retournerai bien sagement à mes burgers et plats bien riches comme je les aime et je pourrai pour la première fois dire que j’ai tenu mes résolutions!